Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Suivi de la vague de FROID exceptionnelle en EUROPE


Recommended Posts

"En résumé il est difficile de relier scientifiquement, phénomènes climatiques extrêmes et dérèglement climatique...mais les faits semblent déjà illustrer les conséquences."

meteoconsult

Je ne suis pas d'accord avec toi, Florent. L'article précise ce que je cite au-dessus par conséquent, le site relativise ses propos que je ne trouve pas insensés.

Bon, alors, le froid va t'il revenir ?

Où va-tu chercher tes informations ? Sur le site allemand ?

Link to post
Share on other sites
  • Replies 660
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

"En résumé il est difficile de relier scientifiquement, phénomènes climatiques extrêmes et dérèglement climatique...mais les faits semblent déjà illustrer les conséquences."

meteoconsult

Je ne suis pas d'accord avec toi, Florent. L'article précise ce que je cite au-dessus par conséquent, le site relativise ses propos que je ne trouve pas insensés.

Bon, alors, le froid va t'il revenir ?

Où va-tu chercher tes informations ? Sur le site allemand ?

Heureusement qu'il relativisent en une phrase... Quand on ne sais pas plus que ça, ne vaut-il pas mieux ne rien dire ?Si cet article vous passionne, vous pouvez poursuivre ici dans un sujet maintenant ouvert par une bonne âme !

/index.php?s=&showtopic=13251&view=findpost&p=215191'>http://forums.infoclimat.fr/index.php?s=&s...ndpost&p=215191

Le froid devrait revenir très vite. Pour te répondre au plus près, je vais chercher mes informations dans des données chiffrées brutes (mon matériau de base) que je traite afin d'en tirer les tendances que je fournis. Pour en savoir plus, j'écume aussi les archives de quotidiens anciens et de revues sur les sciences. C'est un travail de fourmi très fastidieux, heureusement orienté par quelques hypothèses de base permettant de le restreindre sensiblement...

Florent.

Link to post
Share on other sites

Vague de froid: 589 morts en Ukraine

La vague de froid qui a sévi en Ukraine a fait 598 morts depuis le 16 janvier, a annoncé mardi le ministère de la Santé.

Le dernier bilan officiel faisait état de 220 décès enregistrés entre le 21 et le 27 janvier.

Sur l'ensemble du pays, plus de 6700 personnes ont demandé l'aide de médecins depuis la mi-janvier et plus de 3870 d'entre elles ont été hospitalisées, selon le communiqué du ministère.

La plupart des morts sont des sans abri, découverts par les médecins alors qu'ils étaient déjà décédés, souligne le ministère.

L'Ukraine a souffert d'une vague de froid qui a entraîné des températures inférieures à -30°C.

Ces derniers jours, les températures sont remontées sous les -7°C, voire atteint +1°C dans certaines régions.

Link to post
Share on other sites

SOCIÉTÉ - Le froid polaire a raison des sans-abris en Pologne

Ces dernières semaines, des vents violents de Nord Est ont soufflé sur la Pologne. Les températures sont descendues en dessous de – 25 degrés, atteignant dans certaines régions jusqu'à – 32 ! Des mesures d´urgence ont été prises, notamment à Varsovie, pour venir en aide aux sans-abris, premières victimes de cet air arctique

http://www.lepetitjournal.com/images/stori...em1/2701gde.JPG

Un homme sans-abri, hiver 2006 (Photo LPJ)

Le bilan du froid violent, qui s´est abattu ces derniers jours sur la Pologne, est bien triste : plus de 330 écoles fermées, des retards des trains, des voitures bloquées par la neige… L´hiver a tué, à Chorzow, lors de l´effondrement sous le poids de la neige d´ un centre d´exposition (voir dans l'édition internationale de lundi). Mais le froid a tué aussi dans toute la Pologne.

Depuis mi-novembre, 191 personnes ont péri d´hypothermie. Parmi elles, les autorités de police dénombrent des personnes âgées, malades, ou démunies qui n´avaient pas les moyens de se chauffer, d´acheter un radiateur ou de se fournir en fuel et environ 70 personnes sans domicile fixe. Le gouvernement a multiplié les appels à la vigilance à l’égard des personnes seules, âgées ou infirmes, habitant à la campagne ou dans les rues.

