Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

ch'ti man

Climatologie du massif des Ardennes

Recommended Posts

Posted

Location : Aulnoy lez Valenciennes (altitude 80m - Mont Houy)

Bonsoir à tous,

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je vais faire une petite introduction pour mieux comprendre l'enjeu de ce topic. 

Alors voilà, à 22 ans et ayant toujours vécu dans le département du Nord plus précisément à Valenciennes,  je trouve (même si certains ne seront pas d'accord avec moi) que le climat est quelque peu ennuyeux et sans trop d'intérêt. Cependant tout cet ennui est de moins palpable dès lors qu'on se dirige de plusieurs dizaines de km vers le Sud-Est de ma position dans une belle région qui s'appelle l'Avesnois/Thiérache . En effet on se dirige vers l'Est, on rentre encore un peu plus dans les terres, et surtout on grimpe en altitude, hum ça devient intéressant :) ! Et oui car on rentre doucement mais surement dans le massif des Ardennes. Si on se dirige encore plus vers l'Est on devine que la végétation change, qu'on grimpe encore en altitude, que les pentes se font moins douces et que de jolis panorama s'offrent à nous ;) Ce massif aussi mystérieux que confidentiel j'ai commencé à m'y intéressé il y a quelques années en suivant en parallèle de la météo de ma ville, celle du massif ardennais ! 

 

Alors on va essayer de définir plus précisémment les limites de ce massif voici la définition qui est pour moi la plus complète : 

Le massif ardennais est un morceau du socle ancien, aplani, basculé vers le nord-ouest, prolongé au nord-est par le Massif schisteux rhénan. Il résulte de plissements très anciens, rabotés à plusieurs reprises et qui donnent à son relief une structure rubanée ouest-est, de part et d'autre d'un anticlinal qui passe par les Hauts-Buttés et Rocroi. Le massif culmine en France à 504 m à la Croix Scaille (Les Hautes-Rivières), et son point culminant se situe en Belgique au niveau du Signal de Botrange à 694m d'altitude. Il est traversé du sud au nord par la vallée profondément encaissée de la Meuse, qui enfonce dans le massif de larges et profonds méandres. " Pour faire simple ce massif s'étend sur 3 pays : la France du Sud-Est du département du Nord an passant par le Nord-Est du département de l'Aisne ainsi que dans le bien-nommé département des Ardennes, en Belgique et enfin au Luxembourg.

 

Alors vous vous doutez bien qu'un massif montagneux qui a des altitudes qui s'élèvent jusque plus de 650m d'altitude, qui se situe facilement à plus de 200km de la mer et est à la même latitude que Lille ou Boulogne-sur-Mer a un climat bien particulier. 

Malheureusement, mais c'est aussi pour ça que j'ouvre ce topic, je ne dispose que de très peu d'informations au sujet de la climatologie précise de ce massif, surtout côté français, msi à part les observations que je peux lire dans temps en temps via le forum IC, les seules cartes de données que j'ai trouvé intéressantes sont celles qui proviennent de l'IRM (Institut Royale Météorologique) belge. Alors si du monde ici a ce qu'il faut pour compléter ma très maigre contribution je suis plus que preneur ;) ! Je trouverais aussi très intéressant des commentaires, des histoires météo vécues au sein de ce massif qui vous a marqué !

Alors région à neige ? Orage plus fréquents qu'ailleurs, humidité très présente ? Orographie possible ? J'espère que ce topic verra de nombreux commentaires et sera étoffé régulièrement, car ce coin en vaut la peine

 

Voilà voilà j'espère ne pas avoir été trop long, bonne soirée à tous :) 

 

Robin

 

https://www.meteo.be/meteo/view/fr/16788784-Atlas+Climatique.html

 

 

  • J'aime 7

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Nancy
Citation

" Pour faire simple ce massif s'étend sur 3 pays : la France du Sud-Est du département du Nord an passant par le Nord-Est du département de l'Aisne ainsi que dans le bien-nommé département des Ardennes, en Belgique et enfin au Luxembourg.

 

Je rajouterai même le nord ouest de la Lorraine, du Pays-Haut à l'Argonne qui sont bien plus proches du climat Ardennais voir en sont une composante à part entière, que du reste de la Lorraine. On le voit dans le suivi du temps pour les région du NE, ce secteur est clairement à part. Les contributeurs du secteur ( @Emmsoleil et @cirrusfab) pourront t'en parler.

 

Sinon MF a mis à disposition gratuitement ses fiches climato, ici https://donneespubliques.meteofrance.fr/?fond=produit&id_produit=117&id_rubrique=39

 

Tu y trouveras pas mal de renseignements sur la climatologie du secteur côté Français.

https://donneespubliques.meteofrance.fr/FichesClim/FICHECLIM_08255001.pdf

https://donneespubliques.meteofrance.fr/FichesClim/FICHECLIM_08207001.pdf

https://donneespubliques.meteofrance.fr/FichesClim/FICHECLIM_08367002.pdf

 

Concernant le climat Ardennais à proprement parler, c'est un climat océanique un peu dégradé par l'altitude.  Au dessus de 400m d'altitude on pourrait parler d'un climat de moyenne montagne océanique, que l'on peut retrouver dans le Morvan ou une partie des Vosges.

