Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Wilfried63

Suivi de la secheresse

Recommended Posts

Posted (edited)

Location : Ecromagny (plateau des 1000 étangs, 420m)
Il y a 4 heures, funkadelique a dit :

Je garde en mémoire les propos de Thib91 il y a plusieurs mois qui expliquait que le climat de Nancy de ces dernières années ressemblait de + en + à celui d'une ville située 400km plus au Sud dans les années 80/90. On en prend le chemin.

 

 

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi. Certes, c'est vrai pour les températures, mais en ce qui concerne les précipitations, c'est bien plus inquiétant.  Les forêts dépérissent et j'ai de plus en plus tendance à penser que ce n'est pas une simple variation naturelle, car cela fait trop longtemps que ça dure.

C'est le vent d'ouest qui nous tourne le dos, et je pense que c'est bien plus grave qu'un degrés de plus...

Edited by tuefeli
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : St Pierre Du Chemin Centre Est 85 en limite 79

D'ailleurs pour Nancy, les 2 bases de données disponibles sur IC diffèrent, l'une affiche une moyenne annuelle de 812mm (série la plus courte) , et l'autre 716mm (série la plus longue avec une absence importante de relevés au niveau des années 90).

 

La décennie 90 semblerait avoir fait bondir la moyenne, peut-être en raison de cette importante série zonale, nous passions notre temps à dire ici "le zonal on sait quand il commence, mais jamais quand il s'arrête), retour à une réalité basse plus proche de la norme climatique depuis mais soumis au degré de plus?

 

A vu de nez, mais c'est plus pour soutenir l'échange, je dirais qu'entre 600 et 800 mm, une année est classique sur ce secteur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Nancy
Il y a 3 heures, sebb a dit :

D'ailleurs pour Nancy, les 2 bases de données disponibles sur IC diffèrent, l'une affiche une moyenne annuelle de 812mm (série la plus courte) , et l'autre 716mm (série la plus longue avec une absence importante de relevés au niveau des années 90).

 

La décennie 90 semblerait avoir fait bondir la moyenne, peut-être en raison de cette importante série zonale, nous passions notre temps à dire ici "le zonal on sait quand il commence, mais jamais quand il s'arrête), retour à une réalité basse plus proche de la norme climatique depuis mais soumis au degré de plus?

 

A vu de nez, mais c'est plus pour soutenir l'échange, je dirais qu'entre 600 et 800 mm, une année est classique sur ce secteur.

 

C'est à peu près cela.

Tout ce qui sort de la zone rouge s'écarte véritablement de l'écart type, on peut donc dire qu'une année habituelle se situe entre 650 et 850mm.

image.png.969b160753709e3e949d3a7a20aa29aa.png

 

Il y a 3 heures, tuefeli a dit :

 

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi. Certes, c'est vrai pour les températures, mais en ce qui concerne les précipitations, c'est bien plus inquiétant.  Les forêts dépérissent et j'ai de plus en plus tendance à penser que ce n'est pas une simple variation naturelle, car cela fait trop longtemps que ça dure.

C'est le vent d'ouest qui nous tourne le dos, et je pense que c'est bien plus grave qu'un degrés de plus...

 

Justement non je pense que c'est l'inverse.

 

Les longues périodes de sécheresse "absolues" cad sans précipitations ne sont pas nouvelles.

Par exemple pour Nancy Lles périodes sèches d'une vingtaine de jours sont même assez récurrentes et n'ont rien d'exceptionnel, certaines années anciennes en comptent même plusieurs.

 

Mêmes en prenant les périodes d'un mois sans précipitations (RR>1mm pendant au moins 30 jours d'affilés), ce qui est déjà plus significatif, on s'aperçoit que les années 2000 et 2010 ne sont pas particulièrement bien représentées.

 

image.png.42dd20dfbf9223aaca8617f0bfa6711a.png

 

Les années 1920 et 1930 ont d'ailleurs été les plus généreuses en longue période de sécheresse. Certaines n'entrent pas dans le tableau car entrecoupées d'une journée de précipitation >1mm mais approchent des 50 voir 55 jours.

Par exemple du 14 janvier au 4 mars 1932 il ne tombe pratiquement rien, uniquement 5cm de neige le 8 février, et 1,8mm répartis sur 4 petits jours liés à de brouillards givrants...sinon pas une goutte de pluie pendant presque 2 mois.

