Messages recommandés

Bonsoir,

J'ai peut être zappé le sujet, ailleurs, mais s'il n'existe pas, le voilà ouvert.

Cette année l'été se fera peut être remarquer par ces températures trop basses ou encore une fois par la chaleur, devenues banales, de nos saisons.

Les modèles semblent pour le moment ne dégager aucune priorité, à vous de jouer.

Bonne fin de journée shifty.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
gugo   

Bonjour,

D'après les 30 derniers CFS, l'été devrait être globalement sous les normes. Ceci est comme ça depuis pratiquement les premières sorties pour juin.

Avec également des précipitations supérieures aux normales. Sauf, probablement, pour la méditerranée pendant les mois de juin-juillet de même pour la Bretagne en juillet.

Tout ceci serait dû en partis, au défiler de perturbation qui aurait lieu sur le Royaume-Unis, cela nous apporterais des températures inférieures aux normes. On peut voir ceci sur chaque run CFS daily pratiquement.

Plus ces basses pressions seront proches du nord de la France, plus les températures risquent d'être en dessous des normes avec de nombreuses quantités de pluie. ( Sur cette partie je ne suis pas très expérimenté donc surtout reprenez-moi si je me trompeblushing.gif )

Pour l'instant tout ceci sent l'été pourri.sick.gif

Mais n'oublions pas que l'été précédent n'avais pas été prévue aussi beau qu'il l'avait été, au contraire...shifty.gif

Et de plus l'échéance est extrêmement longue.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Sky Blue   
Invité Sky Blue

Pour le moment, au vue du piteux état du bassin Arctique, je miserai bien sur un Binome AO-/NAO- pour l'été.

Un remake de l'été 2012 du coup si je vais au bout de ma logique, ce n'est que ma vision à ce jour, elle n'engage que moi.sick.gif

Il serait bien que je sois dans le faux, sinon gare aux lamentations.blushing.gif

Je préfère la version "physique" de Franck ci dessous. tongue_smilie.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une chose est notable, c'est que la fin de la saison froide a créé dans notre océan, une situation de fraicheur qui risque fort d'influencer l'été.

Cette situation qui est connue depuis l'été dernier ne s'est pas atténuée, au contraire les écarts sont devenus importants et surtout les surfaces concernées sont conséquentes.

Autant dire que s'il y a convection sur l'atlantique elle risque de peiner à se produire.

Phénomène à prendre en compte, en tous cas, d'un point de vue physique.

anomnight.3.14.2016.gif

Par comparaison, pour Philippe, mars 2012 :

anomnight.3.15.2012.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors, Philippe, rassuré ?

Un remake de 2012 te semble écarté ?

Un été pluvieux me parait compromis en tous cas dans sa première partie.

Trop d'eau froide pour alimenter les perturbations Atlantique.

La Méditerranée est froide elle aussi.

De même le Pacifique Nord semble froid mais plus au sud (vers l'équateur) les traces d'El Nino sont encore largement visible.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
gerardt   

Merci pour ces cartes Franck.

Cependant, peux-tu mettre le lien du site où tu les as trouvé ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
gerardt   

Si je comprends bien (je suis débutant pour les prévisions saisonnières), une fin d'hiver avec l'Atlantique plutôt frais va favoriser un été pluvieux et inversement du coup ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le problème c'est que cette situation est peu fréquente ce qui nous augure des éventualités peu banales.

Genre Été sec et frais ou encore été "mou" sans aucun intérêt, pas de vague de chaleur, pas de grosse sécheresse, pas ou peu d'orage, bref un été à oublier ....

Ou toutes autres possibilités dont les grands de la prévision vont nous alimenter.

Une chose est sûre c'est que l'énergie latente dans l'Atlantique nord : Y-en a pas en stock ! blush.png

Et avant qu'il y en ait il va falloir alimenter les masses d'air de surface.

Ce qui m'inquiète le plus, c'est l'anomalie de température de la mer Caspienne et de la mer noire.

Un écart de presque 5°C par rapport à la normale prouve que l'hiver a générer, dans cette zone, des masses d'air inhabituellement froides.

En clair, entre une Europe orientale voire un moyen orient froid et un Atlantique froid j'ai un peu le sentiment d'être pris en tenaille.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le problème est que les perturbations atlantiques ne fonctionnent pas à la convection, c'est de la cyclogénèse. Et la cyclogénèse sous nos latitudes se fait au sein d'air froid, ce que le rail atlantique a particulièrement bien apprécié durant tout l'hiver, demandez aux Britanniques et Irlandais, ils s'en souviennent certainement! (rappelez vous les anomalies froides que l'on avait en début de saison sur les mêmes zones) On peut même dire que la convection "tue" à petit feu nos dépressions, lisez la suite.

