Barry

Prévisions dans le Nord-Est - Août 2017

Messages recommandés

Les dernières actualisations des modèles diminuent assez sensiblement les précipitations surtout sur la FC. Il y a 48h on pouvait espérer un gros arrosage, ça semble compromis avec un passage rapide du front. Cependant ça devrait être convectif avec un risque d'orage marqué, à voir ça reste aléatoire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Pour moi ça à très peu changer, on verra bien en live ce que ça donnera, faut pas trop regarder dans les détails, le front est calé sur tous les modèles il y aura juste à déterminer, les cumuls en live. Limite j'ai l'impression pour moi que ça s'arrange même un peu plus. Probablement un des dernier risque d'orage de la saison.

Modifié par du 25
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, du 25 a dit :

Pour moi ça à très peu changer, on verra bien en live ce que ça donnera, faut pas trop regarder dans les détails, le front est calé sur tous les modèles il y aura juste à déterminer, les cumuls en live. Limite j'ai l'impression pour moi que ça s'arrange même un peu plus. Probablement un des dernier risque d'orage de la saison.

Plus rien ou presque pour la FC sur AROME. Pas vu les sorties des autres modèles mais ça semble mal partit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
Il y a 9 heures, du 25 a dit :

Pour moi ça à très peu changer, on verra bien en live ce que ça donnera, faut pas trop regarder dans les détails, le front est calé sur tous les modèles il y aura juste à déterminer, les cumuls en live. Limite j'ai l'impression pour moi que ça s'arrange même un peu plus. Probablement un des dernier risque d'orage de la saison.

Derniers orages = non , possible jusqu'en octobre ;) 1 er octobre 2004 j'ai flingué mon PC sur un éclair 

5 à 10mm possible ce soir à mon avis :) 

Arome a fait quelques loupés sur orographie , wrf et arpège bons ce matin

Modifié par pablo25
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui je sais pablo25, je voulais dire de l'été plutôt, les orages au mois d'octobre ont pas le même aspect je trouve. Et après éventuellement, il y a les orages de masse d'air froid qui peuvent éclater quasiment toute l'année.

Du coup ça à continuer à bien évoluer, à la base on était pas sencer avoir autant de soleil aujourd'hui. Pour moi les indices sont plutôt pas trop mauvais, je pense qu’arôme sous estime cette dégradation pluvio-orageuse au moins sur notre région (FC).

Peut être le contraire d'un flop si l'ont s'en tient qu'au champ précipitation, je vois notre région bien placer avec une énergie qui a été revu un peu à la hausse dans les précédente sorties grâce au ciel moins encombré que prévu, suffisant pour soutenir des orages faibles à modérés.

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Finalement c'est peut être possiblement pas les dernier orages de l'été???

 

gfs-0-216_jwn6.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Finalement pour la semaine prochaine, la tendance chaude et mise en avant ces derniers runs comme en témoigne le dernier diagramme de gfs : 

 

Diagramme GEFS

 

Moyenne de 15°C à 850hpa globalement, donc de belles journées chaudes à prévoir encore notamment en début de semaine. La suite de la semaine s'annonce plus instable mais globalement encore assez chaude. C'est également le cas sur Cep même si il y a des divergences encore. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un gros pic de chaleur en fin de semaine?

C'est la tendance qu'envoie le DET mais pas encore suivi par tout l'ENS.

 

D'ici là, pas de changement par rapport au post de Simon, une belle semaine avec les 30° sans doute atteints/dépassés en plaine d'Alsace à partir de mercredi jusqu'à samedi au moins.

 

Si le coup de chaleur de la fin de semaine se confirmer (rien ne permet de l'affirmer à 100%), on serait une 3ème année consécutive avec coup de chaud marqué en dernière décade d'août

graphe3_1000___7.76751_48.5794_Strasbour

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Oui Romain c'est la tendance à l'allongement des étés et plus globalement de la saison chaude...et ce n'est sans doute pas terminé.

 

A Nancy, la température moyenne 1987-2016 de la troisième décade d'Août est désormais plus élevée de 2° que la moyenne 1951-1980! Elle est même plus élevée que la moyenne des décades du cœur de l'été (D3 de juillet et D1 d'août) toujours entre 1951et 1980. Jusque fin août le potentiel très chaud et orageux est donc encore à surveiller, d'ailleurs un axe classique SO/NE potentiellement instable se dessine également pour la fin de semaine, à suivre.

