Fil67

Du 8 mai au 15 mai 2017, prévisions météo semaine 19

Messages recommandés

Fil67   

Peut-être d'ores et déjà des choses à garder sous le coude pour la semaine du 8 au 15?

Compte tenu de la bonne fiabilité de GFS et d'EC jusqu'en fin de semaine prochaine, un petit détour précoce au-delà des 7 jours n'est pas forcément tout à fait inopportun.

 

Voici à 192 heures, soit 7 jours, la prévision de la situation synoptique générale selon le modèle américain:

gfseu-0-192.png

 

Et la vision européenne de la chose:

ECE1-192.GIF?00

 

Pour du J+7, on peut dire que les choses semblent actuellement plutôt bien cernées, dans les grandes lignes du moins.

L'absence sur cette carte de petites individualités perturbantes et trop imprévisibles ( cut-off ou autres ondulations secondaires) permet même de qualifier cette tendance de très bonne.

On a en effet des entités bien trempées: les hautes pressions nord-atlantiques, trônant fièrement entre Islande et Groenland, conservant encore momentanément leur racine subtropicale via la péninsule ibérique, un énorme cut-off sur les Açores, qui, vu sa taille et sa vigueur, ne devrait pas jouer de mauvais tours prévisionnels aux modèles d'ici là ( ou peu?). Autre élément d'importance à mentionner également: le bout de vortex polaire, qui étend son inflence depuis le nord-ouest de la Russie jusque sur l'ensemble de la Scandinavie, occasionnant au passage, avec l'aide de la cellule anticyclonique islandaise, un joli flux de nord à nord-est sur le nord de l'Europe.

Si le dessin est un peu moins soigné sur le sud de l'Europe, une observation pas spécialement poussée permettra néanmoins de repérer 2/3 choses qui là aussi se recoupent d'ores et déjà pas trop mal chez les deux modèles:

- d'une part l'extension des conditions dépressionnaires d'altitude et de surface de par l'Europe centrale jusque sur les rivages de la Méditerranée centrale

- la présence de petites anomalies pilotées par le flux dépressionnaire sur la périphérie de ce vaste talweg centre-européen ( Adriatique/Ukraine).

 

Bref, voici à proprement parler des simulations pour le moins unanimes ( à l'heure d'aujourd'hui, ce qui motive l'ouverture du topic 8/15mai)

 

Evidemment, prise telle quelle à l'instant T, cette synoptique prévue pour lundi en 8 fait forcément craindre un énième retour de manivelle sur l'europe occidentale par le nord, sous forme d'un flux polaire dépressionnaire.

Ca n'est cependant pour le moment pas réellement le scénario le plus probable chez le modèle américain, alors qu'il peut prendre un peu plus de poids chez l'européen - et notamment sur son déterministe, presque soutenu par l'ensembliste.

Trop tôt pour tergiverser là dessus cependant, et il y a plus intéressant.

Le maintien notable du cut-off sur les cartes ensemblistes des deux modèles jusque mardi 9 mai laisse en tout cas un vaste champ de manoeuvre à l'évolution possible du temps sur l'Europe.

La Scandinavie aura froid, ça c'est acquis ( sud Suède):

 

graphe_ens3_cqs3.gif

 

Les Iles britanniques ont de grandes chances de ne pas y couper non plus, même si il est actuellement encore des scénarios pour relever notoirement une moyenne à laquelle contribueront plus ou moins négativement run principal et de contrôle ( sud de l'archipel):

 

graphe_ens3_krb4.gif

 

En France, les options très fraîches à froides deviennent déjà minoritaires, témoignant peut-être de l'essoufflement de cette décharge polaire tardive ( centre du pays):

 

graphe_ens3_mdk7.gif

A vrai dire, selon GFS, c'est même carrément l'option douce qui prend le dessus sur les ensemblistes actuels.

Et oui, selon lui, l'influence du cut-off açoréen commencerait déjà à se faire sentir plus franchement, non pas en advectant réellement une masse d'air chaude par le sud-ouest ( en raison de la petite dorsale anticyclonique subtropicale résiduelle lui barrant le passage), mais plutôt en empêchant l'air froid de s'étendre plus avant vers le sud-ouest.

 

L'air chaud, d'ailleurs, voilà où il passerait: juste à l'avant de cette petite dorsale, sur la péninsule ibérique:

graphe_ens3_mtk2.gif

 

De là, direction le sud-est de l'europe, avec un graph tout bonnement impressionnant ce matin pour cette semaine du 8 au 15 mai:

 

graphe_ens3_aca3.gif

 

Même en ne tenant pas compte de la douce folie du déterministe, on note une nette remontée des températures de masse d'air à 1500 mètres sur cette partie du continent: le dôme à 15°C en moyenne en fin de graphique pourrait être un signal déjà assez fort en faveur d'une vague de chaleur estivale précoce par là bas.