Donc ces anomalies froides peuvent avoir un effet pervers et entretenir les anomalies froides atmosphériques en ne leur restituant pas de chaleur. Imaginez une goutte froide isolée, moins elle est réchauffée, moins vite elle se résorbe.

En effet, les averses et orages de traîne sont autant d'inclusions d'air doux au sein de l'air froid qu'il y a de points sur le satellite. Pour faire simple, il s'agit d'un échange thermique entre l'océan et l'atmosphère. La convection réchauffe l'atmosphère, les averses refroidissent la surface.

Et avec une anomalie froide, moins de convection, donc moins d'échanges thermiques = persistance des gouttes froides et autres bas géopotentiels favorisés par les eaux anormalement froides qui baignent le continent.

Bref, je suis sceptique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Faire de la prévision saisonnière à partir des températures de surface des océans, je ne sais pas si vous vous en rappelez, mais cela n'a réussi ni à ceux qui annonçaient que l'hiver allait être frais et très neigeux car un Atlantique nord frais allait nous garantir des flux océaniques moins doux que d'habitude, ni à ceux qui nous annonçaient il y a quelques années un été pourri parce que les températures de l'Atlantique et de la Méditerranée étaient trop froides pour qu'on ait un été chaud et stable...

Ce qui m'inquiète le plus, c'est l'anomalie de température de la mer Caspienne et de la mer noire.

Un écart de presque 5°C par rapport à la normale prouve que l'hiver a générer, dans cette zone, des masses d'air inhabituellement froides.

C'est un bug de la carte NOAA, la Mer Noire caracole à quasiment +3° en anomalie de température de surface et la Caspienne est à peine derrière. Pas étonnant quand on voit le type d'anomalies de températures des derniers jours dans ces coins (exemple, Constanta).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Faire de la prévision saisonnière à partir des températures de surface des océans, je ne sais pas si vous vous en rappelez, mais cela n'a réussi ni à ceux qui annonçaient que l'hiver allait être frais et très neigeux car un Atlantique nord frais allait nous garantir des flux océaniques moins doux que d'habitude, ni à ceux qui nous annonçaient il y a quelques années un été pourri parce que les températures de l'Atlantique et de la Méditerranée étaient trop froides pour qu'on ait un été chaud et stable...

Et oui petite piqure de rappel, ça calme un peu sur certaines théories ( les pages en question sont faciles à trouver 191769.gif )

http://forums.infoclimat.fr/topic/81643-tendance-ete-2013/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Riki58   

J'avoue être très surpris par ces cartes après l'hiver doux que l'on vient de connaître. Y a t-il un rapport avec l'AMO ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
serge26   

Meme remarque pour la mediterranée!

c'est une mer fermée, on peut tres bien se retrouver avec une anomalie de +2 ou +3°C à un moment donnée et puis 1 semaine de mistral va venir pulvériser cette anomalie donc strictement aucune influence pour moi.

Quand à l'anomalie froide de l'atlantique nord, elle était deja presente l'an dernier et cela n'a pas empéché de grosses poussées de chaleur en juillet.

Par contre, suivant comment va se passer le début de la saison de fonte en arctique (+/- rapide), je rejoins sky sur une événtualité d'un remake de 2012.

Mais chacun sait qu'en météorologie, 2 situations analogues à un moment donnée ne donnent pas forcement pas les memes résultats quelques semaines plus tard , donc.........

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Faire de la prévision saisonnière à partir des températures de surface des océans, je ne sais pas si vous vous en rappelez, mais cela n'a réussi ni à ceux qui annonçaient que l'hiver allait être frais et très neigeux car un Atlantique nord frais allait nous garantir des flux océaniques moins doux que d'habitude, ni à ceux qui nous annonçaient il y a quelques années un été pourri parce que les températures de l'Atlantique et de la Méditerranée étaient trop froides pour qu'on ait un été chaud et stable...

Rien que l'an dernier, certains prévoyaient un été moyen dû aux eaux un peu plus fraîches que la moyenne sur l'Atlantique Nord.

Il en a été tout autrement, excepté en Bretagne et Normandie...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
serge26   

a supr

Une chose est notable, c'est que la fin de la saison froide a créé dans notre océan, une situation de fraicheur qui risque fort d'influencer l'été.

Cette situation qui est connue depuis l'été dernier ne s'est pas atténuée, au contraire les écarts sont devenus importants et surtout les surfaces concernées sont conséquentes.

Autant dire que s'il y a convection sur l'atlantique elle risque de peiner à se produire.

Phénomène à prendre en compte, en tous cas, d'un point de vue physique.

