Simon67

Prévisions dans le Nord-Est - Mai 2018

Messages recommandés

incroyable synoptique quand même concernant nos régions, avec cette poche instable qui ne nous quitte plus, des températures supérieures aux autres régions et donc des orages quotidiens.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Après une instabilité en léger retrait ce week-end et encore, le début de semaine prochaine s'annonce certes plus chaud mais également marqué par de nombreuses averses et orages ! L'ensembliste pour le Haut-Rhin est net avec des valeurs d'instabilité élevées, les pluvios vont continuer à se remplir !

 

Diagramme GEFS

 

  • J'aime 2
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le temps doux et instable semble donc ce se confirmer à partir de demain jusqu'en milieu de semaine prochaine avec régulièrement des averses ou orages dispersées et locaux mais présent régulièrement sur tout le nord de la France d'ailleurs.  

 

Ce risque orageux est d'ailleurs visible sur le diagramme  de Strasbourg avec les pics de pp quotidiens (effet diurne)

 

Diagramme GEFS
 
C'est donc bien visible également pour les niveaux d'instabilités : 
 
Diagramme GEFS
 
Les mailles fines seront donc à suivre de près pour déterminer les zones les plus sensibles au risque orageux quotidien  :) 
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

oui, belle météo en ce mois de mai avec de l'instabilité tous les jours et une séquence dimanche/mercredi qui devrait permettre des orages diurnes dans certains secteurs en marge des reliefs. Mine de rien cela porterait la séquence pluvio instable à une douzaine de jour depuis samedi soir dernier. Les températures devraient sensiblement augmenter au fil des jours avec évidemment des contrastes entre les zones au sec et celles qui se feront doucher

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Conditions plus instables aujourd'hui pour le nord-est ( au sens large, certains secteurs ont déjà été bien touchés hier).

Une petite anomalie d'altitude circule et devrait continuer à circuler lentement au-dessus de nos régions en ce dimanche, par l'est et le nord-est.

Elle a généré hier un temps largement perturbé sur le sud de l'Allemagne. Les résidus concernent actuellement l'Alsace et l'est lorrain, sous forme de nuages parasites et de petites pluies entravant fortement l'ensoleillement à l'heure actuelle.

Pour aujourd'hui, départs spontanés à attendre un peu partout, certes plus probables sur les reliefs par forçage supplémentaire sur l'écoulement de la masse d'air en basse couche, mais aussi dans les plaines, grâce au petit soutien dynamique de fond de l'anomalie d'altitude.

L'ensoleillement et le niveau des températures en découlant influencera toutefois aussi l'évolution instable. Les secteurs actuellement en retrait niveau mercure pour cause de nébulosité risquent de voir la masse d'air tarder à se recharger en énergie ces prochaines heures, ce qui pourrait retarder ou limiter les départs convectifs dans l'après-midi.

Bon, il reste comme dit le petit soutien dynamique structurel d'altitude pour compenser un peu ce handicap matinal.

Ailleurs, avec quelques centaines de J/Kg d'énergie disponible et entre 20 et 25mm d'eau précipitable, les noyaux convectifs pourront générer de bonnes averses ou de petites chutes de grêle. Quelques rafales de vent sont possibles à l'avant des zones de précipitations les plus intenses.

L'absence d'organisation de la convection ( peu de cisaillement ou de dynamique) devrait essentiellement limiter les risques aux seules fortes pluies qui se produiront localement ( comme ces derniers jours).

LE flux restant très faible, ces pluies, en stagnant assez longtemps sur certains secteurs, pourraient apporter très localement plusieurs dizaines de millimètres d'eau dans les pluviomètres.

 

L'instabilité se maintiendra peut-être encore en soirée et début de nuit, grâce toujours à la présence du petit minimum d'altitude. Cependant, transitant vers la Manche le long de la frontière belge, le temps redeviendra plus calme assez rapidement ensuite.