 

Modifié par thib91
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On verra, je me rappelle de Septembre dernier qui etait très chaud!! Sur la plaine d'Alsace. Peut être une récurrence aux étés allongés et au températures plus douce.....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 42 minutes, thib91 a dit :

Oui Romain c'est la tendance à l'allongement des étés et plus globalement de la saison chaude...et ce n'est sans doute pas terminé.

 

A Nancy, la température moyenne 1987-2016 de la troisième décade d'Août est désormais plus élevée de 2° que la moyenne 1951-1980! Elle est même plus élevée que la moyenne des décades du cœur de l'été (D3 de juillet et D1 d'août) toujours entre 1951et 1980. Jusque fin août le potentiel très chaud et orageux est donc encore à surveiller, d'ailleurs un axe classique SO/NE potentiellement instable se dessine également pour la fin de semaine, à suivre.

 

 

On peut même allonger la sauce jusqu'en première décade de septembre. Evolution de la température moyenne du 20 aout au 10 septembre ( sous forme de moyenne glissante sur 10 ans, à partir de 1971, pour Strasbourg)

 

1503326357.jpg

 

On a pris pas loin de 2°C sur cette fourchette, comme quoi début septembre contribue maintenant lui aussi fortement au réchauffement des fins d'été.

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
il y a une heure, Fil67 a dit :

 

On peut même allonger la sauce jusqu'en première décade de septembre. Evolution de la température moyenne du 20 aout au 10 septembre ( sous forme de moyenne glissante sur 10 ans, à partir de 1971, pour Strasbourg)

 

 

 

On a pris pas loin de 2°C sur cette fourchette, comme quoi début septembre contribue maintenant lui aussi fortement au réchauffement des fins d'été.

 

J'ai comparé pour la station de Nancy-Essey la température moyenne de l'ensemble des décades de l'année entre les périodes 1951-1980 et 1987-2016, plusieurs constats :

 

- Ce sont les cœurs de l'hiver et de l'été qui ce sont le plus réchauffés, avec

  • +2,4° et +2° pour les D1 et D2de Janvier
  • +2° et +2,3° pour les D2 et D3 de juillet ainsi que +2,1° pour les D1 et D2 d'août,

- La période de fin janvier à début février, le mois de septembre et la période de fin mars à début avril sont celles qui ce sont les moins réchauffées (evol.<1°),

 

- Au niveau des températures moyennes actuelles de Nancy, elles correspondent à celui que l'on trouvait  entre Lyon et Mâcon sur la période 1951 -1980,

 

- Pour retrouver actuellement des températures moyennes équivalentes à Nancy sur la période 1951-1980 il faut se rendre en Allemagne dans le sud de la Basse Saxe/nord Hesse vers Kassel, Gottingën...

 

En graphique

599afd781727e_Sanstitre2.jpg.29231f15093059f6f2920fc232cc755b.jpg

Modifié par thib91
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Fil67 a dit :

 

On peut même allonger la sauce jusqu'en première décade de septembre. Evolution de la température moyenne du 20 aout au 10 septembre ( sous forme de moyenne glissante sur 10 ans, à partir de 1971, pour Strasbourg)

On a pris pas loin de 2°C sur cette fourchette, comme quoi début septembre contribue maintenant lui aussi fortement au réchauffement des fins d'été.

 

Tu veux dire "à partir de 1981" comme le laisse supposer le graphique, je suppose?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, alsavosges a dit :

 

Tu veux dire "à partir de 1981" comme le laisse supposer le graphique, je suppose?

 

Non, c'est bien 1971. Sur le graph, le point 1981 représente la décennie 1971/1981, le 1982 celle de 1972/1982 , etc.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour revenir à nos moutons, aperçu de l'intermède estival/orageux des jours à venir.

 

COnditions potentiellement instables dès mercredi, jusqu'à vendredi de manière certaine, avec prolongation envisageable pour le week-end prochain. C'est ce que nous montre en tout cas le graph ensembliste américain des valeurs de CAPE pour Strasbourg:

 

graphe_ens5_qvv2.gif

 

Pour mercredi, aperçu de la config générale:

1503335766.gif

 

Une dorsale anticyclonique traversera très lentement le pays durant cette première journée instable. Elle ne s'évacuera hors de nos frontières qu'en cours de nuit de jeudi, laissant alors peu à peu place à un flux de sud-ouest progressivement plus dépressionnaire.

