RomainD

Prévisions dans le Nord-Est - juin 2018

Messages recommandés

Carte du risque orageux d’Estofex pour demain.. 2/3 sur tout le NE sauf le long des frontières allemandes et luxembourgeoises... pour une fois 🤔 

2CED58B4-C4CF-4CD9-BE45-75571D372612.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très difficile à prévoir ces orages sans véritable flux directeur avec un storm motion très peu élevé. Ce sera encore le cas demain sur le NE avec des indices semblables à ceux d'aujourd'hui dans une certaine lourdeur.

Force est de constater que les modèles tels que AROME depuis 1 semaine ne voit pas grand chose à J+1/J+2 avant de réagir de plus en plus dans les runs journalier. Globalement l'activité orageuse a été sous-estimé cette semaine, sous-estimé également par MF qui aurait dû sortir l'orange par exemple mercredi ou aujourd'hui sur le NE. Le sortiront-ils demain ? Estofex en tous cas tartine, niveau énergétique ce sera semblable à aujourd'hui, PWAT même légèrement en hausse en comparaison à aujourd'hui. Ils ont surement pas suivi AROME en tous cas qui voit 0 départ sur les Vosges demain, et pas grand chose sur le NE en général les quelques développements orageux concerneraient en effet davantage le Luxembourg. WRF costaud sur l'ouest du NE, COSMO entre les 2. Bonne chance pour localiser d'éventuels foyers peu mobiles 

Qui parie que les modèles reverront leurs prévisions à la hausse cette nuit et demain ? 🙋‍♂️

 

 

On quitte à priori le flux de SE pour un flux de SO, qui restera très peu dynamique jusqu'à lundi. Lundi justement, le NE devrait être soumis à une dépression de surface centrée sur l'ouest de la France qui pilotera vers nous des remontées pluvio-orageuses jusqu'à mardi inclus. Cette dépression va ensuite nous plonger dans un flux de NE pour le milieu de semaine et rafraichissant ainsi les températures.

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

. Ce sera encore le cas demain sur le NE avec des indices semblables à ceux d'aujourd'hui dans une certaine lourdeur.

 

eh ben je suis clairement pas d'accord avec toi. Ce dimanche, le flux va clairement s’accélérer en altitude de secteur sud/sud-ouest, fini les orages peu mobiles, la situation n'a plus rien à voir avec hier. Ca sera le même cas demain. Les orages ne seront donc plus stationnaires, on quitte clairement le flux mou barométrique mais on rentre dans un dynamisme plus élevé par l'ouest. Pour ce dimanche, le risque d'orage violent est à nouveau bien présent surtout pour les chutes de grêle et on rajoutera cette fois ci les fortes rafales de vent probables, d'ailleurs bien précisé par estofex dans leur bulletin en niveau 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
Il y a 14 heures, Tsab-57 a dit :

Très difficile à prévoir ces orages sans véritable flux directeur avec un storm motion très peu élevé. Ce sera encore le cas demain sur le NE avec des indices semblables à ceux d'aujourd'hui dans une certaine lourdeur.

Force est de constater que les modèles tels que AROME depuis 1 semaine ne voit pas grand chose à J+1/J+2 avant de réagir de plus en plus dans les runs journalier. Globalement l'activité orageuse a été sous-estimé cette semaine, sous-estimé également par MF qui aurait dû sortir l'orange par exemple mercredi ou aujourd'hui sur le NE. Le sortiront-ils demain ? Estofex en tous cas tartine, niveau énergétique ce sera semblable à aujourd'hui, PWAT même légèrement en hausse en comparaison à aujourd'hui. Ils ont surement pas suivi AROME en tous cas qui voit 0 départ sur les Vosges demain, et pas grand chose sur le NE en général les quelques développements orageux concerneraient en effet davantage le Luxembourg. WRF costaud sur l'ouest du NE, COSMO entre les 2. Bonne chance pour localiser d'éventuels foyers peu mobiles 

Qui parie que les modèles reverront leurs prévisions à la hausse cette nuit et demain ? 🙋‍♂️

 

 

On quitte à priori le flux de SE pour un flux de SO, qui restera très peu dynamique jusqu'à lundi. Lundi justement, le NE devrait être soumis à une dépression de surface centrée sur l'ouest de la France qui pilotera vers nous des remontées pluvio-orageuses jusqu'à mardi inclus. Cette dépression va ensuite nous plonger dans un flux de NE pour le milieu de semaine et rafraichissant ainsi les températures.

