Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Comment prévoir du brouillard?


Recommended Posts

Posted
Vincennes (94) / Penta di Casinca (2B)

Pour le brouillard de rayonnement, plusieurs ingrédients sont requis :

- Humidité de basse couche se traduisant par une humidité relative élevée au coucher du soleil ou (ce qui revient au même) une Td (température de point de rosée) proche de la température.

- Vent faible mais pas nul permettant un brassage turbulent de l'air en basse couche nécessaire à la constitution d'une bonne couche de brouillard. Les conditions anticycloniques sont favorables à de telles conditions de vent bien souvent.

Pour le brouillard d'advection :

- Un vent amenant de l'air plus chaud/doux sur un terrain froid, typiquement un vent de dominante marine advectant de l'air doux sur une terre froide -> résultat la masse d'air se refroidit et se sature -> brouillard.

Pour le brouillard d'évaporation : dans des conditions assez chaudes et humides, de la pluie peut s'évaporer sur un sol chaud, générant une couche de brouillard, car cet apport d'humidité peut suffire à saturer l'air.

Enfin le brouillard de mélange résulte, comme son nom l'indique, du mélange de deux masses d'air d'humidité différentes, ce qui, dans certaines conditions, peut aboutir à la saturation de la masse d'air mélangée.

Voilà selon mes souvenirs les principaux processus, si je ne m'abuse. default_wacko.png

Link to post
Share on other sites

Pour ceux comme moi qui ont envie d'être rapidement fixé sur le risque de brouillard, le modèle UKMO est très intéressant. Regardez "Low Clouds" sur http://westwind.ch/?page=ukm3. C'est un des seuls modèles qui arrivent à prévoir correctement la présence de nuages bas, et ça se ressent sur ses prévisions de température. GFS est moins bon dans ce domaine...

Link to post
Share on other sites

Pour ceux comme moi qui ont envie d'être rapidement fixé sur le risque de brouillard, le modèle UKMO est très intéressant. Regardez "Low Clouds" sur http://westwind.ch/?page=ukm3. C'est un des seuls modèles qui arrivent à prévoir correctement la présence de nuages bas, et ça se ressent sur ses prévisions de température. GFS est moins bon dans ce domaine...

merci de cette info, je n'avais pas fait attention à cette potentialité de UKMO.
Link to post
Share on other sites
Posted
La-Chapelle-Saint-Florent (49)

Même réponse que GD. C'est intéréssant ce modèle.

On voit d'ailleurs que le Nord de la france n'est pas épargné par des brouillards en ce moment même d'ailleurs. Aujourd'hui chez moi par exemple c'est la 3ème fois pendant le mois de décembre que nous avons un brouillard persistant assez épais et qui dure toute la journée. Suffisament rare dans ma région pourtant pour être souligné.

Link to post
Share on other sites

d'accord avec CFR pour la formation du brouillard et les différents ingrédients.

La prévision du brouillard est délicate (qu'il soit d'advection ou de rayonnement). Avec la neige et les orages, le brouillard est pour moi parmi les phénomènes les plus difficiles à bien prévoir. Il m'est arrivé de constater un brouillard mince de 1m d'épaisseur au petit matin, alors qu'il était prévu du brouillard. C'est pas pareil qu'une couche de 200m d'épaisseur avec une visi à 50m.

Pour l'avoir trop rarement utilisée, je ne connais pas les performances de cette fonctionnalité "low clouds" d'ukmo3b (d'ailleurs GFS a aussi un champ appelé "Bodendruck, Tiefe Wolken" http://www.wetter-zentrale.de/pics/Rmgfs1812.gif dans la partie M-Europa) mais je ne me fais pas d'illusion sur la qualité des résultats obtenus : ces cartes sont sûrement fabriquées à partir de l'humidité de basses couches et peut-être le profil vertical de T calculés par le modèle.

A mon avis, ça doit être plutôt fiable pour situer grossièrement une zone à "grisaille", et encore....

Mais alors pour dire s'il s'agira de brouillard ou de brouillard mince avec ciel visible ou de stratus ou de stratocumulus bas ou je ne sais quoi d'autre, et pour le faire sur une zone géographique de taille limitée (département), c'est peu fiable.

Pour cela, il vaut mieux en plus utiliser les notions de T, Td, subsidence dans le bas de l'étage moyen ou le haut de l'étage inférieur, profils de tempé et de vent prévus en basses couches...