 

En revanche là où la donne à changé c'est au niveau des températures. Ces périodes de sécheresse, qui ont toujours existé, se déroulent désormais avec 2° de plus que dans les années 20 et 30. C'est beaucoup pour les écosystèmes de nos régions, avec une évapotranspiration bien plus importante et les conséquences que l'on connaît sur des espèces ayant besoin de bcp d'eau pour supporter la chaleur (conifères, hêtres...).

 

Edit : j'ajouterais également tous les prélèvements en eau pour les activités humaines qui etaient bcp moins importants il y a 50ans et donc disponible pour les écosystèmes, a cela s'ajoute la disparition de nombreuses zones humides qui pouvaient faire tampon en periode de sécheresse.

 

 

Edited by thib91
  • J'aime 4
  • Merci 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

@thib91Effectivement  le réchauffement climatique augmente l'evapotranspiration qui fait que pour une même quantité de pluie, la sécheresse est supérieure. D'ailleurs l'indice d'aridité tiens compte de cela en plus des précipitations.

 

Sinon 1540, année de grande sécheresse peu évoqué en France :

https://m.24heures.ch/articles/17388836

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Massif du Hohneck, 1220m
il y a une heure, thib91 a dit :

Justement non je pense que c'est l'inverse.

 

Les longues périodes de sécheresse "absolues" cad sans précipitations ne sont pas nouvelles.

Par exemple pour Nancy Lles périodes sèches d'une vingtaine de jours sont même assez récurrentes et n'ont rien d'exceptionnel, certaines années anciennes en comptent même plusieurs.

 

Mêmes en prenant les périodes d'un mois sans précipitations (RR>1mm pendant au moins 30 jours d'affilés), ce qui est déjà plus significatif, on s'aperçoit que les années 2000 et 2010 ne sont pas particulièrement bien représentées.

 

image.png.42dd20dfbf9223aaca8617f0bfa6711a.png

 

Les années 1920 et 1930 ont d'ailleurs été les plus généreuses en longue période de sécheresse. Certaines n'entrent pas dans le tableau car entrecoupées d'une journée de précipitation >1mm mais approchent des 50 voir 55 jours.

Par exemple du 14 janvier au 4 mars 1932 il ne tombe pratiquement rien, uniquement 5cm de neige le 8 février, et 1,8mm répartis sur 4 petits jours liés à de brouillards givrants...sinon pas une goutte de pluie pendant presque 2 mois.

 

En revanche là où la donne à changé c'est au niveau des températures. Ces périodes de sécheresse, qui ont toujours existé, se déroulent désormais avec 2° de plus que dans les années 20 et 30. C'est beaucoup pour les écosystèmes de nos régions, avec une évapotranspiration bien plus importante et les conséquences que l'on connaît sur des espèces ayant besoin de bcp d'eau pour supporter la chaleur (conifères, hêtres...).

 

Edit : j'ajouterais également tous les prélèvements en eau pour les activités humaines qui etaient bcp moins importants il y a 50ans et donc disponible pour les écosystèmes, a cela s'ajoute la disparition de nombreuses zones humides qui pouvaient faire tampon en periode de sécheresse.

 

 

Les longues périodes de  sécheresse ne sont peut-être pas nouvelles dans le nord-est, néanmoins, pour celles qui durent 30 jours ou plus sur Nancy, ton tableau montre une chose, c'est qu'il se passe en général  quelques années avant un éventuel retour.

On a peut-être effectivement peu de périodes aussi longues depuis le début des années 2000, mais n'y aurait-il pas quelque chose à creuser avec un seuil moins élevé? J'ai l'impression qu'il devient courant d'avoir 2/3 jours de pluie et 15/20 jours (  voire même 10) totalement secs ou presque maintenant. Ce type d'alternance était-il aussi fréquent jadis? Car d'un point de vue écosystème,  il vaut mieux avoir 60 jours sans pluie ponctuellement durant une fin d'hiver  ou durant un printemps, voire même un été, puis revenir à la norme ensuite plusieurs années, que de traîner constamment sur plusieurs années des périodes de 15/20 jours sans flotte, à peine entrecoupées parfois de faibles arrosages.

Comme tu le dis, les degrés que l'on a pris ne font qu'aggraver la chose. Même 10 jours sans flotte , avec les pics de chaleur qu'on a maintenant,, ça doit correspondre à du 20 jours auparavant , niveau évaporation.

