Messages recommandés

il y a 39 minutes, gustnado77 a dit :

Ne pas oublier qu'Irma conserve sans doute des caractéristiques de cyclones annulaire et que son alimentation  reste malheureusement assez loin des effets de frictions des iles des grandes Antilles, sa structure dans ce cas reste plus ou moins solide maintenant, d'après ce que l'on peut lire la moyenne des modèles voyaient une rétrogradation d'Irma en catégorie 4 mais des eaux de plus en plus chaudes avec une structure au final déjà plus abouti pourrait maintenir voir renforcer encore le cyclone comme le voit modèles depuis un moment déjà .

 

En effet un facteur d'affaiblissement qui pourrait être mal appréhender par les modèles notamment mailles larges, c'est la friction sur les reliefs, surtout s'il vient à frôler Cuba. Toutefois sa probable nature annulaire, et sa compacité (quoiqu'il tend à grandir) devrait le protéger de ces effets en grande partie.

 

L'autre facteur comme dit par ailleurs c'est le wind shear mais en regardant en détail les modèles et sondages ce sera après 72hr voire 96hr que ça deviendra significatif, de quoi l'affaiblir avant d'attendre la Caroline s'il longe la Floride au large, mais guère avant d'arriver sur Miami si ça doit être le cas.

 

Depuis dix ans que je suis les prévisions du NHC je trouve qu'il favorisent souvent les affaiblissements au-delà de 72hr (et défavorisent les renforcements à 72+) , sans doute pour éviter de faire dans le catastrophisme et perdre de leur crédibilité à court terme, là ou c'est vital... 

  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 23 minutes, Sebaas a dit :


 

Sur les modèles, on pourrait bien avoir ce we un double impact aux US:  un "touch&go" sur Miami, puis longer la côte Est de la Floride histoire de reprendre un peu de fuel, avant d’atterrir en Géorgie.

Irma va s'intensifier probablement encore d'un cran avant de toucher la Floride ( c'est surtout son centre dépressionnaire qui sera plus bas encore) mais après qu'il aura trvaersé la Floride et repassera de nouveau en mer avant de  toucher le Géorgie, il perdra en intensité, avec une trajectoire fortement oblique: c'est ce qui est envisagé par le NHC d'ailleurs :) 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

(soyons honnête, on peut même dire qu'on apprend des choses, en ce qui me concerne je n'avais jamais entendu parler des Îles Turks et Caïques avant IRMA...)

 

@Sebaas L'appellation la plus courante et la plus connue est îles Turks-et-Caïcos.

  • J'aime 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Laurentor a dit :

Température de l'eau dans la zone :cry:

(Compte twitter keraunos)

 

Le renforcement est plus que probable dans ces conditions à moins d’incursion d'air sec.

Et pourtant, sans vouloir provoquer de débat, il se pourrait que la SST n'ait pas une influence aussi importante qu'on le pense sur la puissance des ouragans (un peu à l'instar des épisodes méditerranéens en France). Je ressors ce post très intéressant qui résume une récente étude américaine centrée sur les ouragans de l'Ouest du golfe du Mexique ayant touché le Texas depuis 1870.

 

  • J'aime 2
  • Merci 1
  • Surprise 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

histGraphAll?day=6&year=2017&month=9&ID=TAPA&type=3&width=614

 

Capture d'écran d'une station du site Wunderground. C'est visiblement très pénible pour faire le suivi de cet ouragan car toutes les stations se sont pratiquements envolées et il y a de nombreuses coupures de courants comme l'illustre ce graphe avec une absence cruciale de données en pleine nuit. Il faudra attendre la fin du mois avec les bulletins mensuels à mon avis! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, Cyclone30 a dit :

Et pourtant, sans vouloir provoquer de débat, il se pourrait que la SST n'ait pas une influence aussi importante qu'on le pense sur la puissance des ouragans

 

Tout à fait, il faut de toute façon suffisamment de gradient de température avec l'air en altitude, pour maintenir la convection. Une SST élevée est un moyen d'y parvenir, mais pas le seul. exemples les médicanes en méditerrannées, et certains cyclones atlantiques en fin de saison : la SST n'est pas très élevée mais l'air en altitude est très froid.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 16 minutes, lagrenouille a dit :

 

En effet un facteur d'affaiblissement qui pourrait être mal appréhender par les modèles notamment mailles larges, c'est la friction sur les reliefs, surtout s'il vient à frôler Cuba. Toutefois sa probable nature annulaire, et sa compacité (quoiqu'il tend à grandir) devrait le protéger de ces effets en grande partie.

 

L'autre facteur comme dit par ailleurs c'est le wind shear mais en regardant en détail les modèles et sondages ce sera après 72hr voire 96hr que ça deviendra significatif, de quoi l'affaiblir avant d'attendre la Caroline s'il longe la Floride au large, mais guère avant d'arriver sur Miami si ça doit être le cas.