 

Lundi, la synoptique va s'enliser en mode marais barométrique dépressionnaire: notre petit minimum d'altitude de la veille se résorbera au-dessus de la Manche, partiellement "digéré" par la lente approche d'un talweg atlantique sur les Iles britanniques. Un autre minimum d'altitude tentera sa chance, à l'opposé, par l'est, au-dessus de l'Europe centrale. Il en résultera donc un amalgame dépressionnaire peu convaincant depuis le littoral atlantique à la Pologne et aux Pays Baltes, où les géopotentiels seront très uniformes.

Il sera compliqué de pouvoir dénicher des zones de dynamisme plus marqué au sein de ce vaste marais barométrique. En l'absence de changement de masse d'air, l'atmosphère restera cependant largement instable et encore bien énergique, notamment dans la partie occidentale du marais, à laquelle le nord-est appartiendra.

Un petit réchauffement de masse d'air permettra d'ailleurs même aux indices d'instabilité de prendre encore un peu plus de couleurs par rapport à la veille.

Côté temps concret, après l'accalmie de fin de nuit et courant de la matinée, la convection reprendra assez rapidement lundi. Uniquement sur le relief pour commencer ( dynamique d'altitude en retrait par rapport à la veille), avec débordements dans les plaines l'après-midi, où ça va s'avérer très anarchique ensuite, le courant d'étalement d'une cellule sur le déclin en un point A permettant éventuellement de soulever l'air chaud présent en basse couche en un point B, et de générer ainsi une nouvelle cellule un peu plus loin en un point C. Les mailles fines aideront peut-être à mieux cerner cette dynamique, mais uniquement à très court terme.

On n'est pas sur du généralisé de toute façon. Par contre, avec des valeurs d'instabilité un peu plus prononcées, les phénomènes associés aux orages seront eux aussi un peu plus marquants ( pluies, risque de grêle qui augmente).

Toujours peu de flux porteur, a priori de secteur plutôt sud malgré tout, mais trop mou pour empêcher le maintien local de précipitations parfois excessives.

Tendance à un retour au calme une fois les heures chaudes passées.

 

Comme dit plus haut, on prend les mêmes et on recommence mardi, à peu de choses près. La période instable devrait se poursuivre jusqu'à jeudi inclus, après quoi la mise en place d'un drain continental plus sec par le nord-est devrait forcer la masse d'air instable à se rétracter temporairement vers les Alpes et le sud de la France.

Un retour de l'instabilité par le sud, assez rapidement et en lien avec les conditions dépressionnaires bien établies sur le sud-ouest de l'Europe, n'est pas impossible ultérieurement.

Cela ferait alors de notre mois de mai probablement le plus "orageux" depuis belle lurette!

 

 

 

  • J'aime 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, Fil67 a dit :

Conditions plus instables aujourd'hui pour le nord-est ( au sens large, certains secteurs ont déjà été bien touchés hier).

Une petite anomalie d'altitude circule et devrait continuer à circuler lentement au-dessus de nos régions en ce dimanche, par l'est et le nord-est.

Elle a généré hier un temps largement perturbé sur le sud de l'Allemagne. Les résidus concernent actuellement l'Alsace et l'est lorrain, sous forme de nuages parasites et de petites pluies entravant fortement l'ensoleillement à l'heure actuelle.

Pour aujourd'hui, départs spontanés à attendre un peu partout, certes plus probables sur les reliefs par forçage supplémentaire sur l'écoulement de la masse d'air en basse couche, mais aussi dans les plaines, grâce au petit soutien dynamique de fond de l'anomalie d'altitude.

L'ensoleillement et le niveau des températures en découlant influencera toutefois aussi l'évolution instable. Les secteurs actuellement en retrait niveau mercure pour cause de nébulosité risquent de voir la masse d'air tarder à se recharger en énergie ces prochaines heures, ce qui pourrait retarder ou limiter les départs convectifs dans l'après-midi.

Bon, il reste comme dit le petit soutien dynamique structurel d'altitude pour compenser un peu ce handicap matinal.

