Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Le jour d'après...


Recommended Posts

Posted
Anglars St-Félix (12) - Col de Bonnecombe (48)

Superproduction aux accents hollywoodiens, le film «The day after tomorrow» fait la part belle aux effets spéciaux.

Et veut sensibiliser le public aux conséquences du réchauffement climatique.

Avec un impact durable?

Jean-François Fauconnier est spécialiste du réchauffement climatique chez Greenpeace. Il nous livre son opinion quant à l'impact que pourrait avoir le film «The day after tomorrow» sur le public, mais aussi sur la validité des théories qui y sont développées.

Un tel film peut-il contribuer à sensibiliser le grand public au problème du réchauffement climatique?

Ce que j'espère, c'est qu'effectivement il contribuera à rendre les gens conscients des dangers potentiels des changements climatiques. Certains articles de journaux américains affirment que «Jurassic Park» a permis d'éveiller les gens par rapport à l'ère où les dinosaures étaient encore présents sur la planète, même si là aussi des libertés par rapport à la réalité scientifique ont été prises. Donc j'espère que nous allons bénéficier du même effet pour le réchauffement climatique.

Et vu qu'il s'agit d'un film américain, j'espère surtout que cela aura un grand impact là-bas, dans la mesure où les Etats-Unis sont le pays où est menée la pire politique en matière de lutte contre les changements climatiques. Parce que leur gouvernement nie tout bonnement qu'il s'agit d'une réalité et parce que parmi les responsables de ces changements, on trouve des compagnies pétrolières, Esso en tête, qui n'hésitent pas à financer des études scientifiques tendancieuses pour remettre en cause cette réalité. Or, il faut savoir que plus de 2000 scientifiques rassemblés au sein du groupe intergouvernemental sur l'évolution du climat aux Nations unies (le Giec) affirment d'une part que la planète est en train de se réchauffer - et ça, personne ne peut le nier, c'est mesurable - et d'autre part que ce réchauffement est dû à l'augmentation des concentrations de gaz à effet de serre qui renforcent l'effet de serre naturel. Une augmentation due aux activités humaines et, en particulier, à la combustion de pétrole, de gaz et de charbon. Il n'y a plus de doute de ce côté-là.

On dit parfois que les changements climatiques sont des événements cycliques, qui se sont déjà produits dans le passé. C'est vrai, mais jamais dans l'histoire de l'Humanité on n'a assisté à un réchauffement aussi rapide, et c'est bien là le problème.

Pensez-vous que la prise de conscience sera durable?

Il n'y a pas que le film. De manière quasi quotidienne, on reçoit des informations, en provenance d'un peu partout dans le monde, d'impacts liés aux changements climatiques. Mais ce qui est important au niveau des gouvernements et d'associations comme Greenpeace, c'est de ne pas laisser les gens dans les semaines et les mois qui vont suivre avec l'impression qu'il est trop tard pour agir, qu'on va à la catastrophe et qu'on ne peut de toute façon rien faire. On va donc continuer à communiquer sur les solutions. Il est important de dire que ce film, c'est de la science-fiction, mais que les changements climatiques sont déjà une réalité et qu'il y a encore moyen d'agir maintenant pour empêcher une catastrophe qui, selon les scénarios envisagés par le Giec, prendra une autre forme que ce qui est montré dans le film.

Quelle est justement la validité scientifique des théories qui y sont avancées?

Les hypothèses du film ne sont pas idiotes, mais la rapidité avec laquelle certains phénomènes se déroulent relève de la pure science-fiction. L'histoire est basée sur une hypothèse en particulier qui est l'arrêt du Gulf Stream, ce courant marin qui amène des eaux plus chaudes dans l'Atlantique Nord et auquel on doit notre climat hivernal relativement tempéré ici en Europe. Or, d'après les études scientifiques, le Gulf Stream est effectivement en train de se ralentir et pourrait être freiné ou bloqué par des apports d'eau douce. S'il fait suffisamment chaud pour faire fondre une grande partie de la glace du Groenland qui est composée d'eau douce plus froide, cela pourrait freiner en partie ou bloquer complètement ce courant chaud, ce qui paradoxalement conduirait à un refroidissement en Europe. C'est une hypothèse mais aucun des modèles mathématiques ne montre un arrêt du Gulf Stream pour le siècle actuel. Le scénario le plus pessimiste étant 2100.

