Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Du 19 février au 25 février 2018 prévisions météo semaine 08


iDroid
 Share

Recommended Posts

il y a 25 minutes, cédric du Lot a dit :

 

Et un mois plus tôt... faut comparer ce qui est comparable, même si pour l'instant il n'y a rien a comparer!

J'ai pas compris ton post.

 

Il parle de possible situation extreme comme on en recontre peu dans un siècle. Et je fais juste remarquer que les modelisations sont très loin se la situation rencontrée il y a tout juste 6ans.

Edited by snow24
Link to post
Share on other sites

  • Replies 711
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

C'est la puissante advection modélisée commencer à l'élever de l'Atlantique vers 114h qui pourrait être décisive. C'est son orientation, insuffisamment méridienne qui posait problème sur les préc

Posted Images

il y a 35 minutes, jt75 a dit :

 

:)

Non... Je le constate. C'est un fait. c'est la réalité. c'est objectif.

 

Maintenant quelque fois par siècle, ya des énements météo  extrêmes  de par chez nous.

Et pourquoi pas un record  de froid d'ici une huitaine compte tenu du calendrier ?

 

 

Un record de froid pour une dernière décade de février va être quand même compliqué

Le 23 février 1948 :  -12 à Paris, -20.5 à Clermont-Ferrand, -19.3 à Lyon

C'est un fait, c'est la réalité...........:dodgy:

 

En tous les cas, compliqué pour la semaine de ce topic....

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

il y a 3 minutes, th38 a dit :

 

Un record de froid pour une dernière décade de février va être quand même compliqué

Le 23 février 1948 :  -12 à Paris, -20.5 à Clermont-Ferrand, -19.3 à Lyon

C'est un fait, c'est la réalité...........:dodgy:

 

En tous les cas, compliqué pour la semaine de ce topic....

J'étais pas remonté si loin.😁 Encore une fois 2012 c'est du -18 en région parisienne, -20 dans la zone de Reims etc...

5e vague de froid en France quand même, et de quasi 2 semaines.

Edited by snow24
Frappe
Link to post
Share on other sites

Posted
Meudon (92), altitude : 96 m

L'ensembliste Européen  est globalement en accord avec le déterministe pour la semaine concernée par ce topic. Les hautes pressions devraient se centrer sur la Grande Bretagne à partir de mercredi :

 

EDM1-96_fru5.GIF

 

C'est pour la fin de semaine que devrait s'amplifier la circulation méridienne avec l'extension massive des hauts géopotentiels vers la Scandinavie :

 

 EDM1-192_zqi3.GIF

 

Ce puissant blocage permettrait la circulation de masses d'air glaciales vers l'Europe Centrale qui pourrait subir une véritable vague de froid. Un des enjeux de la fin d'échéance de ce topic est de savoir si cette masse d'air glaciale parviendra jusqu'en Europe de l'ouest et la France. Ce point là est empreint de grandes incertitudes qui sont largement perceptibles sur l'ensembliste Européen de ce soir :

 

EEM1-192_jqj6.GIF

Cette carte d'écart-type met en évidence le fait qu'il doit avoir un certain nombre de scénarios qui envisagent une progression de l'air glacial vers l'ouest, à l'image du déterministe. Au contraire, d'autres scénarios doivent être beaucoup plus tempérés.

 

A l'heure actuelle, les modèles dans leur large majorité envisagent une semaine en 3 temps :

 

- Début de semaine humide et frais dans un flux de NO, avec un risque neigeux à basse altitude dans le nord-est.

- La bascule en flux de NE devrait se produire mercredi dans une ambiance de plus en plus sèche. Températures en baisse.

- Temps froid et sec jeudi et vendredi sur la majeure partie du pays. Geleés généralisées suivies d'un temps ensoleillé mais encore froid pour la saison.

