Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Aide à l'étalonnage d'un pluviomètre


mm91
 Share

Recommended Posts

Posted
Altenbach (68) - 705 m - sur le versant Sud du Grand Ballon (1424 m)

Tu as fait la question est la réponse:

à moins de 30 ou 50 mesures le résultat du calcul n'a aucune signification il est le fruit du pur hasard.

Ici, mes 0.475 mm sont calculés avec environ 1000 mesures, on peut dire que c'est un résultat très fiable.

Mais tu n'es pas obligé de faire 1000 mesures, quand tu en auras fait une cinquantaine, tu auras un résultat un peu plus fiable et tu pourras commencer à comparer au mien et à tous ceux qui auront fait au moins 50 mesures…

(je commence à devenir pédagogue !)

...et, du coup, je commence à tout comprendre!

Merci encore pour toutes ces explications.

Link to post
Share on other sites

  • Replies 50
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

J'ai fait un relevé comparatif de mes cumuls pluviométriques entre le pluviomètre Davis et le pluviomètre Pierron (lecture sur cône) pour savoir où j'en étais au niveau calibrage.   16 relev

Bonjour à toutes et tous ! Ayant réalisé un document pour usage personnel (la mémoire défaillante y contraint !),  c'est un juste retour d'ascenseur que de la publier dans ce forum. En effet

Posted
Gif sur Yvette (plateau, alt. 163 m). NO Essonne. 30 Km SO de Paris.

En fait le terme "précision" a maintenant disparu du vocabulaire de la métrologie (il n'était pas assez précis !)

Il est plutôt remplacé par "exactitude" ou "erreur de mesure" qui englobe la "justesse" et la "fidélité".

La méthode décrite dans ce post englobe ces trois caractéristiques.

L'étendue de mesure, la résolution et la sensibilité sont d'autres caractéristiques de la qualité métrologique d'un instrument non traitées dans ce post..

Pour ceux qui voudraient approfondir:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Qualit%C3%A9_m%C3%A9trologique_des_appareils_de_mesure

mais ce n'est peut-être pas trop souhaitable de développer dans ce post !

Pour recentrer le sujet sur la méthode de ce post, j'éprouve quand même le besoin de rajouter ceci:

Si vous comparez toutes vos mesures (de pluie) avec un étalon, vous connaîtrez parfaitement votre erreur systématique et votre précision, c'est de la statistique.

Le problème c'est que vous ne pouvez en contrôler que quelques' unes (sinon ce n'est plus nécessaire de faire une mesure automatique !)

Mais ces quelques-unes (qu'on appelle "prélèvement" ou "échantillonnage"), grâce aux probabilités (*) peuvent vous permettre d'estimer la vérité et de prédire l'exactitude de toutes les mesures à venir.

Il est facile de comprendre que plus le nombre de prélèvement sera grand (et aléatoire) plus les résultats se rapprocheront de la vérité.

(*) qui est, contrairement à la croyance populaire, une science exacte.

quand la probabilité dit:

- vous avez une chance sur 1000 de gagner ou loto (par exemple), le chiffre lui-même est exact;

mais cela ne veut pas dire que si vous jouez 1000 fois vous gagnerez sûrement une fois.

Cela veut dire seulement:

- si vous jouez un très grand nombre de fois (bien supérieur à 1000 !) la probabilité (les chances !) de gagner est en moyenne de une fois tous les 1000 jeux.

Comme ici, une précision de 0.454 mm signifie:

- sur toutes mes mesures, même celles que je n'ai pas comparé à l'étalon et dans toutes les conditions dans lesquelles on été fait les prélèvements,

j'ai 63% de chances de "tomber" juste à + ou - 0.454 mm près.

C'est la définition d'une précision (ou exactitude).

Et il n'y a pas d'autres définitions possibles.

Bon, maintenant je sors...

Link to post
Share on other sites

Posted
Altenbach (68) - 705 m - sur le versant Sud du Grand Ballon (1424 m)

Bon, j'ai voulu ce matin modifier les valeurs des relevés dans le dernier tableau (version 3) pour voir comment réagissait les graphes.

