Hapax

Pluviomètre SPIEA

Messages recommandés

Salut à tous!

 

Depuis 1995 je relève consciencieusement les précipitations dans mon jardin avec un SPIEA.

Après 22 ans à passer sa vie dehors, ce pluviomètre a bien souffert, altéré par le soleil (et ce doit être humiliant pour un pluviomètre!): le seau gradué est devenu d’un jaune sale complètement opaque, la gravure des graduations des hauteurs d’eau a nécessité plusieurs recolorations à la peinture et le bord biseauté du cône de réception commence à se désagréger.

Bien que je possède maintenant une VP2, j’ai donc commandé un SPIEA tout neuf.

Ah, il est beau, on croirait du cristal!

Cependant j’ai été déçu par la piètre documentation jointe à ce nouveau pluviomètre: une médiocre photocopie N&B d’un succinct dépliant publicitaire.

Et j’ai été étonné de l’absence du tableau de correction des hauteurs d’eau recueillies.

 

En effet, mon premier SPIEA était livré avec un fascicule (édition octobre 1983!) d’une dizaine de pages expliquant son installation et son utilisation, avec en dernière page un “tableau de correspondance entre les hauteurs d’eau lues sur l’échelle du seau et hauteurs d’eau corrigées”.

Je dois dire que j’ai toujours été étonné qu’un appareil aussi basique qu’un seau gradué demande des corrections. Pourquoi ne pas avoir bien calé l’échelle lors de la conception puis de la fabrication? Pour un pluviomètre qui se proclame “à lecture directe” c’est plutôt raté!

Mais bon….

 

J’ai alors voulu vérifier si éventuellement l’échelle de ces nouveaux pluviomètres actuels avait été modifiée puisqu’ils sont livrés sans table de correction. Avec une éprouvette de labo de 500 ml j’ai comparé les hauteurs indiquées dans les deux seaux: hauteur identique. Donc apparemment, pas de ré-étalonnage. Dommage.

 

Mais l’avantage premier de cet appareil reste quand même son impossibilité totale de tomber en panne!…

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, Hapax a dit :

Mais l’avantage premier de cet appareil reste quand même son impossibilité totale de tomber en panne!…

 

Une seule exception: l'orage de grosse grêle / grêlons qui peuvent l'exploser. Mais en effet, on n'a pas fait et on ne fera jamais + fiable :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 49 minutes, Hapax a dit :

1--->Cependant j’ai été déçu par la piètre documentation jointe à ce nouveau pluviomètre: une médiocre photocopie N&B d’un succinct dépliant publicitaire.

Et j’ai été étonné de l’absence du tableau de correction des hauteurs d’eau recueillies.

 

En effet, mon premier SPIEA était livré avec un fascicule (édition octobre 1983!) d’une dizaine de pages expliquant son installation et son utilisation, avec en dernière page un “tableau de correspondance entre les hauteurs d’eau lues sur l’échelle du seau et hauteurs d’eau corrigées”.

 

 

2--->Je dois dire que j’ai toujours été étonné qu’un appareil aussi basique qu’un seau gradué demande des corrections. Pourquoi ne pas avoir bien calé l’échelle lors de la conception puis de la fabrication? Pour un pluviomètre qui se proclame “à lecture directe” c’est plutôt raté!

Mais bon….

 

 

1---> Même chose mais @Neness064m'a gentiment fait parvenir la doc au format PDF. D'ailleurs si tu l'a veux c'est par ici:

2--->Oui bien dommage....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, mistigri07 a dit :

1---> Même chose mais @Neness064m'a gentiment fait parvenir la doc au format PDF. D'ailleurs si tu l'a veux c'est par ici:

 

J'ai chargé la doc de @Neness064 : c'est exactement la même que la mienne, même année d'édition (1983), mêmes références, et comportant de fait exactement le même tableau de correspondance et de corrections.

Je ne sais pas quand il a obtenu sa doc, mais j'ai reçu la mienne en 1995... et nous sommes en 2017!

 

J'ai prévu de contacter la société BENOIT PLASTIQUE, fabriquant ce pluviomètre pour savoir si les correctifs de 1983 sont toujours d'actualité.... ce qui me désabuserait un brin!

 

J'ai l'air de pinailler, mais j'avoue humblement que je tenais pas vraiment compte de ces corrections, m'étant aperçu depuis longtemps que la moindre erreur d'horizontalité du pluviomètre induisait des erreurs de lectures d'autant plus importantes que la pluie était abondante, que l'implantation de mon pluviomètre ne respecte pas les recommandations et que les valeurs de ces corrections sont relativement faibles par rapport à la dispersion des mesures réelles. Je sais, ce n'est guère rigoureux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'ailleurs comment faire pour être sur d’être à l'horizontal parfait c'est quand même compliquer. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, du 25 a dit :

D'ailleurs comment faire pour être sur d’être à l'horizontal parfait c'est quand même compliquer. 

Salut!