Et ça ne serait pas si improbable que ça finalement, dans ce contexte d'échanges méridiens vigoureux à venir: le froid descend des régions polaires vers le nord-ouest et l'ouest de l'Europe, la chaleur africaine remonte en réponse des tropiques vers l'est et le sud-est du continent.

 

Toute la question pour cette semaine là va être de savoir l'intensité avec laquelle la coulée froide va pouvoir s'exprimer. Plus ça descendra vers le sud ( et là le nord de la France risque d'en faire les frais), plus ça remontera vers le nord à l'avant sur l'est de l'Europe.

Ca sent le combat de titans, et il ne serait pas moins étonnant qu'il ne se forme pas quelque part à moment donné une zone de conflit assez intéressante en terme d'activité météo.

La carte moyenne des ensemblistes de GFS et de EC donne cette image pour le 10 mai:

1493542503.png

 

Entourée en noir, la zone où le conflit pourrait déboucher sur l'activité la plus marquée, soit à l'intersection entre les apports d'air subpolaire par le nord à l'arrière du talweg scandinave et les remontées d'air subtropical par le sud à l'avant du cut-off sur les Açores, le tout dans un contexte plutôt dépressionnaire.

On verra bien, si ça se trouve, l'évolution ces prochains jours va quand même dévier vers une synoptique différente, ou bien des ajustements à court terme feront pencher la balance du temps concret d'un côté plus que de l'autre, mais situation intéressante à suivre.

 

 

 

  • J'aime 20

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
gugo   
Posté(e) (modifié)

Bonjour,

 

(Conclusion en fin de poste pour les flemmards xD)

 

Malgré une phrase qui permet de prouver qu'on doit rester prudent je te trouve très confiant Fil67 pour la situation du début de semaine.

 

En effet on a plusieurs éléments qui permettent de contredire la situation qui semble si bien huilé par l'accord GFS-CEP  à 192h (seulement) et l'image des diagrammes qui sont je trouve un peu trompeur.

 

 

  •   Premièrement: On observe des différences des 168h (topic précédent) assez notable entre le duo GFS/CEP et GEM-le panel GFS pour l'échéance à 192h dont tu parlais. Petite comparaison ci-dessous:

On voit 3 comportements différents de la goutte froide du topic précédent:

  - GFS avec une goutte froide (celle du topic précédent) qui se joint principalement au système dépressionnaire des acores. A une coulée froide dans le centre Russie et surtout un anticyclone Groenlandais non alimenté par la dorsale à l'ouest atlantique:

 

 77th.bmp

 

  - CEP semble semblable mais en vérité non. Tout d'abord la goutte froide se sépare en deux, une partie rejoint le système dépressionnaire des acores et l'autre la coulée froide en Russie qui est bien plus à l'ouest que GFS. Mais surtout ce qui est notable, c'est l’anticyclone groenlandais qui est très conséquent en s'étendant jusqu'aux Iles Svalbard et qui est alimenté par la dorsale à l'ouest de l'atlantique (même légende que chez GFS) :

 

 imkr.bmp

 

 

  -GEM lui envoie la goutte froide totalement du coté Russie mais la coulée est bien plus dans la partie centre de la Russie mais reste assez étendu, car l'anticyclone groenlandais est plus conséquent que GFS mais moins que CEP. C'est un peu l'entre deux. L'alimentation à l'ouest atlantique est bien là (même légende que chez GFS):

 

 3zqc.bmp

 

 

J'en viens donc au résultat de ses différences. 

 En effet on observe les prémices de comportement de temps différents à 192h, à 216h c'est un peu plus conséquent et à 240h c'est très voyant. :

 

 Le lundi à 192h, chez GFS on observe une situation particulièrement belle avec une pulsion chaude avec un flux plein sud (En gris (manque de qualité désolé) pulsions atlantique allant en haute latitude, en noir pulsion venant du continent africains dû au système dépressionnaire et en violet-rose le comportement du drain  froid. Même légende pour les 6 prochaines cartes.):

 

j9zp.bmp

 

Alors que chez CEP un dégradé ouest-est s'installe avec la coulée froide qui se rapproche de l'Europe centrale, à cause de l’anticyclone au-dessus de la coulée. 

