Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

metrologiste

Tornade à coté de Rome, novembre 2016

Recommended Posts

Salut tout le monde, je voulais vous partager le récit sur la tornade à coté de Rome et si vous voulez en savoir plus vous pouvez lire ces quelques pages sur mon site - Dossier: tornade

 

--------------------------------------------------

 

Ce dimanche-là, je suis sorti comme souvent pour photographier les orages. Cette fois-ci, c’était dans mon coin et je n’ aurais jamais pensé voir une tornade aussi grosse.

Depuis plusieurs jours, les modèles mettaient en évidence une situation à risque de forts orages dans la région du Latium pour l après-midi du 6 novembre 2016. J’avais fixé un target, entre Rome et Viterbe et le littoral romain, entre Civitavecchia et Ostia. Ces zones sont pratiques pour moi parce que j’habite à coté.

Vers 16h, je pars de chez moi et je m’ arrête à une quinzaine de kilomètres au Nord de Cesano pour observer le ciel et pour réfléchir sur la direction à prendre. A ce moment-là, l’air est très humide et une fine pluie tombe en continu. Le ciel assez uniforme, gris avec peu de nuages cumuliformes. Des segments d’éclairs horizontaux jaillissent très haut, type spider. Je suppose que l’orage est loin derrière les pluies stratiformes vers le S/O. Je choisis de prendre la route Cassia Bis vers le Sud pour me rapprocher, en laissant une possibilité que j’aille directement vers le littoral. 

Pendant que je conduis, les spiders sont toujours plus présents. Une trainée de fractus circule très vite et attire mon attention. Je m’arrête à Le Rughe où il y a une vue sur l ‘Ouest. Les petites croix sur la carte des impacts en direct commencent à s’affoler sur le littoral, exactement à Ladispoli. L’orage semble se développer très rapidement. Je commence à distinguer une averse aux contours plus marqués à l’horizon. Je reste un peu ici pour observer l’ évolution du ciel.

Avec l’activité croissante de la foudre, il est probable qu’un puissant orage sévisse à l’Ouest. Je décide de me rapprocher de quelques kilomètres vers l’Ouest pour tenter de le rencontrer. Je vais vers Cesano sur un poste que je connais bien. Mon espérance est de capturer un impact proche sur un poteau électrique ou sur une des antennes de radio Vatican.

Je me positionne dans un champ à Cesano qui est très trempé. Le ciel devient de plus en plus obscur et menaçant. Le vent se renforce en faisant circuler toujours plus vite les fractus. Maintenant, deux averses se délimitent très bien et la fréquence du tonnerre devient remarquable.

 

1/ L’ arrivée de la tornade à Cesano

A l’horizon une éclaircie apparaît entre les nuages et je commence à voir, à plus de 6 km au loin, un mouvement d’ aspiration. Je ne suis pas encore sûr que c’est une tornade. Mon appareil photo se déclenche  à plusieurs reprises et après quelques minutes le cône se définit très bien. « C’est une grosse tornade! » J’ ai devant moi une supercellule tornadique qui est en train de créer de gros dégât. Tout s’accélère subitement. La scène devient incroyable.

 

- Cette photo est prise avec un grand angle sous la pluie à 17 h. Le gros mésocyclone et la tornade sont visibles. De cette perspective, je pensais que la tornade allait vers le Nord mais en réalité, elle allait rapidement dans ma direction

_DSC9780.png.d17b21d37b173b8d8179656238ef740a.png

 

 

2/ Gros plan de la tornade

La largeur de la tornade est impressionnante. Il s' agit d'un multi-vortex (constitué de plus d’un vortex). A certains moments, des tubas se forment latéralement ou à côté du cône. Certains ont réussi à se développer jusqu’à toucher le sol pendant quelques instants en créant de nouvelles petites tornades.

D’énormes étincelles se produisent quand la tornade touche les lignes électriques. En face, deux lampadaires s’ éteignent suite à un power flash. Je filme la scène avec mon portable pendant que mon appareil photo tente de prendre la foudre. Je vais à la voiture pour prendre le télé-objectif. Le vent se renforce brutalement, il fait siffler les fils électriques au-dessus de ma tête et emporte toutes les feuilles des arbres. Le puissant vent, la pluie et le peu de lumière rendent les conditions photographiques difficiles. La tension monte au maximum quand la tornade s’approche vers moi à moins de 1,5 km.

 

- Sur ce gros plan réalisé avec le télé-objectif à 70mm, on voit le cône multi-vortex de la tornade qui est incliné juste avant de débarquer sur Cesano

 

_DSC0477.png.cfa462a22c6932976c1b8c98b18d138c.png

 

3/ La supercellule et la tornarde - vue du Sud

 

La tornade vient de finir de traverser la ville de Cesano pendant que le clear slot passe au-dessus de moi. L’ air sec compresse toute la masse du cumulonimbus qui est en rotation sur lui-même. Le vent est toujours très fort mais il a tourné. Cependant, une lumière très particulière, aux teintes rosées, augmente tout de suite après le passage de l’orage. L’air limpide et frais a remplacé celui humide et chaud. Désormais, la supercellule s’observe très bien. J’en profite pour aller au milieu du champ pour faire une série de photos avec le grand angle. La tornade s’en va sur les collines du parc naturel de Veio pendant que le diamètre du cône tend à diminuer. J’ai pensé à ce moment-là qu’elle aurait pu se dissiper.

 

- Sur l’image, la supercellule et la tornade au coucher du soleil.

 

_DSC9793.png.0491c238afb8263583d10c4edc4855ae.png

 

4/ Après la supercellule

 Je me déplace vers une petite colline à quelques kilomètres de Cesano. Lorsque j’arrive, la tornade n’est plus présente et je ne le sais pas encore mais elle a parcouru 15km de plus. La lumière du soleil se couche dans un air frais pendant que de nouveaux orages se forment rapidement au Sud, sur la ville de Rome. Ceux-ci aussi sont très forts, de type squall line. Ils créent des inondations à l’Est de la capitale et la fermeture de quelques routes. Le système orageux est souvent éclairé par les flashs des éclairs. La scène est très belle à contempler avec la lune qui apparaît derrière la grosse enclume du cumulonimbus. Il y a de belles photos à prendre mais je ne suis plus attentif à la scène: je suis trempé, j’ai de la boue partout et mon équipement photo est tombé plusieurs fois. Je reste ému de ce que j’ai vécu une heure avant.

 

Sur l’ image, l’ imposante enclume du système squall line qui sévit sur Rome.

 

_DSC9959.png.09581fc70648887debda7c0f2408b799.png

 

Edited by metrologiste
  • J'aime 10
  • Merci 2
  • Surprise 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Montpellier

Salut et merci pour ce témoignage ! Les photos sont superbes, ça doit effectivement être impressionnant à vivre surtout quand on ne s'y attend pas O.o:x

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut merci pour ton commentaire :).  Oui, c' était très impressionnant et aussi effrayant quand elle passe sur des lieux que je connais bien. J' y tenais beaucoup à vous partager cette expérience avec vous. 

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...