Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Du 29 janvier au 4 février 2018 prévisions météo semaine 05


Recommended Posts

Bonjour,

Pour en revenir aux incertitudes évoquées dans le post d'hier soir ci-dessus, ce matin on n'est pas plus avancé globalement...

Les grandes lignes de force se confirment :

1) poussée de l'AA... oui mais à quelques centaines de km près : jusqu'où montera-t-il, avec quelle position longitudinale et quelle "inclinaison" ?

2) grand flou groenlandais, se propageant même vers le Sud

A partir du 01/02 la diversité des scénarios est grande et la moyenne des ensemblistes peut être trompeuse ! Sur le panel des perturbations, la moyenne intègre des scénarios voyant la coulée fraîche avec un axe fluctuant du centre de l'Atlantique jusqu'à la France. Pour le temps sensible sur le pays, il est clair que placé à l'avant, dans ou à l'arrière du talweg n'aurait pas les mêmes conséquences... 

Ne parlons pas des déterministes, par nature très fluctuant d'un run à l'autre au-delà de la grosse centaine d'heures : dans ce panel très éclaté au-delà du 04/01, on est pour GFS et CEP tout en bas des possibles.

Pour conclure, je dirai que tout paraît envisageable dès la fin de ce topic !

 

blob.png.c057c529983121d6f2babd55fb757d4f.png

 

Edited by sastrugis
  • J'aime 6
Link to post
Share on other sites
  • Replies 114
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Bonjour,   Conclusion à la fin si certains le souhaitent.   I/ Un début de topic anticyclonique, avec une agitation qui se forme en Amérique-ouest atlantique       E

Posted Images

Posted
Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m
Il y a 2 heures, sastrugis a dit :

dans ce panel très éclaté au-delà du 04/01, on est pour GFS et CEP tout en bas des possibles.

 

 

Ou tout en haut, selon là ou on regarde...^_^ ( pas pour GFS, mais bon lui voilà quoi...) 

graphe_ens3_izn9.png

Edited by cédric du Lot
  • J'aime 1
  • Haha 2
Link to post
Share on other sites
il y a 26 minutes, cédric du Lot a dit :

 

Ou tout en haut, selon là ou on regarde...^_^ ( pas pour GFS, mais bon lui voilà quoi...) 

 

 

Oui, entièrement d'accord, par habitude j'avais pris Paris comme référence mais sur Toulouse c'est différent...

Ce qui ne fait que renforcer l'incertitude : elle n'est pas seulement temporelle mais aussi spatiale ;)

Avec ça, faites vos jeux sur la France !!!

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

En l'état actuel des différentes modélisations on semble s'orienter vers une synoptique nettement plus fraîche que celle que nous connaissons actuellement mais surtout plus sèche.

 

Pour autant, nous ne pouvons pas parler de VDF pour le moment  mais les choses peuvent encore évoluer d'ici là car l'échéance reste lointaine.

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Comme  c'est décidément très calme, je reviens en quelques mots et un cas concret sur les discussions à propos des indices (AO, NAO, MJO...) qui animent souvent ce forum. En bref, beaucoup l'ont rappelé, les indices c'est très pratique... mais il faut en user avec modération et discernement !

 

Ci-dessous voici donc une situation à NAO+ durable prévue par le déterministe de GFS dans du TLT (mais là n'est pas la question, c'est pourquoi je n'ai pas mis la date). Dans la plupart des cas, une NAO+ induit un vigoureux courant d'Ouest aux latitudes moyennes et des types de temps marqués par de l'océanité en Europe de l'Ouest. Pas ici ! Le puissant AS-AR prendrait la main, advectant de l'air froid par le NE (seule le nez de la Bretagne échapperait au gel en milieu de journée), et la situation serait bloquée ainsi durant plusieurs jours malgré une belle NAO+.

 

Certes, à l'échelle de la France, l'indice "marche" dans la plupart des cas (NAO+ : océanité...) mais cet exemple montre quand même pourquoi il faut rattacher un indice à une synoptique élargie. Cette remarque est encore plus valable pour le domaine méditerranéen qui "échappe" souvent aux conséquences a priori "logiques" de cet indice.

 

image.thumb.png.24ec2c2160bf277b9256fe0bf03e2f68.png


 

Edited by sastrugis
  • J'aime 3
  • Merci 1
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites

D'accord qu'il est possible d'avoir une VDF continentale en NAO+, mais pour l'instant force est de constater  que cette NAO positive rabote et rabote encore toute pulsion qui voudrait s'aventurer vers les hautes latitudes. Nous sommes en NAO+ depuis des semaines et il n'y a pas eu de surprises.