Comment se traduirait réellement un tel refroidissement?

L'hypothèse la plus probable est que l'on observe chez nous un climat hivernal semblable à celui du Canada ou du nord-est des Etats-Unis (des températures en hiver vers - 20, -30). L'impact serait déjà énorme. A ma connaissance, les Etats-Unis ou le Canada ne seraient pas directement concernés puisque c'est notre climat qui est influencé par le Gulf Stream.

© La Libre Belgique 2004

Link to post
Share on other sites
  • 10 months later...
Guest Guest

Bonjour

default_mellow.png Toute nouvelle sur ce forum, je commence par remercier d'y avoir été accueillie. Etant absolument novice, je cherche à échanger avec des gens qui s'y connaissent... et d'après ce que j'ai vu dans le forum, il semble que cela soit possible ici... C'est bien, d'ailleurs, que des gens "calés" acceptent de vulgariser un peu pour les néophytes... c'est comme ça que les idées pourront se diffuser.

Bref, ici, et sur un autre topic, la question se pose de savoir si ce film "peut réveiller le public" sur le risque d'un changement climatique... La réponse, quelques mois après, me semble bien être oui... au moins en ce qui me concerne, puisque c'est après l'avoir vu que j'ai commencé à m'intéresser de près à l'évolution climatique (et je ne dois pas être tout à fait la seule, quand même, vu que le DVD s'est très bien vendu - et il y avait un reportage plutôt bien documenté, sur le risque climatique, dans les bonus de l'édition "2 DVD").

Récemment, j'ai lu le livre dont l'hypothèse du film est tirée "Le grand dérèglement climatique" (en français : au Jardin des Livres - titre anglais : "The coming global superstorm", c'est un best-seller aux USA ).

Est-ce que quelqu'un le connaît ? Là aussi, les auteurs (Withley Strieber & Art Bell) en font vraiment beaucoup, c'est le moins qu'on puisse dire, ils nous prédisent que tout l'hémisphère Nord va être dévasté en l'espace de quelques mois...

A la différence d'Emmerich qui a rappelé que son film était une fiction, qu'il n'était qu'un "spécialiste en films-catastrophe"... Eh bien, eux, ils y croient... ce qui n'est pas mon cas, en fait. Je ne pense vraiment pas qu'un truc pareil puisse arriver si vite ... et je ne crois surtout pas qu'on puisse prévoir les choses avec autant de précision (je commence à tirer les premières leçons de tout ce que j'ai compulsé sur la climatologie depuis que j'ai vu le film default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20"> )

Donc, première question : que peut-dire un climatologue sérieux et non partial d'une telle hypothèse..??? (je parle surtout de celle du livre, là, puisqu'elle est étayée par des "preuves"... dans le genre : voilà ce qui nous permet d'affirmer que cela s'est déjà passé, il y a 8000 ans - et voilà pourquoi et comment les conditions se remettent en place aujourd'hui... etc.)

Et ensuite, je voudrais bien en savoir plus, si quelqu'un a une hypothèse, sur cette histoire (tout à fait authentique, celle-là - et qu'on voit aussi dans le film) de plusieurs mammouths qu'on a retrouvés congelés alors qu'ils avaient la bouche et l'estomac remplis de végétation estivale (pollen, etc.)

Ils ont donc gelé pendant qu'ils étaient en train de manger dans une prairie, en été... A nouveau : comment un truc pareil serait-il possible ? Un front glacial arrivant subitement ? Quelqu'un a-t-il une explication ?

Merci si vous pouvez éclairer un peu ma ...lampe-tempête default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20"> !

Link to post
Share on other sites

Ce film est ridicule et exploite des mythes tels que la pseudo-puissance du Gulf Stream sur le climat européen et bien sûr le pseudo-réchauffement colossal qui doit nous tomber dessus.

Ca ne vole pas plus haut que les Cassandre qui prévoyaient la fin du monde pour l'an 1000 !