Auparavant mercredi, conditions par conséquent anticycloniques, avec une basse troposphère manquant un peu d'humidité. Dynamisme absent, le ciel s'en tiendra donc probablement à une version très épurée, avec quelques cumulus de chaleur pouvant garnir les reliefs l'après-midi. GFS qui pète un cash avec un cumul de 50mm en sortie brute sur le sud des Vosges, à attribuer naturellement au maintien de son penchant immodéré pour la convection vosgienne ;)

Averses et orages resteront les grandes exceptions de ce mercredi, et devraient se cantonner aux Alpes, plus à même de livrer ce petit surplus de "dynamisme" passif.

 

A la rigueur, le risque d'averses orageuses pourrait augmenter un peu à l'approche de la nuit, avec l'éloignement de la dorsale et l'affaiblissement du couvercle y étant associé. Une convergence de basse couche pourrait également emboîter le pas à la dorsale, favorisant encore la libération de la masse d'air encore énergique et instable.Vosges et Jura pourront alors eux-aussi se permettre le luxe d'orages faits maison. Débordements en plaine non exclus, ça dépendra de la vigueur de la convergence, et de son placement aussi.

 

Jeudi, sur fond de géopotentiel remontant un peu après la faiblesse passagère de la nuit, le flux s'orientera au sud-ouest et aura tendance à se renforcer.

1503336687.gif

Il sera cependant encore bien rectiligne, ne délivrant pas ou peu d'impulsion dynamique particulière. La masse d'air sera cependant sensiblement plus humide que la veille. LEs départs spontanés de convection seront de fait plus probables que mercredi. Mais à voir, le ciel sera sans doute déjà bien encombré en matinée, et l'évolution ultérieure en dépendra beaucoup.

 

Nouvelle hausse des géopotentiels par le sud vendredi avec placement provisoire sous dorsale chaude sur la façade est en journée. Une dégradation orageuse probablement marquée devrait s'organiser au fil des heures par le sud-ouest du pays. A voir ce que cela pourra donner par la suite sur le nord-est, mais le modèle américain simule pour le moment un blocage de la situation, l'est de la France restant longuement sous l'influence de la dorsale anticyclonique en flux de sud-sud-ouest très chaud, tandis que les orages pourraient s'en donner à coeur joie sur une diagonale Aquitaine/Ardennes.

C'est une tendance assez robuste côté américain depuis plusieurs sorties.

On risque de lorgner vers l'ouest ce coup-ci, ça nous changera de l'est ;)

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Fil67 a dit :

Pour revenir à nos moutons, aperçu de l'intermède estival/orageux des jours à venir.

 

COnditions potentiellement instables dès mercredi, jusqu'à vendredi de manière certaine, avec prolongation envisageable pour le week-end prochain. C'est ce que nous montre en tout cas le graph ensembliste américain des valeurs de CAPE pour Strasbourg:

 

 

 

Pour mercredi, aperçu de la config générale:

 

 

Une dorsale anticyclonique traversera très lentement le pays durant cette première journée instable. Elle ne s'évacuera hors de nos frontières qu'en cours de nuit de jeudi, laissant alors peu à peu place à un flux de sud-ouest progressivement plus dépressionnaire.

Auparavant mercredi, conditions par conséquent anticycloniques, avec une basse troposphère manquant un peu d'humidité. Dynamisme absent, le ciel s'en tiendra donc probablement à une version très épurée, avec quelques cumulus de chaleur pouvant garnir les reliefs l'après-midi. GFS qui pète un cash avec un cumul de 50mm en sortie brute sur le sud des Vosges, à attribuer naturellement au maintien de son penchant immodéré pour la convection vosgienne ;)

Averses et orages resteront les grandes exceptions de ce mercredi, et devraient se cantonner aux Alpes, plus à même de livrer ce petit surplus de "dynamisme" passif.

