Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Tendances Hiver 2017-2018


Julien764
 Share

Recommended Posts

Posted
Vertrieu 38390 (220m). Village au bord du Rhône, le séparant du 01

Bonjour à tous, je vais être hs, mais si l'excédent thermique se confirme pour ce mois de janvier, et les projections se vérifient pour février... Et bah comment dire, on est dans la m...e! L'année va bien commencer avec de bons excédents. Ça craint, mais je crois qu'il va falloir s'y faire, c'est bien triste 😔. 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

  • Replies 664
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Bonjour à tous,     On m'a devancé dans l'ouverture du topic bien joué .    Comme chaque année je pense il est bon de rappeler  que les tendances saisonnières sont des prévisi

Bon, je vais carrément sortir (sans non plus complètement couper les liens) avec le sujet central de ce topic, à savoir les perspectives à venir par chez nous l'hiver prochain. Mais je pense que le co

A moins de 40 jours du début de l'hiver, je me lance sur une petite prévision.  Après 4 hiver assez peu fructueux, qu'en sera t-il de cette saison 2017-2018 ?  Pour faire cette prévision , o

Posted Images

Bonjour

 

CFS ( meme si nous connaissons tous sa versatilité), semble nous sortir des runs notamment les derniers de 00h et 12h assez interessants pour Février avec du froid qui rsique d'etre trés vif mais pour l'instant assez sec sauf pour les régions méditéranénnes.

Il voit des hautes pressions dans les environs de la grande bretagne/Irlande ave un flux plein Est.

A suivre d'autant que les modélisations à moyen terme de GFS entrevoient cette configuration.  

http://www.meteociel.fr/modeles/cfsme_cartes.php?ech=0&code=0&carte=0&mode=3&run=10&archive=0

  • J'aime 4
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Lapoutroie 450m - Vallée de Kaysersberg

Oui effectivement cela fait deux-trois jours que pratiquement tous les runs sont hivernaux avec soit un blocage sur l'atlantique soit un un anticylone russe ou scandinave.  C'est aussi la première fois de l'hiver qu'il s'entête pour ce type de régime. Avoir si cela ce confirme d'ici la semaine prochaine et que les modèles GFS & CEP suivent. L'hiver n'a peut être pas dit son dernier mot et nous réserve le meilleur pour février. ;-)

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

attntion, CFS ne doit pas etre utiliser au run par run, mais sur une moyenne sur une decade minimum, car on peut avoir tout et son contraire

mais je crois que çà a deja été dit à maintes reprises ici.

 

Link to post
Share on other sites

Heureusement qu'on a CFS / Prozac pour continuer de croire en quelque chose... A signaler que même le potentiel de réchauffement stratosphérique (SSW) pour fin janvier s'est globalement fait la malle.

 

Plus sérieusement, j'ai le sentiment que nous avons grillé deux fois coup sur coup l'une des meilleures cartes que nous avions de cet hiver. Il a été constaté, dans la climatologie passée, que les mois de janvier corrélés à des épisodes de Niña orientale (EP) étaient régulièrement marqués par des régimes de blocage aux hautes latitudes (anomalies de géopotentiels à 700 hPa):

 

 

compa2018a.png

 

Or, s'il y a bien eu deux belles tentatives de remontée de hauts géopotentiels qui auraient pu, sur le papier, conduire à quelque chose de significatif, dans les deux cas la construction s'est effondrée car la circulation zonale d'anomalies basses n'a pas laissé de fenêtre de tir suffisante. On n'est pas passés loin le 6 janvier, quand à la tentative du 20 janvier elle s'est faite dégommer avant même d'avoir pu tenter quoi que ce soit.