Ce catastrophisme est fait pour faire peur aux gens dont l'ignorance est exploitée à fond. Pour ma part, je refuse de faire partie du troupeau.

Link to post
Share on other sites
Posted
Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

Bonjour et bienvenue

Je ne suis pas climatologue mais j'en sais suffisamment pour douter très fortement de l'hypothèse "jour d'après".

Les deux auteurs du best seller sont journaliste pour l'un et prédicateur pour l'autre.

Le film qui a été tiré de leur "oeuvre" est un bon film catastrophe avec quelques relents scientifiques.

C'est un film pas trop mal réalisé avec de bons effets spéciaux et un jeu d'acteurs assez bon (pour ce genre de film).

Il est distrayant et s'il a pu sensibiliser au problème de l'action de l'homme sur le climat c'est déjà ça.

Concernant l'hypothèse de base ,à savoir l'arrêt du Gulf Stream, si elle peut éventuellement se produire , elle ne concernerait que sa dérive nord-atlantique et donc une région du globe très septentrionale.De plus la diminution du débit dans cette partie nord amènerait une énorme quantité d'énergie supplémentaire grosso-modo à la latitude des Açores ce qui serait loin de provoquer un refroidissement dans cette zone.

Il pourrait cependant naître une zone de conflit plus importante aux latitudes tempérées et certainement de grosses tempêtes.(c'est un peu dit dans le film)

Concernant les phénomènes de froid intense congelant tout et très rapidement sur leurs passages ils pourraient être dus à des vortex exacerbés ramenant de l'air stratosphérique très froid dans la basse troposhère.

Il faut cependant se rappeler que l'air strato est très peu dense et donc très peu susceptible de refoidir l'air troposhérique de cette façon.

Pour moi ces phénomènes ont été très très fortement exagérés.

Décidément entre un documentaire sopo et mal fichu sur Arte et un film cata holywoodien il est très difficile ,à part sur IC default_blush.png ,d'avoir des infos à la fois intéressantes et distrayantes pour le grand public.

à plus

Link to post
Share on other sites

je ne voudrais pas que Bluesham le prenne mal, mais cette affaire d'arrêt du Gulf Stream est strictement du même tonneau ( de vinaigre bien sûr) que l'arrêt du nuage de Tchernobyl aux panneaux "halte douanes" qui existaient aux frontières françaises. Il a fallu que ces nuages pénètrent par Monaco parce qu'on a oublié d'y mettre les panneaux : encore une désorganisation de l'administraion !

--

lc30

Link to post
Share on other sites
Guest Guest

Bonjour

Ne t'en fais pas, IC30, je ne prends jamais rien mal :-)... et si je suis ici, c'est bien aussi pour me faire une idée plus nette de ce qu'en pensent les gens vraiment informés. Même s'ils ont tendance à être parfois un peu... passionnés dans leur expression, ce n'est pas grave. Ce serait plutôt l'apathie qui serait inquiétante.

[idem pour anecdote default_happy.png/emoticons/happy@2x.png 2x" width="20" height="20"> , merci !]

Je ne suis pas une scientifique, mais une littéraire : j'essaye donc de comprendre, puis de restituer sous une forme compréhensible au grand public - mais fiable, j'y tiens. Mais je ne suis pas non plus une idéologue : autant la science me semble "incontournable" aujourd'hui (si je peux me permettre cette expression éc*lée)... autant je n'oublie pas que sa démarche même suppose une progression qui va d'erreurs en découvertes (exemple connu : au 17/18e, les scientifiques affirmaient que les météorites ne pouvaient pas exister, "parce qu'il n'y a pas de cailloux dans le ciel"... Ils traitaient cette "croyance" de "superstition"... il a fallu que deux d'entre eux en prennent une quasiment sur la tête pour qu'ils consentent à les étudier default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20"> )