Link to post
Share on other sites
Posted
Ribecourt Dreslincourt(60) parfois Givet(08) ou Maubert Fontaine(08)

bonjour

 

L'échéance ce rapproche de plus en plus mais pourtant c'est toujours autant le ****** (chantier pour pas dire autre chose :D) on arrive pourtant à une échéance plutôt "raisonnable" ça explose à partir de 144h. Et même avant c'est pas encore calé du tout

on peut le voir avec le diagramme de GFS:

(nord est oise):

graphe3_1000_414_247___.gif

 

 

Et même avant c'est pas encore calé du tout comme on peut le voir, ça dépend surtout de l'activité dépressionnaire sur l'atlantique

par exemple sur le 6z de GFS, forte activité dépressionnaire, coulée plus à l'est et coup de frais rapide:

https://modeles.meteociel.fr/modeles/gfs/run/gfs-0-150.png

alors que comme on le voit sur la perturbation 15 du panel GEFS, activité dépressionnaire moins forte et le peu qu'il y a bloqué par une belle dorsale bien haute et plus à l'ouest que GFS et donc coulée plus sur nous et froid plus durable:

gens-15-1-150.png

malheureusement une faible activité dépressionnaire ne suffit pas par exemple sur la perturbation 20 il y a une faible activité dépressionnaire mais la dorsale est plus large plus à l'ouest et par conséquent plus sur nous:

gens-20-1-150.png

perso je tendrai plus à un scénario entre GFS et la perturbation 15 car on voit une activité dépressionnaire de plus en plus forte mais je pense que GFS exagère un peu; un scénario plus comme ça: (activité dépressionnaire assez forte mais coulée plus sur nous)

gens-6-1-150.png

L'activité dépressionnaire augmente à TLT peut être cela aurait-il un lien (même sûrement) avec une NAO qui repart à la hausse par la suite (notez qu'il y a quelques jours on avait une belle chute de celle ci donc ça peut très bien bouger dans l'autre sens):

nao.sprd2.gif

 

Bonne journée:)

 

Yanice

 

  • J'aime 2
  • Merci 1
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites
il y a 28 minutes, sastrugis a dit :

Certes, à l'échelle de la France, l'indice "marche" dans la plupart des cas (NAO+ : océanité...) mais cet exemple montre quand même pourquoi il faut rattacher un indice à une synoptique élargie. Cette remarque est encore plus valable pour le domaine méditerranéen qui "échappe" souvent aux conséquences a priori "logiques" de cet indice.

 

Il y'a également un intérêt à visualiser à quelle distance on se situe par rapport au centroïde du régime en question. Sur le site de Cassou, on a la frise qui nous montre l'historique des régimes traversés. Mais on a aussi un diagramme qui nous permet d'apprécier l'écart par rapport au cas idéal. Par exemple, sur les 30 derniers jours :

 

3841bcc4d43c9b294fd41fbb169a8a2a019f7ac7

 

 

On se doute que sur les deux points en NAO+ tout en bas, on est assez loin d'un cas canonique. On pourrait considérer l'écart au centroide comme tout un spectre de variantes au cas idéal finalement. Je trouve dommage par contre que l'on ait accès qu'aux 2 dimensions de l'espace. On loupe une dimension du coup (un point rouge sur la croix rouge pourrait en fait être éloigné mais selon l'axe rentrant dans la figure). 

  • J'aime 5
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Ribecourt Dreslincourt(60) parfois Givet(08) ou Maubert Fontaine(08)
Il y a 8 heures, sastrugis a dit :

dans ce panel très éclaté au-delà du 04/01, 

image.jpeg.6d53e736787c61682f793aa08c116c35.jpeg

Icéen regardant les diagrammes des ensemblistes

PS: perso j'ai presque plus de cheveux

HS OFF

Il y a 3 heures, Mike54 a dit :

En l'état actuel des différentes modélisations on semble s'orienter vers une synoptique nettement plus fraîche que celle que nous connaissons actuellement mais surtout plus sèche.

 

 Plus sérieusement, pas tout à fait d'accord avec toi:

tempresult_jji3.gif

Vers le milieu de topic on aurait cette petite perturbation sur les pays bas, d'ailleurs en tête de la mini coulée  sur nous:

gfs-0-132.png?6

Qui nous vaudrait quand même de l'eau

ensuite on resterait dans une atmosphère assez humide comme on le voit sur le GIF des précipitations.

 

Yanice

 
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

Pour la date du 01/02, nous sommes maintenant dans le "bon" intervalle de fiabilité (cf. pour 144h, les comparaisons vues depuis le début de l'hiver), avec une variété de scénarios assez limitée pour un même modèle (qui explique des cartes assez semblables entre déterministes et moyennes ensemblistes) et pour les modèles entre eux. On aura affaire plus à des ajustements qu'à de potentiels changements profonds de la synoptique.

