Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Le dégel du permafrost est enclenché


Recommended Posts

  • Replies 128
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Je vais encore me faire haïr, mais voici d'abord deux extraits de mes prévisions argumentées d’évolution climatique (datant du printemps dernier) et pronostiquant le franchissement d’un seuil au cours

oh tu sais,tu n est pas sorti de l auberge car tu as de grandes chances d etre démenti par mes certitudes,et si vraiment,a cause d un dramatique accident l hiver est doux,je prends la releve pour l hiver 2006/2007 qui lui aura de tres tres grandes chances d etre rigoureux

moi ca n e m inquiete pas du tout cet arcticle car il n est basé sur aucune autre étude du passé, et il n y a qu une équipe qui à fait ce travail.on connait tous les interets du grossissement de résultats d une étude.pour se faire connaitre quoi...

Etant donné que je suis l'auteur d'une prévision d'hiver rude en Europe cette année très vraisemblablement (l'an prochain au plus tard), je tiens à rappeler que cet hiver, si il est froid, tient bien plus de la conjoncture immédiate que de la structure à long terme s'agissant de l'évolution des températures futures. Je ne voudrais pas que l'on puisse faire l'amalgame entre des choses différentes et à séparer...

Explications :

J'ai tenté de montrer que certains événements climatiques étaient cycliquement de retour en Europe. Il s'agit de prévoir ici les principales occurences dans le sens d'un baisse des températures. Ces grands hivers semblent survenir indépendemment de l'évolution du climat, mais leur intensité pourrait être par contre affectée. De 1675 à 1715, en plein petit âge glaciaire presque tous les hivers avaient un caractère froid : nos grands hivers tout autant cycliques de ce temps là : 1684, 1695, 1709 prirent alors des caractéristiques véritablement polaires avec des températures descendant sous les -20°C à Paris, et approchant les -30°C dans le Nord-Est. Depuis 50 ans, avec un réchauffement climatique avéré, même si les responsabilités sont encore à établir précisément, la majorité des hivers est doux, seuls quelques hivers et nos grands hivers constituent des exceptions froides : 1979, 1985, 1997... Il en est prévu un nouveau en 2006. Si le réchauffement se poursuit, ces hivers pourraient bientôt constituer les seuls bornes encore froides dans un lot commun d'hivers doux et si nous gagnions plus de 3°C, n'être même plus froids, mais les moins doux d'entre des hivers printaniers...

Tout dépendra de combien de degré nous pourrions encore gagner : les articles exposés dans ce sujet sont tout à fait préoccupants... Mais si le scénario d'un arrêt du Gulf Stream venait à se réaliser, l'Europe retournerait par contre brutalement totalement à l'opposé dans le type de saison évoquées pour ce qui concerne le petit âge glaciaire, sans doute avec des hivers encore plus rigoureux.

Florent.

Link to post
Share on other sites

je reviens de vacances dans les alpes et je suis très préoccupé par les sujets que je regarde et qui confirme ce que craignait alain coustou: le permafrost se transforme en fontaine de carbone et l'avenir semble plus qu'inquiétant. Stupeur aussi quand je constate que juillet a été le 2eme plus chaud depuis le début des relevés alors que le maximum solaire a eu lieu il y a 4 ans! si le grand nord se réchauffe aussi vite, les hivers froids des prochaines décennies pourraient bien, comme le souligne florent, n'être que des hivers un peu moins doux dans une série d'hivers printaniers. Je crois que les faits démontrent que l'activité solaire n'a peut être pas autant d'importance que je ne le croyais...

Link to post
Share on other sites

nul (à part certains) ne remettra en cause le réchauffement climatique, je pense. ces effets sont indétectables ou presque pour certains, mais très visibles pour d'autres et notamment au-dessus du cercle polaire arctique.

petit lien vers la température de l'eau, qui semble en dire long sur la situation actuelle:

http://www.infoclimat.fr/mer/anomalie.php

cependant, il me semble que seul n4sh a fait une allusion à une théorie qui annonce des hivers beaucoup plus rigoureux sur l'europe, ayant pour cause justement le réchauffement de la planète. et je pense que je ne vous apprendrais rien en vous annonçant que le gulf stream, qui maintient des hivers doux en europe occidentale, a vu son débit baisser de plus de 20% depuis les années 90?

extrait du site http://www.alertes-meteo.com/

"D'après ce rapport remis à G. Bush , le réchauffement climatique amènerai à une fonte des pôles et à un arrêt du Gulf Stream. Ce rapport a été écrit par Peter Schwartz et Doug Randall, deux chercheurs engagés par le Pentagone et a pour titre : "Pensons l'impensable"... Cet impensable, nous n'aurions jamais du le connaître car le président des USA souhaitait une fois de plus cacher un rapport d'une importance capitale au monde entier, et ce dans le but de continuer ses affaires tranquilles tout en détruisant chaque jour un peu plus la planète. Beaucoup de personnes pensent que parce que la planète se réchauffe nous allons connaître des hivers très doux et des étés très chauds, mais ces gens là se trompent... Rappelons que dans le passé (12 600 ans seulement), nous avons déjà connu des températures sibériennes en Europe alors que la planète se réchauffait globalement, cette époque les scientifiques la nomment " le Dryas récent"; en ces temps là, le climat était à peu près le même qu'actuellement, la seule différence majeure se situe dans le niveau de la mer qui était bien plus bas jadis. Le Gulf Stream se situait comme il fallait pour que le climat reste tempéré et soit dans des normales comparables à celles de 1950, mais les chaleurs ont fait fondre les glaces de l'Arctique, ceci a alors provoqué quelque chose d'inattendu : un blocage du Gulf Stream à cause de l'eau douce déversée en quantité énorme dans la mer (l'eau douce a une masse volumique moins importante que l'eau de mer). Le Gulf Stream est un courant marin comparable à un gigantesque tapis roulant qui transporte de l'eau douce d'un côté et froide de l'autre, c'est grâce à cette circulation que le climat en Europe est doux et tempéré; mais avec cette fonte des glaces, le Gulf Stream a ralentit et ne pu plus se mélanger avec les eaux plus denses des fonds marins.

