Invité Guest

Banquise, jet stream et changement du climat

Messages recommandés

Bonjour,

Oui le gulf stream est toujours là et le sera toujours ( je l'espere!).

Ceci dit il y a forcément un lien entre les températures et les courants marins non?

Plusieurs articles expliquent un ralentissement de la puissance des 2 principaux courants marins de l'atlantique nord.

On constate une recrudescence des périodes froides (situations méridiennes) en hiver mais surtout une faiblesse du courant zonal comparé aux années 2000.

Le zonal percute rarement l'Europe entière et est souvent bloqué par des HP.

Cependant les HP sont souvent de nature tropicale signe aussi certainement que les masses d'air douce remonte plus souvent à nos lattitudes.

Ceci dit je me demande si les HP tropicales seraient dues à un gulf stream qui serait moins puissant. En effet il le reste sur l'atlantique mais porterait moins loin à notre longitude et donc advecterait chez nous une remontée accrue des HP acoriennes.

Je ne sais pas si l'on me suis dans mon analyse mais c'est des questions que je me pose quant à la récurrences des derniers hivers.

Patric

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Plusieurs articles expliquent un ralentissement de la puissance des 2 principaux courants marins de l'atlantique nord.

Quelles articles ?

Tous les phénomènes cités sont des phénomènes météos.. je ne peux répondre a cela et ce n'est pas le bon topic (Topic Climatologie).

"La climatologie, branche de la géographie physique, est l'étude du climat, c'est-à-dire la succession des conditions météorologiques sur de longues périodes dans le temps. L'étude du temps à court terme est le domaine de la météorologie."

Toutes les données et images sont ici ; http://bulletin.mercator-ocean.fr/html/welcome_fr.jsp

Merci Julin764 de mettre tes sources.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

On constate une recrudescence des périodes froides (situations méridiennes) en hiver mais surtout une faiblesse du courant zonal comparé aux années 2000.

Le zonal percute rarement l'Europe entière et est souvent bloqué par des HP.

Cependant les HP sont souvent de nature tropicale signe aussi certainement que les masses d'air douce remonte plus souvent à nos lattitudes.

Patric

C'est simplement dû à la variabilité naturelle du climat, pourtant nous avons eu les "non-hivers" 2006/07 et 2007/08 en France pour mémoire, l'hiver 2010/2011 s'est arrêté mi-janvier à Paris et mis à part la 1ère quinzaine de février glaciale, 2011/12 tiendrait du "non-hiver" lui aussi.

C'est vrai que de 1988 à 2002 il s'est déroulé une période que je qualifierais de super-zonale en hiver en Europe occidentale, atténuée légèrement depuis mais sans plus.

Je vous invite à étudier les chroniques des hivers du milieu des années 80, on était dans une toute autre dimension.

En tout cas, aucun souci à se faire du côté de l'Atlantique, nous ne sommes pas prêts de le voir gelerstuart.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu as surement raison mais je parle de la percution du zonal chez nous qui me parait moins forte ces dernières années.

Pour ce qui de nos hivers ils sont globalement courts avec quelques vagues de froid par moment et encore dans le sud depuis le début de l'hiver le temps est globalement clément...

Maintenant le gulf stream est là et bien là mais il me semble moins influent ces dernières années.

Patric

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est simplement dû à la variabilité naturelle du climat, pourtant nous avons eu les "non-hivers" 2006/07 et 2007/08 en France pour mémoire, l'hiver 2010/2011 s'est arrêté mi-janvier à Paris et mis à part la 1ère quinzaine de février glaciale, 2011/12 tiendrait du "non-hiver" lui aussi.

C'est vrai que de 1988 à 2002 il s'est déroulé une période que je qualifierais de super-zonale en hiver en Europe occidentale, atténuée légèrement depuis mais sans plus.

Je vous invite à étudier les chroniques des hivers du milieu des années 80, on était dans une toute autre dimension.

En tout cas, aucun souci à se faire du côté de l'Atlantique, nous ne sommes pas prêts de le voir gelerstuart.gif

Oui cette évolution du Gulf Stream est naturelle.