Je reviens d'une rando au Rossberg, vallée de Thann. Impressionnant le nombre de sapins ( sapins, pas épicéas) qui ont cramé sur pied  jusque vers 600/700 mètres d'altitude en versants est/sud ou ouest durant l'été dernier, je suppose. Rien à voir je pense avec les attaques de scolyte, c'est roussi, comme passé au gril. Sur certaines parties du chemin, en versant nord, il ne se passe pas 20 mètres sans croiser la route d'un arbre séché sur pied ( dégâts de l'an dernier là aussi). C'est vraiment perturbant. On imagine bien les risques accrus d'extension d' éventuels feux, si jamais il venait à s'en produire!

Sinon tout est archi sec au-delà de 1000m. La tension climatique est palpable dans la hêtraie sapinière sur le versant sud du Rossberg. Sans doute l'irrégularité croissante des précipitations estivales ces dernières années, associée à des coups de chaud de plus en plus marqués et durables, qui rend la présence de cette association aimant la fraîcheur et l'humidité un peu incongrue désormais ici. Les pelouses sont encore tout juste vertes sur les sommets, probablement en arrêt végétatif désormais, en attente de la prochaine pluie, sous-bois en stress hydrique total même en versant nord, et j'en passe.

L'été 2019 est en passe de bien continuer le boulot commencé en 2015.

Edited by Fil67
  • J'aime 6
  • C'est corrigé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Ecromagny (plateau des 1000 étangs, 420m)

Sur la station de Luxeuil Les Bains, ça fait 18 ans qu'on a plus vu une année globalement excédentaire par rapport à la moyenne 1980/2010.

Soit les décennies 80 et 90 étaient très arrosées et ont fait augmenter la moyenne, soit depuis le début des années 2000 le climat s'est asséché. L'observation de la nature me fait pencher pour la deuxième hypothèse. Sans aller au Rossberg, je n'ai jamais vu autant d'arbres crevés, même en plaine. A moins que je ne voie que ce que je veux voir?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Altenbach (68) - 705 m - sur le versant Sud du Grand Ballon (1424 m)
il y a 35 minutes, tuefeli a dit :

Sur la station de Luxeuil Les Bains, ça fait 18 ans qu'on a plus vu une année globalement excédentaire par rapport à la moyenne 1980/2010.

Soit les décennies 80 et 90 étaient très arrosées et ont fait augmenter la moyenne, soit depuis le début des années 2000 le climat s'est asséché. L'observation de la nature me fait pencher pour la deuxième hypothèse. Sans aller au Rossberg, je n'ai jamais vu autant d'arbres crevés, même en plaine. A moins que je ne voie que ce que je veux voir?

 

Luxeuil-St Sauveur (source IC) :

 

- 1951-80 : 1132.1 mm

- 1961-90 : 1036.1 mm

- 1971-2000 : 1208.6 mm

- 1981-2010 : 1026.6 mm

- 1989-2018 : 1026.7 mm

 

C'est la période 2002-2031 qu'il faudra surveiller, car de 2002 à 2018 (17 ans seulement), la moyenne n'est, pour le moment, que de 908 mm 

Edited by alsavosges
  • J'aime 1
  • Merci 1
  • Surprise 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Hauts d'Essey / Hauts de Saint-Max / Vieille ville de Nancy

Finalement, tout le monde s'entend sur la conclusion : ça s'assèche. 

Alors oui, sur la base uniquement des bilans pluvios annuels c'est pas flagrant, en effet, il y a eu pire dans le passé, (50 mm ou 100mm de + ou - à la fin de l'année, quelle importance finalement) mais fait intéressant et paradoxal, l'explication ne se trouve pas là. Et pour cause, les explications semblent nombreuses, pour résumer (non exhaustif):

-une hausse sensible des tc qui impacte directement la végétation, avec -point capital à mon avis- une hausse au moment le plus chaud de l'année, d'ou des effets démultipliés (évapotranspiration). En hiver, ces dernières années, il nous manque ce fameux degrés  de moins pour qu'il neige ou pour qu'elle cumule vraiment, c'est pas vital pour la nature. Par contre des pointes à 38°c, ça c'est plus dur à encaisser pour un terroir lorrain qui n'est pas programmé pour.

-l'alternance (j'aime bien ce terme de fil67) des pp : le végétal ne sait plus à quoi s'en tenir, d'où stress hydrique, d'où immunité en baisse, on connait l’engrenage...la faute en effet à un flux d'ouest zonal classique qui disparaît...

