Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

activité solaire


Recommended Posts

J'ai lu sur un autre forum que l'activité solaire était importante en ce moment ainsi que pour les mois (ou plus?) a venir... Il y était dit que l'activité solaire actuelle est supérieure à celle de mars 2000... Je suis franchement largué... Si quelqu'un veut bien m'expliquer, j'y comprends plus rien.... Et sur ce forum en question, presque tout le monde prévoit un hiver doux et humide à cause de ca...

Voila le post en question... "Cet hiver etait annoncé froid au depart, mais un phenomène vient interferer sur cette tendance! En effet l'activité solaire actuelle depassant celle du maxi solaire de 2000, on peut voir une prevision plus pessimiste.

Cette activité solaire devrait favoriser la formation de depressions donc de flux d ouest, alors cet hiver serait plus humide et plus chaud que prévu. Cela reste à confirmer mais le mois de decembre semble bien mal parti en esperant que ca s arrange pour janvier et fevrier."

Link to post
Share on other sites

L'activité solaire est haute? la réponse est non. Elle a subie une forte hausse temporaire du à la tache solaire 798 la semaine dernière. Maintenant et depuis quelques jours, il y a plus du tout de taches devant le revetement du soleil. L'activité solaire va demeurer basse ces prochaines semaines. Torrent vous en dira un peu plus la dessus et rien à avoir avec l'hiver prochain! Au contraire, on se rapproche de plus en plus du minimum solaire, prévu en milieu d'année 2006!

Dans le lien que tu nous a donné, dans les forums, ca part un peu dans le < n'importe quoi> en ce qui concerne l'activité solaire, méfiance à ce sujet. Surtout ceux qui savent pas réellement ce que c'est!

Link to post
Share on other sites
Posted
34230 Paulhan - Centre Hérault

C'est tout simplement faux parce que c'est exactement le contraire, l'activité solaire est en baisse et baissera encore jusqu'en 2007, nous arrivons dans le bas d'un cycle, donc je ne sais pas ou ils pechent leurs sources sur ce forum je pense que ce forum ils ont inventé une machine à voyager dans le temps et sont soit 5 ou 6 ans dans le futur (ce dont je doute) soit 5 ou 6 ans dans le passé.

Les quelques eruptions solaires actuelles sont d'autant plus violentes qu'elles sont rares.

Photo actuelle du soleil prise par Soho:

http://www.spaceweather.com/images2005/23s...di512_blank.gif

Photo du meme jour de l'année en 2001:

http://www.spaceweather.com/images2001/23s...di512_blank.gif

On ne peut pas avoir celles de Mars 2000 car elle ne sont pas disponibles sur le site.

Si c'est pour nous faire perdre notre temps en tout cas il y a d'autres occupations que de venir poster des bobards ici.

Link to post
Share on other sites

Merci Torrent pour tes explications qui seront toujours les bienvenues et avec ton camarade William. Oui effectivement, on peut pas voir le soleil en mars 2000 dans les archives donc je sais pas du tout où il est allé chercher cette information. D'ailleurs, je vais rectifier un peu, le dernier pic du < maximum solaire et non du mini en ce moment> a lieu non en mars 2000 mais en avril 2001!

Link to post
Share on other sites

J'ai lu sur un autre forum que l'activité solaire était importante en ce moment ainsi que pour les mois (ou plus?) a venir... Il y était dit que l'activité solaire actuelle est supérieure à celle de mars 2000... Je suis franchement largué... Si quelqu'un veut bien m'expliquer, j'y comprends plus rien.... Et sur ce forum en question, presque tout le monde prévoit un hiver doux et humide à cause de ca...

C'est bien faux car en mars 2000 il y a eu 138.50 taches solaires contre 36.40 ce mois d'aout. De plus c'est incomparable comme en mars 2000 l'activite monte et etait tres proche du maxi alors que nous sommes en baisse et tres proche du minimum.