Alors voici ce que cela donne pour les 2 modèles phares :

 

blob.png.f080f34e1ec156fce60d838ffb8185d9.png

 

La dorsale atlantique est bien marquée mais on sent déjà sur GFS une inclinaison due aux premières attaques de la cyclo groenlandaise... Notons que pour cette n-ième poussée de l'AA de l'hiver, nous sommes au "mieux" de cette ondulation, donc pas de véritable plongée d'air froid sur l'Europe occidentale encore une fois. 

Ensuite, comme chaque fois, le rabot revient dans le "money-time" pour éliminer brutalement ou progressivement les "beaux" scénarios induisant un écoulement froid sous blocage en provenance de l'E et du NE. On a beau être habitué à cet enchaînement des faits, à chaque modélisation au-delà de 192h les amateurs de froid trouvent matière à y croire et puis, et puis... Tout cela nous reporte donc au mieux dans le prochain topic pour voir naître la prochaine ondulation (05/02) dont on espère que le destin sera différent de celui des petites sœurs qui l'ont précédée !

  • J'aime 1
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Sur les hauteurs d'Issy Les Moulineaux (92), proche Meudon
Il y a 3 heures, guntar79 a dit :

slt,

Cep suit

ECE1-144cwk4_mini.png

Il suit en mieux même... L'échéance (144h) pourtant raisonnable mène à la prudence.... Pas d'AF en vue en tout cas, la situation synoptique est toujours aussi dynamique... ;)

 

Quant à GFS, j'en parle même pas, il modélise une dépression que ni UKMO ou CEP ne voient :

 

gfs-0-144.png?12

Edited by vinçounet
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Ecommoy (80-140M d'altitude), Sarthe

Bonjour,

 

Conclusion à la fin si certains le souhaitent.

 

I/ Un début de topic anticyclonique, avec une agitation qui se forme en Amérique-ouest atlantique

 

 

  En effet lundi-mardi devraient être marqué par le retour anticyclonique ce qui permettrait une accalmie pour les rivières qui débordent à l'est notamment. Un rail dépressionnaire assez haut et chez nous une mixture AA-AF. Avec un vent d'ONO mou au nord alors qu'au sud ça serait plutôt ENE dû à l'inversion en basse couche provoqué par l'anticyclone:

 

image.png.40929783c3c481054dcce19f8d042e3c.png

 

 

Lundi: Un temps doux qui favorisera encore plus l'énorme excédent de température de janvier:

 

Jusqu'à 14°C sur l'extrême sud et pratiquement 10°C sur tout l'ouest.  A l'est on jouera plus avec les 8°C:

arpege-0-57-0.png?27-11

 

Dans la continuité de dimanche après-midi aucune précipitation sur la France permettant de favoriser la décrue:

(Carte vigicrue)

image.thumb.png.581acda03dcc9ab56d3f51724a0add30.png

 

 

 

Mardi: Le matin quelques précipitations faibles sur nord percerait malgré l'activité anticyclonique, des restes d'une dépression à l'est de l’Europe, rien de grave pour les crues en cours:

 

arpege-1-72-0.png?27-11

 

 

Le matin la différence de température nord-sud avec le flux maritime pour le nord alors que le flux serait plus continental pour le sud est marqué:

 

image.thumb.png.1676f7987bb1a9f265bc98db62ea8c4b.png

 

 

 

Mercredi: Les premières grandes divergences du topic apparaissent (oui oui à 100h) au niveau atlantique notamment. En effet en France c'est à peu près pareil pour tous les modèles même si le timing est différent, on aurait un dégradé NO-SE avec une arrivé de douceur par le NO avec des précipitations qui arriveraient pendant la journée de mercredi.

 

La différence est donc surtout aux USA-ouest atlantique. C'est à ce moment que toutes les différences qu'on voit dans la suite du topic se produisent.

 

 

On a un premier duo ARPEGE-CEP-UKMO-FIM (je ne mettrai pas CEp-ukmo-fim du coup vu qu'il est très ressemblant), on observe une pulsion qui se forme lentement mais doucement avec une dépression marqué sur le labrador. La séparation dépressionnaire provoquée par les HPs semble bien présente:

 

image.png.9803ba6847b27399a20d5cb70d7d9cf6.png

 

 

On note aussi que la pulsion à l'est des USA est assez marquée, cette pulsion 48h plus tard favoriserait une réalimentation de la pulsion atlantique qui commence à 144h:

 

image.thumb.png.426dd78a068468cba0bfde01ce3514e0.png

 

 

 

GEM lui très ressemblant avec GFS (je ne mets pas en valeur GFS du coup)  avec une activité dépressionnaire à deux doigts d'être brisé mais au final non:

 

image.png.5bad3aa0c0d5bea76760c180ed18912c.png

 

 

