gugo

Du 12 décembre au 18 décembre 2016 prévisions météo semaine 50

Messages recommandés

Thexou62   

L'ensembliste NAEFS voit également une remontée des HP entre l'Islande et la Scandinavie. Et cela fait au moins trois jours désormais (cf mon message dans le Topic saisonnier). La remontée se ferrait plutôt en fin d'échéance de ce Topic.

A noter que cet ensembliste met cette anomalie de HP plus haut latitude que ce que l'on vient de connaître. Situation plus qu'intéressante à suivre donc.

Modifié par Thexou62

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
faycal   

En tout cas la PNA- a l'air de bien payer en Amérique du nord.

gfsna-1-192.png?12graphe9_1000___-91.40625_47.625_.gif

Sur le diagramme, on est quand même à la latitude de Paris, la moyenne ne dépasse -10° sur les 384h.

Pour l'Europe, on aurait toujours un régime de blocage qui tendrait néanmoins plus vers NAO+ que NAO-.

 

Modifié par faycal
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
thib91   

La persistance des conditions anticycloniques envisagée par les modèles devient remarquable, les diagrammes sont secs jusqu'en limite de prévisibilité sachant que l'on est déjà depuis une dizaine de jour en situation très anticyclonique.

Plus que le potentiel remontée des HP, le signal fortement anticyclonique jusque très LT est à mon sens assez exceptionnel et à suivre attentivement compte tenu des problèmes de qualité de l'air en cours. A mon avis nous n'avons pas finit d'entendre parler de pollution de l'air :/.

  • J'aime 12

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tao   

Bonsoir,

 

 

pvu15.png?run=run12model

c'est clair que le signal qui nous place dans l'alimentation de haut géopotentiels est ultra majoritaire, déficit de précipitations effectivement mais aussi la persistance d'une grande douceur en altitude qui pourrait devenir remarquable.

Les prévisions en plaine pourraient être plus complexes en fonction de l'intensité et de la direction du flux de basses couches, une belle illustration avec les conditions actuelles sur l'extrême nord-est.

Modifié par tao
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
gab89   

Le prévisionniste d'infoclimat est aussi désespéré que nous

'Prévisions de mercredi 07 à mercredi 21 décembre :
Beau temps sec et frais. Les faibles gelées du matin sur le nord-est évolueront vers un temps sec et stable, avec des températures de 5-7° sur le nord est, jusqu'à une quinzaine de degrés sur le sud-ouest sur toute la période.'

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Riki58   

A noter que sa bouge vers le negatif côté NAO, la phase MJO 5-6 jouant probablement sont rôle. L'AO, après avoir  crevé le plafond, ammorsserait une chute plus tardivement. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Run999H   

Je reste bien plus partagé sur le devenir de notre AF perso ! Certains scenariis de l'ensembliste americain renouvellent sans cesse l'alimentation chaude d'altitude mais on voit aussi que le VP est prêt à dégainer sur l'Europe de l'est. A la moindre faiblesse cyclonique Atlantique (restant largement à définir) on sent que l'alimentation subtropicale pourrait se faire plus à l'ouest en isolant à la fois des hauts geopotentiels plus au nord et en laissant l'Europe plonger dans des masses d'air tres froides. 

 

Au pire on a semblerait-il 3 scenariis possibles :

- un AF renouvelé régulièrement mais qui pourrait plutot diriger un flux d'est en surface nous maintenant alors dans des temperatures de saison.

- un AF qui se décale un peu vers l'ouest et le nord avec des conditions toujours plutot sèches mais un froid de BC plus sévère avec des temperatures sous les normales.

- un AF qui se décale franchement vers le nord et l'ouest avec évolution en blocage nordique et une masse d'air bien froide qui envahit le pays d'est en ouest à tous niveaux. Une vraie plongée en hiver en définitive.

 

Rares sont les scenariis en flux océanique (sud-ouest / ouest / nord-ouest) ce qui limite franchement la persistance de la grosse douceur. Quant aux 3 scenariis évoqués, ils sont à mon sens au coude à coude sur nos modèles donc patience pour voir qui l'emportera (sauf si un autre scénario veut entrer dans la course mais j'y crois peu...)

