Aller au contenu
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Messages recommandés

Posté(e) (modifié) - Lieu : Beaulieu (20 kms au nord-est de Montpellier)

Salut à tous,

 

On commence ce topic par ce fameux épisode prévu samedi.

J'ai peur et j'espère vraiment me tromper, que l'extrême est de l'Hérault et une petite portion de la camargue (extrême sud Gard) pourrait se retrouver le cul entre deux chaises, avec l'épisode d'octobre plus à l'ouest, et cet épisode prévu notamment depuis le Gard jusqu'en moyenne Vallée-du-Rhône et à la Côte d'Azur. Flux de sud/sud-est fort se prolongeant dans l'intérieur des terres. Je pense surtout à la phase d'instabilité, donc à la phase plus marquante de l'épisode en terme d'intensités horaires, qui pourrait démarrer depuis moyenne Vallée-du-Rhône/Provence. Néanmoins, le peu de pluie qu'il pourrait y tomber sera forcément bénéfique.

Après, les prévisions vont encore surement changer un peu.

Modifié par Episode cevenol
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai peur et j'espère vraiment me tromper

 

Tant que les pluies arrosent des cours d'eau en amont des bassins versants ou des réserves karstiques, c'est une bonne nouvelle quand même. Aparté "socio-économique".

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Beaulieu (20 kms au nord-est de Montpellier)
à l’instant, Cotissois 31 a dit :

Tant que les pluies arrosent des cours d'eau en amont des bassins versants ou des réserves karstiques, c'est une bonne nouvelle quand même. Aparté "socio-économique".

 

Oui un petit brin de pessimisme s'empare de moi xD

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Vaucluse

La dernière sortie du modèle du Cep  indique du gros pour l' herault : 100 à 150 mm sur une grande superficie . Ce qui indique un possible grand potentiel du fait que la composante orageuse n' est pas bien prise en compte par les modèles à maille large comme celui du Cep .

 

https://weather.us/model-charts/euro/languedoc-roussillon/acc-total-precipitation/20171106-1800z.html

Modifié par CP3
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Trets (13)

C'est encore un peu loin mais Keraunos a publié une carte que l'on avait plus vu depuis un bon moment pour samedi.

 

IMG_0412.PNG.e40eed1227ab8571985885715edcbce6.PNG

  • J'aime 7

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Mérignac (33) / originaire de Grabels (34)
Il y a 2 heures, CP3 a dit :

La dernière sortie du modèle du Cep  indique du gros pour l' herault : 100 à 150 mm sur une grande superficie . Ce qui indique un possible grand potentiel du fait que la composante orageuse n' est pas bien prise en compte par les modèles à maille large comme celui du Cep .

 

https://weather.us/model-charts/euro/languedoc-roussillon/acc-total-precipitation/20171106-1800z.html

Au contraire la parametrisation des phénomènes convectifs sur le modèle du CEP est très bonne,  parfois meilleure que certains modèles non hydrostatiques. 

Il a nettement amélioré la représentation sous maille de turbulence et rayonnement et donc gestion de la convection et des rafales. 

Modifié par gaet34
  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Sauteyrargues (Hérault)

En fait, tout pourrait se jouer à  ....... un déferlement près !

Pour bien comprendre, il faut pouvoir séparer la partie lente de l’écoulement atmosphérique (dite géostrophique) des fluctuations rapides et en sortir les interactions (et faire une digression aux règles du topic, dsl par avance ;)).

La NAO en cette saison devient un indicateur pertinent pour mesurer les grandes oscillations du jet autour de sa normale climatologique, elle s’inscrit dans un espace de temps et de longueur des mouvements qui constituent en quelque sorte la toile de fond et la trame pour décrire les interactions ondes – écoulements.

Toujours en guise d’introduction (je sens qu’on va encore me tomber dessus :P), une des actions à distance (ou téléconnexion) entre autres facteurs d’influences reconnus sur la NAO est une opposition de phase avec un autre mode de variabilité (le Pacifique cette fois) la PNA, qui selon sa phase oriente et guide les trains d’ondes de Rossby entrant sur le bassin Atlantique.

Une PNA- favorise la NAO+, particulièrement en phase active.

Les indices en question (la PNA précédant la NAO dans son influence).

 

pna.PNG.d2a138a1706423a60387140d87b64ec6.PNGnao.PNG.33f6845ef29b1a9fdc24102994104ecf.PNG

 

 

Pas de doute sur l’opposition de phase et leur anticorrélation.

A présent (je vais devoir faire court :)), le lien entre PNA- NAO+ passe par une série de déferlements anticycloniques (repérables par l’inclinaison SW-NE des axes dorsales – talwegs) repoussant le jet vers le nord (flux de moment positif) et piégeant des circulations fermées type  "gouttes froides" qui bien placées sont à l’origine de nos épisodes les plus mémorables.