Météor, merci, je ne savais pas qu'il y avait un prédicateur dans le lot, sur le bouquin... ça éclaire les choses d'un jour très différent. Un conseiller proche de Reagan a un jour déclaré "qu'il était inutile de se préoccuper de la pollution, parce que le Christ était sur le point de revenir pour le jugement dernier"... On a prié le monsieur de se taire fissa fissa, mais le fait est que les proches de Bush font toujours partie de la même mouvance sectaire évangeliste que ce bavard... avec un monde gouverné par ce genre de gens, pas étonnant qu'on ait des problèmes default_ohmy.png/emoticons/ohmy@2x.png 2x" width="20" height="20">

En attendant, voici ce que j'ai trouvé dans mon fil d'info, ce matin :

BRUXELLES 08/05 (BELGA) = Les scientifiques qui étudient les changements climatiques ont découvert les premiers signes d'un ralentissement du courant marin Gulf-Stream, qui maintient la douceur des climats en Europe occidentale, annonce dimanche le "Sunday Times". Cette conséquence de l'effet de serre est un signe précurseur d'une réduction spectaculaire des températures. Ce courant marin apporte de l'eau issue de la partie méridionale de l'océan atlantique vers l'Europe du Nord. Cette eau, réchauffée par le soleil tropical, a un effet bénéfique sur notre climat. Mais les "cheminées" gigantesques qui permettent aux eaux froides d'être remplacées par les eaux chaudes venues du sud semblent, ces derniers temps, avoir complètement disparu à la suite du réchauffement du climat. (NLE)

...ça irait bien aussi sur le topic "ralentissement Gulf Stream", mais je ne vais quand même pas flooder ce forum. Voyez ce que vous jugez intelligent d'en faire.

Amicalement

Isabelle

Link to post
Share on other sites
Guest Guest

Ce film est ridicule et exploite des mythes tels que la pseudo-puissance du Gulf Stream sur le climat européen et bien sûr le pseudo-réchauffement colossal qui doit nous tomber dessus.

Ca ne vole pas plus haut que les Cassandre qui prévoyaient la fin du monde pour l'an 1000 !

Ce catastrophisme est fait pour faire peur aux gens dont l'ignorance est exploitée à fond. Pour ma part, je refuse de faire partie du troupeau.

Alors celon toi anecdote, il n'y a pas de réchauffement de l'atmosphère, le gulf stream n'est pas entrain de ralentir malgrès les publications scientifiques de ces dernier temps, donc tout va bien quoi, on peut continuer à rejeter du gaz à effet de serre sans qu'il y est d'influence sur le climat, sans problème quoi.... Tranquile quoi.....
Link to post
Share on other sites
Posted
Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

Il est tout de même difficile de déceler un quelconque ralentissement du GS au travers ,en tous cas ,des cartes d'anomalies de SST.

Voici en effet les cartes d'anomalies pour 2003 , 2004 , 2005

j'ai choisi la même période de début mai.

On ne constate pas d'évolution allant vers l'anomalie froide en atlantique nord et l'anomalie chaude en Atlantique équatorial.

On constate par contre une augmentation de l'anomalie chaude de l'Atlantique Nord et de l'anomalie chaude en Atlantique équatorial.

Je ne vais pas en tirer de conclusion hâtive sur le réchauffement global mais je ne vois rien de symptomatique d'un ralentissement du GS ,au point de vue anomalies des SST.

Link to post
Share on other sites

sur l'anomalie chaude au Nord de l'islande (Spiztberg et Nouvelle Zemble) l'activité volcanique sous-marine liée à la dorsale est certainement en cause, car il ne faut pas s'y tromper cette zone est géométriquement petite ( la projection qui est utilisée l'agrandit aux dimensions de la zone équatoriale, mais attention il n'y a pas conservation même approximative des aires).

Il y a une magnifique contraciction entre les écrits suivants (je cite en substance) :

- le Gulf Stream ralentit et on va vers un nouvel épisode glaciaire

- c'est la faute au réchauffement climatique si le Gulf Stream ralentit.

