13008

Évolution de la nature 2018

Messages recommandés

Il y a 6 heures, MidiPy a dit :

 

 

Sinon pour coller au sujet du topic, la végétation n'a toujours pas démarré sur les versant nord des Pyrénées ariégeoises. Au-delà de 1200 mètres, les arbres sont encore nus et le paysage bien marronnasse...

Salut,

 

aaaaaahh, cette satanée invasion de morilles qui a une influence même sur le paysage :S.

xDxD

 

 

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

La nature, qui avait littéralement explosé en avril semble tourner au ralenti désormais, et le manque d'eau en est la cause, il serait vraiment temps qu'il pleuve !

Par exemple le gazon ne pousse plus du tout, ce qui ne me dérange pas du tout, mais c'est un indicateur.

Modifié par pvaill67
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sans doute en raison du froid tardif de fin Février et de l'ensoleillement en berne en seconde quinzaine de Mars, ça a eu bien du mal à démarrer. Durant la première décade d'Avril les forêts étaient encore quasiment nues : quelques charmes et châtaigniers discrets et surtout les acacias commençaient à colorer timidement les collines. C'était un peu plus verdoyant déjà sur les berges de la Dordogne avec des saules, des aulnes, des érables et des frênes à peu près à l'heure. Puis à la moitié du mois, avant l'arrivée d'une véritable chaleur (hors-saison), tout a explosé. En quelques jours tous les chênes pubescents (espèce très majoritaire) se sont parés d'un vert tendre...

Lors de la première balade du matin au boulot c'est un véritable régal pour les yeux :x (photos prises jeudi matin)

rkez.jpg

agsr.jpg

bwdv.jpg

 

Comme d'habitude nos noyeraies sont les dernières à se parer de leur vert. Depuis une grosse dizaine de jours les petites feuilles sont présentes...Et cette année il n'y a pas eu de grosses gelées pour venir les griller, ouf !

 

Dans le jardin ça se passe pas trop mal...Les pissenlits ont disparu depuis 3 bonnes semaines, les boutons d'or ont pris le relais et toutes sortes de fleurs de couleurs froides dont j'ignore le nom...Depuis une petite semaine, après la 6ème tonte du printemps (^^), l'herbe commence à changer de couleur. Mais qu'on se rassure ce n'est pas le manque d'eau vu ce qu'il est encore tombé dimanche dernier (une cinquantaine de mm), juste l'avancée de la saison, l'herbe grasse du début de printemps se fait remplacer par l'herbe claire de début de saison chaude, qui sera bientôt parsemée de graminées. D'ailleurs, signe de l'avancée dans la saison, j'ai pu entendre les premiers grillons il y a 3 semaines (lorsqu'il a fait chaud) et depuis quelques jours c'est un vrai concert de jour comme de nuit, tant qu'il fait plus de 10° ^^

J'ai pu récolter hier mes premières fraises, enfin, elles étaient sacrément à la bourre je trouve...Mon rhododendron est en pleine floraison et mes rosiers ne devraient plus tarder. Nos pieds de vigne plantés il y a un mois sont en pleine forme, j'avais oublié à quel point ça poussait sacrément vite xD

Nos plants potagers seront mis en pleine terre d'ici une petite semaine normalement ^_^

  • J'aime 7
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sale combo vraiment dommageable pour la végétation par endroits en Alsace.

Dernière vraie pluie bénéfique ici à la mi-février, avec 26mm ( sur des sols déjà proches de la saturation). Depuis on tourne à 4/5mm sur 24h pour les quelques rares épisodes pluvieux méritant ce nom. La très grande majorité des pluies des 8 dernières semaines ne fut plus d'aucune utilité.

Mars déficitaire, avril largement déficitaire. Chaleur complètement exagérée en Avril, ça continue en ce moment même, et 4 ème jour d'affilée avec fort vent de nord-est qui accélère encore l'assèchement des sols. Sans oublier une végétation dont les besoins en eau sont au maximum à cette période de l'année. Bref, les dégâts commencent à être visibles.

Bon les pelouses, on peut oublier, la dernière tonte a eu lieu mi-avril, depuis, standby, avec régression désormais. C'est majoritairement encore vert, mais le vert fatigué gagne du terrain, le vert sec s'installe par endroits, et ça  y est, on trouve déjà du jaune cramé dans les coins plus ingrats.

Le pire, c'est que ça commence à gagner la végétation arbustive aussi. Sans doute l'humidité apportée par les  bonnes pluies de l'hiver ne sont plus exploitables que par les arbres à enracinement plus profond, mais arbustes et buissons commencent à tirer la tronche par endroits.

Signe que la sécheresse, superficielle en terrain ouvert, commence à s'enfoncer dans le sol en espace plus boisé.

Pas d'amélioration à attendre avant plusieurs jours dans le meilleur des cas, si ce n'est sur le niveau des températures qui va permettre à la végétation de "souffler" un peu.

 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cette saison 2018 est assez incroyable.

La douceur extrême en janvier (et les fortes pluies) ont entraîné le débourrement précoces de nombreux fruitiers (pêchers, abricotiers) et même des amandiers en fleurs le 9 janvier à 15 kilomètres de Bar-le-Duc (Nord-est de la France).

Puis 2 légers coups de froid tardifs en février/mars ont ralentie la végétation qui était plutôt en retard début avril.

 

Et enfin, le temps chaud et très sec depuis début avril a fait exploser la végétation qui a parfois 2 ou 3 semaines d'avance désormais !!

Les petits cours d'eau sont à sec depuis fin mai (au lieu de début juillet).

Les orges précoces (escourgeons) sont bons à moissonner d'ici quelques jours

Les myrtilles sauvages ont commencé à mûrir dès fin mai

Mes melons et courges plantés en graines en pleine terre ont levé en 5 jours seulement, 3 jours pour les haricots, du jamais vu!!

 

Les cerises burlats ont donné dès le 23 mai et les coeurs de pigeons et cerises aigres sont dèja en fin de saison.

Les pêches et abricots sont beaux cette année, surtout les arbres en plein vent qui étaient plus en retard et n'ont pas subi le gel et le débourrement trop précoce de janvier. Pas de cloque à la faveur du temps chaud et très sec.

 

Il y a encore des réserves d'eau en profondeur même si cela devient sec en surface, les 15 mm tombés ces derniers jours et le rafraichissement prévu vont faire du bien et ont permis de suspendre (au moins pour quelques jours) les arrosages au jardin.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ici fraises bien mûres, Cerises cueullies depuis mi-mai et maintenant se sont les Abricots et les Mirabelles qui sont mûres !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne sais pas si je suis sur le bon topic pour parler de ça mais bon, pour moi il s'agit d'une évolution comme une autre et qui n'est pas aussi banale que dans le sud ou en tout cas, pas aussi tôt dans la saison :

 

zfkq.jpg

 

C'est sec tout ça. Les pelouses des jardins hésitent entre le vert fatigué et le jaune mais les espaces réservés aux animaux sont cramés. Pas vraiment de flotte en vue pour cette première décade, par ici on surveille déjà des départs d'incendies. Quelle année étrange dans le ch'nord...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.