Sur cette animation, voyez comment un  1er déferlement aboutit à un 1er cut-off sur l’Atlantique, puis un second plus en aval en méditerranée.

Le 1er trop distant à l’W, le 2è trop à l’E, l’ajustement intermédiaire correspondant à une onde courte, donc qui écarte la stationnarité et les temps d’influences plus longs sur la convection durable des cut-off.

 

tempresult_lul3.gif

 

 

Je ne vais pas évoquer le 3è déferlement probabement mieux positionné, beaucoup trop loin et encore peu prévisible.

 

Au cas il y aurait encore du monde en lecture xD, la communauté scientifique anglo-saxonne exploite depuis peu une méthode originale basée sur les trains d’ondes justement, sous le joli nom de "wave packets" (le A(x)).

 

Capture.PNG.8efff71f74cd1a93ada6d92869275fc3.PNG

 

 

Cela consiste à projetter sur un hovmoller (un diagramme temps – longitude) la propagation d’ondes et des paquets d’ondes (les enveloppes) par la mesure des anomalies de vents méridiens (leur amplitude) et de filtrer la basse fréquence en séparant les vitesses de groupe et de phase des ondes.

L’université de Reading sort ces décompositions  pour ceux qui sont intéressés.

Il y a aussi les cartes de prévisions des ondes rapides et des ondes stationnaires utiles à figurer les grands forçages et les liens possibles avec le vortex stratosphérique (promis j’arrête :$).

Un des intérêts en prévision est de voir comment se projette la basse fréquence dans l’écoulement (par exemple ici la courbure cyclonique des isohypses du géopotentiel à 300 hPa pas assez marquée peut s’interpréter comme un élément défavorable pour notre épisode).

Ces prévisions sont issues du GFS.

 

Encore dsl pour la pavé, mais c’est férié aujourd’hui ! B|

  • J'aime 6
  • Merci 11

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Viols-le-fort (34) / Draguignan (83)

La grande différence que l'on observe sur les modèles depuis hier soir et qui pourrait expliquer l'augmentation des cumuls bruts, c'est le creusement de la fameuse méso-dépression dans le golfe du Lion. Elle est présente à chaque épisode mais elle semble être modélisée de plus en plus creuse venant renforcer la convergence humide sur l'Est du Languedoc. L'accélération du flux viendrait également booster l'instabilité de la masse d'air.

Par ailleurs, nous ne sommes pas dans une configuration de cut-off comme l'a très bien expliqué @calou34 mais sur un talweg repris par la circulation générale et donc assez mobile. Toutefois, on remarque une fenêtre d'une trentaine d'heures pendant laquelle un département comme le Gard serait dans les langues de thêta en amont de l'anomalie principale (front froid) qui ne balaiera nos régions qu'en fin de journée de dimanche. Ce laps de temps est suffisant, dans une atmosphère instable, de générer des orages peu mobiles. Le contenu en eau précipitable est également revu à la hausse ce qui pourrait laisser penser à des cumuls potentiellement costauds par endroits.

Les détails de méso-échelle évoluent encore, et c'est bien normal. Mais cela évolue dans le sens d'un épisode plus conséquent que ce qui était entrevu il y a encore 48h.

  • J'aime 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Trets (13)

Pour PACA, il faudra surveiller le retour d'E lundi qui pourrait prolonger l'épisode de 24h.

 

Je ne serais d'ailleurs pas étonné que par endroit, il y ait + de cumuls lors de ce retour d'E que durant le balayage de dimanche.

 

Mais nous ne sommes que mercredi, on va déjà voir si le potentiel tiendra jusqu'au week-end avant d'affiner les cumuls.

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Beaulieu (20 kms au nord-est de Montpellier)

Le signal positif, c'est en effet notre ami agriculteur qui nous dégage une épaisse fumée noire à 3 jours du début de l'épisode, comme ici à l'est de Montpellier.

 

image.png.a17904771483e19432b9f126d82c1f35.png

 

Impatient maintenant de voir l'évolution d'ARPEGE par rapport à ce qu'il nous modélisait ce matin, afin de mieux appréhender à moyen terme la durée de l'épisode.

Mais bon, je pense qu'il vaut mieux aussi prendre un peu de recule, notamment quand on sait que cet automne n'est quand même pas le meilleur pour les dégradations.

  • J'aime 1
  • Haha 7

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : La Seyne sur mer
il y a 29 minutes, OnLiNk a dit :

Pour PACA, il faudra surveiller le retour d'E lundi qui pourrait prolonger l'épisode de 24h.