  • J'aime 11

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
gugo   
il y a 4 minutes, Riki58 a dit :

A noter que sa bouge vers le negatif côté NAO, la phase MJO 5-6 jouant probablement sont rôle. L'AO, après avoir  crevé le plafond, ammorsserait une chute plus tardivement. 

La aussi ça bouge unh? Les indices ils ont beau être joli ils font pas tout!

 

graphe_ens3_uei7.gif

 

gens-21-1-240_gzt8.png

 


En effet ce soir GEFS recul les conditions hivernales un classique et ça peut durer longtemps comme ça.

Tant qu'on gardera le froid au Balkans on aura rien, enfin les chances sont très réduites. Comme on le voit ci dessous au moment ou les conditions hivernales sont moins présentes en Grèce bizarrement les conditions hivernales chez nous font leurs apparitions:

 

graphe_ens3_gtd3.gif

 

 

Si on veut garder une pointe de positivisme c'est que l'écart type est éclaté tôt... et ça peut donc changer encore.

 

Citation

Quant aux 3 scenariis évoqués, ils sont à mon sens au coude à coude sur nos modèles donc patience pour voir qui l'emportera (sauf si un autre scénario veut entrer dans la course mais j'y crois peu...

C'est moins le cas ce soir en tout cas pour GEFS...  les conditions du premier de tes trois scénarios commence à ce dégager. Pour la toute fin de topic oui c'est encore partagé mais c'est loin et j'ai bien peur(ce soir)  que ça termine également en AF bien solide sur la France.

Modifié par gugo
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 59 minutes, gab89 a dit :

Le prévisionniste d'infoclimat est aussi désespéré que nous

'Prévisions de mercredi 07 à mercredi 21 décembre :
Beau temps sec et frais. Les faibles gelées du matin sur le nord-est évolueront vers un temps sec et stable, avec des températures de 5-7° sur le nord est, jusqu'à une quinzaine de degrés sur le sud-ouest sur toute la période.'

 

 

Tu parles de décembre 2015 ? 😊

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"C'est moins le cas ce soir en tout cas pour GEFS...  les conditions du premier de tes trois scénarios commence à ce dégager. Pour la toute fin de topic oui c'est encore partagé mais c'est loin et j'ai bien peur(ce soir)  que ça termine également en AF bien solide sur la France".

Tout dépend du point de vue de chacun. Bien qu'effectivement, le manque de neige commence à se faire sentir sérieusement en basse/moyenne montagne, puisque certains sur ce forum partage leur opinion et leur ressenti, je préfère largement cette situation à un flux zonal apportant douceur, pluie et des conditions largement dépressionnaires surtout après les pluies "plutôt bénéfiques et abondantes en ce mois de novembre". Cependant, il est indéniable qu'en ce type de situation, la qualité de l'air est un problème sérieux à prendre en considération.

Ce soir, les modèles se dirigent en majorité vers une convergence : Celle de la poursuite de ces conditions largement anticycloniques. Il est vrai que le moindre décalage des centres d'actions aura une répercussion sur le temps "sensible" en France apportant tantôt des conditions plus douces ou tantôt des conditions plus froides (décalage à l'Ouest).

En utilisant les ensembles de GEFS avec le paramètre ecart-type, on se rend compte que jusqu'au 12, la situation est quasi "figée" comme le témoigne la carte des écart-types des Z500 ce lundi 12 décembre. On notera toutefois une incertitude légèrement plus importante au niveau de l'Europe Centrale :

 

gens-22-1-132.png

Cependant, dès le milieu de semaine, ces écart-types augmentent :

 

gens-22-1-180.png

Il est intéressant de superposer cette carte à celle des centres d'actions de GEFS Moyenne à cette même date :

gens-21-1-180.png

On notera surtout des incertitudes qui tendent à devenir importantes (+/- 15Hpa) pour ce mercredi principalement au niveau de l'Islande et donc à proximité du système dépressionnaire. Or, ceci est crucial pour connaître la suite, ceci permettant soit une poussée des hautes pressions à l'Est/à l'Ouest. Tant et si bien qu'à partir du 14-15 Décembre, la situation devient à mon avis imprévisible, "tout est possible". D'ici là, il ne fait aucun doute que les conditions anticycloniques seront prédominantes et que la probabilité de voir un flux zonal nous concerner est très faible.