Il y a des phénomènes que l'on oublie trop :

A) les cycles solaires. on en a débattu ici, et il y a des données convaincantes non pas à cour et oyen terme, mais à long terme avec les travaux de paléobotanique, liés aussi aux mesures en concentration d'éléments et qui font référence à des données très pointues ( voir en France le travail de Michel MAGNY sur le sujet, mais il existe aussi toute une biblio)

default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20"> les variations d'axe de la terre, non pas ceux de milankovitch bien qu'ils soient très respectables, réels, et certainement actifs, mais ceux liés aux grands séismes. le dernier exemple est celui du séisme de Sumatra le 26 décembre dernier : l'axe de la terre s'est déplacé de 6 centimères dans le plan E/W 90-270. Il n'est pas revenu, c'est de la mécanique élémentaire, ne vous faites aucune illusion là-dessus quoiqu'en aient dit les médias chargés de ne pas affoler le bon peuple qui gobe tout. Par contre l'influence sur les masses fluides s'est répercutée jusque sur la côte ouest avec une marée anormale de 22 cm, donc on a eu un brassage des eaux, à échelle moyenne des profondeurs sur une grande partie de la planète, brassage qui ne fut pas instantané mais qui a créedes courants faibles, mais durables. On verra plus tard

C) la donnée volcanique, maintenantbien analysée avec le Tambora ( 1815), le Krakatoa ( 1883), le Pinatubo ( 1991), le Mont St Helens ( 1980); El Chicon (...) et j'en oublie quelques autres. Sur ce propos quelqu'un connaîtrait-il des analyses dendrochronologiques postérieures à l'explosion de Santorin/Théra en 1629 avant JC ? ce serait pas mal d'avoir cette analyse.

--

lc30

Link to post
Share on other sites

Comment se traduirait réellement un tel refroidissement?

L'hypothèse la plus probable est que l'on observe chez nous un climat hivernal semblable à celui du Canada ou du nord-est des Etats-Unis (des températures en hiver vers - 20, -30). L'impact serait déjà énorme. A ma connaissance, les Etats-Unis ou le Canada ne seraient pas directement concernés puisque c'est notre climat qui est influencé par le Gulf Stream.

Comment un "spécialiste du réchauffement chez Greenpeace" peut-il affirmer une telle absurdité? Si le climat de New York au Québec (grossièrement) est si froid l'hiver et si contrasté, c'est justement parce que ces régions se situent à l'est du continent nord-américain.

La France se situe à l'ouest du continent eurasiatique. Il est donc impossible que nous nous retrouvions avec le climat de Montréal, fin du gulf stream ou non, pour la bonne et simple raison que la force de Coriolis impose aux masses d'air de se déplacer d'ouest en est (z'avez déjà vu une dépression partir de l'Europe de l'ouest pour gagner le Canada vous?).

-20 à -30 en France pourquoi pas, mais de façon exceptionnelle et non régulière comme dans l'est du Canada. Soyons un peu sérieux!

a+

Link to post
Share on other sites

Effectivement les vents vont seulement dans un sens mais comment expliquer ce qui c'est passé il y a 12000 ans sur l'Europe ?

J'aimerai avoir une explication de Frédéric Decker. default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Link to post
Share on other sites

Effectivement les vents vont seulement dans un sens mais comment expliquer ce qui c'est passé il y a 12000 ans sur l'Europe ?

J'aimerai avoir une explication de Frédéric Decker. default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Il y a 12.000 ans, un dernier coup de froid postérieur au würm s'est produit sur toute l'hémisphère nord, et pas seulement en Europe.Or on évoque un refroidissement de l'Europe uniquement en raison du réchauffement mondial et de la disparition du Gulf Stream, ce qui n'a rien à voir avec le dernier âge glaciaire... Et les températures annoncées dans le premier post ne sont que du vent.

q+

Link to post
Share on other sites
Guest Guest

Bonjour

Voilà, j'ai traduit l'article qui est paru dans le Sunday Times de dimanche dernier, le 8 mai.

Qu'est-ce que vous en pensez ?

Amicalement default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Isabelle

------------------------

8 mai 2005

The Sunday Times

http://www.timesonline.co.uk/article/0,,2087-1602579,00.html

La Grande-Bretagne pourrait être confrontée à une glaciation, en raison du ralentissement des courants océaniques

Jonathan Leake, Rédacteur scientifique

Des scientifiques spécialisés dans le réchauffement climatique ont détecté les premiers signes concrets d'un ralentissement du Gulf Stream -- le courant océanique puissant qui protège la Grande-Bretagne et l'Europe de la glaciation.

