Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

gugo

Du 19 mars au 25 mars 2018, prévisions météo semaine 12

Recommended Posts

Posted (edited)

Location : Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.
Il y a 5 heures, sastrugis a dit :

Si cela se confirme, il faudra essayer de comprendre comment, avec les petites modifications des conditions initiales ("perturbations" des ensemblistes),  on arrivait à avoir sur la quasi totalité des modèles des scénarios des ensemblistes très différents des déterministes (qui étaient totalement isolés)...

Franchement, il y a quelques jours, je ne croyais guère à ces déterministes "extrêmes" vu les ensembles et puis, et puis... on y est presque (à 144 h et 168h les modèles ne se "trompent" en général plus beaucoup), seuls les ajustements de dernières minutes risquent de faire des frustrations à l'échelle régionale pour ceux qui seront en limite de l'air froid si cela se décale un peu (on regretterait alors ce que l'on aurait pu avoir, comme d'habitude !)

 

Pour consulter fréquemment les ensemblistes,j'aurais tendance à dire que les déterministes sont là pour ça ,c'est à dire donner le ton et la non modification des conditions initiales deviendraient un avantage quand on rentre dans le moyen terme.Les ensembles peuvent mettent un certains temps à réagir, on l a par exemple vu sur le redoux de notre précédent épisode.Je trouve plus pertinent les déterministes qui insistent de run en run dans un scénario à moyen terme surtout quand ils sont suivis par d'autres déterministes.

Edited by Nico 14
  • J'aime 1
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

il très rare voir de tel température pour un mois de mars!

 

et pour la matinée du mardi 20 mars  on aura des gelées quasi généralisée dans l'ensemble de la france sa fait lomptemps qu'on aura pas vu sa !

on risque de battre des records de froids décadaires dans certaines villes :

 

Modele GFS - Carte prévisions

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cette goutte froide venant de l'Est donne tout de même l'impression d'être une sorte d'ovni  météorologique avec cette masse d'air à -12, -13 voire -15°C à 850 hpa capable de donner des journées quasiment sans dégel sur une bonne partie des régions et des chutes de neige possibles  presque partout si elle arrive sur la France avec une trajectoire continentale  sans transiter par la GB.

Tout ça après la mi mars!

GFS et UKMO confirment ce scénario et donc leur précédent run, c'est un signal fort.

Les modèles ne vont plus tarder à cerner la trajectoire de cette goutte froide ( nous arrivons dans les échéances courtes) et si le CEP de ce soir se ralliait, on pourrait presque commencer à farter les skis en plaine. xD

Le scénario ICON /GEM serait hivernal mais sans commune mesure avec ce que proposent GFS/UKMO.

Sinon je remarque que les déterministes sont souvent beaucoup plus.pertinents que les ensembles à appréhender les blocages Scandinaves ou Islandais en général. 

Les ensemblistes sont souvent plus performants pour envisager les GA à LT.

Edited by lame2
  • J'aime 14

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Rodez, Aveyron 600M d'altitude

Arpége qui semble se ranger dans le camp GFS-UKMO!! ;) 

polalal.png

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Brest

CEP toujours aussi incisif ce soir avec une GF qui traverse la France d'Est en Ouest dès samedi soir. A ce jeu là, tout le monde ou presque serait servi. 

 

ECM1-120.GIF?13-0

 

 

Edited by Max
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Saint-Quentin-de-Baron (33) & parfois Dax (40)

Sans atteindre vraiment la même évolution que GFS / UKMO, Arpège et CEP 12z réajustent quand même le positionnement du drain continental un peu plus au Sud, mais avec des différences sur l'importance de la coulée froide et de l'isolement du cut-off.

 

Chez CEP, le cuf-off prendrait rapidement la direction du quart Nord-ouest du pays, avant de redescendre en direction du Sud-ouest et du Nord de l'Espagne, tout en se comblant, mais pouvant visiblement apporter un éventuel conflit neigeux (à voir dans les données brutes). La masse d'air advectée, resterait bien froide pour la saison (-5 à -10°c à 850 hpa, au gré des zones et en moyenne), mais dans une moindre mesure que le modèle anglais et américain.

 

Du côté d'Arpège 12z, bien que prenant la même direction que chez CEP, le cuf-off est modélisé bien plus massif au départ et sans doute par extrapolation, moins exposé je pense à un aussi rapide déclin, avec un drain froid dans son sillage, vraiment massif toujours pour la période de l'année.

 

jy13.png

 

iimd.png

 

Si ça continue comme ça, on risque réellement non seulement subir un fort coup de froid tardif sur une grande partie du pays, mais il est fort à parier que la neige puisse s'en mêler... on ne sait pas où, mais ça se sent à plein nez.

  • J'aime 11
  • Haha 1
  • Surprise 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

De manière plus générale, c'est vrai que cette anomalie sort un peu de nulle part, elle déboule sur l'Europe vitesse Grand V et c'est l'ensemble du continent qui va grelotter avec des baisses spectaculaires ! Moscou va même retrouver des températures potentiellement inférieures à -20° ce qui n'est tout de même pas rien. L'anomalie de température à 850hpa va atteindre sur toute l'Europe 12 à 16° sous les normes d'est en ouest. Bref, ça n'est pas inédit mais une mi-mars c'est pas tous les ans qu'on observe cela ! 

Edited by Run999H
  • J'aime 9

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Ecommoy (80-140M d'altitude), Sarthe

Bonsoir,

 

  Plusieurs scénarios se dégagent en début de topic. Mais la synoptique semble bel et bien se maitrisé. En effet, l'anticyclone Scandinave/Royaume Unis pendant le week-end précédent enverrait un drain froide assez puissant en direction de l'Europe de l'ouest avant que ce drain vire en méditerranée avec un creusement en traversant la France du nord au sud favorisant une forme de polaire maritime  ou retour plus anticyclonique. Selon sa trajectoire ce drain creux et intense pourrait bien favoriser de vrais potentiels neigeux, les cartes rappelles le 6-7 février pour certaines. 

 

 

Mais des différences importantes sont bien là et ça joue dans la prévision, 5 scénarios se dégagent:

 

 Premier scénario: le scénario GFS-CEP-FIM-ARPEGE est clairement une orgie hivernophile avec un drain froid qui longerait les côtes nord Européenne, ceci favoriserait un drain humide en plus du froid et donc a fort potentiel neigeux avec des quantités assez fortes possiblement. 

  Les heures sont le placement du drain.

 On note que CEP est très très à l'ouest il déborde jusqu'à la pointe bretonne et passe par l'Espagne au niveau du drain avec un drain qui passe sur la Manche, peu de scénarios GEFS qui suivent l'idée général GFS sont aussi à l'ouest que CEP  :

 

image.png.a066d4a6c5b0c6fe4ab4b7aaf0003c10.png

 

tempresult_sgp5.gif

 

ECM1-120_xmy9.GIF

 

 


Deuxième scénario: Dans l'idée de GFS mais avec une anomalie dépressionnaire qui vient de l'atlantique bien plus intense que sur GFS-CEP-FIM de ce fait los de son passage sur l'Espagne ça favoriserait de fort conflits neigeux au sud et favoriserait doublement l'humidité du drain froid concentré d'humidité en longeant les côtes:

 

gens-20-1-114_dla8.png

 

 

 

  Troisième scénario: Le scénario GEM avec un anticyclone très à l'ouest type AI-AG et de ce fait on aurait un contact BPs ouest atlantique et BPs de l'advection continental avant un retour en Méditerranée, de ce fait au début ça serait assez doux dans un premiers temps avant l'arrivée du froid lors du passage au polaire maritime. Au passage du flux polaire maritime le potentiel neigeux augmenterait sur le nord notamment:

 

image.png.949f778362f1f642154b7711f6148dbe.png

 

 

 

tempresult_azk9.gif

 

 

Quatrième scénario type UKMO avec un drain très au sud et donc très sec avec aucun potentiel neigeux juste un drain froid très sec:

 

image.png.4ae9c6f3bb2bf5bf53ac095ed51e8ed4.png

 

UW144-7_pqq2.GIF

 

 

 

 Cinquième scénario: c'est un mixte UKMO et perturbation 20 (scénario 2) avec des dépression passant sur l'Espagne trop active alors que le drain est très au sud en Europe de ce fait un temps mou pas si froid et humide aurait lieu:

 

gens-1-1-126_ydy0.png

 

 

 

 

 

Quand on fait le bilan en comptant DET+GEFS:

 

  • Scénario 1 froid et très humide avec un vrai potentiel neigeux: ARPEGE-FIM-GFS-CEP et 6 scénarios+ contrôle GEFS voit celui-ci (40% des scénarios)
  • Scénario 2 même que le précédent mais encore plus humide avec un fort conflit neigeux au sud: 8 scénarios GEFS (30%)
  • Scénario 3 Doux au début puis humide et frais voir froid: GEM et 2 scénarios (11%)
  • Scénario 4 Drain sec mais très froid: UKMO et 2 scénarios (11%)
  • Scénario 5 temps mou humide et dans les normales en température: 2scénarios GEFS (8%)

 

 

Bilan: pour le début de topic on tend clairement vers un scénario froid et possiblement très neigeux. La moitié ouest et surtout le quart NO semble encore très largement favorisé dans le potentiel neigeux mais l'est peut encore espérer vu les échéances!

 

 Pour la suite c'est encore ouvert, on tend à un redoux progressif mais sec (avec inversion) et donc avec la neige possible au sol et le froid en basse couche on pourrait avoir un froid assez persistant, mais ceci reste très loin. 

 

graphe_ens3_mfo3.gif

 

 

L'hiver n'a pas dit son derniers mot!

Résultat de recherche d'images pour "jean-claude dusse"

 

 

Bonne soirée 

Gugo :)

 

EDIT l'ensCEP affirme le coté de son déterministe très à l'ouest. On tend vers GFS!:

 

EDM1-120_tcb0.GIF

Edited by gugo
  • J'aime 16
  • Merci 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'après GFS et GEFS, quand on voit la masse d'air à 850 et à 500 hPa + les scénarios de l'ensembliste qui courent presque tous maintenant derrière le déterministe (!), on se dit qu'il y a un gros potentiel hivernal et certainement de la neige en plaine (à préciser où et combien plus tard, selon la trajectoire de la GF et l'origine des flux). Quelle fin d'hiver !

 

blob.png.fe4cddbf5eb59bf8b2f15759b1142612.png

  • J'aime 8
  • Merci 1
  • Surprise 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Que de scénarios Gugo.:)

Concernant UKMO, il ne serait pas si sec que ça en fin d'échéance pour le NO avec un potentiel faiblement neigeux entre samedi et dimanche au moment de l'arrivée de la goutte froide.

Mais c'est anecdotique pour le moment. 

Il est surtout important de voir quelle sera la trajectoire de cette fameuse anomalie glaciale dans un 1er temps, ensuite nous serons en mesure de mieux cerner les possibilités neigeuses.

Retenons que UKMO, GFS, ARPEGE, FIM  et le CEP dans une moindre mesure envisagent que la goutte froide  nous atteindrait quasi directement en transitant peu ou pas par la GB ou la mer du nord, elle garderait, dans ces conditions toutes ces caractéristiques continentales et particulièrement froides.

De l'autre côté NAVGEM, ICON et GEM envisagent une trajectoire via la GB avec en conséquence un potentiel hivernal moins présent.

On est en fait toujours confronté au même dilemme qu'avant mais avec une différence importante: le scénario 1 est maintenant repris à l'unisson par 3 de nos déterministes les plus performants et par la majorité ensembliste, ce qui n'est pas rien.

 

  • J'aime 15

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les choses se confirment ce matin et donnent encore un peu plus raison aux déterministes qui avaient anticipé cette coulée continentale sur l'Europe occidentale.

A J+5 la synoptique d'échelle large paraît bien calée, la France serait clairement la zone atterrissage. Maintenant restent les réglages fins pour savoir où le noyau de BG va se placer (un peu + au N, au S, à l'O ou à l'E selon les modèles) et à quelle vitesse et dans quelle direction il va poursuivre son chemin...

 

blob.png.9a9f513a0df1aa0608abd7e9f15bf6f1.png

 

Pour la suite du topic, les modèles divergent en revanche : GFS voit le maintien de l'A-GB (entretenant un flux de NE frais et sec sur le pays) alors que GEM voit son retrait sur un axe Açores-France (prémices d'AF ?),  ce qui profiterait à la remontée de masses d'air beaucoup plus doux. ICON serait intermédiaire.

 

blob.png.43142f2ff7ad605f9ab72bd563071fbf.png

Edited by sastrugis
  • J'aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, sastrugis a dit :

Les choses se confirment ce matin et donnent encore un peu plus raison aux déterministes qui avaient anticipé cette coulée continentale sur l'Europe occidentale.

A J+5 la synoptique d'échelle large paraît bien calée, la France serait clairement la zone atterrissage. Maintenant restent les réglages fins pour savoir où le noyau de BG va se placer (un peu + au N, au S, à l'O ou à l'E selon les modèles) et à quelle vitesse et dans quelle direction il va poursuivre son chemin...

 

blob.png.9a9f513a0df1aa0608abd7e9f15bf6f1.png

La zone d'atterrissage serait vite mangée par les HP dès mardi à la lecture des derniers runs. Beau schéma général d'ici là !

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Oloxondre a dit :

La zone d'atterrissage serait vite mangée par les HP dès mardi à la lecture des derniers runs. Beau schéma général d'ici là !

 

Bonjour Oloxondre,

Pendant que tu écrivais ton post, je complétais justement le mien par la situation de mercredi matin avec les différents cas de figure qui se proposent pour le moment après le passage de cette GF. On est d'accord !

Edited by sastrugis

Share this post


Link to post
Share on other sites

CEP est comme attendu dans la lignée des autres modèles à J+5 (lundi) et propose une version assez proche d'ICON à J+7 (mercredi). On observe donc une évacuation rapide de la GF et la mise en place d'une remontée des HG vers le NE.

La question est de savoir si cette poussée va s'affaler sur nous (option de GEM, prémices d'AF) ou au contraire poursuivre son chemin et entretenir un flux de NE frais et sec sur le pays (option de GFS). Pour le moment l'Européen hésite entre ces deux possibilités... mais comme c'est encore très loin on attendra pour se prononcer ! Commençons par voir le déroulé attendu (de pied ferme et en bottes fourrées !) de cette intrusion froide par l'est durant le we...

 

lundi 19 mars...                                                                                                        mercredi 21 mars...

blob.png.fcc19df454017e0a9103dd439813f798.png

 

Rappel pour mercredi 21 mars :

blob.png.384e06c2b994e104d2047dde918b5c69.png

 

 

Edited by sastrugis
  • J'aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'après le 06Z de GFS et le CEP 00Z, voici le parcours que devrait prendre l'incursion froide de BG continentaux à travers toute l'Europe entre +72 (samedi) et +144H (mardi) , avant de venir se dissoudre sur la Méditerranée... Les grandes lignes sont les mêmes mais on remarque que CEP propose une trajectoire allant plus vers l'ouest et un comblement plus rapide (le zonage a été fait sur l'isohypse 532 dam pour la surface 500 hPa).

 

blob.png.6f2a94046070e59b2f492bfeb00137ed.png


D'après le Met Office, cela donnerait (en carte "classique") une expulsion d'air froid arrivant par le NE du pays dans la journée de samedi, avec la succession de 3 fronts occlus et de 1 front froid "poussés" par des HP scandinaves à 1036 hPa se décalant vers le Mer du Nord.

Surface pressure chart - Forecast T+84 - Issued at: 01:00 on Wed 14 Mar 2018 

 

Nous pourrions donc avoir dans la suite du week-end des possibilités de neige au passage de la GF associée aux BG (voir cartes du dessus), et pourquoi pas aussi le long de la Manche comme c'est souvent le cas dans ce type de configuration (sorte de petit effet de lac). Le phénomène pourrait être facilité par la présence d'eau au plus froid de l'année (actuellement entre 2 et 4°C sur la Mer du Nord) qui pourraient refluer vers la Manche dès samedi.

 

blob.png.5a4d47494257e1f1613097ffc08a4f4c.png

 

 

 

 

Edited by sastrugis
  • J'aime 9
  • Merci 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Ecommoy (80-140M d'altitude), Sarthe
Il y a 1 heure, sastrugis a dit :

Nous pourrions donc avoir dans la suite du week-end des possibilités de neige au passage de la GF associée aux BG (voir cartes du dessus), et pourquoi pas aussi le long de la Manche comme c'est souvent le cas dans ce type de configuration (sorte de petit effet de lac). Le phénomène pourrait être facilité par la présence d'eau au plus froid de l'année (actuellement entre 2 et 4°C sur la Mer du Nord) qui pourraient refluer vers la Manche dès samedi.

 

blob.png.5a4d47494257e1f1613097ffc08a4f4c.png

 

 

 

Attention un vent de NE  ne rime pas avec un reflue des eaux de la mer du nord vers la Manche. 

 

Le vent qui provoque la houle (ta carte représente la houle) n'est pas un courant général.

 

Le courant général reste un courant allant de la Manche ver la Mer du Nord  et en aucun cas le froid  de la mer du Nord  irait vers la Manche ;)

 

Gugo!

  • J'aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, gugo a dit :

 

Attention un vent de NE  ne rime pas avec un reflue des eaux de la mer du nord vers la Manche. 

 

Le vent qui provoque la houle (ta carte représente la houle) n'est pas un courant général.

 

Le courant général reste un courant allant de la Manche ver la Mer du Nord  et en aucun cas le froid  de la mer du Nord  irait vers la Manche ;)

 

Gugo!

 

Bonjour Gugo,

 

Visiblement  nous parlons de deux choses différentes ! Tu n'as pas tort "en moyenne" mais tu oublies dans l'affaire une part non négligeable de courants qui peuvent modifier le flux sur l'ensemble de la colonne d'eau en réponse au forçage de l'atmosphère par le vent !

Dans ta réponses tu assimiles le fonctionnement des courants moyens (tributaires de la circulation atmosphérique générale moyenne) à tous les courants épisodiques (sur quelques jours) auxquels je faisais allusions dans mon post et qui constituent une face cachée de cette moyenne (sans parler des courants de marée qui effectuent une renverse de direction NE-SO et SO-NE à chaque marée, et du rôle de la forme des côtes et de la profondeur qui font de la Manche une mer très complexe à naviguer...).

 

Voici quelques petits extraits de l'ouvrage de référence sur la Manche édité par le SHOM et Ifremer :

- page 2 : "Les courants résiduels moyens sont dirigés de l’Atlantique vers la mer du Nord." On est d'accord !

- page 4 : "Flux à travers le détroit du pas de Calais. Le flux moyen est dirigé de l’Atlantique vers la mer du Nord." On est encore d'accord (heureusement !)

- page 2 : "L’action du vent en surface est le second processus physique d’importance en Manche. Le vent peut inverser la circulation moyenne ou détruire des structures tourbillonnaires induites par la marée." Il n'y a donc pas que le fonctionnement moyen...

- page 3-4 : "Le vent peut modifier notablement le schéma de circulation proposé. Les vents de sud-ouest auront tendance à augmenter le transit moyen vers l’est. À l’inverse, les vents de nord-ouest à nord-est vont diminuer cette circulation et sont même susceptibles de l’inverser [6]. Les vents les plus efficaces pour créer des inversions sont les vents de nord  : à titre d’exemple, un vent soufflant du nord durant quelques jours à 5 m·s-1 peut inverser le flux, sur l’ensemble de la colonne d’eau, en condition de marée moyenne." Nous serons dans ce cas de figure en début de semaine.

 

Pour ceux que ça intéresserait, voici le lien d'Ifremer qui détaille toutes les circulations dans la Manche (8 pages seulement) :

https://www.ifremer.fr/sextant_doc/dcsmm/documents/Evaluation_initiale/MMN/EE/MMN_EE_06_Courantologie.pdf

 

CARACTÉRISTIQUES ET ÉTAT ÉCOLOGIQUE

MANCHE - MER DU NORD  (JUIN 2012)
Pascal Lazure (Ifremer, Brest), Stéphanie Desmare (SHOM)

 

 

Edited by sastrugis
  • J'aime 16
  • Merci 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Saint-Quentin-de-Baron (33) & parfois Dax (40)

Maintenant que la situation semble quasiment cernée, en tout cas vue d'en haut, on va pouvoir se concentrer bientôt, sur les éventuels risques neigeux ponctuels, pouvant découler de cette situation. La quasi intégralité de nos modèles, ce soir, au travers des dernières mises à jour, montrent que le survol au-dessus d'une partie de notre pays du cut-off continental, avec la formation de petits creux dépressionnaires associés, pourraient déclencher quelques neiges ici et là. Visiblement, il n'y a pas que le Nord ou le Nord-ouest qui pourraient être favoriser, mais aussi la façade Ouest et éventuellement, jusqu'en Nouvelle-Aquitaine, ceci plutôt en tout début de semaine du topic.

 

C'est à suivre !.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Cormeilles (27)

Des records surement pour lundi-mardi en minimal voir en maximal puis un temps plus sec mais froid jusqu'à jeudi au moins. Des journées moins froides mais encore en dessous des normes (4-5 degrés en dessous) et des gelées généralisées parfois fortes le matin.

  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Virgile a dit :

Des records surement pour lundi-mardi en minimal voir en maximal puis un temps plus sec mais froid jusqu'à jeudi au moins. Des journées moins froides mais encore en dessous des normes (4-5 degrés en dessous) et des gelées généralisées parfois fortes le matin.

 

Pour les records, je pencherai plus pour les TX là où la GF va stagner un peu et empêcher le soleil d’œuvrer dans la journée (risque de journée sans dégel = très rare en mars !). Pour les TN je crains que les nuages et le vent, puis le vent seul ensuite limite la chute nocturne pour atteindre des records sur ce paramètre.

A suivre !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m

L'américain maintient ce soir un temps de froid a frais sur toute la longueur de la semaine, GEM s'oriente a compter de la seconde moitié d'échéance et après le rabat de la dorsale vers le sud, sur une dégradation du temps avec un déboulé de cyclogénèse par le nord-ouest (assez proche du CEP matinal mais qui était tout de même moins tranchant), et l'option grosse dorsale Atlantique voire GA soyons fous, abandonnée hier, réapparait aujourd'hui, bon cela dit on est loin là coté timing, mais dans ce contexte nous n'en aurions pas finis avec la fraîcheur ni avec l'humidité... les montagnes pourraient apprécier cette fin de saison!

 

gfs-0-216.png?12

gem-0-216.png?12

Edited by cédric du Lot
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Ecommoy (80-140M d'altitude), Sarthe
Il y a 2 heures, sastrugis a dit :

 

Bonjour Gugo,

 

Visiblement  nous parlons de deux choses différentes ! Tu n'as pas tort "en moyenne" mais tu oublies dans l'affaire une part non négligeable de courants qui peuvent modifier le flux sur l'ensemble de la colonne d'eau en réponse au forçage de l'atmosphère par le vent !

Dans ta réponses tu assimiles le fonctionnement des courants moyens (tributaires de la circulation atmosphérique générale moyenne) à tous les courants épisodiques (sur quelques jours) auxquels je faisais allusions dans mon post et qui constituent une face cachée de cette moyenne (sans parler des courants de marée qui effectuent une renverse de direction NE-SO et SO-NE à chaque marée, et du rôle de la forme des côtes et de la profondeur qui font de la Manche une mer très complexe à naviguer...).

 

Voici quelques petits extraits de l'ouvrage de référence sur la Manche édité par le SHOM et Ifremer :

- page 2 : "Les courants résiduels moyens sont dirigés de l’Atlantique vers la mer du Nord." On est d'accord !

- page 4 : "Flux à travers le détroit du pas de Calais. Le flux moyen est dirigé de l’Atlantique vers la mer du Nord." On est encore d'accord (heureusement !)

- page 2 : "L’action du vent en surface est le second processus physique d’importance en Manche. Le vent peut inverser la circulation moyenne ou détruire des structures tourbillonnaires induites par la marée." Il n'y a donc pas que le fonctionnement moyen...

- page 3-4 : "Le vent peut modifier notablement le schéma de circulation proposé. Les vents de sud-ouest auront tendance à augmenter le transit moyen vers l’est. À l’inverse, les vents de nord-ouest à nord-est vont diminuer cette circulation et sont même susceptibles de l’inverser [6]. Les vents les plus efficaces pour créer des inversions sont les vents de nord  : à titre d’exemple, un vent soufflant du nord durant quelques jours à 5 m·s-1 peut inverser le flux, sur l’ensemble de la colonne d’eau, en condition de marée moyenne." Nous serons dans ce cas de figure en début de semaine.