Ailleurs, avec quelques centaines de J/Kg d'énergie disponible et entre 20 et 25mm d'eau précipitable, les noyaux convectifs pourront générer de bonnes averses ou de petites chutes de grêle. Quelques rafales de vent sont possibles à l'avant des zones de précipitations les plus intenses.

L'absence d'organisation de la convection ( peu de cisaillement ou de dynamique) devrait essentiellement limiter les risques aux seules fortes pluies qui se produiront localement ( comme ces derniers jours).

LE flux restant très faible, ces pluies, en stagnant assez longtemps sur certains secteurs, pourraient apporter très localement plusieurs dizaines de millimètres d'eau dans les pluviomètres.

 

L'instabilité se maintiendra peut-être encore en soirée et début de nuit, grâce toujours à la présence du petit minimum d'altitude. Cependant, transitant vers la Manche le long de la frontière belge, le temps redeviendra plus calme assez rapidement ensuite.

 

Lundi, la synoptique va s'enliser en mode marais barométrique dépressionnaire: notre petit minimum d'altitude de la veille se résorbera au-dessus de la Manche, partiellement "digéré" par la lente approche d'un talweg atlantique sur les Iles britanniques. Un autre minimum d'altitude tentera sa chance, à l'opposé, par l'est, au-dessus de l'Europe centrale. Il en résultera donc un amalgame dépressionnaire peu convaincant depuis le littoral atlantique à la Pologne et aux Pays Baltes, où les géopotentiels seront très uniformes.

Il sera compliqué de pouvoir dénicher des zones de dynamisme plus marqué au sein de ce vaste marais barométrique. En l'absence de changement de masse d'air, l'atmosphère restera cependant largement instable et encore bien énergique, notamment dans la partie occidentale du marais, à laquelle le nord-est appartiendra.

Un petit réchauffement de masse d'air permettra d'ailleurs même aux indices d'instabilité de prendre encore un peu plus de couleurs par rapport à la veille.

Côté temps concret, après l'accalmie de fin de nuit et courant de la matinée, la convection reprendra assez rapidement lundi. Uniquement sur le relief pour commencer ( dynamique d'altitude en retrait par rapport à la veille), avec débordements dans les plaines l'après-midi, où ça va s'avérer très anarchique ensuite, le courant d'étalement d'une cellule sur le déclin en un point A permettant éventuellement de soulever l'air chaud présent en basse couche en un point B, et de générer ainsi une nouvelle cellule un peu plus loin en un point C. Les mailles fines aideront peut-être à mieux cerner cette dynamique, mais uniquement à très court terme.

On n'est pas sur du généralisé de toute façon. Par contre, avec des valeurs d'instabilité un peu plus prononcées, les phénomènes associés aux orages seront eux aussi un peu plus marquants ( pluies, risque de grêle qui augmente).

Toujours peu de flux porteur, a priori de secteur plutôt sud malgré tout, mais trop mou pour empêcher le maintien local de précipitations parfois excessives.

Tendance à un retour au calme une fois les heures chaudes passées.

 

Comme dit plus haut, on prend les mêmes et on recommence mardi, à peu de choses près. La période instable devrait se poursuivre jusqu'à jeudi inclus, après quoi la mise en place d'un drain continental plus sec par le nord-est devrait forcer la masse d'air instable à se rétracter temporairement vers les Alpes et le sud de la France.

Un retour de l'instabilité par le sud, assez rapidement et en lien avec les conditions dépressionnaires bien établies sur le sud-ouest de l'Europe, n'est pas impossible ultérieurement.

Cela ferait alors de notre mois de mai probablement le plus "orageux" depuis belle lurette!

 

 

 

 

Je trouve ce soir cette option de plus en plus minoritaire sur les modèles avec déjà ce matin un cep qui  modélisait plutôt un flux de sud bien chaud et ce soir le dernier gfs semble rejoindre ce chemin dans la synoptique générale. On semble se diriger vers le premier bon coup de chaud vers le week-end prochain et d'arpès gfs assez instable .  A  voir si cep ce soir reste sur ca position matinale ou si il a plutôt tendance à nouveau à mettre en avant le flux continentale. 

