Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Du 19 février au 25 février 2018 prévisions météo semaine 08


Recommended Posts

il y a 51 minutes, sastrugis a dit :

 

Il me semble que l'on ne peut pas éviter les discussions quand on montre une situation à H+240 ?

Il faudra d'abord gérer/consolider la semaine avec cette activité atlantique un peu atypique, non ?

 

Oui mon début de post était un peu maladroit, j'écrivais en même temps que toi et je ne te visais pas et mon but n'est pas d'éviter la discussion.:)

Maintenant, la dépression dont tu parles à effectivement un impact sur la mise en place et la position d'une dorsale solide.

Je retiens surrout que les mouvements synoptiques à grande échelle dans un contexte très méridien nous montrent que le moindre mouvement des anomalies basses Atlantiques vers l'est soulèvent systématiquement du tourbillon subtropical vers les hautes latitudes à un moment ou un autre.

Edited by lame2
  • J'aime 1
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
  • Replies 711
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

C'est la puissante advection modélisée commencer à l'élever de l'Atlantique vers 114h qui pourrait être décisive. C'est son orientation, insuffisamment méridienne qui posait problème sur les préc

Posted Images

Bonjour,

 

il Ne manquait plus que GEM qui vient de sortir et .... encore un nouveau scénario avec une bulle chaude qui s’isole au Nord de l’Islande...

 

Aitant dire qu’aucun modèle n’est d’accord avec un autre sur la finalité de cette pulsion. C’est vraiment le B****L.

 

En tout cas, le scénario initial de l’Ànticyclone british qui évolue en AR est presque du passé ! 

Peit être reviendra-y-il au gout du jour ? Peut être que la pulsion va se faire raboter de run en run (c’est déjà un peu le cas ) ?

Il va falloir attendre, et pas qu’un peu à mon avis :)

 

bonne journée !

Edited by clem064
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Saint-Quentin-de-Baron (33) & parfois Dax (40)

Bonjour,

 

Cela semble toujours autant le capharnaüm ce matin dans les projections, quoiqu'il en soit... Le diagramme GEFS 00z est complètement explosé et le déterministe isolé dans le haut des courbes, très isolé même au Sud.

 

CEP 00z semble aussi isolé, surtout à z500 hPa... Il suffit de comparer son Det avec sa moyenne. Une moyenne, qui d'ailleurs est finalement assez proche de celle de GFS...

 

GEM 00z semble aussi quelque peu isolé par rapport à son ensemble. Je ne peux pas prendre le temps de plus développé et je suis sur mon smartphone, mais je sens déjà qu'il y aura encore de nouvelles choses pondus ce soir au travers des modèles, exotiques...

 

Je vais chercher une cargaison de Doliprane... C'est passionnant mais c'est aussi presque impossible d'en tirer vraiment quelque chose...

Edited by DoubleKnacki
Link to post
Share on other sites
Posted
Saint-Quentin-de-Baron (33) & parfois Dax (40)
il y a 3 minutes, MagicSummer a dit :

Attention, l'ens CEP est en cours de sortie seulement, et les diagrammes gefs sont bloqués à ceux du 18z @DoubleKnacki

 

Edit : La moyenne CEP ressemble à CEP et donc moins bonne qu'hier

 

Ah oui... La moyenne CEP bien pourrie... Ça par contre c'est pas génial.

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Saint Valery en Caux (côte 76)

Globalement on sait à peu près que :

 

- Ce weekend et début de semaine prochaine: Poussée anticyclonique sur nous et mise en place de la première continentalisation du flux. 

- Milieu et fin de semaine prochaine: Soit la poussée méridienne est trop faible ou trop forte, soit sur GFS OU CEP (allé chacun voyage #coluche). Mais si on part sur un scénario médian, se serai une potentielle VDF avec une forte continentalisation.

 

PS: Sur GFS, pour le TLT on soupçonne un bout de vortex à 500 hPa se rapprocher de nous, ça fait plusieurs run.

Link to post
Share on other sites

C'est éclaté sur nos diagrammes européens et américains mais nos déterministes (bien qu'ils présentent des scénarios différents) se mettent généralement en accord pour ne pas laisser le froid glacial continental arriver jusqu'à nous. Plus les sorties passent et plus nous sommes sous le secteur doux du blocage en altitude. En surface, ça serait plutôt continental mais rien d'extravagant. 