Par comparaison, pour Philippe, mars 2012 :

Pour ma part, je ne vois pas foncièrement de grande différence sur l'atlantique nord entre cette année et l'an dernierconfused1.gif

tout au plus pourrait t'on dire que la zone d'anomalies négatives est légèrement plus haute en latitude, quand aux écarts, je les trouves assez similaire à ce jour. Je ne serai pas surpris d'ailleurs qu'ils régressent légèrement ces prochains jours avec la mise en place de hauts géo sur l'atlantique.

post-12488-0-58342100-1458061465_thumb.gif

post-12488-0-22655600-1458061468_thumb.gif

navy-anom-b-20150314.gif.b1a58575a64a06f

navy-anom-bb.gif.997d9dea4dea6aac3efbb06

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'avoue être très surpris par ces cartes après l'hiver doux que l'on vient de connaître. Y a t-il un rapport avec l'AMO ?

Ben visiblement un posteur parle de bug au niveau de cette carte, peut être que ce bug ne se limite pas qu'aux mers noires et Caspienne ......

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben visiblement un posteur parle de bug au niveau de cette carte, peut être que ce bug ne se limite pas qu'aux mers noires et Caspienne ......

Il y a effectivement d'autres zones qui donnent des résultats un peu curieux sur les cartes NOAA par rapport à ce que l'on peut consulter chez les autres organismes, mais dans le cas qui nous intéresse ce n'est pas le cas de l'Atlantique et de la Méditerranée qui sont effectivement bien frais en cette sortie d'hiver, ce qui est classique lors des hivers océaniques (NAO+) pour l'Atlantique et qui fait suite aux décrochages répétitifs de ces dernières semaines en flux de NO pour la Méditerranée Occidentale.

[align=center]post-2200-0-01486500-1458107481_thumb.png[/align]

[align=center] [/align]

[align=center] [/align]

Par contre la carte de la NOAA donne aussi des anomalies négatives sur le nord ouest de l'Atlantique, ce qui est difficilement explicable car on pointe par endroits à quasiment 2 voire 3° au dessus des normes sur les côtes nord de l'Islande.

Pour ce qui est de la question d'un éventuel rapport à l'AMO, il faut bien comprendre que l'AMO c'est ni plus ni moins que la température de surface de l'Atlantique corrigée linéairement de son réchauffement. Se demander si c'est l'AMO qui fait que l'Atlantique est plus froid ou l'inverse, cela a autant d’intérêt que de se demander si cet hiver a été doux parce que le mercure était élevé ou si c'est parce que le mercure était élevé que l'hiver était doux..

Enfin bon, tout cela ne nous avance pas vraiment sur les tendances de l'été. Pour le moment, il y a quelques indicateurs qui sembleraient nous orienter vers un potentiel accru de temps frais, humide et au final plutôt maussade sur l'Europe Occidentale. Mais c'est encore si loin..

SST1.png.f4bbba47b43d18da257b3484188dca5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mottoth   

Il y a environ une semaine Le Progrès de Lyon donnait en première page les prévis saisonnière de MF pour le printemps et l'été: il était annoncé un été un peu chaud et sec, avec une progression allant d'une mois de juin normal à un mois d’août chaud et sec. A rebours des premières tendances données ici donc.

Je ne fais que relayer l'info, je n'ai pas d'avis sur la question et continue à regarder la prévis saisonnière en milieu tempéré avec scepticisme. En revanche je suis d'accord avec le fait qu'il ne faut pas apporter trop d'importance aux SST de l'Atlantique et de la Méditerranée: nous ne sommes pas en milieu tropical, et sous nos latitudes le temps présent influe beaucoup plus sur la SST que la rétroaction de celle-ci sur l'atmosphère.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
breton   

Il y a effectivement d'autres zones qui donnent des résultats un peu curieux sur les cartes NOAA par rapport à ce que l'on peut consulter chez les autres organismes, mais dans le cas qui nous intéresse ce n'est pas le cas de l'Atlantique et de la Méditerranée qui sont effectivement bien frais en cette sortie d'hiver, ce qui est classique lors des hivers océaniques (NAO+) pour l'Atlantique et qui fait suite aux décrochages répétitifs de ces dernières semaines en flux de NO pour la Méditerranée Occidentale.

[align=center]attachicon.gif/index.php?app=core&module=attach&section=attach&attach_rel_module=post&attach_id=27558'>SST1.png[/align]

[align=center] [/align]

[align=center] [/align]

Par contre la carte de la NOAA donne aussi des anomalies négatives sur le nord ouest de l'Atlantique, ce qui est difficilement explicable car on pointe par endroits à quasiment 2 voire 3° au dessus des normes sur les côtes nord de l'Islande.