 

En tout cas ont devraient pas s'ennuyer cette semaine avec les différentes situations à orages locaux mais à bon potentiel quasiment chaque jours jusqu'à jeudi. 

Diagramme GEFS
 
 
Edit: cep semble donc confirmer sont run matinale et donc le premier coup de chaleur pour le week end prochain semble bien possible :) 
 

 

Modifié par Simon67

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Simon67 a dit :

 

Je trouve ce soir cette option de plus en plus minoritaire sur les modèles avec déjà ce matin un cep qui  modélisait plutôt un flux de sud bien chaud et ce soir le dernier gfs semble rejoindre ce chemin dans la synoptique générale. On semble se diriger vers le premier bon coup de chaud vers le week-end prochain et d'arpès gfs assez instable .  A  voir si cep ce soir reste sur ca position matinale ou si il a plutôt tendance à nouveau à mettre en avant le flux continentale. 

 

En tout cas ont devraient pas s'ennuyer cette semaine avec les différentes situations à orages locaux mais à bon potentiel quasiment chaque jours jusqu'à jeudi. 

 
 

 

 

Oui Simon ce soir l'Européen s'y met aussi avec ce scénario type pompe à chaleur pour la fin de semaine :

 

ECM1-96.GIF?20-0

 

Nous n'y sommes pas mais cette synoptique avait déjà été simulé en début de semaine avant de disparaître, mais  le signal parait donc assez probable. Dans l'immédiat avec ces cartes on pourrait bien titiller ou dépasser les 30° en fin de semaine, mais restera à voir comme tu l'as dis l'ampleur du potentiel orageux. Il est a noter que quoiqu'il arrive on semble partir sur un excédent thermique durable comme le simule l'ensemble GFS.

 

Diagramme GEFS

Modifié par MATT_68

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, MATT_68 a dit :

 

Oui Simon ce soir l'Européen s'y met aussi avec ce scénario type pompe à chaleur pour la fin de semaine :

 

 

 

Nous n'y sommes pas mais cette synoptique avait déjà été simulé en début de semaine avant de disparaître, mais  le signal parait donc assez probable. Dans l'immédiat avec ces cartes on pourrait bien titiller ou dépasser les 30° en fin de semaine, mais restera à voir comme tu l'as dis l'ampleur du potentiel orageux. Il est a noter que quoiqu'il arrive on semble partir sur un excédent thermique durable comme le simule l'ensemble GFS.

 

 

 

Ah oui tiens, ça pourrait ne pas faire dans la dentelle du coup niveau thermo, ça ne s'arrêterait pas à 30°c à mon avis, loin de là.

Malgré les impressions et le ressenti, mai avait tout juste réussi à se tenir à carreau jusque là, sans y parvenir toutefois, mais avec ces perspectives, on serait probablement de nouveau sur des bases de 2 à 3°c d'excédent mensuel.

Y'a pas à dire, y'a plus moyen de faire les choses raisonnablement.

Enfin bon, si il y a de l'orage avec tout ça, c'est/ça sera avec plaisir.

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Fil67 a dit :

 

Ah oui tiens, ça pourrait ne pas faire dans la dentelle du coup niveau thermo, ça ne s'arrêterait pas à 30°c à mon avis, loin de là.

Malgré les impressions et le ressenti, mai avait tout juste réussi à se tenir à carreau jusque là, sans y parvenir toutefois, mais avec ces perspectives, on serait probablement de nouveau sur des bases de 2 à 3°c d'excédent mensuel.

Y'a pas à dire, y'a plus moyen de faire les choses raisonnablement.

Enfin bon, si il y a de l'orage avec tout ça, c'est/ça sera avec plaisir.

 

Exactement, on va de nouveau titiller les records de chaleur, ça ne nous avait pas manqué.

Donc 33.4 °C  à viser pour Entzheim.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, pvaill67 a dit :

 

Exactement, on va de nouveau titiller les records de chaleur, ça ne nous avait pas manqué.

Donc 33.4 °C  à viser pour Entzheim.