Par dessus ces paramètres modèle se rajoutent souvent des effets locaux comme la végétation, la proximité d'étendues d'eau (lac, mer), la topographie (cuvettes, brouillard en vallée, ciel clair au-dessus sur les collines), les phénomènes de brise.....

BREF, UN VRAI CASSE-TETE PARFOIS

Link to post
Share on other sites

d'accord avec CFR pour la formation du brouillard et les différents ingrédients.

Mais alors pour dire s'il s'agira de brouillard ou de brouillard mince avec ciel visible ou de stratus ou de stratocumulus bas ou je ne sais quoi d'autre, et pour le faire sur une zone géographique de taille limitée (département), c'est peu fiable.

le nuage responsable du brouillard est le stratus

en général les stratus soit se dissipe ou soit évolut en sc stratiformis

Link to post
Share on other sites

le nuage responsable du brouillard est le stratus

en général les stratus soit se dissipe ou soit évolut en sc stratiformis

oui, le brouillard n'est rien d'autre qu'un stratus qui touche le sol.

Le brouillard peut évoluer en stratus, puis se dissiper ou carrément se dissiper directement, soit évoluer en sc comme tu le dis. Parfois, le brouillard ne se dissipe pas de toute la journée... default_w00t.gif

Si la prévision de la formation du brouillard est compliquée, la prévision de sa dissipation peut vraiment être encore plus difficile et s'avérer un vrai casse-tête. On rentre alors quasiment dans le domaine de la PI (prévision immédiate, échéance inférieure à 6h). Des outils de PI du brouillard sont en cours d'étude à MF.

Link to post
Share on other sites

Je savais pas pour cette particularité d'UKMO.

Plus haut, on parle de stratus très bas pour qualifier le brouillard. Bon tant qu'on en reste là ca va pour moi, y a pas besoin d'être bien fortiche pour comprendre default_santa.gif , mais là où je me pose des questions, c'est quand je lis plus haut la définition de certains types de brouillard en particulier le brouillard d'évaporation ("dans des conditions assez chaudes et humides, de la pluie peut s'évaporer sur un sol chaud, générant une couche de brouillard, car cet apport d'humidité peut suffire à saturer l'air."). Dans ces conditions-là, peut-on parler de stratus ?

Autre question, régionalo-pratico-concrète celle-là : pourquoi on n'a quasiment jamais de brouillard digne de ce nom à Lyon, à part de rares fois en matinée (et encore la visibilité s'y mesure quand même facilement en centaines de mètres) ?

Link to post
Share on other sites
Posted
Vincennes (94) / Penta di Casinca (2B)

Plus haut, on parle de stratus très bas pour qualifier le brouillard. Bon tant qu'on en reste là ca va pour moi, y a pas besoin d'être bien fortiche pour comprendre default_santa.gif , mais là où je me pose des questions, c'est quand je lis plus haut la définition de certains types de brouillard en particulier le brouillard d'évaporation ("dans des conditions assez chaudes et humides, de la pluie peut s'évaporer sur un sol chaud, générant une couche de brouillard, car cet apport d'humidité peut suffire à saturer l'air."). Dans ces conditions-là, peut-on parler de stratus ?

Autre question, régionalo-pratico-concrète celle-là : pourquoi on n'a quasiment jamais de brouillard digne de ce nom à Lyon, à part de rares fois en matinée (et encore la visibilité s'y mesure quand même facilement en centaines de mètres) ?

Oui le brouillard d'évaporation peut former des petits Stratus fractus, déchiquetés donc, mais qui ne sont pas vraiment l'équivalent de nappes de nuages bas, il est rare à ma connaissance que cela conduise à une nappe.

Pour Lyon, j'imagine qu'à l'image du cas de Paris centre, que je connais bien, c'est le manque cruel d'humidité en milieu urbain qui empêche de former un bon brouillard avec basse visibilité. Les différentes sources de chaleur assèchent la masse d'air localement, au niveau de la ville dense.

Link to post
Share on other sites
  • 9 years later...

Bonjour,

Je voulais savoir si la température au sol devait être pile poil identique pour avoir du brouillard ?. Souvent, elles ne sont pas vraiment identique ( assez proche quand même) et on n'a quand même du brouillard. Le risque de brouillard existe lorsque l'écart entre la T° et le Td atteint combien à peu près ?

Autre question, pourquoi quand il y a du vent à 50 km/h à 500 m ça ne dissipe pas le stratus alors que quand il est près du sol, ça le dissipe ? Je dis ça par ce qu'on dit qu'il ne pas ou très peu de vent pour la brouillard.

Merci !!!

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...