 

 

 

 

Pas trop d'activité aujourd'hui normalement, comme vu par GFS depuis plusieurs jours déjà, en raison de conditions passagèrement plus anticycloniques en altitude.

Situation selon WRF005 en cours d'après-midi:

 

nmm-2-12-0_alx4.png

 

Le modèle simule un léger axe de dorsale à l'avant du cut-off espagnol, sur la façade est, et assez loin dans un premier temps des anomalies d'altitude et autres zones de soulèvement qui transiteront aujourd'hui essentiellement sur l'ouest du pays:

 

nmm-30-13-0_dnv4.png

 

A voir si les prévisions se confirment, mais ce pourrait être une journée assez calme sur le front des intempéries dans le nord-est. "Calme" peut-être pas forcément au niveau de l'intensité des phénomènes qui pourraient malgré tout se produire ( on conserve une grosse instabilité de fond, c'est juste qu'elle pourrait être moins "convertie" que ces derniers jours), mais plutôt au niveau de l'étendue de ceux-ci ( on restera plus clairement sur du localisé).

Mike l'évoquait à l'instant dans le post précédent, le cisaillement augmente cependant aujourd'hui, par le sud-ouest:

 

nmm-40-14-0_tbn9.png

 

Les orages qui pourront se former pourraient dès lors tendre à se structurer plus "proprement" que les jours passés, avec des courants ascendants mieux séparés des courants descendants. Avec une CAPE qui évoluera entre 1000 et 2000j/Kg, localement plus, on voit apparaître effectivement un risque de grêle plus sérieux sous les noyaux les plus virulents/organisés.

Reste la question du déclenchement de la convection maintenant. Les conditions passagèrement plus anticycloniques en altitude vont un peu freiner les développements aujourd'hui ( notamment sur l'est du nord-est), et le relief endossera sans doute  le rôle du jeteur d'huile sur le feu. PAs sûr que ça prenne aussi bien que les jours précédents cependant, à voir.

Mais comme dit, la où ça parviendra à se former, prudence.

 

Pour demain lundi, changement de synoptique.

La dorsale présente aujourd'hui sera sur le retrait et, surtout, le cut-off se rapprochera nettement du nord-est:

 

nmm-2-41-0_ell4.png

 

Le soulèvement induit par l'enfoncement de l'anomalie d'altitude gagnera du terrain vers l'est:

 

nmm-30-35-0_euz7.png

 

Et dans un environnement fortement instable à l'avant de celui-ci:

 

nmm-28-36-0_gcy3.png

 

Le cisaillement sera toujours de la partie sur la basse troposphère, avec des valeurs par moments notables.

 

nmm-40-37-0_sgk6.png

 

Tout orage qui parviendra à se former dans cet environnement sera alors de nature à générer de grosses chutes de grêle, de fortes rafales de vent, et des pluies diluviennes ( mais nettement moins stationnaires que récemment).

PLus en détails, les mailles fines proposent une évolution pour le moment partagée sur le nord-est.

Certains modèles voient une activité pluvio-instable résiduelle en matinée, issue d'une conversion tardive de l'instabilité nocturne en lien avec la dynamisation de la config générale sur la façade est, suivie d'une généralisation de la dégradation principale en cours d'après-midi.

D'autres envisagent un temps majoritairement dégagé assez tôt dans la matinée, avant là aussi l'arrivée massive de la dégradation par le sud-ouest en cours d'après-midi.

On s'en doute, les conditions matinales auront un rôle à jouer dans l'évolution ultérieure dans la journée.

