Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Banquises et changements climatiques


Recommended Posts

Pour fondre vite ca fond vite la banquise de semaine en semaine default_shifty.gif

le 9 août 2007 la surface gelée était d'une valeur de 3,98 millions de km2. Puis La semaine suivante, soit le 16 août, l’étendue des glaces ne représentait plus que 3,58 millions de km2 et le 22 août, ce ne sont plus que 3,22 millions de km2.

Si ca continue il y aura une forte probabilité que se termine en dessous de 3 millions de km2 soit vers 1 millions de km2 que lors du dernier record enregistré en septembre 2005 avec une surface gelée de 4,01 millions de km2.

Si l’on compare la valeur actuelle à la moyenne des années 1979-2000, l’écart enregistré est encore plus spectaculaire avec environ 2,5 millions de km2 soit plus de 40 % de perte de la surface gelée en quelques années !

Williams

Link to post
Share on other sites
  • Replies 1.8k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Posted
Saint-Ambroise, Saguenay-Lac-St-Jean, QC, Canada

Enfin !

Il semblerait que la fonte vertigineuse de la banquise arctique ralentisse enfin fortement ! ouf !

Je parle peut-être malheureusement trop vite, mais espérons que cette tendence (depuis 2-3 jours seulement) se confirme...

http://arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/IM...current.365.jpg

Link to post
Share on other sites

Il semblerait que la fonte vertigineuse de la banquise arctique ralentisse enfin fortement ! ouf !

Je parle peut-être malheureusement trop vite, mais espérons que cette tendence (depuis 2-3 jours seulement) se confirme...

http://arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/IM...current.365.jpg

Ouais, ce n'est pas encore très évident. Mais il faut de toute manière s'attendre à un fort ralentissement du recul en septembre. La fin de l'été approche...Incidemment, les vents et les courants raménent actuellement des masses importantes de glaces dérivantes à l'entrée ouest du principal chenal du passage nord-ouest.

http://polar.ncep.noaa.gov/seaice/hires/nh.xml

Alain

Link to post
Share on other sites

Inquiétant cette fonte de la banquise cette année...

Pour faire le lien avec un sujet connexe

/index.php?showtopic=22045'>http://forums.infoclimat.fr/index.php?showtopic=22045

Avons-nous une idée de l'état de la banquise au milieu des années 1930 qui semblent être la dernière phase climatique chaude avant ce début de XXIe siècle ??? Il serait en effet important de pouvoir comparer l'état de la banquise entre ces deux périodes plus chaudes, la plupart des série cryosphérique débutant vers 1979 soit en pleine période plus froide : même en France les années 1960 et 1970 ont connu des séries d'été pourris et des hivers plus froids en moyenne.

Florent.

Link to post
Share on other sites

Inquiétant cette fonte de la banquise cette année...

Pour faire le lien avec un sujet connexe

/index.php?showtopic=22045'>http://forums.infoclimat.fr/index.php?showtopic=22045

Avons-nous une idée de l'état de la banquise au milieu des années 1930 qui semblent être la dernière phase climatique chaude avant ce début de XXIe siècle ??? Il serait en effet important de pouvoir comparer l'état de la banquise entre ces deux périodes plus chaudes, la plupart des série cryosphérique débutant vers 1979 soit en pleine période plus froide : même en France les années 1960 et 1970 ont connu des séries d'été pourris et des hivers plus froids en moyenne.

Florent.

En effet entre les années 20 et 30 lors du siècle précédent une période chaude assez similaire à celle que nous connaissons depuis 20 ans s'est mise en place et personne ne connaissait à l'époque l'état de banquise.... default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">
Link to post
Share on other sites

Inquiétant cette fonte de la banquise cette année...

Pour faire le lien avec un sujet connexe

/index.php?showtopic=22045'>http://forums.infoclimat.fr/index.php?showtopic=22045

Avons-nous une idée de l'état de la banquise au milieu des années 1930 qui semblent être la dernière phase climatique chaude avant ce début de XXIe siècle ??? Il serait en effet important de pouvoir comparer l'état de la banquise entre ces deux périodes plus chaudes, la plupart des série cryosphérique débutant vers 1979 soit en pleine période plus froide : même en France les années 1960 et 1970 ont connu des séries d'été pourris et des hivers plus froids en moyenne.

Florent.