- Ce flux d'E à NE pourrait ensuite persister jusqu'au week-end accompagné d'une légère hausse (air moins froid en altitude) des températures. Il faudra surveiller l'arrivée éventuelle d'air beaucoup plus froid par le nord-est en toute fin d'échéance. 

  • J'aime 8
Link to post
Share on other sites

il y a 18 minutes, oliv92 a dit :

 

 

A l'heure actuelle, les modèles dans leur large majorité envisagent une semaine en 3 temps :

 

- Début de semaine humide et frais dans un flux de NO, avec un risque neigeux à basse altitude dans le nord-est.

- La bascule en flux de NE devrait se produire mercredi dans une ambiance de plus en plus sèche. Températures en baisse.

- Temps froid et sec jeudi et vendredi sur la majeure partie du pays. Geleés généralisées suivies d'un temps ensoleillé mais encore froid pour la saison.

- Ce flux d'E à NE pourrait ensuite persister jusqu'au week-end accompagné d'une légère hausse (air moins froid en altitude) des températures. Il faudra surveiller l'arrivée éventuelle d'air beaucoup plus froid par le nord-est en toute fin d'échéance. 

 

Sans oublier, retour d’E neigeux à très basse altitude entre mercredi et vendredi sur le SE, entre AM / Provence voire LR (  pas encore bien calé d’ailleurs ) 

Link to post
Share on other sites

il y a une heure, snow24 a dit :

J'étais pas remonté si loin.😁 Encore une fois 2012 c'est du -18 en région parisienne, -20 dans la zone de Reims etc...

5e vague de froid en France quand même, et de quasi 2 semaines.

Attention en 2012 ces températures extrêmes concernaient la 1ère quinzaine de février ; là on parle de la dernière décade avec des journées plus longues  

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Ce que l'on peut retenir ce soir, c'est que d'un côté CEP voit le premier décrochage polaire sans creusement digne de ce nom en méditerranée, une advection un poil trop moribonde, mais GFS voit une dynamique bien plus marquée, avec une belle réaction au niveau de la mer.

Ce point est déja incertain, parler de la seconde fournée est encore prématuré, mais il semble bien que le second décrochage prendrait la direction de l'Europe Central, et l'apport froid serait encore plus conséquent, partant de là, difficile encore de dire si la potentielle vague de froid irait jusqu'en europe de l'ouest, tout est encore possible, y compris un conflit pluvio/neigeux sur le pays, on risque d'avancer encore à tâtons...

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Megève (1106 m)/Saint-Gervais (808 m) en semaine - Samoëns (716 m) les WE

Sacrée différence entre GFS18z, qui a belle allure, avec une pulsion conséquente en mer de Norvège qui atteint le Svalbard : 

gfs-0-120.png?18

 

Et ICON18z qui voit l'AS vraiment s'affaisser à cause d'une activité dep. trop puissante, bcp trop puissante sur l'Islande : 

icon-0-120.png?17-18

Link to post
Share on other sites

Posted
Mouilleron le Captif (85) à 40km de l'Océan Atlantique et Peisey-Vallandry (73) 3 à 4 semaines par an

CEP déterministe me semble toujours hors norme !

 

Diagramme centre de la France

 

Diagramme ECMWF/CEP

Link to post
Share on other sites

Posted
Nastringues (24) & parfois Tertis-les-Bains (40)

Quoiqu'il advienne de cette situation, juste pour les yeux et l'archive : ça, c'est de l'AS de compétition (et le paquet cadeau qui va avec) :

 

yp6s.png

 

Je ne me souviens pas avoir déjà vu un tel AS modélisé depuis que je consulte les modèles (même la synoptique de février 2012, ne me paraissait pas aussi belle).

 

D'habitude, on voit ça à +384h ou, sur CFS xD... à se demander si @Girondin n'a pas trafiqué les cartes xD.

 

Sinon sur ce run, l'énorme advection continentale est plus apte à dégouliner sur le pays...