 

 f0fc.bmp

Chez GEM le dégradé est bien plus marqué déjà mais la coulée reste bien plus à l'est à cause de l’anticyclone qui n'arrive pas à vraiment détruire le VP et passer au-dessus de la coulée froide. La synoptique à l’échelle Européenne voir de la France est donc déjà différente contrairement à ce que tu sembles dire :

 

 xl9h.bmp

 

Je saute 216h pour faire moins long. xD

 

A 240h le mercredi les différences sont énormes. On a tout d'abord GFS qui nous sort un énorme contraste nord-sud. La coulée froide se rapprocherait de nous car la veille anticyclone passerait au-dessus de la coulée ce qui favorise un rapprochement vers l’Europe centrale-ouest. 

 

zibn.bmp

 

gfs-1-240_rrc1.png

 

Chez CEP on a une réalimentation de la coulée, alors que le premier drain se rapprocherait considérablement de nous par l'appel du système dépressionnaire en atlantique, on aurait là aussi un contraste nord sud mais moins conséquent que GFS. 

 

 qeuo.bmp

Chez GEM c'est plutôt du classique on a une reprise de la dominance dépressionnaire en atlantique, empêchant le développement des HPs en haute latitude, la coulée resterait en Eurpe de l'est pendant que nous, on servirait de dorsale pour une coulée froide conséquente en Europe de l'est.

 

 ck8y.bmp

 

On observe donc 3 fortes différences entre les déterministes.

Quand on regarde le panel et non les graphes la situation est tout autant incertaine:

 

Les 3 scénarios différents de 192 à 240h chez les déterministes présents. Même si on a un scénario prédominant qui est le scénario GEM avec le contrôle et 11 scénarios qui le suivent. Alors qu'on n’a seulement 4 scénarios à la GFS et 5 à la CEP qui sont moins conséquent que ce que prévoit le déterministe CEP.

 

gens_panel_clj2.png

 

 

Au niveau de CEP quand on prend le diagramme de Colmar on se rend bien compte que les possibilités GEM sont possible tout comme les scénarios CEP avec un diagramme très éclaté, mais aussi une situation d'entre deux à la GFS semble possible. Chez l'ensemble CEP on a donc quelque chose de moins distinct que chez GFS.

 

 wpsb.png

 

On a donc une goutte froide vers les 168h et un comportement anticyclonique qui auront un role très important pour déterminer la situation que l'on aura.

 

  •  Deuxièmement, les différences d'un run à l'autre. Effectivement on peut commencer par les derniers runs GFS qui sont assez différent des uns des autres. On va comparer à l'échéance du mardi:

Hier le 0z avec une situation à la GEM0z: gfs-0-252iah3_mini.png  LE 6z d'hier une situation différente et peu visible à l'heure actuelle avec une circulation dépressionnaire gfs-0-240zlw3_mini.png Le 12z semblait confirmer cette circulation: gfs-0-240vmq4_mini.png  LE 18z nouveau changement avec un dégradé ouest est qui s'installe gfs-0-234uuc9_mini.png Le 0z du jour avec le dégradé nord sud: gfs-0-228dad1_mini.png Et le 6z qui vient de sortir suivant le 0z mais en moins intense avec un dégradé basculant en NO-SE en suite de run: gfs-0-222nve8_mini.png

 

 

On peut observer que CEP lui semble dans la continuité sur ces 3 derniers runs avec une augmentation crescendo du drain froid run après run

 

0z hier ECM1-240ikg5_mini.png 12z hier ECM1-240qus0_mini.png 0z du jour ECM1-216lyy5_mini.png

 

 

 

  • Troisièmement différents facteurs qui interrogent. En effet on a le facteur récurrence des derniers topics, il nous a démontré qu’un scénario type CEP semble fortement possible avec cette récurrence de drain froid. 

On  a également le MJO qui c'est éveillé et qui semble prendre une course en phase 7, une phase qui à des conséquences de NAO- en général. Mais on passerait très vite en phase 8 puis 1, des phases qui sont normalement sans grande conséquence pour nous, ce qui interroge sur la bonne tenu de l’anticyclone groenlandais en haute latitude.

 

ECMF_phase_51m_full.gif

 

 

 

Cependant le NAO semble bien confirmer tout ça avec une forte chute qui c'est bien confirmé, à partir de J+8 l'incertitude semble de mise entre une remontée ou une stagnation dans le bas. Ceci semble donc confirmer les possibilités de scénarios à la CEP avec un étalement anticyclonique en nord atlantique.

 

nao.sprd2.gif

 

 

Tous ces éléments viennent s'assembler les uns les autres. Même si on garde le mystère pour l'instant du passage en phase 8-1 du MJO. Personnellement je ne serai pas étonné de voir le NAO remonter à J+8 compte tenu du MJO. 

 

 

 

Pour conclure: Donc non la synoptique n'est pas du tout déterminer. Quand on voit les différences chez les ensembles et déterministes. 

