Aller au contenu
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

gugo

Du 12 février au 18 février 2018 prévisions météo semaine 07

Messages recommandés

Posté(e) - Lieu : Montreuil (93) ou Ciran (37)

Euh vous nous faites quoi ce soir?!

  • J'aime 3
  • Haha 11

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : St Pierre Du Chemin Centre Est 85 en limite 79

Sinon pas d'avancée, toujours ce talweg qui s'isole en GF Ibérique à 144h, et qui n'est pas alimenté, contraste limité donc avec les HG au nord, ce qui ne draine pas de flux continental profond, certes CEP reste dans l'option la plus soft, mais c'est bancal sur gfs aussi. Un froid de BC anticyclonique reste l'option numéro une je trouve, une sorte de blocage au raz des paquerettes en version optimiste. On est loin de la douceur ou du grand froid.

 

Modifié par Sebaas
  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m
il y a 9 minutes, sebb a dit :

 

Sinon pas d'avancée, toujours ce talweg qui s'isole en GF Ibérique à 144h, et qui n'est pas alimenté, contraste limité donc avec les HG au nord, ce qui ne draine pas de flux continental profond

 

Ce talweg est tellement tiré par les cheveux (et pas étiré:D) et a tellement de conséquences sur la suite de l'américain qu'il en est peu crédible...bon on verra demain si CEP emboite le pas (doûtes...).

Pour ce qui concerne l'activité dépressionnaire Atlantique après quelques runs ou elle est apparue en mode alternatif elle gagne ce soir sans soucis la zone islande/ scandinavie.

Modifié par cédric du Lot
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Kogenheim, Bas-Rhin, 167m
il y a 15 minutes, Sebaas a dit :

Euh vous nous faites quoi ce soir?!

 

Ils nous donnent du boulot xD

  • J'aime 2
  • Haha 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Brunoy (91)
il y a 3 minutes, metad a dit :

Oui, je suit Virgile pour dire que au vu du réchauffement strato, l'hiver n'est peut être pas fini dommage que ce dernier arrive fin février début mars car le soleil donne déjà pas mal et si neige au sol il y a elle fondra rapidement ... Et les température maximum ne seront pas super froide .... Tiens quelq'un aurait des archives de vague de froid en mars ????

L’exemple qui me vient tout de suite c’est Mars 2013, mais on ne peut pas réellement parler de vague de froid au vu de la durée et de l’étendu du froid, mais ça avait été bien froid sur le Nord de la France. De mon côté, dans le 91, il n’y avait pas eu de dégel la journée du 12 Mars, et la température minimale du 13 Mars fût de -8°c avec un léger dégel l’après-midi.

 

Après pour le reste j’étais pas né, mais j’ai souvent entendu parler de Mars 2005, et selon Météo France il y a Mars 1971 et Mars 1946!

http://www.meteofrance.fr/actualites/209083-les-vagues-de-froid-memorables-du-mois-de-mars

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : St Pierre Du Chemin Centre Est 85 en limite 79

Exact Cedric, d'ailleurs, une des principales différences entre CEP et GFS c'est tout de même l'empreinte au sol de ce talweg qui aura perdu une bonne partie de son potentiel en nous arrivant.

Pour CEP le 'cyclonisme' résiduel d'altitude peine à occasionner une empreinte au sol. Pour gfs, la résultante dépressionnaire entre le sol et l'altitude s'exprime davantage. 

ECM1-144_ama3.GIF

 

gfs-0-144_ggk8.png

Donc partant de ce constat, forcément sur la seconde carte le talweg peut se permettre un clin d'oeil à l'air Scandinave, qu'on retrouve un peu plus tard sur l'UE centrale puis un peu plus tard à notre porte. 

Enfin c'est comme ça que j'analyse l'affaire en tout cas. Sur ce genre de dossier, j'ai bien peur, si je prend le masque hivernophile en tout cas, que CEP soit mieux équipé que gfs pour gérer ça à telle échéance. 