J'ai pu changer les valeurs, les calculs se font bien automatiquement, mais rien ne se passe au niveau des graphes quand on modifie le coefficient à rentrer dans le logiciel : les graphes ne s'actualisent pas : pourquoi?

Link to post
Share on other sites

Posted
Gif sur Yvette (plateau, alt. 163 m). NO Essonne. 30 Km SO de Paris.

Bon, j'ai voulu ce matin modifier les valeurs des relevés dans le dernier tableau (version 3) pour voir comment réagissait les graphes.

J'ai pu changer les valeurs, les calculs se font bien automatiquement, mais rien ne se passe au niveau des graphes quand on modifie le coefficient à rentrer dans le logiciel : les graphes ne s'actualisent pas : pourquoi?

Quand tu change le coef. (case verte E7) tu fais bien ensuite "Entrée" sur ton PC ?

(excuse moi pour cette question simple)

Vois-tu changer les valeurs dans la colonne F ?

(si ça change dans la colonne ça changera sur le graphe)

Si tu ne vois rien changer essaye une plus grosse modification; coefficient 1.5 par exemple.

Je viens de re-tester mon tableau (en le téléchargeant depuis mon site, comme vous), ça marche.

Link to post
Share on other sites

Posted
Altenbach (68) - 705 m - sur le versant Sud du Grand Ballon (1424 m)

La colonne F est bien modifiée mais le graphe ne bouge pas.

Link to post
Share on other sites

Posted
Altenbach (68) - 705 m - sur le versant Sud du Grand Ballon (1424 m)

J'ai trouvé d'où vient le problème : il faut enregistrer le tableau dans un fichier de type .ods (= Classeur Open Document), avec LibreOffice, pour que tout fonctionne correctement lors des modifications.

Link to post
Share on other sites

Posted
Gif sur Yvette (plateau, alt. 163 m). NO Essonne. 30 Km SO de Paris.

La colonne F est bien modifiée mais le graphe ne bouge pas.

avec le graphe affiché,

dans la barre de menu, en haut, cliquer sur " assistant graphique" (icône: les petites barres verticales de couleur)

"nuage de points" est sélectionné, cliquer sur "suivant"

puis sur "droite corrigée"

et fais moi un copier-coller de ce qu'il y a dans:

valeur X ?

et

valeur Y ?

il doit y avoir:

=Feuil1!$B$7:$B$56

et

=Feuil1!$F$7:$F$56

OK ?

Link to post
Share on other sites

  • 2 months later...
Posted
Gif sur Yvette (plateau, alt. 163 m). NO Essonne. 30 Km SO de Paris.

Bon, alors !?

Il y avait plein de bonnes résolutions de météo-amateurs qui acceptaient de faire au moins une cinquantaine de relevés pour remplir ce tableau et connaître (et éventuellement corriger) la précision de leur pluviomètre automatique, et la comparer avec d'autres météo-amateurs.

Que sont devenues ces bonnes résolutions ?

Ce ne sont pourtant pas les épisodes pluvieux qui on manqué depuis le début de ce sujet ! (10 mars 2016)

Eventuellement relire mon premier post pour bien rester dans le sujet.

Link to post
Share on other sites

Posted
Altenbach (68) - 705 m - sur le versant Sud du Grand Ballon (1424 m)

Personnellement, je ne peux pas attendre 50 relevés pour modifier un calibrage.

Au dernier gros épisode pluvieux et orageux (hier), j'avais 39.2 mm à la VP2 contre 38.7 mm au Spiea, soit +1.3% pour la VP2 : je ne touche plus à rien!.   

Link to post
Share on other sites

  • 5 months later...
Posted
Gif sur Yvette (plateau, alt. 163 m). NO Essonne. 30 Km SO de Paris.

Dans cette discussion:

(à partir du 14 oct. 10 h 47)

http://forums.infoclimat.fr/f/topic/17553-tutoriel-calibrage-davis-vp2/?page=22

 

Bernardt60 nous avait transmis son tableau  de mesures d'étalonnage de son pluvio Davis par rapport à un pluvio manuel de référence.

 

J'ai me suis permis de remettre un peu d'ordre dans son tableau (sans changer les données bien sûr !)

