Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Inondations à Dakar (Sénégal)


Recommended Posts

Bonsoir , florent , pense tu que cette activité pluvieuse , soit en mesure de relancer les amas convéctifs sur l'atlantique , (d'autant plus que l'anomalie sst , s'est reformée après avoir été mise quelque peu à mal , lors des passages cycloniques en formation succéssives de ces derniers mois ) , la saison est loin d'ètre terminée , et pour l'instant même si les formations cycloniques ont tendance très nettement à bifurquer vers le n où le nw , rien ne dit que les antilles où le golfe du mexique soient désormais à l'abri , il semble plutôt donner l'impression que cette période dure quelques semaines , puis s'active dans une autre zone , de plus pense tu que les orages qu'on connu le sud sahara , soient en mesure de renforcer les épisodes cévennols lors de la période la plus active dans le se , ce qui est réel c'est que la zic est trop septentrionnale encore en ce moment ,

merci et bonns soirée

C'est un peu ce que je pense. Si l'activité cyclonique n'est plus importante que d'autres années à l'avenir (on peut en douter car elle a été 3 fois supérieure à la normale pour le début de la saison), les tempêtes tropicales qui pourraient se former pourrait atteindre préférentiellement les Etats-Unis, y compris le NE du pays. Dans les années 1930, un cyclone a même atteint New York ! En fin de saison (octobre, novembre), les Antilles pourraient de nouveau voire le risque cyclonique augmenter avec la translation de la ZIC vers le sud. Je ne connais pas le lien entre forte activité cyclonique et mousson. Si les centres d'actions ne sont pas favorables sur l'Atlantique nord, il est probable que l'incidence soit nulle. Or, la méditerranée pourraient être assez dépressionnaire cet automne et encore en hiver : ce serait donc un terrain favorable pour le passage de perturbation ex-cyclones par la grande bleue.Relire cette analyse postée une semaine avant le cyclone Katrina, la suivante portant dans ce sujet sur les conséquences à long terme :

ANALYSE 1 : Une mousson africaine exceptionnelle : conséquences possibles à court terme.

On mesure bien au fil de ces articles que la mousson africaine est exceptionnelle cette année au moins sur la partie occidentale de l'Afrique de l'Ouest.

Les pluies sont anormalement importantes et les cellules pluvieuses remontent beaucoup plus au nord qu'habituellement. On note ainsi des inondations de la Guinée où elles sont encore courante, à la Sierra Leone où elles sont déja plus anormales, au Sénégal et même au sud mauritanien où elles deviennent un phénomène rare et d'exception. Les populations peu habituées à de tels déluges se souviendront longtemps de la saison des pluies 2005...

Sachant que ces cellules pluvieuses alimentes la circulation d'est des alizés générateurs des cyclones tropicaux au terme du voyage menant aux Antilles ; on pourrait penser que l'activité intense des ondes d'est en Afrique pourrait éventuellement permettre de voir des cyclones importants se former, et d'autre part et surtout, circuler bien plus au nord qu'habituellement... Mais à l'inverse, on pourrait imaginer que cela pourrait paradoxalement anihiler la trop grande vigueur des cellules pluvieuses ouest africaines si les tempêtes tropicales en formation partaient de trop au nord au départ de l'Afrique, dans des eaux trop froides et que l'on aurait pas grand chose de plus en terme de cyclones. A suivre attentivement en tout cas, car le risque d'augmentation du risque cyclonique semble plus important qu'autre chose...

Florent.
Link to post
Share on other sites

AFRIQUE DE L'OUEST - Hivernage 2005 : Situation favorable en perspective

La pluviométrie 2005 est globalement excédentaire, par rapport aux années précédentes. Néanmoins, soulève la direction de la Météorologie nationale, dans un bulletin, les activités pluvio-orageuses ont légèrement baissé au cours de la semaine dernière.

Ainsi, la région de Ziguinchor, accoutumée à des pluies considérables, depuis le début du mois d’août, n’a recueilli cette semaine que de faibles précipitations, entre 2 et 22 millimètres. Entre Bakel et Matam, et au niveau de la région de Diourbel, elles ont atteint moins de 20 millimètres.

Les stations du Cap Skiring et de Bakel sont toujours en situation déficitaire. La pluviométrie a toutefois été jugée satisfaisante sur le reste du territoire, dépassant les 30 millimètres. Le pic de précipitation a été relevé dans la région de Kaolack, avec plus de 80 millimètres au compteur.