 

  • J'aime 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
phil04   

Finalement au dela de 7 jours on a toutes sortes de previsions..certains sont certains d un af...d autres d un changement...d autres du froid....on a de tout mais finalement tres differend de 2015 ou chez nous aucune gelees et cette annee moins 1 a moins 5 tous les matins depuis 7 jours

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bien sûr que c'est différent. Mais pour les amateurs de neige ces gelées ont pour seul intérêt de refroidir le sol et donc de construire peu à peu des conditions favorables pour la tenue au sol dans l'hypothèse de l'arrivée d'un flux polaire. Mais je ne vois pas trop cette évolution à moyen et même long terme. Il y a bien quelques scénarii avec blocage nordique, mais le flux resterait continental. 

En outre le sol en moyenne montagne n'a rien de froid:  inversion récurrente et plus de neige depuis bien longtemps pour jouer le rôle de bouclier thermique le jour et d'accélérateur de refroidissement la nuit. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Comme supposé hier matin, la magnifique tentative des HG vers le nord atlantique prévue pour la fin de ce topic est retombée sur nous comme un soufflet !

La faute à qui ? Eh bien la reprise de la cyclogenèse au sud du Groenland bien sûr !

Donc bienvenu à nouveau à l'AF et retour d'un flou mou de sud (CEP) à ouest (GFS) en lieu et place de la bise d'est qui semblait pouvoir s'installer sur la durée...

 

Bref, pas de surprise, tout ceci est extrêmement classique à cette saison (et visible notamment sur l'évolution des runs GFS entre 00,  06, 12 et 18Z)

Bon, c'est encore loin et le soufflet peut renaître de ses cendres fumantes et gonfler à nouveau si l'on remet un peu plus de gaz au niveau subtropical !

 

L'inquiétant est de voir que dans quasiment toutes les configurations à venir les HP nous collent de près, avec leurs conséquences sur la qualité de l'air et la non recharge en eau des nappes

 

gfs-0-222.png?0

 

  ECM1-216.GIF

 

Modifié par sastrugis
  • J'aime 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 11 heures, Xx-antoine54-xX a dit :

"C'est moins le cas ce soir en tout cas pour GEFS...  les conditions du premier de tes trois scénarios commence à ce dégager. Pour la toute fin de topic oui c'est encore partagé mais c'est loin et j'ai bien peur(ce soir)  que ça termine également en AF bien solide sur la France".

Tout dépend du point de vue de chacun. Bien qu'effectivement, le manque de neige commence à se faire sentir sérieusement en basse/moyenne montagne, puisque certains sur ce forum partage leur opinion et leur ressenti, je préfère largement cette situation à un flux zonal apportant douceur, pluie et des conditions largement dépressionnaires surtout après les pluies "plutôt bénéfiques et abondantes en ce mois de novembre". Cependant, il est indéniable qu'en ce type de situation, la qualité de l'air est un problème sérieux à prendre en considération.

Ce soir, les modèles se dirigent en majorité vers une convergence : Celle de la poursuite de ces conditions largement anticycloniques. Il est vrai que le moindre décalage des centres d'actions aura une répercussion sur le temps "sensible" en France apportant tantôt des conditions plus douces ou tantôt des conditions plus froides (décalage à l'Ouest).

En utilisant les ensembles de GEFS avec le paramètre ecart-type, on se rend compte que jusqu'au 12, la situation est quasi "figée" comme le témoigne la carte des écart-types des Z500 ce lundi 12 décembre. On notera toutefois une incertitude légèrement plus importante au niveau de l'Europe Centrale :

 

gens-22-1-132.png

Cependant, dès le milieu de semaine, ces écart-types augmentent :

 

gens-22-1-180.png

Il est intéressant de superposer cette carte à celle des centres d'actions de GEFS Moyenne à cette même date :

gens-21-1-180.png

On notera surtout des incertitudes qui tendent à devenir importantes (+/- 15Hpa) pour ce mercredi principalement au niveau de l'Islande et donc à proximité du système dépressionnaire. Or, ceci est crucial pour connaître la suite, ceci permettant soit une poussée des hautes pressions à l'Est/à l'Ouest. Tant et si bien qu'à partir du 14-15 Décembre, la situation devient à mon avis imprévisible, "tout est possible". D'ici là, il ne fait aucun doute que les conditions anticycloniques seront prédominantes et que la probabilité de voir un flux zonal nous concerner est très faible.