Un réchauffement maximal des basses couches avant le passage à table ( ou à tabac suivant le cas) rajouterait encore un peu de piment au plat.

Suivant les scénarios retenus, on pourrait se retrouver avec une ligne orageuse compacte, active et parfois virulente, circulant sur le nord-est demain en cours d'après-midi.

Après, il faudra voir où elle parviendra à se former et à partir de quel moment elle atteindra sa pleine maturité.

A titre d'exemple, voici la vision d'un modèle suisse à mailles fines pour lundi après-midi vers 15h:

 

180610110013666874.png

 

Avec une ligne devenant fermée et très active au-dessus de l'extrême nord-est seulement, mais encore un peu brouillon un peu plus tôt au-dessus de l'ouest  de la Lorraine ou de la Franche-Comté.

 

 

Ou celle d'Arome pour 17h ( réflectivité radar):

 

180610110626898782.png

 

Avec une situation plus complexe, plus tardive, mais apte à concerner l'ensemble du nord-est.

 

Situation à suivre dans les sorties à venir, pour la première fois de la saison semble-t'il, on mêle grosse instabilité/bonne dynamique, et bon timing de surcroît.

 

Edit

 

Le dernier Arome pour demain après-midi, évolution de la CAPE :

 

tempresult_uwo9.gif

 

Ca c'est ce qu'on appelle finir son assiette  ;)

 

 

 

 

 

Modifié par Fil67
  • J'aime 6
  • Merci 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Petit point rapide sur la situation aujourd'hui.

 

L'option formation d'une ligne orageuse assez compacte et virulente en cours d'après-midi et en cours de passage sur le nord-est prend forme sur les mailles fines.

Le risque principal lié à cette ligne orageuse semble donc peu à peu se décaler hors de nos frontières, côté allemand essentiellement.

 

Voici la vision de CosmoD2 pour le milieu d'après-midi:

 

cosmod2-1-11-0_osi8.png

 

On voit que ce sont essentiellement les zones frontalières avec le Bénélux et l'Allemagne qui pourraient être les plus concernées par des initiations quasi sur place qui se "rangeront" rapidement en ligne ensuite.

Au sud de cette ligne, le modèle suggère un paquet pluvieux pas forcément instable remontant de la Franche-Comté, et se situant en ce moment même sur tout le quart sud-est de la France.

Ce qui expliquerait pourquoi la ligne ne parviendrait à se former qu'au nord de ce paquet pluvio-instable, épargnant une grande partie du nord-est selon ce modèle.

 

Arome pressent quelque chose de similaire dans le déroulement, avec un nord-est progressivement parasité par tous ces nuages et activité résiduels par le sud en cours de matinée, rejetant aussi vers le nord la formation de la ligne orageuse en cours d'après-midi

aromehd-29-16-0_rjs0.png

 

Là encore, on peut dire que les secteurs les plus exposés aux orages pourraient être les zones frontalières Bénélux/Allemagne.

ON peut deviner ce schéma sur l'accumulation de précipitations sur 24h:

aromehd-25-22-0_ysd3.png

 

On y voit bien les accumulations de pluie sur le sud-est jusque sur le sud de la France-Comté, en lien avec les remontées humides en flux de sud, une zone de battement au nord en diagonale sur le nord-est, et enfin tout au nord, la ligne instable et orageuse du bassin parisien au Luxembourg et extrême nord Alsace/Lorraine.

 

Ce zonage est très présent chez COSmo D2 aussi:

 

cosmod2-25-20-0_alg5.png

 

A voir maintenant si le live changera un peu la donne, mais pour cette première dégradation organisée, ça risque de nous passer sous le nez à un poil près!

 

Edit

On a ce matin un Arpege en pleine forme par contre, avec une ligne parvenant à se former bien plus au sud, et qui pourrait concerner du coup au moins toute la moitié nord du nord-est.

Et un EC moins draconien dans la répartition des orages aujourd'hui: ligne compacte ou pas, ça pourrait péter partout aujourd'hui sur le nord-est à moment donné.