 

A la rigueur, le risque d'averses orageuses pourrait augmenter un peu à l'approche de la nuit, avec l'éloignement de la dorsale et l'affaiblissement du couvercle y étant associé. Une convergence de basse couche pourrait également emboîter le pas à la dorsale, favorisant encore la libération de la masse d'air encore énergique et instable.Vosges et Jura pourront alors eux-aussi se permettre le luxe d'orages faits maison. Débordements en plaine non exclus, ça dépendra de la vigueur de la convergence, et de son placement aussi.

 

Jeudi, sur fond de géopotentiel remontant un peu après la faiblesse passagère de la nuit, le flux s'orientera au sud-ouest et aura tendance à se renforcer.

 

Il sera cependant encore bien rectiligne, ne délivrant pas ou peu d'impulsion dynamique particulière. La masse d'air sera cependant sensiblement plus humide que la veille. LEs départs spontanés de convection seront de fait plus probables que mercredi. Mais à voir, le ciel sera sans doute déjà bien encombré en matinée, et l'évolution ultérieure en dépendra beaucoup.

 

Nouvelle hausse des géopotentiels par le sud vendredi avec placement provisoire sous dorsale chaude sur la façade est en journée. Une dégradation orageuse probablement marquée devrait s'organiser au fil des heures par le sud-ouest du pays. A voir ce que cela pourra donner par la suite sur le nord-est, mais le modèle américain simule pour le moment un blocage de la situation, l'est de la France restant longuement sous l'influence de la dorsale anticyclonique en flux de sud-sud-ouest très chaud, tandis que les orages pourraient s'en donner à coeur joie sur une diagonale Aquitaine/Ardennes.

C'est une tendance assez robuste côté américain depuis plusieurs sorties.

On risque de lorgner vers l'ouest ce coup-ci, ça nous changera de l'est ;)

 

 

 

Tu oublies tout de même de parler de CEP. Tout d'abord un petit diagramme avec un ensemble à 15° à 850hpa, le déterministe quand à lui flambe parfois à 18-20°.

 

Diagramme ECMWF/CEP

 

On resterait selon lui toujours loin de toute influence océanique et du moindre dynamisme :

 

ECM1-120.GIF?21-0

 

Alors oui on pourrait éventuellement envisager quelques orages mais bon sans plus, nous resterions sous une masse d'air saharienne plutôt stable. On pourrait encore sacrément transpirer et pour un moment si ce scénario devait se confirmer. Qui à dit que désormais les journées raccourcissent et que la chaleur n'est plus aussi forte :)

 

A suivre.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Encore assez amateur (a mon goût) si je peux résumer ; la semaine qui vient va être stable, chaud. Pour les orages dit " d'été" ce serait terminer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, MATT_68 a dit :

 

Tu oublies tout de même de parler de CEP. Tout d'abord un petit diagramme avec un ensemble à 15° à 850hpa, le déterministe quand à lui flambe parfois à 18-20°.

 

Diagramme ECMWF/CEP

 

On resterait selon lui toujours loin de toute influence océanique et du moindre dynamisme :

 

ECM1-120.GIF?21-0

 

Alors oui on pourrait éventuellement envisager quelques orages mais bon sans plus, nous resterions sous une masse d'air saharienne plutôt stable. On pourrait encore sacrément transpirer et pour un moment si ce scénario devait se confirmer. Qui à dit que désormais les journées raccourcissent et que la chaleur n'est plus aussi forte :)

 

A suivre.

 

 

GFs est tout aussi chaud que l'européen jusqu'à vendredi. Niveau dynamisme, GFs ne propose rien de bien consistant non plus sur les prochains jours. Et avec cette situation qui cherche à se bloquer, oui,  l'issue la plus probable c'est effectivement finalement chaleur majoritairement sèche à l'est ( hormis quelques développements anarchiques ponctuels), et de plus en plus orageuse en allant vers l'ouest. Du classique quand ce type de config se met en place.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 8 heures, thib91 a dit :

Oui Romain c'est la tendance à l'allongement des étés et plus globalement de la saison chaude...et ce n'est sans doute pas terminé.

 

Pour illustrer vos dires

 

 

Sinon GFS semble confirmer le gros coup de chaud de fin de semaine. A suivre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

 

MF reste raisonnable ce matin dans ces prévisions de température pour la fin de semaine.