 

Pour moi ces incertitudes sont surtout dans la zone barocline Atlantique, ce que je vois plus comme un possible décalage de 100km des centres d'action ou la génération éventuelle d'anomalies satellites. En outre l'écart type est plus faible sur la zone barocline européenne et c'est son positionnement à elle qui est la clé d'un décalage vers l'Ouest. 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Run999H   

Oui ce matin les modèles font grise mine avec omniprésence de hautes pressions sans cesses renouvelées... CEP nous met un flux d'est frais à froid en fin d'échéance quand les autres sont plus timides sur cette projection. Quant aux precipitations, dans tous les cas elles étaient vues faiblardes ou inexistantes dans tous les cas avec une activité dépressionnaire Atlantique de toute façon trop éloignée ! Ce mois de décembre pourrait être de nouveau tres sec comme beaucoup d'autres mois de décembre d'ailleurs mais contrairement à l'année dernière les excès de douceur seraient quand même limités... 

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 11 minutes, Run999H a dit :

Oui ce matin les modèles font grise mine avec omniprésence de hautes pressions sans cesses renouvelées... CEP nous met un flux d'est frais à froid en fin d'échéance quand les autres sont plus timides sur cette projection. Quant aux precipitations, dans tous les cas elles étaient vues faiblardes ou inexistantes dans tous les cas avec une activité dépressionnaire Atlantique de toute façon trop éloignée ! Ce mois de décembre pourrait être de nouveau tres sec comme beaucoup d'autres mois de décembre d'ailleurs mais contrairement à l'année dernière les excès de douceur seraient quand même limités... 

 

Oui, mais vraiment en toute toute fin d'échéance (h+240) et sans alimentation en air froid dans la masse...

Bon, après ce que l'on a vécu l'an dernier, on ne va pas non plus cracher sur un temps radiatif avec léger flux continental, certes sous un dôme chaud de HG !

Cela peut donner des gelées (au moins matinales) mais en contrepartie de l'absence de brassage encore une accumulation de pollution...

Pour "secouer" tout cela il faudrait que les BP relatives sur le bassin méditerranéen soient un peu plus dynamiques et creuses mais pour le moment on ne voit pas comment (le talweg atlantique à leur origine est un peu faiblard...)

 

 

ECM1-240.GIF?07-12

Modifié par sastrugis

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Riki58   

Vers un mois de novembre sans précipitation et des gelées fortes tous les jours dans l'est ?Ça se pourrait bien !  Impressionnant ces HG omniprésent.

Au delà de la recharge des Nappes, qui se portent bien, c'est le manque de neige dans les plus basses stations qui est  inquiétant.

 

Pendant que les USA et l'europe grelottent sous les vagues de froids a venir, nous gtelottons sous un froid d'inversion. Au final, beaucoup de monde grelottent, pour autant les causes en sont bien différentes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 29 minutes, Riki58 a dit :

Vers un mois de novembre sans précipitation et des gelées fortes tous les jours dans l'est ?Ça se pourrait bien !  Impressionnant ces HG omniprésent.

Au delà de la recharge des Nappes, qui se portent bien, c'est le manque de neige dans les plus basses stations qui est  inquiétant.

 

Pendant que les USA et l'Europe grelottent sous les vagues de froids a venir, nous gtelottons sous un froid d'inversion. Au final, beaucoup de monde grelottent, pour autant les causes en sont bien différentes.