Bp croivent que le soleil est tres actif du fait qu'en ce moment les eruptions solaires sont souvent violentes. Mais il y en de moins en moins ce qui est le principal de l'activite solaire.

Comme le montre le dernier graphique la baisse de l'activite est lente et donc elle sera idem pour la montee signe justement que le cycle solaire 24 sera aussi faible voir moins que le cycle 23 qu'on termine et a peu de chance d'etre plus haut.

Williams

Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous !

Etant un grand amateur et curieux comme beaucoup de personne (je me perd dans le forum tellement il y a à voir)

Traduit t'on juste que les dépressions sont moins virulente et au contraire les Anticyclone gonflent et vice verca quand le soleil et au minimum et au maximum de son activité ou d'autres phénomenes interviennent

Ps: en esperant m'être le mieux expliqué

default_wub.png

Link to post
Share on other sites
Posted
34230 Paulhan - Centre Hérault

Exactement Williams comme tes graphiques le demontrent nous entrons dans une phase ou le soleil sera trés proche du barycentre du Systeme Solaire.

Et chaque fois que cette situation s'est rencontrée, son activité a ete faible, jusqu'à provoquer le petit age Glaciaire lors du minimum de Maunder il y a 360 ans.

Donc le cycle 24 et sans doute le 25 ne monteront pas aussi haut que les derniers du XXe siècle.

J'ai pensé à un truc au fait il faudra que je t'en parle .... c'est à ce sujet, j'ai une supposition theorique qui expliquerait les choses...

Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous !

Etant un grand amateur et curieux comme beaucoup de personne (je me perd dans le forum tellement il y a à voir)

Traduit t'on juste que les dépressions sont moins virulente et au contraire les Anticyclone gonflent et vice verca quand le soleil et au minimum et au maximum de son activité ou d'autres phénomenes interviennent

Il n'y a (hélas) aucune corrélation entre l'activité solaire et la situation météorologique et la taille ou la force des dépressions ou des anticyclones.

Il y a en revanche une polémique asssez active (en particulier sur Infoclimat) sur des corrélations possibles entre cycle solaire et climat. Mais en dehors du minimum vers 1700 et des poussieres (le mini age glaciaire de l'europe), rien de bien évident

Link to post
Share on other sites

eh ben moi j'en suis sur qu'il y a corrélation entre l'activité solaire et la situation météorologique, j'en suis kasiment sur et certains. Mais bien entendu, chacun son opinion. Torrent et William expliqueront mieux que moi. En période du minimum solaire, les anticyclones sont souvent réfugiés beaucoup plus au nord que d'habitude et les depressions passent beaucoup plus au sud ce qui donne une NAO- dominante, d'ailleurs dominante en cette année 2005. A suivre, si l'hiver est glacial comme prévu, certains seront étonnés, j'en serais pas dans les cas la!

Link to post
Share on other sites

J'ai pensé à un truc au fait il faudra que je t'en parle .... c'est à ce sujet, j'ai une supposition theorique qui expliquerait les choses...

Si tu as une idee Torrent a propos de cela par email dit de quoi tu penses et si tu as eu le temps de faire le tableau cette semaine envoie le moi en meme temps pour que j'analyse tout avec mes donnee default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Williams

Link to post
Share on other sites
  • 5 months later...

Avis de tempêtes solaires

08-03-2006

Les chercheurs du Centre américain de recherches atmosphériques (NCAR) à Boulder (Colorado) qui étudient la surface du soleil, dont l'activité suit des cycles d'environ onze ans ont indiqué que nous allons entré dans un cycle de fortes tempêtes solaires. Leur modèle, qui a pu reproduire les événements du passé avec une précision de 98%, affirment-ils, prévoit que le prochain cycle solaire sera de 30% à 50% plus intense que le précédent.

