Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Les variations de l'activité solaire


Recommended Posts

Pas d'accord, on peut prévoir plus ou moins l'activité solaire a long-terme suivant la loi de G.O. et donc que cette loi et sa violation qu'il y a parfois suivant le mouvement du Soleil autour du barycentre du Système solaire n'est pas un hazard mais ça se confirme bien !

Williams et Torrent avait prévu çà il y a déjà 6 ans et il y avait eu moult discussions ici, il vous suffit de fouiller les archives du forum "Evolution du climat".

Plus d'infos sur le site de Williams:

http://la.climatolog...eil/soleil2.htm

Il y'a 6 ans en arrière, la plupart des gens voyait un cycle solaire 24 particulièrement fort avec un maximum de SSN entre 150 et 165. Aujourd'hui les observations montrent que le SSN sera plutôt entre 65 et 80 au moment du maximum.

Le cycle 25 sera particulièrement faible apparement avec un maximum compris entre 25 et 30, ce qui approcherait du Minimum de Maunder, avec évidemment des effets sur le climats à partir de 2020 !

Link to post
Share on other sites
  • Replies 1.7k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Posted
Yainville, Seine-Maritime, Normandie

Il y'a 6 ans en arrière, la plupart des gens voyait un cycle solaire 24 particulièrement fort avec un maximum de SSN entre 150 et 165. Aujourd'hui les observations montrent que le SSN sera plutôt entre 65 et 80 au moment du maximum.

Le cycle 25 sera particulièrement faible apparement avec un maximum compris entre 25 et 30, ce qui approcherait du Minimum de Maunder, avec évidemment des effets sur le climats à partir de 2020 !

Beaucoup de gens le voyait fort mais pas Williams et Torrent de part leurs impressionnant travail de calcul !
Link to post
Share on other sites
Posted
Foussais-Payré (85) / La Bruffière (85)

Si la prévision se confirme, on pourrait bien s'acheminer vers une sorte de nouveau minimum de Maunder... Mais attendons... Cela dit, ce n'est parce que l'on ne sait pas prévoir l'activité solaire à 10 jours qu'on ne peut pas essayer de la prévoir sur plusieurs années, avec plus ou moins de succès.

Il y'a 6 ans en arrière, la plupart des gens voyait un cycle solaire 24 particulièrement fort avec un maximum de SSN entre 150 et 165. Aujourd'hui les observations montrent que le SSN sera plutôt entre 65 et 80 au moment du maximum.

Je ne suis pas d'accord. "La plupart des gens" c'est en fait la NOAA avec David Hathaway qui a crié haut et fort que le cycle 24 serait fort. Cette info a été reprise par les médias, mais dans le milieu scientifique, un cycle 24 fort ne faisait pas du tout l'unanimité, comme en témoigne ce document: http://www.leif.org/research/Predicting%20the%20Solar%20Cycle.pdf. D'autres, comme Leif Svalgaard annonçaient un cycle 24 faible.Quand à la théorie de Williams avec le barycentre, elle est plutôt séduisante, mais ce n'est pas parole d'évangile non plus... Lui voit un cycle 25 faible et ça repartirait à la hausse ensuite avec le cycle 26, si je ne dis pas de bêtises.
Link to post
Share on other sites

Si la prévision ce confirme, on pourrait bien s'acheminer vers une sorte de nouveau minimum de Maunder... Mais attendons... Cela dit, ce n'est parce que l'on ne sait pas prévoir l'activité solaire à 10 jours qu'on ne peut pas essayer de la prévoir sur plusieurs années, avec plus ou moins de succès.

Je ne suis pas d'accord. "La plupart des gens" c'est en fait la NOAA avec David Hathaway qui a crié haut et fort que le cycle 24 serait fort. Cette info a été reprise par les médias, mais dans le milieu scientifique, un cycle 24 fort ne faisait pas du tout l'unanimité, comme en témoigne ce document: http://www.leif.org/research/Predicting%20the%20Solar%20Cycle.pdf. D'autres, comme Leif Svalgaard annonçaient un cycle 24 faible.