 

Je ne serais d'ailleurs pas étonné que par endroit, il y ait + de cumuls lors de ce retour d'E que durant le balayage de dimanche.

 

Mais nous ne sommes que mercredi, on va déjà voir si le potentiel tiendra jusqu'au week-end avant d'affiner les cumuls.

Par contre, est-ce que tu confirmes que cette épisode sera sans grande activité électrique.

 

Je viens de voir la dernière sortie de Météo-France et ils ne prévoient plus de risques d'orages mais de fortes pluies dans la nuit de samedi à dimanche.

Modifié par moumou31

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

À noter qu'en plus de cette dégradation qu'on va avoir un sérieux coup de mistral et de tramontane à l'arrière. C'est pas loin de la première tempête de la saison .à confirmé

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Beaulieu (20 kms au nord-est de Montpellier)
il y a 6 minutes, moumou31 a dit :

Par contre, est-ce que tu confirmes que cette épisode sera sans grande activité électrique.

 

Je viens de voir la dernière sortie de Météo-France et ils ne prévoient plus de risques d'orages mais de fortes pluies dans la nuit de samedi à dimanche.

 

Jour férié pour Météo France aussi, les prévisions ne doivent pas être ajustées par les ingénieurs.

  • Haha 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Trets (13)
il y a 17 minutes, moumou31 a dit :

Par contre, est-ce que tu confirmes que cette épisode sera sans grande activité électrique.

 

Je viens de voir la dernière sortie de Météo-France et ils ne prévoient plus de risques d'orages mais de fortes pluies dans la nuit de samedi à dimanche.

 

 

Il vaut mieux compter sur des pluies localement orageuses plutôt que sur des orages à proprement dit en effet pour samedi et dimanche sur PACA. 

 

Faudra voir avec les spécialistes de la prévision orageuse du forum , mais cela semble mal embarqué pour le moment.

 

Pour lundi en tout cas, c'est quasi sûr cela sera de la pluie froide durable et localement intense sans activité électrique.

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Fréjus - Saint Raphael (83)

Encore une fois, j'ai du mal à imaginer un potentiel orageux intéressant pour PACA... et c'est dans la lignée de cet automne ennuyant  (et même de l’année).

D'ailleurs Keraunos a sorti un article sur le déficit orageux dans nos régions :

http://www.keraunos.org/actualites/fil-infos/2017/octobre/climatologie-automne-2017-orages-secheresse-sud-est-paca

Modifié par Twister83
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Mérignac (33) / originaire de Grabels (34)
Il y a 1 heure, Episode cevenol a dit :

 

Jour férié pour Météo France aussi, les prévisions ne doivent pas être ajustées par les ingénieurs.

Tout à fait,  d'ailleurs c'est un coup de chance que cet épisode n'ait pas lieu aujourd'hui !

  • J'aime 2
  • Haha 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Sauteyrargues (Hérault)

Bon vivement leur retour demain pour les pictos d’orages ...

Vu qu’on veille au grain, l’analyse GFS 6Z elle au moins (pas comme MF :D) est davantage kéraunique.

Cela tient aux termes non linéaires d’advection de vorticité et de l’ajustement de l’onde courte qui conserve mieux son énergie (noyau de fort PV conservé), un peu comme si les propriétés en cut-off persistait.

Du coup l’entrée en Méditerranée au niveau des Baléares bénéficie d'une croissance plus convective que barocline vu les ordres de grandeurs (creusement de surface, CAPE revue à la hausse, frontogénèse active), courbes de RR dans le dernier percentile voire plus.

Niveau cumuls et empreinte géographique concernée, le 6Z se rapproche nettement de CEP 00Z.

Question activité électrique, avantage au 34, le gros de l’activité se produisant au large des côtes pour PACA, ce qui n’exclue pas d’extensions dans l’intérieur (mais en gros le risque d'orage concerne tout la région).

On voit que les contours sont à peu près posés, dans le détail ça peut encore bouger pas mal.

 

Ci dessous le petit "distinguo" en PV qui fait la différence entre le 00Z et le 06Z.

 

59f9e31b88632_99_3900.png.f74fb6d24acc61024e272111db55aa30.png59f9e327b2500_90_3906.png.4cfa6384e35a5786b5e0d105020c0713.png

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Montoison (Drôme) ~15km au sud-est de Valence // Grenoble - Centre ville

Arpège y va fort pour le mistral/tramontane lundi:

 

 59f9f11fb7456_arpege-estimationvent1nov2017.thumb.png.e718ba9bfbc96dea5ae7d80421d58555.png

 

On a des pointes à 120-130 km/h O.o

Modifié par corto12
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Carnon-Plage

GFS augmente l’episode, que ce soit la durée et l’intensité! A l’aproche du jour J c’est bon signe ! Un week-end passionnant en vue :$

 

La carte ARP fait plaisir à voir quand même. Même si tout le monde ne sera sans doute pas logé à la même enseigne! 