C’est comme on pourrait dire qu'on constate qu’il y a une oscillation des hivers en plus du réchauffement quand on voit que les hivers avant 1987/88 on été froids et rarement doux, puis de l'hiver 1987/88 à 2003/2004 ils ont été surtout doux (10/17 hivers doux et que 2 hivers froids), puis de l'hiver 2004/2005 à 2012/2013 les hivers sont à nouveau surtout froids (5/9 hivers froids et que 2 hivers doux) pour l'instant

.

L'hiver 2010/2011 ne s'est pas arrêté mi-janvier à Paris contrairement à ce que tu dis, car du 19/01 au 02/02/2011 les températures ont été sous la normale avec par exemple une anomalie de -7°C le 31/01/2011. C'est plutôt fin janvier car en février il a fait bien doux à Paris.

Puis pour l'hiver 2011/2012 celui-ci est ni un hiver doux malgré ces 2 premiers mois doux, ni un hiver glacial malgré février très froid mais c'est plutôt un hiver de saison puisque son anomalie de la moyenne saisonnière

est de 0°C.

Williams

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est simplement dû à la variabilité naturelle du climat, pourtant nous avons eu les "non-hivers" 2006/07 et 2007/08 en France pour mémoire, l'hiver 2010/2011 s'est arrêté mi-janvier à Paris et mis à part la 1ère quinzaine de février glaciale, 2011/12 tiendrait du "non-hiver" lui aussi.

C'est vrai que de 1988 à 2002 il s'est déroulé une période que je qualifierais de super-zonale en hiver en Europe occidentale, atténuée légèrement depuis mais sans plus.

Je vous invite à étudier les chroniques des hivers du milieu des années 80, on était dans une toute autre dimension.

En tout cas, aucun souci à se faire du côté de l'Atlantique, nous ne sommes pas prêts de le voir gelerstuart.gif

ca vole pas haut ce genre de message. On accentue pas le terme exceptionnelle de décembre 2010 et l'hiver 2009/2010, surtout pas. L'hiver 2010/2011 ne s'est pas arrêté réellement à la mi-janvier deja puisque la dernière décade est froide partout, le mois de janvier avait été d'ailleurs plus froid que la normale sur une grande partie du sud de la France. L'hiver s'était réellement arrêté en février et non à la mi-janvier. Ensuite, j'aime bien le mot " atténué" du flux zonal depuis 2003. Non non, c'est pas le mot atténué qu'il fallait employé mais un flux d'ouest stoppé net.

2006/2007 et 2007/2008 ne sont que des exceptions depuis et il faut rappeler que 2007/2008, le flux zonal était rejeté très au nord et ce sont les HP qui avaient dominé le mois de décembre 2007 et février 2008, on appelle ca un hiver zonal? Alors c'est que les gens savent pas vraiment ce que c'est un vrai zonal. Janvier/févier 2007 avaient été dominé par du zonal net la oui mais c'est tout. On oublie aussi l'hiver 2008/2009 qui avait été dominé par le froid dans sa globalité. Le flux d'ouest a réussi à faire son entrée qu'en dernière décade de janvier 2009 et c'est tout.

L'hiver 2011/2012 certes dominé par le zonal en décembre/janvier mais février 2012 faut surtout plus en parler sur son caractère exceptionnelle pas seulement en France mais à l'ensemble de l'Europe.

Enfin bref, très très loin du flux zonal actif des années 80 et 90

Pour le gulf stream, j'en dirais même pas un mot et je suis d'accord avec le message de william

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Euh... 2010/2011, c'est pas non plus un Hiver remarquablement froid au Sud d'une ligne allant de Nantes à l'Alsace centrale.

Cette année là, il y a eu un clivage très prononcé entre les régions au Sud de cette ligne, soumises à une circulation zonale sous blocage, et le Nord qui était du "bon coté" de la zone barocline. A l'image du redoux que nous avons connu le week-end dernier default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Bien entendu, Paris, ayant été le plus souvent du "bon coté" de la limite douceur relative/froid prononcé laisse apparaitre une écart aux normes qui n'est pas représentatif de ce qui s'est déroulé sur le reste du Pays.

