Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Sign in to follow this  
Alain Coustou

Les événements climatiques violents

Recommended Posts

Une chose pourtant va bien dans le sens de ce que dit Alain car effectivement c'est le trou du Pole Antarctique qui est et de loin le plus grand, il y a bel et bien cassure des molecules d'oxygène triatomique en molecules diatomiques par la simple action des temperatures inferieures à -80°.

Les CFC sont un catalyseur mais l'essentiel de la destruction de l'ozone stratospherique est bien du aux temperatures trés basses et à l'absence d'UV, car ce sont les UV eux mêmes qui produisent la reaction inverse de transformation de l'oxygène diatomique en ozone.

Ca, c'est complètement faux!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

Pour le reste, s'il y a bien communication à l'Equateur, elle n'est pas pour autant aussi aisée, qu'on trouve en gros le même taux de CO2 de deus cotés s'explique par le fait que ce GES a une durée de vie trés longue et les variations sont aussi trés lentes dans le temps, il n'en va pas de même pour les polluants à durée de vie plus courte, il serait interessant d'avoir les chiffres du Methane pour savoir ce qu'il en est.

Cela aussi c'est faux.Concernant le CO2 voici les teneurs en CO2 pour 1990 et 2004 pour l'Alaska et l'Antarctique respectivement.

Alaska: 356 ppm/378 ppm

Antarctique:352ppm/375ppm

on peut donc estimer que le décalage temporel entre les deux pôles est de l'ordre de 1 à 2 ans.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une chose pourtant va bien dans le sens de ce que dit Alain car effectivement c'est le trou du Pole Antarctique qui est et de loin le plus grand, il y a bel et bien cassure des molecules d'oxygène triatomique en molecules diatomiques par la simple action des temperatures inferieures à -80°.

Les CFC sont un catalyseur mais l'essentiel de la destruction de l'ozone stratospherique est bien du aux temperatures trés basses et à l'absence d'UV, car ce sont les UV eux mêmes qui produisent la reaction inverse de transformation de l'oxygène diatomique en ozone.

Ca, c'est complètement faux!

Marco tout ceci est juste. Tu as plus d'infos, un resume et une animation avec des schemas expliquant cela dans cette page de mon site si tu veus : http://la.climatologie.free.fr/stratospher...ratosphere1.htm

Share this post


Link to post
Share on other sites

Désolé, mais ce qu'il y a dans ton site est tantôt juste (quand tu parles du brome et du chlore) tantôt pas très juste (quand tu dis que ce sont les nuages stratosphériques qui détruisent l'ozone) et ce que tu as écrit est faux: c'est la présence simultanée des nuages stratosphériques et des CFC (en fait des radicaux chlores) qui cause la disparition supplémentaire de l'ozone. Sans nuages (cas de l'hémisphère nord) pas de trous d'ozone "exédentaire", sans CFC non plus.

Tous les modèles qui simulent le trou d'ozone ont besoin des deux ingrédients pour fonctionner correctement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Désolé, mais ce qu'il y a dans ton site est tantôt juste (quand tu parles du brome et du chlore) tantôt pas très juste (quend tu dis que ce sont les nuages stratosphériques qui détruisent l'ozone) et ce que tu as écrit est faux: c'est la présence simultanée des nuages stratosphériques et des CFC (en fait des radicaux chlores) qui cause la disparition supplémentaire de l'ozone. Sans nuages (cas de l'hémisphère nord) pas de trous d'ozone "exédentaire", sans CFC non plus.

Tous les modèles qui simulent le trou d'ozone ont besoin des deux ingrédients pour fonctionner correctement.

Poutant d'apres les donnees fournies par le CNRS pour le site que je fais ils disent qu'en plus des differents types de CFC les autres causes de la destruction de l'ozone stratospherique sont :- le NOx est la photolyse du protoxyde d’azote (N2O) dont l’augmentation dans l’atmosphère, liée pour l’essentiel aux pratiques agricoles.

-La vapeur d’eau principale source de HOx dans la stratosphère continue aussi a augmenter.

Justement ces 2 sont naturelle et tout seul (sans les CFC) peuvent avoir des effets tout le trou d'ozone tout c'est le cas avec CFC.

Donc il n'est pas indispensable que des les CFC soit avec des NOx ou vapeur d’eau pour detruire l'ozone.

Les principaux cycles catalytiques intervenant dans la destruction de l’ozone sont :

Le Cycle HOx (H, OH, HO2) Radicaux contenant de l'hydrogène

Le Cycle des oxydes d'azote NOx (NO, NO2)

Le Cycle ClOx (Cl, ClO)

Ces couplages aboutissent à la formation d’espèces dites espèces réservoir. La formation d’espèces réservoir y est de plus favorisée par la présence de nuages de glace (les PSC ou nuages polaire stratosphériques) mais pas indispensable. Ces espèces s’accumulent pendant la nuit polaire ou la présence d’un vortex contribue à leur piégeage. Au printemps il y a destruction l’ozone.

