Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Antoine Coeuré

Alimentation régulière de Hautes Pressions sur le proche Atlantique ou sur le continent Européen

Recommended Posts

Posted (edited)

Location : Richardménil (54630)

Bonsoir, je démarre ce topic suite à une observation récurrente ces derniers mois : la formation récurrente de zones de HP à proximité ou sur le continent européen.  Bien que ce phénomène n'a pas une durée suffisamment longue (sur la base d'observations de nombreuses années )pour pouvoir en tirer des conclusions ou pour pouvoir y faire des analyses liées aux causes, ce sujet mérite tout de même qu'on s'y attarde. Ces épisodes de HP ont tendance ces dernières années à se répéter dans le temps. 

 

Petit Mémento des épisodes les plus considérables ces derniers mois : 

Janvier 2017 :

Modele GFS - Carte prévisions

Février 2017 ;

 

Modele GFS - Carte prévisions

 

Mars 2017 : 

Modele GFS - Carte prévisions

 

Et je pourrais continuer encore longtemps... En y observant de plus ces pressions ces derniers mois, on se rend compte sur le suivi des pressions à partir des relevés des stations météo que les basses pressions se font plus rare sauf quelques périodes particulières.

 

Un exemple avec la station de Nancy-Essey  en choisissant quelques mois :

 

5a0f709a9f875_graphique_infoclimat.fr(3).png.9808ee6624bb794e0e73806da9a1e9f8.pnggraphique_infoclimat_fr.png.d1f06aa23fd459057ededf15a0f29835.png5a0f709c2f71e_graphique_infoclimat.fr(1).png.f3f3ec09ede892e8685201b2380c1a8c.png5a0f709b63751_graphique_infoclimat.fr(2).png.1cbf4d975c35d0810609b0dd9ecefe40.png

 

La tendance de fond est que depuis quelques années, ces épisodes s'intensifient et surtout se perpétuent dans le temps toute saison confondue. 

 

Ainsi, en ayant présenté quelques observations, il convient de s'interroger face à ce changement. Plus particulièrement, d'y ajouter si possible des pistes de réflexions ou encore des hypothèses provenant de recherches scientifiques.

 

 

Edited by Xx-antoine54-xX
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Forbach, Moselle.

Un sujet a été créé le mois dernier à ce propos : 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Richardménil (54630)
Il y a 10 heures, Higurashi a dit :

Un sujet a été créé le mois dernier à ce propos : 

 

Merci pour ce lien. Les modérateurs peuvent donc supprimer ce topic. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Lausanne (Sallaz) 600m (Suisse) / sam et dim à Vionnaz 400m (Valais, Suisse)

Je relance ce sujet, car il me semble que cela fait 2 mois que la plus grande partie de l'Europe, soit la région comprise entre la Méditerrannée et le sud de la Scandinavie et des Iles britanniques, est en permanence soumise à un gigantesque système anticyclonique aux racines subtropicales, qui repousse très au nord  (nord de la Scandinavie) ou très à l'est (Russie) le régime zonal, qui est (ou était?) censé caractériser le climat de nos régions.

 

Dans ce vaste système anticyclonique, les zones de précipitations sont uniquement dues à des gouttes froides prisonnière de l'anticyclone et tournoyant en son centre. Pratiquement à aucun moment, ou alors juste de très brefs parenthèses, on a eu une dépression nous amenant de l'air océanique.

 

Pour les 2 prochaines  semaines, les 2  gouttes froides prisonnières de ce vaste système anticyclonique seront situées entre Açores et Portugal et sur les Balkans,  plaçant notre région dans le couloir d'éruption de l'air brûlant en provenance du Sahara.

 

Pour ma part, je ne me souviens pas avoir connu de telles situations aussi durables dans ma jeunesse. A l'époque, même en été, on était régulièrement balayés par des dépressions océaniques.  Là on n'a vraiment rien de chez rien à se mettre sous la dent depuis au moins 2 mois... Et c'est pas près de changer...

 

 

Edited by djoss
  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Lausanne (Sallaz) 600m (Suisse) / sam et dim à Vionnaz 400m (Valais, Suisse)

Incroyable, mais ce gigantesque blocage étendu à toute l'Europe, jusqu'en Scandinavie, continue encore et encore....

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Lausanne (Sallaz) 600m (Suisse) / sam et dim à Vionnaz 400m (Valais, Suisse)

Ce matin, sur GFS, la ceinture anticyclonique subtropicale qui campe sur l'Europe depuis le mois d'avril , et repousse vers la Scandinavie le rail dépressionnaire (et domine notre météo depuis au moins 6 ans) , se maintient jusqu'à perpet. Résultat: sur notre région, soleil, soleil et soleil, 10 degrés au-dessus des normes et sécheresse qui commence à battre tous les records. 