Quand à la théorie de Williams avec le barycentre, elle est plutôt séduisante, mais ce n'est pas parole d'évangile non plus... Lui voit un cycle 25 faible et ça repartirait à la hausse ensuite avec le cycle 26, si je ne dis pas de bêtises.

Justement voilà. Je lis tout et son contraire, à savoir que cette chute d'activité solaire ne se traduirait que par une baisse très légère, de l'ordre de 0.3°C, largement inférieure au réchauffement prévu qui se compterait en degrés ??.

=> On est où actuellement avec le soleil ?

=> Il y aura-t-il des répercussions à CT et MT ? En tiendra-t-on compte dans les prévisions saisonnières à venir ?

Link to post
Share on other sites

Justement voilà. Je lis tout et son contraire, à savoir que cette chute d'activité solaire ne se traduirait que par une baisse très légère, de l'ordre de 0.3°C, largement inférieure au réchauffement prévu qui se compterait en degrés ??.

=> On est où actuellement avec le soleil ?

=> Il y aura-t-il des répercussions à CT et MT ? En tiendra-t-on compte dans les prévisions saisonnières à venir ?

Actuellement, nous en sommes entre 45 et 55 de moyenne SSN et le maximum est prévu fin 2012, début 2013 (Certaines sources parlent de milieu 2013, ça peux se tenir aussi)
Link to post
Share on other sites

Si la prévision se confirme, on pourrait bien s'acheminer vers une sorte de nouveau minimum de Maunder... Mais attendons... Cela dit, ce n'est parce que l'on ne sait pas prévoir l'activité solaire à 10 jours qu'on ne peut pas essayer de la prévoir sur plusieurs années, avec plus ou moins de succès.

Je ne suis pas d'accord. "La plupart des gens" c'est en fait la NOAA avec David Hathaway qui a crié haut et fort que le cycle 24 serait fort. Cette info a été reprise par les médias, mais dans le milieu scientifique, un cycle 24 fort ne faisait pas du tout l'unanimité, comme en témoigne ce document: http://www.leif.org/...ar%20Cycle.pdf. D'autres, comme Leif Svalgaard annonçaient un cycle 24 faible.

Quand à la théorie de Williams avec le barycentre, elle est plutôt séduisante, mais ce n'est pas parole d'évangile non plus... Lui voit un cycle 25 faible et ça repartirait à la hausse ensuite avec le cycle 26, si je ne dis pas de bêtises.

En attendant quand j'ai commencé à m'intéresser au Soleil en 2008, je n'y connaissait rien. Alors les médias ont repris la théorie catastrophiste, et j'y ai cru, parce que voilà je n'y connaissait pas grand chose, et quand on connais pas grand chose, on écoute forcément les avis les plus commentés.

Aujourd'hui, on vois qu'il a eu tort, et que le cycle 24 sera moyen à faible avec un pic à 65-70 en SSN.

Le Cycle 24 sera probablement au-dessus d'un minimum de Dalton avec un pic, entre 65 et 70 SNN début 2013.

Donc on vois en résumé qu'entre un cycle solaire fort (supérieur à 120) et un cycle solaire faible (40) nous en sommes plutôt au milieu, avec actuellement entre 45 et 55 SN, qui va encore très légèrement augmenter jusqu'a fin 2012, puis stabiliser 1-2ans avant de redescendre gentillement dès début 2014.

Mais j'approuve le fait que le cycle 25 sera probablement faible avec un maximum à 40.

Link to post
Share on other sites

Si la prévision se confirme, on pourrait bien s'acheminer vers une sorte de nouveau minimum de Maunder... Mais attendons... Cela dit, ce n'est parce que l'on ne sait pas prévoir l'activité solaire à 10 jours qu'on ne peut pas essayer de la prévoir sur plusieurs années, avec plus ou moins de succès.