 

La conclusion:

le nombre de mesures (19) est encore trop faible pour en tirer une statistique fiable, mais on observe que:

- son pluviomètre Davis ne nécessite aucune correction (avec un coef. de 1, les deux droites sont superposées)

- la précision de son pluviomètre Davis est de ± 0.579 mm

 

 

L'idéal serait de faire un tableau par an (avec une mesure pour chaque épisode de pluie de l'année); on engloberai ainsi les variations saisonnières (variations d'intensité de pluie, variations de la direction du vent, etc).

Et d'une année sur l'autre on pourrait voir s'il y a dérive et éventuellement la corriger.

(c'est pratiquement ce que je fais ici)

 

 

On attends vos résultat !…

 

ci-dessous son tableau et son graphe (vous devez avoir Excel sur votre PC)

(cliquez sur les onglets en bas à gauche)

 

etalonnage_pluviometre_bernardt60.xls

Edited by mm91
Link to post
Share on other sites

Posted
Gif sur Yvette (plateau, alt. 163 m). NO Essonne. 30 Km SO de Paris.

J'ai fait une correction dans le tableau de bernardt60:

dans les colonnes de ses relevés il y avait une suite de douze "0; 0";

ceci fausse le résultat car le calcul prends ces douze points comme des mesures exactes (on peut en mettre une infinité !) alors qu'on impose déjà que les droites passent par zéro.

 

Dans ce tableau il ne faut jamais mettre de couple "0; 0".

 

En enlevant ces zéros, les droites restent superposées (pas de correction nécessaire), mais la précision devient  ± 0.717 mm au lieu de ± 0.579 mm.

nouveau tableau corrigé:

 

etalonnage_pluviometre_bernardt60(2).xls

Link to post
Share on other sites

Posted
Besse sur Issole (83 - Alt 275 m à 26 km de la mer)

Donner une précision en mm pour un pluvio et non en pourcentage, ça n'a pas assez de sens en dehors du début de la gamme.


Pour le Davis on devrait la donner en mm que sous les 12 mm, car la résolution est de 12 mm/h sur 1 mn à cause de la résolution de 0.2 mm et aussi parce que Davis préconise logiquement de régler le pluvio avec des cumuls d'au moins 12 mm pour que ce soit utile pour les +- 4% indiqués par Davis  jusqu'à 100 mm/h (j'avais vu passer ça aussi dans un document de l'OMM, des mm pour la précision des RR sous 6 mm pour une résolution de 0.1 mm et des % au-dessus).


Dans le document MF, performance maintenue pour les précipitations :


Classe A
± 0.1 mm pour quantités <
5 mm. ± 2% au dessus.
L’OMM indique une incertitude possible en exploitation de 5% (ou 0.1 mm) et fonction de l’aérodynamisme du pluviomètre.


Classe B (actuellement dans le réseau MF)

Capteur spécifié pour ± 5%.
Erreur en fonction de l’intensité connue.
Etalonnage semestriel.
Maintenance 1er degré Météo-France appliquée


Classe A : Spécifications recommandées par l’OMM. Ces spécifications ne sont pas toujours atteignables et ne constituent donc pas toujours l’objectif recherché par Météo-
France. L’OMM signale aussi les performances actuellement atteignables. Elles sont indiquées lorsqu’elles sont différentes de ce qui est requis. Les recommandations de l’OMM sont tirées du guide CIMO (WMO n°8).

 

Classe B : Spécifications type Radome et fréquence et méthodes d’étalonnage, de contrôle et de maintenance appliqués par Météo-France pour son réseau Radome. Ou
spécifications plus lâches que celles de l’OMM, si les spécifications Radome
sont celles de l’OMM.

 


Dans le CIMO guide, l'OMM donne comme objectif idéal de précision à atteindre, une résolution de 0.1 mm, une précision de +- 0.1 mm pour les RR inférieures à 5 mm et +-2% au dessus, mais c'est +-5% (IC 95%) au final en pratique pour l'OMM :
Meteorological and hydrological requirements
Annex 1.B in Chapter 1 in this Part gives a broad statement of the requirements for accuracy, range and resolution for
precipitation measurements, and gives 5per cent as the achievable accuracy (at the 95 per cent confidence level).