 

Y a encore un peu de marge avant d'annoncer cela... Et au passage, c'est 33.8°C le record à battre pour Entzheim (qui date du 29/05/2017)

  • J'aime 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, chris68 a dit :

 

Y a encore un peu de marge avant d'annoncer cela... Et au passage, c'est 33.8°C le record à battre pour Entzheim (qui date du 29/05/2017)

 

Pvaill, tu n'es pas à jour dans tes tableaux! Un petit conseil, si tu utilises comme moi des stats qui datent parfois un peu ( j'avais aussi 33.4°C pour Entzheim), il ne faut surtout pas omettre de regarder aussi les 2/3 dernières années. Elles sont très riches d'une foule de nouveaux records divers et variés, surtout en matière de chaleur, ça va de soi ;)

 

Sinon, concernant la vague de chaleur ( appelons les choses comme elles le méritent ), à l'inverse  je trouve que comme à chaque fois que la synoptique passe au sud, il n'y a rapidement vraiment plus beaucoup de marge dès lors que ça dure 2 jours à peine.

En terme de masse d'air en tout cas, on serait sur les mêmes bases ce que nous avait apporté ce 29 mai 2017 ( 17/18°c à 1500m à l'époque). Avec peut-être même encore un ou deux degrés de plus sur le coup de chaud à venir, si il se confirme. Bah tiens, une valeur datant d'un an, ça ferait  vieillot dans les stats ;)

La marge, avec ce type de carte, je ne la vois honnêtement pour le moment que dans l'échéance, qui ne permet pas de proposer autre chose qu'un vague aperçu de l'évolution et des possibilités, et on s'en tiendra donc là pour le moment.

Mais la marge, elle ne serait certainement pas dans la synoptique ou la masse d'air mise en jeu, si la situation se confirmait.

 

Quoiqu'il en soit, pic record ou pas en fin de mois, on a déjà en toile de fond 10/15 jours d' excédent thermique assez net. Ca a le mérite d'être souligné, des anomalies de ce type étant logiquement plus difficiles à tenir sur la durée à mesure que la saison chaude s'installe ( elles sont "techniquement" plus probables en début de saison chaude ou fin de saison froide, décidément j'arrive pas, en début et en fin de saison chaude ;) ).

 

On conserve le caractère instable jusque là, et ça, c'est top, il y aura autre chose à faire que de surveiller la cuisson des saucisses sur les barbec  ;)

 

 

 

 

Modifié par Fil67
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour le moment il n'y a qu GFS qui voit des température de + de 15° à 850hp, donc il y aura un coup de chaud, mais peut-être pas aussi extrême que celui de GFS, en tout cas il faut espérer qu'il soit trop vers le haut comme souvent...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, chris68 a dit :

 

Y a encore un peu de marge avant d'annoncer cela... Et au passage, c'est 33.8°C le record à battre pour Entzheim (qui date du 29/05/2017)

 

On verra bien ;)

Merci pour le record, j'ai écrit mon message sur le vif, et je savais qu'il pouvait y avoir plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On est un peu sur de hors topic mais bon, la tentation est vraiment trop grande puisqu'on sait déjà pour ces 4 prochains jours à quelle sauce nous allons être mangés :D

Petit rafraichissement : Mai 2009 et 2017 : deux coups de chaud bien costauds affectent le nord-est, les records tombent en :

 

ALSACE :

 

Strasbourg (33,8° C et 33,4° C en 2017 // 32,7° C en 2009)

Colmar (34,7° C et 34,3° C en 2009 // 32,8° C en 2017)

Mulhouse (32,8° C et 32,4° C en 2009 // 32,4° C et 32,1° C en 2017)

 

LORRAINE :

 

Nancy-Essey (33° C et 32,7° C en 2017 // 32,2° C en 2009)

Nancy-Ochey (32,2° C et 31,6° C et 31,4° C en 2017 // 30,5° C en 2009)

Metz (32,9° C et 32,6° C en 2017 // 31.2°C en 2009)


CHAMPAGNE-ARDENNE :