Je ne suis pas d'accord. "La plupart des gens" c'est en fait la NOAA avec David Hathaway qui a crié haut et fort que le cycle 24 serait fort. Cette info a été reprise par les médias, mais dans le milieu scientifique, un cycle 24 fort ne faisait pas du tout l'unanimité, comme en témoigne ce document: http://www.leif.org/research/Predicting%20the%20Solar%20Cycle.pdf. D'autres, comme Leif Svalgaard annonçaient un cycle 24 faible.

Quand à la théorie de Williams avec le barycentre, elle est plutôt séduisante, mais ce n'est pas parole d'évangile non plus... Lui voit un cycle 25 faible et ça repartirait à la hausse ensuite avec le cycle 26, si je ne dis pas de bêtises.

Salut Cyrilleb, Quand Julien764 disait que bp de personnes voyaient venir une activité solaire N°24 élevée ce n'est pas que suivant David Hathaway car suivant les infos de la NASA plus de 50 % des scientifiques dans ce domaines prévoyaient le cycle solaire N°24 très élevé.

Comme par exemple :

- Mausumi Dikpati en 2006 qui prévoyait 200 wolf pour le maximum,

- Horstman prévoyait en 2005 180 wolf pour le maximum,

- Thompson qui en 2006 voyait 180+ou-32 wolf,

- Tsirulnik et al. prévoyaient en 1997 180 wolf pour le maximum du cycle N°24,

- Podladchikova, et al. prévoyaient 152 à 197 wolf pour le maximum,

- Dikpati, et al prévoyaient 155–180 wolf pour le maximum,

- Hathaway & Wilson prévoyaient 160 à +ou-25 wolf comme on le sait,

- Pesnell prévoyait 160+ou-54 wolf pour le maximum,

- aa min prévoyait 148 wolf pour le maximum,

- Maris et Oncica prévoyaient 145 wolf pour le maximum,

- etc

Sur 43 scientifiques de la NASA qui ont prévu le cycle solaire N°24 en 2006 il y en 34 qui ont prévu un maximum supérieur à se qui est possible soit 79% qui sont aller bien trop loin. Ce qui montre que plus de personnes voyaient un cycle N°24 très élevé même si bien sur je ne dis pas tout le monde puisqu'il y en 21% qui sont aller dans la bonne voie.

Source voir page 2 et 3 : http://www.swpc.noaa.gov/SolarCycle/SC24/May_24_2007_table.pdf

Puis faut aussi voir il y a 6 ans l'avis que bp d'anciens internautes avaient sur le forum.

Williams

Link to post
Share on other sites

Pour reprendre se qui a été dit au dessus, en regardant un peu des articles sur internet beaucoup annonce un nouveau minimum de Maunder alors que certaine personne comme William ici vous m'avez dit il y a quelque temps que on va plutôt être proche d'un minimum de Dalton, je me demande au final qui aura vu juste. Vous en pensez quoi globalement ? On va le savoir a partir de quand ?

Link to post
Share on other sites

Pour reprendre se qui a été dit au dessus, en regardant un peu des articles sur internet beaucoup annonce un nouveau minimum de Maunder alors que certaine personne comme William ici vous m'avez dit il y a quelque temps que on va plutôt être proche d'un minimum de Dalton, je me demande au final qui aura vu juste. Vous en pensez quoi globalement ? On va le savoir a partir de quand ?

On le sait déjà maintenant, avec peu de tâches solaires, des éruptions très modérées (M2 assez rare et maximales), peu de tempêtes géomagnétiques !