 

Le régime pluviométrique est caractéristique du climat océanique régulier et très humide, l'ensoleillement faible pour ne pas dire médiocre et les amplitudes thermiques annuelles entre le mois le plus chaud et le mois le plus froid en moyenne inférieures à 16°.

 

Les hivers peuvent-être marqués au dessus de 400m d'altitude avec des températures moyennes inférieures à 1° en janvier et une pluviométrie importante (plus de 100mm en moyenne) laissant augurer des épisodes neigeux réguliers entrecoupés de redoux océaniques humide.

 

Il y a sans doute des disparités locales entre vallées et plateaux et entre l'ouest du massif et sa partie Est (Luxembourg, est beligique) où des nuances liées à un début de continentalité doivent se faire sentir (amplitude thermique plus forte, régime pluvio moins régulier?).

Edited by thib91
  • J'aime 7
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Aulnoy lez Valenciennes (altitude 80m - Mont Houy)
il y a 21 minutes, thib91 a dit :

Concernant le climat Ardennais à proprement parler, c'est un climat océanique un peu dégradé par l'altitude.  Au dessus de 400m d'altitude on pourrait parler d'un climat de moyenne montagne océanique, que l'on peut retrouver dans le Morvan ou une partie des Vosges.

Oui c'est aussi sa position septentrionale qui me fait penser qu'il pourrait y faire plus froid et que la neige serai plus présente à altitude égale que dans les Vosges ou même dans le Morvan ! Par exemple si tu cliques sur le lien que j'ai mis tout en bas de mon message, tu retombes sur des cartes de données climatiques où on s'aperçoit qu'il peut y avoir plus de 60 jours de neige par an au niveau des sommets à plus de 600m d'altitude ! Loin de moi l'idée de connaître le climat du Morvan mais à mon avis à altitude égale ce chiffre doit quand même être moins élevé ;)

Concernant le Nord Ouest de la Lorraine j'ai hésité à le rajouter mais je ne sais pas si géologiquement parlant cela fait parti du même massif... Je pense que tu évoques le secteur de Longwy notamment :)

 

En tout cas merci pour ton message et ta contribution ;)

 

 

Edited by ch'ti man
  • J'aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Nancy
il y a 9 minutes, ch'ti man a dit :

Oui c'est aussi sa position septentrionale qui me fait penser qu'il pourrait y faire plus froid et que la neige serai plus présente à altitude égale que dans les Vosges ou même dans le Morvan ! Par exemple si tu cliques sur le lien que j'ai mis tout en bas de mon message, tu retombes sur des cartes de données climatiques où on s'aperçoit qu'il peut y avoir plus de 60 jours de neige par an au niveau des sommets à plus de 600m d'altitude ! Loin de moi l'idée de connaître le climat du Morvan mais à mon avis à altitude égale ce chiffre doit quand même être moins élevé ;)

Concernant le Nord Ouest de la Lorraine j'ai hésité à le rajouter mais je ne sais pas si géologiquement parlant cela fait parti du même massif... Je pense que tu évoques le secteur de Longwy notamment :)

 

En tout cas merci pour ton message et ta contribution ;)

 

 

 

Oui pour le Morvan, 44 jours avec chute de neige à 600m d'altitude pour Chateau-Chinon contre une quinzaine de plus plus à altitude équivalente dans les Ardennes.

 

En revanche il faudrait avoir accès aux statistiques concernant le nombre de jours avec de la neige au sol. Il est possible qu'elle soit plus durable dans les Vosges à altitude équivalente en raison du positionnement plus oriental du massif donc moins impacté par les redoux océaniques qui dégradent rapidement n'importe quel manteau neigeux.

Edited by thib91
  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Amiens
il y a une heure, ch'ti man a dit :

Concernant le Nord Ouest de la Lorraine j'ai hésité à le rajouter mais je ne sais pas si géologiquement parlant cela fait parti du même massif...

 

Géologiquement non:dans le Nord de la Lorraine les couches sédimentaires de l'Est du Bassin Parisien (datant du Jurassique,en bleu) recouvrent le vieux massif Hercynien (Cambrien/Dévonien,marron):

 

geol.thumb.JPG.58c6ac82db1d7516511147f46824e742.JPG

Source de la carte: http://infoterre.brgm.fr/viewer/MainTileForward.do

 

Géologie des Ardennes

 

On tient le meilleur spot météo de Belgique avec les parages du Mont-Rigi: :)

 

belg.thumb.png.8981dc5f16e8eddd90c53caa4aae843d.png

  • J'aime 7

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : LONGWY Alt: 360 m Nord du 54

Comme l'a bien démontré Babarskaja, nous ne sommes pas rattachés à ce massif mais nous en subissons, toutefois, les conséquences et ceci, à toutes saisons.

Son influence directe s'étend  sur une grande partie de notre secteur, le Pays-Haut.