Bref, les statistiques on peut leur faire dire à peu près ce que l'on veut selon le point de vue que l'on veut défendre et en ne retenant que ce qui nous arrange rolleyes.gif . L'anomalie de -7°C le 31 Janvier à Paris, ne représente que le cas précis de Paris pour ce jour là. A contrario on aurait pu prendre un jour particulièrement doux de cet Hiver et s'amuser à extrapoler alors sur une anomalie de +5°C par rapport aux moyennes de l'endroit choisi tongue_smilie.gif .

Du reste, je vous rejoint sur le fait qui me semble indéniable, selon lequel nos derniers Hivers (depuis 2003) n'ont absolument rien à voir avec ceux de la décennie qui a précédé 191769.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Euh... 2010/2011, c'est pas non plus un Hiver remarquablement froid au Sud d'une ligne allant de Nantes à l'Alsace centrale.

Cette année là, il y a eu un clivage très prononcé entre les régions au Sud de cette ligne, soumises à une circulation zonale sous blocage, et le Nord qui était du "bon coté" de la zone barocline. A l'image du redoux que nous avons connu le week-end dernier wink.png

Bien entendu, Paris, ayant été le plus souvent du "bon coté" de la limite douceur relative/froid prononcé laisse apparaitre une écart aux normes qui n'est pas représentatif de ce qui s'est déroulé sur le reste du Pays.

Bref, les statistiques on peut leur faire dire à peu près ce que l'on veut selon le point de vue que l'on veut défendre et en ne retenant que ce qui nous arrange rolleyes.gif . L'anomalie de -7°C le 31 Janvier à Paris, ne représente que le cas précis de Paris pour ce jour là. A contrario on aurait pu prendre un jour particulièrement doux de cet Hiver et s'amuser à extrapoler alors sur une anomalie de +5°C par rapport aux moyennes de l'endroit choisi tongue_smilie.gif .

Du reste, je vous rejoint sur le fait qui me semble indéniable, selon lequel nos derniers Hivers (depuis 2003) n'ont absolument rien à voir avec ceux de la décennie qui a précédé 191769.gif

Si l'hiver 2010/2011 a été froid car il a une anomalie de -0,66°C en ce basant à l'ancienne période que Météo France se basait (1971 à 2000) et même -0,70°C en se basant sur leur nouvelle période (1981 à 2010).

Puis si je prends la date 31/01/2011 c'est pas pour montrer que cet hiver est froid mais pour dire que du 15 au 31/01/2011 il a fait froid à Paris contrairement à ce que /index.php?app=forums&module=forums&section=findpost&pid=2038091'>snapback.pngzorglub71 nous a dit. Lors de cette 2ème quinzaine de janvier 2011 l'anomalie des températures à Paris est de -0,64°C. Et si on regarde la moyenne en France suivant 27 stations bien disposées sur tout le pays alors c'est une anomalie d'une moyenne de -1,43°C que nous avons eu.

Williams

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si l'hiver 2010/2011 a été froid car il a une anomalie de -0,66°C en ce basant à l'ancienne période que Météo France se basait (1971 à 2000) et même -0,70°C en se basant sur leur nouvelle période (1981 à 2010).

Puis si je prends la date 31/01/2011 c'est pas pour montrer que cet hiver est froid mais pour dire que du 15 au 31/01/2011 il a fait froid à Paris contrairement à ce que nous a dit. Lors de cette 2ème quinzaine de janvier 2011 l'anomalie des températures à Paris est de -0,64°C. Et si on regarde la moyenne en France suivant 27 stations bien disposées sur tout le pays alors c'est une anomalie d'une moyenne de -1,43°C que nous avons eu.

Williams

[Mode HS total : "on"]

Wouha... scared.gif

Comment t'as fait ça : " /index.php?app=forums&module=forums&section=findpost&pid=2038091'>snapback.pngzorglub71 " ?!

confused1.gif

[Mode HS total "off"]

Sinon, je ne nie pas qu'il y ait eu une période froide en Janvier Williams, mais je serai très intéressé de voir la carte des 27 stations avec leurs anomalies respectives pour l'ensemble de l'Hiver (ou mois par mois si tu as ça).