Aux USA la pulsion à l'est est un peu moins marqué sur GEM (beaucoup moins chez GFS) ce qui empêchera qui plus est 48h plus tard une bonne pulsion:

 

image.thumb.png.e494da4888ad624352eccb21275495ba.png

 

 

A ce stade le mercredi donc on dégage 2 camps, un camps Européens avec FIM qui est avec eux face à GFS-GEM

 

 

II/Jeudi-vendredi les conséquences du mercredi flagrantes, de grandes divergences sont là:

 

 

En premier on peut voir que GFS-GEM tournent plutôt mal hivernophilement parlant GFS a une coulée légèrement plus marqué, mais on voit bien que la jonction permanente des BPs à 100h ont des conséquences lourde avec un AA très proche de nous entourer de dépressions:

 

image.png.640204d57ded390a69f6e49ece40a8ce.png

 

 

Cependant une coulée fraîche est bien présente et pourrait suffire pour permettre des possibilités neigeuses à l'est si la situation resterait tel quel:

 

tempresult_lov5.gif

 

 

 A l'opposé donc CEP clairement le plus optimiste hivernophilment parlant, avec UKMO un petit cran en dessous. ARPEGE aurait plus tendu vers CEP alors que FIM vers UKMo compte tenu des ressemblances sur leurs échéances max.

 

  Avec l'activité nettement plus faible à 100h on voit des conséquences lourdes avec une pulsion qui monte bien plus haut que GFS et favorise une coulée plus marqué. On notera qu'il n'y a pas de creusement en méditerranée pour ceux qui se demandent pourquoi, c'est tout simplement du à la petite goutte froide au sud dû Portugal qui favorise la pulsion d'HP en méditerranée, ces HPs empêchement un bon creusement en méd.

 On observe également bel et bien la réalimentation de anticyclonique de la pulsion qui est sur l'est des USA 48h plus tôt, étant plus marqué que GEM-GFS elle permet d'influencer CEP: 

 

image.png.a627ae7e4521578a5db6f7b956052b10.png

 

 

UKMO lui est un cran en dessous à cause d'une dépression qui réussit à s'étendre vers l’Islande contrairement à CEP. Dépression qui est présente chez GFS-GEM, on est dans un genre de compromis GFS-GEM face à CEP chez UKMO: 

 

image.png.6aab6a06caa79a965a8672f9f655e757.png

 

 

 Une situation donc pas du tout déterminé en ce samedi après-midi, peut être que nous allons être plus avancé ce soir, on note que GFS6z sur la cette coulée c'est légèrement amélioré face à CEP. Mais els déterministes sont assez perdu avec depuis le début de semaines des modèles qui ont retourné leurs verste. Pour rappel CEP il y a 2 jours c'était le sceptique sur une potentiel coulée alors que GFS c'était l'optimiste.

 

On voit bien qu'à l'image du panel GEFS les divergences sont bien là, avec un écart type fort sur la hauteur de la dorsale, mais aussi jusqu’où irait la coulée à l'ouest de la France. On voit que GFS est dans les scénarios les plus sceptiques mais pas non plus dans les pires, on note quand même que certains sont plus intéressants avec une ressemblance à la CEP.

 

 On peut observer à l'image  de la P1,3,5,13,14 que la petite goutte froide au sud du Portugal  à influencer la coulée dans le cas où elle se trouve plus au nord sur l’Espagne, elle ferait office mini pompe à froid. 

 Il faudra surveiller cette goutte froide, ces bêtes-là sont souvent mal maîtrisé et peuvent provoquer des retournements de situations à des échéances très courtes. En tout cas le panel semble montrer qu'en général plus l'anomalie est proche de la coulée plus le scénario tend à être meilleur:

 

gens_panel_nwi6.png

 

 

LA moyenne CEP est à peu près dans les clous de celle de GEFS.

 

 

III/Et la fin de week-end début de semaine prochaine? 

 

 Compte tenu des déterministes qui différent plus ou moins à MT il est compliqué de trouvé le temps qu'on pourrait bien avoir toute fin de semaine et début de semaine suivante. 