Ce massif peut-être un accélérateur d'évènements météo comme un bouclier ou alors par moment son influence peut-être nulle.  Il suffit de voir - la plupart du temps-  les différences sur les observations du topic du NE, mentionné par @thib91 (qui est d'ailleurs jaloux :P :P pour nos relevés que ce soit en pluviométrie ou en accumulation de neige par exemple :x ) 

 

  • J'aime 2
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Nancy
il y a 8 minutes, Emmsoleil a dit :

Comme l'a bien démontré Babarskaja, nous ne sommes pas rattachés à ce massif mais nous en subissons, toutefois, les conséquences et ceci, à toutes saisons.

Son influence directe s'étend  sur une grande partie de notre secteur, le Pays-Haut.

Ce massif peut-être un accélérateur d'évènements météo comme un bouclier ou alors par moment son influence peut-être nulle.  Il suffit de voir - la plupart du temps-  les différences sur les observations du topic du NE, mentionné par @thib91 (qui est d'ailleurs jaloux :P :P pour nos relevés que ce soit en pluviométrie ou en accumulation de neige par exemple :x ) 

 

 

Totalement :D, mais notre vengeance sera froide lorsqu'un retour d'est neigeux se mettra en place de l'Alsace au centre de la Lorraine (qui n'est pas la configuration où vous prenez le plus)!

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Gonnehem / Béthune

Ça fait plusieurs années maintenant que je me rends dans les Ardennes Belges pour mes activités perso. De manière générale, l'humidité est très présente notamment en hiver où les brouillards sont nombreux. Les cumuls de précipitations s'expliquent assez simplement : ce massif est le premier obstacle rencontré par les perturbations atlantiques. Et je ne vous apprends rien en vous disant qu'elles sont nombreuses à cette latitude :D

 

Les redoux alternent avec de beaux épisodes neigeux et les accumulations de neige peuvent parfois être importantes; j'ai le souvenir d'un bon 50cm l'année dernière ou d'avant. Quelques petites stations de ski existent toujours même si les temps sont durs. On peut suivre les bulletins d'enneigement Haut-Fagnards via ce lien : https://www.ostbelgien.eu/fr/que-faire/sports-d-hiver/bulletin-d-enneigement

On peut aussi consulter la snowcam du Mont-Rigi sur le site de l'lRM : http://www.meteo.be/meteo/view/fr/4909966-Snowcam+Mont+Rigi.html

 

L'humidité persistante s'explique aussi par les forêts - même si elles sont moins nombreuses que jadis - et par des sols peu perméables qui engendrent la formation de tourbières. Attention où vous mettez les pieds lors de vos balades ! Le réseau hydraulique est très riche, les rivières nombreuses et pleines de vie grâce à leurs eaux fraîches et préservées. Enfin, je trouve que ces paysages sont peu coutumes à ces altitudes : il faudrait sûrement monter plus haut ailleurs pour retrouver pareils décors.

Edited by Dexxa
  • J'aime 1
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Nancy

Image MODIS du jour illustrant parfaitement l'ensemble climatique Ardennais.

On voit bien que cela déborde sur le nord Lorrain et le Luxembourg.

1518534978-satellite.jpg&key=6e70ab690da

  • J'aime 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Ham (nord 54) 250m

Bonjour à tous

Super topic à lire, d un  secteur que je peux autant détester qu' apprécier pour sa météo capricieuse, parfois très désagréable..

A tout ce qui a été mentionné j ajouterai ma contribution d observateur . 

L influence meteo de ce vieux massif deborde bien sur le Pays Haut , le nord meusien . Sans doute moins le NO mosellan protégé par la bordure orientale du Pays Haut.

 

Concrètement cette influence se matérialise sur le Pays Haut  par un ensoleillement plus faible, trop faible , des précipitations plus nombreuses et plus régulieres, des moyennes de températures plus basses en toute saison,  des tx moins hautes, des tn moins basses, un hiver plus long , des coups de froids tardifs, des ameliorations tardives, des brouillards plus nombreux, des vents océaniques plus réguliers, des chutes de neige et gelées  plus fréquentes, tardives  parfois surprenantes, des orages et des averses plus fréquentes. 

Par exemple les écarts de température entre une ville comme Thionville et Longwy (plus de 5 ° parfois) dépasse largement  le gradient de T° attendu pour ce denivellé 200/250 m .

 

On pourrait presque parler d un climat océanique froid au vu du constat météorologique.

Le plus détestable pour ma part, la nébulosité bien trop faible et la pluie toujours froide.  Un peu plus de continentalité serait appréciable, à l'image du secteur nord vosgien, avec lequel le plateau du Pays Haut pourrait se comparer.

Le plus agréable , très rarement des Tx au dessus de 20° , même lors des épisodes remarquables en 2003 . Les coups de froids brutaux,  le plus célèbre du 31 décembre 1978 même en été après un orage on peut perdre 10/12° en qq heures.

 

A suivre

 

cirrusfab

 

 

  • J'aime 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aulnoy lez Valenciennes (altitude 80m - Mont Houy)
Il y a 6 heures, cirrusfab a dit :

Le plus détestable pour ma part, la nébulosité bien trop faible et la pluie toujours froide. 