Un scénario à dégager? Pour moi c'est le scénario CEP mais en plus mollasson que le 0z peut-être un peu dans le genre CEP12z d'hier. En effet on a quand même plusieurs facteurs qui favorisent ce scénario:

  • La régularité dans les derniers runs et la fiabilité de CEP aux échéances autour de 216h. 
  • Le comportement MJO-NAO
  • Et la récurrence des dernières semaines.
 
Merci de m'avoir lu. ^^
Gugo ;).
Modifié par gugo
  • J'aime 21

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
Il y a 5 heures, gugo a dit :

 

Merci de m'avoir lu. ^^
Gugo ;).

 

J'ai pas trop compris ou tu voulais en venir,mais merci quand même,ça fait de la lecture:D;)

 

Sinon ce soir l'américain se rapproche du CEP matinal,les "restes"de la GF qui va trainouiller la semaine prochaine (ré-alimenté par les anomalies basses Atlantique) fini par intéragir avec les BP scandinaves,la zone islando-groëlandaise est toujours sous la coupe des hautes-pressions,a voir si l'autre GF,celle des Açores, tiendra le choc pour maintenir un semblant de douceur sur le sud du pays (comme sur GEM) car sur le nord ça pourrait être compliqué...

gfs-0-192.png?12

 

 

Modifié par cédric du Lot
  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
gugo   
il y a 4 minutes, cédric du Lot a dit :

J'ai pas trop compris ou tu voulais en venir,mais merci quand même,ça fait de la lecture:D;)

Ou je voulais en venir?

 

C'est que la synoptique est loin d'être fixer comme piuvait le faire entendre Fil67 et le drain froid n'est pas fait même si c'est peut être la situation favorable 

 

Il y a 8 heures, Fil67 a dit :

Toute la question pour cette semaine là va être de savoir l'intensité avec laquelle la coulée froide va pouvoir s'exprimer.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fil67   
Posté(e) (modifié)
il y a 25 minutes, gugo a dit :

Ou je voulais en venir?

 

C'est que la synoptique est loin d'être fixer comme piuvait le faire entendre Fil67 et le drain froid n'est pas fait même si c'est peut être la situation favorable 

 

 

 

Merci pour tes explications Gugo.

Par contre, le drain froid n'est pas fait, certes non, ça n'est encore qu'une prévision virtuelle à J+++7. Cependant, avec le couple hautes pressions Groenland/basses pressions Scandinavie, il serait surprenant que de l'air froid ne parvienne pas à s'écouler en flux de nord à moment donné ( ça en aurait fait chialer plus d'un cet hiver cette synoptique). A voir jusqu'où vers le sud ça va pouvoir dégouliner, je te l'accorde, mais à priori, si le cut-off des Açores montre le moindre signe de faiblesse, le nord de la France aura de nouveau l'insigne honneur de pouvoir greloter ( ens EC de minuit à fond dedans, et GFS de ce midi se tâte sérieusement pour le coup aussi).

Entre nous, on parle presque simplement d'ajustements là, à savoir l'emplacement d'une masse d'air au millier de kms près à H240, de la broutille, qui aura ses conséquences niveau temps sensible, on est d'accord.

 

PS: j'ai oublié de rajouter que GEM, je n'en tiens jamais compte au-delà de 6 à 12 heures

Modifié par Fil67
  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 53 minutes, cédric du Lot a dit :

gfs-0-192.png?12

 

 

 

C'est bizarre cette synoptique. Un flux d'est du nord Russie à Terre-Neuve comme aux plus belles heures des hivers NAO-- 2009-2010. Sacré climat ! :D

  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lolox   
Il y a 14 heures, Cotissois 31 a dit :

 

C'est bizarre cette synoptique. Un flux d'est du nord Russie à Terre-Neuve comme aux plus belles heures des hivers NAO-- 2009-2010. Sacré climat ! :D

 

C'est exactement ce que je me disais ces derniers jours en regardant les modélisations... Une espèce de pseudo-zonal sous blocage s'est installé comme au cœur de l'hiver 2009/2010.

Le genre de situation qui ferait chavirer bien des passionnés en Hiver mais qui, arrivé début Mai, n'entraine plus l'enthousiasme de quiconque :D

 

Au cours de la semaine actuelle, le fort contraste entre l'air doux qui se maintient sur la péninsule Ibérique et les résidus d'air frais issus de l'advection de ce week-end sur le Nord du Pays peuvent laisser envisager une bonne instabilité dans un contexte assez peu dynamique.