 

Depuis dix ans que je suis les prévisions du NHC je trouve qu'il favorisent souvent les affaiblissements au-delà de 72hr (et défavorisent les renforcements à 72+) , sans doute pour éviter de faire dans le catastrophisme et perdre de leur crédibilité à court terme, là ou c'est vital... 

Je suis complètement d'accord.... Si non quand on parle de la structure abouti d'Irma c'est qu'elle lui permet d'exploiter son environnement avec un maximum d'efficacité et la température de la mer au niveau des bahamas comme précédemment dit sur le forum est tout bonnement défavorable à l'affaiblissement d'Irma, plus la structur du mur de l'oeil sera intact au niveau de ses eaux surchauffée plus Irma pourra contrarier les prévisions tout cela a prendre en compte avec les effets de frictions du à la proximité des reliefs, le cisaillements peut être moins favorables  en bref c'est à la fois tendu et compliqué d'ou le professionnalisme du NHC qui évite le catastrophisme en évoquant aussi la baisse d'intensité d'Irma qui est aussi possible ce qui me dépasse...

Modifié par gustnado77
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un réseau électrique complètement HS qui va demander un travail colossal aux équipes d'EDF et d'Enedis :

http://www.la-croix.com/Sciences-et-ethique/Environnement/Ouragan-Irma-Saint-Barthelemy-Saint-Martin-totalement-privees-delectricite-2017-09-07-1200875063

Ouragan Irma : Saint-Barthélemy et Saint-Martin totalement privées d’électricité

Jean-Claude Bourbon, le 07/09/2017 à 16h14
Mis à jour le 07/09/2017 à 17h19
 

L’ensemble du réseau électrique est à terre. Il faudra des mois avant de retrouver une situation normale.

Saint-Martin le 6 septembre 2017. / Rinsy Xieng/AFP

Les techniciens d’EDF, tout juste débarqués de Martinique et de Guadeloupe, ont découvert jeudi 7 septembre, le paysage dévasté de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin, au lendemain du passage de l’ouragan Irma.

Les deux centrales au fioul ont été inondées

Il n’y a plus beaucoup de poteaux électriques debout, les postes de distribution sont sous les eaux, et l’ensemble du réseau électrique est aujourd’hui à terre. Il n’y a de toute façon plus de moyen de produire de l’électricité.

Ouragan Irma : au moins 8 morts et 21 blessés

Les deux îles sont chacune alimentées par des centrales thermiques au fioul, qui venaient tout juste d’être modernisées. Celle de Saint-Martin est composée de trois tranches pour une puissance totale de 46 mégawatts (MW), tandis que celle de Saint-Barthélemy dispose de deux unités de 18 MW chacune. Inondées et fortement endommagées, elles ne sont plus en état de fonctionner.

Il faudra « des semaines et des mois » avant un retour à la normale de l’électricité, a estimé Jean-Bernard Lévy, le PDG d’EDF, interrogé sur Europe 1. Aucun chiffrage des dégâts ne peut encore être fait.

 

Plus d’eau potable à Saint-Barthélémy

Conséquence directe de l’absence d’électricité, il n’y a plus aucune eau potable à Saint-Barthélemy, dont la production est assurée en temps normal par deux usines de dessalement d’eau de mer. L’une d’entre elles est située en bord de mer et a donc été « assez gravement endommagée » à cause des vagues, affirme un porte-parole de la Saur, la société exploitante. L’autre aurait été un peu moins touchée.

La station de traitement des eaux usées, qui est elle aussi gérée par Saur, a été « détruite à 80 % », selon les informations qu’a pu rassembler le groupe auprès de ses équipes sur place.

 

Des groupes électrogènes vont être installés

Au cours des prochaines heures, la priorité des équipes d’EDF et d’Enedis, le gestionnaire du réseau, va être de rétablir le courant dans les bâtiments prioritaires, comme les hôpitaux, les stations d’eau et d’assainissement. Selon les cas, les groupes électrogènes qui étaient installés seront réparés ou remplacer.

« Nous aurons sans doute à mettre en place des moyens provisoires, peut-être en utilisant des réseaux électriques posés à même le sol pour desservir en électricité les gens, les installations, les entreprises et ensuite nous aurons à rétablir le courant définitivement », explique Jean-Bernard Lévy. Une trentaine d’agents de Guyane volontaires se sont portés volontaires.