La nébulosité bien trop forte tu veux dire ;)

Après inversement je me demandais si au cœur de ce massif il pouvait y avoir des gros phénomènes d'inversion style Charleville ou la vallée de la Meuse dans le brouillard, et les massifs ou tout du moins les points les plus hauts au soleil ?

Ce qui pourrait un peu équilibrer la balance :)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Nancy
Il y a 9 heures, ch'ti man a dit :

La nébulosité bien trop forte tu veux dire ;)

Après inversement je me demandais si au cœur de ce massif il pouvait y avoir des gros phénomènes d'inversion style Charleville ou la vallée de la Meuse dans le brouillard, et les massifs ou tout du moins les points les plus hauts au soleil ?

Ce qui pourrait un peu équilibrer la balance :)

 

 

C'est possible, mais cela ne semble pas jouer sur le bilan global de l'ensoleillement, en prenant des stations relativement hautes du massif par exemple:

 

- Butgenbach  dans le secteur des Hautes-Fagnes, l'ensoleillement hivernal et annuel est inférieur à celui de Charleville. A peine 44h en janvier et inférieur à 1500h pour l'annuel dur :o. https://www.meteo.be/resources/climateCity/pdf/climate_INS63013_BUTGENBACH_fr.pdf

- Bastogne situé sur une ligne de crête à + de 500m d'altitude c'est encore pire, 43h en janvier et un ensoleillement annuel un peu meilleur mais plus que médiocre avec 1513h, là aussi inférieur à celui de Charleville en hiver et sur l'année. https://www.meteo.be/resources/climateCity/pdf/climate_INS82003_BASTOGNE_fr.pdf

 

Pour les Ardennes le crédo semble êtree plus tu prends de l'altitude, plus l'ensoleillement moyen est faible. C'est somme toute logique vue le positionnement et la latitude du massif constamment soumis ou presque à des flux porteurs de nébulosité et bien moins influencé par des régimes de haute-pression tels que peuvent les connaître des massifs plus orientaux ou méridionaux.

Edited by thib91
  • J'aime 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Ribecourt Dreslincourt(60) parfois Givet(08) ou Maubert Fontaine(08)

On peut aussi observer par exemple que dans la vallée de la Meuse en remontant vers la Belgique (A partir de Fumay en passant par Givet et Heer Agimont (en Belgique) etc.) par ciel dégagé l'hiver, les tn tombent bien plus bas que prévu dans un bulletin. Je me souviens qu'en étant à Givet, une fois on est tombé en dessous les -10°C alors que sur le plateaux et dans les prévisions on était à  à peine -4°C. Par contre en cas de chute de neige le plateaux va largement être avantagé exemple le 29 décembre dernier en faisant Maubert Fontaine (11 bornes au sud ouest de Rocroy) Givet, on est passé de 7-8cm de neige à Rocroy à rien du tout à Fumay. Et puis honnêtement côté paysage... large avantage pour la vallée. La route entre Fumay et Givet en Automne ces nuances oranges vertes sur les collines encadrant la Meuse et le couché de soleil se reflétant dans la Meuse notamment du côté de montigny sur Meuse ou encore en temps de neige la même zone est tout simplement magnifique.:x:x:x.

Les Ardennes sont aussi connues pour leurs changements de temps du tout au tout en quelques minutes, on peut passer du grand soleil à un orage terrible quasiment en 1 minute ( le grand prix de Spa en f1 est d'ailleurs réputé pour ce genre de changements de temps et ses orages qui se déclenche en un rien de temps)

 

Pour conclure, (je vais me faire des ennemis... mais bon je me lance!) les Ardennes sont pour moi la plus belle région de France en météorologie avec ses surprises hivers comme été et en beauté tout simplement (et pourtant je suis allé en Auvergne ou encore dans les Landes).

 

Yanice:)

Edited by f189
  • J'aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aulnoy lez Valenciennes (altitude 80m - Mont Houy)
Il y a 1 heure, f189 a dit :

Pour conclure, (je vais me faire des ennemis... mais bon je me lance!) les Ardennes sont pour moi la plus belle région de France en météorologie avec ses surprises hivers comme été et en beauté tout simplement (et pourtant je suis allé en Auvergne ou encore dans les Landes).

C'est pour cela que j'ai ouvert ce topic, car ce massif de moyenne montagne (car je pense qu'on peut l'appeler comme ça) est trop méconnu du grand public même dans la communauté des passionnées de météo, alors que oui comme tu le dis ce coin de France et de Belgique peut connaître des conditions extrêmes malgré la faiblesse de son altitude :) 

D'ailleurs il y a encore une vingtaine de centimètre de neige à la station du Mont Rigi ( environ 650m d'altitude) à l'heure qu'il est ;) 

https://www.meteo.be/meteo/view/fr/4909966-Snowcam+Mont+Rigi.html

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aulnoy lez Valenciennes (altitude 80m - Mont Houy)

Je ne sais pas pourquoi mais je sens qu'il va faire froid la semaine prochaine pas vous ? :P