De bon arrosages sont à prévoir sur la plupart des régions, les régions centrales semblant un peu favorisées de ce point de vue  ;)

 

C'est ensuite, échéance de ce topic, que les choses deviennent encore plus épineuses pour la prévision.

En effet, les interactions entre les différentes goutes froides ne permettent à ce jour pas de s'avancer dans le détail, tant ce contexte est délicat à cerner.

 

On peut noter une belle concordance entre les modèles ce matin :

 

CEP :

 

tempresult_lkp5.gif

 

GEM :

 

tempresult_yjl0.gif

 

Notre blocage Atlantique tendrait à s'évacuer, laissant alors la place à un vaste marais barométrique avec la persistance de nets contrastes thermiques entre le Sud et le Nord du Pays.

Bref, par rapport à la semaine actuelle ce serait à peu près : "On prend les mêmes et on recommence !".

 

Sur GFS, l'évolution de la synoptique est un peu similaire, mais laisse la porte ouverte à une évolution différente :

 

tempresult_nht2.gif

 

En effet, la goute froide Açorienne semble en mesure d'interagir assez loin sur l'Atlantique avec les anomalies qui descendent depuis le Groenland ce qui laisse la porte ouverte à la mise en place d'un système dépressionnaire qui par la suite serait en mesure de favoriser une remontée des HP  Nord Africaines en notre direction ce qui signerait la fin de ce temps instable, humide et parfois frais sur les régions septentrionales.

C'est à mon sens l'enjeu de cette semaine : Savoir si oui, ou non, les goutes froides vont continuer à gouverner les conditions météo en Europe Occidentale à l'issue de cette semaine 19.

  • J'aime 8

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une amélioration semble être possible en milieu de semaine, avec le retour d'un mercure de saison voir légèrement au dessus.

Néanmoins rien ne dit qu'on ne bascule pas dans un marais barométrique avec de possibles orages a la clef.

Qu'en pensez-vous ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

La hausse du mercure pour la semaine prochaine semble se confirmer mais aussi un possible marais barometrique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

délicat à dire en réalité. Je surveille les échéances du 10 et 11 avec attention car j'ai de gros shooting au Pays basque et j'ai besoin qu'il fasse beau! ^^

C'est vraiment pas gagné!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La bonne nouvelle est qu'après un week-end plutôt agité et humide l'amélioration générale interviendra dés lundi,dans une atmosphère apaisée,une pointe de fraicheur matinale et une journée sans excès coté thermique,cela devrait perdurer mardi et mercredi même si sur cette dernière journée ce sera déjà moins bien sur le nord.

Cette situation on la doit au comblement rapide des anomalies basses qui vont traverser le pays durant le week-end et au retour d'une dorsale anticyclonique pilotée par la GF des Açores (très a l'ouest tout de même),les BP de la scandinavie en Europe centrale restent sagement a leur place.

ECM1-120.GIF

 

La mauvaise nouvelle (enfin pour ceux qui aiment la stabilité) est que dés mercredi cette GF va tendre a se combler mettant a l'arrêt la pompe aux hautes -pressions et il n'en faut pas plus pour que les Basses-pressions continentales se décalent vers l'ouest entre l'Ecosse et l'Islande.

ECM1-168.GIFgfs-0-168.png

 

A terme un couloir a BP s'ouvrirai du centre Atlantique a la Scandinavie,selon sa position ou plutôt son inclinaison le flux se redresserai au sud-ouest voire au sud dans le sud-est du pays,une belle tranche du territoire se retrouverai en zone de conflit des masses d'air,en l'état pas mal d'instabilité serait donc a attendre en deuxième partie de semaine dans un air plutôt doux mais de saison.

ECM1-192.GIF

 

  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bruno 49   

Il reste cependant encore une incertitude dès 144 heures avec Ukmo qui ne voit pas du tout des basses pressions sur la Scandinavie à cette date ce qui pourrait maintenir un temps plus que printanire par la suite, mais il est seul et on ne sait pas ce qui l'emporterait par la suite. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour, comme je l'évoqué il y a quelque jours, ça sent le gros marais barométrique cette histoire avec des températures qui seront de saison, sans excès, qu'en pensez vous ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
akiva   
il y a 3 minutes, Haut-Forez42 a dit :

Bonjour, comme je l'évoqué il y a quelque jours, ça sent le gros marais barométrique cette histoire avec des températures qui seront de saison, sans excès, qu'en pensez vous ? 

Le marais barométrique c'est en période de canicule ou de smog,donc c'est contradictoire ton histoire.. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

heu, un marais barométrique est une zone de l'atmosphère entre deux systèmes météorologiques ou centres d'action, dans laquelle la pression varie peu...

