Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Banquises et changements climatiques


Recommended Posts

ims2005316_asiaeurope.gif

ims2006316_asiaeurope.gif

Concernant la glace, j'ai beau regarder et reregarder, les pertes en mer de Baffin et est Spitzberg snt largement compensées par l'est Groënland et la mer de Kara. Ce qui est sûr, c'est que 2006 n'est plus supérieur à 2005 actuellement. default_tongue.png/emoticons/tongue@2x.png 2x" width="20" height="20">

Pour la neige, c'est excellent (dépressions plus intenses ?), les retards pris en Mongolie, Alaska (léger) et surtout en Russie au nord-ouest de la Mongolie sont plus que compensés par les avances en SE Russie, NE Chine, Scandinavie, Canada et je ne vous parle pas de la Russie occidentale où là c'est une véritable claque.

Prévisions ?

Je pense à une nette fonte en Scandinavie (bien mauvaise nouvelle pour la suite de l'hiver), fonte sur les bordures le splus à l'ouest de la Russie, fonte aussi au Quebec, mais avancée au nord de la Mer Caspienne, Alaska, ouest Canada, Chine...

Link to post
Share on other sites
  • Replies 1.8k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Posted
Bouffémont (95) Val d'Oise 

Oui ça va bien fondre en scandinavie et en Russie d'Europe. En fait on va retrouver un peu l'étendu des neiges en 2005 default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

Concernant la banquise je pense que du côté de bering ainsi que le nord du Canada ça devrait vite évoluer mais en mer de Barents je ne vois pas comment la glace va progresser pour le moment...

A+

Patric95

Link to post
Share on other sites

Concernant la banquise je pense que du côté de bering ainsi que le nord du Canada ça devrait vite évoluer mais en mer de Barents je ne vois pas comment la glace va progresser pour le moment...

Patric95

C'est presque invraisemblable et plutôt préocupant: Le retard de la banquise arctique par rapport à 2005 (l'année du 2ème seuil climatique) a plus que doublé depuis mon dernier post: il est maintenant de l'ordre de 700 000 Km². Bien plus que la superficie de la France... http://arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/IM...current.365.jpg

Si ça devait continuer à ce rythme, même ma prévision d'une disparition estivale de la banquise au cours des années vingt pourrait se trouver dépassée ! Mais en fait, l'évolution ne peut évidemment pas se faire de manière régulière et continue.

"Wait and see". Ou "wet and sea" ? default_blushing.gif

Link to post
Share on other sites
Posted
montois (Donnemarie-dontilly) dans l'Est 77, paris 7 parfois

oui étonnant car c'était largement mieux parti cette année que l'année dernière.

La c'est le frein. Pour quelles raisons?

peut etre du provisoire aussi..

Link to post
Share on other sites

Si ça devait continuer à ce rythme, même ma prévision d'une disparition estivale de la banquise au cours des années vingt pourrait se trouver dépassée !

Je te reconnais bien la à extrapoler l'avenir de la banquise à partir de la situation journalière default_innocent.gif

La banquise actuellement, est en gros dans les normes (1979-2000). L'année dernière elle était en avance à cette date.

Ca stagne toujours un moment lorsque la partie centrale s'est englacée, et que la suite de l'englacement commence à concerner les zones périfériques. La prochaine hausse notable devrait se produire quand la baie de hudson va s'englacer. En général, elle s'englace très rapidement, du fait de sa situation presque totalement fermée. Le tout est de savoir quand les masses d'air froides vont se positionner au dessus et donc quand cet englacement va commencer.

A mon avis ce qui est important c'est de voir comment vont se comporter les zones périfériques à partir du mois de Janvier et Février. Car c'est la qu'il y a un problème ces dernières années.

En gros, les dernières années le problème se situe au niveau de la mer de barents, mer de Kara, sud de la mer du Groenland et détroit du Danemark. Pour le reste, il n'y a eu que très peu de variations jusque la. En Gros, le problème depuis 2003, c'est que les masses d'air froides ont bien du mal à se positionner entre la scandinavie et le groenland, et ce du fait d'un flux zonal trop peu présent , et d'un flux méridien qui fait remonter depuis trois ans, trop fréquement des masses d'air douces dans ces zones. La question donc d'après moi, et de trouver le pourquoi du comment de l'origine trop fréquente de ces flux méridiens.