Tout ceci montre un Soleil en diminution

Link to post
Share on other sites
Posted
Le Cerneux-Péquignot (1107m)

Pour reprendre se qui a été dit au dessus, en regardant un peu des articles sur internet beaucoup annonce un nouveau minimum de Maunder alors que certaine personne comme William ici vous m'avez dit il y a quelque temps que on va plutôt être proche d'un minimum de Dalton, je me demande au final qui aura vu juste. Vous en pensez quoi globalement ? On va le savoir a partir de quand ?

D'après ce que j'ai lu de sources scientifiques, on pourra valider le minimum de Maunder vers 2022-2025 avec l'observation de l'inexistence du cycle 25. Cependant, les astrologues sont déjà de plus en plus certain que le cycle 25 ne démarrera pas car il aurait déjà du montrer des signes d'apparition dans les jets intérieurs du soleil depuis 2 ans, or il n'en est rien. Le retard devient tel par rapport à l'avancée du cycle actuel qu'il est désormais peu probable qu'on démarrage du cycle 25 soit observé.

Un sénario type minimum de Dalton impliquerait d'avoir 2 cycles de suite comme notre cycle actuel. Un sénario de type Maunder implique que le cycle 24 est le dernier cycle solaire avant une période plus ou moins longue sans tâches solaires ou presque. Les scientifiques semblent de plus en plus opter pour cette option au vu des observations qui sont faites actuellement sur le non démarrage du cycle 25 dans les courants internes du soleil.

Les conséquences sur le climat ont l'air d'être difficile à établir, les chercheurs se contredisent pas mal. Ca dépend aussi de l'importance qui est donné au réchauffement causé par les activités humaines. Si l'activité solaire a vraiment un impact significatif sur le climat, je pense que d'ici 5-10 ans on devrait observer cela dans les chiffres avec un arrêt net du réchauffement actuel. Il y a encore le problème de l'inertie du climat, donc peut-être pas de conséquences avant encore une vingtaine d'années ?

Link to post
Share on other sites

D'après ce que j'ai lu de sources scientifiques, on pourra valider le minimum de Maunder vers 2022-2025 avec l'observation de l'inexistence du cycle 25. Cependant, les astrologues sont déjà de plus en plus certain que le cycle 25 ne démarrera pas car il aurait déjà du montrer des signes d'apparition dans les jets intérieurs du soleil depuis 2 ans, or il n'en est rien. Le retard devient tel par rapport à l'avancée du cycle actuel qu'il est désormais peu probable qu'on démarrage du cycle 25 soit observé.

Un sénario type minimum de Dalton impliquerait d'avoir 2 cycles de suite comme notre cycle actuel. Un sénario de type Maunder implique que le cycle 24 est le dernier cycle solaire avant une période plus ou moins longue sans tâches solaires ou presque. Les scientifiques semblent de plus en plus opter pour cette option au vu des observations qui sont faites actuellement sur le non démarrage du cycle 25 dans les courants internes du soleil.

Les conséquences sur le climat ont l'air d'être difficile à établir, les chercheurs se contredisent pas mal. Ca dépend aussi de l'importance qui est donné au réchauffement causé par les activités humaines. Si l'activité solaire a vraiment un impact significatif sur le climat, je pense que d'ici 5-10 ans on devrait observer cela dans les chiffres avec un arrêt net du réchauffement actuel. Il y a encore le problème de l'inertie du climat, donc peut-être pas de conséquences avant encore une vingtaine d'années ?

Il ne faut pas oublier que le minimum de Maunder à coincidé avec le PAG en 1450-1850 et l'avancée des glaciers jusqu'en fond de vallée. Alors il y'a certainement d'autres facteurs qui ont contribué au PAG, mais celui-ci n'a pas joué en sa faveur.

De plus 99,98% de la chaleur et de la lumière émise à la Terre l'es par le Soleil, et le reste 0.02% par la chaleur interne de la planète.

Une moindre modification, même infime de la réaction thermonucléaire du Soleil, et son magnétisme, se fera sentir sur la terre, par une baisse sensible des températures de quelques dixième de degrès.