Disons que qu'une canicule et des brouillards peuvent survenir pendant un marais barométrique, mais que l'un et l'autres ne sont pas responsables du marais.

Ils en sont plutôt l'une des conséquences possibles.

  • J'aime 10

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, akiva a dit :

Le marais barométrique c'est en période de canicule ou de smog,donc c'est contradictoire ton histoire.. 

Canicule comme "smog" sont plutôt liés a un géopotentiel élevé donc anticyclonique,en été pour l'un,en hiver pour l'autre.

Le marais barométrique permet aux conditions locales (sur les massifs,zone humides ou boisées,grandes plaines,etc ) d'influencer directement sur le temps par le biais de la convection et donc d'orages par exemple lorsque les basses couches de l'atmosphère se réchauffent au printemps ou en été,la circulation étant aussi peu dynamique des fronts humides peu mobiles peuvent parfois naitre de façon anarchique.

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
skye   

Et sinon, la semaine en question, vous la voyez comment ?

 

UKMO semble se ranger et la dégradation devrait arriver mercredi par le Sud-Ouest, non ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 28 minutes, skye a dit :

 

 

UKMO semble se ranger et la dégradation devrait arriver mercredi par le Sud-Ouest, non ?

 

 

Je ne vois pas trop en quoi il s'est rangé vu qu'hier il s'arrêtait a mardi et n'était pas fondamentalement différent de ses collègues a la même échéance...:)

La prévision a peu bougée aujourd'hui,début de semaine convenable avant que la petite dorsale anticyclonique mais plutôt occidentale responsable cette accalmie ne s'effondre,dégradation probable du temps entre mercredi et jeudi sans doutes,orages envisageables dans un flux de sud-ouest humide,thermomètre de saison.

ECM1-168.GIF?04-12

gfs-4-168.png?6

On surveillera un éventuel décalage plus occidental de l'intéraction des BP sur l'Atlantique qui pourrait ramener plus de douceur sur le pays a l'avant du système (scénario minoritaire mais pas totalement exclu).

  • J'aime 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fil67   
Posté(e) (modifié)
Le 30/04/2017 à 11:00, Fil67 a dit :

Voici à 192 heures, soit 7 jours, la prévision de la situation synoptique générale selon le modèle américain:

gfseu-0-192.png

 

 

La carte moyenne des ensemblistes de GFS et de EC donne cette image pour le 10 mai:

1493542503.png

 

 

 

N'empêche, encore une belle performance, à grande échelle je précise, des modèles pour une prévision à 8 jours:

Cf ci-dessus tout en haut la carte postée dimanche dernier pour lundi qui vient.

Et voici la prévision actuelle de l'américain pour ce même lundi:

 

gfseu-0-72.png

 

 

Franchement, difficile de faire vraiment mieux. En regardant de plus près les cartes de GFS, on peut même y retrouver les 4/5 ondulations secondaires qui ourlent le vaste talweg centre-européen, quasiment aux mêmes endroits: Ecosse/mer du Nord - Bénélux/SW Allemagne  -  Sud/nord Italie  -  c'est bien plus diffus sur le sud-est de l'Europe  -  mais de nouveau Ukraine/Mer Noire.

 

 

Et concernant le 10 mai, soit mercredi prochain

gfseu-0-120.png

La prévision actuelle de GFS concorde fort bien avec la carte moyenne des ens EC/GFS postée dimanche dernier aussi ( on était là sur une prévision à 10 jours!). Il y avait même déjà la dépression continentale sur la frontière Russie/Kazakhstan ( 995 hPa chez GFS ci-dessus, et ondulation à 1010hPa sur la carte moyenne GFS/EC en haut du poste).

 

Modifié par Fil67
  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fil67   

Point prévisions générales pour la semaine prochaine.

Avant cela tout de même, un rapide coup d'oeil du côté de la synoptique en comparant les panels GFS et EC. 

 

1494001600.gif

 

La situation semble remarquablement bien appréhendée à en juger par la concordance des deux modèles jusqu'assez loin dans ce comparatif.

On a certes un petit décalage de présentation de 6 heurres entre GFS et EC sur cette animation, mais encore une fois, cela n'influence en rien l'impression finale d'unanimité.

Si l'évolution ne nous réserve pas de revirement généralisé, la tendance semble franchement bonne pour la semaine prochaine, au moins jusqu'à vendredi inclus, voire samedi. A partir de dimanche 14 par contre, stop.

Histoire de ne pas se fourvoyer ou de se laisser aveugler par une apparente entente des déterministes, un petit tour du côté des ensemblistes s'impose. Et là encore, ça débouche sur un consensus général, inter et intra-modèles.