 

Attention l'incertitude est élargie en météo/climato et elle est toujours donnée pour "deux fois" (calcul par t de Student pour de petits échantillons donc quand le t ne donne pas 2) l' écart-type et non pas qu'un seul que ce soit à l'OMM, chez MF et dans bien des comparaisons, c'est aussi dans les normes AFNOR de l'incertitude des mesures dont j'ai l'extrait dans une doc MF.

 

Si on veut vraiment rester en mm utiles, on détermine la précision pour un niveau de cumul donné ou au moins pour des classes de cumul adaptées, car un cumul est très variable sur une trop longue période de 24h, mois, année, la précision est différente par rapport aux petits cumuls. Des mm d'écart-type qui peuvent représenter des dizaines/centaines de % à 1 mm et pas grand chose à 100 mm (par ex ) dont on ne dispose pas assez d'échantillons journaliers. Des écarts sur petits cumuls, qui en prime n'ont pas toujours de sens pour le cumul final. Il faut vérifier que la correction journalière linéaire ne biaise pas plus le cumul mensuel et annuel, car la courbe n'est pas linéaire (pas assez d'échantillons de pluies importantes et fortes dans certaines régions sans des dizaines d'années de données, ça se voit aussi dans les petits cumuls trop mal corrigés alors que l'on dégrade le cumul total des gros trop rares voir dans le fichier modifié de Bernard plus bas.)

 

"Tipping bucket gauges generally suffer from systematic non-linear and significant measuring
errors, strongly dependent on rainfall rate. Especially with higher intensities these errors can
amount to 20% for some types of tipping bucket gauges."


L'OMM dans les essais des différentes pluvio donne comme correction pour le Davis V2, 1.16x^0.92 (R2= 0.73) et pour un Précis Mécanique 1.12x^0.95 (R2=0.77).

 

Dans les miens, la correction à un seul coeff détériore même le cumul général sur un des pluvio. La correction ne devrait s'appliquer que si elle donne un gain significatif et si elle est correcte par rapport à la valeur vraie estimée (Un SPIEA sous-estime la réalité même dans un site parfait sans vent, donc une correction qui réduit la quantité en dessous de la valeur SPIEA pas éclaboussé par des obstacles, n'est pas une bonne correction dans l'absolu.)

 

Il faut bien voir que 0.2 mm de résolution des augets, ça représente  +-20% à 1 mm et encore +-1% à 20 mm, alors que l'autre jour je relève -0.45% d'erreur (-0.5 mm) avec un Davis pour 112.1 mm au SPIEA. Même un pluvio avec +-0.5 mm d'écart-type, ça laisserait entendre que ce n'est pas grand chose, mais ça ne veut rien dire selon le cumul d'autant plus que vous n'avez pas 30 cumuls journaliers à chaque niveau, à 100 mm ou autres classes.

(J'ai relevé une erreur de +9.18 % (+10.3 mm) pour ce même cumul de 112.1 mm avec un autre pluvio Davis pourtant réglé de la même façon le même jour)

 

J'ai repris le fichier de Bernard comme exemple à modifier. La précision n'est pas du tout celle indiquée par le fichier d'origine, il y a une sous-estimation avec l'élargissement mais aussi  à cause du décalage du Davis surtout dans les petits cumuls. Il faut utiliser l'écart-type par rapport à la moyenne des erreurs du pluvio concerné. L'écart-type n'a pas assez de sens à lui seul, il ne donne que la dispersion des erreurs autour de la mesure erronée (ou non) d'un côté ou non d'un pluvio.


Le coeff de Bernard n'est pas de 1 pile car je voyais la courbe rouge. Excel permet de calculer précisément le coeff a pour y=ax sans ajustement manuel de la ligne. 1,008575... pour l'ajustement optimal, enfin, il y a une incertitude aussi et qça  ne corrige vraiment pas assez là où on ramasse le plus d'erreurs pour le cumul général.  (voir formule derrière dans Excel, toujours aussi nul en version 2016 car en utilisant des paramètres pour que le tableau soit dynamique sans avoir à modifier les références dans les formules au fil des nouvelles lignes dans le calcul de la régression, le calcul devient faux et la droite n'est plus ajustée !)