-des conditions "d’aménagement du territoire" qui ont bcp évolué au 20ème : bétonisation, disparition des zones humides, disparition du bocage en lien avec le remembrement. pratiques agricoles dites conventionnelles (chimie / labour profond/monoculture), qui évidemment ne sont pas la cause de l’assèchement mais y participent de façon visible et immédiate. ( je pense à Giono et son Homme qui plantait des arbres, 1953 (sic!)).

 

Conséquence immédiate : les zones tampons donc fragiles réagissent : hêtraie sommitale, chaumes, prairies humides, ripisylve, résineux vosgiens...

 

Pécheur (devant l'éternel) depuis ma plus tendre enfance, je pense également que la typologie de l'habitat des cours d'eau doit évoluer de façon sensible ces derniers temps, qu'il soit végétal ou piscicole. Je pense aux mares, étangs peu alimentés en eau courante, petits ruisseaux. Si qqn a des infos, je suis preneur.

 

Perso, j'aime bien ces débats protéiformes mêlant météo, climato, effets sur l’environnement...

 

 

 

 

Edited by funkadelique
  • J'aime 6

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Castelnau-le-Lez (34)

Inutile de préciser que "l'herbe" n'existe plus sur Montpellier : quasiment pas d'eau depuis le début de l'année, des épisodes de mistral violents et récurrents durant l'hiver et le printemps, une canicule extrême pour ce début d'été qui a tout cramé et des prévisions sahariennes jusqu'à perpet. Je ne sais pas où nous allons, mais il nous reste à minima DEUX MOIS de forte chaleur sèche... Ça craint.

Pluviométrie depuis le 1er janvier 2019 : 122.9 mm !

Pour rigoler (ou pas), nous étions à 630.7 mm l'année dernière à la même date.

 

  • J'aime 3
  • Surprise 9

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Massif du Hohneck, 1220m

Pour en revenir au Rossberg, voici le genre de trucs que j'ai vu en versant nord, à à peu près 800/900mètres d'altitude.

 

1562821853.jpg

 

Des hêtres dans la force de l'âge, bien déplumés.

Je ne sais pas quoi en penser. C'était localisé, et ça n'est de loin pas représentatif de l'état de santé de cette essence  sur ce secteur, mais ça m'interpelle. Beaucoup de jeunes épicéas ou même de jeunes feuillus grillés sur pied dans ce coin ( de l'an dernier probablement, je précise), la flore herbacée est actuellement à l'agonie et attend la pluie avec impatience. Sans doute un affleurement rocheux occupe-t'il cet endroit, ne laisse que peu de place aux racines, et surtout peu de possibilités de rétention d'eau au sol.

Quoiqu'il en soit, ce n'est pas spécialement la chaleur qui a endommagé la végétation de ce coin là, pas à ce point, on est en versant nord! A mon avis, c'est la conjonction d'un sol certainement ingrat, et, surtout d'un manque par moments sans doute très cruel de précipitations suffisantes en été ces dernières années, pourtant à même de compenser justement les contraintes imposées par la nature du sol. Et c'est pas un été de sécheresse qui met à terre des hêtres aussi costauds, je ne pense pas en tout cas. Maladie? Je m'y connais pas assez, mais le hêtre n'est pas spécialement réputé pour une sensibilité particulière de ce côté là, ou bien?

Bref, quand on parle de tri au fil de l'évolution, on n'a pas souvent l'occasion, en tant qu'humain mortel présent un très bref instant , de s'en rendre véritablement compte. Mais là, le changement climatique aidant, ça met à notre portée des choses que l'on ne verrait probablement pas autrement.

Encore faut-il vouloir les voir, ou simplement pouvoir les voir. Certains diront non, c'est la sécheresse d'un ou deux étés qui cause cela. Je crois que non, les forêts du futur, pour ne parler que de ce milieu, sont en train de se (re)constituer ( ou pas), en ce moment-même.

En montagne la marge de manoeuvre est bien plus large cependant. Ce sont simplement les essences présentes actuellement plus bas  sur les contreforts qui vont trouver à plus haute altitude leur optimum. Pour les Vosges, il y aura le choix suivant l'évolution de la pluviométrie: soit on ne va pas plus loin dans les excès de sécheresse, et ce sont plutôt les essences courantes à plus basse altitude sur le versant lorrain qui monteront à l'assaut des crêtes, soit à l'inverse on pousse le bouchon encore un peu plus loin en matière de manque d'eau, et là, c'est plutôt le cortège alsacien des collines sous-vosgiennes, déjà bien plus habitué au chaud et au sec, qui retrouvera alors à moyenne et assez haute altitude des conditions similaires.