 

Pour autant, si on se borne à regarder les anomalies de géopotentiels, finalement janvier 2018 ne casse pas totalement la série observée plus haut, au moins au niveau des observations de la première quinzaine de janvier :

 

 

compa2018b.png

 

Notez seulement, changement climatique oblige, la relative disparition des anomalies basses : c'était déjà flagrant sur la carte de 2006 par rapport aux six cas précédents, et ça l'est encore davantage en cette année 2018. Dans le fond, cette répartition des anomalies avec un pic haut sur le nord de la Scandinavie est parfaitement conforme avec ce qui avait été déjà observé sur les années antérieures exposées plus haut. Mais non seulement il n'y a quasiment plus d'anomalies basses (facteur systémique), mais en plus le peu qu'il y en a eu a été particulièrement mal placé pour l'Europe Occidental (facteur synoptique). Voici l'historique du géopotentiel 700 hPa dans l'hémisphère nord (réanalyses NCEP) pour confirmer que cette disparition tendancielle des anomalies basses n'est pas qu'une vue de l'esprit :

 

 

compa2018d.png

 

 

 

 

 

Malgré l'impression que l'on pourrait avoir, aucun grand changement à prévoir sur la dernière décade de janvier : on a des anomalies hautes très prononcées dans les hautes latitudes, mais la circulation zonale se retrouve compressée entre les anomalies positives de ces hautes latitudes et une ceinture anticyclonique subtropicale (notre fameux AA) dilatée et qui ne recule pas. Du coup, au niveau de l'Europe occidentale, on a une circulation zonale marquée dans un contexte global qui devrait pourtant favoriser la NAO-.

 

 

compa2018c.png

 

 

C'est à ce niveau que le bas blesse : si on se borne à regarder les géopotentiels on a finalement quelque chose de très cohérent (faiblesse du vortex troposphérique entre Labrador et Nouvelle Zemble) entre les observations de ce mois de janvier, et les janvier passés en Niña EP. La où cela se gâte, c'est quand on regarde l'un des meilleurs traceurs des régimes de circulation : le positionnement du jet. J'ai pris ici les anomalies de vent zonal à 250 hPa, les années sont dans le même ordre que sur la première image de mon post, et la dernière c'est 2018 (au 17) :

 

 

compa2018e.png

 

 

 

Le positionnement du jet est un élément fondamental de l'oscillation nord atlantique, même s'il est rarement utilisé :

- Une oscillation positive (NAO+) se matérialise par la présence d'une seule branche de courant jet, particulièrement forte, en général aux alentours de 50/55° de latitude ;

- Une oscillation négative (NAO-) se matérialise à l'inverse par un positionnement beaucoup plus méridional du jet (en dessous de 45 voire 40° de latitude). Il peut être dédoublé d'une seconde branche circulant très au nord (souvent entre 70 et 80° de latitude).

 

Dans le cas des janviers passés listés précédemment, outre le cas de 1965 (jet à l'arrêt) et de 1972 (pincement au niveau du Canada), on se situe clairement dans des schémas d'oscillation atlantique négative, au moins en ce qui concerne la circulation générale de haute altitude. Et au milieu de tout cela, notre janvier 2018, avec un jet en position tout à fait habituelle d'oscillation atlantique positive. Comme si les anomalies positives de hauts géopotentiels dans les hautes latitudes étaient neutralisées et sans influence.

 

 

Aller tenter une attribution dans tout cela entre la dose de "pas de chance" et la dose de "it's global warming, stupid" est un exercice bien périlleux. Je suis convaincu qu'il y a des deux dans ce résultat : on n'a pas eu un bon tirage sur le positionnement synoptique, mais sans réchauffement et augmentation tendancielle des géopotentiels je ne suis pas convaincu qu'une telle situation se serait produite. Après chacun jugera comme il l'entend.