 

Pour ceux que ça intéresserait, voici le lien d'Ifremer qui détaille toutes les circulations dans la Manche (8 pages seulement) :

https://www.ifremer.fr/sextant_doc/dcsmm/documents/Evaluation_initiale/MMN/EE/MMN_EE_06_Courantologie.pdf

 

CARACTÉRISTIQUES ET ÉTAT ÉCOLOGIQUE

MANCHE - MER DU NORD  (JUIN 2012)
Pascal Lazure (Ifremer, Brest), Stéphanie Desmare (SHOM)

 

 

 

 Ton argument ne tient pas, parce qu'on ne sera justement pas en marée moyenne (coefficient 70) mais en grande marée (95 à 98 de coefficient sur la période).

 

Et le vent de NE (à 60-70 km/h seulement) déplaçant la couche d'eau superficielle ne compensera certainement pas le courant général de la Manche vers la Mer du Nord à toute les couche, ni la force des mouvements de marée qui vont dans le même sens (de la Manche vers la Mer du Nord). 

 

 

Bref.... de tout façon les gens se soucis plus de la neige que la température de la Manche xD.

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Limoges

Quand on regarde GFS et GFES ce soir sur le centre de la France, on constate que c'est toujours la même musique (très froid pour la saison dimanche et lundi au moins) mais il y a quelques bémols :

*  le nombre de scénarios frais à froid mais pas glacial a augmenté pour GEFS par rapport aux prévisions de 6h.

* la température à 850 hPa de GFS a augmenté de façon presque imperceptible, mais suffisante pour rendre les gelées à -7°C (si on croit ce run) moins fréquentes, et limiter les zones de non dégel.

graphe3_1000_385_432___.gif

Par contre, il me semble que c'est moins sec que ce qui était prévu avant. Beaucoup d'endroits en plaine pourraient blanchir un peu (toujours si on croit ce run).

La neige au sol ravirait l'hivernophile et ne dépiterait pas trop le jardinier (en tout cas moins que des gelées à -7°C).

Edited by ribi
-7 et pas -9

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Saint Valery en Caux (côte 76)
il y a 42 minutes, gugo a dit :

 

 Ton argument ne tient pas, parce qu'on ne sera justement pas en marée moyenne (coefficient 70) mais en grande marée (95 à 98 de coefficient sur la période).

 

Et le vent de NE (à 60-70 km/h seulement) déplaçant la couche d'eau superficielle ne compensera certainement pas le courant général de la Manche vers la Mer du Nord à toute les couche, ni la force des mouvements de marée qui vont dans le même sens (de la Manche vers la Mer du Nord). 

 

 

Bref.... de tout façon les gens se soucis plus de la neige que la température de la Manche xD.

Gugo, as tu lu les arguments de Stratugis? J'en doute...

habitant sur le côte Seine maritime, et naviguant énormément sur cette mer, je peux t'assurer que Stratugis a entièrement raison! Mais à 100%! Et donc que tu as tords :P

Le courant résiduel peut être inversé, cependant il faut peut être connaître la couche de profondeur potentielle pouvant être affectée. Au delà de 20 mètres j'ai des doutes...

J'espere que les averses sur la Manche opéreront mieux que l'autre fois !

  • J'aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Saint Hilaire (195m), 20km au Sud de Toulouse (Haute Garonne)
il y a 50 minutes, ribi a dit :

Quand on regarde GFS et GFES ce soir sur le centre de la France, on constate que c'est toujours la même musique (très froid pour la saison dimanche et lundi au moins) mais il y a quelques bémols :

*  le nombre de scénarios frais à froid mais pas glacial a augmenté pour GEFS par rapport aux prévisions de 6h.

* la température à 850 hPa de GFS a augmenté de façon presque imperceptible, mais suffisante pour rendre les gelées à -7°C (si on croit ce run) moins fréquentes, et limiter les zones de non dégel.

 

C'est incontestable ... GEFS fait "reculer" le froid ce soir. En effet, alors qu'il y avait belle unanimité pour un tube majoritairement présent entre -10 et -15°C jusqu'au 6Z d'aujourd'hui, voilà que bon nombre de scénarios jouent les "dissidents", ce soir, et ont pour effet de faire remonter les courbes ... 

D'ailleurs UKMO a très largement édulcoré la descente froide également puisque la ligne du -5°C n'atteindrait même plus les Pyrénées. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...