Par contre, en plaine, la sélection génétique va sans doute devoir battre son plein pour ne garder que les souches les plus résistantes parmi les populations déjà présentes. 

Si on va encore plus loin dans le raisonnement, force est cependant de constater qu'à moment donné, le contingent méditerranéen sera forcément bloqué dans sa remontée vers le nord par....nos hivers sans doute potentiellement toujours aptes à apporter de sévères coups de froid destructeurs!

 

Pour en revenir au thème de la sécheresse "métérologique", nous voici à la veille de l'entracte perturbé de cette fin de semaine. Le programme reste léger.

- en ouverture des pluies aujourd'hui essentiellement entre l'ouest du nord-est et l'est du bassin parisien ( c'te zonage qu'on est obligé de faire, on croirait qu'on parle d'une prévision d'orages violents ciblés sur une ou deux régions...). Ca ne compensera en rien des semaines de temps bien trop sec et bien trop chaud, mais ça fera du bien, avec selon les modèles des pointes/24h à 10mm, voire un peu plus localement.

- demain, dans l'ensemble décalage de l'humidité vers l'est du nord-est. Quantités en baisse cependant. Peut-être un petit appoint orographique supplémentaire pour Vosges et nord Jura, mais le corps de la perturbation passant clairement sur l'Allemagne, il ne faut pas non plus espérer monts et merveilles...

- dimanche : circulation perturbée résiduelle en flux de nord-ouest, avec l'est du nord-est toujours peut-être concerné par quelques précipitations.

 

Je ne parle que du nord-est pour ces 4 prochains jours, car ailleurs, visiblement, on sera hors de portée de ces quelques pissées providentielles ( hormis peut-être Pyrénées et sud des Alpes, soumis à de l'instabilité diurne ponctuelle)

 

Et après ça, on arrête les conneries hein! Retour/poursuite d'un temps majoritairement sec à très sec , avec une synoptique qui ressemblera vaguement à de l'ouest anticyclonique pour commencer en première moitié de semaine, avant un décrochement GFS/EC assez sensible  pour la seconde moitié de semaine prochaine ( GFS continue dans le sec, EC de hier midi cherchait une solution pour ramener des pluies moins faméliques sur le pays, via un cut-off terriblement bien placé ( trop bien?)

 

 

 

Edited by Fil67
  • J'aime 2
  • Surprise 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Marseille (13) (alt : 40m) et Gap (05) (alt : 780m)
Le 09/07/2019 à 13:51, maxwell86 a dit :

Incroyable la vitesse a laquelle la carte se colore!

 

propluvia-2019-07-09-13.pngSuivi de la secheresse - Page 96 - Climatologie - Les Forums d'Infoclimat.webloc

 

Au 09/07:

- Nombre de département ayant une restriction (au delà de vigilance) : 41 (soit 9 départements de plus que le 5 juillet)
- Nombre total d'arrêtés en cours : 87 (soit 30 arrêtés de plus que le 5 juillet!)

 

Et ça empire de jour en jour.

À peine 2 jour après ton post soit le 11 Juillet nous en sommes à :

 

- 49 départements ayant au moins une restriction. Soit +8 en 2 Jours.

- Nombre total d'arrêtés : 98 ! 

 

1396472516_Capturedcran2019-07-1109_21_55.thumb.png.3307d8c2498ff9f4ea3a272d06c47dad.png

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Lomont sur Crête (25) 550m

Et encore la carte à du retard. Le Doubs en restriction depuis le 5 juillet. 

  • J'aime 1
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Alex25 a dit :

Et encore la carte à du retard. Le Doubs en restriction depuis le 5 juillet. 

Yes, Bas-Rhin et Haut-Rhin également a ma connaissance

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Naillat, 360m, 23

Bonjour,

 

en Creuse, les arrêtés préfectoraux tombent: La montagne, donc interdiction d'utiliser les puits, par contre on continue allègrement de drainer, curer les zones humides, recalibrer des petits ruisseaux pour adapter les prairies au poids des engins agricoles, il n'y aurait pas comme un soucis?