 

Les chiffres surtout en erreur relative, vont évoluer nettement et favorablement avec un peu plus d'échantillons, la loi de Student prévu pour ces petits échantillons, tend vers la loi normale et la rejoint ensuite quand il y en a assez, donc vers 2 fois l'écart-type (IC à 95%)  (au lieu de bien plus de 2 fois l'écart-type avec si peu d'échantillons)


A noter que dans le calcul de la précision en mm sur les petits cumuls, les +-0.2 mm sont intégrés (à l'inverse du calcul pour l'erreur relative des gros cumuls)

Bon là c'est un brouillon vite fait, je vous laisse vérifier les cumuls au pas mensuel, car une correction journalière qui renverrait des cumuls pas significativement différents, ni meilleurs dans l'absolu, pire moins bons, autant laisser le brut.
http://meteo.besse83.free.fr/imfix/etalonnage_pluviometre_bernardt.xls
http://meteo.besse83.free.fr/imfix/EtalonnageV2mec.xls
http://meteo.besse83.free.fr/imfix/EtalonnageV2yng.xls
http://meteo.besse83.free.fr/imfix/EtalonnagePM.xls

 

 

Edited by ChristianP
msg doublé
Link to post
Share on other sites

  • 6 months later...
Posted
Altenbach (68) - 705 m - sur le versant Sud du Grand Ballon (1424 m)

J'ai fait un relevé comparatif de mes cumuls pluviométriques entre le pluviomètre Davis et le pluviomètre Pierron (lecture sur cône) pour savoir où j'en étais au niveau calibrage.

 

16 relevés (qui peuvent regrouper plusieurs journées ou des journées partielles) du 27 février au 4 juin 2017 :

 

       DAVIS                           PIERRON

 

        62.0                                 68            (neige + pluie)     

        38.6                                 36

        28.4     +9%                     26

        29.0                                 30

        10.6                                  9.5

        18.2                                17

        11.4                                11.5

        19.4                                19

        20.0                                21.5

        23.4     +9%                    21.5

        10.6                                11.5

          3.0                                  3.5 

        23.0                                22.5

         4.8                                   4.5

       24.8                                 23.0

       14.2     -14%                    16.5

     -------------                       --------------   

     341.4 mm                       341.5 mm

 

Plus que le cumul identique (qui ne le serait pas si j'avais fait un relevé de plus ou de moins), ce sont les écarts constatés qui sont assez représentatifs du fonctionnement "erratique" du pluviomètre de la VP2.

Théoriquement, l'écart ne devrait pas dépasser + ou - 5% selon le constructeur (si le calibrage est correct), mais on s'aperçoit que ce dernier est bien plus important (-14% à + 9% dans ce cas).

Quand certains annoncent des écarts très faibles et très réguliers, tout au long de l'année, par rapport à un pluviomètre manuel (Spiea en général), j'ai encore plus de mal à comprendre.  

Pour finir, il ne faut donc pas se focaliser sur un ou quelques relevés pluviométriques, mais mettre en évidence une tendance récurrente à la sous ou à la sur-estimation avant d'intervenir sur le calibrage.

 

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Baume-les-dames (25) 270 m.

Au final je pense que tous les pluviomètres à auget auront le même défaut, car sur mon pluviomètre netatmo que je compare avec un thermomètre de jardin améliorer, des fois je suis bien et des fois non

Modele du pluvio manuel :

 https://www.greenweez.com/bon-plan-greenweez-3-pluviometre-80-mm-p8281

 

Link to post
Share on other sites

Posted
Altenbach (68) - 705 m - sur le versant Sud du Grand Ballon (1424 m)
il y a 29 minutes, du 25 a dit :

Au final je pense que tous les pluviomètres à auget auront le même défaut, car sur mon pluviomètre netatmo que je compare avec un thermomètre de jardin améliorer, des fois je suis bien et des fois non

Modele du pluvio manuel :

 https://www.greenweez.com/bon-plan-greenweez-3-pluviometre-80-mm-p8281

 

 

Il est vraiment amélioré ton thermomètre alors!