D’importants moyens envoyés sur place

À Orléans, où se trouve l’une des onze plates-formes Serval d’Enedis, qui stockent des systèmes de secours pour les situations d’urgence, les techniciens sont en train de préparer 95 groupes électrogènes. Les batteries ont été déconnectées puis vidées, afin de pouvoir être transportées en avion, et elles ont été adaptées aux systèmes électriques des îles antillaises, qui fonctionnent en 60 hertz (Hz).

Cinq remorques motopompes ainsi que dix kits de pompages et de nettoyage vont également être envoyés sur place, afin de pouvoir assécher les postes de distribution. Au total, cela représente 140 tonnes de matériel.

L’ensemble va être transporté vers la base militaire de Châteauroux, d’où un gros-porteur spécialement affréter par EDF, doit décoller samedi 9 septembre, à destination de la Guadeloupe.

  • J'aime 2
  • Merci 1
  • Surprise 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 6 minutes, Pingouin Toulousain a dit :

Par contre je ne pige pas pourquoi le NHC ne met qu'un tropical storm warning pour Cuba o.O

 

Parce que il n’est pas prévu (d'après le nhc) passer assez près des côtes (sauf sur une petite zone) et la zone de vent de force ouragan (sup 120) ne fera que frôler l'île

(De + la partie sud de Irma est un peu moins dangereuse que la partie nord)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 6 minutes, Cyclone30 a dit :

Et pourtant, sans vouloir provoquer de débat, il se pourrait que la SST n'ait pas une influence aussi importante qu'on le pense sur la puissance des ouragans (un peu à l'instar des épisodes méditerranéens en France). Je ressors ce post très intéressant qui résume une récente étude américaine centrée sur les ouragans de l'Ouest du golfe du Mexique ayant touché le Texas depuis 1870.

 

Le point essentiel concernant les anomalies chaudes de SSTs c'est qu'elles interviennent en tant que facteur aggravant (comme la hausse du niveau de la mer). 

Par contre, je ne trouve pas cette étude américaine, ça semble "juste" être un post de Spencer sur son blog ? 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
34280   

Les Îles Turks et Caïcos me semble vraiment vulnérable quand même.. et d'après les lives sur Snapchat, les gens se prépare mais je ne vois pas d'evacuation massive... Surtout à Providenciales.

 

Pour la capitale des Bahamas ( Nassau ) elle devrait rester en marge du plus gros de l'ouragan, par contre un vent violent pendant près de 48H! 

IMG_8965.PNG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 8 minutes, adriano50 a dit :

 

Parce que il n’est pas prévu (d'après le nhc) passer assez près des côtes (sauf sur une petite zone) et la zone de vent de force ouragan (sup 120) ne fera que frôler l'île

(De + la partie sud de Irma est un peu moins dangereuse que la partie nord)

 

Possible o.O

Donc Hurricane watches pour le sud de Cuba et TS warning pour le nord. Mafois ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Embâcle   
il y a 19 minutes, lagrenouille a dit :

Depuis dix ans que je suis les prévisions du NHC je trouve qu'il favorisent souvent les affaiblissements au-delà de 72hr (et défavorisent les renforcements à 72+) , sans doute pour éviter de faire dans le catastrophisme et perdre de leur crédibilité à court terme, là ou c'est vital... 

 

Souvent difficile à suivre d'ailleurs quand on met côte à côte leurs prévisions et les sorties de GFS qui lui fait l'inverse.  Par exemple sur le run en cours de sortie il part d'une pression de 945hPa (921 en réalité), et passe à  900hPa ou moins en abordant la Floride. Il nous fait ça depuis le début du suivi d'Irma. Le juste milieu doit se trouver entre les deux mais c'est des fois un peu perturbant au moment de comparer les données.

 

CEP a mieux géré l'évolution de la trajectoire d'Irma avec cette constance dans le fait de la voir à chaque fois plus au sud.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
willi   

Ah ben je viens de voir un autre modèle a maille fine qui s'arrête à 60h

Sur celui la, la pression descendrait a 892hPa en remontant sur la Floride avec -2 à 3hPa/h

Vent moyen 210km/h / rafales 280km/h

Pluie sur 1h 120/150mm

Maximum réflectivité radar 56Dbz / Moyen 48-54Dbz

125787usmodelen0870modez2017090700785071

 

 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
34280   

Par contre Freeport ( Bahamas ) devrait être touché juste après Miami. 

 

Sinon qlq snaps a St Martin actuellement avec une ville devasté

IMG_8973.PNG

IMG_8972.PNG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yoann44   
il y a 34 minutes, Cyclone30 a dit :

Et pourtant, sans vouloir provoquer de débat, il se pourrait que la SST n'ait pas une influence aussi importante qu'on le pense sur la puissance des ouragans (un peu à l'instar des épisodes méditerranéens en France). Je ressors ce post très intéressant qui résume une récente étude américaine centrée sur les ouragans de l'Ouest du golfe du Mexique ayant touché le Texas depuis 1870.