Hormis le climat, une baisse du magnétisme du Soleil aura pour effet de permettre aux rayons cosmique de pénétrer plus facilement dans notre système solaire, celui-ci étant moins protégé par le champ magnétique Solaire, l'héliosphère, équivalent a échelle des millions de fois plus grand, à notre magnétosphère, protégeant le système solaire des explosions de supernovas, des particules de flash gamma...etc.

Alors si refroidissement il y'à, il sera très sensible mais non cataclysmique non plus.

Link to post
Share on other sites

D'après ce que j'ai lu de sources scientifiques, on pourra valider le minimum de Maunder vers 2022-2025 avec l'observation de l'inexistence du cycle 25. Cependant, les astrologues sont déjà de plus en plus certain que le cycle 25 ne démarrera pas car il aurait déjà du montrer des signes d'apparition dans les jets intérieurs du soleil depuis 2 ans, or il n'en est rien. Le retard devient tel par rapport à l'avancée du cycle actuel qu'il est désormais peu probable qu'on démarrage du cycle 25 soit observé.

Un sénario type minimum de Dalton impliquerait d'avoir 2 cycles de suite comme notre cycle actuel. Un sénario de type Maunder implique que le cycle 24 est le dernier cycle solaire avant une période plus ou moins longue sans tâches solaires ou presque. Les scientifiques semblent de plus en plus opter pour cette option au vu des observations qui sont faites actuellement sur le non démarrage du cycle 25 dans les courants internes du soleil.

Les conséquences sur le climat ont l'air d'être difficile à établir, les chercheurs se contredisent pas mal. Ca dépend aussi de l'importance qui est donné au réchauffement causé par les activités humaines. Si l'activité solaire a vraiment un impact significatif sur le climat, je pense que d'ici 5-10 ans on devrait observer cela dans les chiffres avec un arrêt net du réchauffement actuel. Il y a encore le problème de l'inertie du climat, donc peut-être pas de conséquences avant encore une vingtaine d'années ?

Pourtant quand on regarde le Diagramme " papillon " illustrant la variation de latitude de la formation des taches solaires suivant l'activité du Soleil de 1870 à 2011 (source : NASA/MSFC) http://solarscience.msfc.nasa.gov/images/bfly.gif on voit que tout est comme d'habitude et que les taches solaires sont apparues dans les hautes latitudes (surtout en 2010) mais plus basses que lorsque l'activité solaire a été importantes lors du maximum.

Donc pour l'instant je vois rien montrant que le minimum serra nul donc un minimum de Maunder. Bien sur ils basent sur les courants internes du soleil mais rappelez vous que c'est suivant ceci que David Hathaway etc qu'ils avaient prévu un maximum important. Puis l'héliosismologie est encore qu'au début vu que les activités solaires sont longues.

Williams

Link to post
Share on other sites

Cependant, les astrologues sont déjà de plus en plus certain que le cycle 25 ne démarrera pas (...)

Laissons donc les astrologues au zodiaque et autres gri gri divinatoires et recentrons nous sur les astronomes... Lol
Link to post
Share on other sites

Les champs magnétiques des taches solaires N°1236 ont éclaté durant les premières heures du 21 Juin produisant une éruption solaire de classe C7 et un halo FMC. Le nuage en expansion semble se diriger presque directement vers la Terre.

Cela ne semble ne pas être une CME particulièrement puissante. Néanmoins, le nuage entrants pourraient déclencher des tempêtes géomagnétiques polaires quand il atteindra la Terre le Juin 23 à quelque heures prêt.

Mais c'est l'hémisphère sud qui serra favorisé pour observer les aurores où le ciel est du solstice d'hiver.

Williams

Link to post
Share on other sites

Pourtant quand on regarde le Diagramme " papillon " illustrant la variation de latitude de la formation des taches solaires suivant l'activité du Soleil de 1870 à 2011 (source : NASA/MSFC) http://solarscience....images/bfly.gif on voit que tout est comme d'habitude et que les taches solaires sont apparues dans les hautes latitudes (surtout en 2010) mais plus basses que lorsque l'activité solaire a été importantes lors du maximum.