Même si on peut espérer en voyant les PE de part et d'autres, que CEP det est tout de même très soft.

 

Modifié par sebb

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Toulouse (31) / La Roque-d'Anthèron (13) [1 à 2 semaines dans l'année]
il y a 51 minutes, Virgile a dit :

Sauf que ce n’est plus la même situation synoptique. Compare les situations isobariques ensemble.

Oui je suis d'accord! 
On s'est probablement mal compris : dans ton premier message, tu répondais à @Riki58 en prétendant que ce qu'il affirmait ...

Citation

On repart sur une pulsion islandaise. (i.e. sur le dernier GFS)

  ... était totalement faux. Ma carte venait simplement illustrer le fait qu'on a bien une dorsale qui remonte vers l'Islande.

La configuration synoptique qui est profondément différente entre les deux exemples que tu avais choisis (CEP 0Z et GFS 12Z pour dimanche 18 février) aboutit tout de même sur une crête d'altitude au niveau de l'Islande. 

C'est uniquement cela que je voulais apporter/corriger. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voilà une vue comparée des déterministes de CEP, GFS et GEM pour dimanche prochain (18/2).

 

Pour CEP, le flux de SO est présent du centre Atlantique à la Scandinavie, ce qui différencie ce modèle des 2 américains qui  proposent une "boursouflure" plus méridienne avec à son avant un "crochet" de BP sur la péninsule ibérique (qui drainerait un faible flux continental pas encore marqué par des températures froides en altitude).

 

On remarquera qu'il ne faudrait pas grand' chose pour passer d'un type de scénario à un autre : par une poussée un  peu plus forte sur l'Atlantique pour CEP , par un léger étirement de l'activité dépressionnaire groenlandaise pour GFS et GEM...

 

 

blob.png.1e38d92a8ba0592bb855701f2dcd11d1.png

 

 

  • J'aime 8

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Bourth
il y a 18 minutes, sastrugis a dit :

blob.png.1e38d92a8ba0592bb855701f2dcd11d1.png

 

 

Oui ça résume bien... cela-dit CEP reste mon prophète du moment, et quand le prophète à dit... (il devrait essayer le viagra tout de même)

Toujours cet élément important vu depuis quelques jours désormais :par tous les modèles: cette belle poussée douce jusqu'en Europe centrale, faisant bien reculer les réserves froides sur l'Europe .

image.png.87985de6ad67b556d6a03552fa7b1398.png

On sent que même avec un scénario "optimiste" l'air froid aurait du mal à se réinstaller jusqu'en Europe de l'ouest, donc effectivement nous pouvons peut être tendre vers une tendance assez molle, un léger flux d'est au sol,  entre marais barométrique et anticyclone .

 

CEP en remet une couche par la suite avec une deuxième advection douce, plus puissante que celle de jeudi

image.thumb.png.b204d783bf00ef41973acb5f9ae63d0a.png

 

J'ai vraiment énormément de mal avec la vision du GFS, et puis nous reportons désormais tout cela au topic suivant, car mine de rien, le week-end est de mieux en mieux cerné et tend vers du "mi-figues / mi-raisins"

 

Pour celles et ceux qui auront la chance de voir encore un peu de neige mardi, profitez bien ! :ph34r:

 

Modifié par kéké
  • J'aime 2
  • Merci 1
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, kéké a dit :

J'ai vraiment énormément de mal avec la vision du GFS, et puis nous reportons désormais tout cela au topic suivant, car mine de rien, le week-end est de mieux en mieux cerné et tend vers du "mi-figues / mi-raisins"

 

 

...et pour voir de la neige le week-end prochain, ce serait plutôt "mi-fugue" (à la montagne) / "mi-raisons" (au sol au-dessus de 1000 m)

  • Haha 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'écart-type GEFS montre bien l'incertitude qui accompagne des 2 adevctions douces Atlantiques:

-Incertitudes sur sa capacité à monter, puis à rabattre des anomalies basses pour la 1ère

-Incertitude sur la trajectoire et la capacité à s'amplifier pour la 2nde notamment:

tempresult_lfz7.gif

Je mets en parallèle la vue à 1.5 PVU GFS (champ différent mais qui permet de mieux voir les advections de HTP:

tempresult_uog1.gif

 

Juste pour le fun, écart-type qui fait mal aux yeux à TLT sur notre cadran hémisphérique:

gens-22-1-240.png

 

On remarque 

  • J'aime 1
  • Surprise 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, ben côté nordique (y a moins de risque à évoquer ces contrées très lointaines ;)), on se rend compte que pour GFS le point commun est la confirmation d'une hausse générale du champ de pression au sol. Autant de scénarios au-dessus qu'en dessous de 1013 hPa pour l'Islande (qui part de très bas en début de semaine), et 4/5 des scénarios au-dessus de 1013 hPa pour le sud de la Suède (avec un gros paquet autour de 1035 hPa). 

Cela aura-t-il des conséquences en Europe occidentale ? Sous quelle(s) forme(s) ?

 

blob.png.11daf55aade0a4a0de78aa0f6cc682c4.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Fontaine au bois
il y a 38 minutes, gugo a dit :

 

Et il suffit de regarder le graph CEP ....

 

 

 

 

Je suis d'accord avec toi @gugo mais en demi teinte : 

 

La seule raison qui nous amène à porter plus gfs dans le doute est qu'il apporte une situation hivernal. Parce que à chaque fois ça capote pratiquement. Cependant un modèle n'en a que faire de nos avis et de nos gouts ! 

 

on a d'un coté les hivernaux sur un plan synoptique : GFS-GEFS / GEM

d'un autre coté des moins hivernaux UKMO (si on extrapole) / CEP-ENSCEP

 

Que ce soit CEP ou GFS, tous les deux ne sont pas isolé dans leurs ensembles et modélisent leurs visions des choses. Le quel aura raison ? On pense que c'est CEP sur notre appréhension à couac des situations hivernales.

 

Quoi qu'il en soit les deux hésites après 120/144 heure, donc ce que l'on peut regarder, c'est lequel hésite le plus et ou ? Là pour le coup ça sera plus pertinent pour donner du crédit à CEP 

 

écart type GFS :

 

gens-22-1-144_kea6.png

 

écart type CEP :

 

EEM1-144_txq2.GIF

 

Dans les grandes lignes les deux modèles ici hésitent dans les mêmes zones. Cependant on voit que GFS hésite plus car il n'appréhende pas encore certaines choses. Donc avantage CEP

Cependant on va attendre avant d'acter le capotage :

- Premièrement le ralliement de tous modèles à son scénario

- Deuxièmement  que ces hésitations aient disparu

 

Rien ne dit que demain nous vivions un flop total ou que nous repartions pour un tour sur un coup de chance comme cette semaine avant de percevoir de potentielle effets du SSW. Note sur celui-ci, Il devrait atteindre son apogée en ce milieu de semaine : 

 

gfsnh-10-72_kkc4.png

 

Cela veut dire est c'est indéniable, que si épisode hivernal il y a sur la France en fin de semaine, il ne sera surement pas la conséquence de ce dernier ! C'est bien trop tôt.

 

Sur ces lignes bonne soirée à tous :) 

 

 

Modifié par matt67
  • J'aime 10
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il est pourtant toujours là le cut-off, et même plus massif qu'hier, mais c'est l'activité dépressionnaire Atlantique qui déborderait du continent Américain vers l'Islande qui empêcherait la pulsion douce de s'amplifier vers les hautes latitudes:

gfs-4-150.png?0

 

Contrairement aux apparences, ça ne se joue pas à grand chose, GFS 12z d'hier soir envisageait que le talweg américain plongerait plus sud à la sortie du continent, projetant ainsi un "pilier solide" au blocage naissant:

gfs-4-162.png?12

GEM continue à modéliser une dorsale solide capable de drainer vers nous un flux continental et UKMO est entre le canadien et l'américain.