Plus sérieusement il va être intéressant d'observer les Tn ces prochains jours au cœur du massif, je pense notamment à Elsenborn qui est le TAF Belge et qui peut nous offrir des valeurs remarquables. Mais dans le genre de configuration que l'on a de grande chance de connaître la semaine prochaine, je me demande si ce ne sont pas les vallées de la Meuse ou de la Semoy qui vont tirer le gros lot niveau Tn ou TX à cause de leurs encaissements ! Et selon vous est-ce qu'il est probable qu'on observe un englacement de ces fleuves justement ? Est ce que cela arrive "fréquemment" l'hiver ? :)

 

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Ribecourt Dreslincourt(60) parfois Givet(08) ou Maubert Fontaine(08)

Tout à fait ch'ti man, la vallée devrait bien scorer niveau Tn. Par contre pour l'englacement de la meuse j ai demandé à mon pere qui a grandit la bas pendant la belle décennie hivernale des annees 80 il m'a dit que pendant les annees 80 elle gelait bien comme il faut assez souvent mais c'etait au moins une semaine  avec du -20 en tn. Je me souviens la dernière fois ça devait etre en 2012 où des blocs s'étaient formés mais il y avait tout de même du courant apres plus rien

Par contre mon grand pere ou mon pere je sais plus m'a dit qu'une fois les camions circulaient sur la meuse à Revin. 

Pour le gèle de la meuse pourquoi pas mais en tout cas tout depend de quoi tu parles en disant l'englacement.

l'englacement complet ça doit faire une bonne trentaine d'annee. En tout cas c'est pas tous les hivers qu'on voit de la glace sur la meuse.

De toute façon je devrais être la bas la semaine prochaine et la semaine d apres donc je verrais sur place.

 

Yanice

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Antibes
Le 16/02/2018 à 18:13, ch'ti man a dit :

C'est pour cela que j'ai ouvert ce topic, car ce massif de moyenne montagne (car je pense qu'on peut l'appeler comme ça) est trop méconnu du grand public même dans la communauté des passionnées de météo, alors que oui comme tu le dis ce coin de France et de Belgique peut connaître des conditions extrêmes malgré la faiblesse de son altitude :) 

D'ailleurs il y a encore une vingtaine de centimètre de neige à la station du Mont Rigi ( environ 650m d'altitude) à l'heure qu'il est ;) 

https://www.meteo.be/meteo/view/fr/4909966-Snowcam+Mont+Rigi.html

 

Bonjour,

 

Intéressant sujet sur une région et un climat qui m'est totalement inconnu :)

 

Une seule observation cependant et sans vouloir faire offense, il m'apparait difficile de considérer le massif Ardennais comme appartenant à la  moyenne montagne voire même à la basse montagne.

 

La dénomination de "massif collinéen"  me parait plus pertinent avec un point culminant à 694m .

 

Si un expert d'ailleurs pouvait nous éclairer à ce sujet ... 9_9

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Charleville-Mézières (08, Ardennes) : alt 148m.
Il y a 22 heures, f189 a dit :

Tout à fait ch'ti man, la vallée devrait bien scorer niveau Tn. Par contre pour l'englacement de la meuse j ai demandé à mon pere qui a grandit la bas pendant la belle décennie hivernale des annees 80 il m'a dit que pendant les annees 80 elle gelait bien comme il faut assez souvent mais c'etait au moins une semaine  avec du -20 en tn. Je me souviens la dernière fois ça devait etre en 2012 où des blocs s'étaient formés mais il y avait tout de même du courant apres plus rien

Par contre mon grand pere ou mon pere je sais plus m'a dit qu'une fois les camions circulaient sur la meuse à Revin. 

Pour le gèle de la meuse pourquoi pas mais en tout cas tout depend de quoi tu parles en disant l'englacement.

l'englacement complet ça doit faire une bonne trentaine d'annee. En tout cas c'est pas tous les hivers qu'on voit de la glace sur la meuse.

De toute façon je devrais être la bas la semaine prochaine et la semaine d apres donc je verrais sur place.

 

Yanice

 

Le 20/02/2018 à 13:05, ch'ti man a dit :

Je ne sais pas pourquoi mais je sens qu'il va faire froid la semaine prochaine pas vous ? :P

Plus sérieusement il va être intéressant d'observer les Tn ces prochains jours au cœur du massif, je pense notamment à Elsenborn qui est le TAF Belge et qui peut nous offrir des valeurs remarquables. Mais dans le genre de configuration que l'on a de grande chance de connaître la semaine prochaine, je me demande si ce ne sont pas les vallées de la Meuse ou de la Semoy qui vont tirer le gros lot niveau Tn ou TX à cause de leurs encaissements ! Et selon vous est-ce qu'il est probable qu'on observe un englacement de ces fleuves justement ? Est ce que cela arrive "fréquemment" l'hiver ? :)

 

 

Pour la Meuse, je n'ai pas le souvenir de l'avoir vu gelé depuis que je m'intéresse de près où de loin à la météo (c'est à dire, depuis au moins une bonne quinzaine d'année 9_9).

Par contre, l'année passée, la Semoy était en partie prise par les glaces en seconde quinzaine de janvier.