 

Je vais juste remonter ces quelques lignes que j'avais postées en septembre, car elles me paraissent d'autant plus d'actualité :

 

 

Citation

Le message que je voudrais faire passer, c'est plutôt une interrogation sur la validité à continuer d'essayer de dresser des tendances qui se basent sur la climatologie des années passées, et la manière dont elle a réagi à un grand nombre d'indices particuliers tels que par exemple la QBO. J'ai fait pas mal d'analyses sur le forum ces dernières années pour toutes les saisons, en me basant en grande partie sur tous ces indices et leurs implications potentielles, en me posant chaque fois un peu plus cette question. Aujourd'hui, je ne suis que d'autant plus convaincu que le climat d'aujourd'hui n'est déjà plus celui d'hier, et que cela rend ces perspectives beaucoup plus fragiles, peut-être même à la limite dépassées ou obsolètes. Gugo a fait un excellent travail quelques pages plus haut. Mais quand on s'interroge : peut-on véritablement aujourd'hui, en 2017, essayer d'établir une correspondance par rapport à ce qu'il a pu se passer en (au hasard) 1972 ou en 1984 quand on avait tels ou tels indices similaires ? Certes, quand on avait la QBO comme ça et le soleil comme ça il y a exactement X années on a eu ça. Mais en 2017, avec une QBO qui a loupé un virage (ce qu'on ne pensait même pas possible il y a encore trois ans, rappelons-le !), un Arctique qui a débranché le frigo, et toutes autres joyeusetés de ce genre, la comparaison a t-elle un sens ?

 

Citation

L'approche rétrospective, cela ne marche que si on considère que l'atmosphère d'aujourd'hui est dans un état suffisamment équivalent aux années étudiées pour que les comparaisons soient valables. Qu'il n'existe pas d'effets de seuils, de variations, ou de nouveaux éléments qui pourraient conduire à ce qu'un même effet de départ n'ait pas en sortie des conséquences complètement différentes. Et, dans le climat de 2017, il y a beaucoup de choses qui finissent par nous faire estimer que non, nous ne sommes plus dans un état suffisamment équivalent à celui du passé pour que ces approches rétrospectives soient encore suffisamment fiables. Et si c'est réellement le cas (encore une fois, c'est mon avis perso, mais je pense que j'ai donné un sacré exemple du pourquoi), ce n'est pas un jonglage qui permettra quoi que ce soit.

 

 

Quelqu'un qui se serait limité à une tendance basée sur de l'analyse rétrospective (voyons la situation des mois de janvier marqués par une Niña EP --> il y aurait un potentiel accru de faiblesse du vortex troposphérique) n'aurait pas vraiment été dans le faux. Mais cela l'aurait conduit à estimer un potentiel accru de régime NAO- et de temps froid sur l'Europe Occidentale, même si ce n'était bien entendu pas une garantie.

 

D'après Karsten Hausten, l'anomalie estimée au niveau national est serait de +3,6° au 27 janvier. L'ancien record (+2,7°) va vraisemblablement rejoindre les livres d'histoire.

 

 

photofunky.gif

 

 

 

J'avais aussi donné un mauvais point pour les modèles saisonniers il y a quelques semaines, pour le fait qu'il n'avaient globalement pas anticipé le régime de dorsales dominant de décembre, entêtés qu'ils étaient à modéliser une domination de la circulation zonale en Atlantique nord cet hiver. Et un bon point pour les divers indices qui laissaient planer le doute sur cette circulation zonale. Le fait est qu'on a sacrément inversé le jeu.

  • J'aime 7
  • Merci 12
Link to post
Share on other sites

Il y a 5 heures, TreizeVents a dit :

J'avais aussi donné un mauvais point pour les modèles saisonniers il y a quelques semaines, pour le fait qu'il n'avaient globalement pas anticipé le régime de dorsales dominant de décembre, entêtés qu'ils étaient à modéliser une domination de la circulation zonale en Atlantique nord cet hiver. Et un bon point pour les divers indices qui laissaient planer le doute sur cette circulation zonale. Le fait est qu'on a sacrément inversé le jeu.

 

Bonsoir 13-V,

Merci pour cette analyse très documentée et argumentée.

Je rebondis sur ta conclusion "Le fait est qu'on a sacrément inversé le jeu".