 

 

Comme le mentionne Higurashi, il s'agit d'un simple post de Spencer, métérologue qui nie la contribution des activités humaines au réchauffement climatique (contre un consensus de 99% des climatologues sur la contribution de l'humanité au RC actuel, mais bon si il est seul contre tous, c'est qu'il doit avoir raison... sic) :

 

http://www.drroyspencer.com/global-warming-natural-or-manmade/

 

Concernant Geoclimat, ce site est une référence en terme de suivi du climat mondial, mais ce n'est pas la première fois que je lis ce genre de choses qui m'ont plusieurs fois fait hérissé le poil :

 

Cette étude ( N.B : quelle étude du coup ? Et si étude, validée par des pairs ?...) vient démentir avec force la thèse avancée par les tenants du réchauffement climatique d’origine anthropique (Michael Mann en tête) (N.B : il y aurait ainsi une ligue de méchants réchauffistes menée par Mann qui font du lobbyisme (sic)) — et reprise par une grande partie de la presse internationale — selon laquelle la violence de l’ouragan Harvey et les inondations historiques qu’il a engendrées sont une conséquence directe de la hausse de 0,5°C de la température des eaux de surface observée dans le golfe du Mexique au cours des dernières années."

 

Bref, je veux bien qu'il n'y ait pas de commentaires sur le lien entre le RC et l'ouragan IRMA, ou tout autre ouragan actuel, dans ce suivi, mais à l'inverse si on pouvait éviter de balancer des posts qui ne s'appuient sur rien de fiable : une soi-disant étude par un des seuls scientifiques à mettre encore en doute la part de l'activité humaine dans le RC... ce serait super, merci ! ;) 

Modifié par Yoann44
  • J'aime 4
  • Merci 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 51 minutes, lagrenouille a dit :

 

En effet un facteur d'affaiblissement qui pourrait être mal appréhender par les modèles notamment mailles larges, c'est la friction sur les reliefs, surtout s'il vient à frôler Cuba. Toutefois sa probable nature annulaire, et sa compacité (quoiqu'il tend à grandir) devrait le protéger de ces effets en grande partie.

 

 

 

La proximité d'Irma des rugosités montagneuses d'Hispaniola n'est sans doute pas pour rien dans son (très) relatif affaiblissement mesuré aujourd'hui. On pouvait le suspecter. Ceci dit, dans les prochaines 24h le cyclone va à nouveau s'éloigner des côtes et là...l'environnement de montagnes aura disparu. À la place, on aura une baignoire d'eau très chaude (30 à 32°c) dans un contexte atmosphérique aucunement cisaillé.  Les poussières d'îles basses de l'archipel des Bahamas n'auront alors aucun impact sur le (nouveau) renforcement probable d'Irma.  On peut craindre le pire pour ces îles (très basses sur l'eau) avec des submersions catastrophiques.  Rappelons que l'altitude de beaucoup de ces îles dépasse rarement 2 ou 3 mètres au dessus du niveau de la mer. 

 

 

Modifié par Ciel d'encre
  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai pas trop saisi la nuance entre un cyclone "normal" et un cyclone annulaire? Du coup son passage sur les terres ne l'affecteront pas/peu?

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Selon keraunos le haut relief d'Hispaniola (+2500m d'altitude) et un cycle de remplacement du mur de l'oeil explique un très léger affaiblissement vents soutenus 278 klm/h.

 

 

Modifié par gustnado77

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nicolass   
il y a 4 minutes, gustnado77 a dit :

explique un très léger affaiblissement vent soutenus 278 klm/h.

 

et un comblement léger, 923 hPa selon le dernier pointage ! Plutôt une bonne chose pour les iles Turkes et Caicos :) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
samcyr   
il y a 2 minutes, nicolass a dit :

 

et un comblement léger, 923 hPa selon le dernier pointage ! Plutôt une bonne chose pour les iles Turkes et Caicos :) 

oui enfin une baisse si faible des valeurs de vent ne change pas grand chose sur les dégâts annoncés 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, nicolass a dit :

 

et un comblement léger, 923 hPa selon le dernier pointage ! Plutôt une bonne chose pour les iles Turkes et Caicos :) 

 

Entre 300 et 278 km/h, je ne suis pas sûr que ça change significativement la donne. À cette vitesse, tout est arraché. 

 

Il faut savoir rester modéré dans l'optimisme quand qu'on gagne seeulement...5 hpa...

 

 

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
meteo38   
il y a 6 minutes, nicolass a dit :

 

et un comblement léger, 923 hPa selon le dernier pointage ! Plutôt une bonne chose pour les iles Turkes et Caicos :) 

 

recon_AF305-1711A-IRMA.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.