Même si ce sont là des modèles à résolution moins fine, faites vos jeux ;)

 

Modifié par Fil67
  • J'aime 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sur Estofex aucun niveau 2 ... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça sent la bonne dégradation pluvieuse, sans plus 🤔

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 6 minutes, Alex25 a dit :

Ça sent la bonne dégradation pluvieuse, sans plus 🤔

 

Ici oui à voir ce soir et cette nuit meilleur potentiel que se matin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
il y a une heure, mica2006 a dit :

Sur Estofex aucun niveau 2 ... 

 

Et? Ce n'est pas estofex qui décide de la dégradation, tout comme les alertes de météo france ;)

Il faudra arrêter de se fier ultimement à ces cartes que l'on trouve ici et là

Ce qui est intéressant à regarder c'est l'analyse technique, pas si la région est coloriée en orange, rouge ou arc-en-ciel

Modifié par Jika_68
  • J'aime 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 39 minutes, Jika_68 a dit :

 

Et? Ce n'est pas estofex qui décide de la dégradation, tout comme les alertes de météo france ;)

Il faudra arrêter de se fier ultimement à ces cartes que l'on trouve ici et là

Ce qui est intéressant à regarder c'est l'analyse technique, pas si la région est coloriée en orange, rouge ou arc-en-ciel

 

Clairement, en plus de l'analyse de la situation du jour, et aujourd'hui il fait lourd de chez lourd avec toute cette humidité déjà présente dans les sols.

Tous les ingrédients sont là pour que ça claque à nouveau sur la région en cours d' AM-soirée.

A mon humble avis.....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 40 minutes, Jika_68 a dit :

 

Et? Ce n'est pas estofex qui décide de la dégradation, tout comme les alertes de météo france ;)

Il faudra arrêter de se fier ultimement à ces cartes que l'on trouve ici et là

Ce qui est intéressant à regarder c'est l'analyse technique, pas si la région est coloriée en orange, rouge ou arc-en-ciel

Certes. 

Mais c'est quand même une information en soit vu que ces cartes colorées sont faites sur la base d'une analyse des modèles ;) 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 9 minutes, RomainD a dit :

Mais c'est quand même une information en soit vu que ces cartes colorées sont faites sur la base d'une analyse des modèles ;) 

et puisqu'on en est aux institutions, Keraunos montre un risque de vent violent et de grêle excessive...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hier Estofex sortait le niveau 2 et aujourd'hui rien alors que la situation est  plus dynamique, Je tenais juste à préciser cela, je ne me base pas sur estofex, je le regarde chaque jour tout comme keraunos, les modèles et le live.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 58 minutes, trugll a dit :

 

Clairement, en plus de l'analyse de la situation du jour, et aujourd'hui il fait lourd de chez lourd avec toute cette humidité déjà présente dans les sols.

Tous les ingrédients sont là pour que ça claque à nouveau sur la région en cours d' AM-soirée.

A mon humble avis.....

 

Pour la soirée, ça va être compliqué en l'état actuel des choses:

 

aromehd-28-15-0_djg8.png

Peut y avoir autant de dynamisme que ça veut, si il n'y a pas de carburant dans le réservoir, la voiture n'avancera plus.

Pour vous dans le nord de la région, y'a encore une carte à "jouer". Guillemets car j'aime pas trop utiliser certaines expressions dans le contexte actuel, compte tenu des dégâts qu'il y a eu ces 2 dernières semaines par endroits, mais bon, le fait est que ça pourrait encore bien claquer sur le nord du Bas-Rhin ce soir, voire sur le Bas-Rhin tout court si léger décalage sud.

 

Le modèle suivant est très en phase avec ce qu'il se passe actuellement sur l'est et le nord-est:

 

cosmod2-1-2-0_lkw9.png 

 

Bonne gestion des paquets pluvieux sur le centre-Est, de l'activité préalable qui commence à s'organiser au nord depuis le bassin parisien jusqu'au sud-ouest de l'Allemagne.

Ca devrait selon le modèle s'activer sérieusement sur le Bas-Rhin en première moitié d'après-midi, mais plus au sud, les jeux sont faits à mon avis.