On observe cependant quelques points chez les déterministes:

 

 

 Dans le cas CEP la coulée se ferait dégager progressivement par un retour anticyclonique alors qu' l'ouest atlantique une nouvelle pulsion anticyclonique tendrait à vouloir s'envoler:

 

tempresult_pey2.gif

 

 

 

Dans le cas GFS-GEM qui sont plutôt ressemblant de base on a  deux évolutions totalement différentes:

 

CHez GEM la première dépression qui raboterait la dorsale à 144h tendrait à couler vers l'Allemagne à 168h comme pour GFS. Mais la seconde dépression à l'ouest de l'AA à 144h viendrait vers nous chez GEM alors que chez GFS elle partirait vers la Norvège:

 

tempresult_emf4.gif

 

tempresult_jau4.gif 

 

 

  Pourquoi une telle différence? Tout simplement car la fameuse pulsion à l'est des USA à 100h qui est un léger cran en dessous de CEP chez GEM, mais très largement un cran en dessous chez GFS influe grandement. En effet chez GEM elle réussit à prendre après la première coulée, elle met plus de temps à prendre que UKMO-CEP (qui pour eux elle sert de réalimentation) car GEM voit une dépression marqué à l'ouest de l'AA contrairement à UKMO-CEP ce qui provoque un retardement, mais l'effet d'onde finit par prendre la dominance et permet cette belle pulsion (avec quelques facteurs favorable qui plus est).

 

 

Au-delà des déterministes, se sont surtout les ensembles qui pourraient nous aider compte tenu du manque de fiabilité à MT, les déterministes à LT sont pas forcément de bon indicateur. 

Sauf que les ensembles n'aident pas xD

On voit que c'est assez dispersé sur GEFS et ensCEP ce n'est pas mieux, et pas de réel scénario qui se dégage 

 

 

graphe_ens3_ftr3.gif

 

 

Ens CEP qui doit être légèrement en dessous de GEFS pour Paris car ci dessous c’est Colmar:

 

image.png.3dcca71145f4c1f237ab15a2cbfbfd63.png

 

 

 

 Dur de savoir comment ça va finir tout ça, on a un facteur qui pourrait nous être défavorable  c'est une nouvelle migration du VP troposphérique vers le Canada ce qui pourrait bien nous couler toute la première partie de février

 

image.thumb.png.5146fef7fd69088b9d4032a1b3026ba5.png

 

 

  A l'opposé un facteur qui pourrait aider à contre carré les choses ou plutôt équilibrer pour se faire bonne conscience et créer des sursises c'est que la MJO peut nous permettre de penser que statistiquement nos chances de régime ondulant/NAO- pourrait s'affirmer  compte tenu du massage en phase 6 et 7 pendant la semaine. Le temps que de possible répercutions apparaissent ne serait pas ce topic mais plutôt l'autre. Nous verrons bien...

 

ECMF_phase_MANOM_51m_small.gif

(Attention dans 1h ce poste se fera dézinguer...)

 

 

 

 

Conclusion: 

-Lundi mardi anticyclonique avec des températures douces au-dessus des normes.

 

-Mercredi arrivée de la pluie par le NO avec une douceur assez présente.

 

-Jeudi-vendredi: passage au front froid de la dépression, avec selon ce que donneront les modèles à la fin (car de forte divergences sont encore là) :

  • Sois un temps assez froid possiblement neigeux dans l'est voir une partie de l'ouest dans un cas style CEP. (ARPEGE-CEP-UKMO-FIM)
  • Sois rapidement sec (avec des précipitations assez présente dans le Ne quand même, frais mais rien de bien exceptionnel (GFS-GEM)

 

-Samedi-dimanche et début de semaine prochaine: un temps encore particulièrement mal maîtrisé avec un retour anticyclonique probable mais la durée est mal définis. Encore  compliqué de savoir si le régime ondulant continuerait (voir s'intensifierait) ou bien si la cyclogenèse canadienne raflerait tout sur son passage en Atlantique.

 

 

 

-------------------

 

  Juste un petit mot, on peste beaucoup des qu'il y a une interprétation un peu fait à la va vite sur la MJO, situation que je peux comprendre largement. Mais va falloir qu'on m'explique comment on peut pester là-dessus et que maintenant on ne dit plus rien quand il y a des cartes de températures et précipitations à des échéances faramineuses.

 

 Il y a deux ans lors de mon arrivé on se faisait dézinguer et même modérer dès fois pour ce genre de choses. Personnellement je n'ai pas été informé que les modèles sont meilleur qu'avant sur les prédictions T2m/PP au delà de 120h (tout au plus 144h quand la situation est maîtrisé hors hiver).  :D

 

 Pour rappel au niveau des précipitations il est très clairement inutile de regarder des projections quand déjà on a des différences très marqué entre les modèles avec des centaines de kilomètres de décalage. En général ces différences disparaissent à partir de 100h (et encore...) donc inutile de consulter avant surtout quand des chutes neigeuses sont en jeu, on observe souvent des différences énorme rien qu'entre les mailles fines en hiver. Et ne parlons pas des T2m qui sont même depuis quelques semaines dès fois exposé à des échéances énorme. Alors que les T2m sont extrêmement mal prévu par les grosses mailles sur les échéances longues, car ils ne maîtrisent déjà pas bien les facteurs principaux qui sont (T850, z500 ect) alors T2m forcément ça part en cacahuète xD. On pouvait bien l'observer ces derniers jour sur les runs GFS quand il voyait une VDF à LT/TLT il voyait du -12 à 850hPa et -2/-4°C en plaine le matin il y a bien un souci....