Edited by DoubleKnacki
  • J'aime 5
  • Merci 1
  • Haha 5
Link to post
Share on other sites

Impressionant la puissance de l'anticyclone entre Islande et Scandinavie, on est sur du 1055hpa. Un mastodonte, conséquence du SSW allant chercher les masses d'airs siberienne à l'approche du printemps météorologique :o

gfsnh-0-192.png

  • J'aime 1
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

Perso, je me souviens de la synoptique de février 2005 !

Allons-y, pour la séquence Nostalgie... C'était une époque où je postais en moyenne 15 messages par jour, ce qui tranche avec mes actuels 5 messages par an...

Alors, avec un peu l'impression dorénavant de n'être plus qu'un Papy,  comme je le disais, je me souviens de cette fin février 2005, avec une synoptique du 24 février, certes différente et à la genèse également différente de ce que propose GFS pour notre 25 février 2018 ... Mais, avec des modélisations moins performantes que celles d'aujourd'hui, nous n'en revenions pas, de jour en jour, de voir se prolonger les projections froides, jusqu'en début mars.


La neige au sol était un facteur extrêmement marquant  (par albedo par exemple la nuit) des valeurs de Tn mais aussi des faibles valeurs de Tx. Je me souviens m'être dit, (paraphrasant un peu  Pasteur et ses réflexions sur le "terrain" qui est tout et sur le "virus" qui n'est rien ) que le soleil bien haut d'une fin février/début mars n'est rien mais que la masse d'air est tout... En effet, fin février, malgré le plein soleil qui certains jours inondait l'Eure-et-Loir, la couche de neige ne régressait que bien peu. C'était impressionnant.

 

Dès lors, par rapport à l'épisode que nous pouvons commencer à entrevoir en cette année 2018, je m'interroge sur la capacité de la masse d'air glaciale, si jamais elle déboulait sur la France pour l'échéance du topic suivant, à abaisser de manière conséquente les Tn et Tx...  La neige au sol ou son absence pourrait grandement entraver ou potentialiser le flux de NE dont on sait ici sur IC la capacité déjà intrinsèque à abaisser la température, bien plus qu'un flux de nord... Pour paraphraser Sastrugis paraphrasant lui-même un tragédien qui a connu une certaine postérité "Snow or not snow, that is the question..."

 

"Cela me rappelle" (et voilà : cette fois c'est une formule de ce bon vieux Higgins de Magnum...) aussi une réflexion datée de  2012 formulée par  Cotissois à propos des  extrema froids relevés alors en zones rurales, parlant si ma mémoire est bonne de  "dômes hyperfroids," que l'on trouve sur sols enneigés en conditions favorables de rayonnement nocturne, par absence de vent.

 

Bonne continuation à tous dans vos analyses !

 

PS : pardon, lisant Virgile, Kéké, Lame, comme à la belle époque, je ne pouvais pas ne pas ramener ma fraise....

  • J'aime 32
  • Merci 5
Link to post
Share on other sites

il y a 7 minutes, DoubleKnacki a dit :

Quoiqu'il advienne de cette situation, juste pour les yeux et l'archive : ça, c'est de l'AS de compétition (et le paquet cadeau qui va avec) :

 

yp6s.png

 

 

Mine de rien, malgré un ensemble très éclaté le déterministe américain conserve une certaine stabilité depuis quelques runs sur le LT.

Globalement, on semble retrouvé une date charnière vers le 25 février, fin de ce topic.

Pour l'instant à MT, les potentiels grains de sable comme la dép des Acores et l'activité dépressionnaire Groenlandaise restent gentiment à leurs places. La 1ère citée semble se morfondre à l'ouest du Portugal sans causer de problèmes et l'activité dépressionnaire Atlantique reste cantonnée quant à elle à l'ouest de l'Islande.

A l'échelle synoptique pour l'Europe de l'ouest on y voit beaucoup plus clair pour la semaine prochaine, reste à déterminer l'intensité de l'advection froide.