J'aurais plutôt dit décembre. ^^

Précise que c'est l'Europe de l'est. ;)

 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gaël13   
il y a une heure, Run999H a dit :

Oui ce matin les modèles font grise mine avec omniprésence de hautes pressions sans cesses renouvelées... CEP nous met un flux d'est frais à froid en fin d'échéance quand les autres sont plus timides sur cette projection. Quant aux precipitations, dans tous les cas elles étaient vues faiblardes ou inexistantes dans tous les cas avec une activité dépressionnaire Atlantique de toute façon trop éloignée ! Ce mois de décembre pourrait être de nouveau tres sec comme beaucoup d'autres mois de décembre d'ailleurs mais contrairement à l'année dernière les excès de douceur seraient quand même limités... 

 

Pas au niveau des txm sur une moitié sud, on est quotidiennement sur du 14/17°C de tx tout de même, localement 18/21°C. Après on reste heuresement en dessous du niveau de 2015 ! Et en effet, on serait donc sur une alternance entre flux très mou de SO à SE anticylonique (suivant les régions également), avec donc une domination des HP sur l'Europe Centrale.

Modifié par Gaël13
  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tao   
il y a une heure, Riki58 a dit :

Vers un mois de novembre sans précipitation et des gelées fortes tous les jours dans l'est ?Ça se pourrait bien !  Impressionnant ces HG omniprésent.

Au delà de la recharge des Nappes, qui se portent bien, c'est le manque de neige dans les plus basses stations qui est  inquiétant.

 

humide

Bonjour,

 

ce n'est pas parce que novembre a été humide que tout l'automne l'a été: 

pluvio automne 2016.png

mis à part un quart sud-est, la pluviométrie reste déficitaire.

Je crois que, comme d'habitude, tu continues ton monologue sans tenir compte des informations que tu pourrais glaner ici ou là, distillant tes représentations sans confrontation à la réalité...

  • J'aime 14

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qui est assez cocasse c'est d'observer les graphes des ensembles, en mettant un coup de rétroviseur,et de zoomer sur TLT(au delà de 192h),j'en ai retrouvé un qui date d'il y'a quinze jours pour Paris,"sur l'ensemble les températures baissent a LT"...

graphe_ens3_cdb4.gif

 

Puis on regarde celui de ce matin (qui démarre donc a la fin de celui au dessus),je dirais pareil en fait,"sur l'ensemble les températures baissent a LT"...

graphe_ens3_ggp5.gif

 

Vous avez compris ou je veux en venir je pense...

 

  • J'aime 13

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jt75   

Cedski sur les prévisions court/moyen terme Alpes 2016/2017 a bien résumé la situation avec le texte: Pourquoi tant de haine, et l'image terrible pour les hivernophiles ouest européen:

 

50fc16de-2d34-4e55-90e3-77016c794354.jpg

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
frodon88   
Citation

Mais pour les amateurs de neige ces gelées ont pour seul intérêt de refroidir le sol et donc de construire peu à peu des conditions favorables pour la tenue au sol dans l'hypothèse de l'arrivée d'un flux polaire.

Euh o.O c'est pas la première fois que je vois cette affirmation -fausse- sur des fils ici ou là. Que le sol soit à -5°, 0° ou 5° en surface, il n'y aura pas ou alors très peu de différence sur la tenue d'une éventuelle chute de neige (dépassant évidemment le flocon à la minute). La neige accrochera dans tout les cas permettant à la temperature du sol en surface de se stabiliser à 0°. Si toutefois les conditions sont réunies (td à 0° ou moins). La seule influence que peut avoir des "sols chauds" sera sur le phénomène de tassement qui suit chaque chute de neige, qui depend également du type de neige tombé.

 

Cette affirmation fait partie de nombreuses idées reçues qui sont fausses, dont voici quelques exemples :

- il ne faut pas qu'il pleuve avant qu'il se mette à neiger, les sols seront mouillés et la neige ne tiendra pas.

- il ne peux pas neiger en dessous de -5°.

- ils annoncent 10° aujourd'hui dans un air bien sec (Td négatif) et un ciel clair, la neige doit prendre une sacrée claque.

 

Fin du HS. Côté prévision ils devraient continuer à faire plus froid en plaine qu'en moyenne montagne, dans un régime restant très sec permettant ainsi que boucler un mois glissant sans la moindre goutte sur de nombreux points, comme ici où il s'agit de la période la plus humide de l'année (~200mm).

Modifié par frodon88
  • J'aime 10

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.