 

 

 Les derniers à avoir posté des cartes de ce genre ne doivent pas se sentir particulièrement visé (surtout toi @f189 vu que tu débutes ça se comprend ce style d'erreur ;) ) je parle du manière globale car maintenant depuis bientôt 1 mois on a des tendances à voir ce que je viens d’énoncer et c'est un peu surprenant cette passivité compte tenu que tu te fais assassiner quand tu parles de choses plus technique :D

 

 

 

Bonne journée ;)

Gugo                     

Edited by gugo
  • J'aime 17
  • Merci 12
Link to post
Share on other sites

Pour la fin du topic, un peu de nouveau !

Dans son déterministe 12Z, CEP joue la carte de la formation d'un puissant AS (1035 hPa et très étalé) venant influencer le temps sur la France, alors que GFS tente le coup mais très modérément (1025 hPa et limité à la Scandinavie stricto sensu) sans que cela ne se traduise sur la France par une quelconque influence (suivi en cela par son ensemble).

Bien sûr, on est 192 h, donc on sait ce que cela signifie, mais il va être intéressant de suivre cette option de CEP pour voir si :

1) elle perdure et rallie d'autres modèles

2) s'efface aussi vite qu'elle est apparue.

 

mise à jour : la moyenne de l'ensemble CEP suit le mouvement de l'AA mais ne matérialise par franchement une évolution en AS (sur ce point le déterministe est donc, comme on pouvait s'y attendre, encore isolé).

 

blob.png.573d54786582fcc8cb8dec08bb622623.pngCEP ensemb

 

 

Edited by sastrugis
mise à jour avec CEP ensemble
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, gugo a dit :

-----------------

  Juste un petit mot, on peste beaucoup des qu'il y a une interprétation un peu fait à la va vite sur la MJO, situation que je peux comprendre largement. Mais va falloir qu'on m'explique comment on peut pester là-dessus et que maintenant on ne dit plus rien quand il y a des cartes de températures et précipitations à des échéances faramineuses.

 

 Il y a deux ans lors de mon arrivé on se faisait dézinguer et même modérer dès fois pour ce genre de choses. Personnellement je n'ai pas été informé que les modèles sont meilleur qu'avant sur les prédictions T2m/PP au delà de 120h (tout au plus 144h quand la situation est maîtrisé hors hiver).  :D

   

 

Merci pour ce rappel fort juste Gugo !

 

blob.png.a1582c101d932a6340b18d567e788bda.png

 

  • Haha 10
Link to post
Share on other sites
Posted
Naillat, 360m, 23

Bonsoir,

 

la prévision de CEP déterministe ce soir, si elle surprend, s'appuie sur un enchaînement de détails. Dans un premier temps la première pulsion est plus méridienne que sur GFS par exemple et de ce fait, parvient à décrocher plus facilement des anomalies négatives et donc une advection d'air frais et humide vers l'Europe occidentale: https://images.meteociel.fr/im/8587/ECM1-120_upv7.GIF.

Dans un second temps la petite dépression qui circule au nord de la petite dorsale plonge sur notre pays dans un trajectoire nord-sud assez marquée:

 

 

Europe_2018012712_pmsl_180.png.81e1b6471385610bb911411d0a95d66f.png

 

Ceci provoque une rupture temporaire du jet sur le nord Atlantique et donc une alimentation de la zone de hauts géopotentiels scandinaves issue de la première pulsion. Sur GFs cette petite anomalie file sur l'Europe centrale et la synoptique perd de la hauteur.

Comme souvent, on remarque que la mise en oeuvre d'une configuration synoptique peu fréquente dépend de l'enchaînement d’événements précis dans des zones géographiques limitées, d'un équilibre instable entre les grands centres d'action. Pourtant cette sortie de CEP ne semble pas farfelue, son ensembliste marque une évolution méridienne certaine: https://images.meteociel.fr/im/4276/EDM1-168_vei7.GIF. La fragilité de cette modélisation sera sans doute au coeur de l'évolution des modèles dans les jours à venir.

 

  • J'aime 12
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Ecommoy (80-140M d'altitude), Sarthe
Il y a 3 heures, tao a dit :

Bonsoir,

 

la prévision de CEP déterministe ce soir, si elle surprend, s'appuie sur un enchaînement de détails. Dans un premier temps la première pulsion est plus méridienne que sur GFS par exemple et de ce fait, parvient à décrocher plus facilement des anomalies négatives et donc une advection d'air frais et humide vers l'Europe occidentale: https://images.meteociel.fr/im/8587/ECM1-120_upv7.GIF.