Sur cette carte, en orangé apparaît le Gulf Stream (une sorte de régulateur de température pour l'Europe)

La conséquence fut ressentie très rapidement, en moins de 80 ans (Espérance de vie d'un Français) l'Europe tout entière fut plongée dans une période glaciaire, Un climat sibérien était ressenti jusqu'à France et la glace s'étendait l'hiver, jusqu'au large des côtes portugaises. Cet épisode mit presque 1000 ans à se terminer... Cette situation vieille de plus de 12 000 ans semble vouloir se répéter, et nous aurions donc droit à un nouveau Dryas avec toutes les conséquences qui s'en suivraient, dans le monde entier. Car le froid entraînerait la sécheresse, perturberait les moussons jusqu'en Asie du Sud-Est. La famine menacerait 400 millions de personnes et on se battrait alors pour la survie. Les auteurs du rapport vont même jusqu'à dire que l'on se détruirait à coup de bombes nucléaires pour avoir accès à de l'eau, à de la nourriture... Le plus affolant c'est que Peter Schwartz et Doug Randall prévoient le début de cet épisode pour 2010. Ce que les deux écrivains proposent c'est transformer les États Unis en une gigantesque forteresse afin qu'elle soit protégée des autres populations affamées. On constate que ces auteurs font une certaine critique des USA mais pour eux, pas question de parler du refus de ce pays à baisser sa consommation en CO2 ... Ce silence sur les gaz à effet de serre qualifiable de pudique n'a pourtant pas suffit à Bush, qui a mis ce rapport à la corbeille, tout comme une vingtaine d'autres...

La question que vous devez vous poser est : doit on craindre cette troisième guerre mondiale annoncée par les experts du Pentagone ?

La réponse à mon avis oui, car dans un des trois détroits par lesquels s'engouffre le Gulf Stream dans la mer de Norvège, la vitesse du grand courant océanique a baissée de 20% depuis le milieu des années 1990 et il faut savoir que dans les autres endroits aucune mesure n'a encore été réalisée... Ajoutons à cela que les glaces du Groenland pourraient bien se mettre à fondre si les températures montaient de plus de 2 °C, prévision la plus optimiste pour cette fin de siècle... Maintenant, il semble être trop tard, il n'y a plus grand chose à faire à part réduire de façon extraordinaire toutes les consommations d'énergie en liaison avec le réchauffement de notre climat. Mais les choses peuvent encore évoluer, positivement ou négativement; une phrase est pour l'instant à retenir : « C'est la première fois dans l'histoire connue de la planète que nous allons passer d'une période chaude à une autre, plus chaude encore. Et là, nous manquons totalement de repères . » Par Laurent VERNHET."

le dégel du permafrost entraine, c'est certain, un apport énorme de CO2 et de méthane, mais aussi une quantité d'eau douce très importante.

alors?

réchauffement global, ok.

puis arrêt du golf stream?

qu'est-ce que cela va donner?

des étés caniculaires ET des hivers rudes? default_flowers.gif

verra-t-on des températures supérieures à 40°C comme actuellement au portugal et en espagne, avec des incendies de forêts énormes (rien de commun avec ce qu'on connait en france), la sécheresse...

ET connaitra-t-on des hivers si rudes que la température baissera en-dessous de -30°C sur une grande partie de la france, avec des tempêtes de neiges très importantes en méditerrannée?

j'irai jusqu'à me permettre une fantaisie de l'imagination, mais faudra-t-il envisager des fluctuations du niveau de la mer très importantes (bien plus que les marées) entre la dilatation de l'eau en été et la descente des glaces jusqu'en angleterre en hiver, voire plus bas? default_huh.pngdefault_happy.png/emoticons/happy@2x.png 2x" width="20" height="20">

n'oublions pas que biarritz (pour ne citer qu'elle), est à peu de choses près à la même latitude que new-york (également ville côtière de l'atlantique nord). new-york connait des hivers très rudes, beaucoup plus rudes que ceux autour du golfe de gascogne. et le québec n'est plas très loin au-dessus... (genre paris grosso modo) default_laugh.png

soit dit en passant, ce "refroidissement" ne concernerait qu'une partie de l'hémisphère nord, cad l'atlantique nord et l'europe, et le réchauffement continuerait à s'accentuer ailleurs, ce qui conduirait la planète à chercher un novuel équilibre, mais lequel? default_online2long.gif