Alors soit c'est du au réchauffement, soit à une période cyclique ( la situation actuelle au niveau des flux méridiens est très similaire à celle des années 40),

soit et le plus probable, un peu des deux.

Link to post
Share on other sites

Je te reconnais bien la à extrapoler l'avenir de la banquise à partir de la situation journalière default_flowers.gif

C'est amusant, mais tout de même, Stalbuck! Mon commentaire (rapide) était entièrement au conditionnel et je le terminais par "wait and see" après avoir bien noté que "l'évolution ne peut évidement pas se faire de manière régulière et continue".Je sais bien qu'on ne peut tirer de conclusion d'une seule observation, ni même d'une seule année d'observations...
Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...
Posted
01 AMBERIEU-EN-BUGEY (255m)

la banquise fond a vitesse grand V au nord des spitzbergs fin novembre (voir mon animation sur mon site)

je sais vous allez me dire flux de sud mais tout de meme !

Link to post
Share on other sites
Posted
Bouffémont (95) Val d'Oise 

la banquise fond a vitesse grand V au nord des spitzbergs fin novembre (voir mon animation sur mon site)

je sais vous allez me dire flux de sud mais tout de meme !

C'est vrai elle fond et c'est pas seulement au spitzberg c'est toute la région qui est concerné (du Grienland à la nouvelle zemble. Je ne vois pas d'autres explications que le flux de sud. Mais effectivement c'est impressionnant la vitesse de la fonte à une période ou ça devrait augmenter.

A+

Patric95

Link to post
Share on other sites

C'est vrai elle fond et c'est pas seulement au spitzberg c'est toute la région qui est concerné (du Grienland à la nouvelle zemble.

Je ne vois pas d'autres explications que le flux de sud. Mais effectivement c'est impressionnant la vitesse de la fonte à une période ou ça devrait augmenter.

A+

Patric95

et un retard d'environ 600 000 km² sur l'ensemble des bassins... default_flowers.gif
Link to post
Share on other sites

C'est vrai elle fond et c'est pas seulement au spitzberg c'est toute la région qui est concerné (du Groenland à la nouvelle zemble.

Je ne vois pas d'autres explications que le flux de sud. Mais effectivement c'est impressionnant la vitesse de la fonte à une période où ça devrait augmenter.

Patric95

Quoi qu'il en soit, voici plusieurs semaines que le retard d'area tourne autour de 4 à 500 000 Km², par rapport à l'an passé.

Même si le retard concerne essentiellement la mer de Barents et les mers voisines, une banquise hivernale formée plus tardivement sera forcément plus mince et plus fragile. La fin de la tendance au recul de la banquise d'une année à l'autre n'est peut-être pas pour demain ...

Petite info pour les Bordelais et autres Girondins :

J'anime une rencontre/débat sur la dérive climatique et le livre que j'ai pubié à ce sujet, le jeudi 14 décembre de 18h à 20 h

lieu: Le café de Georges

Forum des arts et de la culture

300, cours de la Libération

Talence (Communauté Urbaine de Bordeaux, à proximité de l'Université Bordeaux 1)

Accés conseillé par la ligne de tramway B, station Forum.

Alain

Link to post
Share on other sites
Posted
Bouffémont (95) Val d'Oise 

Quoi qu'il en soit, voici plusieurs semaines que le retard d'area tourne autour de 4 à 500 000 Km², par rapport à l'an passé.

Même si le retard concerne essentiellement la mer de Barents et les mers voisines, une banquise hivernale formée plus tardivement sera forcément plus mince et plus fragile. La fin de la tendance au recul de la banquise d'une année à l'autre n'est peut-être pas pour demain ...

Petite info pour les Bordelais et autres Girondins :

J'anime une rencontre/débat sur la dérive climatique et le livre que j'ai pubié à ce sujet, le jeudi 14 décembre de 18h à 20 h

lieu: Le café de Georges

Forum des arts et de la culture

300, cours de la Libération

Talence (Communauté Urbaine de Bordeaux, à proximité de l'Université Bordeaux 1)

Accés conseillé par la ligne de tramway B, station Forum.