Et quand on voit l'état du ciel, de toute façon, il n'y a plus grand doute: c'est couvert depuis ce matin, et les éventuelles éclaircies qui reviendront par le sud en fin d'après-midi/début de soirée ne permettront plus à la masse d'air de regagner son énergie.

On va dire que le nord de l'Alsace, de la Lorraine et les Ardennes sont les mieux placées pour récolter quelque chose dans les heures qui viennent.

Mais clairement, c'est le sud de l'Allemagne qui va "s'amuser".

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Franche-Comté :

 

Une dégradation assez généralisé devrait balayer la région du Sud vers le Nord.

D'intensitée modéré localement fort sous certains noyaux.

 

À l'avant le vent devrait se lever et souffler à 70km/h par endroit, suivi de pluie intense et avec localement un risque de grêle.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il semblerait qu'après une semaine plus calme et plus stable désormais, on puisse repartir sur des bases à nouveau plus agitées ensuite :

 

graphe_ens3_ttd8.gif  graphe_ens5_csn0.gif

 

Réapparition de signaux quotidiens de précipitations à partir du week-end prochain, le tout couplé à un retour de conditions instables, comme le montre le bas du graphique de droite.

Les synoptiques à venir, bien qu'encore souvent de type marais barométrique, devraient quand même s'avérer plus anticycloniques que dernièrement. On ne parlera donc pas encore du retour quotidien des orages, ce serait prématuré ( pour les plaines en tout cas).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pourtant j'ai regardé GFS ce matin pour le LT, et ce que j'ai vu c'est l'arrivée de l'anti sur l'Europe donc un peu en contradiction avec un temps agité. Peut être que GFS est isolé ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 14 minutes, du 25 a dit :

Pourtant j'ai regardé GFS ce matin pour le LT, et ce que j'ai vu c'est l'arrivée de l'anti sur l'Europe donc un peu en contradiction avec un temps agité. Peut être que GFS est isolé ?

Pour le moment, c'est un peu du 50/50 pour le MT / LT

La tendance majoritaire du jour est bien un retour au calme progressif allant vers un temps calme, sec et ensoleillée à l'horizon de la semaine prochaine mais, un doute persiste tout de même concernant cette GF qui est modélisées par les modèles ténors mais sur des trajectoires différentes.

Soit l'AA étend son influence comme chez GFS soit on repars pour un tour de temps agité.

Les courbes de pressions sont quand à elles assez éloquentes pour mettre en évidence cette incertitude.

en image :

 

ECM1-120.gif

gfs-0-156.png

graphe4_1000_572_310___.gif

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Super j'avais regarder le scénario le plus pessimiste (GFs) sinon on est partie possiblement sur un temps sec et chaud potentiellement durable.

En attendant ce temps calme va faire du bien.

Modifié par du 25

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
Il y a 20 heures, du 25 a dit :

Super j'avais regarder le scénario le plus pessimiste (GFs) sinon on est partie possiblement sur un temps sec et chaud potentiellement durable.

En attendant ce temps calme va faire du bien.

 

Oui, ça penche peu à peu de l'autre côté de la balance.

Que ce soit Ec, GFS ou GME, les cumuls de pluie entrevus sur les 10 prochains jours n'auront plus rien à voir avec ce que l'on a connu ces dernières semaines.

Il pourrait effectivement tomber autant sur ce laps de temps que pendant 15 ou 20 minutes de l'une des nombreuses averses tropicales qui ont concerné récemment le nord-est ( 10/20mm selon les secteurs).

Changement radical si il se confirme.

Un ensembliste américain pour la plaine d'Alsace (et extrapolable au reste du nord-est)

 

graphe_ens3_zyo0.gif

 

Températures passagèrement sous les normes en altitude aujourd'hui et demain, rien d'exceptionnel, puis rapidement au-dessus en seconde moitié de semaine ( rien de spécial là non plus). Evolution apparemment plutôt fiable ensuite, majoritairement dans les clous.

Un intervalle estival agréable en vue?