Les violentes éruptions qui se succèdent à la surface du soleil ne sont pas sans conséquences pour les activités humaines. Chacune d'elles projette de puissants jets de particules et d'intenses champs magnétiques qui endommagent les satellites et les forcent à redescendre, parasitent les télécommunications et peuvent aller jusqu'à mettre à genoux des réseaux de distribution électrique, comme au Québec en 1989 où une tempête solaire avait provoqué des coupures de courant.

Le prochain cycle devrait, selon les scientifiques de Boulder, démarrer fin 2007 ou début 2008, pour atteindre son paroxysme en 2012. Pour les opérateurs de satellites, il restera à prévoir la mise en veilleuse des engins: les retourner pour présenter au soleil leur surface la plus robuste, et replier les panneaux solaires d'alimentation électrique particulièrement vulnérables quand le soleil se fâche. Quant aux heureux habitants des régions polaires, ils auront le plaisir d'assister à des aurores australes et boréales de toute beauté.

Source : NASA

http://www.catnat.net/content/view/4652/14/

----------------------------------------------------------------

On a pu lire des articles promettant un cycle solaire moindre que l'actuel à partir de 2007...

Alors le prochain cycle solaire (n°24), plus fort ou moins fort ???

Florent.

Link to post
Share on other sites

Tempêtes solaires en prévision

20060307.OBS5152.jpg

Image du Soleil prise par le satellite SOHO. (ESA/NASA)

M auvaise nouvelle pour les satellites ou pour ceux qui se rendront dans l’espace dans les années qui viennent: la météo solaire s’annonce agitée. Selon un nouveau modèle de prédiction de l’activité du Soleil, le prochain cycle de notre étoile commencera fin 2007 ou début 2008 et sera 30 à 50% plus fort que le précédent. Le Soleil connaît des cycles d’activité magnétique d’environ 11 ans marqués par une alternance de périodes calmes et agitées. Le pic d’activité du prochain cycle sera atteint vers 2012, expliquent les chercheurs. Les taches sombres représenteront plus de 2,5% de la surface visible du Soleil, selon leur modèle.

Les taches sombres sont des zones où les champs magnétiques sont très forts et où la température est plus faible. L’équipe de Mausumi Dikpati, du National Center for Atmospheric Research (NCAR, USA), a traqué la circulation de ces taches sombres d’un cycle à l’autre pour établir son modèle prédictif. L’évolution de ces taches est liée au courant de plasma qui circule entre les pôles et l’équateur du Soleil.

Ce plasma transporte les ‘’vestiges’’ des taches sombres depuis la surface vers l’intérieur du Soleil, dans la zone convective où se forment ces régions au champ magnétique très fort. Les cycles passés influencent donc l’intensité des cycles suivants.

Avec leur modèle, Dikpati et ses collègues ont pu simuler la prévision des huit cycles solaires précédents avec une précision de 98%. Leurs travaux s’appuient sur l’observation de l’intérieur du Soleil qui est notamment possible avec l’héliosismologie, qui consiste à étudier les vibrations de l’étoile pour en déduire les mouvements internes.

C’est au voisinage des taches solaires que se produisent des éruptions qui libèrent des quantités d’énergie considérables. Ces éruptions ne sont pas sans effet sur la Terre : elles sont à l’origine d’orages géomagnétiques qui peuvent perturber les satellites mais aussi provoquer de vastes coupures de courant électrique sur certaines parties du globe. D’où l’intérêt de connaître à l’avance la météo solaire.

Cécile Dumas

(07/03/06)

En savoir plus : L'héliosismologie

Source : http://sciences.nouvelobs.com/sci_20060307.OBS9666.html?1323

Florent.

Link to post
Share on other sites

Le Soleil serait-il en retard ?

Par Christophe Olry, Futura-Sciences, le 07/03/2006 à 16h41

Alors que l’on vient d’entrer de plein pied dans le minimum d’activité du Soleil, et que les taches ont pratiquement disparu de la photosphère, une prévision fournie par un nouveau modèle de dynamique solaire annonce que le prochain cycle - le cycle 24 - aura une année de retard, et sera entre 30% et 50% plus intense que le précédent.