Ils ont constaté qu'un des "moteurs" conduisant le Gulf Stream -- la plongée de l'eau de dégel en mer du Groenland -- s'est affaibli à un peu moins d'un quart de son ancienne puissance.

L'affaiblissement, apparemment provoqué par le réchauffement global, pourrait annoncer de grands changements du courant dans les années ou les décennies à venir. Paradoxalement, il pourrait mener la Grande-Bretagne et le nord-ouest et l'Europe à subir une diminution sensible des températures.

Un tel changement a été longtemps considéré comme possible par les scientifiques mais ce nouveau résultat est parmi les premiers à montrer l'évidence expérimentale claire du phénomène.

Peter Wadhams, professeur en Physique océanique à l'université de Cambridge, a réalisé des examens sous la calotte polaire arctique, à l’aide de sous-marins de la Marine royale. Il a aussi utilisé des bateaux pour prendre des mesures à travers la mer du Groenland.

« Récemment encore, nous trouvions des "cheminées géantes" où les colonnes d’eau froide et dense descendaient de la surface jusqu’à 3.000 mètres de profondeur, mais elles ont maintenant presque disparu » a-t-il déclaré.

« L’eau froide descendue vers les profondeurs était remplacée par de l'eau chaude arrivant du sud, ce qui maintenait la circulation. Si ce mécanisme ralentit, cela signifiera que moins de chaleur atteindra l'Europe. »

Un tel changement pourrait avoir un impact grave sur la Grande-Bretagne, qui se trouve sur la même latitude que la Sibérie et devrait donc être beaucoup plus froide qu’elle ne l’est actuellement. Le Gulf Stream apporte 27.000 fois plus de chaleur aux rivages britanniques que ce que l’alimentation en énergie de toutes les nations ne pourrait produire. Il réchauffe la Grande-Bretagne de 5 à 8°.

Wadhams et ses collègues croient que de tels changements pourraient bien être en cours. Ils pensent que le ralentissement du Gulf Stream est susceptible d'être accompagné d'autres effets, tels que la fonte complète d'été de la calotte polaire aux environ 2020, et presque certainement de 2080. Ceci constituerait un désastre pour la faune arctique, telle que l'ours blanc, qui subirait une totale extinction.

Les voyages sous-marins de Wadhams l'ont amené sous la calotte polaire arctique. Il était équipé d’un sonar pour examiner la surface intérieure immergée des glaces. Il a constaté que la glace s’est amincie de 46% au cours des 20 dernières années. Les résultats de ces observations l'ont incité à se concentrer sur un dispositif appelé «Odden ice shelf » (« couches de glace d’Odden »), qui se développe dans la mer du Groenland chaque hiver - et recule en été.

La croissance de ces strates de glace déclenche la formation annuelle des colonnes de descente de l'eau : pendant que l'eau de mer gèle pour former la strate, les cristaux de glace expulsent leur sel dans l'eau environnante, la rendant plus lourde que l'eau profonde.

Actuellement, l’Odden a presque arrêté sa formation. Il a été examiné pour la dernière fois en 1997. « Dans le passé nous pouvions voir 9 à 12 colonnes géantes se formant sous la couche de glace tous les ans. Lors de notre dernière plongée, nous en avons trouvé seulement deux et elles étaient si faibles que l'eau descendante ne pouvait pas atteindre le fond de la mer » a expliqué Wadhams, qui a communiqué ses résultats lors d'une réunion de l'Union européenne de Geosciences à Vienne (European Geosciences Union – EGU).

L’effet exact de tels changements est difficile à prévoir parce que le climat met des années à y répondre - et parce qu'il y a deux autres secteurs de l'Atlantique nord où l'eau descend, aidant à maintenir la circulation. Peu de choses sont connues à propos de la manière dont le changement de climat affecte ces transformations.

Wadhams suggère cependant que l'effet pourrait être dramatique. « Une des choses effrayantes dans le film "Le Jour d ‘après" était le bouleversement de la circulation dans l'Océan Atlantique, parce que la descente de l'eau froide dans l'Atlantique nord s'arrêtait soudainement » a-t-il expliqué.