Comme en atteste ce cliché pris aux Hautes-rivières ; spectacle très étonnant !

http://www.infoclimat.fr/photolive-photos-meteo-215770--la-semoy-se-fige-.html?&dept[]=08

 

Lors de la VDF de 2012 aussi :

http://www.infoclimat.fr/photolive-photos-meteo-134350-embacle-partielle-de-la-semoy.html?&dept[]=08&start=80

http://www.infoclimat.fr/photolive-photos-meteo-134133-la-riviere-ardennaise-la-semoy-prise-des-glaces.html?&dept[]=08&start=80

 

Et encore plus ancien, lors du fort coup de froid de début 2009, où là, réellement, la Meuse commençait à se figer dans les environs de Givet :

http://www.infoclimat.fr/photolive-photos-meteo-69856-la-meuse-gelee.html?&dept[]=08&start=240

http://www.infoclimat.fr/photolive-photos-meteo-70125-la-meuse-dans-la-glace.html?&dept[]=08&start=240

 

Un article de l'Union en faisant mention au début de l'année 2017 (pour une fois qu'il y a quelque chose de bien dans ce canard ^^) :

http://www.lunion.fr/9043/article/2017-01-02/photos-en-hiver-la-riviere-ardennaise-de-la-semoy-est-le-theatre-d-un-phenomene

 

C'est visiblement lié à la géologie du secteur (bancs schisteux), avec de la glace qui se forme par le fond du lit du cours d'eau et qui remonte ensuite en surface. On dit qu'elle forme des "bétins" ou des "bettes". Le phénomène est surtout remarquable en intrados de méandre, ainsi que sur un profil rectiligne du cours d'eau où la hauteur et le courant seront tous les deux faibles.

 

L'année dernière, les débits étaient particulièrement bas durant la période hivernale et a certainement accéléré ce phénomène observable après une semaine de gelées et seulement 4 Tn <-10°C.

 

En tous cas, c'est chouette d'avoir ouvert ce topic ! :) Je n'ai pas trop étudié la partie "belge", mais la partie "Massif Ardennais" (côte français donc), je le connais très bien et arrive à parfaitement appréhender son influence dans une prévision météo :D

  • J'aime 2
  • Merci 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aulnoy lez Valenciennes (altitude 80m - Mont Houy)
Il y a 5 heures, Tornado08 a dit :

Par contre, l'année passée, la Semoy était en partie prise par les glaces en seconde quinzaine de janvier.

Comme en atteste ce cliché pris aux Hautes-rivières ; spectacle très étonnant !

Magnifiques clichés merci beaucoup :)

Oui en fait je pense que la Meuse est un peu trop large et profonde pour geler mais effectivement je pensais prioritairement à la Semoy ;)

C'est vrai que j'avais oublié de te mentionner dans les personnes susceptibles de fournir ce topic, mais ta connaissance du terrain sera précieuse !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Seltz (50km au nord de Strasbourg/112m) et Niederbronn-les-Bains (Vosges du Nord/215m)

Bilan de météo-Belgique sur différents paramètres avec des précisions sur le climat des Ardennes Belges qui effectivement ont un climat bien rude. 

 

La neige

La neige est un phénomène météorologique relativement peu important en basse et moyenne Belgique. Une année sur deux, en moyenne, l'épaisseur maximale de la couche n'y dépasse pas 6 à 13 cm. Sur la crête de l'Ardenne, ce maximum dépasse 30 cm avec des valeurs pouvant atteindre 70 à 80 cm. L'enneigement croît généralement avec l’altitude, même si d’autres facteurs peuvent jouer un rôle secondaire (par ex., l’exposition aux précipitations neigeuses). 

La première neige apparaît en moyenne fin novembre, mais tombe 15 jours plus tôt en Ardenne. Les dernières neiges sont observées en moyenne début avril, mais fin avril en Ardenne. 

La variabilité de la première chute de neige approche 15 jours, celle des dernières neiges 20 jours. On peut en déduire que la neige tombe rarement avant le 1er novembre ou après le 10 mai. En basse et moyenne Belgique, on compte en moyenne 15 jours de chutes de neige (10 à la côte), en haute Belgique 30 jours et presque 40 jours sur le haut plateau de la Braque Michel. 

La durée de périodes où le sol est recouvert de neige varie fortement et dépend du caractère hivernal. La plupart du temps, ce sont des périodes de 3 à 5 jours, lorsque l'Ouest de l'Europe est sous influence cyclonique avec alternance d'invasions d'airs polaire et subtropical. En Ardenne, la durée d'enneigement est un peu plus longue, surtout sur les hauts-plateaux (la Baraque Michel, la Baraque Fraiture, Bastogne et Saint-Hubert). Il arrive pourtant que la couche de neige persiste jusqu'à 2 mois sur la crête de l'Ardenne si le régime continental anticyclonique avec courants d'Est froids se prolonge. 


La fonte rapide d'une épaisse couche de neige par des pluies abondantes est la principale cause des fortes inondations d'hiver ou de printemps relativement fréquentes. »

La température de l'air

La répartition de la température moyenne de l'air est déterminée en Belgique principalement par deux facteurs : la distance par rapport à la mer et l'altitude. 