Alain

Ok mais là il se passe quelquechose de bizarre! La banquise fond au niveau du spitzberg et en direction du pôle nord à tel point que l'eau s'en rapproche et on est fin novembre quand même!A+

Patric95

Link to post
Share on other sites
Posted
Les Estables (1350m)

Oui la douceur ainsi que le vent important a et va faire des dégâts dans cette partie de la banquise au vue des prévisions.

La situation est complètement bloquée, tant que ca se débloquera pas chez nous, ca continuera comme ça..

Attendons le 15 décembre pour voir.

Link to post
Share on other sites
Posted
34230 Paulhan - Centre Hérault

Le flux solaire reçu au sommet de l'atmosphère est d'environ 8 à 9 watts supérieur à la moyenne, et cela n'ira en decroissant que jusqu'à fin janvier ou l'equilibre devrait être atteint avec une décroissance de même niveau culminant vers le 30 avril.

Il est possible que ce soit cela qui en soit la cause, tout comme El Niño actuel qui a aussi les mêmes effets, on aurait dans ce cas une premiere partie d'hiver dans la douceur et une fin d'hiver particulierement froide.

Link to post
Share on other sites

Je ne sais pas où l'on en est sur la banquise arctique, mais un peu plus bas, Calgary s'apprête à battre un record de froid vieux de 110 ans.

Environment Canada says such low temperatures unusual for this time of year

By TARINA WHITE, CALGARY SUN

The arctic deep freeze trapping Calgary is on track to break a 110-year-old weather record today, but the bitter cold is expected to ease in the coming days.

With a forecast low of -31C today, Calgary could break the -27C record set on this day in 1896.

(...)

http://calsun.canoe.ca/News/Alberta/2006/1...530545-sun.html

Link to post
Share on other sites

Je ne sais pas où l'on en est sur la banquise arctique, mais un peu plus bas, Calgary s'apprête à battre un record de froid vieux de 110 ans.

Environment Canada says such low temperatures unusual for this time of year By TARINA WHITE, CALGARY SUN

The arctic deep freeze trapping Calgary is on track to break a 110-year-old weather record today, but the bitter cold is expected to cease in the coming days.

With a forecast low of -31C today, Calgary could break the -27C record set on this day in 1896. (...)

http://calsun.canoe.ca/News/Alberta/2006/1...530545-sun.html

Ouais... Calgary devrait nous envoyer un peu de fraicheur! Ici, l'automne aura été le plus chaud depuis 1950. (voir le topic ouvert à ce sujet dans la rubrique "climatologie") default_blink.pngEn ce qui concerne la banquise arctique, la superficie (area) totale est actuellement inférieure d'environ 500 000 Km² à celle de l'an passé à la même époque. C'est une situation qui dure depuis plusieurs semaines. Le retard est phénoménal en mer de Barents et en mer du Groenland, avec même des reculs locaux de la banquise ces derniers jours... Je sais bien qu'on parlera de flux de sud, mais quand même.

En tout cas, le rythme de la croissance globale de la banquise s'est fortement ralenti depuis un mois.

Alain

Link to post
Share on other sites

Je ne sais pas où l'on en est sur la banquise arctique, mais un peu plus bas, Calgary s'apprête à battre un record de froid vieux de 110 ans.

Soit la situation inversée par rapport à l'hiver dernier (Europe + Amérique du nord) avec une stabilité étonnante des périodes froides et chaudes. Une caractéristique du régime transitoire (RC) actuel ? Que disent les modèles numériques sur ces périodes de blocages prolongés ? Sachant que les systèmes hors équilibre sont complexes à étudier.
Link to post
Share on other sites

Avant de chercher à tout prix à savoir ce que dit l'avenir, essayons de savoir ce que dit le passé... on a tendance à tout mettre sur le dos du RC (que je ne nie pas) mais voila, ici il fait chaud, au Canada, c'est l'inverse... il faut voir les choses d'un point de vue global, chose que beaucoup de monde a du mal à faire.

Pour répondre à holon, je ne serais pas étonné du tout que dans les archives il y ait des situations de blocage de maniere plus ou moins régulière et plus ou moins longue (je n'irais pas à dire cyclique meme si je me pose la question)...

Link to post
Share on other sites

Je ne suis pas du tout la météo, ce que je dis va donc être peut-être aberrant. Mais si on un blocage anticyclonique au centre de l'Europe qui nous amène les flux chauds du sud à l'ouest, j'imagine que le même phénomène amène des flux froids du nord de l'autre côté (en Eurasie), non ?