Le premier satellite date de 1956 (le Spoutnik), ne compte donc pas trop sur des mesures comparables.
Link to post
Share on other sites

En effet entre les années 20 et 30 lors du siècle précédent une période chaude assez similaire à celle que nous connaissons depuis 20 ans s'est mise en place et personne ne connaissait à l'époque l'état de banquise.... default_flowers.gif

Tout de même, même sans satellites (et pour cause), on avait déjà des expéditions polaires et des stations météo. Puis, si le passage nord-ouest avait été ouvert comme cet été, si les ours polaires mourraient de faim et si les Inuits avaient vu leur vie bouleversée comme maintenant, cela se serait su.Il y a bien eu une période relativement chaude au cours de l'entre-deux guerres, mais elle n'avait sûrementpas atteint le niveau (et les conséquences) que nous observons maintenant. On peut aussi rappeller qu'à l'époque, la concentration atmosphérique en GES n'atteignait pas les niveaux actuels et la variabilité de l'activité solaire était encore le facteur essentiel des fluctuations climatiques.

Alain

Link to post
Share on other sites
Posted
Aix-en-Provence (et fût un temps avec des relevés sur Ventabren)

Puis, si le passage nord-ouest avait été ouvert comme cet été, si les ours polaires mourraient de faim et si les Inuits avaient vu leur vie bouleversée comme maintenant, cela se serait su.

Alain

Ca c'est bien réducteur et vite dit Alain default_flowers.gif ! Les moyens et les préoccupations n'étaient pas les mêmes et ce qui nous saute aux yeux aujourd'hui ne l'était pas forcément il y a 100 ans et même moins...Que cela n'ait pas atteint le niveau actuel ça c'est probable et il y a moyen de le savoir (retrouver sur le terrain des blocs repris dans la nouvelle banquise...s'il n'est pas trop tard donc) default_crying.gif

A+!

Alex.

Link to post
Share on other sites

la carte de septembre 1930 : nhice193009.gif

Quelle serait donc la source de cette merveilleuse carte si précise ? Des relevés satellitaires en septembre 1930? Etrange. Quelqu'un a sans doute celle de septembre 1185 pendant qu'on y est?
Link to post
Share on other sites

Tout de même, même sans satellites (et pour cause), on avait déjà des expéditions polaires et des stations météo. Puis, si le passage nord-ouest avait été ouvert comme cet été, si les ours polaires mourraient de faim et si les Inuits avaient vu leur vie bouleversée comme maintenant, cela se serait su.

Enfin, les modes de communication entre les années 20 et nos jours sont pas les mêmes non plus!
Link to post
Share on other sites

Enfin, les modes de communication entre les années 20 et nos jours sont pas les mêmes non plus!

oui c'est vrai , aujourdhui en clin d'oeil (pratiquement) on a un état assez précis de la situation via les satellites.....

Avant ,tu commences ton expedition en 1920 et tu l'a finie en 1935 default_pinch.gif

La grosse différence est que de nos jours la puissance médiatique ainsi que des multiples harmoniques plus ou moins distordue qu'elle génère tend,c'est un fait, à amplifier ce phénomène de fonte...mais bon c'est un vaste débat default_tongue.png/emoticons/tongue@2x.png 2x" width="20" height="20">

Link to post
Share on other sites

Le fait que l'on ait pas eu à cette époque les moyens de vision dont nous disposons aujourd'hui est effectivement un problème. Toutefois, si on regarde les mois de septembre où la décrue de la calotte glaciaire est maximale, j'ai pu voir que ce ne sont pas forcément les années chaudes des années 1930 qui ont été les moins englacées au pôle...

Le début des années 1960 semble avoir connu de fortes décrues des glaces polaires autour des terres polaires, mais la surface totale reste importante... juste avant et après un pic de froid européen durant l'hiver 1962-63.

nhice196108.gif

septembre 1961

nhice196208.gif

septembre 1962

nhice196308.gif

septembre 1963

Tout le problème reste la précision de ces reconstitutions qui sont je pense construite à partir des carnets de bord et témoignages des bateaux empruntant les différentes routes maritimes.

Florent.

Link to post
Share on other sites

OK merci pour la source. Ce que je retiens, c'est surtout ce lien qui explique la méthode utilisée pour les cartes antérieures à 1953 (données climatologiques et interpolations!)... Il est important de lire les avertissements à l'attention des utilisateurs afin de ne pas accorder plus de fiabilité aux cartes pré-1953 qu'elles ne méritent.http://nsidc.org/data/docs/noaa/g00799_arc..._ice/index.html
Link to post
Share on other sites

Le fait que l'on ait pas eu à cette époque les moyens de vision dont nous disposons aujourd'hui est effectivement un problème. Toutefois, si on regarde les mois de septembre où la décrue de la calotte glaciaire est maximale, j'ai pu voir que ce ne sont pas forcément les années chaudes des années 1930 qui ont été les moins englacées au pôle...