 

Sur ce run ensuite, les BP Atlantiques plongent davantage coupant l'alimentation de l'AS qui s'isolerait alors lui même sur les pays scandinaves. Par la suite, la jonction BP Atlantique - froid continentale pourrait se révéler super intéressante, cependant ça reste digne d'une précision d'horloger.

Le topic pour la semaine du 26 février au 4 mars va être très animé c'est une certitude :D

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

il y a une heure, Loon a dit :

Bonsoir,

 

Perso, je me souviens de la synoptique de février 2005 !

Allons-y, pour la séquence Nostalgie... C'était une époque où je postais en moyenne 15 messages par jour, ce qui tranche avec mes actuels 5 messages par an...

Alors, avec un peu l'impression dorénavant de n'être plus qu'un Papy,  comme je le disais, je me souviens de cette fin février 2005, avec une synoptique du 24 février, certes différente et à la genèse également différente de ce que propose GFS pour notre 25 février 2018 ... Mais, avec des modélisations moins performantes que celles d'aujourd'hui, nous n'en revenions pas, de jour en jour, de voir se prolonger les projections froides, jusqu'en début mars.

 

C'est vrai Loon que les modèles ont gagnés en fiabilité.
En attendant GEFS nous montre une prévision peu fiable avec un diagramme assez dingue

graphe3_1000_339_290___.gif.873225bb401537220e8072c17d1290da.gif

l'écart est gigantesque à seulement j+4, j'ai rarement vu cela.

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Montfort Le Gesnois (72)

 

Il y a 2 heures, Loon a dit :

Bonsoir,

 

Perso, je me souviens de la synoptique de février 2005 !

Allons-y, pour la séquence Nostalgie... C'était une époque où je postais en moyenne 15 messages par jour, ce qui tranche avec mes actuels 5 messages par an...

Alors, avec un peu l'impression dorénavant de n'être plus qu'un Papy,  comme je le disais, je me souviens de cette fin février 2005, avec une synoptique du 24 février, certes différente et à la genèse également différente de ce que propose GFS pour notre 25 février 2018 ... Mais, avec des modélisations moins performantes que celles d'aujourd'hui, nous n'en revenions pas, de jour en jour, de voir se prolonger les projections froides, jusqu'en début mars.


La neige au sol était un facteur extrêmement marquant  (par albedo par exemple la nuit) des valeurs de Tn mais aussi des faibles valeurs de Tx. Je me souviens m'être dit, (paraphrasant un peu  Pasteur et ses réflexions sur le "terrain" qui est tout et sur le "virus" qui n'est rien ) que le soleil bien haut d'une fin février/début mars n'est rien mais que la masse d'air est tout... En effet, fin février, malgré le plein soleil qui certains jours inondait l'Eure-et-Loir, la couche de neige ne régressait que bien peu. C'était impressionnant.

 

Dès lors, par rapport à l'épisode que nous pouvons commencer à entrevoir en cette année 2018, je m'interroge sur la capacité de la masse d'air glaciale, si jamais elle déboulait sur la France pour l'échéance du topic suivant, à abaisser de manière conséquente les Tn et Tx...  La neige au sol ou son absence pourrait grandement entraver ou potentialiser le flux de NE dont on sait ici sur IC la capacité déjà intrinsèque à abaisser la température, bien plus qu'un flux de nord... Pour paraphraser Sastrugis paraphrasant lui-même un tragédien qui a connu une certaine postérité "Snow or not snow, that is the question..."

 

"Cela me rappelle" (et voilà : cette fois c'est une formule de ce bon vieux Higgins de Magnum...) aussi une réflexion datée de  2012 formulée par  Cotissois à propos des  extrema froids relevés alors en zones rurales, parlant si ma mémoire est bonne de  "dômes hyperfroids," que l'on trouve sur sols enneigés en conditions favorables de rayonnement nocturne, par absence de vent.

 

Bonne continuation à tous dans vos analyses !