Dans un second temps la petite dépression qui circule au nord de la petite dorsale plonge sur notre pays dans un trajectoire nord-sud assez marquée:

 

 

Ceci provoque une rupture temporaire du jet sur le nord Atlantique et donc une alimentation de la zone de hauts géopotentiels scandinaves issue de la première pulsion. Sur GFs cette petite anomalie file sur l'Europe centrale et la synoptique perd de la hauteur.

Comme souvent, on remarque que la mise en oeuvre d'une configuration synoptique peu fréquente dépend de l'enchaînement d’événements précis dans des zones géographiques limitées, d'un équilibre instable entre les grands centres d'action. Pourtant cette sortie de CEP ne semble pas farfelue, son ensembliste marque une évolution méridienne certaine: https://images.meteociel.fr/im/4276/EDM1-168_vei7.GIF. La fragilité de cette modélisation sera sans doute au coeur de l'évolution des modèles dans les jours à venir.

 

 

 

Super résumé tao je rajouterai juste une chose, je pense que la situation dans le pacifique joue un grand rôle. En effet quand on compart gfs 12z à cep 0z et aussi son 18z c'est flagrant.

 

 

Comme on voit  la pulsion pacifique à extrêmement de mal à se joindre aux HPs sur l'Alaska et ça ne se produit qu'à 192h sur CEP et ceci favorise une moins grande accélération du VP canadien. Alors que sur GFS 12Z  lui des 138h la jonction était faite ce qui favorisait une très forte activité dépressionnaire rapidement :

tempresult_xle4.gif

 

gfsnh-0-138.png?12

 

 

Sur son 18z il met plus de temps. La jonction se produit à 168h

 

tempresult_rzh3.gif

 

De ce fait le rapprochement à cep est clair mais ça reste encore plus actif aux portes de l'atlantique chez l'américain ;:

gfs-0-204.png?18

 

C'est clairement ouvert à voir l'ensemble.

 

 

On note que le coup de folie CEP 

tempresult_srq9.gif

 

Semble être en partie suivi par l'ensemble, on va dire qu'il n'est pas totalement isolé il est dans le bas :

 

graphe_ens3_xzs4.png

 

 

Gugo 

  • J'aime 7
Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Après sa tentative d'échappée belle scandinave d'hier soir, le CEP déterministe rentre dans le rang ce matin en effaçant son AS (carte du haut). En cela il est proche de la moyenne de son ensembliste (carte du bas) et se rapproche beaucoup du GFS. On remarque toutefois une ondulation plus marquée sur l'Européen que sur l'américain, que l'on retrouve dans la moyenne de leurs ensembles respectifs. Faisons donc un point rapide sur la situation envisageable en fin de ce topic qui nous fait entrer en février... :

1) Dans les 2 cas, la masse d'air serait d'origine atlantique, la nuance se faisant dans la courbure du flux et la proximité de la zone barocline. Pour l'ensemble CEP on sent encore la marque d'une masse d'air de provenance polaire maritime (dans le lit de la courbure dépressionnaire), alors que pour l'ensemble GFS nous serions plus vraisemblablement  avec une masse d'air de provenance subtropicale maritime très dégradée (dans le prolongement de la courbure anticyclonique).

2) Par ailleurs, l'analyse factuelle des déterministes (rapide vu que c'est encore du LT) montre une possibilité de coup de vent sur le nord du pays, qu'il conviendra de confirmer et préciser quand l'échéance se rapprochera.

3) D'ici-là, on surveillera quand même les différents runs car l'option choisie par CEP hier soir peut être reprise par lui ou un de ses collègues modèles à la moindre faiblesse de la cyclogenèse nord-atlantique. La porte est étroite, très étroite, pour ce genre de scénario mais pas impossible comme les calculateurs nous l'ont démontré hier à partir d'une simple remise à jour des données initiales.

A suivre !

 

blob.png.e89591a90e196e250e3c5bf855d6dec1.png

 

Edited by sastrugis
Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous, je ne trouve pas de gros gros changements ce matin malgré tout

 

La poussée se ferait en deux temps. Premier temps vendredi : 

 

ECM1-120_xdh0.GIF

 

gfs-0-120_smp3.png

 

UW120-21_hkb9.GIF

 

gem-0-120_nkc1.png

 

GFS et UKMO sont proches avec une activité dépressionnaire plus forte au sud du groenland au niveau de l'Islande. CEP voie cette activité, mais plus de manière modéré. Sur GFS on est à la limite d'un zonal ondulant à la faveur d'un jet stream plus en forme. 

 

Niveau fiabilité,

 

 gens-22-1-120_peg7.png

EEM1-120_dkg2.GIF

 

Sur GFS et CEP on se retrouve sur les mêmes zones d'incertitudes qu'il y a trois jours : France et sud de l'Islande. Cet écart-type est moindre sur CEP mais pas de beaucoup. 