Link to post
Share on other sites

Posted
Baume-les-dames (25) 270 m.

Non, mais pour dire que c'est un mix entre un spiea et un pluviomètre de jardin :)

Link to post
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Il y a un réel problème avec le pluvio vantage pro en tout cas chez moi

parfait ce tableau . je vais l'utiliser avec un pluvio spiea MF .

Merci .

Link to post
Share on other sites

  • 3 months later...

Bonjour à toutes et tous !

Ayant réalisé un document pour usage personnel (la mémoire défaillante y contraint !),  c'est un juste retour d'ascenseur que de la publier dans ce forum.

En effet, c'est grâce à vous tous que mes questions de béotien ont trouvé réponses.

C'est un document sans prétention que je pourrai modifier ou retirer s'il induisait en erreur...

Contribution à l'étalonnage des pluviomètres automatiques.pdf

  • J'aime 5
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

  • 1 year later...
Posted
Le Perreux-sur-Marne (94)

Bonsoir,

 

Je te réponds  suite à ton message dans le topic de ma station. C'est sympa de ta part!

 

Je dois donc réaliser au moins 30 relevés. Mais c'est délicat chez moi car je ne peux pas monter tout le temps sur le toit . D'autant plus que le pluviomètre est fixé en bout de mât que je dois retirer pour avoir une bonne lecture, et de niveau...

 

En fait les chiffres que tu vois dans mon tableau incluent souvent pour un même relevé: des averses avec vent/sans vent, de la pluie régulière/orageuse ect... sur plusieurs jours et sans grosse chaleur pour limiter l'évaporation. D'ailleurs pour la limiter encore plus j'y ai collé un entonnoir avec un trou de 8.

Ensuite je monte, relève le pluvio manuel et compare avec la Vantage.

 

C'est un compromis que j'ai du faire.

 

Effectivement comme tu le dis, c'est intéressant de pratiquer ces relevés sur 1 an pour avoir un maximum de variétés de pluie pour toutes les saisons. Dans ma situation c'est délicat.

Donc je vais essayer d'arriver à au moins 30 relevés. Cela me laissera du temps pour y voir un peu plus clair dans le tableau, et éventuellement poser des questions.

 

Bonne soirée!

 

Link to post
Share on other sites

  • 1 year later...
Posted
Meximieux(01) 219m

Bonjour,

Je sais pas si je suis au bon endroit car le dernier post est loin. Merci de m'aiguiller ailleurs sinon...

Je suis en train d'étalonner un pluviomètre très faux (popp z-rain à augets trop prêt d'un mur) mais ça a pour avantage de tester la feuille excel de façon un peu extrême.

J'ai un peu retouché la feuille proposée pour faire un calcul automatique de la pente comme le propose ddpt (voir fichier joint)

Dites moi si les modifications vous conviennent.

Le 11/03/2016 à 17:35, ddpt a dit :

Bonjour,

Ca marche très bien. Il ne me reste plus qu'à acheter un pluviomètre de référence.

Sauf si j'ai raté quelque chose, on peut aussi calculer la pente directement sans avoir besoin de faire un ajustement manuel par les formules suivantes, mais c'est moins fun.

=PENTE(C7:C37;B7:B37)

=ORDONNEE.ORIGINE(C7:C37;B7:B37)

=DROITEREG fonctionne aussi mais il faut utiliser des matrices, pas souples sous Excel.

La pente doit être inversée par comparaison au résultat obtenu.

Les résultats ne sont pas exactement les mêmes car la droite de régression linéaire ne passe pas forcément par l'origine.

L'ordonnée à l'origine, faible, devrait tendre vers zéro avec un nombre important de mesures mais il peut être important de la suivre pour voir une éventuelle instabilité du pluviomètre à augets lors de faibles pluies.

Daniel

 

J'ai utilisé DROITEREG malheureusement en formule matricielle pour avoir une proposition de pente car on peut fixer l'ordonnée à l'origine à 0(contrairement à PENTE). On doit toujours entrer la pente à la main en recopiant cette valeur ou non selon la situation.

Sur ma feuille les cases sont déprotégées(car c'est une version beta) mais il faut toujours n'entrer que des valeurs dans les cases vertes (peut-être à rétablir si ce modèle est retenu).