Link to post
Share on other sites

Oui quand bien même une nouvelle ère dite Dryas dans laquelle nous serions supposés rentrer, le gulf stream ne s'est pas encore arreté.... Il manque dans cette article des indications chiffrés sur l'augmentation de la température lors de cette période : élévatoin en D° de la température moyenne du globe, le temps qu'ont mis les glaces à fondre, le temps qu'a mis le gulf stream à fondre, et ce pourquoi le climat s'était réchauffé... ça serait grandement utile pour une possible comparaison avec ce qui "semble" se passer aujourd'hui sur la terre. Pour la période de 80 ans, qui a peut-être dû été confirmée par les carotages aux poles ou je ne sais où, elle me semble trés petite car la circulation alline à une inertie trés importante. Alors que les courants de surface qui remontent le long de la norvège et qui constituent le Gulf stream sont rapides et mesurables en m/s, les eaux froides, je pense continue à plonger de façon lente mais durable et à s'écouler le long du planché océanique vers l'équateur ou les tropiques... Il faut préciser que la régulation peut continuer de se faire et l'arret à proprement parler peut signifier uniquement le déplacement du courant cers l'ouest ( groenland )

De toute façon, même si cette période inermédiaire de 80 ans a été correctement chiffré et qu'il est exacte que nous plongeons dans une ère (dryas) de ce type, les amateurs de froid n'ont pas de chance parceque cette période inermédiaire n'a visiblement pas commencée ( le gulf stream marche toujours ), et il leur faudrait plutôt une avancé extraordinaire de la médecine pour pourvoir la vivre. Dommage, ce sera pour vos petits-petits-petits enfants. On vivra, si ça se réallise des coups dechaud plus important qu'a l'accoutumé avant le revers de la médaille que l'on ne connaitra pas ( et on continuera à débattre ). Quoique le changement se fasse plus vite et de façon progressive durant ces 80 ans ( chose qui n'est pas précisé ), mais j'en doute ( je doute de tout ) . Grecale2b, je te renvoie enfin à mon post sur la première page de ce topic ( la citation ), même s'il manque un peu d'arguments, il est trés sérieux....

default_flowers.gif

Link to post
Share on other sites

Oui quand bien même une nouvelle ère dite Dryas dans laquelle nous serions supposés rentrer, le gulf stream ne s'est pas encore arreté.... Il manque dans cette article des indications chiffrés sur l'augmentation de la température lors de cette période : élévatoin en D° de la température moyenne du globe, le temps qu'ont mis les glaces à fondre, le temps qu'a mis le gulf stream à fondre, et ce pourquoi le climat s'était réchauffé...

Je pense qu'il faut travailler sur les échelles de temps... Dans l'histoire du climat du Quaternaire, on alterne de courts réchauffements avec de brutals refroidissements les températures mettant alors des millénaires à remonter la pente.La période chaude que nous vivons actuellement et depuis plus de 10 000 ans est une exception : elle est anormalement longue ce qui constituait une chance pour notre espèce humaine...

Depuis un peu plus d'un siècle, nous modifions radicalement la composition de l'atmosphère dans les éléments qui ont le plus d'impact vis-à-vis de la température (CO2, méthane...). Ainsi si le risque identifié est à un réchauffement dans un premier temps et certainement à l'échelle du siècle, à celle du millénaire, le risque serait de mon avis à une désinstabilisatation du climat pourtant si peu variable depuis des millénaires. Et le l'atmosphère terrestre sous l'action de mécanismes marins et glaciaires peut enclencher des mécanismes de rétroaction négatifs dont nous ignorons la portée... En d'autres termes, il pourrait faire très chaud, comme cela pourrait très bien conduire à une glaciation au moins régionale, ce qui est sûr, c'est que nous risquons de perdre la miraculeuse stabilité climatique qui s'était instaurée depuis la dernière glaciation. Ce déréglement se fera à notre détriment en premier et il sera trop tard pour revenir en arrière une fois que la machine climatique sera enrayée...

Florent.

Link to post
Share on other sites

En d'autres termes, il pourrait faire très chaud, comme cela pourrait très bien conduire à une glaciation au moins régionale, ce qui est sûr, c'est que nous risquons de perdre la miraculeuse stabilité climatique qui s'était instaurée depuis la dernière glaciation.

Donc, personne ne sait trés bien comment va se terminer la période que l'on est en train de vivre depuis + de 10 000 ans. Chaud, Froid, c'est donc la grande incertitude, et la grande bataille d'arguments a coup d'épreuves scientifiques en tous genres. Mais si changement accéléré il y a, aurions-nous pu faire quelque chose et que pouvons nous faire maintenant et dans l'avenir ? ( dans le cas ou nous sommes responsable de la totalité de l'épisode, de sa partie accélérée, ou bien de rien ). "Ce qui se déroule" doit bien être au dessus des capacités humaines ( petites fourmis) , et donc nécessairement irréversibles, plutôt freinable car je pense que nous sommes juste responsable d'une accélération d'un processus entrepris il y a plusieurs années et qui est indépendant de la main de l'homme. Donc que l'on soit là ou pas, il y a une échéance, une date limite du réchauffement. Maintenant, il faudrait mesurer la part réelle de l'homme dans cette histoire de degrés ( pour le dire de façon vulgaire ) et savoir si on joue dans la balance du climat pour rapprocher cette date (fictive) limite.
Link to post
Share on other sites

S'il fait chaud on se foutra à poil et si il fait froid on mettra les canadiennes point barre!