Pour l'absence de concrétisation des deux forts potentiels de plongée froide en Europe occidentale en janvier je comprends ta démonstration et les acteurs qui en sont la cause. Seul le NE américain, aidé par son contexte géographique favorable aux écoulements méridiens par effet hydrodynamique d'obstacle, a tiré son épingle hivernale de ce jeu biaisé par des hautes latitudes globalement aux BG pas suffisamment bas (influence du RC ?). Dans cet ordre d'idée, hier je postais une carte montrant pour les jours à venir cette absence de dynamique froide aux hautes latitudes et m'interrogeais sur le pourquoi d'une tel manque d'étendue et de profondeur des BG aux hautes latitudes. A part un Icéen, personne n'a embrayé sur ce thème dans le topic MT et LT, totalement anesthésié qu'il est par l'absence de perspectives hivernales ! Je me permets donc de reposter cette même carte pour savoir si cela parait aux habitués du forum "tendances hivernales" une vue déformée de ma part ou une réalité...

 

blob.png.6edea3601df68f322551883bdb3743d0.png  

Pour la fin du topic, j'ai l'impression (???) que les HG tropicales attaquent de toutes parts, réduisant la surface et la "profondeur" des BG polaires : un VP bien mal en point !?
J'ai matérialisé le 45ème parallèle pour mieux voir la dynamique près des latitudes moyennes tout autour de la Terre. La poussée méridienne sur le Pacifique (1) et la poussée "oblique" sur l'Eurasie (2) sont particulièrement  marquées, accompagnées par des poussées sur les façades Ouest (3) et Est (4) américaines, sans oublier notre AA-AF (5).

 

Sinon, en amont de ce que l'on observe depuis des semaines, ma question est de savoir comment expliquer que le régime de dorsale ait réussi à faire sa place en décembre ? Et par quel forçage il a ensuite cédé brutalement pour nous rétablir du grand classique à nos latitudes moyennes océaniques de la façade Est atlantique...

Merci !

 

Edited by sastrugis
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Il y a 12 heures, kaiser a dit :

 

Le dernier CFS (run 00h) est juste phénoménal :

http://www.meteociel.fr/modeles/cfsme_cartes.php?ech=0&code=0&carte=0&mode=1&run=10&archive=0

 

Les anomalies de temperratures à 850Hp /2m/ et de pressions sont énormes.

il commence à y avoir un signal pour février.

 

Très joli en effet mais par quel mystère en arrive-t-on là ? :D

Ce serait un équivalent à l'envers de la fin des récurrences nordiques de décembre avec la mise en place d'un blocage hyper solide et persistant (?). 

Pourquoi pas ?  Même si, dans ce sens, j'ai beaucoup plus de mal à l'imaginer que le retour d'un flux globalement zonal après une période d'échanges méridiens, juste pour des raisons structurelles propres à notre climat et conjoncturelles comme évoquées plus haut dans mon post reprenant la démonstration de 13-V.

On verra... J'aimerais bien être surpris comme je l'ai été par les récurrences de décembre, après ce mois de janvier hivernal par ses tempêtes et la persistance d'un froid suffisant sur les montagnes permettant des cumuls probablement records sur l'ensemble de la saison pour tous les massifs, et principalement les Alpes.

Edited by sastrugis
orthographe...
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

il y a 18 minutes, kaiser a dit :

 

Sur les six derniers runs, l'anomalie de température au sol modélisée par CFS pour février et pour Strasbourg a été de +3,7° ; -1.5° ; +1.6° ; -0.3° ; +4.1° ; -5.8°.

En effet il se trame quelque chose.