Pour ce qui est de la question d'un éventuel rapport à l'AMO, il faut bien comprendre que l'AMO c'est ni plus ni moins que la température de surface de l'Atlantique corrigée linéairement de son réchauffement. Se demander si c'est l'AMO qui fait que l'Atlantique est plus froid ou l'inverse, cela a autant d’intérêt que de se demander si cet hiver a été doux parce que le mercure était élevé ou si c'est parce que le mercure était élevé que l'hiver était doux..

Enfin bon, tout cela ne nous avance pas vraiment sur les tendances de l'été. Pour le moment, il y a quelques indicateurs qui sembleraient nous orienter vers un potentiel accru de temps frais, humide et au final plutôt maussade sur l'Europe Occidentale. Mais c'est encore si loin..

On sort d'un hiver exceptionnelment doux en europe de l'ouest et pourtant on a des SST négatives !!

D'ou ma question, cela vient-il d'un ralentissement du gulf stream ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

Peut être pas un ralentissement du gulf stream à proprement dit mais une modification partielle et temporaire de l'ensemble des courants marin à l'échelle planétaire du au phénomène "el nino" pourquoi pas.

D'ailleurs, alors que la tendance pluriannuelle de l'englacement du pole sud est à la hausse depuis longtemps, l'année 2015 a bien cassé cette dynamique ce qui pourrait tendre à imaginer que les courants marin planétaire pourraient avoir été modifiés ne serait-ce qu'au niveau de leurs vitesses de circulation.

L'année 2015/2016 a tellement été particulière qu'on peut tout imaginer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nico36   

Juste un message pour prévenir ceux qui ne le savent pas (encore), pour signaler que lire des "prévisions" saisonnières estampillées la chaine météo est l'exercice le plus hilarant qui soit donné...

La dernière trouvaille :

http://actualite.lachainemeteo.com/actualite-meteo/2016-03-19-14h14/previsions-saisonnieres---printemps-et-tendance-ete-2016-29954.php

Je cite :

"Un été normal en perspective ?

A ce jour, aucun scénario majoritaire ne se détache pour l'été en France, ce qui signifie que les modèles numériques ne détectent pas encore d'anomalie particulière. Cela pourrait signifier la perspective d'un été "normal", c'est à dire de saison. La seule particularité qui semble se dessiner serait une certaine sécheresse récurrente sur une large moitié sud de la France (hormis les orages en montagne) pour la période juin - juillet - août. De même, les pays de la péninsule ibérique et le Maghreb pourraient subir une sécheresse et de fortes chaleurs durables."

La carte d'illustration correspondant :

Carte d'illustration : été 2016, des précipitations orageuses sur la France, et une sécheresse sur l'Afrique du Nord.

20160316-223403-METEO-Paris-REPORTER_WEB-195075_g.jpg

Sérieusement, outre la platitude de l'article qui serait à la limite pardonnable, les mensonges récurrents sur les divers articles présents sur tout le site donnent une image complètement pourrie par le grand public aux "pros" de la météo...

Ils s'en rendent compte ou pas chez LCM de tout ce qui est "balancé" comme navets? (pour être politiquement correct...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
judd   

Alors, Philippe, rassuré ?

Un remake de 2012 te semble écarté ?

Un été pluvieux me parait compromis en tous cas dans sa première partie.

Trop d'eau froide pour alimenter les perturbations Atlantique.

La Méditerranée est froide elle aussi.

De même le Pacifique Nord semble froid mais plus au sud (vers l'équateur) les traces d'El Nino sont encore largement visible.

Sauf que, la SST est la T° de surface et que les anomalies peuvent s'effacer en 15 jours avec de l'ensoleillement et des bulles de HP sur les zones concernées.

Tout comme pour l'hiver, je ne crois pas une seule seconde que la T° marine de surface aujourd'hui puisse influencer une saison qui débutera dans... 3 moiswink.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
judd   

Bonsoir,

Peut être pas un ralentissement du gulf stream à proprement dit mais une modification partielle et temporaire de l'ensemble des courants marin à l'échelle planétaire du au phénomène "el nino" pourquoi pas.

D'ailleurs, alors que la tendance pluriannuelle de l'englacement du pole sud est à la hausse depuis longtemps, l'année 2015 a bien cassé cette dynamique ce qui pourrait tendre à imaginer que les courants marin planétaire pourraient avoir été modifiés ne serait-ce qu'au niveau de leurs vitesses de circulation.

L'année 2015/2016 a tellement été particulière qu'on peut tout imaginer.

Si on regarde les zones porteuses des anomalies négatives, sans chercher les grandes circulations marine, on constate que ce sont les zones qui ont étés concernées par des champs de BP récurrents.

Tout comme un mistral de 3 jours à raison de la T° de surface de la mer Méditerranée qui, dans ce laps de temps permet de passer fissa du jaune au bleu en 5 jours.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.