Je le fais avec un niveau, et, si besoin j'ajuste

 

 

Modifié par pim82

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui mais pour faire tenir le pluviomètre? car c'est pas évident.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu n'as pas le système pour le maintenir en place?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu possèdes l'éprouvette car moi je ne lis jamais la graduation du seau, uniquement l'éprouvette par transvasement du seau? L’éprouvette, elle, est bien graduée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 22 minutes, flying38 a dit :

Tu possèdes l'éprouvette car moi je ne lis jamais la graduation du seau, uniquement l'éprouvette par transvasement du seau? L’éprouvette, elle, est bien graduée.

 

Bonsoir

Je procède de la même manière.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir

Je fais des relevés depuis 1997 avec mon SPIEA.

Moi aussi, j'aimerais bien lire cette fameuse notice....:)

Merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 12 heures, flying38 a dit :

Tu possèdes l'éprouvette car moi je ne lis jamais la graduation du seau, uniquement l'éprouvette par transvasement du seau?

 

Oui mon SPIEA est le modèle avec éprouvette.

J'ai bien sûr utilisé, au début,  la méthode de transvasement du seau vers l'éprouvette lors de fortes précipitations.

Mais:

1- Je me suis quelquefois arrosé les pieds lors du transvasement. La précision de la mesure s'en est ressentie.

2- L'addition en calcul mental des mesures successives des hauteurs d'eau dans l'éprouvette m'a aussi joué des tours...

3- Pour respecter la rigueur recherchée de la mesure, il aurait fallu tenir compte du cumul des mouillages des parois.

Donc:

J'ai abandonné le transvasement.

 

Il y a 11 heures, ollpat a dit :

Je fais des relevés depuis 1997 avec mon SPIEA.

Moi aussi, j'aimerais bien lire cette fameuse notice....:)

 

Si tu remontes de 9 posts ce fil de discussion, tu trouveras un lien pour télécharger la notice en pdf....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 10/09/2017 à 10:31, Hapax a dit :

 

 

 

 

Si tu remontes de 9 posts ce fil de discussion, tu trouveras un lien pour télécharger la notice en pdf....

Merci, Je l'ai fait.

Moi, l'éprouvette est dans le seau (3). je lis directement le cumul sur celle-ci. En Bretagne le cumul journalier dépasse rarement les 8mm.

En cas de dépassement le trop plein va dans le seau...

Bonne soirée

59b6fb3d28ef1_2017-09-11seau.JPG.6b905d8f2f1bab298e979d007140abaa.JPG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci encore

En ce temps là, on savait faire des modes d'emploi....

:)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 09/09/2017 à 17:30, Hapax a dit :

 .........m'étant aperçu depuis longtemps que la moindre erreur d'horizontalité du pluviomètre induisait des erreurs de lectures d'autant plus importantes que la pluie était abondante.........

 

Le 09/09/2017 à 17:50, du 25 a dit :

D'ailleurs comment faire pour être sur d’être à l'horizontal parfait c'est quand même compliquer. 

 

Il me semble que certaines graduations forment des cercles qui font le tour du récipient (?)

 

En tous cas ça devrait être le cas !...

et c'est le cas de l'éprouvette (d'après mes photos).

 

Il suffirait alors, avant la lecture, d'aligner la surface de l'eau avec un cercle.

Modifié par mm91
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut à tous!

 

(Je fais suite à mon post du 09 sept 2017 au-dessus)

 

Le fabricant du pluviomètre m’a rapidement répondu et m’a expédié la notice liée à ce pluviomètre SPIEA.

Très bien.

Cette notice est en tout point identique à celle jointe à mon SPIEA en 1995.

Même référence et même date d’édition: 1983.

Donc, en 2017, les correctifs à apporter aux mesures sont équivalents à ceux de 1983. 

L’échelle des hauteurs d’eau n’a pas été retouchée.

 

Bon, pour en finir avec mes pinaillages:

 

•Je sais que la réalisation d’un nouveau moule permettant le recalage de l’échelle de mesure peut représenter un coût très élevé et sans doute disproportionné au regard du volume des ventes???

 

•L’écart des mesures reste dans la gamme des tolérances admises: 9,7 mm réels pour 10 mm relevés, 98 mm réels pour 100 mm relevés.

 

•Mon VP2 Davis ne fait guère mieux…..

 

•Cette notice porte en en-tête:

Ministère des Transports

Direction de la Météorologie

SPIEA modifié M.N.

 

Si M.N.* a validé cette notice, elle doit être considérée réglementaire, non modifiable sans l’aval du ministère, et donc gravée dans le marbre…?

 

(*): M.N. = Météorologie Nationale???

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hapax sans être désinvolte avec toi, pourquoi tu te prends la tête avec ses détails ? 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Non, non, ne crains rien, je ne me prends pas la tête!

 

Je suis effectivement convaincu que l’ultra précision des relevés n’est guère représentative à cause de la disparité des précipitations, disparité régionale, disparité locale et même “micro-locale” de mon quartier.

Une erreur de relevé, forcément ponctuel, de ± 0,2 mm dans mon jardin, sera absorbée et lissée par les tolérances acceptables des relevés officiels.

 

Non, je m’étonnais simplement qu’un appareil de mesure aussi basique qu’un récipient gradué puisse être mal calibré… et le rester, en toute connaissance, après 35 ans de commercialisation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.