« Eh bien, la descente s'arrête, quoique beaucoup plus lentement que dans le film – quelques années plutôt que quelques jours. Si cela continue, l'effet sera de refroidir le climat de l'Europe nordique. »

La glaciation de l'Europe est donc une possibilité envisageable; une autre est que le ralentissement du Gulf Stream puisse maintenir l'Europe fraîche pendant que le réchauffement global affectera le reste du monde -- mais avec une augmentation notable des événements météorologiques extrêmes.

Link to post
Share on other sites

Je ne pense pas que le scénario du film du jour d'après soit réaliste cependant en oubliant un peu ce film, on consaste un refroidissement en Antarctique et dans ses eaux, on vient d'annoncer que le Gulf Stream est en arrêt d'après un rapport britanique remis à Vienne en fin avril 2005.

Un arret du Gulf Stream ne pourrait il pas laisser descendre des vagues de froid du pole en "aidant" les anti cyclones à se positionner vers le Groenland comme nous l'avons vu cet hiver ?

Si cela venait à se confirmer, un grand froid qui pourrait gagner tout l'hémisphère nord, pourrait il débuter justement pas un affaiblissement du Gulf Stream ?

Link to post
Share on other sites

Je ne pense pas que le scénario du film du jour d'après soit réaliste cependant en oubliant un peu ce film, on consaste un refroidissement en Antarctique et dans ses eaux, on vient d'annoncer que le Gulf Stream est en arrêt d'après un rapport britanique remis à Vienne en fin avril 2005.

Un arret du Gulf Stream ne pourrait il pas laisser descendre des vagues de froid du pole en "aidant" les anti cyclones à se positionner vers le Groenland comme nous l'avons vu cet hiver ?

Si cela venait à se confirmer, un grand froid qui pourrait gagner tout l'hémisphère nord, pourrait il débuter justement pas un affaiblissement du Gulf Stream ?

Si des hautes pressions devaient stagner l'hiver sur l'Atlantiquer Nord et diriger de l'air très froid en Europe occidentale, par compensation de l'air doux remonterait sur la face ouest de l'anticyclone. Cet effet de compensation ne peut pas produire un refroidissement de l'hémisphère entière.a+
Link to post
Share on other sites

Je suis entièrment d'accord sur l'effet de compensation. Par contre, l'effet domino peut il engendrer ce froid général ?

Quand je parle d'effet domino, un grand refroidissement provoquerait un refroidissement sur la scandinavie, puis apporterait une sibérie encore plus froide qui elle même jouerait le role de super congélateur vers l'Alaska, ainsi ca pourrait faire le tour du globe avec le temps.

L'effet de domino pourrait très bien bloquer cet effet de compensation dans la mesure que l'océan atlantique aurait énormément de mal à se réchauffer à cause de la perte du son Gulf Stream.

Link to post
Share on other sites

Je suis entièrment d'accord sur l'effet de compensation. Par contre, l'effet domino peut il engendrer ce froid général ?

Quand je parle d'effet domino, un grand refroidissement provoquerait un refroidissement sur la scandinavie, puis apporterait une sibérie encore plus froide qui elle même jouerait le role de super congélateur vers l'Alaska, ainsi ca pourrait faire le tour du globe avec le temps.

L'effet de domino pourrait très bien bloquer cet effet de compensation dans la mesure que l'océan atlantique aurait énormément de mal à se réchauffer à cause de la perte du son Gulf Stream.

A force d'émettre des hypothèses on va ne plus s'y retrouver, mais pourquoi pas. default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20"> Cela ne semble toutefois pas être à l'ordre du jour... On affirme en tous cas trop de choses sur le climat et son avenir alors qu'on est bien loin d'en connaître toutes les subtilités!Quant au soit-disant ralentissement du Gulf Stream, comment se fait-il que cela ne se voit pas sur la climatologie des derniers mois et des dernières années des côtes norvégiennes ou de l'Islande où le réchauffement se poursuit? (le réchauffement s'accélère même en Islande).

a+

Link to post
Share on other sites

Dans les années 60, le Gulf Stream était plus vigoureux qu'aujourd'hui.