Donc pour l'instant je vois rien montrant que le minimum serra nul donc un minimum de Maunder. Bien sur ils basent sur les courants internes du soleil mais rappelez vous que c'est suivant ceci que David Hathaway etc qu'ils avaient prévu un maximum important. Puis l'héliosismologie est encore qu'au début vu que les activités solaires sont longues.

Williams

Je pense que pour vraiment étudier le comportement du Soleil lors de ses prochains cycles, il ne faut pas seulement étudier un paramètre, mais toute une série. Je pense notamment à :

- Fréquence, Emplacement et intensité des trous coronaux.

- Etude du vent solaire (Vitesse et orientation)

- Nombre de tâches solaires, taille et composition magnétique (Alpha, Beta, Beta-Gamma, Delta...etc.)

- Fréquence et intensité des éruptions solaires

- Etude du courant interne du magnétisme solaire et éventuel ralentissement ou accélération de ce dernier.

- ...Et bien d'autres paramètres que le novice comme moi ne connait pas forcément

Chaque physicien solaire a son paramètre d'étude pour la prévision, et devant le récapitulatif de leur paramètres, nous n'avons pas moins de plus de 25 prévisions, même si actuellement raison est donnée aux basses prévisions (Inférieur à 80).

L'important n'est pas de prendre la théorie "2012" mais une étude moyenne de tout les paramètres, pondéré, avec une marge d'erreur large.

Link to post
Share on other sites
Posted
Foussais-Payré (85) / La Bruffière (85)

Salut Cyrilleb, Quand Julien764 disait que bp de personnes voyaient venir une activité solaire N°24 élevée ce n'est pas que suivant David Hathaway car suivant les infos de la NASA plus de 50 % des scientifiques dans ce domaines prévoyaient le cycle solaire N°24 très élevé.

Effectivement, en relisant la synthèse des prévisions sur le cycle 24, la moyenne doit tourner autour de 120 (comme maxi pour ce cycle 24). On semble se diriger vers un maxi autour de 60, ce qui veut dire que la plupart des scientifiques avaient vu le cycle 24 trop fort.J'ai eu une perception assez différente de la prévision du cycle 24, car le premier article que j'avais lu là-dessus était de Svalgaard, indiquant que le cycle 24 serait faible, info que j'ai prise comme telle... Un peu plus tard, quand j'ai vu que d'autres annonçaient un cycle fort, je me suis dit qu'en fait on en savait trop rien...
Link to post
Share on other sites

Effectivement, en relisant la synthèse des prévisions sur le cycle 24, la moyenne doit tourner autour de 120 (comme maxi pour ce cycle 24). On semble se diriger vers un maxi autour de 60, ce qui veut dire que la plupart des scientifiques avaient vu le cycle 24 trop fort.

J'ai eu une perception assez différente de la prévision du cycle 24, car le premier article que j'avais lu là-dessus était de Svalgaard, indiquant que le cycle 24 serait faible, info que j'ai prise comme telle... Un peu plus tard, quand j'ai vu que d'autres annonçaient un cycle fort, je me suis dit qu'en fait on en savait trop rien...

Moi aussi j'ai cru à la prévision d'un cycle fort, mais j'ai commencé à douter mi-2008, et vu le minimum extrême de 2008-2009, j'ai pensé que le Soleil avait un soucis et que de toute manière il ne serait pas fort.

Comme quoi, parfois, les médias aiment aussi annoncer ce qui les intéressent, car il n'y avait pas que Hathaway qui faisait des prévisions, et il a avoué s'être fait dépassé par les évènements solaire, et il y'a de quoi !

