Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

L'essentiel du permafrost dégélera t'il avant 2050?


Recommended Posts

Je vous suggére de cliquer sur le lien c-dessous :

http://laterredufutur.com/html/modules.php...article&sid=242

Les nouvelles estimations de l'évolution probable du pergélissol envisagent maintenant le dégel en profondeur de la moitié des zones concernées à l'horizon 2050.

Cela se rapproche considérablement des prévisions que j'ai moi-même formulées d'un permafrost qui disparaitrait totalement vers la même époque, au moins dans les zones de basse altitude.

Je rappelle que les estimations les plus courantes font état de la présence dans les sols jusqu'alors gelés en permanence de la Sibérie, de l'Alaska et du grand nord canadien de quelque 30% du carbone organique terrestre et que la reprise à très grande échelle de la fermentation bactérienne en 2005 a commencé a entrainer de considérables émanations de méthane sur deux à trois millions de Km².

Le phènoméne devrait reprendre avec une ampleur accrue d'ici quelques mois, car l'ancien permafrost n'a probablement pas regelé en profondeur en raison du caractére exothermique des réactions de fermentation qui se poursuivent. Il semblerait même que certaines zones aient continué à se comporter en fontaines de carbone tout au long de l'hiver.

A la fin de l'été 2006, on pourrait déjà constater un début de modification notable (une hausse sensible) de la présence de CH4 dans l'atmosphère terrestre. Avec de très probables conséquences sur l'évolution climatique et un effet de rétroaction alarmant sur la poursuite du dégel.

Alain

Link to post
Share on other sites
Posted
Remiremont - Porte des Hautes Vosges (400 m)

Voici un article trouvé sur internet et qui relate les conséquences de ce dégel sur les infrastructures des régions concernées:

LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE AFFECTE LE PERMAFROST

Le permafrost du Grand Nord canadien et des plaines de Sibérie est un sol qui, même au cœur de l'été, reste gelé à quelques mètres de profondeur.

Aussi dur que le roc, il sert depuis toujours aux habitants de ces contrées d'assise pour la construction d'édifices.

Mais le réchauffement climatique de la planète commence à changer la donne.

Au printemps dernier, les habitants d'un bâtiment de quatre étages de Cherskii, village situé au-delà du cercle polaire dans le nord-est de la Sibérie, ont dû être évacués, une large fissure étant apparue sur l'un des murs de leur habitation. A l'origine de cette fissure : le dégel du sous-sol à cet endroit, qui s'était enfoncé de plus de un mètre. Au bout de trois jours, des pans entiers du bâtiment s'effondraient. " C'était comme un tremblement de terre ", compare, pour la revue Science, Vladimir Romanovsky, de l'université de l'Alaska à Fairbanks qui a surveillé les lieux.

Cet événement n'est pas isolé : " nids de poules " dans les routes, pistes d'atterrissages fracturées, et bâtiments fissurés sont de plus en plus fréquents dans le Grand nord russe.

Des études menées par des ingénieurs depuis 10 ans ont démontré que des éléments naturels sont bel et bien en jeu. Cette instabilité du sous-sol affecte maintenant des régions entières, inquiétant les autorités. L'Institut du permafrost, à Yakoutsk, a tenu en octobre dernier un congrès international sur " l'ingénierie du perma-frost ", qui a réuni aussi des experts des États-Unis et du Canada, tout aussi concernés par ce bouleversement.

Et comme l'a évoqué Alain plus haut, les conséquences climatiques envisagées suite à cette évolution inquiètent l'ensemble de la communauté scientifique qui redoute la mise en place d'un cercle vicieux aboutissant au dégel de surfaces de plus en plus étendues.

Enfin, je n'ai pas trouvé de carte en rapport avec ce sujet, en revanche, voici le lien (en anglais) vers l'IPA (International Permafrost Association):

http://www.geo.uio.no/IPA/

Il est vrai que si les prévisions se vérifient, la situation deviendra vite alarmante à l'échelle planétaire vue la probable amplification du réchauffement liée aux emissions grandissantes de CH4.

Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...