Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Suivi du temps en Inde


clem34
 Share

Recommended Posts

Posted
Clarensac (48m d'altitude), Gard(30), Occitanie (Languedoc-Rousillon) et St Bonnet de Mure (245m d'altitude), Nouveau Rhône(69D), Auvergne-Rhône-Alpes (Rhône-Alpes)

Bonjour à tous, ce matin je suis certes de retour en France mais je vens de passer 2 semaines de folies en Inde, que se soit au niveau des coutumes, des habitudes Indiennes mais aussi en météo et franchement pas de quoi s'ennuyer avec la mousson, j'ai vécu au bout de mon 5ème jours de séjours aux alentours du village de Ranakpur qui est entre Johdpur et Udaipur, des pluies vraiment folles, au village de Rohet au sud de Jodhpur a été complètement inondé avant mon arrivé, des stations essences ont complètement libérés du carburant dans cette catastrophe, avec une belle pollution, on m'a surtout expliqué que habituellement le Rajasthan est sec et même très chaud au printemps et la mousson est touours présente entre Juin et Septembre mais cette année il a jamais autant plu depuis 20 ans d'après mon Guide qui s'appelle Darramvir et là oui la recolte va être mauvaise non pas à cause de la sécheresse mais du trop d'eau et on a des lacs de partout sur cette partie du Rajasthan, des terres complètement saturés en eau et imaginés une sorte d'épisode Méditerranéen qui tombe la dessus beh c'est le massacre. 

La rivière du Bandi, une rivière qui est sèche, qui à un peut d'eau en cette période toujours, en crue carrément et en passant en bus là sur le pont, le guide à fait arrêter le bus, le chauffeur sorti du bus comme tous les indiens qui ont jamais vu ça, on a été coincé à un moment 6h sans pouvoir atteindre le village de Ranakpur, puis à coté de ça une chaleur pas forte comparé au printemps indien de Avril, mai, Juin mais le truc c'est que l'humidité est infernal à cette époque avec du 33° mais du 70% en humidité par moment et des ressentis complètement intenable comme dans la ville de Bundi, où en gravissant la montée du Palais du Maharaja du coin, j'ai crue tomber par terre, j'étais trempé même aux jambes ce qui est tellement rare chez moi, même les indiens étaient trempés !! 

La partie du nord-est du Rajasthan a reçu moins d'eau, j'ai visité un Baori qui est un réservoir d'eau de mousson et il était presque à sec ! 

Niveau ciel, toujours broouillé, très nuageux, par moment du soleil et quand le soleil sort, c'est vraiment terrible, toute l'humidité ressort et là franchement on est mal. A coté de ça il a jamais autant plu depuis des années mais l'épisode de mousson est vraiment pas très fort d'après les locaux, il a juste plu régulièrement avec quelque passages de fortes pluies. Le seul jour de beau temps, ça été hier à Agra le matin, face au Taj mahal, une horreur avec la chaleur mais pas un nuage le matin, après ça s'est vite couvert vu qu'à Delhi on s'est pris une sacrée rincée en soirée avant de prendre l'avion. 

 

14195413_1255855244475434_59691772538905

 

14115468_1255855247808767_59112420003279

 

14124261_1255855251142100_72729858142893

Edited by clem34
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

  • 6 months later...
  • Replies 69
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

La mousson indienne est très active cette année, en voici un bel exemple a Bombay avec environ 500mm d'excédent pluviométrique en juillet:

La mousson 2019 fut un grand cru pour la côte de la mer d'Arabie, du moins sa partie nord:   Bombay: 3645 mm de juin à septembre, pour une moyenne 2000-2019 de 2637mm (+44% !)  

Retour sur la mousson 2017 à Bombay. Elle s'est déroulée en deux temps: - Juin et juillet ont été normaux, avec cependant un démarrage très progressif en juin où d'habitude le début de la saison

Posted Images

  • 3 weeks later...
  • 1 month later...
Posted
Pays Bigouden (Sud Finistère)

Supprimé. Je n'avais pas vu que le post de clem34 datait d'il y a un an.

Edited by skye
Link to post
Share on other sites

  • 2 months later...

On en parle peu mais pourtant les bilans sont terribles. 