De toute façon, c'est toujours le combat entre le chaud et froid. De toute manière, les scientifiques, sont des chats échaudés qui ne craignent pas l'eau froide, s'ils se trompent ils se relèveront en vous sortant une théorie que personne ne comprendra, et "monsieur tout le monde", dopé par les produits de consommations, les médias, et autres journaux télévisés achetés dans un bistrot... lira l'article et les explications certe très scientifiques, mais entre deux verre de vin ou de pastis default_unsure.pngdefault_blink.pngdefault_ph34r.png/emoticons/ph34r@2x.png 2x" width="20" height="20"> bonjour la compréhension de l'article!

Il semblerait que la thèse du réchauffement climatique, soit vérifiée en ce moment en ce qui concerne les esprits des cartésiens qui surchauffent!

C'est la canicule dans les cerveaux! default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">default_laugh.pngdefault_tongue.png/emoticons/tongue@2x.png 2x" width="20" height="20">

Plus sérieusement et afin d'en revenir au sujet initial, il pourrait y'avoir des rétroactions négatives, qui contrebalancerait le réchauffement, de dangeureux équilibres, souvent remis en cause, pourrait nous mener à une atmosphère nettement plus instable que ce que nous avons connus au cours du vingtième siècle, des équilibres pourraient naître parfois suivis de phase de rupture brutale et à nouveau un rééquilibrage (c'est une théorie à moi, mais je ne l'ai pas vérifié, mais elle me paraît plus vraisemblable).

Selon la théorie de Lovelock (James), un chimiste britannique, surtout connu comme l'auteur de "l'hypothèse Gaïa", la terre tente à chaque fois de s'adapter à de nouvelles conditions climatiques que ça soit pour le monde animal ou végétal, d'autres espèces seraient en voie de disparation au profil d'une espèce plus adaptée à un climat complètement nouveau.

La terre aussi semble s'auto réguler selon lui, par exemple, si le réchauffement climatique s'accélère, la température et le taux de dioxide de carbone s'élèveraient dans l'oçéan favorisant la prolifération anarchique d'algues marines qui entraînerait un dégagement accru de DMS (Diméthylsulfure) dans l'atmosphère. Ce qui en retour provoquerait une plus grande nébulosité s'accompagnant d'un effet réfrigérant sur le climat, c'est un exemple de rétroaction négative, le phytoplancton marin jouerait donc un rôle de "régulateur du climat".

Notre avenir basculerait périodiquement entre deux états (l'équilibre du chaud et du froid) selon mon propre point de vue.

L'avenir confirmera par la suite si la terre est capable de réagir, un peu comme notre système immunitaire en quelque sorte, façe à un agresseur externe (le réchauffement climatique), que pensez vous de cette comparaison??? Pas mal non??? Reste à la prouver maintenant, mais notre bonne vielle terre a plus d'un tour dans son sac, je le pense fortement! default_happy.png/emoticons/happy@2x.png 2x" width="20" height="20">

Link to post
Share on other sites

La terre et la vie qui s'y est dévellopée à sa surface entretiendrait donc le mouvement de balancier du climat, avec des oscillations plus ou moins longues, grace à l'effet réaction rétroactive à une pression extérieure. Je trouve la comparaison plutôt pas mal... Si des algues, voire des micro-organismes et que sais-je encore ont pu s'associer à une autre action indépendante ( la terre ) de la vie pour lutter contre les effets aléatoires et parfois agresseurs du climat, qu'a donc pu bien faire l'homme dans l'autre sens, s'est-il définitivement allier avec le climat pour agresser la vie ?????? J'en reviens à ce que j'ai dis dans mon post précédent, la phase de changement parait malgrés nous, irréversible.

Des réponses "sûres" viendront peut-être un jour avec un peu de chance, et ce jour là, qu'elles soient bonnes ou mauvaises ( pour tel ou tel personne, ou pour la vie elle même ) , qu'elles vont dans un sens ou dans l'autre, il faudra les accepter comme l'explique cumulonimbus capillatus incus, c'est à dire :

S'il fait chaud on se foutra à poil et si il fait froid on mettra les canadiennes point barre!

PS: Mise à part, je n'ai pas du tout l'esprit Cartésien ( d'ailleur ce mot n'évoque que le dégout avec la théorie des animaux machines, etc, etc pour ceux qui connaissent malgrés les oeuves de recherche qu'a entrepris ce grand philosophe scientifique), je suis vraiment ouvert au doute, et c'est pourquoi je me permet de le juger et de le quantifier. Et ça ne tiendrait qu'à moi, je te redescendrait les glaces jusqu'à Salon de Provence, avec un Hiver digne du GroenLand sur toutes la France... Pour le vivre, il faudrait d'abord un miracle default_unsure.png ( pour mon ego ), ou une catastrophe default_ph34r.png/emoticons/ph34r@2x.png 2x" width="20" height="20"> ( pour la vie et pour la majorité des humains). A-t-elle déjà eu lieu ? default_blink.png

N4SH

Link to post
Share on other sites

L'avenir confirmera par la suite si la terre est capable de réagir, un peu comme notre système immunitaire en quelque sorte, façe à un agresseur externe (le réchauffement climatique), que pensez vous de cette comparaison??? Pas mal non??? Reste à la prouver maintenant, mais notre bonne vielle terre a plus d'un tour dans son sac, je le pense fortement!