 

PS : pardon, lisant Virgile, Kéké, Lame, comme à la belle époque, je ne pouvais pas ne pas ramener ma fraise....

 

Si le poète  Loon revient nous voir, c'est qu'il se passe vraiment quelque chose de spécial sur nos modèles 9_9!

Allez je ne résiste pas à poster le diagramme de Paris qui commence (peut-être) à nous dessiner une tendance très hivernale (avouez qu'il y a comme une inflexion):

1_mvz8.png

 

En tous cas, je retiens que dans la zone sensible basse du blocage, même s'il y a une divergence entre nos 2 principaux modèles GFS et CEP (isolement du blocage pour l'américain et renouvellement constant pour l'autre) les 2 convergent pour nous envoyer l'anomalie glaciale continentale pour l'instant.

Il y peut-être effectivement un signal.

Il est presque 2 heures du matin, demain ce ne sera peut-être plus qu'un mirage mais je profite de l'instant!

C'est parfois bon de laisser suspendre le temps... comme un flocon dans le ciel.

 

 

Edited by lame2
  • J'aime 6
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Bust, Alsace Bossue dpt 67 (alt 310m)

Le retour de @Loon  un truc qui ne trompe pas.

Un grand plaisir de relire un de ses posts, nostalgie...

Edited by trugll
  • J'aime 5
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Mouilleron le Captif (85) à 40km de l'Océan Atlantique et Peisey-Vallandry (73) 3 à 4 semaines par an

Bonjour 

 

Ce matin CEP toujours très hivernal 

 

ECM1-192.GIF?18-12

ECM0-216.GIF?18-12

 

 

GFS un peu moins avec un décalage significatif vers le Nord

 

gfs-0-192.png

 

 

GEM est également très bon

 

gem-1-192.png?00

 

gem-0-192.png?00

 

 

Les écarts GEFS sont très élevés, pour la fin de ce topic on oscille à 850hpa entre +10 et -20° ! mais on a tube doux majoritaire

 

Diagramme GEFS

 

 

UKMO prometteur même mieux que CEP

 

 

Modele UKMO - Carte prévisions

 

 

 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Montfort Le Gesnois (72)

Nos modèles n'ont pas avancé ce matin dans l'appréhension des différentes problématiques, l'écart-type des T850 continue à totalement exploser à partir du 23-24.

Cette circulation méridienne qui "bouleverserait" les différents centre d'action pose visiblement de gros difficultés d'appréhension.

Dans cette situation, une foule d'éléments sont importants.

Sans être exhaustif, les points à clarifier sont notamment ceux là:

- Évacuation de la tête du blocage vers le pôle

- position de l'affaissement de la partie initiale de l'isolement

- Rupture du talweg continental en cut-off

- réalimentation du blocage à partir du proche Atlantique

- interactions entre le talweg Atlantique et le talweg continental

-....

Sur tous ces points les modèles divergent et évoluent différemment en fonction des runs.

Pour autant ils convergent quand même pour modéliser que le décrochage polaire continental migrerait depuis l'Europe de l'Est jusqu'à l'Europe de l'ouest avec une grosse interrogation pour la France:

gens-22-0-192.png

Les déterministes, le plus souvent envisagent que ce décrochage nous atteindrait, au moins partiellement et au moins temporairement.

Dans cette sorte de chaos, le CEP depuis avant hier soir reste finalement assez stable dans sa modélisation et dans la configuration synoptique qu'il propose avec un blocage ancré en Mer de Norvège qui finirait par nous soumettre au décrochage glacial.

Ça reste loin et semé d'embûches.

 

Edited by lame2
  • J'aime 14
Link to post
Share on other sites

Posted
Mouilleron le Captif (85) à 40km de l'Océan Atlantique et Peisey-Vallandry (73) 3 à 4 semaines par an

Ce matin CEP semble un peu moins isolé dans son ensemble même s'il est un peu extrême 

 

Diagramme ECMWF/CEP

 

 

On a quand même un moyenne en fin d'échéance entre -5 et -10, pas si courant quand même !