Parce que si mes souvenirs sont bons - possible que je flanche - l'anomalie négative était très prononcée au Nord, et inexistante au Sud, non ?!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Euh... 2010/2011, c'est pas non plus un Hiver remarquablement froid au Sud d'une ligne allant de Nantes à l'Alsace centrale.

Bref, les statistiques on peut leur faire dire à peu près ce que l'on veut selon le point de vue que l'on veut défendre et en ne retenant que ce qui nous arrange rolleyes.gif . L'anomalie de -7°C le 31 Janvier à Paris, ne représente que le cas précis de Paris pour ce jour là. A contrario on aurait pu prendre un jour particulièrement doux de cet Hiver et s'amuser à extrapoler alors sur une anomalie de +5°C par rapport aux moyennes de l'endroit choisi tongue_smilie.gif .

Décembre 2010 fut remarquable par son enneigement dans un grand tiers nord-est de la France, mais pas par des températures particulièrement basses à quelques dates près.

Pour Paris, si on joue aux anomalies positives pour février 2011 il y en à la pelle y compris des records de douceur journaliers.191769.gif

L'important est que dans tout cela, la dérive Nord-atlantique n'a joué aucun rôlewhistling.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah, je viens de trouver un déficit national de -0.6°C par rapport aux normales sur Décembre/Janvier/Février 2010/2011 selon MF.

J'avais donc une impression fausse sur cet Hiver là, désolé default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Déficit de 3°C en Décembre (Quand même !), excédent de 0.3°C en Janvier, puis de 1.2°C en Février.

Voilà, les choses sont précisées et corrigées default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pourquoi pas un mot sur le gulf stream Mike?

Patric

Le Jour d'Après n'est qu'un filmlaugh.png

Bon certes mais aucune crédibilité sur un plan météostuart.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pourquoi pas un mot sur le gulf stream Mike?

Patric

drôle de question Patric. Parce que je juge que le gulf stream se comporte normalement et qu'il y a jamais eu de changement jusqu'à présent à part quelques ralentissement temporaire sans conséquence.

Le jour où le gulf stream aura vraiment un soucis, on le verra déjà rapidement et on sera plus la pour le voir à moins d'un changement brutal

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En testant des tendances, j'ai enfin trouvé une info qui pourra faire plaisir aux amateurs de refroidissements.

Cet hiver est à un point clef pour une tendance au refroidissement des hivers en France qui n'est déjà pas loin de la significativité sur 1998-2012, car si l'anomalie de l'hiver 2012-2013 du panel MF de 30 stations est d'au plus -1.2° (/71-2000), la tendance sur 1998-2013 deviendra significative d'un refroidissement des hivers sur cette période en France d'après les tests de Spearman et Kendall (c'est à dire que cette variation est tellement importante , -1.2°/déc sur cette période, qu'elle sera considérée comme très probablement en dehors des bornes de la variabilité habituelle pour la France)

Attention là je ne parle pas de changement significatif de tendance climatique, c'est une tendance courte avec de larges IC et je n'ai pas effectué les tests pour vérifier un éventuel changement significatif (je verrai ça si l'anomalie froide suffisante se réalise)

Idem pour Paris en données homogénéisées, dont l'évolution est vraiment bien corrélée au panel de MF (à un niveau même hallucinant, vu la variabilité plus forte avec un seul point de mesure dans les terres, on va d'ailleurs pouvoir faire des économies et supprimer des centaines de stations françaises qui de fait deviennent inutiles pour suivre l'évolution du RC de la France thumbup.gif . Ne vous inquiétez pas , je plaisante, d'autant plus que je préconise l'installation d'au moins 4 stations par commune, une sur le plus haut sommet, une dans le plus profond TAF , une sur un terrain plat immense, une en plein milieu du centre ville sur un grand mât sur un toit), il suffira d'une anomalie hivernale 2012-2013 d'au plus -0.6° (/81-2010, attention en données homogénéisées, donc ne pas prendre la valeur "brute" du site de MF) pour que la tendance devienne significative d'un refroidissement des hivers à Paris sur 1998-2013 (-1.15°/déc )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[Mode HS total : "on"]

Wouha... scared.gif

Comment t'as fait ça : " /index.php?app=forums&module=forums&section=findpost&pid=2038091'>snapback.pngzorglub71 " ?!

confused1.gif

[Mode HS total "off"]

Pour faire ceci : " /index.php?app=forums&module=forums&section=findpost&pid=2038391'>snapback.pngLolox " tu selectionnes le pseudo avec l'icone dans un message où est cité un message de cette personne puis COPIER-COLLER.