La Terre réagira c'est certain, mais je le répète : "Je pense qu'il faut travailler sur les échelles de temps... "

Nous ignorons totalement comment la Terre fait face aux processus rapides. L'augmentation des concentrations de gaz à effet de serre est un processus très rapide à l'échelle du temps climatique.

Il faut étudier plus avant les changements climatiques brusques et leur causes dans le passé : par exemple le gros et soudain coup de froid au Dryas et bien d'autres exemples de modifications radicales du climat en parfois une decennie ou deux.

Pour l'heure le climat se réchauffe, mais il est toujours aussi stable... Que se passerait-il si dans le prochain millénaire les températures se mettaient à varier anarchiquement de plusieurs degrés régionalement sous l'effet ici d'un dégazage d'hydrates de carbone, là d'une rupture des courant marins ou là encore de libération d'un lac sous-glaciaire ???

Florent.

Link to post
Share on other sites

Oui nous ignorons comment la terre peut réagir, puisqu'elle semble être capable de réagir. Nous l'ignorons parceque nous avons une mémoire collective du climat totalement ridicule, même avec les données obtenues dans les carotages aux pôles, vis-à-vis des temps géologiques et biologiques, s'étalant sur des centaines et des centaines de millions d'années. Mais je crois que malgrés les défauts de l'homme nous somme bien partis pour améliorer justement cette mémoire collective de la terre, qui pour nous permettre un jour de la protéger, voir à nous sauver nous même....

N4SH

Link to post
Share on other sites
Posted
Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

L'avenir confirmera par la suite si la terre est capable de réagir, un peu comme notre système immunitaire en quelque sorte, façe à un agresseur externe (le réchauffement climatique), que pensez vous de cette comparaison??? Pas mal non??? Reste à la prouver maintenant, mais notre bonne vielle terre a plus d'un tour dans son sac, je le pense fortement!  default_blink.png

La Terre est capable de réagir, certes, mais bien involontairement.Ce qui fait sa "chance" c'est ce fluide quasi-miraculeux qui règne en maître incontesté à sa surface, à savoir l'énorme masse d'eau des océans.

Cette eau qui existe à travers ses 3 états physiques liquide-solide-vapeur , en équilibre thermodynamique entr'eux, transmet ce même équilibre à la surface de la Terre.

Que ce soit dans l'atmosphère ou les océans, la circulation de l'eau sous forme vapeur ou liquide permet l'homogénéisation des températures entre équateur et pôles.

Que dire ensuite de son rôle chimique permettant l'absorption du CO2, la synthèse chlorophylienne, la vie, etc.

C'est un vrai don du ciel!

Bien sûr l'homme peut dérégler un peu la machine , à son propre détriment, mais l'eau, en prenant son temps, rétablira de toute façon l'équilibre pour nos descendants.

C'est une maigre consolation mais c'est une consolation quand même.

Link to post
Share on other sites

mais l'eau, en prenant son temps, rétablira de toute façon l'équilibre pour nos descendants.

S'il en reste encore (des descendants)!S'il arrivait que les clathartes de méthanes de l'artique soient destabilisés, quand je relis la théorie de M. Coustou, je me pose sérieusement la question de savoir si l'Homme arrivera à s'adapter et à survivre.
Link to post
Share on other sites
Posted
Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

mais l'eau, en prenant son temps, rétablira de toute façon l'équilibre pour nos descendants.

S'il en reste encore (des descendants)!S'il arrivait que les clathartes de méthanes de l'artique soient destabilisés, quand je relis la théorie de M. Coustou, je me pose sérieusement la question de savoir si l'Homme arrivera à s'adapter et à survivre.

Même selon cette théorie, si Alain nous lit il pourra confirmer peut-être, il y aurait quand même des régions style Antarctique ou Arctique qui seraient habitables et donc une humanité plus sage pourrait peut-être y subsister.Enfin peut-être.
Link to post
Share on other sites

mais l'eau, en prenant son temps, rétablira de toute façon l'équilibre pour nos descendants.

S'il en reste encore (des descendants)!S'il arrivait que les clathartes de méthanes de l'artique soient destabilisés, quand je relis la théorie de M. Coustou, je me pose sérieusement la question de savoir si l'Homme arrivera à s'adapter et à survivre.

Ou peut etre y aurait il une nouvelle vie sur terre, après les dinausores et les humains ... les dinhumains!il est clair que l'echelle des temps peut modifier les stats , plus le temps avance, plus les periodes climatiques s'afinent
Link to post
Share on other sites

Oui quand bien même une nouvelle ère dite Dryas dans laquelle nous serions supposés rentrer, le gulf stream ne s'est pas encore arreté.... Il manque dans cette article des indications chiffrés sur l'augmentation de la température lors de cette période : élévatoin en D° de la température moyenne du globe, le temps qu'ont mis les glaces à fondre, le temps qu'a mis le gulf stream à fondre, et ce pourquoi le climat s'était réchauffé... ça serait grandement utile pour une possible comparaison avec ce qui "semble" se passer aujourd'hui sur la terre. Pour la période de 80 ans, qui a peut-être dû été confirmée par les carotages aux poles ou je ne sais où, elle me semble trés petite car la circulation alline à une inertie trés importante. Alors que les courants de surface qui remontent le long de la norvège et qui constituent le Gulf stream sont rapides et mesurables en m/s, les eaux froides, je pense continue à plonger de façon lente mais durable et à s'écouler le long du planché océanique vers l'équateur ou les tropiques... Il faut préciser que la régulation peut continuer de se faire et l'arret à proprement parler peut signifier uniquement le déplacement du courant cers l'ouest ( groenland )