Avec la «bonne pluviométrie» de la saison, les cultures ont pu satisfaire plus de 80 % de leurs besoins en eau. Les réserves hydriques du sol sont «bonnes», selon la direction de la Météorologie nationale.

De façon générale, le Front Intertropical s’est maintenu au centre de la Mauritanie, favorisant de bonnes rentrées de mousson. Durant certaines journées, le temps «assez stable» a limité le développement des foyers pluvio-orageux. De plus, une baisse notable des précipitations a été observée.

En prévisions de la semaine du 12 au 18 septembre, lit-on dans le bulletin météorologique, le Front Intertropical va maintenir sa position sur la Mauritanie. La situation restera favorable durant cette semaine. Ainsi, des manifestations pluvio-orageuses pourront être enregistrées sur l’ensemble du territoire national.

Guermia BOUBAAYA

Source : http://www.lequotidien.sn/articles/article...rticle_id=28176

Florent.

Link to post
Share on other sites

salut!

je voulais aussi reagir au sujet de ce qui a deja ete poste plus haut, et contribuer a apporter une pierre a l'edifice...

Tout d'abord, sur le front des inondations, si la situation semble 'catstrophique', on ne va pas plaindre l'Afrique d'avoir, pour une fois, trop d'eau. Je ne pense pas non plus qu'ils soient mecontents, car les recoltes, si elles n'ont pas ete ravagees, vont etre extraordinaires!

Ensuite, le rechauffement de la planete risque de ne pas etre perdu pour tout le monde. En effet, si Poutine se frotte les mains en prevision du degel du permafrost (plus de zones cultivables), les Saheliens pourraient egalement etre en position de se rejouir. Lors du dernier optimum climatique, les temperatures etaient d'environ 2°C superieures a celles que nous connaissons aujourd'hui. Et le Sahel etait vert! D'apres le GIEC, les modeles prevoient que l'aridite devrait se renforcer dans les zones deja concernee et reciproquement. Cependant, pas mal de personnes ici savent ce que vaut parfois la fiabilite des modeles, et sans vouloir remttre en cause le travail enorme et constructif du GIEC, je pense que le Sahel devrait connaitre des episodes humides plus frequent ou plus intenses. Ce qui derange surtout, c'est la vitesse et l'intensite du rechauffement qui va se produire, car si les tendances degagees se confirment, la temperature n'augmentera pas de 2°C, mais plutot de 3 ou 4°C et personne n'en connait les consequences...

Pourtant, il faut se rappeler que lors de la canicule de l'ete 2003, l'equateur meteorologique etait remonte un peu plus haut que d'habitude et avait du repousser les zones climatiques vers le nord. Je me souviens tres bien des cartes satellites montrant d'enormes orages dans le Sahara et le Sahel, et des photos du desert recouvert d'une fine couche vert tendre et de quelques fleurs... Et, d'apres la FAO, les recoltes ont ete exceptionnelles!

Troisiemement, en ce qui concerne les impacts de cette mousson plutot active sur les phenomenes cycloniques de l'Atlantique Nord, je ne tirerais pas de conclusion trop hatives. Les releves concernant l'occurence des cyclones ne date que d'il y a une centaine d'annees et tous ne sont pas fiables. De plus, si on sait que la Sahel etait vert autrefois, personne n'a reussi a savoir quelle etait l'intensite des saisons cycloniques dans l'Atlantique Nord. Il n'en reste pas moins que si l'on se fie aux lois de la physique, plus de chaleur = plus d'humidite dans l'atmosphere = plus d'energie potentiellement disponible, donc potentiellement plus de phenomenes meteorologiques extremes pourraient se former. A prendre eu conditionel quand meme... Si on se fie a ce scenario, il se pourrait effectivement que les saisons cycloniques dans l'hemisphere nord (et surement ailleurs) deviennent plus actives, mais cette hypothese reste a prendre avec des pincettes. Cet automne servira en quelque sorte de test, et cela sera a surveiller de tres pres a chaque recrudescence de la mousson ouest africaine (je pense que la NOAA et la NASA doivent deja etre au taquet la-dessus lol). Les pays ouest-atlantiques devront alors trouver de serieuses solutions d'adaptation si ce cas de figure se confirme. Ceci n'est bien entendu qu'une hypothese parmi tant d'autres. default_wacko.png

voila ma reflexion a ce sujet...