Donc l'Europe avait des hivers plus doux ?? default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Non franchement les effets du Gulf Stream sur notre climat ne sont pas évidents. Cette influence tient du mythe.

Link to post
Share on other sites
Posted
Cormeilles (27)

Le + navrant c'est que certains se referent sur des échelles humaines. Qu'est ce la climatologie sur la vie d'un homme (ou d'une femme default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20"> )?

Le gulf stream ne s'arretera pas le 28 décembre 2008 default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

( j'ai trouve le jour d'après très mauvais et très irréaliste avec tous ces immeubles figés en quelques secondes par la glace ou cette énorme raz de marée arrivant à new york (ou est le relief?) de nulle part.

Link to post
Share on other sites

Effet du GS (plutôt de la dérive nord-atlantique pour être précis) souvent surévalué notamment (de manière assez égoïste) pour la France. Ses effets sont les plus sensibles en Ecosse et en Scandinavie.

Autre élément : a-t-on pris en compte les effets de rétro-action négative du raletissement du GS/DNA ?

Le refroidissement causé par ce ralentissement putatif devrait toucher en premier et en priorité les zones les plus nordiques, mer de Barentz, du Groenland (et effectivement, comme le dit Fred, rien de tel n'a été observé jusqu'à présent, bien au contraire). Ce refroidissement causerait la formation accrue de glace polaire, donc formation accrue d'eau froide et salée, dense et plongeante (les fameuses colonnes du papier plus haut), ce qui relance le GS et la remontée d'eau tiède de surface (DNA) dont elle est une des moteurs (c'est le fameux conveyor belt). Ce phénomène rétroactif s'active normalement périodiquement, il a déjà été mis en évidence dans les cycles de la NAO par exemple. Il n'est pris en défaut que si l'arrêt du GS/DNA est très rapide, comme ce qui s'est passé au Dryas (écoulement massif et très rapide d'eau froide non salée donc peu dense sur l'Atlantique nord) mais nous sommes bien loin d'être dans cette situation actuellement

Link to post
Share on other sites
Posted
Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

La fonte des glaces polaires entraînant l'arrêt du GS (pour parler simple),admettons.

Mais dans ce cas comment expliquer que ce phénomène ne se produise pas chaque été ?

On a bien une fonte de la banquise de moitié me semble t'il et quelle est la variation du débit du GS ?

La connaissance de cette variation permettrait au moins d'apprécier la sensibilité du débit du GS à la fonte des glaces arctiques .

Non ,si arrêt brutal il y a (en fait arrêt de la DNA) cela ne peut être que par invasion massive(plus massive que celle provoquée par la fonte de la banquise arctique) et non moins brutale d'eau douce.

Or on ne voit pas le réservoir d'eau douce disponible ,à part évidemment la calotte groënlandaise mais comme on l'a déjà dit x fois cette dernière est très bien protégée par sa masse et son altitude d'un réchauffement modéré.

à plus

Link to post
Share on other sites

Absolument Meteor, le point clef pour l'arrêt brutal de la DNA est une invasion massive et brutale d'eau douce et froide (cas du Dryas), mais comme tu le dis on en voit pas la source cette fois...

Link to post
Share on other sites

Fred Decker as-tu ce fameux rapport de fin avril 2005 remis à vienne concernant l'arrêt du Gulf Stream j'aimerai bien voir ce qu'il dit et pourquoi il n'a pas été communiqué à la presse par exemple

C'est vrai que depuis un moment l'anomalie ne cesse de grandir et on peut pas dire que c'est à cause du Soleil car il est redevenu actif ces derniers jours

102 sunspots hier par exemple au lieu de 20-30 il y a un mois !

Je viens d'avoir aussi une personne de Norvège qui m'a dit qu'il y avait eu un peu de neige ces derniers jours et des températures assez froides. ça fait pourtant plus de 50ans qu'il habite là-bas

Merci à tous pour tout renseignements concernant le rapport dont Fred Decker parle !

Bonne semaine

Frédéric de Suisse default_tongue.png/emoticons/tongue@2x.png 2x" width="20" height="20">

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...