Edited by tao
  • J'aime 4
  • Merci 2
  • Surprise 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur cette année 2019, en prenant l'exemple des Alpes-Maritimes ou j'habite depuis peu, nous en sommes:

 

- a un nombre de jours de pluies significatives qui se compte presque sur les doigts d'une main:

* 15.5mm le 31 janvier / 52.9mm le 01 février / 24mm le 02 février

* 48.3mm le 03 avril

* 11.1mm le 06 avril

* 38mm le 23 avril / 19.2mm le 24 avril

Entre ces dates, la plupart des rares précipitations sont <1mm, on en trouve quelques unes entre 1 mm et 5mm (ca se compte encore sur les doigts d'une main).

 

- a la deuxieme situation de stress hydrique pour la végétation:

* du 03/02  au 01/04, soit 57 jours, pas une seule goutte de pluie tombée sur Nice.

* depuis la derniere "grosse pluie" du 24 avril, on comptabilise au total 27mm répartis sur quelques précipitations de l'ordre de 5mm par ci par la début mai (quasi rien depuis la mi mai).

 

Je me pose quelques questions, peut-etre certains d'entre vous auront des éléments de réponses a m'apporter:

- Est-ce un schéma habituel pour le coin d'avoir une distribution des jours de pluie significative aussi faible (tres peu de jours de pluie significative, beaucoup de cumuls de jours sans rien).

- Comment la végétation vit cela? Et particulierement cette année (je pense) les stress hydriques a répétition (la provence est habituée a ne pas avoir de pluie en été, mais cette année nous avons déja eu une sécheresse remarquable en fin hiver / début du printemps, et on enchaine sur la sécheresse "habituelle")?

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Gambais (78) - Altitude : 100 m et Guyancourt (78) pour le travail
Il y a 3 heures, Iefan a dit :

 

Et ça empire de jour en jour.

À peine 2 jour après ton post soit le 11 Juillet nous en sommes à :

 

- 49 départements ayant au moins une restriction. Soit +8 en 2 Jours.

- Nombre total d'arrêtés : 98 ! 

 

1396472516_Capturedcran2019-07-1109_21_55.thumb.png.3307d8c2498ff9f4ea3a272d06c47dad.png

Et comme d'habitude, le 78 va rester en blanc, histoire que tout le monde puisse nettoyer sa voiture, alors qu'à 5 km de chez moi où c'est le même état, le 28 est en rouge.

  • Surprise 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 19 heures, thib91 a dit :

Les années 1920 et 1930 ont d'ailleurs été les plus généreuses en longue période de sécheresse.

 

En effet, le problème n'est absolument pas le nombre des jours sans pluie.  Cela fait des millénaires que des villes océaniques ont des mois "sans pluie" et que des villes méditerranéennes ont des années "sans pluie".  Les agriculteurs croyaient qu'il fallait prier pour faire revenir la pluie. Aujourd'hui, on sait qu'il suffit juste d'attendre.

 

Par contre,

1) la chaleur augmente

2) on a mis des cultures subtropicales humides sans réfléchir au 1.

3) on a des techniques d'irrigation en partie catastrophique (pulvériser de l'eau dans l'air...)

 

Résultat : on multiplie les situations de sécheresse avec 2 raisons sur 3 qui sont idiotes, vaguement jugées "productives".

Edited by Cotissois 31
  • J'aime 6

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Dontreix - Creuse (23) - altitude : 720 m
Il y a 5 heures, tao a dit :

Bonjour,

 

en Creuse, les arrêtés préfectoraux tombent: La montagne, donc interdiction d'utiliser les puits, par contre on continue allègrement de drainer, curer les zones humides, recalibrer des petits ruisseaux pour adapter les prairies au poids des engins agricoles, il n'y aurait pas comme un soucis?

 

Et on continue aussi de planter du maïs, comme si de rien n'était, et de laisser le bétail s'abreuver dans les ruisseaux ou ce qu'il en reste, histoire de les colmater un peu plus vite !

 

Ici, un agent de la commune fait des rondes dans les villages, pour surveiller les remplissages de piscines et l'irrigation des potagers. Dommage qu'il n'y ait jamais personne pour sanctionner les mauvaises pratiques agricoles... Dommage aussi que les élus cèdent le plus souvent aux demandes des agris, même quand celle-ci paraissent aberrantes. À la sortie de mon village, deux chemins creux "ancestraux", ont été "ouverts" ce printemps. En gros, il s'agit de tout raser (noisetiers, murets en pierre, et tout ce qui dépasse) pour bâtir une sorte d'autoroute à tracteurs. Les protestations des riverains n'y ont rien fait, et pour cause, ils ont été mis devant le fait accompli, les travaux ayant été réalisés en quelques jours, autour du weekend de Pâques.