Sinon, je ne nie pas qu'il y ait eu une période froide en Janvier Williams, mais je serai très intéressé de voir la carte des 27 stations avec leurs anomalies respectives pour l'ensemble de l'Hiver (ou mois par mois si tu as ça).

Parce que si mes souvenirs sont bons - possible que je flanche - l'anomalie négative était très prononcée au Nord, et inexistante au Sud, non ?!

Ces infos que je te dis vient des données journalières que j'ai enregistré. Donc je n'ai pas de carte pouvant te montré ceci. Mais voici d'autre indices :

Du 15 au 31/01/2011 l'anomalie de la température dans :

- le Sud Sud-Est (Nice, Marseille, Nîmes, Perpignan)

a été de -1.67°C ;

- le Sud Ouest (Biarritz, Toulouse-Blagnac, Tarbes

) a été de -2.88°C

- l'Ouest (Poitier, Renne St-Jacques, Bordeaux, Merignac, Nantes-Bouguenais)

a été de -1.60°C

- l'Est Centre-Est (Strasbourg-Entzheim, Nancy-Essey, Besancon, Saint-Dizier)

a été de -0.50°C

- Centre Centre-Est (Orleans, Lyon, Clermont-Ferrand, Chateauroux-Deols, Limoges Bellegarde)

a été de -1.40°C

- Nord Nord-Est (Dijon, Reims Courcy, Abbeville, Beauvais-Tille, Caen-Carpiquet, Lille-Lesquin, Paris le Bourget)

a été de -0.50°C

Soit une anomalie des températures négative partout et plus au Sud qu'au Nord contrairement à ce que tu dis.

Williams

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouhou Williams default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

Je parlais du fort clivage N/S sur l'ensemble des 3 mois et n'ai, par ailleurs, pas nié le passage froid de la deuxième quinzaine de Janvier.

En outre, j'ai dis que j'avais commis une erreur sur les valeurs d'anomalies finalement relevées, et puis on est H.S. default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

En tout cas merci pour les précisions que tu as apporté default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Décembre 2010 fut remarquable par son enneigement dans un grand tiers nord-est de la France, mais pas par des températures particulièrement basses à quelques dates près.

Pour Paris, si on joue aux anomalies positives pour février 2011 il y en à la pelle y compris des records de douceur journaliers.191769.gif

L'important est que dans tout cela, la dérive Nord-atlantique n'a joué aucun rôlewhistling.gif

Le Nord-Ouest surtout ou la Manche et une partie de la Bretagne s'est gavé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai lu vos analyses qui sont très interressantes mais je ne suis qu'un débutant en météo alors est-ce que vous pourriez me dire si on se dirige vers une continentalisation du climat , un réchauffement ou autres types d'évolution svp ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai lu vos analyses qui sont très interressantes mais je ne suis qu'un débutant en météo alors est-ce que vous pourriez me dire si on se dirige vers une continentalisation du climat , un réchauffement ou autres types d'évolution svp ?

Vaste débat 191769.gifPhil

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai lu vos analyses qui sont très interressantes mais je ne suis qu'un débutant en météo alors est-ce que vous pourriez me dire si on se dirige vers une continentalisation du climat , un réchauffement ou autres types d'évolution svp ?

On est un peu HS, disons que nous avons connu une océanisation très nette de nos hivers français entre 1988 et 2003, avec une tendance à la re-continentalisation depuis mais peu marquée.

A l'inverse, les étés ont connu une continentalisation sur la même période après une océanisation entre 1977 et 1987 et leur flopée d'étés affreux.