De toute façon, même si cette période inermédiaire de 80 ans a été correctement chiffré et qu'il est exacte que nous plongeons dans une ère (dryas) de ce type, les amateurs de froid n'ont pas de chance parceque cette période inermédiaire n'a visiblement pas commencée ( le gulf stream marche toujours ), et il leur faudrait plutôt une avancé extraordinaire de la médecine pour pourvoir la vivre. Dommage, ce sera pour vos petits-petits-petits enfants. On vivra, si ça se réallise des coups dechaud plus important qu'a l'accoutumé avant le revers de la médaille que l'on ne connaitra pas ( et on continuera à débattre ). Quoique le changement se fasse plus vite et de façon progressive durant ces 80 ans ( chose qui n'est pas précisé ), mais j'en doute ( je doute de tout ) . Grecale2b, je te renvoie enfin à mon post sur la première page de ce topic ( la citation ), même s'il manque un peu d'arguments, il est trés sérieux....

default_tongue.png/emoticons/tongue@2x.png 2x" width="20" height="20">

tu crois qu'il faudra attendre si longtemps? dommage, j'aurais bien voulu voir ça! default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">
Link to post
Share on other sites

Selon la théorie de Lovelock (James), un chimiste britannique, surtout connu comme l'auteur de "l'hypothèse Gaïa", la terre tente à chaque fois de s'adapter à de nouvelles conditions climatiques que ça soit pour le monde animal ou végétal, d'autres espèces seraient en voie de disparation au profil d'une espèce plus adaptée à un climat complètement nouveau.

La terre aussi semble s'auto réguler selon lui, par exemple, si le réchauffement climatique s'accélère, la température et le taux de dioxide de carbone s'élèveraient dans l'oçéan favorisant la prolifération anarchique d'algues marines qui entraînerait un dégagement accru de DMS (Diméthylsulfure) dans l'atmosphère. Ce qui en retour provoquerait une plus grande nébulosité s'accompagnant d'un effet réfrigérant sur le climat, c'est un exemple de rétroaction négative, le phytoplancton marin jouerait donc un rôle de "régulateur du climat".

Notre avenir basculerait périodiquement entre deux états (l'équilibre du chaud et du froid) selon mon propre point de vue.

L'avenir confirmera par la suite si la terre est capable de réagir, un peu comme notre système immunitaire en quelque sorte, façe à un agresseur externe (le réchauffement climatique), que pensez vous de cette comparaison??? Pas mal non??? Reste à la prouver maintenant, mais notre bonne vielle terre a plus d'un tour dans son sac, je le pense fortement! default_tongue.png/emoticons/tongue@2x.png 2x" width="20" height="20">

et si l'agresseur externe c'était l'homme?pour les amateurs de romans et de sf, à tendance écolo-catastrophe, je vous conseille vivement de lire "colère", de Denis Marquet. c'est exactement dans le ton de ce sujet. default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">
Link to post
Share on other sites

Juste une question; si comme certain le souligne ici l'effet de l'activité du soleil sur notre climat n'est pas si grande, Comment expliquer le PA? Il semblerai qu'une activité solaire plus faible est été à l'origine de cet entremède frais/froid.

Lorsque l'on lit les chroniques d'hivers froid été frais de l'époque qui s'enchainaient assez régulièrement on ne peut pas dire que cela n'avait pas d'impact significatif sur les stés européènnes certes plus vulnérables (bien que un hivers aussi rude que 1709 aujourd'hui aurait sans doute des csqs inimaginable).

Donc l'activité solaire à qd même des effets remarquables sur notre climat. Qd n'est-il de l'activité solaire aujourd'hui par rapport a cet époque? est-elle bcp plus élévé? Au vu de la technologie actuelle peut-on comparer les relevés contemporains avec ceux du PA?

Link to post
Share on other sites

Oui quand bien même une nouvelle ère dite Dryas dans laquelle nous serions supposés rentrer, le gulf stream ne s'est pas encore arreté.... Il manque dans cette article des indications chiffrés sur l'augmentation de la température lors de cette période  :  élévatoin en D° de la température moyenne du globe, le temps qu'ont mis les glaces à fondre, le temps qu'a mis le gulf stream à fondre, et ce pourquoi le climat s'était réchauffé... ça serait grandement utile pour une possible comparaison avec ce qui "semble" se passer aujourd'hui sur la terre. Pour la période de 80 ans, qui a peut-être dû été confirmée par les carotages aux poles ou je ne sais où, elle me semble trés petite car la circulation alline à une inertie trés importante. Alors que les courants de surface qui remontent le long de la norvège et qui constituent le Gulf stream sont rapides et mesurables en m/s, les eaux froides, je pense continue à plonger de façon lente mais durable et à s'écouler le long du planché océanique vers l'équateur ou les tropiques... Il faut préciser que la régulation peut continuer de se faire et l'arret à proprement parler peut signifier uniquement le déplacement du courant cers l'ouest ( groenland )