J'ai aussi mis le graphique sur la même feuille que le calcul car c'est pas pratique de naviguer entre les deux onglets. Pas sur que ça convienne à tous les écrans même si j'ai réduit la largeur du tableau.

Ma situation extrême: grande erreur du pluviomètre et grosse précipitation de référence (88mm/24h) m'a aussi permis de voir que le paramètre écart type (en rose) n'est pas forcément bien choisi:

  • On va relever principalement l'erreur systématique grande devant l'erreur aléatoire dans mon cas (voir dans mon fichier). Donc plus les relevés sont élevés, plus l'écart type calculé (colonne D) sera grand, donc pas très "type".
  • L'écart type à prendre en compte est dans ce cas plutôt l'écart à la linéarité, c'est à dire l'écart des points par rapport à la droite (avant ou après correction). C'est intégré avec DROITEREG, il faut juste que je me penche un peu sur la fonction pour sortir le bon résultat.

Est-ce que ça vous intéresse que je fasse cette correction?

etalonnage_pluviometreV4.xls

Link to post
Share on other sites

Posted
Le Perreux-sur-Marne (94)

Salut Ben et bienvenue ici!🤗

 

Pour un amateur comme moi je dois dire que ton tableau d'étalonnage est super compliqué.

 

Je te présente donc une version très simplifiée, que les forumeurs m'ont aidé à élaborer, et qui marche nickel! 

Peut-être que ça t'évitera de trop te prendre la tête.

 

Contrôle pluies Vantage Vue.xlsx

 

Si au bout d' 1 ou 2 dizaines de relevés l'écart est vraiment important, tu peux commencer à corriger l'étalonnage du pluvio. Il restera à l'affiner par la suite, en fonction des valeurs de comparaisons entrées dans le tableau.

 

Je lis que tu fais un "test" d'écart entre un pluvio mal placé et un autre bien placé.

 

Ce qui peut être intéressant c'est de placer tes 2 pluvios dans un endroit dégagé, et de continuer à faire tes calculs. Là tu pourra vraiment procéder à un étalonnage de qualité.

 

Bonne soirée!

Link to post
Share on other sites

Posted
Meximieux(01) 219m
Posted (edited)

Merci Charles pour le Retour,

L'idée était de corriger le fichier fourni par mm91  en début de sujet.

Son fichier et le mien sont utiles sont l'on veut appliquer une correction numérique précise. Par contre, pour un étalonnage mécanique, c'est inutile.

Ma "chance" a été d'avoir des donnée très fausses qui permettent de voir que les formules de mm91 sont fausses, même si acceptables quand l'erreur est petite.

 

Ci joint une nouvelle version d'upgrade du tableau de mm91 avec calcul de l'écart type à la linéarité(le bon cette fois) et calcul automatique du coefficient de correction.

Il est encore moins compréhensible que ma version précédente et que celui de mm91...

Ce tableau n'a aucun intérêt pour un étalonnage mécanique mais est utile pour appliquer une correction numérique.

 

Bien sur pour mon cas particulier, je suis en train de déplacer et tester mon pluviomètre zrain mal placé pour savoir si c'est le pluviomètre ou le placement qui est mauvais (ça semble être le placement le coupable).

A noter: Dans le cas du zrain, je n'ai ni possibilité de réglage mécanique, ni coefficient numérique (je peux quand même coefficienter par script dans mon logiciel domoticz avant envoi vers wunderground mias c'est un peu lourd) donc j'ai intérêt à avoir des mesures nativement justes...

 

etalonnage_pluviometreV5.xls

Edited by benp
appui sur enregistrer par erreur
Link to post
Share on other sites

Posted
Le Perreux-sur-Marne (94)
  • 2 weeks later...
Posted
Meximieux(01) 219m

Oui, c'est bien ça. Pour moi l’intérêt est qu'il est facilement intégrable dans domoticz.

Les infos sont plus complètes sur le site du constructeur:

https://www.popp.eu/products/z-rain/

Avant j'avais un oregon scientific PCR800 (plus fabriqué aujourd'hui) lui aussi sans réglage.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...