 

Mousson: les inondations en Inde, au Népal et au Bangladesh font au moins 750 morts

 

La mousson est particulièrement meurtrière cette année, en Asie du sud-ouest. Au Népal, en Inde et au Bangladesh, le bilan s'élève désormais à 750 morts. Plusieurs rhinocéros rares ont également péri. Au moins 750 personnes ont péri dans les inondations liées à la mousson annuelle en Inde, au Népal et au Bangladesh, selon un nouveau bilan lundi des autorités. Les précipitations ont aussi fait des ravages parmi la faune sauvage. Une série d'inondations et de glissements de terrain frappe le sous-continent depuis la deuxième semaine d'août. La mousson fait déjà sentir ses effets sur les parties nord et est de la région.

 

asset-version-8c1816c836-316363616.jpg

 

Link to post
Share on other sites

Un article du Monde sur cette situation dont on parle trop peu.

 

Bombay paralysée par les pluies diluviennes de la mousson

 

La mégapole indienne est en grande partie sinistrée par une soudaine montée des eaux, qui fait suite à quatre jours de pluies impressionnantes.

 

Seul Ganesh, le dieu à la tête d’éléphant, ne s’est rendu compte de rien. Le festival annuel qui l’honore bat actuellement son plein et des dizaines de milliers d’hindous ont procédé, mardi 29 août, aux traditionnelles immersions de statues à son effigie sur la plage de Girgaum Chowpatty, à Bombay, comme si de rien n’était. La mégapole était pourtant en train de vivre l’une des plus grandes catastrophes climatiques de son histoire récente.

Au quatrième jour consécutif de pluies impressionnantes, comme la mousson en réserve parfois dans le sous-continent entre la mi-juin et la mi-septembre, l’eau s’est soudain mise à monter mardi matin dans les parties basses de la métropole qui abrite un peu plus de 21 millions d’habitants.


bbc1e6c_4092-1skcuy1.2vrzp06bt9.jpg

 

Rapidement, la situation est devenue très critique, car hormis dans les quartiers historiques de Fort et Colaba, que les Britanniques avaient équipés de canalisations souterraines au XIXe siècle, l’essentiel de l’agglomération est dépourvu d’égouts. En outre, une marée de fort coefficient était attendue dans l’après-midi, empêchant l’écoulement des eaux de surface de part et d’autre de cette ville péninsule bordant la mer d’Arabie, sur la côte ouest de l’Inde.

 

Record de pluies

 

La totalité du réseau ferroviaire s’est retrouvée paralysée et les averses torrentielles ont piégé des centaines de milliers de gens dans les gares, dont les voies ont été transformées en rivières tumultueuses, comme dans le faubourg de Mulund. Dans les rues, où les piétons tentaient de se déplacer avec de l’eau parfois jusqu’à la taille, des dizaines d’arbres sont tombés à terre alors que voitures et deux-roues, noyés par des flots boueux, partaient à la dérive.

 

fcdfbbb_4112-g2c3oj.asyi5ghkt9.jpg

 

Peu après midi, l’aéroport international Chhatrapati-Shivaji a demandé aux avions de se détourner vers d’autres villes. Même le Sea Link, le célèbre pont à haubans qui relie depuis 2009 le nord et le sud de Bombay, a dû être fermé, en raison des bourrasques et des quantités d’eau invraisemblables qui le balayaient. Cela ne lui était jamais arrivé.

Face à cet événement, inattendu par son ampleur, les écoles ont appelé les parents d’élèves pour leur demander de venir chercher leurs enfants, tandis qu’entreprises et administrations renvoyaient leurs employés chez eux. La police, dépassée par les événements, avait auparavant appelé la population, sur Twitter, à « ne pas paniquer », à « quitter les bureaux » et, une fois les personnes rentrées chez elles, à « rester à l’abri, sauf obligation très importante ». Elle a également cherché à dissuader les curieux d’aller se promener sur le front de mer, où d’énormes vagues s’écrasaient sur les digues.

 

Les services météorologiques ont fait savoir en fin de journée qu’il était tombé 297,6 millimètres de pluie entre 8 h 30 et 17 h 30, record absolu pour une durée aussi courte. Les habitants de Bombay se sont tous remémorés la funeste journée du 26 juillet 2005, lors de laquelle la vie s’était arrêtée en raison d’inondations historiques qui avaient provoqué la mort de plus de 500 personnes.