 

Charleville-Mezieres (31,2° C et 31,1° C et 31,0° C en 2017)

Langres (29,8° C et 29,3° C en 2009 // 29,5° C et 29,2° C en 2017)

Troyes (33,3° C et 31,9° C et 31,0° C en 2017)

 

FRANCHE-COMTÉ :

 

Luxeuil (31,8 et 31,5° C en 2009)

Besançon (31,7° C en 2009 // 31,4° C en 2017)

 

TOP 1 --> Couleur VIOLET

TOP 2 --> Couleur ROUGE

TOP 3 --> Couleur ORANGE

TOP 4 --> Couleur JAUNE

                                                         

Les températures à 850 hPa sont comprises entre 16 et 19° C

 

    image.png.b69bd1b507affc50ecf6c8b43941c49e.png       image.png.c1bfa108ccf51d7e07292208143084c6.png

 

                                                                                                                                                                            VS

 

La vague de chaleur prévue ce week-end et début de semaine prochaine :

 

 image.png.c3b374b601179fc9cefd6f684d8bb7c4.png       image.png.77200dafcc6c83423e6a77269b75eb5e.png

 

On est sur du bon calibre à en croire les modélisations de GFS (même si CEP est bien plus timoré), avec une advection à 850 hPa comprise entre 15 et 18° C (avec un minimum d'incertitude bien entendu). Le genre de situation où effectivement on pourrait venir titiller les records (sans être affirmatif puisque l'intensité de l'advection à 850 hPa n'est pas encore bien cernée, sans oublier qu'on serait à priori dans un marais barométrique, les averses et/ou orages pouvant dès lors limiter la casse).

 

Pour finir, petite comparaison entre deux villes. Les valeurs à 850 hPa sont similaires ... autant dire que pour une fois ce n'est pas seulement la plaine alsacienne qui surchauffera mais bien tout le quart nord-est si le GFS actuel venait à se réaliser (même avec CEP et ses 15° C à 850 hPa, ça nous donne facilement du 28 / 30° C dans le nord-est) .

 

image.thumb.png.801dce6daa9ad55c5f7206a171a6dda0.png

 

Juste pour le "fun", je vois bien la moyenne tendre vers GFS avec l'infernale méthode du grattage consistant à faire gagner chaque jour 0,5° C à la moyenne :angel:

GFS a été le premier à voir ce scénario de pompe à chaleur, alors pourquoi pas finir sur une bonne note ? ;) Il est isolé depuis hier et est souvent dans le haut thermiquement parlant : alors est-il fou ou seulement réaliste ? Verdict dans les prochains runs !

 

Modifié par Le Bossue d'Alsace
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Attention aux orages demain! Comme aujourd'hui, le risque majeur réside dans les possibilités de fortes chutes de pluie et de petite grêle abondante, et ce d'autant plus que la basse troposphère semble s'humidifier encore un tout petit peu plus.

Encore moins de flux qu'en ce lundi, si bien que les cellules orageuses, une fois écloses, vont pouvoir lâcher parfois de véritables trombes d'eau avant de se décaler sur d'autres secteurs.

Comme ces derniers jours, ça démarrera sur le relief, parfois en fin de matinée déjà.

Ensuite, évolution assez hasardeuse: les orages, par leur courant d'étalement, génèreront dans leurs parages de nouveaux courants ascendants, aptes à générer de nouvelles cellules vigoureuses.

Un peu plus de dynamique d'altitude mardi, avec l'approche d'un faible talweg en haute troposphère, les départs spontanés en plaine auront peut-être de meilleures chances d'aboutir ( pas pour autant de renforcement notable des valeurs de cisaillement par contre, on restera donc toujours sur des évolutions locales peu organisées, mais potentiellement marquées, on l'a vu, compte tenu des propriétés et caractéristiques de la masse d'air)

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 13 heures, Le Bossue d'Alsace a dit :

 On est sur du bon calibre à en croire les modélisations de GFS (même si CEP est bien plus timoré), avec une advection à 850 hPa comprise entre 15 et 18° C (avec un minimum d'incertitude bien entendu). Le genre de situation où effectivement on pourrait venir titiller les records (sans être affirmatif puisque l'intensité de l'advection à 850 hPa n'est pas encore bien cernée, sans oublier qu'on serait à priori dans un marais barométrique, les averses et/ou orages pouvant dès lors limiter la casse).