De toute façon, même si cette période inermédiaire de 80 ans a été correctement chiffré et qu'il est exacte que nous plongeons dans une ère (dryas) de ce type, les amateurs de froid n'ont pas de chance parceque cette période inermédiaire n'a visiblement pas commencée ( le gulf stream marche toujours ), et il leur faudrait plutôt une avancé extraordinaire de la médecine pour pourvoir la vivre. Dommage, ce sera pour vos petits-petits-petits enfants. On vivra, si ça se réallise des coups dechaud plus important qu'a l'accoutumé avant le revers de la médaille que l'on ne connaitra pas ( et on continuera à débattre ). Quoique le changement se fasse plus vite et de façon progressive durant ces 80 ans ( chose qui n'est pas précisé ), mais j'en doute ( je doute de tout ) . Grecale2b, je te renvoie enfin à mon post sur la première page de ce topic ( la citation ), même s'il manque un peu d'arguments, il est trés sérieux....

default_zorro.gif

tu crois qu'il faudra attendre si longtemps? dommage, j'aurais bien voulu voir ça! default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">default_devil.gif
Oh, s'il changement il y a, on n'en voit que le début. Causes et conséquences s'étalent pour le climat, même pour une transition supposé être rapide sur plusieurs milliers d'années . Or, il fait pas encore froid que je sache, et c'est pas en moins de 50 ans qu'on va se retrouver à greloter, comme grelote la Norvège par exemple, tous les hivers. Mais c'est clair que je donnerais tout pour un petit coup d'oeil dans le futur, histoire de savoir à qu'elle sauce seront mangés nos descendants default_devil.gif
et si l'agresseur externe c'était l'homme?

pour les amateurs de romans et de sf, à tendance écolo-catastrophe, je vous conseille vivement de lire "colère", de Denis Marquet. c'est exactement dans le ton de ce sujet.

Je l'ai lu, et c'est un très bon livre. La terre tente, par un esprit commun qui habite toute la vie sur terre, de se débarasser de ce qu'elle considère comme son cancer : l'homme. Balance du climat : par exemple, un déséquilire entraine une période chaude , puis pour contrebalancer vient le froid, etc..., De même, la vie est supposé être en équilibre, mais lorsque survient un déséquilibre, une espèce qui échappe en gros à l'ordre qu'avait établit la vie, et qui brise toutes les règles, alors c'est la guerre : l'homme face à l'ensemble des être vivants, qui agissent à notre égard comme des anticorps. En gros c'est l'esprit que j'ai pu comprendre du livre..

Ce qui est sûr c'est que l'homme ne se connait pas assez bien, il a ses propres faiblesses. Mais lesquelles???? Déjà rode sur nous, peut-être en liason avec le changement climatique en cours et l'explosion démographique, une menace de pandémie trés sérieuse.... default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">default_laugh.png

comment vous faites pour croire a toutes ces previsions nostradamusienne?y a un elixir,quelque chose,parceque moi j y arrive pas,c est pour ca,peut etre que j ai un esprit different du votre,du genre "pied sur terre"

donc pour toi, kirkhammet rien n'est en cours. Il n'y a pas eu des fontes spectaculaires aux pôles concernant la banquise. Il ne s'agit pas de prévision pour ma part, mais de changement climatique. ET C'EST INCONTESTABLE. Bon, et aprés je trouve normal que l'on discute de l'avenir de ce changement qui VA INDENIABLEMENT VERS UNE AUGMENTATION DE LA TEMPERATURE... Si on ne le fait pas, de toute façon, d'autres le feront à notre place. Il n'est pas question de prévision en disant que les températures vont encore augmenter : observations! ce qui s'est passé, et ce qui se passe.... Ne vient pas défendre une simple vision amoureuse personnelle d'un aspect du climat et qui te rend aveugle... ça crève les yeux. J'aime le froid moi aussi.... pourtant je laisse les indices qui vont à sa défaveur m'ouvrir les yeux et je suis obligé d'admettre ce vers quoi on se dirige... default_whistling.gif c'est simple, essayes...
Link to post
Share on other sites

Juste une question; si comme certain le souligne ici l'effet de l'activité du soleil sur notre climat n'est pas si grande, Comment expliquer le PA? Il semblerai qu'une activité solaire plus faible est été à l'origine de cet entremède frais/froid.

Lorsque l'on lit les chroniques d'hivers froid été frais de l'époque qui s'enchainaient assez régulièrement on ne peut pas dire que cela n'avait pas d'impact significatif sur les stés européènnes certes plus vulnérables (bien que un hivers aussi rude que 1709 aujourd'hui aurait sans doute des csqs inimaginable).

Donc l'activité solaire à qd même des effets remarquables sur notre climat. Qd n'est-il de l'activité solaire aujourd'hui par rapport a cet époque? est-elle bcp plus élévé? Au vu de la technologie actuelle peut-on comparer les relevés contemporains avec ceux du PA?

