mickael26

Relevés ensoleillement VP2

Messages recommandés

Bonsoir à tous,

 

Je me pose beaucoup de questions sur les mesures du pyranomètre de la VP2.

 

Je m'explique: mes relevés donnent des résultats différents selon les sites où ils apparaissent, alors qu'ils ont bien évidement tous la même source de données...

 

Exemple pour la journée du 09/03/17:

 

- Sur Weatherlink: 8.8h

- Sur ROMMA: 4.8h

- Sur Météociel: 4.5h

- Sur Infoclimat: 3.5h

 

Ce n'est qu'un exemple, c'est à peu près comme ça tous les jours. Du coup, je ne sais pas à quoi me fier, moi qui voulait avoir une réelle idée de l'ensoleillement dans mon coin, me voilà quelque peu perdu...

 

Du coup, je compte beaucoup sur vos avis et commentaires pour savoir ce qui se passe !

 

Merci à tous par avance !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sur IC, ta station a été offline jusqu'à 9h du matin, donc il manque nécessairement des heures au compteur: http://www.infoclimat.fr/observations-meteo/archives/9/mars/2017/saint-sorlin-en-valloire/000B5.html?graphiques


La méthode weatherlink consiste en un bête seuil à paramétrer soit-même, à 120 ou 150 W/m². Pour MC et ROMMA; je suppose qu'il font comme IC sur la base d'un seuil calculé dynamiquement à partir de la latitude, la longitude, la date et même la T°C pour tenir compte des spécifications de la sonde Davis. 


 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Très juste, j'ai pris le jour à pas prendre en exemple 😁😁😁.

 

Voyons pour le 1/03/17

    - Weatherlink: 4.6h

    - Infoclimat: 0.5h

    - ROMMA: 0.7h

    - Meteociel: 0.5h

 

Ou encore le 2/03/17

    - Weatherlink: 5.0h

    - Infoclimat: 1.5h

    - ROMMA: 2.0h

    - Meteociel: 1.9h

 

 

Ce qui me choque surtout et que je ne comprends pas au final, c'est la valeur de Weatherlink systématiquement largement supérieure aux autres.... Ce qui fait que sur le mois de février par exemple, si je prends les chiffres de Weatherlink, cela me donne un ensoleillement digne de celui la côte d'Azur ou du Languedoc Roussillon.....

Modifié par mickael26

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Raison pour laquelle la valeur weatherlink est tout simplement A IGNORER!

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il a été dit maintes fois que la méthode de calcul de WeatherLink est archi nulle !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La majorité des amateurs critique leur central météo alors dans ce cas, pourquoi ne pas en fabriquer une qui serait parfaite ?

Quand je parle de fabrication, ce n'est pas assembler quelques pièces mais concevoir totalement pluviomètre, girouette, anémomètre, capteurs UV et de rayonnement solaire ainsi que toute l'électronique gravitant autour !

Bien sur, la conception d'un site personnel présentant les données, parfaites elles aussi, est de mise. Ce serait sans doute mieux que de transmettre automatiquement des relevés vers des sites imposant des calculs de seuils sans connaître véritablement la topographie des lieux de relevés.

 

Exploiter un matériel météo, quelque soit le type et la marque, n'est là que pour connaître ce qu'il se passe dans un rayon restreint. A quelques centaines de mètres de la centrale les conditions peuvent varier beaucoup, vallée, cours d'eau, plaine, zone citadine, voir autoroute, etc ... et influencent énormément les conditions météo et la mise en place des capteurs selon les recommandations officielles ne permettra jamais une parfaite source de données, du moins pour le particulier qui n'a généralement pas trop le choix de son territoire privé.

Sans vouloir faire du n'importe quoi, il faudrait relativiser et commencer par étudier un peu la micro région d'implantation du système, par exemple en relevant de visu les heures d'ensoleillement afin de comparer avec le matériel.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Il ne suffit pas d'avoir un capteur d'ensoleillement pour mesurer des durées d'ensoleillement !

Il faut aussi un logiciel de calcul, et surtout s'entendre sur une définition.

 

Pour un lieu donné, il faut aussi que le capteur voit toujours (toute l'année) le soleil jusqu'à l'horizontal (plaine ou plateau dégagé de tout obstacle); ce qui est très rare à obtenir (y compris pour les stations MF qui mesurent l'ensoleillement !).

Ici je suis bien placé (mais ce n'est pas tout à fait un hasard !)

 

Si ton calcul est fait par un site distant (Infoclimat ou autre), celui-ci cumule les données de chaque transmission, il faut donc que celles-ci soit régulières, fiables, et sans interruption.

(et comme déjà dit il existe de nombreuses méthodes de calcul différentes)

 

C'est a mon avis beaucoup plus sûr de faire le traitement soi-même (avec un logiciel sur son PC).

 

Le logiciel Wswin32 est assez bien fait pour cela (mais avec des coefficients assez longs à régler), bien que pas parfait avec un pyranomètre Davis. (Tudgur a bien étudié ça aussi !)

 

Je me demande même, avec ce même logiciel, si, avec mon capteur (adaptable sur station Davis), les résultats ne sont pas meilleurs ? (sic JackT et le forum Wswin32)

 

Concernant les références (pour faire des comparaison), le mieux est encore MF, mais toutes ses stations ne mesurent pas l'ensoleillement. Il n'est donc pas sûr d'en trouver une proche de chez soi.

Les données horaires sont payantes, mais à partir des données quotidiennes elles sont disponibles, par exemple ici (pour Trappes):

http://www.meteofrance.com/climat/france/trappes/78621001/releves

 

Mais encore une fois, la définition de MF est contestable, et l'emplacement de cette station n'est pas entièrement dégagé: j'ai eu l'info par le technicien lui-même lorsque j'avais acheté des données horaires il y a quelques années.

 

 

Depuis août 2006 j'expérimente une méthode de mesure originale de mesure des durées d' ensoleillement et de la couverture nuageuses.

Je compare en permanence avec la station MF de Trappes (12.5 Km d'ici) (avec les réserves citées ci-dessus).

Et aussi bien sûr avec ce que je vois par ma fenêtre ! (comme le suggère très justement Clodmu !)

 

Tu peux trouver sur mon site toute cette étude (avec le capteur spécifique) ainsi que les généralités (page 1) sur cette mesure qui je pense t'intéresseront.

 

C'est ici:

http://michel.mo.pagesperso-orange.fr/ensoleillement/1_generalites.htm

 

 

Modifié par mm91

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, Sebaas a dit :

Sur IC, ta station a été offline jusqu'à 9h du matin, donc il manque nécessairement des heures au compteur: http://www.infoclimat.fr/observations-meteo/archives/9/mars/2017/saint-sorlin-en-valloire/000B5.html?graphiques


La méthode weatherlink consiste en un bête seuil à paramétrer soit-même, à 120 ou 150 W/m². Pour MC et ROMMA; je suppose qu'il font comme IC sur la base d'un seuil calculé dynamiquement à partir de la latitude, la longitude, la date et même la T°C pour tenir compte des spécifications de la sonde Davis. 


 

Oui c'est ça pour ROMMA ! La valeur légèrement plus élevée peut provenir du fait que nous utilisons le fichier historique des données  donc pas de trous en théorie, nous utilisons également toutes les valeurs au pas de mesure de la station donc potentiellement toutes les 5 minutes voire 1 minute dans certains cas, le résultat du calcul du seuil est également ajusté à la baisse avec un coefficient correctif qui a été défini suite à analyse. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.