Outre ces facteurs déterminants, il y a aussi des facteurs strictement météorologiques et d'autres facteurs géographiques (origine et fréquence locale des différentes masses d'air, la subsidence, le rayonnement IR émis par la surface en fonction du substrat et de la composition du sol, l'influence du relief local) qui influencent également la répartition spatiale de la température. 

La mer a une inertie thermique qui atténue et retarde la variation saisonnière de la température le long de la côte : l'hiver y est plus doux et l'été plus frais qu'à l'intérieur du pays. Pour la température moyenne, cela donne un excédent de plus ou moins 1°C en hiver et un déficit d'environ 1°C en été, par rapport à la basse et moyenne Belgique. 

Les températures maximales sont sensiblement plus basses à la mer qu'à l'intérieur du pays ; en été, cette différence peut atteindre, en moyenne, jusqu'à -3°C par rapport à la Campine. 
Les températures minimales sont par contre plus élevées à la mer, même en été. La différence peut atteindre, en moyenne, +2,5°C toujours par rapport à la Campine. Dès que la différence de température entre la terre (plus chaude) et la mer (plus froide) atteint une valeur suffisante, il se forme une circulation thermique, appelée brise de mer. Cette brise empêche la température de l'air d'atteindre dans la zone littorale les valeurs de l'intérieur du pays. Elle pénètre dans le pays jusqu'à 10 ou 20 km où son action s'ajoute à celle de la circulation de l'air occasionnée par la répartition de la pression atmosphérique à grande échelle. L'activité de cette brise de mer est la plus remarquable par vent faible durant les périodes de fortes températures. 

La région côtière mise à part, la température diminue en moyenne de 0,6°C par 100 m d'altitude. La différence moyenne entre les plaines et les hauts plateaux de l’Ardenne s'élève donc à 3°C. Il ne faut évidemment pas oublier qu'il s'agit d'une valeur moyenne. Il arrive que cette différence atteigne 6°C comme, par exemple, dans une masse d'air polaire brassée comme c'est le cas par vent fort. Il arrive également que la différence soit nulle ou même, en hiver, que la température soit plus élevée en Ardenne que dans les régions de plaine. Ceci s'explique par la présence d'une inversion de température à faible altitude (200 à 400 m) : les régions au sommet de l'inversion sont plus chaudes que celles qui se situent en-dessous. 

Les températures extrêmes absolues observées en Belgique, se situent entre +40°C et -30°C. Les maxima absolus annuels atteignent, en moyenne, 30°C à 32°C en basse et moyenne Belgique et dans les vallées de la haute Belgique. Sur la crête de l'Ardenne, ces maxima n'atteignent que 28°C. Les minima absolus annuels s'échelonnent, en moyenne, entre -10°C à la côte, -11°C à -14°C en basse et moyenne Belgique, -15°C sur les plateaux de la haute Belgique et -19°C dans les vallées ardennaises. Par an, on compte en moyenne 2 à 3 jours à la côte et jusqu'à 12 jours dans les vallées ardennaises avec des minima en-dessous de -10°C. On compte aussi en moyenne jusqu'à 4 jours avec des températures au-dessus de 30°C en basse et moyenne Belgique, ainsi que dans les vallées de haute Belgique (mais aucun sur la crête de l'Ardenne). Toutes ces données (relatives à celles d'autres régions de la Terre) justifient l'appellation « climat tempéré » pour nos régions. 

La température de l'air varie rapidement près du sol : les minima observés avec un thermomètre posé sur l'herbe sont généralement 3°C à 5°C en-dessous des minima observés sous abri thermométrique à 1,5 m du sol. La différence peut atteindre 10°C, à un point tel que, même en plein milieu de l'été, le minimum sur l'herbe peut descendre sous les 0°C. Les maxima à proximité immédiate du sol (à environ 2 cm) peuvent aussi être légèrement supérieurs à ceux mesurés pour l'air à une hauteur de 1,5 m.

 

 

Edited by alex67
  • J'aime 2
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Seltz (50km au nord de Strasbourg/112m) et Niederbronn-les-Bains (Vosges du Nord/215m)

Les précipitations

On mesure en moyenne environ 800 mm d'eau en basse et moyenne Belgique (plus précisément, entre 700 et 850 mm). 

En haute Belgique, les quantités augmentent sensiblement en fonction de l'altitude. Mais l'orientation des pentes par rapport aux directions des vents amenant la pluie (SO) joue également un rôle. Au Sud du sillon Sambre-et-Meuse, les précipitations annuelles moyennes s'échelonnent entre 750 et plus de 1400 mm. On note trois régions à maxima :

  • région de Carlsbourg-Libramont, avec 1200 mm ;
  • région de la Baraque Fraiture, avec 1200 mm ;
  • région des Hautes-Fagnes (Baraque Michel), avec plus de 1400 mm.

La variation annuelle des précipitations peut en moyenne être décrite comme suit : 
A la côte, le maximum des précipitations est enregistré en octobre. 
En basse et moyenne Belgique, le maximum est observé en juillet–août. 
En haute Belgique, il y a deux périodes présentant un maximum de précipitations : juillet–août et décembre–janvier. 