Link to post
Share on other sites
Posted
Foussais-Payré (85) / La Bruffière (85)

Guigui1984: C'est clair qu'il y a des tas de données à prendre en compte pour prévoir un cycle solaire, et pas seulement le diagramme papillon. Si les scientifiques peuvent dire que le cycle 25 sera quasiment inexistant, c'est qu'ils ont sûrement une bonne raison... Ils sont sûrement plus compétents en la matière que nous, astronomes ou météorologues amateurs.

Mon avis personnel, c'est que l'on se dirige plutôt vers un minimum type Dalton plutôt que Maunder. Il y a un an environ, on nous disait qu'un nouveau minimum de Maunder était très peu probable, aujourd'hui c'est l'inverse... On sait ce que la prévision a donné pour le cycle 24, alors je pense qu'il faut rester prudent et prendre les prévisions avec des pincettes.

Quand saura-t-on ce que sera le cycle 25? Eh bien en 2 temps à mon avis:

- D'abord voyons ce que donne le maximum du cycle 24. Bon, selon toute probabilité, on arrivera à un maximum de 60 environ.

- Voyons ensuite ce que donne le minimum entre cycle 24 et 25. S'il s'éternise, si le cycle 25 ne démarre toujours pas en 2022, alors il sera probable qu'on se dirige vers un cycle 25 très faible.

Sauf si d'ici la on trouve un moyen de prévoir de manière fiable l'intensité des prochains cycles!

Retour à l'actualité:

Attention, comme disait Williams, une CME se dirige droit vers la terre, impact prévu dans la nuit de jeudi à vendredi vers 1h du matin. Spaceweather s'attend à un orage magnétique avec Kp=6. Ca serait trop faible pour nous mais c'est à surveiller quand même...

Link to post
Share on other sites

Je pense que pour vraiment étudier le comportement du Soleil lors de ses prochains cycles, il ne faut pas seulement étudier un paramètre, mais toute une série. Je pense notamment à :

- Fréquence, Emplacement et intensité des trous coronaux.

- Etude du vent solaire (Vitesse et orientation)

- Nombre de tâches solaires, taille et composition magnétique (Alpha, Beta, Beta-Gamma, Delta...etc.)

- Fréquence et intensité des éruptions solaires

- Etude du courant interne du magnétisme solaire et éventuel ralentissement ou accélération de ce dernier.

- ...Et bien d'autres paramètres que le novice comme moi ne connait pas forcément

Chaque physicien solaire a son paramètre d'étude pour la prévision, et devant le récapitulatif de leur paramètres, nous n'avons pas moins de plus de 25 prévisions, même si actuellement raison est donnée aux basses prévisions (Inférieur à 80).

L'important n'est pas de prendre la théorie "2012" mais une étude moyenne de tout les paramètres, pondéré, avec une marge d'erreur large.

Je suis tout à fait d'accord et c'est ainsi que j'ai fait pour cycle de l'activité N°24 et pour le N°25. Car depuis 1997 on a plus de données et si on regarde bien comme en 2007 et etc je l'avais dis justement :

- Le flux de radios solaire 10.7cm, soit depuis 1948, ce minimum est descendu au plus bas lors de ce cycle en septembre-octobre 2007 avec 67 W/Hz/m² ;

- Puis en 2007-2008 le maximum du rayonnement cosmique a justement une valeur qu'on a jamais atteint depuis 1934 soit depuis 74 ans. Ceci à cause du vent solaire qui serait très faible et dont en août 2008 le plus faible enregistré depuis 1948 avec un flux solaire de 657 à cause du minimum bien faible. Le vent solaire aurait baisser de 36 % par rapport au minimum précédent (1997). (source : ftp://ftp.ngdc.noaa.gov/STP/SOLAR_DATA/SOLAR_RADIO/FLUX/MONTHPLT.OBS );