Selon le service des catastrophes naturelles de la municipalité (Brihanmumbai Municipal Corporation, BMC), ce fut pire à l’époque, mais la situation pourrait toutefois devenir très critique, car des pluies diluviennes sont attendues pour les prochaines quarante-huit heures. Trente mille agents municipaux ont été déployés sur le terrain pour, notamment, mettre en route quelque 140 pompes, a-t-elle rapporté.

 

Impéritie des autorités

 

Par prudence, l’électricité a été coupée durant quelques heures pour éviter les électrocutions, dans des quartiers très denses en population comme Bandra, Ghatkopar et Chembur, ainsi que dans l’immense bidonville de Dharavi.

Comme à chaque coup dur qui la frappe, Bombay a immédiatement démontré un sens inné de la solidarité. Cet « esprit louable », salué par les gazettes locales Mumbai Mirror et Mid-Day, s’est exprimé à travers la disponibilité des chauffeurs de taxis et de rickshaws, prêts à embarquer dans leur véhicule un nombre incalculable de passagers sans les faire payer.

L’heure du bilan et des leçons à tirer de cette journée exceptionnelle viendra plus tard. L’absence de plan d’urbanisme et l’impéritie des autorités seront certainement dénoncées. Il sera, en revanche, difficile de s’en prendre à la mousson. Malgré les apparences, les pluies de 2017 n’ont, pour l’instant, fourni à Bombay, selon les quartiers, qu’entre 71 % et 86 % des quantités nécessaires à l’alimentation en eau de la ville pendant les neuf mois de saison sèche. La mousson a fait cette année plus de 1 200 morts à travers le sous-continent indien.


http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/08/29/bombay-paralysee-par-les-pluies-diluviennes-de-la-mousson_5178174_3244.html

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

C'est marrant - façon de parler -, cette catastrophe est bien pire que celle de Houston. Et pourtant, aussi bien ici que dans les médias, personne ou presque n'en parle alors que l'on a un suivi 24 h sur 24 de ce qui se passe au Texas.

Comme d'habitude et comme pour d'autres choses, l'indignation est à géométrie variable.

Edited by Canada Goose
Link to post
Share on other sites

En Inde, ils arrivent maintenant à convaincre tout le monde d'évacuer en cas de cyclone bien prévisible, enfin dans les populations d'esprit moderne.

Pour la mousson, c'est leur vie depuis des siècles. S'ils en avaient peur, ils auraient quitté le pays, ils ne seraient pas 1 milliard. Cela fait des morts, fatalement, inévitablement. Mais avec la philosophie et la religion adaptées, ils l'acceptent.

 

Le réchauffement climatique apporte la pichenette supplémentaire pour que les extrêmes de pluie soient chaque fois un cran au-dessus, dans le monde entier, cela n'arrange rien. Mais je crois que ce n'est pas une surprise.

Edited by Cotissois 31
Link to post
Share on other sites

Il y a 19 heures, Higurashi a dit :

Les services météorologiques ont fait savoir en fin de journée qu’il était tombé 297,6 millimètres de pluie entre 8 h 30 et 17 h 30, record absolu pour une durée aussi courte. Les habitants de Bombay se sont tous remémorés la funeste journée du 26 juillet 2005, lors de laquelle la vie s’était arrêtée en raison d’inondations historiques qui avaient provoqué la mort de plus de 500 personnes.

 

Record absolu?

Le 26 juillet 2005 justement,il est tombé 381mm en 3h, ou 649mm en 6h à la station de Mumbai Santa Cruz.

 

Au delà de ces possibles exagérations statistiques,Mumbai prend de plein fouet la Mousson depuis la mi-août:

 

Capturebom.thumb.JPG.66a176c4feab734dd579be2e9c0f5fdf.JPG

Link to post
Share on other sites

  • 3 weeks later...
Posted
St Genis les Ollières (69), Aeroport St Exupery (69)

Encore des pluies de mousson intenses très tardives à Bombay, 304mm tombés hier et depuis quelques heures la pluie forte a repris. Je ferais un bilan début octobre de cette saison à Bombay.

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

  • 2 weeks later...
Posted
St Genis les Ollières (69), Aeroport St Exupery (69)

Retour sur la mousson 2017 à Bombay. Elle s'est déroulée en deux temps:

- Juin et juillet ont été normaux, avec cependant un démarrage très progressif en juin où d'habitude le début de la saison des pluies est marqué d'un bon déluge (200 à 300mm en 24/48h typiquement) qui n'a pas eu lieu cette année. Le début de la mousson peut être fixé cette année au 8/06, fin de la période des chaleurs les plus fortes.