La variabilité de la quantité de précipitations mensuelles atteint environ de 40 à 50 % selon les mois, ce qui signifie que l'on doit s'attendre 2 fois sur 3 à des quantités de précipitations mensuelles comprises environ entre 50 et 150 % des valeurs normales. La variabilité de la valeur annuelle moyenne n'est que d'environ 15 % à cause de la compensation de la succession des différents types de temps. 

Il y a en moyenne 200 jours (> 0,1 mm/jour) de pluie dans la majeure partie du pays ; le nombre de jours augmente légèrement en haute Belgique (216 et jusqu’à 230 environ dans les Hautes Fagnes) et diminue à la côte (182). La variabilité de ces nombres s'élève à environ 25 jours.

En décembre et janvier, les nombres moyens de jours de précipitations sont les plus importants sur tout le pays (15 à 20 jours) et de mai à août les valeurs moyennes sont les plus basses (de 13 à 17 jours). Au niveau mensuel, la variabilité du nombre de jours de précipitations est de 5 jours, ce qui entraîne qu’en général on ne doit pas s’attendre à moins de 8 jours de précipitations, ni à plus de 25 jours. Il peut aussi arriver, rarement il est vrai, qu'un mois ne compte que 2 à 3 jours de pluie ou, à l'inverse, 26 à 30 jours pluvieux.

  • J'aime 2
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Seltz (50km au nord de Strasbourg/112m) et Niederbronn-les-Bains (Vosges du Nord/215m)

Et sur ce lien un résumé mois après mois des conditions en Belgique avec de nombreuses précisions sur les Ardennes. 

On y apprend notamment qu’il a fait -4,3° à Rochefort le 16 septembre 1971 avec 4 jours de gel cette année-là. 

Ou encore -2,8° toujours à Rochefort le 1er juin 1971 ou encore le 21/06/1964 -0,5° à Botrange ou -0,6° à Virton. 

Et même un -0,2° le 1er juillet 1984 à Mont-Rigi!! Impressionnant. 

Il n’y a par exemple que 18,8 jours/an avec Tx>25° à Saint-Hubert et 2,1 jours avec Tx>30°, et la pluviométrie y est de 1109,9mm. 

 

https://www.meteo.be/meteo/view/fr/361566-Mois+apres+mois.html

 

Et ici un Atlas climatique très intéressant également, avec carte du nombre de jours d’orages, de neige etc...

On y voit que le nombre de jours de neige est important en allant vers le SE sur les Ardennes Belges. 

https://www.meteo.be/meteo/view/fr/16788784-Atlas+Climatique.html

 

Ou les événements marquants depuis 1901: 

https://www.meteo.be/meteo/view/fr/1078912-Evenements+marquants+depuis+1901.html

 

Y’a de quoi faire...^_^

 

Edit: mince j’avais pas vu que certains liens avaient déjà été postés, désolé! 

Edited by alex67
  • J'aime 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Charleville-Mézières (08, Ardennes) : alt 148m.
Le 13/02/2018 à 08:47, Babarskaja a dit :

Je n'ai pas retrouvé la discussion mais j'ai conservé le lien de l'étude:

 

Etude climatique des Hautes-Fagnes au format PDF.

 

 

J'adore ce type de document où la notion de relevé et surtout d'observation prend tout son sens. A l'époque, on prenait le temps de scruter les moindres évolutions du temps et du ciel, de manière très minutieuse et ô combien précise quand il s'agit de dresser un inventaire des évènements passés.

Maintenant, l'automatisation est passé par là et c'est à peine si l'on prend le temps de critiquer les données qui nous sont remontées... Je trouve cela vraiment dommage, mais le débat n'est pas là.

 

Je ne peux m'empêcher de ressortir un document qui a très probablement été déjà partagé sur ce forum, mais c'est quand même nos seules données à nous, côté français, sur le toit de notre beau massif Ardennais !

 

http://www.onf.fr/++lang++en/renecofor/sommaire/resultats/climat/sites_meteorologiques/champagne_ardenne/20090203-170125-133161/++files++/1

 

On peut y découvrir des données qui n'ont pas à rougir face aux Hautes-Fagnes... plus de 1 300 mm, une journée à presque 100 mm/24h, un mois de janvier 95 historiquement humide (460 mm sur le mois)... et une seule journée > 35°C en 2003. Autant dire, pour ceux qui aiment le frais, c'est le bon endroit :P

Le hic, c'est que la série de données est très courte (9 ans seulement) et sur une décennie où l'humidité et la douceur auront été plus significatifs que par la suite (pour le froid : janvier 2009, décembre 2010, février 2012, l'hiver 2012/2013).

 

C'est dommage, car la station est toujours existante et les données existent. N'est-ce pas @Théo08 :D

  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aulnoy lez Valenciennes (altitude 80m - Mont Houy)
Le 04/03/2018 à 19:24, alex67 a dit :

Edit: mince j’avais pas vu que certains liens avaient déjà été postés, désolé! 

Ce n'est pas grave, tu nous as apporté une belle contribution :)

Au vu de toutes ces données je ne peux m'empêcher de penser qu'au delà de 550-600m d'altitude, les Ardennes connaissent toutes les caractéristiques du climat de moyenne montagne 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...