 

Pour la suite Selon toutes les modélisations (sauf GEM) nous aurions un un petit redoux samedi le temps que l'AA reprenne du poile de la bête avec un passage en flux de nord ouest presque obligatoire, forcement ça sera plus doux : 

 

ECM1-144_yor5.GIF

UW144-21_gum1.GIF

gfs-0-144_syf8.png

gem-0-144_tgb4.png

 

Les choses intéressantes vont reprendre dimanche, même si elles dépendent fortement de notre première dorsale : 

 

ECM1-168_gug2.GIF

gfs-0-168_qkk1.png

gem-0-168_pdh6.png

 

La fiabilité est très très très mauvaise, illustration chez GFS

 

gens-22-1-168_yva1.png

 

On risque encore de voir de bien belles choses sur nos modèles dans les prochaines heures et la situation est loin d'être à jeter à la poubelle. 

Edited by equality
Link to post
Share on other sites

Cela devient franchement désolant pour ne pas user d'un autre mot ce réajustement presque systématique en faveur des conditions les moins hivernales. Je ne me souviens pas avoir déjà vu un hiver comme ça.

 

Pour rappel, il n'y a même pas 48 heures de ça, on était encore dans la bonne ligne pour un décrochage de N/NO potentiellement bien froid en altitude sur la journée de jeudi, soit à seulement H+144 (Ukmo, CEP), pas vraiment suivi cependant par GFS.

Ce matin, on ne regarde plus que le week-end en faisant comme si rien ne s'était passé, et pour cause car mis à part peut-être pour l'extrême nord-est et de manière éphémère il n'y a plus grand chose à attendre en milieu de semaine (Ukmo, CEP, c'est limite GFS qui est le moins pire).

 

Au point où on en est, je vais illustrer ma pensée façon Ciel d'Encre.

 

 

 

 

  • J'aime 5
  • Haha 4
Link to post
Share on other sites

D'accord avec toi Equality, tout le problème est résumé dans ta formulation : "on risque de voir..." !

C'est vrai qu'à tour de rôle les modèles nous envoient "de bien belles choses" (hivernophilement parlant)... mais toujours à plus de 168 à 192 h minimum.

Après, le constat objectif des faits vécus est simple et direct : tout le monde a pu le constater (bilan de janvier très doux en plaine, la montagne sauvant la mise grâce à l'absence de masse d'air réellement très douces en altitude).

On pourrait dire que c'était pareil les autres années mais, il me semble, que quelques fois des scénarios "intéressants" projetés à 192 h se réalisaient ;)

Là, rien pour le moment malgré de bons potentiels entrevus.

Allez, il reste février :P

Edited by sastrugis
Link to post
Share on other sites

GFS 6z nous fait le coup de l'engrenage au millimètre (pas totalement suffisant d'ailleurs).

C'est malheureusement ce qu'il faut dans ce type de situation pour passer d'une circulation d'ouest indéboulonnable avec un vortex nord-américain en pleine forme qui tend à déborder sur l'Atlantique à quelque chose de durablement hivernal.

Dans ce run, on a d'abord un 1er déferlement Atlantique qui coulisse plus vite vers l'Est et qui plonge un peu plus vers l'Europe continentale que sur le précédent run .

Du coup, le tourbillon subtropical  issu de cette 1ère ondulation peut se déployer à l'arrière ayant pour effet de ralentir la circulation d'ouest sur l'Atlantique.

La pulsion subtropicale suivante a alors plus de place pour se déployer sur l'océan et les anomalies basses qu'elle décroche, sont obligées de redescendre sur la France car elles sont canalisées par l'isolement précédent et elles interagissent avec le 1er talweg.

Le jet Atlantique bifurque alors très franchement vers le Groenland et le déploiement atlantique s'amplifie alors dans un couloir très serré: un blocage est en train de naître.

 

En tous cas les 2 anomalies Atlantiques des échéances proches (mal appréhendées par les modèles actuellement) jouent un rôle très important dans ce schéma.

 

Ce type de scénario se joue obligatoirement au millimètre car les décalages vers l'Est redonnent systématiquement un avantage à la circulation Atlantique boostée naturellement par le vortex américain: La France étant en 1ère ligne de cette circulation en ressent très vite les effets.

 

Et même si le scénario GFS 6z est assez présent sur les ensembles depuis plusieurs jours  et qu'il fait échos aux derniers 12z et 0z CEP , on sait à quelle point s'est compliqué de le voir aboutir, l'avantage reste encore à la circulation d'ouest sur les modèles.

Edited by lame2
  • J'aime 11
Link to post
Share on other sites
  • Sebaas locked this topic
Guest
This topic is now closed to further replies.
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...