 

 

GEM ens penche plutôt vers un retour de la douceur 

Diagramme ENS CMC/GEM

 

Link to post
Share on other sites

Posted
Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.
il y a une heure, lame2 a dit :

Sans être exhaustif, les points à clarifier sont notamment ceux là:

- Évacuation de la tête du blocage vers le pôle

- position de l'affaissement de la partie initiale de l'isolement

- Rupture du talweg continental en cut-off

- réalimentation du blocage à partir du proche Atlantique

- interactions entre le talweg Atlantique et le talweg continental

 

Illustration de la liste des points à clarifier avec les 3 moyennes d'ensemble,du blocage le plus méridional au blocage le plus septentrional :

 

image.png.c17ce5c8ed4de48c734f05747e0a0a51.pngimage.png.3a5c9b217b30ee1f80b666d1c5c5340c.pngimage.png.28135dd1d64132f0daa34f3565328a6c.png

Edited by Nico 14
  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites

Posted
Troche - Altitude 410m / Montmorillon - Altitude 100m / Lagrand - Altitude 600m

Gfs nous montre ce matin, la difficulté à gérer une fois de plus la cyclo dans la zone groenlandaise. Ne devrait elle pas ralentir avec les effets du SSW?

Sinon carte toujours aussi belle à regarder mais ça reste très changeant pour la fin d'échéance encore donc méfiance 

Link to post
Share on other sites

Il faut dire que jusqu'à présent GFS n'as pas été très bon élève, voyant que tardivement le blocage qui va bientôt se mettre en place unanimement sur tout les modèles, (il y a 36H, ce n'était pas encore ça), aussi pour le reste, je ne lui accorde qu'un crédit limité de plus il est un peu isolé de nouveau en voyant le blocage partir plus au nord. CEP même s'il retarde encore le déferlement froid, était parmi les premier à voir le blocage et est rester assez constant jusque là.

EDM1-168.GIF?18-12

Link to post
Share on other sites

Posted
Alboussière (07) - 546 m
il y a 48 minutes, gigi2004 a dit :

Il faut dire que jusqu'à présent GFS n'as pas été très bon élève, voyant que tardivement le blocage qui va bientôt se mettre en place unanimement sur tout les modèles, (il y a 36H, ce n'était pas encore ça), aussi pour le reste, je ne lui accorde qu'un crédit limité de plus il est un peu isolé de nouveau en voyant le blocage partir plus au nord. CEP même s'il retarde encore le déferlement froid, était parmi les premier à voir le blocage et est rester assez constant jusque là.

 

Dans une situation complexe comme celle-ci, la constance ne signifie pas grand chose. Comme le signale Sastrugis, sur l'autre topic, il est assez normal que ça bouge (et pas qu'un peu parfois) d'un run à l'autre. C'est pareil sur tous les modèles. Ce que proposait CEP, il y a 2 jours, était assez différent de ce qu'il propose ce matin.

Pour le moment, il n'y a pas vraiment de situation à privilégier je trouve. Va falloir être patient même si l'échéance n'est plus très éloignée. On peut juste rappeler que le potentiel est assez énorme et qu'on ne voit pas ça tous les ans.

 

Edit : En effet, Virgile, je m'étais pas trop mouillé en écrivant "tous les ans". 

Edited by Yuuichi
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Paris 75105, LagardeFreinet-Var, Pontarlier-Doubs, Fresse/Moselle-Vosges

Le reflet de l'incertitude et  des écarts invraisembles de GFS sur la température  trouvent un écho dans  le sujet  sur le SSW: Ici  où  des spécialistes constatant le SSW  "majeur",  et même inédit pour un mois de février,  en tirent des conclusions radicalement différentes pour le temps sensible en Europe de l'Ouest.

 

 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

  • Sebaas locked this topic
Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...