Link to post
Share on other sites

Je ne suis pas du tout la météo, ce que je dis va donc être peut-être aberrant. Mais si on un blocage anticyclonique au centre de l'Europe qui nous amène les flux chauds du sud à l'ouest, j'imagine que le même phénomène amène des flux froids du nord de l'autre côté (en Eurasie), non ?

C'est peut-être effectivement ce qui explique le froid constaté à Calgary (à l'est des Rocheuses canadiennes)...A vérifier avant de conclure.
Link to post
Share on other sites

Voici une situation favorable au froid et donc à la banquise Artique:

C'est une prévision issue du GFS du 30/11/06 à 06h. La prévision est surement fausse mais on va jouer sur la cohérence du modèle.

Situation à 500 hpa

rhavn1801yy0.gif

Si l'on regarde le champ de pression au sol et donc l'orientation du flux de vent, il n'y a aucune (ou presque) entrée d'air chaud de basses couches dans le cirque Artique:

- Flux d'est-nord-est de l'Oural à la mer de Barents et au Groenland et à nouveau du coté de Bering

- Ailleurs c'est du flux plutôt mou et continental.

En circuit fermé, les masses d'air peuvent se refroidir librement.

L'exception on la trouve entre le Groenland et le Spitzberg avec un leger flux maritime de sud-ouest jusqu'à la Terre du Nord.

A 850 hpa c'est du froid sur toute la zone Artique sauf au niveau de l'entrée maritime où se matérialise une intrusion "chaude".

rhavn1802md9.gif

Même chose au niveau du sol avec une bulle d'air chaud (supérieure à -10) jusqu'à la Terre du Nord.

rhavn1803jx2.gif

On peut comparer avec la situation de départ observée le 30/11/06 à 06h

Flux de sud par l'Alaska et bien marqué sur le détroit de Béring

rhavn001aw9.gif

Avec cette situation à 850 hpa

rhavn002lr2.gif

et au sol une vaste zone chaude (supérieure à -10 degrés)

Entre -1 et -2 à Ostrov Vrangelja et à Mys Schmidta aujourd'hui.

rhavn003ax5.gif

Ce n'est pas avec ce type de circulation que la banquise peut progresser vers le détroit de Béring.

Pour expliquer le recul de la banquise en mer de Barents

Le 24 novembre 2006 par exemple:

Beau flux de sud

rhavn00120061124pngpf0.gif

rhavn00220061124pngni4.gif

Et puis pour conclure, le gratin dans le domaine:

Le 16 janvier 2006:

rhavn00120060116pngox2.gif

Avec ces intrusions l'air chaud est bien sûr rapidement rejeté en altitude mais la nébulosité importante qui en résulte peut persister pendant plusieurs jours et bloquer ou fortement atténuer le rayonnement de surface.

Link to post
Share on other sites

D'après le graphique quotien de l'évolution de l'area publié par cryosphere, le retard dans la reconstitution hivernale de la banquise arctique atteindrait aujourd'hui environ 700 000 Km²...

http://arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/IM...current.365.jpg

Plus significativement, depuis le début de l'année 2006, l'area de la banquise arctique a très rarement atteint la moyenne des années 1979-2000 et ne l'a jamais dépassé.

Alain

Link to post
Share on other sites

L'amélioration de la situation météo se confirme cependant à partir du 4 ou 5 décembre avec le froid qui se généralise peu à peu à l'ensemble des zones de "production".

rhavn1441ng9.gif

Avec le décalage de la courbe de cryosphère il va sans doute falloir attendre une bonne dizaine de jours pour évaluer les conséquences de cette amélioration.

Link to post
Share on other sites

L'amélioration de la situation météo se confirme cependant à partir du 4 ou 5 décembre avec le froid qui se généralise peu à peu à l'ensemble des zones de "production".

Avec le décalage de la courbe de cryosphère il va sans doute falloir attendre une bonne dizaine de jours pour évaluer les conséquences de cette amélioration.

Je crains cependant voir se reproduire plus ou moins le scénario 2005:Une formation tardive de la banquise hivernale sur une surface importante avait alors entrainé, comme prévu, une réduction d'épaisseur et une fragilisation telles que le minimum d'area observé au cours de l'été 2005 avait marqué une réduction considérable (de l'ordre de 600 000Km²) d'une année sur l'autre.