Edited by TreizeVents
  • J'aime 1
  • Haha 13
Link to post
Share on other sites

Posted
Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

il est interessant parfois de lire ce qui est indiqué sous la carte...........

http://www.meteociel.fr/modeles/cfsme_cartes.php?ech=0&code=0&carte=0&mode=1&run=10&archive=0

 

Précisions :
Ces cartes présentent les données du modèle CFSv2 américain (Climate Forecast System version 2). Ce modèle est couplé c'est à dire qu'il tient compte des intéractions entre l'océan, l'atmosphère et la terre. 
Ici les moyennes et anomalies par mois permettant un traitement plus global que le CFS Daily. Ces runs sont disponibles 1 jour en retard avec une réactualisation toutes les 6h vers 16h, 22h, 4h et 10h. 
ATTENTION : Ce ne sont pas des données à prendre au pied de la lettre pour un jour donné. A n'utiliser que pour établir de vagues tendances : indices de blocages, haute/basse pressions etc... Les prévisions saisonnières officielles de la NOAA utilisent ces données mais font la moyenne des runs sur 1 mois!

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

il y a 2 minutes, serge26 a dit :

il est interessant parfois de lire ce qui est indiqué sous la carte...........

http://www.meteociel.fr/modeles/cfsme_cartes.php?ech=0&code=0&carte=0&mode=1&run=10&archive=0

 

Précisions :
Ces cartes présentent les données du modèle CFSv2 américain (Climate Forecast System version 2). Ce modèle est couplé c'est à dire qu'il tient compte des intéractions entre l'océan, l'atmosphère et la terre. 
Ici les moyennes et anomalies par mois permettant un traitement plus global que le CFS Daily. Ces runs sont disponibles 1 jour en retard avec une réactualisation toutes les 6h vers 16h, 22h, 4h et 10h. 
ATTENTION : Ce ne sont pas des données à prendre au pied de la lettre pour un jour donné. A n'utiliser que pour établir de vagues tendances : indices de blocages, haute/b:asse pressions etc... Les prévisions saisonnières officielles de la NOAA utilisent ces données mais font la moyenne des runs sur 1 mois!

Voilà ce qu'on peut appeler :" une contribution au débat" et non de l'ironie à 2 francs 6 sous. 

  • J'aime 1
  • Merci 2
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites

il y a 20 minutes, kaiser a dit :

Voilà ce qu'on peut appeler :" une contribution au débat" et non de l'ironie à 2 francs 6 sous. 

 

Désolé si j'ai pu te froisser, mais à un moment faut faire un minimum d'efforts... Si tu postes une carte de CFS d'une part sans avoir pris la peine de lire la précaution pourtant écrite en gras juste en dessous, et d'autre part en sous entendant qu'il y aurait une tendance alors qu'une simple consultation soit d'un run antérieur ( un clic sur "archives") soit du tableau des derniers jours (une rubrique en dessous dans le menu de meteociel) t'aurait permis de te rendre compte que ce n'est pas le cas, il ne faut pas non plus s'étonner de te faire reprendre.

 

Pour les incantations sur CFS, ou les simples envies de partager une modélisation aussi esthétique qu'illusoire,  il y a un très bon topic dans le forum convivialité : Les jolies cartes de CFS daily.

  • J'aime 6
  • Haha 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Lasseube, Béarn (64)

Ne prend pas la mouche, CFS est trop instable pour être pris en compte dans la prévision saisonnière. Les projections qu'il propose sont difficile à prendre en compte car elles sont régulièrement extrêmes dans un sens ou dans l'autre, d'un run à l'autre. Voilà pourquoi ses propositions se retrouvent dans le forum convivialité.

Edited by BRAZILman64
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Posted
COLMAR OUEST (Haut-Rhin) Alt 192m
il y a 12 minutes, sofiane blanc mesnil a dit :

On peu revenir à la prévision....ce genre d'échange pollue et font fuir les bons analystes 

En même temps, dans 4 semaines l'hiver sera presque terminé. Passons au printemps, c'est plus sage ^_^

  • Merci 1
  • Haha 3
Link to post
Share on other sites

N'oublions pas quand même que l'anomalie positive était de 4°C (de mémoire) sur les deux premiers mois de l'hiver 2011-2012 !

Ca n'a pas empêché Février 2012. 

Même si on ne voir rien venir, l'hiver n'est pas fini pour autant.