C'est une bonne question. J'accorde pour ma part une grande attention aux cycles solaires. Aussi minime que soit prétendument leur influence, elle explique encore les variations saisonnière du climat de certaines régions du globe autour d'une moyenne qui se réchauffe il est vrai... Si les cycles solaires ont un moindre impact que les gaz à effet de serre semblerait-il, je n'en pense pas moins qu'ils sont trop minorés actuellement. Si ils n'influent pas fortement sur le cours du climat lorsqu'on les considère isolément, il se pourrait que les cycles solaires agissent plus fortement qu'il est aujourd'hui encore communément admis par le biais de rétroactions sur les océans.En d'autre termes, tous les leviers susceptibles de jouer sur notre climat sont aujourd'hui identifiés, mais il me semble que le poids relatif de chacun n'est pas encore suffisamment bien connu pour se permettre de tirer des conclusions complétement définitives quant à l'évolution du climat en faible ou fort réchauffement. Ce n'est pas pour rien que l'on a divers scénarios évoluant de +1,5°C à +5,8°C sans prendre en compte de dégazages de clathrates de méthanes, soit quasiment du simple au quadruple : c'est dire si les nuances à apporter dans le poids de chacun des facteurs du réchauffement sont d'importance...

Florent.

Link to post
Share on other sites

je crois aussi, que mis à part le soleil, la position du système solaire, qui recevrait périodiquement dans sa rotation dans la galaxie, des rayonnements de je ne sais plus quel type, qui pourrait favoriser l'apparition d'une couche nuageuse d'altitude, faisant chuter la température de plusieurs degrés, jouerait un rôle dans les grandes périodes glaciaires, voire d'épisode de boule gelée pour la terre. Je sais que ça reste une théorie mais qu'il ne faut pas oublier. J'essaye de retrouver l'article...

Link to post
Share on other sites
Posted
Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

je crois aussi, que mis à part le soleil, la position du système solaire, qui recevrait périodiquement dans sa rotation dans la galaxie, des rayonnements de je ne sais plus quel type, qui pourrait favoriser l'apparition d'une couche nuageuse d'altitude, faisant chuter la température de plusieurs degrés, jouerait un rôle dans les grandes périodes glaciaires, voire d'épisode de boule gelée pour la terre. Je sais que ça reste une théorie mais qu'il ne faut pas oublier. J'essaye de retrouver l'article...

Oui c'est possible ce que tu dis.On cite aussi comme autre hypothèse des épisodes volcaniques importants , type super-volcans de Yellowstone ou pire.

L'épisode de "snowball" aurait eu lieu il y a environ 800 millions d'années à une époque où la Terre était un peu plus jeune, d'où un volcanisme plus intense, et où le soleil lui aussi était plus jeune et donc rayonnait moins.(4 à 5% de moins que maintenant)

La rétroaction négative de l'albédo faisant le reste.

Mais bon rien n'est sûr.

Link to post
Share on other sites
Posted
34230 Paulhan - Centre Hérault

Il y a aussi ce site de ces gourous qui cherchent surtout à vendre leur prose, Williams en a fait l'experience en ecrivant au webmaster de ce site qui en retour proposait un abonnement pour 25 euros je crois, mais bon leurs observations sont peut être à integrer dans un schema plus general, il y a peut être quelque chose de reel là dedans, ils m'amusent plutot qu'autre chose mais de temps en temps j'y jette un oeil.

http://sentheim.geologie.free.fr/PREVISION/GLOBAL_METEO.htm

Je ne sais qu'en penser, bon s'ils ont raison actuellement il y a tres peu de taches coté earthside mais pas mal du coté far side, à observer, dans 14 jours les taches seront de notre coté, on verra si on a de la pluie.

http://www.spaceweather.com/

Link to post
Share on other sites
Posted
Merry la vallée 280m d'alt.

Eh non il y a une activité faible aussi de l'autre coté du soleil!

Ils mettent ca :This holographic image reveals no large sunspots on the far side of the sun. Image credit: SOHO/MDI default_tongue.png/emoticons/tongue@2x.png 2x" width="20" height="20">

midi_farside_med.gif

par exemple le 14/06/05 il y avait une grosse tache solaire rien a voir avec celui d'aujourd'hui : midi_farside_med.gif

Donc aucune tache solaire importante!

Link to post
Share on other sites
Posted
Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

Il y a aussi ce site de ces gourous qui cherchent surtout à vendre leur prose, Williams en a fait l'experience en ecrivant au webmaster de ce site qui en retour proposait un abonnement pour 25 euros je crois, mais bon leurs observations sont peut être à integrer dans un schema plus general, il y a peut être quelque chose de reel là dedans, ils m'amusent plutot qu'autre chose mais de temps en temps j'y jette un oeil.

http://sentheim.geologie.free.fr/PREVISION/GLOBAL_METEO.htm

Je ne sais qu'en penser, bon s'ils ont raison actuellement il y a tres peu de taches coté earthside mais pas mal du coté far side, à observer, dans 14 jours les taches seront de notre coté, on verra si on a de la pluie.

http://www.spaceweather.com/

Ah oui c'est un site super!on peut y lire par exemple:

En ce 22 février 2005 le Soleil va être sans la moindre tache ; cela peut annoncer un séisme catastrophique dans les prochains jours, selon la règle de MEMERY (voir COSMO & HELIOMETEO n° 119 et 120 ) . Il en résulte aussi une réduction de la dynamique ouest-est de l'atmosphère globale, donc du beau temps à l'ouest des continents : Europe , Californie , pour la fin février et le début de mars.

Les connaisseurs du Soleil, nombreux également sur IC, apprécieront à sa juste valeur ce genre de prévisions.

Pas moins sérieuses que d'autres tout compte fait.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...