 

Du beau travail, respectueux de l'environnement :

 

20190430_105315copie.thumb.jpg.05c1ea6e3236164779c4c9d103113eb8.jpg

 

Les seuls arbres qui n'ont pas été rasés sont des chênes centenaires en train de crever à cause du manque d'eau. La blague !

 

20190422_163133copie.thumb.jpg.f38e1de7769c1038556a63aa51f64ba8.jpg

 

Et tout ça pour qu'un ou deux gars n'aient plus à faire un détour de 3 kms pour rejoindre leurs parcelles avec leurs tracteurs surdimensionnés (vroum vroum !).

Pendant ce temps, Brune Poirson annonce un "big bang dans la poubelle des Français" 🤣

Ah ça, pour la comm' et les slogans, ils sont forts ! Sinon à défaut de big bang, on attend toujours désespérément que l'agriculture française fasse son entrée dans le 21ème siècle...

Il semblerait que ça urge un peu, mais bon !

 

Depuis aujourd'hui, on n'a donc plus le droit d'arroser quoi que ce soit, et quelle que soit l'heure (jusqu'ici c'était interdit de 08h00 à 20h00).

Je n'ai rien lu au sujet des golfs sur l'arrêté tombé ce jour. Sur celui du début du mois, il était stipulé que l'arrosage des golfs restait autorisé, mais la nuit seulement ! J'ose espérer qu'ils sont eux aussi concernés par ce nouvel arrêté contraignant...

 

Pour rebondir sur le message de @Fil67, ici, j'observe un décrochage au niveau des hêtres, surtout dans les haies. Ils semblaient avoir plutôt bien résisté jusque là, mais l'été 2018 a peut-être poussé le bouchon trop loin, après des années d'accumulations de sécheresse et de canicules.

Du coup, ce genre de vision devient assez courant dans le secteur :

 

20190708_113956copie.jpg.cbc70e8bd88ffa30888ec8477cd9a311.jpg

 

20190710_165747copie.thumb.jpg.dd83568ca02fa875b8be5c260f1819ba.jpg

 

Et vu l'été en cours, il y a peu de doute à avoir quant à l'accélération de ce phénomène.

 

Dans le Puy-de-Dôme aussi la situation se tend chaque jour un peu plus :

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/secheresse-puy-dome-on-n-plus-rien-donner-aux-betes-1696846.html

 

Avec par endroit des conséquences désolantes qui n'augurent rien de bon pour l'avenir :

https://www.francetvinfo.fr/france/auvergne-rhone-alpes/puy-de-dome/puy-de-dome-un-agriculteur-se-fait-voler-son-foin_3527195.html

 

Personne pour apporter une bonne nouvelle ? 😅

Edited by paparazzi
  • J'aime 4
  • Merci 3
  • Surprise 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

à Oletta (2B), on est passé à travers les quelques orages d'hier et avant-hier. pas une goutte au compteur depuis le 28 mai dernier.

on est certes habitués, mais ces longues périodes sèches usent le moral (et la végétation).

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Basé sur la série pluviométrique de Paris (1900-2008) (Attention à l'échelle log en ordonnée, choisie pour mieux voir le domaine des faibles probabilités)

(Il s'agit de séries de Y jours glissants)

 

q628.png

Sécheresse du printemps 2011 :

cx68.png

8rnk.png

Edited by anecdote
  • Merci 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Je pensais qu'il y aurait des orages en rentrant du boulot sur Paris mais visiblement il n'en n'est rien. En voyant les avions de chasse, je le suis fit que c'était mort pour l'arrosage des plantes : les avions ne évitent souvent les orages or il y en avait qui préparaient  la fête nationale or les aviateurs sont les premiers ou presque au courant de la météo.

 

On remarque que tout le Centre-Val-de-Loire est en alerte/vigilance ROUGE.

 

Pas normale que cela change en à peine 1km voire moins pour les autorisations d'arrosage. Le problème c'est que cela est fait par département et non par municipalité. Peut etre cela aurait été trop compliqué à gérer et que cela nécessiterait de nouveaux postes locaux or l'Etat cherche  à optimiser la "masse salariale" pour éviter des frais aux contribuables...préférant aider les agriculteurs souvent à la merci des événements climatique...mais certaines décisions politiques semblaient favorables pour les agriculteurs peuvent faire boomerang comme la déforestation qui au final encourage plus l'agriculture intensive (plus consommatrice de maïs, de pesticides, d'eau etc) qu'extensive. Au final ce sont les agriculteurs artisans qui trinquent. Plutôt que d'interdire l'arrosage, il faudrait interdire certaines plantations comme évoqué par un autre membre et n'autoriser que la micro-irrigation, ne pas attendre les premières restrictions pour arrêter de gaspiller l'eau (les jets de jours en plein cagnard par ex),  protéger les terres avec des copeaux de bois.