- La NASA a dit : « La sonde Ulysse met fin à sa carrière en révélant que le champ magnétique émanant des pôles du Soleil est beaucoup plus faible que précédemment. Cela pourrait signifier la prochaine période maximale solaire sera moins intense que dans l'histoire récente. » L’intensité du champ magnétique aurait baissé de 36%. Source : http://www.jpl.nasa.gov/news/news.cfm?release=2008-106 voir aussi http://www.nasa.gov/home/hqnews/2008/sep/HQ_08241_Ulysses.html ;

- La NASA a dit que le minimum du cycle 23 est au plus bas en juillet voir août 2008. Source : http://science.nasa.gov/headlines/y2008/11jul_solarcycleupdate.htm donc le cycle N°23 a durée 143 mois soit 11,92 ans. Ce qui fait que le cycle N°23 est le plus long depuis le cycle N°9 (cycle de 1843 à 1955). Ce qui montre l'affaiblissement des cycles solaires ;

- Nous avons eu une durée sans tache solaire très longue (du 21/07/08 au 22/09/08) soit 65 jours sans tache solaire ce qui n’a pas été vu depuis les 2 records en 1901 et 1913 ces 159 dernières années. Source : http://users.telenet.be/j.janssens/Spotless/Spotless.html ;

- 2008 est une année sans taches solaires de 269 jours sur les 366 jours (73% de l’année sans tache). Soit un record depuis 1913. Source : http://daltonsminima.wordpress.com/2009/01/ ;

- De nouvelles données ont révélé que l’héliosphère, le bouclier protecteur de l’énergie qui entoure notre Système Solaire, a faibli de 25% au cours de la dernière décennie et se trouve au niveau le plus bas depuis la course à l’espace il y a 50 ans. Source : http://wattsupwiththat.com/2008/10/20/suns-protective-bubble-is-shrinking/ ;

- la luminosité du soleil a baissé de 0,02 % dans le rayonnement visible et de 6 % dans le domaine des UV depuis le minimum solaire de 1996 d’après deux sondes ;

- Le précédent record du minimum du flux solaire qui datait de 1954, lorsque le flux solaire a touché le plus bas de 64,30. Voilà que le 30/10/2008 le flux solaire a dépassé ce record avec une valeur de 63,9 ! Source : http://www.meteogiornale.it/news/read.php?id=18942

- Puis au lieu que le cycle N°25 soit supèrieur au cycle N°24 comme ça devrait être le cas suivant la loi G.O. voila que ça va être l'inverse car cette loi va être violé comme c'est le cas à chaque fois que les planètes joviennes sont alignées telle comme je montre ici avec des graphiques montrant la position des planètes lors des maximums où l'activité solaire a été violé et devrait l'être lors du cycle N°25 : http://la.climatologie.free.fr/soleil/soleil2.htm ;

- Et voir d'autres facteurs ;

Donc tout ceci pouvait prévoir que ce cycle solaire N°24 allait être faible et non plus élevé puis ça permet d'avoir des idées sur le cycle N°25 en faisant attention à certain points et en comparant aux cycles solaires précédents.

Williams

Link to post
Share on other sites
Posted
Foussais-Payré (85) / La Bruffière (85)

D'après spaceweather, la CME devrait arriver demain matin, vers 9h, à + ou - 7 heures. Ce n'est pas un horaire favorable pour nous... Ils s'attendent à Kp = 5.

Pour l'instant, elle ne semble pas encore arrivée mais le vent solaire est déjà assez rapide, autour de 600km/s.

Link to post
Share on other sites

http://neo.jpl.nasa....ws/news172.html

comparer à la distance habituelle de leur passage, celui là il est sacrément près le bougre, on va se faire enrhumer

14'000km de la Terre, c'est rien du tout default_nuke.gif

Toutefois, l'attraction terrestre devrait lui donner une courbe très incurvée après son passage demain vers 12-13h

A quelques milliers de kilomètres près, l'attraction terrestre, aurait été critique, mais pas là, heureusement.

Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...