Le fait que l'ensembliste européen suive majoritairement cette tendance ce matin n'est pas bon signe non plus.  

Compte tenu de l'échéance bien entendu qu'on garde nos réserves mais ça ne part pas dans le bon sens à mon goût.

  • J'aime 8
  • Merci 1
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Saint Valery en Caux (côte 76)
il y a 35 minutes, Run999H a dit :

C'est éclaté sur nos diagrammes européens et américains mais nos déterministes (bien qu'ils présentent des scénarios différents) se mettent généralement en accord pour ne pas laisser le froid glacial continental arriver jusqu'à nous. Plus les sorties passent et plus nous sommes sous le secteur doux du blocage en altitude. En surface, ça serait plutôt continental mais rien d'extravagant. 

Le fait que l'ensembliste européen suive majoritairement cette tendance ce matin n'est pas bon signe non plus.  

Compte tenu de l'échéance bien entendu qu'on garde nos réserves mais ça ne part pas dans le bon sens à mon goût.

Je ne suis pas trop d'accord avec toi, je trouve au contraire la situation éclatée aussi, mais que c'est au contraire favorable. Après chacun à sa vision des choses à ce niveau là, les modèles sont dans l'ABSTRAIT et j'adore l'abstraittttttt!!!!!!

 

  • J'aime 3
  • Haha 4
Link to post
Share on other sites
Posted
Saint-Quentin-de-Baron (33) & parfois Dax (40)
il y a une heure, Run999H a dit :

C'est éclaté sur nos diagrammes européens et américains mais nos déterministes (bien qu'ils présentent des scénarios différents) se mettent généralement en accord pour ne pas laisser le froid glacial continental arriver jusqu'à nous. Plus les sorties passent et plus nous sommes sous le secteur doux du blocage en altitude. En surface, ça serait plutôt continental mais rien d'extravagant. 

Le fait que l'ensembliste européen suive majoritairement cette tendance ce matin n'est pas bon signe non plus.  

Compte tenu de l'échéance bien entendu qu'on garde nos réserves mais ça ne part pas dans le bon sens à mon goût.

 

Malheureusement, je suis bien d'accord toi (malheureusement, dans le sens d'admettre que ça sent le sapin).

 

A moins d'un nouveau changement soudain dans les prochaines mises à jour (quelque part, ça ne serait pas surprenant, même si ça me semble peu probable), il semble que cette semaine du topic, puisse s'avérer plutôt sèche, de bout en bout, en liant avec la présence et l'influence de l'anticyclone, selon où il sera centré (ça c'est pas encore très clair). Les températures pourraient être de saison ou un peu fraîches au Nord, avec de petites gelées matinales dans les terres et des après-midi, frisquettes à l'ombre, tandis qu'il pourrait faire plus doux au Sud, et même très doux en allant vers le Sud-ouest. A noter que le CEP serait plus propice, à des phénomènes d'inversion, peut-être (?).

 

Difficile d'en dire plus, en tout cas pour le moment.

 

Par contre, ce serait peut-être " un raté " pour mieux se relever par la suite, ça se sent en tout cas pour la fin d'échéance du topic, sur la plupart des modèles... avec un potentiel, s'affirmant bien plus à plus long terme. A suivre, mais je doute que la porte ou la fenêtre, se referme, définitivement... c'est mon ressenti.

Edited by DoubleKnacki
Link to post
Share on other sites

Pour moi, ce qui fait que les diagrammes sont éclatés c'est la dépression au Nord de l'Islande vers ~96h qui, comme UKMO et certains scénarios du panel GEFS passe directement sur le flanc Est de la dorsale et donc file vers nous. Alors que sur d'autres scénarios cela ne se fait pas et donc cela empêche cette dorsale d'aller vers de plus hautes latitudes entre Islande et mer de Norvège. Du coup on se retrouve du mauvais côté du blocage comme l'a souligné @Run999H. Je pense que tout se joue entre 96 et 120h.