 

Zonal 45

 

 

 

  • J'aime 2
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites

il y a 3 minutes, zonal 45 a dit :

N'oublions pas quand même que l'anomalie positive était de 4°C (de mémoire) sur les deux premiers mois de l'hiver 2011-2012 !

Ca n'a pas empêché Février 2012. 

Même si on ne voir rien venir, l'hiver n'est pas fini pour autant.

 

Zonal 45

 

 

 

Attention à la mémoire.

L'hiver 2011-2012, c'est (panel MF)

-décembre : +2.0°C

-janvier : +1.5°C

-février : -3.9°C

  • J'aime 1
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Diemeringen 67 (237m)

zonal45 voulait peut-être dire en cumulé sur décembre et janvier. On y était presque (3,5).

Je ne pense pas que février 17 va rattraper l'anomalie positive de décembre/janvier de cet hiver même si à mon avis, février risque d'être le mois le plus froid (ce qui n'est pas trop compliqué et qui n'engage que moi).

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

il y a 7 minutes, memen67 a dit :

zonal45 voulait peut-être dire en cumulé sur décembre et janvier. On y était presque (3,5).

Je ne pense pas que février 17 va rattraper l'anomalie positive de décembre/janvier de cet hiver même si à mon avis, février risque d'être le mois le plus froid (ce qui n'est pas trop compliqué et qui n'engage que moi).

 

Pour février 2017 on le sait déjà précisément :D : "En moyenne sur la France, la température a été supérieure à la normale de 2.5 °C." (source : M-F)

pour en savoir plushttp://www.meteofrance.fr/climat-passe-et-futur/bilans-climatiques/bilan-2017/bilan-climatique-de-l-hiver-2016-2017#

 

Pour février 2018 en revanche on en sait encore absolument rien... et c'est pourquoi on vient lire ce qui se raconte sur ce forum ! :)

  • J'aime 1
  • Haha 4
Link to post
Share on other sites

Posted
Dijon ( Quartier Montchapet)

Sur GFS on voit bien que le vortex polaire est très mal placer ( labrador ) jusqu’à très long terme donc c est quasiment mission impossible pour les HP de prendre possession du Groenland.....

sauf gros bouleversement ou miracle je ne m attend pas a un mois de Fevrier froid et humide mais plutot doux et sec a l image de Fevrier 2008

  • Haha 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Diemeringen 67 (237m)
Il y a 9 heures, sastrugis a dit :

 

Pour février 2017 on le sait déjà précisément :D : "En moyenne sur la France, la température a été supérieure à la normale de 2.5 °C." (source : M-F)

pour en savoir plushttp://www.meteofrance.fr/climat-passe-et-futur/bilans-climatiques/bilan-2017/bilan-climatique-de-l-hiver-2016-2017#

 

Pour février 2018 en revanche on en sait encore absolument rien... et c'est pourquoi on vient lire ce qui se raconte sur ce forum ! :)

 

Oups, décidemment c'est la journée de confusion entre 17 et 18, je voulais dire février 18 bien sûr.:$

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Diemeringen 67 (237m)

M'étonnerais pas qu'on ait un janvier 17 en février 18.

 

Théorie de la compensation... je sais beaucoup n'y croit pas, moi si. On a connu ça pendant l'hiver 11/12.

Link to post
Share on other sites

Il y a 4 heures, memen67 a dit :

M'étonnerais pas qu'on ait un janvier 17 en février 18.

 

Théorie de la compensation... je sais beaucoup n'y croit pas, moi si. On a connu ça pendant l'hiver 11/12.

La compensation existe, mais il faut une centaine de mois pour l'avoir !...et ça fait d'ailleurs une moyenne.

Sinon tu trouves tout et son contraire 11/12 OK, mais l'hiver 13/14 avec les 3 mois au dessus des normes ? et 15/16  idem avec les 3 mois au dessus des normes ?

 

En attendant, MF annonce que janvier 18 sera le mois de janvier le plus doux depuis 1900. Encore un record dans ce sens...

Alors si on veut compenser, il faut en effet un février 201...il y a du boulot....

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...