Ajouter l'hypothèse que j'ai formulée voici deux ans (et qui doit encore être vérifiée) à propos de la DNA: La plongée moins profonde et la diffusion des eaux relativement tempérées du GS dans la masse des eaux de la mer de Norvège et de la mer de Barents pourraient réduire l'importance de la banquise dans ces zones, alors même qu'elle pourrait progresser dans d'autres mers arctiques...

Dans ce domaine, chaque fraction de degré en plus (ou en moins) peut compter.

Ceci dit, des eaux de surface moins salées (esse,tiellement en raison du dégel estival du permafrost, de la fonte accélérée des glaciers et de l'augmentation du débit des fleuves de Sibérie) pourraient plus que compenser en facilitant la reprise hivernale de la banquise, au moins dans les autres mers arctiques.

Alain

Link to post
Share on other sites

Je crains cependant voir se reproduire plus ou moins le scénario 2005:

Une formation tardive de la banquise hivernale sur une surface importante avait alors entrainé, comme prévu, une réduction d'épaisseur et une fragilisation telles que le minimum d'area observé au cours de l'été 2005 avait marqué une réduction considérable (de l'ordre de 600 000Km²) d'une année sur l'autre.

Ajouter l'hypothèse que j'ai formulée voici deux ans (et qui doit encore être vérifiée) à propos de la DNA: La plongée moins profonde et la diffusion des eaux relativement tempérées du GS dans la masse des eaux de la mer de Norvège et de la mer de Barents pourraient réduire l'importance de la banquise dans ces zones, alors même qu'elle pourrait progresser dans d'autres mers arctiques...

Dans ce domaine, chaque fraction de degré en plus (ou en moins) peut compter.

Ceci dit, des eaux de surface moins salées (esse,tiellement en raison du dégel estival du permafrost, de la fonte accélérée des glaciers et de l'augmentation du débit des fleuves de Sibérie) pourraient plus que compenser en facilitant la reprise hivernale de la banquise, au moins dans les autres mers arctiques.

Alain

Il devient de plus en plus difficile de ne pas opiner default_rolleyes.gifJe voulais juste mettre en valeur ce qui à mon avis est important dans la formation de la banquise: la circulation générale.

Sur le graphique d'évolution de cryosphère sur 365 jours

Cryosphère

On voit l'area rejoindre la normale fin octobre.

Si l'on regarde les archives GFS il n'y a que peu ou pas d'entrées maritimes par Bering ou Barents dans cette période.

Rhavn00120061022.png

Au contraire le retard ne cesse de s'accroître entre le 10 et le 25 novembre avec une multiplication des entrées chaudes surtout par Barents.

Par exemple:

Rhavn00120061113.png

On peut faire le même constat pour janvier 2006 avec une banquise à un niveau normal à Noël et un déficit d'1 million de km2 fin janvier.(La mer de Barents étant responsable de la moitié de ce déficit au 31 janvier)

Archive GFS

Link to post
Share on other sites

Voici une situation favorable au froid et donc à la banquise Artique:

C'est une prévision issue du GFS du 30/11/06 à 06h. La prévision est surement fausse mais on va jouer sur la cohérence du modèle.

Situation à 500 hpa

rhavn1801yy0.gif

Ces stations confirment les prévisions du modèle avec partout (ou presque) sur les côtes Artiques des températures inférieures à -20 °C Sauf au niveau de l'entrée maritime sur le Spitzberg.

Tiksi, Russia -23 °C

Gmo IM.E.K. Fedorova, Russia -28 °C

Ostrov Vize, Russia -24 °C

Ostrov Dikson, Russia -27 °C

Nar'Jan-mar, Russia -25 °C

Ostrov Kotel'Nyj, Russia -28 °C

Mys Shmidta, Russia -22 °C

Alert, Nunavut -36 °C

Danmarkshavn, Greenland -25

Ny Alesund, Norway -4 °C

Barrow, Alaska -22 °C

La courbe cryosphère semble commencer à remonter et cette tendance favorable doit persister sur la première décade de décembre. Ensuite à part le detroit de Béring (qui va se fermer rapidement) et peut-être la mer d'Okhotsk rien de bien favorable au moins jusqu'au 15 décembre.

Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...