(peut-être que ça été déjà dit tout ça)

 

D'ailleurs GFS et Arpege ce midi sont légèrement différents sur cette depression entre Groenland et Islande à 72h

 

Edited by MagicSummer
Link to post
Share on other sites
Posted
Saint Valery en Caux (côte 76)

Mais vous avez conscience que c'est tellement loin que ça va changer encore 10 fois? Sur le nouveau run, on est quasiment à l'identique de ce matin sur GFS. On s'orienterai à long termes plutôt à être du côté dépressionnaire que anticyclonique. Après dépressionnaire frais/froid/doux/humide...? se sera peut être les questions qu'on se posera, mais pas tout de suite selon moi. Je pense qu'on a trop pour habitude d'être trop précis dans les analyses, et ne pas chercher à rester plus global. Vu la non fidélité et justesse des modèles dans leur prévisions, je m'arrêterai à l'échelle européenne. Et la synoptique est plutôt stable à ce degré là.

  • J'aime 3
  • Merci 3
Link to post
Share on other sites

C'est une semaine transitoire qui s'ouvre, on semble s'orienter vers la mise en place d'un blocage massif à LT (pour le prochain topic).

 

Pour cette semaine nous devrions nous retrouver dans la "cheminée" d'alimentation du blocage avec une belle pulsion de HP vers les hautes latitudes s'effctuant sur l'Europe occidentale :

- vers Islande-Groenlande pour GFS,

- vers la Scandinavie pour CEP.

 

Temps anticyclonique et plutôt calme à attendre pour nous, flux légèrement continental un peu frais en basse couche vers le NE mais sans plus. La tendance va clairement vers une semaine plutôt ensoleillée avec petite gelée le matin et températures de saison l'après-midi.

Quelques incertitudes encore sur de possibles débordement d'anomalies par l'est engendrant un temps nébuleux et plus froid sur la façade est, si la pulsion anticyclonique est plus à l'ouest, mais ce scénario me semble perdre du poids depuis hier.

 

Pour la suite, rien n'est gagné pour ceux attendant l'hiver, comme l'a souligné @lame2, il y a des risques que le blocage soit tellement haut en latitude que l'on se retrouve avec une circulation d'ouest d'ouest sous blocage (situation courant en cas d'anticyclone Groenlandais).

 

A suivre.

 

  • J'aime 5
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Je suis comme vous.  La situation est tellement atypique que la fiabilité en ce moment pour la fin de l'échéance en tout cas s'apparente au 0. Il y a tellement de choses qui sont en jeu qu'avec le moindre grain, on peut passer du tout au rien et il suffit de voir après 192 heures, le nombre de scénarios de GEFS.

1. On sait que malheureusement la pulsion chaude anticyclonique ne sera pas si franche que cela et surtout reste trop sud, c'est à dire entre le nord de la France et la sud de la GB. Il aurait mieux que cela se fasse sur l'Ecosse et qu'on ait un véritable flux d'est avec des anomalies arrivant d'Allemagne  pour que cela soit bien hivernal dés le début de la semaine. (ça ne  va pas empêcher les bonnes gelées mais les max ne seront pas si froides que cela).

2. Après il y a 2 phénomènes de petites tailles qui peuvent changer la position anticyclonique et qui sont impossible à prévoir. Ce sont 2 anomalies dépressionnaires ; la première est celle sur les Açores qui remontent lentement et la 2 ème qui pourrait faire le tour de ce blocage arrivant de l'océan pour redescendre vers la Scandinavie/Danemark. Tout ceci est mal appréhendé par les modèles.

Il suffit juste d'un décalage de notre anti pour que les anomalies dépressionnaires arrivant de l'Europe de l'est débarquent ou non sur notre pays, changeant notre météo radicalement.

3. Est ce que ce blocage va comme le suppose pas mal de modèle au lieu de s'effondrer sur notre pays comme c'est souvent le cas remonter vers le nord. Et si c'est le cas, quelle sera son influence sur notre pays? trop au nord pour qu'un  flux de sud nous concerne avec ce flux d'ouest bloqué qui pourrait le contourner par la péninsule ibérique ou assez au sud pour que l'on se paie le jackpot avec la FRance dans le conflit de masse d'air ? tant de questions impossibles à répondre.

Edited by Virgile
  • J'aime 7
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Virgile a dit :

 La situation est tellement atypique que la fiabilité en ce moment pour la fin de l'échéance en tout cas s'apparente au 0.