Depuis 2004 les étés se re-océanisent tout en étant concernés par des épisodes caniculaires comme en 2006, 2010 et 2012 dès que le flux se continentalise un moment.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'accord merci pour vos réponses ! On en saura sans doute plus dans quelques années ! default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Que pensez vous de cette projection des modèles climatiques actuels sur le ralentissement de la circulation océanique de retournement( Gulf Stream,, courant du labrador, " Canaries, " Benguala , " Brésil , " Alaska etc etc ....) De ce fait, Guillaune Séchet , en reprenant les recherche de différents analystes , évoque un possible refroidissent de l'Atlantique Nord ! Il s’appuie sur le GIEC  qui évoque , cette hypothèse , sur le long terme appuyé par les résultats d’une quarantaine de projections climatiques.Il cite, notamment,le  cadre du projet européen EMBRACE,qui ont réexaminé ces 40 projections climatiques en se focalisant sur un point névralgique au nord-ouest de l’Atlantique Nord : la mer du Labrador. cette étude a révélée que 7 des 40 modèles climatiques étudiés projetaient un arrêt complet de la convection engendrant des refroidissements abrupts, 2 ou 3 degrés en moins de dix ans, de la mer du Labrador, induisant de fortes baisses des températures dans les régions côtières de l’Atlantique Nord.

 

http://www.meteo-paris.com/actualites-meteo/vers-un-refroidissement-de-l-atlantique-nord-17-fevrier-2017.html

 

 

 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sujet déjà largement évoqué et commenté dans le topic "courants océaniques" sur ce même forum.

 

Tu peux t'y reporter :)

 

Perso je l'ai déjà dit (dans ce forum) je n'y crois pas. Je pense qu'on parle bien de la fonte de glace au Groenland et en arctique, qui génèrerait une lentille d'eau douce de fonte, plus légère, stagnant en surface, et empêchant le plongement des courants de surface au large de la ride du Groenland.

Ce sont des hypothèses qui ont été formulées voici 25-30 ans (J.C. Duplessy et son équipe) et pour ce que j'en sais ils n'y croient plus.

Ca s'est probablement passé ainsi au Younger Dryas ou (à un degré moindre) lors de "l'événement à 8.5 ka BP" (qui doit porter un autre nom maintenant). Mais les quantités de glace étaient alors incommensurablement plus grandes.

Et il ne faut oublier que la fonte de la banquise arctique risque bien de renforcer le courant de débordement du détroit du Danemark, qui est en quelque sorte le "point de départ" de cette circulation.

   

Mais bon je te parle d'un sujet que j'ai lâché il y a 20 ans environ, la Science a sans doute avancé depuis.

De toute façon, il s'agit comme tu l'écris de 7 scénarii sur 40 (donc largement minoritaires). Et de toute façon, un tel refroidissement océanique n'entraînerait pas forcément de façon univoque un refroidissement brutal du climat sur le continent adjacent. La régulation du climat des continents dépend (à 80% si j'ai bonne mémoire) des flux d'air, les courants océaniques n'opérant que pour 20% (encore une fois, de mémoire).

 

Zonal 45

 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Que la zone près du Labrador ait des chances de se refroidir de façon durable en lien avec le ralentissement de l'AMOC (et la hausse des précipitations), c'est très probable. Ces dernières années il y'a des papiers intéressants qui ont été publiés et à l'évidence on est déjà dedans. L'image ci-dessous qui représente la tendance linéaire depuis 1901 est quand même assez symptomatique. 

 

664501obs.png

 

http://fido.nrk.no/4cf750c3e0b034153d6ea12a898156b4a030f739896889be4a11b4526a97a663/Nature-climate-change.pdf

 

Donc la question ce n'est même plus de savoir si ça va se refroidir dans ce coin, puisqu'apparement c'est déjà le cas. Après, comme le rappel zonal, il ne faudrait pas penser que les continents autour vont aussi se refroidir. Pour l'Europe une étude avait même déduit qu'une anomalie froide en atlantique nord favorisait les synoptiques à canicule.

Puisque c'est le sujet, j'en profite également pour partager une présentation de Stefan Rahmstorf :

 

 

Modifié par Higurashi
  • J'aime 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.