Link to post
Share on other sites

MAURITANIE - Précipitations exceptionnelles à Rosso

Rosso, 19 sept (AMI) - Au cours de la présente saison hivernale, la capitale du Trarza, Rosso, a enregistré 330 mm de pluie, un cumul avec lequel elle n'a pas renoué depuis une très longue période.

Ces précipitations pluviométriques exceptionnelles ont inondé l'ensemble des quartiers de Sattara (Zone Sud de la ville de Rosso) qui ne sont pas pourvues de systèmes d'assainissement et dans lesquels vivent quelque six mille habitants.

De nombreux dégâts matériels ont été occasionnés par ces pluies qui se sont souvent abattues le soir au moment où ces quartiers ne disposent pas de l'électricité en dépit de la connexion de la ville de Rosso avec le réseau hydroélectrique de Manantali.

Paradoxalement, le quartier de Sattara qui est le plus inondé de la ville ne dispose pas de réseau d'adduction en eau potable et le prix du fût de 200 litres d'eau y atteint 150 ouguiyas.

Les habitants de Sattara qui souhaitent une viabilisation de leur zone ne comprennent pas le déficit hydraulique quand bien même leur ville dispose d'une station d'épuration des eaux du fleuve à haute capacité.

Faisant pour la deuxième fois l'objet d'une inondation de grande envergure, ces habitants se posent la question de savoir si des solutions viables peuvent être envisagées pour protéger leur quartier contre de futures crues.

En réponse aux interrogations des sattarois, le hakem de la moughataa de Rosso a assuré que l'administration réfléchit actuellement à une distribution de terrains au profit des victimes des inondations, et ce, dans une zone qui présentera davantage de sécurité, ajoutant que la municipalité de Rosso s'emploie à rechercher des financements pour la réalisation de canaux d'évacuation des eaux de pluie.

Le hakem a indiqué qu'un campement installé au profit des victimes de ces inondations abrite actuellement 1732 familles auxquelles 300 tentes ont été fournies par le Commissariat aux Droits de l'Homme, à la Lutte contre la Pauvreté et à l'Insertion.

De même, 11 centres de nutrition des enfants et des femmes enceintes ou allaitantes ainsi qu'un point de santé et des réservoirs d'eau potable alimentés régulièrement par deux citernes ont été mis à la disposition des victimes de ces inondations.

Le commissariat à la Sécurité Alimentaire a assuré, pour sa part, une distribution de vivres portant sur des quantités de blé, d'huile, de farine, de sucre, de dattes et de lait en poudre au profit de toutes les familles de ce campement.

Jusqu'ici, les quantités de vivres distribuées ont atteint 259,8 tonnes de blé, 34 tonnes et 640 litres d'huile, 5,196 tonnes de lait en poudre, 7 tonnes de sucre, 7 tonnes de dattes et 8,6 tonnes de farine.

AMI

Link to post
Share on other sites
Posted
Chavagneux nord Isère 220m et Lyon 3ème en semaine

Je savais pas trop où mettre cette observation alors je la met là vu que c'est pour l'Afrique:

regardez l'image satellite: est-il normal d'avoir autant de nuages d'orages (cf t°des nuages) au dessus du sahara? Quelqu'un a-t-il des infos sur quelques intempéries en afrique du nord?

Link to post
Share on other sites
Posted
Chavagneux nord Isère 220m et Lyon 3ème en semaine

Oui c'est surprenant ça fait un moment que je constate ces nuages et précipitations qui semblent remonter plus au nord que d'habitude. Une conséquencedu changement climatique?

Link to post
Share on other sites

Oui c'est surprenant ça fait un moment que je constate ces nuages et précipitations qui semblent remonter plus au nord que d'habitude. Une conséquencedu changement climatique?

uoi possible, le orage tropicale remonte plus a nord du normale, tres interessant la lp sur le canarie e l'hp tojour plus a nord du normale (espagne-france).
Link to post
Share on other sites

Bonjour default_mad.gif

à propos des /index.php?showtopic=10756&hl=tunisie&st=0'>pluies en Tunisie plus fréquentes depuis le mois de Mai, sujet abordé à plusieurs reprises....l'année 2005 s'annonce comme étant très pluvieuse , en fréquence comme en quantité, y compris dans certains postes habituellement arides du grand sud Tunisien, ainsi que dans certains postes libyens ou algériens proches de la frontière.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...