 

Pour finir, petite comparaison entre deux villes. Les valeurs à 850 hPa sont similaires ... autant dire que pour une fois ce n'est pas seulement la plaine alsacienne qui surchauffera mais bien tout le quart nord-est si le GFS actuel venait à se réaliser (même avec CEP et ses 15° C à 850 hPa, ça nous donne facilement du 28 / 30° C dans le nord-est) .

 

 

 

Juste pour le "fun", je vois bien la moyenne tendre vers GFS avec l'infernale méthode du grattage consistant à faire gagner chaque jour 0,5° C à la moyenne :angel:

GFS a été le premier à voir ce scénario de pompe à chaleur, alors pourquoi pas finir sur une bonne note ? ;) Il est isolé depuis hier et est souvent dans le haut thermiquement parlant : alors est-il fou ou seulement réaliste ? Verdict dans les prochains runs !

 

 

GFS tient toujours à sa version chalumeau en fin de mois. Chalumeau qui pourrait continuer à tourner plusieurs jours ensuite, à régime réduit cependant. L'européen suit.

Ce qui commence à apparaître malheureusement, avec la confirmation et l'affirmation progressive de cette vague de chaleur, c'est rapidement l'inévitable retrait de l'activité orageuse, ça devait arriver avec une manipulation aussi abusive du thermostat.

On conserve une masse d'air instable et énergique, certes, mais ça va finir par être totalement bâché par le dôme de hauts géopotentiels issus d'Afrique du Nord. Pas cool du tout. Et même pas sûr que nos reliefs soient encore en mesure de produire alors autre chose que de simples cumulus.

Du coup, si l'assèchement de l'atmosphère se confirme, on n'en sera pas loin des records en plaine!

 

Edit:

 

1526965367.gif

 

A ceux qui pensent que pour avoir de l'instabilité ET des orages, il faut de la chaleur ;)

L'ensembliste américain actuel en est le contre-exemple parfait, exemplaire pour le coup, avec disparition des pics quotidiens de précipitations à l'instant où la masse d'air va commencer à se réchauffer à partir de vendredi ;)

Réchauffement dû en partie par le pivotement du flux presque plein sud en fin de semaine, mais aussi au renforcement des géopotentiels en altitude.

 

Ainsi, on part en milieu de semaine la synoptique générale suivante:

 

36_27.gif

 

...sous conditions dépressionnaires et un niveau de pression 500hPa vers 5720m, à ça samedi:

 

108_27.gif

 

Advection d'air en provenance de l'Atlas, et hausse des géopotentiels avec le 500hPa à 5800m et des brouettes.

 

Cette petite mais vigoureuse dorsale devrait ensuite transiter légèrement vers l'europe centrale en début de semaine prochaine, laissant place par l'ouest à la reprise de conditions à nouveau plus perturbées. Le schéma ne faisant que se décaler en bloc, on conservera(it) alors toujours un flux majoritairement sud à sud-sud-ouest, très chaud, mais progressivement à nouveau plus propice au déclenchement d'orages de chaleur. La phase convective active devrait pouvoir reprendre sur l'extrême nord-est à partir de lundi prochain, probablement toujours sans réelle organisation en raison de l'absence de dynamique ou de conflit thermique.

Par contre, vu la masse d'air présente et son origine, le calibre des éventuels orages à venir ne serait plus le même que celui que l'on connaît actuellement. IL y aura abondance de carburant et nous aurions des indices d'instabilité crevant le plafond.

 

 

 

Modifié par Fil67
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ça se confirme pour fin de semaine. Le flux plein sud va être boosté par une dépression ibérique avec une masse d'air maghrebine qui va traverser la moitié Est de la France. Le tout combiné à un assèchement de la masse d'air. Ce sera donc 30°C au moins pour tout le monde, pas/peu d'orages et des Tn à surveiller aussi. Pas de changement avant lundi.