Des mesures d´urgence dans la capitale

Pour répondre à la détresse de plus des 5.000 sans-abris qui vivent dans la capitale et sa banlieue, les autorités de la région ont mis à la disposition des habitants de Varsovie un numéro d´urgence - le 9287.

Des patrouilles de police se rendent, nuit et jour, à la rencontre des sans-abris pour les orienter vers des centres d´accueil temporaires ouverts actuellement 24h/24. Les sans-logis sont notamment des hommes entre 20 et 60 ans, partis de leurs villages avec l´espoir de trouver du travail dans la capitale, chassés de leurs familles, anciens repris de justice, victimes de maltraitance, ou simplement des individus désocialisés, trop souvent sous l´emprise de l´alcool ou de la drogue. Difficile d´en savoir plus sur leur vie, mais peu importe leur parcours, le résultat est là. Ils sont dans la rue, dans la gare, ils ne cessent de marcher pour ne pas mourir de froid et sont épuisés.

Un refuge pour les sans-abris

Rue Wolska, le centre d´hébergement des sans-abris, géré par l´association Caritas, reçoit habituellement 86 personnes. Compte tenu des récentes intempéries, ce foyer, a ouvert ses portes quitte à dépasser sa capacité d´accueil. Aujourd´hui il compte 24 sans-logis supplémentaires qui reçoivent - gratuitement, ou en échange de menus travaux - le gîte, le couvert, des vêtements secs et propres, le droit de rester au chaud nuit et jour, et une aide médicale.

Le dispensaire, qui est situé à côté du centre, est ouvert à toutes les personnes défavorisées du quartier. Il ne désemplit pas. Médecins et une infirmière bénévoles s´y relaient pour prodiguer des soins. L´absence du chirurgien fait défaut, mais il est tombé malade et son cabinet, qui fait office de salle d´opération, est beaucoup trop froid pour permettre toute intervention chirurgicale.

Le centre fonctionne grâce à des dons alimentaires européens, à la générosité des entreprises, à l´action des bénévoles et à l´aide de particuliers. Mais, comme dans la plupart des centres, gérés par des instances publiques ou par des associations, des besoins existent - vêtements, produits d´hygiène corporel, interventions d´un psychologue et risquent de se multiplier d´ici la fin de l´hiver. Malgré le radoucissement du week-end, la situation reste préoccupante compte tenu des nouvelles chutes de neige et de température attendues par les météorologues dans les prochaines semaines.

FL (LPJ Varsovie) 31 janvier 2006

Source : http://www.lepetitjournal.com/content/view/3716/1091/

Florent.

Link to post
Share on other sites

Janvier le plus froid depuis 9 ans en Belgique

(01/02/2006)

Il faut remonter à 1997 pour trouver des températures plus basses. Mais c'est l'ensoleillement qui est exceptionnel

BRUXELLES Selon l'IRM, le mois de janvier 2006 a été marqué par des températures basses, légèrement inférieures à la normale. «Il faut remonter à 1997 pour trouver un mois de janvier plus froid», explique Marc Vandiepenbeeck, de l'Institut royal météorologique. Un premier chiffre qui confirme que cet hiver est bel et bien rigoureux : un vrai hiver, comme on n'en avait plus connu depuis presque une décennie. La température moyenne de janvier est de 1,6° ou 1,7° environ (chiffres arrêtés au 30 janvier, à Uccle). «C'est froid, mais cela reste dans la norme, avec même pas un degré de moins que la normale. Le nombre de jours de gel est par contre élevé: 20, pour 14 en moyenne», commente M.Vandiepenbeeck.

Janvier 2006 est aussi marqué par quelques mesures anormales ou exceptionnelles. C'est le cas de l'ensoleillement, qui va dépasser les 90 heures. On ne bat pas le record de 1954 (presque 100 heures) mais on va s'en approcher. Pour un mois de janvier normal, le soleil n'apparaît que 52 heures. L'autre élément remarquable est le niveau très faible des précipitations: 18,7 litres d'eau (ou de neige) au m2, alors que la normale monte à 64,7 litres. C'est très anormal, dit l'IRM. Le nombre de jours de précipitations est, lui, carrément exceptionnellement faible: 9, contre 19 en moyenne.

Janvier 2006 restera également marqué par une pression anormalement élevée. La vitesse du vent est inférieure à la normale, ce qui est logique dans une zone de haute pression.

Froid et ensoleillé: les caractéristiques d'un bel hiver que le réchauffement mondial va rendre de plus en plus rare.

B. F.

© La Dernière Heure 2006

Source : http://www.dhnet.be/index.phtml?content=ht...phtml?id=139865

Florent.

Link to post
Share on other sites
Posted
montois (Donnemarie-dontilly) dans l'Est 77, paris 7 parfois

des températures a peu près dans les normes, avec meme pas un degré d'anomalie négative, suffisent, en belgique a rendre ce mois le plus froid depuis 9ans!

Les derniers mois de janvier n'ont pas du etre très froid alors!

Link to post
Share on other sites
Posted
Buhl-lorraine, Moselle ( 260 m )

Exacte, le dernier mois de janvier froid en belgique est 1997. Tous les autres sont doux voire très doux carement exceptionnelle comme ceux de 1999-2000-2001. Pareil pour les villes comme Metz-Nancy-Strasbourg-Colmar, il faut remonter à janvier 1997 pour avoir eu aussi froid...

Link to post
Share on other sites

"Froid et ensoleillé: les caractéristiques d'un bel hiver que le réchauffement mondial va rendre de plus en plus rare."BF (article sur la Belgique, expédié par Florent)

Encore une réflexion imbécile. Si le gulf stream bloque, on risque de connaître des situations bien plus extrêmes au contraire. Remarquez comme malgré l'hiver froid dans l'est de L'Europe les eaux ne gèlent qu'à peine comparées à même latitude à celles deu canada et de la baie d'hudson, où j'imagine qi'il fait sensiblement plus froid. les québecois doivent rire des T° en Pologne. Ca doit être un hiver doux pour eux.

Link to post
Share on other sites

Encore une réflexion imbécile

C'est bien discutable cela: le gulf stream n'est pas prévu s'arrêter avant longtemps, tout au plus ralentir (et on en est pas très sur!), et même ralenti, il n'est pas sur du tout que cela conduise la Belgique à avoir des conditions "quebequoises" pour ses hivers.

Ce qui est discutable dans l'affirmation de Marc V, c'est que nous verrons moins d'hiver de ce type: en supposant une hausse de 10° en un siecle (ce qui est beaucoup mais simplifie le calcul), cela fait 0,1 ° par an, et donc, sur l'occurence d'hivers froids en moyenne, cela jouera très doucement et faudra quelques dizaines d'années pour le voir.

Link to post
Share on other sites
Posted
Chavagneux nord Isère 220m et Lyon 3ème en semaine

"Froid et ensoleillé: les caractéristiques d'un bel hiver que le réchauffement mondial va rendre de plus en plus rare."BF (article sur la Belgique, expédié par Florent)

Encore une réflexion imbécile. Si le gulf stream bloque, on risque de connaître des situations bien plus extrêmes au contraire. Remarquez comme malgré l'hiver froid dans l'est de L'Europe les eaux ne gèlent qu'à peine comparées à même latitude à celles deu canada et de la baie d'hudson, où j'imagine qi'il fait sensiblement plus froid. les québecois doivent rire des T° en Pologne. Ca doit être un hiver doux pour eux.

En fait cette année, le canada connaît un hiver particulièrement doux. Peut-on parler d'une sorte d'effet balancier? En tout cas je l'ai déjà entendu.(très doux en europe, très froid sur le nord américain et inversement comme cette année). Pour le froid en europe de l'est, il est quand même bon de rappeler que ce n'est pas du jamais vu, l'europe a déjà connût des conditions extrêmes en 1962-63, en 1985-87. Actuellement on connaît une série d'hivers plus froids (pas si évident que ça en france car toutes les régions n'ont pas connues de déficit thermique cette année), et à mon avis ces séries d'hivers froids sont plus cycliques que dûes à un dérèglement. Enfin je ne suis pas expert en la matière et je n'explique pas non plus la disparition du flux d'ouest chez nous, avis aux pros (a-t-on déjà connût d'aussi longue absence de flux zonal chez nous??)
Link to post
Share on other sites

C'est bien discutable cela: le gulf stream n'est pas prévu s'arrêter avant longtemps, tout au plus ralentir (et on en est pas très sur!), et même ralenti, il n'est pas sur du tout que cela conduise la Belgique à avoir des conditions "quebequoises" pour ses hivers.

Ce qui est discutable dans l'affirmation de Marc V, c'est que nous verrons moins d'hiver de ce type: en supposant une hausse de 10° en un siecle (ce qui est beaucoup mais simplifie le calcul), cela fait 0,1 ° par an, et donc, sur l'occurence d'hivers froids en moyenne, cela jouera très doucement et faudra quelques dizaines d'années pour le voir.

Que dis-tu ? Le ralentissement du GS est aussi notable que la hausse des températures, et il y a un tel flou entre les + 2 pour les uns les + 6 pour les autres, un flou sur les incidences du ralentissement du tapis roulant, lsur e temps que cela mettrait pour s'arrêter et que pour les températures montent...que tout cela signifie juste la chose suivante dite par un météorologue anglais : "tout ce qu'on sait pour l'europe, chaud ou froid, est qu'on va droit dans le mur" ! Alors, ce n'est pas nous, modestes amateurs qui vont trouver des réponses là où les grands professionnels rament. Il est vrai que nous, nous avons un avantage, nous ne sommes pas tenus au secret.
Link to post
Share on other sites

En fait cette année, le canada connaît un hiver particulièrement doux. Peut-on parler d'une sorte d'effet balancier? En tout cas je l'ai déjà entendu.(très doux en europe, très froid sur le nord américain et inversement comme cette année). Pour le froid en europe de l'est, il est quand même bon de rappeler que ce n'est pas du jamais vu, l'europe a déjà connût des conditions extrêmes en 1962-63, en 1985-87. Actuellement on connaît une série d'hivers plus froids (pas si évident que ça en france car toutes les régions n'ont pas connues de déficit thermique cette année), et à mon avis ces séries d'hivers froids sont plus cycliques que dûes à un dérèglement. Enfin je ne suis pas expert en la matière et je n'explique pas non plus la disparition du flux d'ouest chez nous, avis aux pros (a-t-on déjà connût d'aussi longue absence de flux zonal chez nous??)

Ceci est du au Nao- comme quand c'est le cas l'anticyclone est plus vers l'angleterre ou l'Islande et donc le Quebec et voir une partie du Canada a des hiver doux et inverse en Europe.

Si ces 2-3 derniers années l'hiver est plus froid ici c'est par ce que le cycle decennale du NAO qui a ete positif la plus par du temps pendant ces 15-20 dernieres annees environ passe pour un index negative la plus par du temps. De plus le cycle de 22 ans du au Soleil intervient pour ce ou ces 2 derniers hivers.

Williams

Link to post
Share on other sites

Gros plantage les enfants. Tout le monde se tait. Même Florent d'ordinaire si prolixe n'envoie plus de messages. Eh oui, et belle leçon d'humilité. Inutile désormais de s'extasier sur des modèles de 10 jours à l'avance qui de toute façon disent faux. Le hic chez les passionnés, c'est qu'on joue à se faire peur, l'épouvantable influence télévisuelle et cinématographique, sans doute. et notre imaginaire qui s'emballe.

La chainemeteo prévoit le retour de l'humidité et de chutes de neige en moyenne altitude d'ici 5 jours, ce serait déjà pas mal, car ici c'est la Bérézina. Magnifiques cas d'inversion, basses tempéraures et brouillard en plaine, et étant donné l'altitude, de mon village, plus de 1000 m, il fait ensoleillé et doux.

Link to post
Share on other sites

Gros plantage les enfants. Tout le monde se tait. Même Florent d'ordinaire si prolixe n'envoie plus de messages. Eh oui, et belle leçon d'humilité. Inutile désormais de s'extasier sur des modèles de 10 jours à l'avance qui de toute façon disent faux. Le hic chez les passionnés, c'est qu'on joue à se faire peur, l'épouvantable influence télévisuelle et cinématographique, sans doute. et notre imaginaire qui s'emballe.

La chainemeteo prévoit le retour de l'humidité et de chutes de neige en moyenne altitude d'ici 5 jours, ce serait déjà pas mal, car ici c'est la Bérézina. Magnifiques cas d'inversion, basses tempéraures et brouillard en plaine, et étant donné l'altitude, de mon village, plus de 1000 m, il fait ensoleillé et doux.

J'ai d'autres priorités en ce début de mois, chère Emma, mais je ne suis jamais bien loin et j'observe... Effectivement, ça tombe plutôt bien au moment où j'ai beaucoup à faire, parce qu'à ce que je vois les modèles sont tout sauf stables en ce moment... Quand on voit déjà un contraste de 10°C entre les scénarios extrêmes à 2 jours, on a tout compris ! Inutile de s'user à faire des projections à plus de 5 jours dans ces conditions... La seule chose que je sais, c'est que les conditions anticycloniques et le froid qui va avec pourraient résister plus qu'on ne le pense.Florent.
Link to post
Share on other sites
Posted
10800 saint Julien les villas

j'ai juste une petite question,je suis novice mais bon:

il neige actuellement en belgique et dans le sud de l'angleterre.Y a t'il la possibilité pour que la neige fasse une intrusion dans le nord de la france?

merci

Link to post
Share on other sites

C'est un peu de bruine qui tombe sous forme de neige dans les brouillards qui règnent... Un intrusion de ces petites neiges en flux d'est est tout à fait envisageable au moins dans le Nord-Pas-de-Calais et la Picardie.

Florent.

Link to post
Share on other sites

Le jeudi 02 février 2006

Nouvelle vague de froid attendue en Russie

Une nouvelle vague de froid est attendue en Russie, où les températures à Moscou devraient descendre à -25°C dans la nuit de samedi à dimanche, tandis qu'elles sont déjà tombées à -37° dans la région de Mourmansk (nord), ont indiqué les services météorologiques jeudi.

«Pas de réchauffement en vue», a dit à l'AFP Dmitri Kiktiov, vice-directeur du Centre hydrologique et météorologique de Russie, précisant que les basses températures règneraient pendant au moins six jours.

Elle devraient ainsi chuter à -56° à Magadan (Extrême-Orient russe). Selon le Centre météorologique, source officielle des prévisions, le grand froid devrait arriver surtout en Sibérie, avec -50° attendus à Irkoutsk.

La Russie a déjà connu une semaine de froid exceptionnel à la mi-janvier, qui a conduit à la fermeture des écoles pendant une semaine et à des mesures d'économie d'énergie, rares dans ce pays riche en hydrocarbures.

De telles mesures - touchant uniquement l'électricité fournie aux entreprises - devaient être imposées à nouveau à Moscou jeudi soir, entre 17h00 et 20h00 locales.

Dans la région de Mourmansk, le froid a paralysé la navigation sur la Mer Blanche, gelée et les trains de citernes de pétrole. Selon Itar-Tass, 1500 wagons-citernes, dont le contenu est destiné à l'Europe occidentale, sont ainsi bloqués près d'un terminal de la région de Mourmansk.

Le froid touche aussi le sud de la Russie, moins habitué aux caprices de l'hiver. Ainsi, selon le journal en ligne Gazeta.ru, à Sotchi, sur la mer Noire, 14 000 habitants étaient encore privés d'électricité jeudi à la suite d'importantes chutes de neige.

Link to post
Share on other sites
Posted
Arc-sous-Cicon (25), 850m (790-1140m)

J'ai un amis qui se rends à St petersbourg ce WE. A votre avis, y vas avoir dans les moins combien? -20,-30?

Risque t-il d'avoir de la neige?

Link to post
Share on other sites

Après des inversions remarquables, le froid est revenu en altitude : tn : -7. Tx : - 10. actuellement : -10. Dépôts de givre partout, du sommet des arbres aux grillages; magnifique. Voilà, le froid même provisoire est là qu'on n'attendait plus.

Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...