Il faut se rendre à l'évidence:  l'Europe moyenne se trouve désormais comprise dans la zone climatique subtropicale sèche. Notre climat se caractérise par une domination totale de la ceinture anticyclonique  subtropicale. Une fois de temps en temps, et de manière très éphémère (une semaine tous les 2 mois ou 3 mois), cette ceinture anticyclonique subtropicale se trouve fissurée par un thalweg moribond détaché du rail dépressionnaire, lequel se situe désormais très au nord, entre la Scandinavie et le Spitzberg. Les seules situations météo à même de nous apporter de la pluie sont les gouttes froides errant au milieu de cette ceinture anticyclonique, et les cas où un flux de sud-ouest, couplé à une faiblesse des hautes pressions, nous amène des orages locaux en fin de journée, ce que nous avons eu début juin de cette année.

  • J'aime 2
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

 

Ce serait bien de quantifier tout cela.

Personnellement, en étudiant divers paramètres sur NCEP, comme la pression au sol, l'anomalie de géopotentiel 500hPa et les précipitations, sur avril-septembre depuis 30 ans, je ne distingue aucune tendance tangible sur cette zone.

Mais bon c'est NCEP...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sujet intéressant. En effet, c'est trop court pour affirmer une tendance climatique, mais c'est a-minima une période inhabituelle.

J'ai toujours en tête perso que tout cela arrive après un raté de la QBO, lequel prouve que les composantes du système climatique ont une capacité à se dérégler temporairement, à un niveau supérieur à la variabilité classique. Au moins en haute atmosphère.

Peut-être que pour la basse atmosphère, c'est le changement climatique qui excite ce dérèglement supérieur à la variabilité, auquel cas ce dernier risque de se répéter.

A suivre.

Edited by Cotissois 31

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Forbach, Moselle.
Il y a 2 heures, Cotissois 31 a dit :

Sujet intéressant. En effet, c'est trop court pour affirmer une tendance climatique, mais c'est a-minima une période inhabituelle.

 

D'accord aussi là-dessus. Comme dit par meteor, il faudrait dans un premier temps quantifier l'anormalité de cette période. Ensuite, si quelque chose d'atypique est bien détecté, il faudrait faire la distinction entre ce qui peut être forcé par le changement climatique de ce qui peut être attribué à la variabilité interne qui, on le sait, a des fluctuations d'échelle pluri-annuelle à décennale parfois marquées (cf. la période de NAO anormalement positive dans les années 1990 par exemple). Vaste programme car le rapport signal (climatique) sur bruit est très faible quand on étudie l'aspect circulation. Dans cette thématique,  il y a d'ailleurs une étude qui est récemment sortie au sujet de l'expansion vers les pôles de la ceinture tropicale sur les dernières décennies et qui montre que l'on a encore du mal à détecter le signal anthropique (attendu) là-dedans, notamment à cause du rôle important joué par la variabilité interne.

 

En étant réaliste, on finira bien par basculer dans une période opposée où cette fois ce sera le rail perturbé qui s'installera de façon récurrente sur notre zone climatique. 

Edited by Higurashi
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour la démonstration exacte, je suis d'accord. Mon intuition que le sujet est à creuser vient des records de pluie mesurés des deux côtés de l'Atlantique avec 6 épisodes très rares en seulement 3 ans.

En France : printemps 2016 et 2018.

Aux USA : Maryland 2016, Maryland 2018, Harvey 2017 et Florence 2018.

 

 

Edited by Cotissois 31
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Ecromagny (plateau des 1000 étangs, 420m)

Il y a eu sur France culture une intervention d'un type de météo-france il y a quelques semaines. Il semblait dire que l'hypothèse la plus vraisemblable pour expliquer les blocages que l'on connaît depuis un certain temps serait la diminution de l'écart de température entre le pôle (qui se réchauffe beaucoup), et les tropique (qui se réchauffent moins). En conséquence, il n'y aurait plus le dynamisme nécessaire pour déplacer un système qui se met en place, induisant des successions d'épisodes similaires sur des périodes de plus en plus longues. Ce qui veut dire que ce n'est pas la fin des étés pourris, par exemple, mais que lorsqu'on tirera celui là, alors on aura le gros lot, un été avec 3 mois de pluie! 😱

C'est sans doute très simplifié, mais qu'en pensent les spécialistes ici présent?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : sans domicile fixe- en voyage

Bonsoir,

c est que depuis une vingtaine d annees l Atlantic est relativement mort-

il n y a pas eu d autoruoute en travers de l Atlantic durable et etendue.