 

Cela explique pourquoi cela patine et tourne en rond aussi dans les commentaires depuis quelques jours :D

Edited by sastrugis
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Je crois que même le point 1 (du post de @Virgile) reste incertain. Certes, il faut nuancer ce run unique, même si c'est un ensembliste, mais le panel GEFS 6Z à 144h est déjà très divergeant.

gens-22-1-144.png

3 zones d'incertitudes majeures:

- Sortie Labrador avec une activité cyclonique fort mal appréhendée. Cette incertitude a des conséquences directes sur le comportement de la poussée Atlantique dans la suite de l'échéance.

- Mer de Norvège: déjà une incertitude non négligeable sur la latitude atteinte par la première poussée.

- Large zone autour du Luxembourg: incertitude assez importante sur le débordement sur le continent de la première poussée anticyclonique.

Franchement avec tout ça, bon courage pour faire une prévision.

L'ensemble GEM a grosso modo les mêmes problématiques, juste un peu décalé vers l'Ouest (sa moyenne aussi est un peu décallée à l'Ouest):

gens-22-1-144.png

Quant à l'ensemble CEP, c'est assez similaire dans les zones d'incertitude, mais avec une moyenne plutôt avare en latitude de la remontée de HP:

EEM1-144.GIF?14-12

 

Tout ça pour dire qu'au final, dès 144H, on n'est pas franchement calé.

 

Edited by Iconoclaste
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Saint-Quentin-de-Baron (33) & parfois Dax (40)
il y a 27 minutes, Virgile a dit :

Je suis comme vous.  La situation est tellement atypique que la fiabilité en ce moment pour la fin de l'échéance en tout cas s'apparente au 0. Il y a tellement de choses qui sont en jeu qu'avec le moindre grain, on peut passer du tout au rien et il suffit de voir après 192 heures, le nombre de scénarios de GEFS.

1. On sait que malheureusement la pulsion chaude anticyclonique ne sera pas si franche que cela et surtout reste trop sud, c'est à dire entre le nord de la France et la sud de la GB. Il aurait mieux que cela se fasse sur l'Ecosse et qu'on ait un véritable flux d'est avec des anomalies arrivant d'Allemagne  pour que cela soit bien hivernal dés le début de la semaine. (ça ne  va pas empêcher les bonnes gelées mais les max ne seront pas si froides que cela).

2. Après il y a 2 phénomènes de petites tailles qui peuvent changer la position anticyclonique et qui sont impossible à prévoir. Ce sont 2 anomalies dépressionnaires ; la première est celle sur les Açores qui remontent lentement et la 2 ème qui pourrait faire le tour de ce blocage arrivant de l'océan pour redescendre vers la Scandinavie/Danemark. Tout ceci est mal appréhendé par les modèles.

Il suffit juste d'un décalage de notre anti pour que les anomalies dépressionnaires arrivant de l'Europe de l'est débarquent ou non sur notre pays, changeant notre météo radicalement.

3. Est ce que ce blocage va comme le suppose pas mal de modèle au lieu de s'effondrer sur notre pays comme c'est souvent le cas remonter vers le nord. Et si c'est le cas, quelle sera son influence sur notre pays? trop au nord pour qu'un  flux de sud nous concerne avec ce flux d'ouest bloqué qui pourrait le contourner par la péninsule ibérique ou assez au sud pour que l'on se paie le jackpot avec la FRance dans le conflit de masse d'air ? tant de questions impossibles à répondre.

 

Excellent résumé, je suis d'accord avec ça en tout point! Je me permets de le citer, parce qu'il résume totalement l'ensemble de notre situation à venir, si délicate à prévoir et que ce message risque d'être à l'ordre du jour de la journée, peut-être ce soir et je ne serais même pas surpris qu'il soit encore valable, demain xD. Merci Virgile ^_^.

 

Des analyses palpitantes et pleins de rebondissements, nous attendent :D.

Edited by DoubleKnacki
Link to post
Share on other sites
Posted
St Pierre Du Chemin Centre Est 85 en limite 79

Oui tout ça reste flou, cela étant ça fait bien 3 jours si ce n'est plus qu'il y a sur l'ensemble ecwmf une tendance à la modélisation de BP s'agglutinant sur l'Atlantique, avec de l'air froid qui cherche à gagner vers les Açores depuis le continent nord Américain.

On a d'ailleurs, cette fameuse dépression qui s'en sert sur certains runs pour exploser bas en latitude.