Bref, de l'incertitude, il n'y a a pas trop pour l'instant ( sauf revirement généralisé encore une fois)

On peut donc s'immerger sans plus attendre dans une prévision plus détaillée au jour le jour pour la semaine prochaine.

 

Lundi:

 

gfseu-0-78.png?6

 

Synoptique bien tranchée, avec un cut-off massif sur les Açores et un boudin (pour changer de la patate) anticyclonique depuis les Iles britanniques jusqu'à Terre Neuve en passant par l'Islande et le sud du Groenland.

Petite dorsale résiduelle à l'avant du cut-off, sur la péninsule ibérique, reste de la réalimentation ce week-end de la cellule anticyclonique orientée de manière zonale sur le nord de l'Atlantique.

Sur le continent, ce sont les conditions dépressionnaires qui règnent en maître. De Brest à Astrakhan sur les rivages de la mer Caspienne et de Tunis à l'océan Arctique, le schéma est généralement cyclonique en altitude. Cela ne signifie évidemment pas que sur ce vaste territoire le temps sera à la pluie ou aux nuages.

Pour la France en tout cas, et pour ce jour férié dont on espère ne pas de réveiller avec la gueule de bois au lendemain des élections, le ciel proposera des éclaircies sans doute un peu plus nombreuses ou durables vers l'ouest, la façade est devant composer avec une nébulosité plus tenace. Des précipitations y sont encore possibles tout au long de la journée, surtout en début de matinée sur l'extrême est ( où ça mettra un certain à se remettre d'ailleurs)

 

 

Mardi:

gfseu-0-102.png?6

Refroidissement ante portas, pourrait-on penser à la vue de cette carte. Le flux en altitude est en effet orienté NNW depuis le Groenland jusqu'à l'Adriatique, et c'est à peu près  cet axe que va choisir l'isotherme du 0°C à 1500m pour effrayer les populations en mal de printemps. Manque de bol, pour celles situées plutôt au nord-est dudit axe, il faudra composer à nouveau avec les gelées nocturnes et les journées particulièrement fraîches. Pologne et Pays baltes pourraient même encore apercevoir des flocons à très basses altitudes, voire en plaine.

Au sud-ouest de notre ligne imaginaire, le printemps va vaillamment tenter de s'exprimer dans sa langue la plus douce. Pour la France, passer encore, mais de justesse. Plus on ira vers le sud-ouest, plus le printemps se teintera de couleurs estivales ( ça sera le cas localement pour l'Aquitaine déjà, mais surtout pour la péninsule ibérique où le 15/20 à 1500 m campera sur ses positions et sous un autre axe bien différent, à savoir celui de la dorsale résiduelle nord africaine).

Côté ciel sur le pays, rien de spécial à signaler pour ce mardi. Ce devrait être une journée fort sympathique la plupart du temps, sous l'influence passagère d'une dorsale secondaire, et en tout cas la plupart du temps sous processus de subsidence favorisant la dissipation des nuages, ou limitant leur formation, et ce de plus en plus clairement au fil de journée.

Attention à la nuit de mercredi, gelées blanches pas totalement impossibles sur un tout petit quart nord-est, en marge, faut-il le rappeler de la descente froide centre-européenne. A affiner et surtout à confirmer d'ici là, mais à priori rien d'aussi dommageable que plus récemment.

 

Mercredi:

gfseu-0-126.png?6

Le cut-off açoréen nous sauve la mise en projetant un talweg pile poil dans la bonne direction pour contrer cette nouvelle attaque polaire. On le voit sur la carte ci-dessus, le golfe de Gascogne verra un enfoncement dépressionnaire s'affirmer là où la veille on sentait la dorsale nord africaine faiblir tout en se retirant et vers le nord, et vers le sud, ce qui, avec beaucoup de malchance, aurait pu laisser le terrain libre pour l'avancée des conditions dépressionnaires froides centre-européennes.

Heureusement, le scénario, craint à moment donné la semaine dernière quand ce topic a été ouvert, ne se vérifiera pas, et ce talweg providentiel s'empressera mercredi d'advecter de l'air doux par le sud-ouest, propulsant l'isotherme 5°C/850hPa sur la totalité du pays, et repoussant ainsi la descente froide un peu plus au nord.

Journée intéressante d'un point de vue déroulement météorologique: avec l'advection douce, de l'air instable et quelque peu énergique va pouvoir se glisser par le sud-ouest. Il devrait gagner tout le quart sud-ouest en cours d'après-midi, pour grignoter ensuite du terrain ensuite sur l'ensemble de la façade ouest, mais à un timing un peu moins favorable alors ( fin de journée).