Je retiendrai pour le moment surtout le caractère très aléatoire de la prévisibilité pour ces échéances plutôt que les scénarios en eux-mêmes pour le moment, tant les décalages changent tout pour nous au final.

Modifié par lame2
  • J'aime 6
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m

GFS devient le moins apte a continentaliser le flux ce matin, plus de Talweg  pour vendredi mais un isolement en GF glissant vers l'ouest et orientant le flux au sud sur son flanc oriental, scénario qui sur le plan thermique est très isolé dans son ensemble et sur le haut du panel.

tempresult_lcc2.gif

 

CEP ne bouge pas trop mais cette première anomalie continentalise le flux sans partir s'isoler sur le Portugal et "ouvre" la voie a une seconde, dans le même temps, la crête d'altitude vient se positionner sur le Royaume-unis.

tempresult_oqm9.gif

 

Globalement l'activité dépressionnaire Atlantique semble prendre moins de profondeur qu'hier mais avec un risque tout aussi grand de se retrouver a terme au coeur des hautes-pressions, style AF...

Il reste GEM comme signalé par Lame mais avec la seconde poussée Atlantique déjà plus septentrionale, le talweg a l'avant prend suffisamment d'ampleur pour ouvrir une voie continentale avec une bulle chaude venant se positionner sur le nord des iles britanniques.

tempresult_kfx5.gif

 

Modifié par cédric du Lot
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour ,je suis novice et j ai entendu parler que fin février et même début mars seraient du même acabit que mars 2013 avec VDF humide sur une large moitié nord du pays!

Es ce possible de le savoir en avance ou alors les gens extrapoles ?

Désolé du HS§

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Pont-Audemer (27)
il y a 2 minutes, samos62 a dit :

Bonjour ,je suis novice et j ai entendu parler que fin février et même début mars seraient du même acabit que mars 2013 avec VDF humide sur une large moitié nord du pays!

Es ce possible de le savoir en avance ou alors les gens extrapoles ?

Désolé du HS§

 

Oui et non...

C'est un peu de la spéculation dans le sens où les modèles à long terme semblent tourner vers une "vague de froid" (on ne peut qualifier une VDF de VDF que juste avant, "continentalisation" est + approprié, flux d'est) mais on est jamais à l'abris de changements.

Cependant les phénomènes du type SSW, oscillation arctique en baisse, la MJO en phase 7 peuvent encourager ce type de situation. Si la NAO suit et passe dans le négatif ce genre de situations est la + privilégiée (mais pas certaine !).

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Bourth
il y a 3 minutes, samos62 a dit :

Bonjour ,je suis novice et j ai entendu parler que fin février et même début mars seraient du même acabit que mars 2013 avec VDF humide sur une large moitié nord du pays!

Es ce possible de le savoir en avance ou alors les gens extrapoles ?

Désolé du HS§

Il s'agit d'une extrapolation, nous n'en savons pas grand chose, c'est trop abstrait....

Sinon oui Lame2 , c'est très poussif encore.

Le dernier CEP met tout de même un peu d'eau dans son vin, faisant monter un peu plus l'ondulation, mais il reste un sacré boulot à faire face à la puissance du vortex Canadien... (qui accouche d'un joli petit AF sur CEP)

J'ai beau retourner la chose dans tous les sens, mis à par GEM (que je n'aime pas vu ses atermoiements) , on risque plus de renouer avec un AF sur la tête plutôt qu'un flux de nord-est froid (même si cette option n'est pas totalement à jeter).