Côté précipitations les scénarios à instabilité encore récemment proposés deviennent très rares, et la moyenne semble promettre le retour d'un temps effectivement durablement sec.

Un petit pic encore néanmoins, ce week-end, qui ne fait cependant pas encore tout à fait l'unanimité dans son déroulement, son timing, et son intensité.

Il résulterait quoiqu'il en soit de la synoptique suivante, déjà cernée dans les grandes lignes:

 

gfs-0-90_udd8.png

 

Synoptique qui montre l'approche par le nord-ouest d'un talweg plus ou moins en voie d'isolement ensuite ( à confirmer)

Pivotement du flux au sud-ouest à l'avant, mais aucun appel d'air subtropical. L'instabilité resterait donc très en retrait, pour ne pas dire absente, et la perturbation associée au talweg ne présenterait dès lors pas de sévérité particulière ( quelques heures de pluie faible à modérée sur le nord-est, réparties entre samedi seconde moitié de journée et dimanche).

Une fois ce petit intervalle dépressionnaire passé, on attribuera au reste de la semaine une synoptique que l'on qualifiera d'océanique plutôt anticyclonique ( plutôt sec, mais pas trop  chaud)

Modifié par Fil67
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Interruption provisoire du schéma en place depuis la mi-mai, ou confirmation sans grande transition d'une nouvelle synoptique  pour le début d'été?

 

graphe_ens3_pal0.gif

 

Ca "frétille" très gentiment  niveau flotte au-delà des 5/6 jours, associé à une reprise possible d'un environnement partiellement instable ( EC comme GFS), mais ça ne convainc pas la moyenne pour le moment: de manière pas si surprenante que ça, le temps très majoritairement sec pourrait durer désormais, ce qui serait alors une rupture totale avec le déroulement des choses depuis un peu plus d'un mois.

On va surveiller l'évolution de ces 2/3 prochaines semaines. Elle pourrait conditionner la suite de l'été, si l'on suit la nouvelle "logique" de fonctionnement de l'atmosphère.

 

En attendant, mis à part une petite faiblesse ce week-end, avec une petite dégradation légèrement instable qui démarrera samedi et s'achèvera dimanche ( concernant plutôt l'est du nord-est), le beau temps devrait être de la partie la plupart du temps la semaine prochaine, avec des températures progressivement en hausse, les maximas franchissant les 25°C probablement à partir de mardi, pour finir par aller taquiner localement les 30°C en seconde moitié de semaine, à voir pour combien de temps.

On a ensuite une rupture à partir du 21 juin ( ensembliste américain et européen dans une moindre mesure): les scénarios divergent ultérieurement, la moyenne baisse cependant assez clairement chez l'américain, même si certains membres continuent sur leur lancée dans la fourchette haute des 10/15°C à 850hPa).

Le retrait de la dorsale anticyclonique sur l'Atlantique devrait être la cause du rafraîchissement "moyen"  ( ensembliste américain):

 

gens-0-1-150_fqi7.png

 

Cela permettrait à un flux de nord-ouest de ramener de l'air océanique un peu plus frais, mais avec une dominante anticyclonique, le temps resterait toujours plutôt sec.

 

L'ensembliste européen tente lui aussi une évolution dans ce sens, même si le processus est moins franc, et un peu plus tardif ( ce qui correspond du coup plus ou moins à la synoptique générale des scénarios américains qui persistent malgré tout dans la chaleur après le 21)

 

EDM1-168.GIF?00

 

L'été arrive donc pour de bon passé le week-end ( bien que déjà là par les températures depuis un certain temps), à voir si il s'installe.

 

  • J'aime 2
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les divergences ne sont plus aussi grandes entre américain et européen concernant l'évolution en milieu de semaine prochaine.

GFS persiste encore majoritairement dans son scénario favori jusque là, à savoir le recul des hautes pressions à partir du 21, suffisant pour permettre à un talweg de circuler d'ouest en est sur la moitié nord de l'Europe, et influençant au passage l'évolution de la météo chez nous ( rafraîchissement sensible),  et EC commence aussi à sentir une "soufflante" perturbée nous effleurant les oreilles, aboutissant là aussi à une chute modérée du mercure en altitude.

 

Illustration avec la moyenne ensembliste  entre mercredi et vendredi prochain, au moment de la possible transition ( à gauche ensembliste américain de 6h, à droite ensembliste européen de minuit)

 

tempresult_vbn7.gif    tempresult_gbw7.gif

 

Comme dit le déroulement n'est pas totalement différent chez les deux modèles, l'européen à droite reste cependant un peu plus anticyclonique.

 

GFS nous simule une transition potentiellement instable mercredi et jeudi:

 

1529155270.gif   1529155317.gif

 

On retrouve d'ores et déjà ce pic instable sur les 4 derniers ensemblistes de l'américain  ( Strasbourg):

 

graphe_ens5_zir7.gif

 

Quelques scénarios vraiment isolés vers le haut les 20/21 juin prochains ( on n'en tiendra pas compte à ce stade), mais la moyenne des valeurs d'énergie convective disponible ( courbes du bas) est légèrement plus élevée pour ces 2 dates ( tout comme l'est également celle des valeurs de température potentielle à 1500m dans les courbes du haut).

Bref, retour de l'énergie et de l'instabilité en milieu de semaine prochaine selon l'américain.

Bon après, on le voit sur le graph surtout aux courbes de ThetaE/850hPa, c'est le foutoir.

Mais intéressons-nous de plus près à ces 2 journées des 20/21 juin.

En commençant par le contexte synoptique prévu ( cartes du déterministe en cours).

Pour le 20:

 

gfs-0-102_fes8.png

 

Avec un pivotement des vents au sud-est en basse couche sur le flanc occidental des hautes pressions de surface centrées vers la frontière Allemagne/Pologne, on va assister à une humidification par le bas, en basse troposphère ( air de provenance méditerranéenne).

La masse d'air va prendre quelques degrés par rapport aux jours précédents, du coup, chaleur et humidité accrue en basse couche vont permettre aux valeurs de CAPE de grimper en flèche.

Ce sera cependant encore fortement anticyclonique en altitude, avec une inversion/couvercle vers 1500/2000m, que ce soit au niveau de la température, ou de l'humidité, comme le montre bien la prévi de sondage ci-dessous, pour mercredi après-midi:

 

sondagegfs_578_311_102_1_1529156073.png

 

Probablement aucune conversion de l'instabilité, en raison d'un environnement encore défavorable. Même les reliefs devraient peiner à générer autre chose que quelques cumulus de beau temps.

 

Il en serait autrement par contre jeudi:

 

gfs-0-132_bvb9.png

 

Avec le passage à proximité du nord-est du coude cyclonique associé au système dépressionnaire scandinave.

La dynamique d'altitude circulerait essentiellement sur l'Allemagne cependant, selon cette sortie, mais un vigoureux front froid allant en fin de journée de la Finlande à la Bretagne en passant par la Baltique, l'Allemagne et le nord de la France devrait pouvoir délivrer une impulsion supplémentaire et forcer l'air chaud et instable préfrontal à se soulever à l'avant.

Par manque d'humidité, l'activité deviendra sporadique, localisée, faible puis inexistante au sud de la France, où les géopotentiels resteront très élevés et de manière inchangée, mais il n'est pas impossible que ça puisse prendre localement sur le front froid au-dessus du nord-est.

Ce sera peut-être l'occasion d'observer quelques cellules plutôt isolées dans un environnement "propre", mais pouvant se montrer vigoureuses compte tenu de la synoptique ( CAPE élevée, dynamique faible/moyenne, grosse instabilité)

 

A confirmer d'ici là, il ne s'agit ici que de la seule vision américaine actuelle, je le rappelle.

L'européen simule quand même une évolution orageuse aussi pour jeudi, mais dans un contexte  plus "mou" que celui que propose l'américain ( manque de dynamisme, cisaillement nul, conditions un peu plus anticycloniques on l'a vu sur les cartes d'ensembliste tout en haut). Seules l'instabilité et l'énergie pourraient permettre de conclure à des cellules parfois fortes localement.

