Dionysos

Réchauffement climatique et extension du climat méditerranéen

Messages recommandés

Pour reprendre un peu cette question.

L'ensoleillement est un des paramètre fort pour définir le climat méditerranéen (mais bien sûr pas le seul....)

En France, la ligne des 2400h correspond ainsi quasi parfaitement à l'aire d'extension du chêne vert ou de l'olivier....

 

Or pas de doute, les fortes valeurs de l'ensoleillement remontent vers le nord depuis ces dernières décennies.

Deux exemples sur les stations emblématiques de le vallée du Rhône : Lyon et Montélimar.

 

Lyon : décennie 1990 : 1932h

              décennie 2000 : 2072h

              décennie 2010 : 2125h (incomplet)

 

Montélimar : décennie 1990 : 2343h

                              décennie 2000 : 2465h

                              décennie 2010 : 2501h (incomplet)

 

Alors certes, la variabilité naturelle fait qu'une comparaison entre décennie peut être brouillée par du bruit. On sait par exemple que la décennie 1990 noyée sous des flux d'ouest constants a été plus pauvre en ensoleillement que les décennies passées...

 

Il n'empêche que les résultats que nous avons méritent quand même que nous nous posions la question.

Jamais dans l'histoire de la station de Lyon-Bron nous n'avons eu un ensoleillement aussi élevé.

En clair depuis 2000 Lyon est à 2100, avec pourtant un "nouveau" matériel qui est un peu plus exigeant pour accepter une heure de soleil.

Montélimar à 2500....avec toutes les questions que nous avons pour cette station.

 

Le RC semble possiblement à l'œuvre ici aussi : les pressions sont progressivement plus élevées en vallée du Rhône (Cf le topic dédié à la question) et les seuils de condensation pour avoir du brouillard fin d'automne/début d'hiver) sont  moins souvent atteints.

 

Soyons attentifs aux années à venir, mais après le record de l'année 2015, l'année 2017 pourrait ravir de nouveau la première place...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est la présence et la distribution du relief qui permet un très bon ensoleillement près de la Méditerranée, qui y annihile ou y atténue fortement l'activité des perturbations venues de l'ouest ou du nord et au contraire y renforce les perturbations  venues du sud ou de l'Est, plus rares mais au potentiel pluviométrique plus élevé. D'où un climat constitué de longues périodes sèches et de courts mais intenses épisodes pluvieux, sans parler des vents forts par effet Venturi. 

Imaginez que soient aplanis les Pyrénées, le MC et les Alpes. Il adviendrait donc de temps à autre des vagues de froid continentales brutales interdisant probablement la culture de certains arbres fruitiers par exemple. Le climat aurait un caractère plus humide mais chaud l'été, et plus froid l'hiver, un peu et en partie comme dans la plaine du Pô ouverte aux influences continentales (froide bora en hiver).

Les principaux reliefs n'étant pas amenés à évoluer rapidement, je ne vois pas comment les principales caractéristiques du climat méditerranéen s'imposeraient au sud-ouest et au centre-Est de notre pays.

  • J'aime 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je ne pense pas en effet que le climat med. s'impose dans le sud-ouest ou le centre-est, par contre il me parait clair qu'il remonte progressivement le couloir rhodanien ainsi que les vallées des principaux affluents du Rhône. aussi, il monte en altitude sur les contreforts du massif-central. 

chez moi en Ardèche méridionale, carrefour climatique depuis toujours,  les caractères méd. ne font que s'amplifier ces dernières années : vents violents et asséchant, longue période de sécheresse, automnes très doux voire chauds... les T° moyennes augmentent et les étés caniculaires sont bien plus fréquents tandis que les épisodes de glaces et de neiges tendant à disparaitrent. 

et de façon évidente, on voit des espèces telles que châtaigniers, merisiers, pommiers et poiriers sauvages, fresnes,etc... dépérirent dans de nombreuses zones au profit des chênes verts et kermès et des pins maritimes et laricio. 

de même, la production d'olives se répand vers l'ouest et le nord assez rapidement et on voit des oliviers fructifier joliment dans des coins où il y a encore 15 ans la châtaigne régnait sans partage. 

il est aussi clair que les cigales remontent elles aussi et surement d'autres espèces du sud avec elles.

 

  • J'aime 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.