L'est et le nord resteront encore en marge de ce processus, bénéficiant ici d'une ultime influence anticyclonique résiduelle, comme en témoigne la carte ci-dessus, avec un axe que l'on peut dessiner de la Sardaigne au centre-est du pays.

Côté ciel, des précipitations aborderont la façade atlantique assez tôt en journée, probablement en cours de matinée déjà, le tout prenant au fil des heures un caractère orageux en progressant dans les terres.

Ca gagnera le nord-est en toute fin de journée, voire cours de nuit de jeudi ( à voir pour une possibilité orageuse ou pas).

 

Jeudi

gfseu-0-150.png?6

Mise en place d'un flux de sud-ouest dépressionnaire, doux et humide. Trop tôt pour localiser quoi que ce soit, mais ça défilera dans ce courant de sud-ouest. Sans doute une ligne pluvio orageuse assez active parviendra-t'elle à arroser une diagonale assez généreusement. L'extrême est serait à priori momentanément un peu en marge dans ce flux qui a tendance à vouloir se redresser.

 

Vendredi:

gfseu-0-174.png?6

Config inchangée, toujours du sud-ouest dépressionnaire. Excellent pour la nature, qui a besoin d'eau et de douceur après les épreuves sèches et fraîches auxquelles elle a été soumise ces derniers 15/20 jours.

Le gros truc à surveiller pour cette seconde moitié de semaine, ça va être le comportement de la dorsale centre-européenne. On sent le flux de sud-ouest prêt à basculer SSW, ce qui serait dans ce cas suffisant pour laisser planer des doutes sur les opportunités d'arrosage conséquent sur l'extrême est du pays ( nord-est y compris).

On parlera sans doute toujours d'une diagonale pluvio instable sur la France, mais inutile encore une fois de vouloir trop localiser ou catégoriser à cette heure-ci. Ca se décantera dans le courant de première moitié de semaine.

Quoiqu'il en soit, les cumuls pourraient localement finir par devenir vraiment significatifs là où les passages pluvieux ou orageux se multiplieront. A voir pour des "surplus" éventuels, après la période de disette...

 

On tente encore samedi en 8, mais là on perd en lisibilité, et en clarté niveau temps concret:

gfseu-0-198.png?6

Le flux de sud-ouest deviendra moins vigoureux, mais en conservant une masse d'air très humide et toujours globalement instable, les risques de voir les précipitations s'éterniser sur certaines régions ne sont pas nuls, avec les probables soucis qui en découleraient.

 

Et on arrête là, la suite à partir de dimanche étant actuellement vraiment trop floue pour une approche sinon plus détaillée ou moins moins grossière.

 

 

 

 

 

  • J'aime 19

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sebb   
Posté(e) (modifié)

Pour l'anecdote, Un  papi qui ne plaisantait pas, m'a dit tout à l'heure sur un ton affirmatif que la journée du 14 Mai serait abondamment arrosée, pas vu depuis 50 ans m'a t'il dit. Il n' a pas voulu me dire comment il le savait. Si il se passe un truc de fou, on ne pourra pas dire qu'on ne l'avait pas abordé^^

 

Plus objectivement, je ne vois pas trop ce que je pourrais ajouter à l'analyse qui précède et qui colle à ma vision des choses.

Modifié par sebb
  • J'aime 7

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir , 

Vu que personne ne semble publier , je décide de publier ;) 

La synoptique semble se caler petit a petit pour la semaine du topic a venir. 

Lundi serait une journée plutôt assez belle avec une amélioration a noter après les passages des pluies du weekend ! 

Mardi une belle journée en perspective avec le retour du soleil et des températures qui augmenteront 

Mercredi serait encore une ''assez belle journée au Nord" avant l'arrivée de nuages plus nombreux sur le Sud et des averses 

Jeudi serait placé sous le signe d'une dégradation orageuse avec la journée de Vendredi le tout dans une ambiance douce et instable

Pour le weekend a venir : 

Le scénario qui semble prendre le chemin ce soir serait le retour de l'Anticyclone dés Dimanche 14 Mai... mais tout cela reste a confirmer ! 

En conclusion , un début de semaine calme avant l'arrivée d'une dégradation pluvio-orageuse a partir de Mercredi-Jeudi et (possiblement le retour de l'Anticyclone en fin de semaine début du topic 15 MAI)? 

Une semaine intéressante et a suivre... ;) 

  • J'aime 6

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis d'accord dans l'ensemble avec toi, kevinsimon10, mais le retour de l'anticyclone pour le week-end prochain reste à confirmer...

Pour la probable dégradation orageuse, reste à voir la chronologie, l'intensité... Mais ça pourrait être assez intéréssant ;)

A suivre :) 

Bonne soirée !

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.