Ce modèle, dont les résultats ont été publiés récemment dans le Geophysical Research Letters, a pour objectif principal de permettre à la NASA, aux entreprises dépendant de satellites, et aux fournisseurs d'électricité, de connaître des années à l'avance les pics d'activité du Soleil, et ainsi d'anticiper les effets néfastes des cyclones magnétiques sur leurs équipements.

soleil_minimum_activite.JPG

Cliché du soleil pris le 10 Février 2006 par SOHO (Solar and Heliospheric Observatory)

Les taches solaires ont disparu de la surface, ce qui indique le minimum d'activité...

et empêche de vérifier expérimentalement que le Soleil tourne sur lui-même !

(Crédits : NASA/SOHO)

Les cyclones magnétiques, le cauchemar des satellites…

L’activité du Soleil est régie par un cycle moyen de 11 ans, qui voit le nombre de taches solaires, de protubérances et d’éruptions connaître de grandes variations. Si, au maximum d’activité, les taches font légions, elles s’évanouissent périodiquement de la photosphère. Et, justement, ce mois de février 2006 voit l’entrée de notre étoile dans une période « calme », qui signale l’imminence du prochain cycle solaire, le cycle 24.

Si les pics d’activité voient la multiplication des aurores boréales et des taches solaires, au grand plaisir des astronomes amateurs, les cycles solaires n’influencent pas outre mesure la vie des terriens. Par contre, les pics modifient les conditions de propagation des ondes radio, et occasionnent des cyclones magnétiques particulièrement intenses, qui peuvent provoquer des dysfonctionnements électriques. D'autre part, en modifiant la densité dans les hautes altitudes terrestres, ils sont les ennemis jurés des satellites en orbite, dont la course se trouve ralentie.

Aussi, avec le développement rapide de notre activité spatiale, savoir anticiper l’intensité des cycles solaires à venir et prévoir les pics d’activité sont des enjeux de la plus haute importance.

eruption_solaire.jpg

Le nombre de taches solaire et d'éjections de masse coronale se multiplient lors des pics d'activité du Soleil

(Crédits : NASA / Stanford Lockheed Institute for Space Research)

Un modèle pour prévoir les cyclones magnétiques et les pics à venir

Le cycle 24 pourrait nous réserver de nombreuses surprises. C’est en tout cas ce que prévoit un nouveau modèle de dynamique solaire, développé par une équipe de chercheurs du NCAR (National Center for Atmospheric Research). D’après ses résultats, le cycle 24 verra le déploiement des taches solaires sur plus de 2.5 % de la surface visible, et le pic d’activité aura lieu en 2012, soit un an plus tard que ce que prévoyaient les précédentes estimations (qui, elles, se basaient sur des statistiques).

Le modèle du NCAR, qui répond au nom de « Predictive Flux-transport Dynamo Model », se base sur des recherches antérieures qui indiquent que l’évolution des taches solaires au cours du temps est reliée à la circulation de plasma entre l’équateur et les pôles, un phénomène dont la période est comprise entre 17 et 22 ans.

Pour vérifier leurs informations, les chercheurs ont utilisé les nouvelles techniques de l’héliosismologie, qui permettent de sonder le Soleil, à l'image d'un médecin observant l’intérieur du corps humain par ultrasons ; On envoie des ondes en direction du Soleil, qui pénètrent dans son cœur avant de rebondir. Parallèlement, ils ont validé leur modèle dynamique en simulant, avec une acuité de 98%, les huit derniers cycles solaires en date.