 

@anecdote Utile ta carte mais un peu compliqué à décrypter car pas très intuitif pour les comparaisons. Merci quand même !

 

Des spécialistes évoquent même dans leurs cartes des régions sans goutte de pluies depuis 1mois 1/2 Comme le Nord IDF et haut de france localement et 1 mois entre Vendée et Loire Atlantique.

 

Edited by Nico41

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Pays Du Vermois - Hudiviller (54) 253m (25km SE Nancy)

En surface ca commence a devenir assez impressionnant sur le centre Lorrain, le vert a totalement disparu des prairies ... petit aperçus a l'occasion d'une averse mourrante ce soir sur mon secteur ... 

 

565394701_Group0-IMG_5972-1_IMG_5974-3-3images.thumb.jpg.9daa177249c850e63889aafa2cafed1a.jpg

 

1608020085_Group3-IMG_6060-1_IMG_6069-9-9images.thumb.jpg.f90023ac50e23e94af3949cbbc0a564f.jpg

 

2032163969_Group4-IMG_6086-1_IMG_6087-2-2images.thumb.jpg.981ae830ea59390c26786ba4b7d5bad2.jpg

 

On sent que ce coin a bien été évité par les orages ces derniers mois ! 

  • J'aime 12
  • Surprise 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : St Pierre Du Chemin Centre Est 85 en limite 79

Pour le moment, c'est vraiment un début de sécheresse à échelle nationale, si on rassemblait les zones peintes en rouges, on ne doit pas dépasser une intégralité de 3 départements en gros.

En revanche, c'est assez spectaculaire, car depuis la mi-juin, toujours en gros, il ne pleut plus du tout sur certains secteurs, conjugué à la chaleur, l'effet grillé est particulièrement marqué, ce qui donne des images qui sont classiquement observées près de la méditerranée.

Ceci dit, par ici en tout cas,  les arbres ne souffrent pas autant (pour le moment) que la sécheresse de 2016/2017 plus forte, plus marquée que 76 sur une lecture de durabilité,  mais plus sournoise (averses entretenant la surface).

 

Période de l'année oblige, nous ne sommes pas à l'abri d'une sécheresse restant à la fois "aiguë", tout en devenant  profonde. Les modèles se cherchent, avec au sens large des isohypses parallèles aux isothermes, ce qui n'est pas favorable à l'essorage de la masse d'air, cf les diagrammes. 

Mais l'échéance laisse la possibilité d'y trouver au rapproché d'échéance, quelques anomalies pour perturber un flux zonal qui apparaît au sens large stérile sur nos contrées à ce stade/

 

Pour le moment, le gestionnaire de crise semble autorisé qu'au nord ça va, à l'est ça va encore aussi, tout comme au sud, mais que la situation se tend malgré tout, et en particulier sur un axe allant de la Vendée au nord du massif central.

 

Capture_jgx5.PNG

 

Ici les retenues d'eau superficielles ne présentent pas d'inquiétude particulière, mais le débit fluvial doit conduire à des mesures déjà souvent importantes sur le département de la Vendée.

Graphique qui représente les retenues d'eau présentent sur le département: (maj 08/07/19)

 

Capture_kvd7.PNG

 

Le maïs commence à tuilé dans le secteur, mais se remet encore bien la nuit, ce qui n'est déjà plus le cas dans le reste du département avec des sols parfois calcaires, plus légers et peu profonds. 

 

Edited by sebb

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Massif du Hohneck, 1220m

Et hop la, Doubs et Territoire de Belfort rajoutés cash en jaune depuis hier.

Et à mon avis, d'ici peu, c'est l'ensemble du nord-est qui passera aussi en jaune.

Côté flotte, à part une très fine bande humide longeant les frontières du nord-est aujourd'hui et demain, rien à espérer avant bien trop longtemps.

Ca part complètement en vrille, j'ai l'impression que la fin de saison chaude 2019 pourrait faire bien pire que 2018!

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...