 

Il devrait faire chaud mais la nébulosité en lien avec les pluies orageuses (issues du talweg positionné sur le proche Atlantique) et circulant dès vendredi entre les Charentes et les Ardennes, pourrait nous valoir des valeurs  + raisonnables. Ce pourrait être la cas en particulier de la Champagne à la Lorraine avec des valeurs  l'ordre de 28 à 31° au maximum, des ondées semblent  même possibles entre vendredi et samedi. Il devrait faire plus chaud du Val de Saône jusqu'au sud de l'Alsace (33/34°°), secteurs sous géopotentiels plus élevés, plus proches de l'advection d'air chaud en altitude et mieux ensoleillés. Cette relative modération des températures pourrait en revanche se payer au prix d'une certaine lourdeur dans ce faible flux de SSO avec des nuits qui pourraient rester chaudes (tn proches des 20°).

 

 

Pour la suite la plupart des modèles envisage dans un premier temps la reprise de ce talweg ou GF dans une circulation plus zonale d' OSO avec probablement une dégradation pluvio-orageuse dans une atmosphère moins chaude mais restant assez lourde, entre dimanche et le début de semaine prochaine.

Modifié par thib91
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

LCM qui dit que la journée la plus chaude de 2017 c'était le ..., ils sont bien sûrs d'eux, ils savent qu'il ne peut pas refaire chaud le reste de l'année?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

LCM qui dit que la journée la plus chaude de 2017 c'était le ..., ils sont bien sûrs d'eux, ils savent qu'il ne peut pas refaire chaud le reste de l'année?

 

Bonjour on peut dire que tel jour était le plus chaud en 2017 (jusqu'à ce jour)sans laisser présager  qu'il n'y aura pas d'autre plus chaud avant fin 2017( ce dont je doute)

Modifié par style67

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Erkalfine a dit :

LCM qui dit que la journée la plus chaude de 2017 c'était le ..., ils sont bien sûrs d'eux, ils savent qu'il ne peut pas refaire chaud le reste de l'année?

Ils ne prennent pas grand risque. 

On a quand même une bonne idée de la semaine à venir et après le 30 août, la proba de voir la T° sur toute la France exploser comme fin juin est minime.

 

  • J'aime 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
Il y a 2 heures, RomainD a dit :

Ils ne prennent pas grand risque. 

On a quand même une bonne idée de la semaine à venir et après le 30 août, la proba de voir la T° sur toute la France exploser comme fin juin est minime.

 

 

Bah ptêtre qu'ils ne prennent pas trop de risque mais on n'est pas non plus en novembre, ils veulent faire terminer l'été avant qu'il ne soit fini. Ils ne sont ni très sérieux ni très professionnels.  Un vrai météorologue (suisse, allemand ou anglais par exemple) ne se baserait jamais sur des statistiques/probas/prédictions pour faire un bilan climatique d'une période/saison donnée (même si le risque qu'un événement venait contredire le bilan était faible). Des amateurs! Lol

 

Modifié par Erkalfine

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 22 heures, Erkalfine a dit :

 

Bah ptêtre qu'ils ne prennent pas trop de risque mais on n'est pas non plus en novembre, ils veulent faire terminer l'été avant qu'il ne soit fini. Ils ne sont ni très sérieux ni très professionnels.  Un vrai météorologue (suisse, allemand ou anglais par exemple) ne se baserait jamais sur des statistiques/probas/prédictions pour faire un bilan climatique d'une période/saison donnée (même si le risque qu'un événement venait contredire le bilan était faible). Des amateurs! Lol

 

 

Assimiler LCM à l'école française en générale, c'est comme considérer que l'autre allemand pseudo-météorologue qui avait annoncé l'hiver du siècle l'autre coup représente l'école allemande ! De toute façon, je ne sais même pas pourquoi LCM est encore évoqué ici... o.O

Et puis, vue la contribution de la France dans les domaines de la météo et du climat (comme dans bien d'autres disciplines scientifiques, en fait), il vaut mieux éviter ce genre de raccourcis.

 

Comme à chaque remontée d'air chaud, on surveillera du coin de l'oeil les records journaliers. Pour Besançon, j'ai été surpris de leur "faiblesse" pour les derniers jours d'août, on tourne entre 31°C et 33°C entre le 24 et le 31 (alors qu'ils sont à nouveau nettement plus élevés début septembre).

  • J'aime 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.