Aller au contenu
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

gxxiii

L'Europe lance le projet Damocles pour étudier l'océan glacial

Messages recommandés

Posté(e)

Lieu : Avesnes-sur-Helpe (59, 174 m) / Bucey-lès-Gy (70, 220 m) / Sautin (Be, Hainaut, 271 m)

CLIMATOLOGIE

L'Europe lance le projet Damocles pour étudier l'océan glacial Arctique

LE MONDE | 20.12.05 | 14h18 • Mis à jour le 20.12.05 | 14h18

Pour mieux comprendre le comportement de l'océan glacial Arctique, qui subit de manière plus rapide qu'ailleurs les effets du réchauffement climatique, l'Union européenne vient de lancer le projet Damocles (Developing Arctic Modelling and Observing Capabilities for Long-Term Environmental Studies). Son but : étudier la glace de la mer Arctique, dont la superficie diminue de 37 000 km2 par an depuis une vingtaine d'années et dont l'épaisseur moyenne est passée de 3,1 m à 1,8 m. A ce rythme, sa disparition devrait être effective vers 2050, voire même plus tôt, avec pour conséquences une modification sensible de la circulation océanique mondiale. A commencer par celle du Gulf Stream, dont les changements pourraient entraîner un refroidissement de l'Europe.

Fort d'un budget de 30 millions d'euros 16 sont fournis par l'Union européenne Damocles, que coordonne l'université Paris-VI, fédère les efforts de 11 pays européens et ceux de la Russie et s'appuie sur 45 institutions et une centaine de chercheurs. Prévu pour se poursuivre jusqu'en 2009, ce programme est l'une des contributions majeures de l'UE à l'Année polaire internationale (2007-2008). Il a pour but de collecter des données qui font actuellement défaut sur l'atmosphère, la glace et l'océan de la zone arctique et aussi sur leurs interactions. Les informations recueillies par des brise-glaces, des navires et des plates-formes d'étude alimenteront des modèles numériques chargés de mieux évaluer et de mieux prévoir l'impact du réchauffement climatique dans la région.

Christiane Galus

Article paru dans l'édition du 21.12.05

L'Europe lance le projet Damocles pour étudier l'océan glacial Arctique

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

CLIMATOLOGIE

L'Europe lance le projet Damocles pour étudier l'océan glacial Arctique

LE MONDE | 20.12.05 | 14h18 • Mis à jour le 20.12.05 | 14h18

Pour mieux comprendre le comportement de l'océan glacial Arctique, qui subit de manière plus rapide qu'ailleurs les effets du réchauffement climatique, l'Union européenne vient de lancer le projet Damocles (Developing Arctic Modelling and Observing Capabilities for Long-Term Environmental Studies). Son but : étudier la glace de la mer Arctique, dont la superficie diminue de 37 000 km2 par an depuis une vingtaine d'années et dont l'épaisseur moyenne est passée de 3,1 m à 1,8 m. A ce rythme, sa disparition devrait être effective vers 2050, voire même plus tôt, avec pour conséquences une modification sensible de la circulation océanique mondiale.

Je me permets de noter que les prévisionnistes "officiels" se rapprochent de plus en plus de mes conclusions :

En 2001, le 3ème rapport du GIEC n'envisageait pas de disparition estivale de la banquise avant la fin du 21ème siècle.

En fin 2004, plusieurs équipes ont commencé à parler des environs de 2070.

Aujourd'hui, il est question d'une disparition "effective vers 2050, voire même plus tôt".

Je rappelle avoir pronostiqué la disparition estivale de l'essentiel de la banquise arctique vers 2021 dans "l'effet Venus" (2004), pronostic révisé et avançant cette disparition à 2017 (à deux ans près - dans "Terre, fin de partie?", 2005, page 174). Et je maintiens mes affirmations.

Alain

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)

Lieu : Avesnes-sur-Helpe (59, 174 m) / Bucey-lès-Gy (70, 220 m) / Sautin (Be, Hainaut, 271 m)

Je me permets de noter que les prévisionnistes "officiels" se rapprochent de plus en plus de mes conclusions :

En 2005, le 3ème rapport du GIEC n'envisageait pas de disparition estivale de la banquise avant la fin du 21ème siècle.

En fin 2004, plusieurs équipes ont commencé à parler des environs de 2070.

Aujourd'hui, il est question d'une disparition "effective vers 2050, voire même plus tôt".

Je rappelle avoir pronostiqué la disparition estivale de l'essentiel de la banquise arctique vers 2021 dans "l'effet Venus" (2004), pronostic révisé et avançant cette disparition à 2017 (à deux ans près - dans "Terre, fin de partie?", 2005, page 174). Et je maintiens mes affirmations.

Alain

Puissiez-vous avoir tort Alain Coustou, puissiez-vous avoir tort...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Puissiez-vous avoir tort Alain Coustou, puissiez-vous avoir tort...

Je le souhaite aussi.A propos d'erreur, j'avais commis un lapsus: le 3ème rapport du GIEC date bien évidemment de 2001 et non de 2005 ! (lapsus maintenant corrigé dans mon post).

Alain

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)

Lieu : Mieugy (01) ; Vars (05) ; Casteldelfino (Cuneo)

il vaut mieux être aveugle que de lire ca default_rolleyes.gifdefault_wub.pngdefault_wub.png j'espere que tu auras tort , prions prions qui je sais pas mais prions quel gachi si cela devait arriver default_wub.pngdefault_wub.png

@+

J'espère que dans les prochains mois ou prochaines années tu nous apporteras de meilleurs infos default_tongue.png/emoticons/tongue@2x.png 2x" width="20" height="20">default_sad.png/emoticons/sad@2x.png 2x" width="20" height="20">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...