Si non peus tu nous donner tes sources et le(s) lien(s) pour qu'on y aillent voir.

Williams

Share this post


Link to post
Share on other sites

le NOx est la photolyse du protoxyde d’azote (N2O) dont l’augmentation dans l’atmosphère, liée pour l’essentiel aux pratiques agricoles

. exact

-La vapeur d’eau principale source de HOx dans la stratosphère continue aussi a augmenter.

?? J'ignorai que H2O augmentait sensiblement dans la stratosphère; Pourquoi? selon quel mécanisme?

Justement ces 2 sont naturels et tout seuls (sans les CFC) peuvent avoir des effets tout le trou d'ozone tout c'est le cas avec CFC.

N2O n'est pas vraiment naturel... Mais bien sur, les oxydes d'azotes sont aussi un soucis.

Ce qui serait intéressant, c'est d'avoir la part relative des uns et des autres.

Ces couplages aboutissent à la formation d’espèces dites espèces réservoir. La formation d’espèces réservoir y est de plus favorisée par la présence de nuages de glace (les PSC ou nuages polaire stratosphériques) mais pas indispensable

. Moi j'ai appris dans ma lointaine jeunesse que les réactions Chlore/ Ozone étaient favorisées par les nuages strato, qui ne se forment qu'en dessous de -80°C, d'où l'absence de l'équivalent du trou d'ozone dans l'hémisphère nord (jusqu'à présent du moins).

mais en fait on est plutot d'accord

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour le reste, s'il y a bien communication à l'Equateur, elle n'est pas pour autant aussi aisée, qu'on trouve en gros le même taux de CO2 de deus cotés s'explique par le fait que ce GES a une durée de vie trés longue et les variations sont aussi trés lentes dans le temps, il n'en va pas de même pour les polluants à durée de vie plus courte, il serait interessant d'avoir les chiffres du Methane pour savoir ce qu'il en est.

Cela aussi c'est faux.Concernant le CO2 voici les teneurs en CO2 pour 1990 et 2004 pour l'Alaska et l'Antarctique respectivement.

Alaska: 356 ppm/378 ppm

Antarctique:352ppm/375ppm

on peut donc estimer que le décalage temporel entre les deux pôles est de l'ordre de 1 à 2 ans.

Effectivement, au rythme actuel de croissance de la teneur en CO2 de l'atmosphère, les chiffres que tu cites impliqueraient une durée moyenne d'homogénéisation de l'atmosphère d'un peu moins de deux ans. En réalité, ce chiffre serait exact si nous avions une situation dans laquelle la totalité du CO2 était émise dans l'hémisphère nord. Ce n'est tout de même pas le cas, même si près de 90% du CO2 en proviennent. On peut donc estimer à environ 3 ans (ordre de grandeur) le temps nécessaire au brassage de pole à pole. J'avais parlé de quelques années, sans préciser, parceque je n'avais pas les chiffres sous les yeux au moment de mon post. Mais ce n'était pas faux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

J'avais parlé de quelques années, sans préciser, parceque je n'avais pas les chiffres sous les yeux au moment de mon post. Mais ce n'était pas faux.

Il y a confusion, je répondais à Torrent.

Je n'aurais pas chipoté pour un ou deux ans.

Mais c'était surtout pour contrer l'argument expliquant la différence des comportements des deux pôles par le "retard' de l'arrivée des polluants au Pôle Sud par rapport au Pôle Nord.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On peut donc estimer à environ 3 ans (ordre de grandeur) le temps nécessaire au brassage de pole à pole.

Voilà un chiffre qui parait raisonnable

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : 34230 Paulhan - Centre Hérault

Ah mais certainement pour les 3 ans environ mais il se trouve qu'il y a des polluants qui ont des durées de vie plus courte et je ne pense pas du tout que le taux de CFC etait aussi elevé en Antarctique qu'en Arctique, pour des raisons de proximité evidente de centres industriels bien plus nombreux et plus proches du Pole Nord que du Pole Sud.

Donc l'explication essentielle car la discussion part de là, c'est que les trés basses temperatures du Vortex Polaire bien plus puissant au Pole Sud sont responsables de la difference de la perte d'ozone entre les deux Pôles.

J'ai par ailleurs bien dit que les CFC avaient joué un rôle mais qu'il n'etaient pas le seul facteur de destruction de l'ozone stratospherique.

Pour le reste c'est un avis personnel, m'attaquer moi je veux bien, je peux deraper et me tromper ca arrive, par contre mettre en doute ou en cause ce que Williams publie sur son site c'est vraiment être de mauvaise foi, car s'il y a une personne qui ici a la qualité d'être trés rigoureux sur le plan scientifique c'est bien Williams.

Ca c'est le genre d'attitude qui me met vraiment en colère.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il me semble pourtant que les CFC sont des gaz à longues durées de vie, dont les concentrations s'égalisent dans l'ordre de grandeur de quelques années entre le nord et le sud

D'ailleurs, malgré leur interdiction, il y en a encore.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...