 

Ce serait quand même pas de bol pour un chercheur de froid, qu'un bout du VP en tropo cherche à imiter la direction imprimée par celui de la strato quelques jours plus tôt. Par contre, l'impatient du printemps va finir par se demander  si il n'y a pas un coup à jouer avec cette perte de temps des modèles, d'abord des racines molles continentales, puis un léger flux de Sud en altitude, puis un flux de Sud plus dynamique capable de toucher au sol. 

gfsnh-10-36rdf4_mini.png

EDM101-240biw5_mini.png

 

Situation vraiment peu banale. D'ailleurs côté NAO, le diagramme Islandais montre une tendance à la nao-, sauf qu'à échéance intermédiaire on a un doute qui s'installe, puisque le nombre de PE voyant le passage d'une dépression à doublé depuis hier, ce nombre reste encore minoritaire, et s'inscrit encore dans une tendance globale à la nao-, mais on risque d'y perdre encore un temps précieux quand la mi février est passée.

Edited by sebb
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Si durant la première partie de semaine prochaine, la pulsion de hauts-géopotentiels vers les hautes latitudes à lieu ( cela reste encore hypothétique, il faudra le confirmer), alors, il conviendra de surveiller la possible fusion entre les bas-géopotentiels venus de l'Ouest ceux venus de l'Est, comme le montre cette carte de GFS 6 Z:

 

180214012605429192.png

 

 

Une fusion des Bas-géopotentiels trop au Nord, la France passe dans la douceur. Une fusion  au coeur du Pays, la France est découpée en deux: Douceur au Sud, froidure au Nord: Conflits frontaux à l'interface des masse d'air.  Et pour finir, une fusion au Sud et la France est susceptible de passer sous l'influence d'air continental. 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Viroflay (78) / Puteaux (92)

Merci pour vos analyses en effet très intéressantes à lire, et instructives.

 

Il est juste dommage que la majorité des intervenants considèrent que seule une situation de froid a un intérêt (je comprends bien la raison qu'il ne sera pas utile de rappeler), et que tout autre scénario s'apparente à une évolution négative.

On a eu un temps suffisamment perturbé ces derniers temps pour pouvoir apprécier une semaine de temps calme et ensoleillé.

 

Merci à cet égard à sebb pour avoir su faire la part des choses dans son dernier message.

  • J'aime 5
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Beaucoup de questions en suspend oui en témoignent les écarts-types dès 144H.

 

De nombreux intervenants l'on déjà relevé mais une des questions concerne ce petit décrochage qui va s'échapper sur l'Atlantique et qui aura une incidence énorme pour la suite. Il n'y a que chez l'Américain que le décrochage ne s'opère pas puisqu'il le prévoit au contraire bien  soudé au vortex Canadien provocant une 2 ème pulsion des HP à 132H. Les autres modèles Européens (surtout chez CEP) voient en revanche ce décrochage se produire arrivant de très loin et qui vient circuler sur l'Océan empêchant la provocation cette 2 ème pulsion Atlantique. 

 

gfsnh-0-168nvt7_mini.pngECH1-168tsv3_mini.pnggemnh-0-168hmz2_mini.png

 

Je pense que c'est la 1er étape à surveiller avant de savoir ou situer le type de circulation atmosphérique  sur l'Europe de l'ouest progressant ou pas vers un blocage.

Edited by Aymeric33
Link to post
Share on other sites
Posted
Ecommoy (80-140M d'altitude), Sarthe

GEFs montre bien la divergence avec deux tubes:

 

-Un où la majorité de la pulsion anticyclonique est sur la France

-Un où le froid arriverait assez facilement avec une pulsion suffisamment en atlantique:

 

image.png.10b428845d0aff47cbb5697beca0f27f.png

 

A lui seul il résume la situation. 

Dès le début de topic le lundi (120h) rien est joué entre une pulsion anticyclonique chez nous où en atlantique.

 

Alors bien malin celui qui trouvera le bon scénario au delà de 144h période où un anticyclone se formerait (après la pulsion ) à plus ou moins haute latitude et se déplacerait plus ou moins vers l'Islande ou Svalbard, vu l'incertitude sur la pulsion: 

 

graphe3_1000___2.33936_48.8621_Paris.gif

Edited by gugo
  • J'aime 8
Link to post
Share on other sites
  • Sebaas locked this topic
Guest
This topic is now closed to further replies.
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...