 

 

  • J'aime 4
  • Merci 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Des orages quasi quotidiens jusqu'au 10/11juin, depuis déjà une semaine plus rien, et si la dégradation de jeudi prochain ne prend pas ( le risque est grand avec de l'air frais s'infiltrant en basse couche sous conditions peut-être trop anticycloniques), on pourrait bien boucler juin sans la moindre nouvelle activité orageuse, aussi incongru que cela puisse paraître !

De fait le changement radical se confirme de plus en plus, on change totalement de circulation et de synoptique désormais, avec des hautes pressions qui en moyenne vont venir s'installer sur l'ouest et le nord-ouest de l'Europe, limitant ou empêchant les apports d'air chaud par le sud-ouest, mais permettant surtout le maintien d'un temps sec très peu instable.

Le répit sera le bienvenu, mais j'espère qu'on reverra les orages en juillet quand même!

  • J'aime 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui je pense pas que on va revoir des orages avant le mois de Juillet la synoptique entrevu n'y est pas favorable.

  • J'aime 1
  • Surprise 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je me demande si l'évolution attendue jeudi ne sera finalement pas un bis repetita de ce qui s'est passé aujourd'hui, à savoir un passage dépressionnaire marginal en altitude, dans un contexte de hauts géopotentiels, et sous couvert de hautes pressions en surface, le tout couplé à un timing  pas forcément favorable pour exacerber la masse d'air présente sur place.

Le front froid qui a traversé le nord-est aujourd'hui n'a pas apporté la moindre activité, tandis qu'il génère quand même en ce moment-même et en préfrontal une petite activité instable sur le sud-est de l'Allemagne, où un peu d'énergie a pu s'accumuler.

 

Il devrait en être de même jeudi prochain, avec une synoptique sensiblement identique, pour ce qui est des bases du moins. Ainsi, pour aujourd'hui à gauche, et pour jeudi à droite selon Arpège:

 

arpegeeur-0-18_tij1.png      arpegeeur-0-102_dnt3.png

 

Dans les deux cas, même si le nord-est est le secteur de France où les conditions seraient les moins anticycloniques, le talweg circulant sur le rebord nord-est des hautes pressions atlantiques se heurte au mur de hauts géopotentiels présents sur le pays.

La dynamique sera plus marquée jeudi, mais avec des géopotentiels plus élevés qu'aujourd'hui encore.

Et dans les deux cas, on note une poussée anticyclonique de surface en direction du nord de la France, qui contribuera à tempérer l'activité dépressionnaire.

 

Concernant l'énergie convective disponible, on est là aussi sur un schéma similaire. Pour aujourd'hui à gauche, pour jeudi à droite:

 

arpegeeur-11-12_aqk4.png     arpegeeur-11-96_dxx1.png

 

AUjourd'hui comme pour jeudi prochain, les zones les plus propices à l'instabilité devraient se situer majoritairement à l'est et au sud-est du nord-est, les conditions anticycloniques en surface et en altitude sur le nord de la France, avec un  flux plutôt sec d'origine atlantique en basse couche ne permettant pas aux indices d'instabilité de s'envoler.

 

Du coup, ça devrait déclencher à l'approche du front froid du Massif Central au Jura et de là sur tout l'arc alpin, avec un nord-est en marge de cette dégradation.

L'analyse des cartes de prévi de vents moyens en basse couche pour jeudi en dit déjà long  ( toujours Arpège):

 

arpege-8-96-0_tlq4.png

 

Ca aura déjà pivoté NW en milieu de journée, avant même que l'instabilité puisse vraiment s'exprimer.

A la mode des plus beaux flops des saisons précédentes dès lors qu'un peu de dynamique entrait en jeu, le spectre de la transition sèche et calme entre une journée de forte chaleur  (mercredi, voire jeudi) et une journée fraîche ( vendredi) se rapproche un peu plus ce soir.

A affiner d'ici là quand même, on est sur du J+4/5

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.