Le début des années 1960 semble avoir connu de fortes décrues des glaces polaires autour des terres polaires, mais la surface totale reste importante... juste avant et après un pic de froid européen durant l'hiver 1962-63.

nhice196108.gif

septembre 1961

nhice196208.gif

septembre 1962

nhice196308.gif

septembre 1963

Tout le problème reste la précision de ces reconstitutions qui sont je pense construite à partir des carnets de bord et témoignages des bateaux empruntant les différentes routes maritimes.

Florent.

Justement ceci doit avoir un lien avec l AO- et la NAO- comme quand l'indice est negatif le vortex est faible et donc cela a fait que les hivers ont ete plus froid en Europe et la banquise c est était moins épaisse que les annees precedente surment.

Car en plus du rechauffement climatique il faut surment tenir compte de l'AO du NAO pour l'evolution de la banquise.

Williams

Link to post
Share on other sites

...si les ours polaires mourraient de faim...

Alain

D'où vient cette affirmation ?Le plus récent rapport du COSEPAC en 2002 contient :

Ce très grand carnivore joue un rôle essentiel dans l'écosystème arctique du Canada et est d'une importance considérable pour les peuples autochtones du Nord. La très grande quantité de renseignements à long terme disponibles pour cette espèce indiquent que la plupart des populations semblent stables. Quelques populations ont connu un déclin, et des mesures correctives sont prises pour inverser ces tendances.

Pas d'affolement.
Link to post
Share on other sites

Le plus récent rapport du COSEPAC en 2002 contient : Citation

Ce très grand carnivore joue un rôle essentiel dans l'écosystème arctique du Canada et est d'une importance considérable pour les peuples autochtones du Nord. La très grande quantité de renseignements à long terme disponibles pour cette espèce indiquent que la plupart des populations semblent stables. Quelques populations ont connu un déclin, et des mesures correctives sont prises pour inverser ces tendances. quote]

Je ne peux qu'espérer que tu aies raison. Pour les ours et l'écosystème...

Link to post
Share on other sites

Je ne peux qu'espérer que tu aies raison. Pour les ours et l'écosystème...

Il ne s'agit ni mon opinion ni de savoir si j'ai raison.Si une autre évaluation sérieuse contredit celle-ci, et c'est plus que fréquent n'est-ce pas, il faudrait en donner la référence.
Link to post
Share on other sites

Je ne peux qu'espérer que tu aies raison. Pour les ours et l'écosystème...

Pourquoi quand quelque chose va bien faut-il se barder d'espoir et quand cela semble aller mal faut-il se ruer dans des lamentations ?
Link to post
Share on other sites

Cela fait déjà quelques jours que le soleil n'entre plus dans le processus de fonte la-haut.

On est donc entré dans la phase hésitante en surface de banquise. La courbe cryosphère va monter, descendre ou stagner pendant quelques temps. Dans la forme, on est toujours dans le scénario de l'année dernière.

En 2006 justement, si l'on regarde la courbe Cryosphère, on constate une baisse consolidée de 300 000 km2 en deuxième quinzaine de septembre. Le coupable ne pouvant pas être le soleil il faut chercher ailleurs. Comme d'habitude on trouve étrangement de belles dépressions avec d'importants gradients de pression dans le secteur.

Le 12 septembre 2006 au nord de la Sibérie:

rhavn00120060912pngke3.gif

Le 19 septembre 2006 dans la même zone:

rhavn00120060919pngmc0.gif

Il y en a d'autres:

http://www.wetterzentrale.de/topkarten/tkhavnar.htm

A mon avis, la banquise a peut-être encore beaucoup à perdre en septembre 2007. Et ce sont les tempêtes qui vont en décider.

Actuellement, de mémoire de satellite default_nuke.gif ,

on n'a jamais vu autant d'eau libre de glace et aussi "chaude" que cette année dans le cirque Arctique.

J'ai bien mon idée sur la question, mais je laisse la place aux "Spécialistes" pour expliquer:

1) Les conséquences de ces anomalies sur les tempêtes ( Intensite, durée et occurrence)?

2) Les conséquences de ces tempêtes sur la partie supérieure de l'océan?

3) Tempêtes ou pas tempêtes?

Voici la première en vue, mais à 10 jours d'échéance il vaut mieux l'oublier:

ech1240giftu9.png

Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...