43003_JUN-_JUL17.png

 

- Aout et septembre ont connu un fin de saison très active, avec 2 lames d'eau quotidiennes supérieures à 300mm. Ce qui au final donne un excédent de 490mm  sur la période juin-septembre (+20%).

On a enregistré également quelques records de fraicheur pour ma période d'étude : tnn d'aout (21.8°c le 21/08) et txn de septembre (25.2°c le 20/08). A contrario les deux tx > 35°c des 11 et 12/09 étaient très précoces, habituellement il faut attendre fin septembre - début octobre pour retrouver des tx > 34°c ou 35°c après la saison des pluies. La txx sur 2000-2016 des deux premières décades de septembre n'était que de 33.0°c le 19/09/2009, le 35.9°c du 12/09/2017 est donc vraiment remarquable.

43003_AUG-_SEP17.png

 

Edited by mottoth
  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites

Le ‎30‎/‎08‎/‎2017 à 20:58, Cotissois 31 a dit :

Le réchauffement climatique apporte la pichenette supplémentaire pour que les extrêmes de pluie soient chaque fois un cran au-dessus, dans le monde entier

 

Aucune preuve ne vient étayer cette affirmation.

Link to post
Share on other sites

Salut à tous, 

http://meteomanz.com/sy4?cou=2110&ind=43003&y1=2005&y2=2017

 

Sur ce lien l'indice à la fin du tableau montre le taux de report des précipitations , il a baissé fortement depuis quelques années, c'est pareil sur ogimet ?

 

Étonnant si ça n'a pas d'incidence sur les données on observe pas de tendance à la hausse pour Bombay Santa Cruz sur les 12 années visibles.

Link to post
Share on other sites

Posted
St Genis les Ollières (69), Aeroport St Exupery (69)
il y a 19 minutes, yaraligöz a dit :

Salut à tous, 

http://meteomanz.com/sy4?cou=2110&ind=43003&y1=2005&y2=2017

 

Sur ce lien l'indice à la fin du tableau montre le taux de report des précipitations , il a baissé fortement depuis quelques années, c'est pareil sur ogimet ?

 

Étonnant si ça n'a pas d'incidence sur les données on observe pas de tendance à la hausse pour Bombay Santa Cruz sur les 12 années visibles.

Sur 2016 en effet beaucoup de reports partiels sur les RR indiennes, mais vu la particularité du report pour ce pays j'ai pu sauver pas mal de cumuls quotidiens. Cette année les choses sont rentrées dans l'ordre comme j'ai pu le constater en ajoutant les données récentes de Bombay.

Des trous dans les donnée empêchent de disposer de cumuls mensuels fiables, c-à-d on ne peut forcément affirmer qu'il est tombé x mm en juillet 2016 à tel endroit, par contre cela n'impacte normalement pas le calcul de la moyenne si l'on utilise  des lames d'eau moyennes quotidiennes pour déduire les cumuls mensuels moyens, et si les trous sont répartis aléatoirement.

Edited by mottoth
Link to post
Share on other sites

Il y a 4 heures, Higurashi a dit :

 

Il suffit de chercher un peu. En ce qui concerne l'Inde : http://science.sciencemag.org/content/314/5804/1442 

Je ne remets pas en cause l'évolution de cet indicateur pour des stations indiennes. Je dis simplement qu'aucune preuve physique vient lier la fréquence de ces évènements à la température dite globale. A ma connaissance le GIEC est très prudent là-dessus.

Link to post
Share on other sites

il y a 10 minutes, anecdote a dit :

Je dis simplement qu'aucune preuve physique vient lier la fréquence de ces évènements à la température dite globale. 

 

Pourtant c'est de la physique de base, Clausius-Clapeyron. Une atmosphère plus chaude a une pression de vapeur saturante plus élevée. Donc, quand les conditions sont favorables à de fortes pluies, ça rajoute comme le dit Cotissois, une pichenette supplémentaire (un facteur aggravant pour le dire plus clairement). Personne n'a dit que le RC crée des pluies extrêmes.

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

  • 5 months later...

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...