Selon Peter Gilman, du NCAR, ce modèle « est une avancée significative, qui a de nombreuses applications et s’adresse tout particulièrement aux sociétés qui dépendent de leurs satellites. »

Les chercheurs du NCAR espèrent bientôt fournir leur prédiction du cycle 25, dont le pic d’activité est prévu pour 2020, et ainsi pouvoir fournir aux satellites en orbite les prochains avis de tempêtes magnétiques.

soho_bleu.jpg

Le Soleil en ultraviolet avec l'instrument EIT (Extreme ultraviolet Imaging Telescope). Ici, à la longueur d'onde 171 angstroms, la matière brillante est à 1 million de degrés !

(Crédits : ESA / NASA)

Source : http://www.futura-sciences.com/news-soleil...retard_8404.php

Florent.

Link to post
Share on other sites

Le soleil ne peu pas avoir une activite plus important si le maximum sera en 2012. Car plus le soleil a une activite importante et plus le cycle solaire d'une durée de 8 à 13 ans soit une moyenne de 11 ans est court.

Lors d'un cycle d'une forte activite ca duree est d'environs 8 a 9 ans et lors d'une activite faible vers 12 ans.

Le maximum a eu lieu en avril 2000, ce qui ferait que le cyle où nous somme durerait 2012-2000=12 ans soit la duree d'un cycle pas eleve et donc un maxi pas plus important que celui de 2000 mais plus faible ou a peu pres semblable comme il a duree 2000-1989=11 ans. 1989 est l'avant dernier maximum, et un cycle ce calcule d'un maxi a un maxi si mes souvenir sont bon.

Williams

Link to post
Share on other sites

Le soleil ne peu pas avoir une activite plus important si le maximum sera en 2012. Car plus le soleil a une activite importante et plus le cycle solaire d'une durée de 8 à 13 ans soit une moyenne de 11 ans est court.

Lors d'un cycle d'une forte activite ca duree est d'environs 8 a 9 ans et lors d'une activite faible vers 12 ans.

Le maximum a eu lieu en avril 2000, ce qui ferait que le cyle où nous somme durerait 2012-2000=12 ans soit la duree d'un cycle pas eleve et donc un maxi pas plus important que celui de 2000 mais plus faible ou a peu pres semblable comme il a duree 2000-1989=11 ans. 1989 est l'avant dernier maximum, et un cycle ce calcule d'un maxi a un maxi si mes souvenir sont bon.

Williams

Tout à fait Williams... Pour le retard du cycle 24, j'ai tendance à le penser aussi, d'autant que le minima solaire ne pourrait être atteint qu'en 2007. Pour l'activité plus importante de ce cycle, j'ai comme toi comme un doute. On peut par méthode astronomique penser que ce ne serait pas le cas, l'héliosismologie a à mon avis peu d'expérience étant donné que ça ne doit pas faire plus de 10 ans que l'on observe ainsi directement le soleil, soit à peine la durée d'un cycle solaire : il me semble que l'on peut difficile préempter sur ce que seront les prochains cycles à partir de l'évolution d'un seul.Florent.
Link to post
Share on other sites

Tout à fait Williams... Pour le retard du cycle 24, j'ai tendance à le penser aussi, d'autant que le minima solaire ne pourrait être atteint qu'en 2007. Pour l'activité plus importante de ce cycle, j'ai comme toi comme un doute. On peut par méthode astronomique penser que ce ne serait pas le cas, l'héliosismologie a à mon avis peu d'expérience étant donné que ça ne doit pas faire plus de 10 ans que l'on observe ainsi directement le soleil, soit à peine la durée d'un cycle solaire : il me semble que l'on peut difficile préempter sur ce que seront les prochains cycles à partir de l'évolution d'un seul.

Florent.

Comme tu le dis il y a peu d'experience dans l'héliosismologie du fait qu'on prevoit des eruptions solaires, qu'on sait mieux comment elles se forment et les mouvement a l'interieur du soleil... depuis le lancement du satellite SOHO le 02/12/1995. Ce qui fait juste un cycle solaire. Ce qui est donc pas assez pour voir la variation des cycles solaires avec les donnees de ce satellite.

Williams

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...