 

Moralité : le split-event il fallait peut être en profiter AVANT :D

 

  • J'aime 4
  • Merci 1
  • Haha 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Dans le prolongement du rapprochement progressif des modèles entrevu depuis 2 jours, ce matin CEP, UKMO et GFS tombent tous d'accord sur la semaine de ce topic, à quelques micro nuances près. Quel changement donc par rapport aux projections très contrastées que nous avons connues, faisant entrevoir des potentiels hivernaux forts pour certains (GFS, GEM) ou au contraire un temps hivernal banal (CEP, UKMO).

Ce matin on couperait un peu la poire en deux, avec pour la fin de semaine l'établissement d'un léger flux continental sur le pays induit par une dorsale atlantique tout juste suffisante pour venir s'allonger jusqu'à la GB. Exit donc pour tous les modèles la puissante advection de HG et de HP vers les hautes latitudes. La faute à qui ? Est-il besoin de donner la réponse ! (pour ceux qui dorment devant l'écran : l'activité dépressionnaire nord atlantique...).

 

Il conviendrait de nuancer cette vision déterministe par la prise en compte des ensemblistes : avec GFS, on voit que le déterministe est placé en haut des scénarios. Cela signifie qu'il reste des scénarios nettement plus hivernaux, qui pourraient reprendre la main si et seulement si (comme on dit en math !) l'activité dépressionnaire nord atlantique se ralentissait un peu. C'est ce secteur très instable au niveau de la prévision qu'il faudra surveiller au cours des prochains runs pour affiner la prévision de la fin de semaine.

 

blob.thumb.png.12ee459bae35921ad3322c53cfef0b85.png

 

 

 

Modifié par sastrugis
  • J'aime 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Versailles

Je me pose aussi la question de savoir comment l'ensoleillement croissant lié à l'allongement de la durée du jour peut nous influencer tout cela. Sur le plan macâosynoptique cela a peu d'incidence, c'est évident. A des échelles plus locales cela commence à nous donner des journée animées d'amplitudes thermiques de plus en plus intéressantes.

 

Affaire à suivre en tout cas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

erreur de topic  --> j'ai renvoyé sur le semaine suivante

 

 

 

Modifié par sastrugis
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 37 minutes, Henri bubuf a dit :

Je me pose aussi la question de savoir comment l'ensoleillement croissant lié à l'allongement de la durée du jour peut nous influencer tout cela. Sur le plan macâosynoptique cela a peu d'incidence, c'est évident. A des échelles plus locales cela commence à nous donner des journée animées d'amplitudes thermiques de plus en plus intéressantes.

 

Affaire à suivre en tout cas

 

A Macao, sous les tropiques, la durée du jour et la hauteur du soleil varient peu ;)

 

(sinon, en France, l'avancement dans la saison joue bien évidemment, notamment lors des entrées d'air polaire maritime car le réchauffement du sol par le soleil renforce l'instabilité verticale par augmentation du gradient vertical de température : sol "chaud" / air altitude froid --> temps à giboulées classique en début de printemps)

Modifié par sastrugis

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Bouffémont (95) Val d'Oise 

Comment l'activité dépressionnaire avec des vents zonaux peuvent prendre l'avantage en europe du nord  s'il est prévu un split event? 

 

Patric

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait la question n'a rien à faire avec ce topic. Sans compter qu'un Split Event n'est pas le gage d'un truc chez nous. Juste sur l'hémisphère nord, ce qui laisse de la marge.

Sauf si tu comptes faire concurrence à Rikki...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m
il y a 15 minutes, patric95 a dit :

Comment l'activité dépressionnaire avec des vents zonaux peuvent prendre l'avantage en europe du nord  s'il est prévu un split event? 

 

Patric

 

Tu mélanges tout là...à trop parler de la stratosphère sur ce topic ça a fini  par créer la confusion, c’etait Prévisible...

On aura beau rabâcher que l’interconnexion strato tropo n’est pas une finalité le mal est fait.

Rien contre toi Patric, mais dans la tête de nombreux lecteurs ça doit cogiter de la même façon.

Modifié par cédric du Lot
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×