 

Beau potentiel de l’E34 jusqu'à la CA 

35216E5E-5548-4284-846E-30B60884317F.png

  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Morières les Avignon - Le Pontet - Vedène
il y a une heure, corto12 a dit :

Arpège y va fort pour le mistral/tramontane lundi:

 

 59f9f11fb7456_arpege-estimationvent1nov2017.thumb.png.e718ba9bfbc96dea5ae7d80421d58555.png

 

On a des pointes à 120-130 km/h O.o

à suivre, car cela pourrait être source de pas mal de dégâts.

 

Concernant le potentiel pluvieux, j'ai quand même du mal à croire en quelque chose d'intéressant en BVDR et une partie Vauclusienne, car chaque sortie, on a des tâches complètement ou quasi sèches.

Selon la mobilité des lignes pluvieuses lors des balayages, je pense que dans ces zones, la probabilité sèche pourrait être importante. Le vent pourrait beaucoup jouer... J'espère me tromper

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Beaulieu (20 kms au nord-est de Montpellier)

On peut noter quand même ce soir une incertitude entre épisode cévenol ou méditerranéen, avec un ensemble de modèles pas tout à fait unanime.

GFS/CEP solidifie le caractère méditerranéen de l'épisode, rejoint récemment depuis ce soir par ARPEGE, avec des lames d'eau tri-horaires potentiellement importantes aussi bien en plaine que sur les reliefs, et une instabilité bien présente en plaine et sur les côtes languedociennes et PACA.

Puis WRF qui garde un penchant cévenol dominant, mais avec en prime une instabilité très importante pour la saison (à ne pas prendre au pied de la lettre, niveau MUCAPE j'accorderais plus de confiance à ARPEGE).

 

On peut pour l'instant retenir un scénario intermédiaire en deux phases, avec une première phase cévenole dès vendredi soir (largement confirmée), puis une seconde phase méditerranéenne de samedi soir à dimanche qu'il convient néanmoins d'affiner quant aux secteurs concernés.

  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Arêches (73) 1070 mètres. Béziers (34) 4 à 5 mois par an.
il y a une heure, Episode cevenol a dit :

 

Puis WRF qui garde un penchant cévenol dominant, mais avec en prime une instabilité très importante pour la saison (à ne pas prendre au pied de la lettre, niveau MUCAPE j'accorderais plus de confiance à ARPEGE).

WRF surestime souvent l'orographie.
Le placement est la mobilité de la probable méso-dépression conditionneront l'aspect purement cévenol ou non du phénomène.
Néanmoins, on peut souvent retrouver les cumuls les plus importants vers les reliefs dans ce genre de configuration avec la somme de l'orographie pré-épisode puis la persistance de précipitations dans le panache des pluies convectives centrées plus en " aval ".

Modifié par metbeziers
  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Carnon-Plage

Le max toujours prévu près des reliefs/ piémont du 34/30/48/07 selon ARP. Niveau plaine c’est le Var et les AM les mieux placé selon ce dernier. Hâte de voir ARÔME quand même. 

 

On surveillera la fin de semaine aussi avec une bonne instabilité en mer. Qlq scénarios extrême, avec certainement la Corse et au large de PACA en ligne de mire cette fois ci. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Beaulieu (20 kms au nord-est de Montpellier)

Oui, un run d'ARPEGE quand même purement cévenol avec la réactivation sur la côte d'Azur, courante dans ce genre de situation avec balayage d'ouest en est.

Mais bien triste pour la Vallée-du-Rhône et la Provence, il faudrait que ça change d'ici demain avec un bon méditerranéen qui vient se greffer !

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Morières les Avignon - Le Pontet - Vedène
il y a une heure, Episode cevenol a dit :

Oui, un run d'ARPEGE quand même purement cévenol avec la réactivation sur la côte d'Azur, courante dans ce genre de situation avec balayage d'ouest en est.

Mais bien triste pour la Vallée-du-Rhône et la Provence, il faudrait que ça change d'ici demain avec un bon méditerranéen qui vient se greffer !

 

j'exprimais hier un peu de craintes car on  avait souvent des trous "moins humides" ou carrément sec. Ce matin, le long de la BVDR par Arpège, = moins de 10mm...

Et GFS qui maintient une vingtaine.. Bref, pas certain toujours que ça se goupille correctement mais bon je pense que des expérimentés pourront me recadrer car rien est joué je pense.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×