La circulation ouest-est de structure, duree et etendue habituelle a quasiment cesse exister, ce qu on a maintenant est diffent des annees 80 et encore 90.

Les chiffres officielles de noaa la dessus donnent un image faux.

Ce qui reste avec cet atlantic mort, c est des descentes d air polaire depuis le nord plus ou moins qui creent des petite depressions a l avant et en hiver

un afflux d air polair avec quelques rares petits ondes d air chaud a l avant.

Un  front polair plus ou moins actif qui reste en mediterranee depuis l ete  sans trop changer de place, 

et nous nous trouvons presque en permanence dans l air polair plus ou moins modifie depuis des annees.

Bien sur ca chauffe aussi en ete comme l air polair chauffe aussi en russie et canada en ete avec des valeurs pas mal des fois.

Ces petits tourbillons qui se forment tout le temps au sud et sudest de ces coullees polairs

n empechent pas le froid de se deverser sur l europe jusqu en Afrique tout le temps en hiver, en vagues polairs espacees d une semaine a peu pres.

rien de tout ca sur l atlantic proche  presente la duree, etendue, force et direction pour repousser cette air polaire vers la russie, cet air qui va d ailleurs se mettre en route bientot et qui va rester jusquau printemps prochain quand le tourbillon polair vers l espagne risque de nous amener de l air un peu moins froid a l avant-

ca encore n a rien a faire avec une NAO positive, etendue, durable et dirige sudouest- nordest ouau moins ouest- est la moitie du temps comme dans les annees 1980 et avant.

 

Cet air polair est assez sec et plus lourd que l air sature d eau meme si ca etonne. 

Donc des pressions elevees grace a cette air si il n y a pas ces petits tourbillons.

 

On voit bien les nuits ces derniers annees que c est une masse d air plutot fraiche sauf quelques exceptions.

 

Les valeurs de temperature prises a proximite de la urbanisation je ne les consider pas car ils ne correspondent pas aux vraix temps dans un  lieu naturel.

 

C est le sud qui profite, surtout le nord d afrique avec des pluies plus frequentes. Ici en allemagne on a une secheresse dans cet air polair sec car lespetits tourbillons dans le sud ou sudouest d europe n arrivent pas souvent a nous amener de la pluie jusqu ici.

C est donc le sudouest de l allemagne qui obtient encore le plus de pluies si ca continue et je ne vois pas de raison pour ca de changer, dans les cartes prevision actuelles.

L absence de grand courant en travers de l Atlantic ca fait vraiment bizarre de se trouver en quelques annees avec un climat nouveau pour l Europe tout a coup.

Rienn est comme avant et ca ne bouge pas.

La derniere fois on a eu pour quelques jours une circulation atlantique de bonne force et etendue c etait en 1999 ou 2000, je pense.

Apres c etait fini sauf de breves episodes isoles de courte duree.

 

salutations

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : sans domicile fixe- en voyage

Voila, apres les premieres descentes froides plus a l ouest qui ont depose de la neige de l Espagne jusqu' au nord de l Algerie, c est maintenant le centre de l europe qui est vise.

Pour le souvenir le debut de l' hiver 2018/19 la situation ce matin avec un vent de sudest a est deja bien etabli sur place et une chute des temperatures qui a bien commence a approcher les 2-3°C ce matin avant l arrivee de l air le plus froid envisage pour la semaine prochaine par les models ce matin en deux vagues successives avec les hautes pressions siberiennes qui arrivent.

5kfypc.png

 

salutations

 

Edited by stella8
oui

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

à comparer avec la période fin 80 début 90 effectivement le zonal est moins present.

Mais vu les reculs cotiers qui se sont produits en hiver 2012 avec ces mega houles energetiques qui sont tombées pile poil au grandes marées, je dirai presque tant mieux qu'il y ai moins de zonal. Car si avec le RC, les depressions generent des houles de plus en plus puissantes, l'erosion cotiere risque vite de devenir un probleme majeur

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Meuse Sud - Bar le duc

Sujet très intéressant, ce phénomène de massification de hautes pressions est très net au printemps, surtout entre la mi-mars et début mai et ce, depuis une bonne quinzaine d'année au moins.

C'est encore plus vrai dans le Nord-Est de la France, il serait donc intéressant de le quantifier et de montrer cette évolution par région.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...