 

Histoire de marquer un excédent thermique digne de ce nom dans un mois de mai pour l'instant ordinaire...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, KillBrice a dit :

ça se confirme pour fin de semaine. Le flux plein sud va être boosté par une dépression ibérique avec une masse d'air maghrebine qui va traverser la moitié Est de la France. Le tout combiné à un assèchement de la masse d'air. Ce sera donc 30°C au moins pour tout le monde, pas/peu d'orages et des Tn à surveiller aussi. Pas de changement avant lundi.

 

Histoire de marquer un excédent thermique digne de ce nom dans un mois de mai pour l'instant ordinaire...

 

Ordinaire, peut-être, mais uniquement dans la mesure où l'excédent moyen pour le moment n'est effectivement au plus  "que de" 1 à 1.5°C ( Colmar/Entzheim) ;)

Non, il fallait bien que l'on vise de nouveau au minimum un +2°C. Après les quasi 4°C d'avril, ça aurait fait tache sinon, et un retour à la norme aurait été perçu comme froid tout simplement! Et puis quelle logique implacable: des températures de mai en avril, des températures de juin en mai!

En tout cas, avec les 4°C d'excédent de janvier, ceux d'avril plus récemment, les 2/3°c à venir de mai,  la première décade de juin qui risque elle aussi de se réserver une bonne part de gâteau ( sortir d'un pont anticyclonique brûlant peut prendre beaucoup de temps), on se prépare de bonnes bases pour faire de 2018 une année "prodigieuse" .

 

 

  • J'aime 3
  • Merci 1
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 14 heures, KillBrice a dit :

Histoire de marquer un excédent thermique digne de ce nom dans un mois de mai pour l'instant ordinaire...

Oui c'est du ordinaire déjà bien chaud.

1ère décade à +2,6°/moyenne décadaire et 2ème décade à 0,4°/moyenne décadaire.

 

Le brutos matinal est assez impressionnant.

Le séquence samedi-dimanche-lundi nous promet une belle série de 30° sans sortie brutale/marquée/orageuse de la situation (GFS tend même à rester au-dessus des 15°/850 hPa jusqu'à vendredi prochain)

graphe3_1000___7.76751_48.5794_Strasbour

 

Avant cela, aujourd'hui pourrait être la journée la plus agitée (orageuse) en plaine d'Alsace si on se réfère à GFS

Mais Arpège et Arome ne sont pas aussi engageants

arpege-1-14-2.png?23-05

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Beaucoup de personnes se focalisent uniquement sur gfs, mais depuis plusieurs jours cep est quand même moins chaud en altitude pour les températures et le gfs de ce midi semble le rejoindre comme de nombreuses fois d'ailleurs c'est derniers temps.  Du coup c'est un scénarios un peut moins chaud mais plus instable probablement.  Pas sur que les 30°C soit atteints tout les jours partout sur le nord-est sur cet épisode surtout si régulièrement des nuages instables sont présent ce qui semble être le cas sur cep et maintenant gfs. 

Modifié par Simon67
  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Simon67 a dit :

Beaucoup de personnes se focalisent uniquement sur gfs, mais depuis plusieurs jours cep est quand même moins chaud en altitude pour les températures et le gfs de ce midi semble le rejoindre comme de nombreuses fois d'ailleurs c'est derniers temps.  Du coup c'est un scénarios un peut moins chaud mais plus instable probablement.  Pas sur que les 30°C soit atteints tout les jours partout sur le nord-est sur cet épisode surtout si régulièrement des nuages instables sont présent ce qui semble être le cas sur cep et maintenant gfs. 

 

Oui en effet tu fais bien de le souligner, CEP est plus sur un marais barométrique certes moins chaud mais bien orageux. Ces petites ajustements vont avoir une importance cruciale sur le déroulé  exact de la semaine prochaine.

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant