Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

R Le Zoute

Prévisions pour le Nord-Est - Juillet 2018

Recommended Posts

Posted

Location : Strasbourg-centre (soir&WE) / Gresswiller (jours ouvrés)
il y a 49 minutes, Simon67 a dit :

 

Au contraire je trouve que ce matin la durée du pic de chaleur et raccourcie sur nos modèles avec dès la nuit de vendredi à samedi un dégradation probable par l'ouest, c'est en tout cas la vision de gfs et cep  ce matin. 

Je ne sais pas si on peut dire que la durée du pic de chaleur est raccourcie si 24/48h après on est revenu au même niveau et pour un long moment. Ca serait plutôt un petit phénomène dans le cadre d'un long épisode chaud.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Ringendorf (67) Alsace (220m)
il y a 27 minutes, RomainD a dit :

Je ne sais pas si on peut dire que la durée du pic de chaleur est raccourcie si 24/48h après on est revenu au même niveau et pour un long moment. Ca serait plutôt un petit phénomène dans le cadre d'un long épisode chaud.

 

En effet mais je pensais surtout pour le risque caniculaire et donc au vue des modèles sur la durée c'est un peut juste si effectivement il y a cette petite dégradation samedi :) 

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Bust, Alsace Bossue dpt 67 (alt 310m)

32-33°C de Tx pendant plusieurs jours, c'est très chaud, et certains oragnismes risquent de le sentir passer.

Alors s'il ne fait pas plus de 35°C, quoique le four auto alimenté de la plaine alsacienne permettra peut être cela, je ne sais pas si les organismes humains normallement constitués percevront une grande différence?

Après pour les stats, c'est effectivement autre chose.

En tout cas, même si pour l'instant on n'a pas encore connu de très fortes chaleurs, cela fait mainteant plusieurs mois que l'on est bien au dessus des normes en terme de T° moyennes.

Malgré ces excés, et surtout par rapport au fait que les Tx n'explosent pas tout pour l'heure, je trouve cette période agréable, le soleil est là, et ça c'est bon, et ça fait du bien.

  • J'aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Massif du Hohneck, 1220m

On va y aller par étapes:

 

- mardi/mercredi/jeudi, sans doute vendredi aussi, sous dorsale anticyclonique.

LE couvercle n'est pas super bien vissé, des cumulus de chaleur pourront se former sur les reliefs en journée, plus localement en plaine, trahissant l'instabilité de fond. Il y a un petit risque très localisé pour une "aversette" ici ou là, un petit orage, essentiellement pour la journée de mercredi, plutôt sur le relief, mais on va dire que dans 90% des cas au moins, le temps restera sec sur ces 4 journées.

16/17°c à 1500m, vitesse de croisière pour cette première tranche, avec des options sur des max à 35°c par endroits à partir de mercredi ou jeudi.

 

- vendredi toute fin de journée/samedi: approche et passage à contre-coeur d'un talweg, puisque son axe ne passera en principe pas l'Allemagne totalement, le processus de rétractation vers le NW l'emportant sur la progression vers l'est .

Cela entraînera sans doute une fièvre notable vendredi après-midi, avec un renforcement de l'advection chaude sur le nord-est en flux de SSW à l'avant du talweg, direction 18/19°C à 1500m en journée ( barre des 35°c à coup sûr dans beaucoup d'endroits, car le soleil devrait continuer à briller la plupart du temps). On touchera même furtivement aux 20°c durant la nuit de samedi.

Samedi durant la journée, le temps va provisoirement se gâter par l'ouest. Probable évolution orageuse , intensité à définir en fonction du timing et de la synoptique surtout. Rafraîchissement passager à la clef, peut-être pour la nuit de dimanche déjà, à voir, auquel cas il faudra ouvrir en grand tout ce qui peut être ouvrir en grand.

 

-dimanche/lundi/mardi: le nord-est ( comme le reste du pays), renoue déjà avec la chaleur, sous l'axe d'une nouvelle dorsale se soulevant par le sud.

Retour du temps sec dimanche, après peut-être quelques dernières précipitations résiduelles en fin de nuit/tout début de matinée, se décalant vers l'Allemagne, ambiance plus "respirable" avec, provisoirement, plus que 12/13°c à 1500m, soit des maximas pouvant passer sous la barre des 30°C. Le creux sera bref, le retour de l'iso 15/850hPa est prévu avant la fin de journée, mais ne devrait plus réellement influencer nos maximas.

Début de semaine placé sous le signe du soleil et de la chaleur ensuite, avec le rétablissement des 16/17°C à 1500m ( possibilités orographiques à confirmer, mais elles sont faibles a priori)

A voir si l'Atlantique va nous balancer un nouveau talweg "chair à canon"  en milieu de semaine, avec alors une évolution possiblement similaire à celle de samedi.

 

Globalement, vu la persistance de la synoptique générale, on reste dans une situation hyper propice à la survenue d'une canicule de gros calibre ( plutôt en terme de Tmax, pas au sens strict avec seuils et durée précisément définis):  des évolutions fines, peu visibles pour le moment ( un talweg poussant vainement plus au sud que les autres), peuvent très bien conduire ponctuellement à des advections brûlantes dans un environnement déjà surchauffé ( à l'image d'une simple vague qui déferle facilement bien plus loin en période de marée haute).

La plupart des scénarios restent de fait pour le moment sagement dans la fourchette 15-20°c/850hPa, car on n'a pas d'intervention des hautes pressions subtropicales. A voir si un talweg tonitruant avec une grosse advection bouillante passagère viendra clore cette vague de chaleur et calmer plus ou moins définitivement les ardeurs du ciel, ou si on ne va pas basculer peu à peu dans un bouillon anticyclonique à consonance de plus en plus subtropicale, ce qui serait l'autre apothéose possible à cette vague de chaleur.

  • J'aime 3
  • Merci 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Strasbourg-centre (soir&WE) / Gresswiller (jours ouvrés)

Pour illustrer le propos de@Fil67,  le brutos du matin est éloquent

 

15° ou plus à 850 hPa pendant une douzaine de jours minimum...

graphe9_1000___7.76751_48.5794_Strasbour

Edited by RomainD
  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Hoffen France

Surtout que le mois ( fin juillet ) et début d’août 2003 a chaud a sont petit derrière..  et au vue des carte actuellement sa risque de faire un Bis 2003 voir un poils plus fort pour 2018 si on regarde sur  tout les mois depuis juin... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Strasbourg (67)

C'est pas trop l'épisode à court terme qui est inquiétant. Il fera très chaud certes avec des 35°C qui seront approchés sans trop de difficultés dans le sillon mosellan et la plaine alsacienne mais c'est plus sur le TLT. J'ai bien peur qu'on ait l'entrée avant le plat de résistance début août.

 

On voit des signaux de vague de chaleur, avec une poussée subsaharienne englobant dans un premier temps la péninsule ibérique puis touchant la France, dans une certaine proportion à définir.

Exemple avec ce diagramme pris dans le nord de l'Espagne :

 

graphe_ens3_wyz9.gif

 

On grimpe d'un cran avec du 24°C à 1500m début août ... CEP et GEM sont dans la même veine, avec des HP cantonnés également sur le bloc Scandinave. On a un écart-type relativement acceptable, signe que hormis une activité plus prononcé que prévu sur l'Atlantique, le risque d'une masse d'air brulante issue du nord africain est important.

A suivre dans quelle proportion la France sera touchée, mais le risque est là.

 

J'espère que vous avez bien aérer ce WE, car on voit déjà des Tn de 21°C pour les prochains jours sur AROME ...

  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Strasbourg-centre (soir&WE) / Gresswiller (jours ouvrés)

Brutos du matin

 

Toujours une petite faiblesse pour ce WE 

Et on surveillera le DET GFS qui devient fou pour la semaine prochaine. Mais il est pour l'heure encore isolé et CEP DET ressemble également plus à la moyenne de GEFS.

graphe9_1000___7.76751_48.5794_Strasbour

  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Massif du Hohneck, 1220m
il y a 13 minutes, RomainD a dit :

Brutos du matin

 

Toujours une petite faiblesse pour ce WE 

Et on surveillera le DET GFS qui devient fou pour la semaine prochaine. Mais il est pour l'heure encore isolé et CEP DET ressemble également plus à la moyenne de GEFS.

 

 

Pas si fou que ça le déterministe de GFS. On dirait que quelque chose le taraude quand même...:

 

graphe3_1000___7.76751_48.5794_Strasbourg.gif   graphe3_1000___7.76751_48.5794_Strasbourg.gif

 

Sans oublier qu'il a visiblement et sciemment "su" se placer au-dessus de son ensembliste à plusieurs occasions avant le début de la vague de chaleur en cours.

Mais tant qu'EC ne voit effectivement pas grand chose, comme tu le dis, on peut encore considérer les envolées du déterministe américain comme plutôt hypothétiques.

Ca s'inscrirait d'autant plus dans le déroulement des dernières semaines/mois, avec une chaleur de fond quasi constante, et de rares ou brefs pics .

 

Ceci dit, d'un point de vue purement synoptique, son scénario avec jonction des hautes pressions nord africaines et nord européennes tient aussi la route. Il n'avait pas encore eu lieu cet été, c'est vrai, mais force est aussi de constater qu'on bascule progressivement dans une synoptique différente de celle des semaines passées, avec une Europe continentale qui se fait de plus en plus dominer par les hautes pressions, et qui se libère de plus en plus des grains de sable gênants qu'étaient les nombreux cut-offs plus ou moins vigoureux qui garnissaient encore souvent les cartes en juin/juillet.

 

Enfin, n'oublions pas qu'en temps de période anticycloniques, la prévision est beaucoup moins hasardeuse. Si advection brûlante il devait y avoir dans le cas de figure proposé par l'américain déterministe, elle serait le fait d'une avancée supplémentaire des hauts géopotentiels vers le nord, et non pas de l'approche d'un talweg faisant office de pompe à chaleur locale. Personnellement, je pense qu'un déterministe, dans ce contexte déjà moins hasardeux de hautes pressions à grande échelle, peut éventuellement déjà commencer à pressentir des choses que les scénarios de l'ensembliste cernent peut-être moins bien du fait de leur résolution moins poussée sur ce type de calcul.

 

 

 

 

  • J'aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Bust, Alsace Bossue dpt 67 (alt 310m)

Canicule à  l'horizon?

En tout cas comme dit plus haut, ça sent de plus en plus la vague de chaleur durable.

Assez fou certaines projections tout de même, on verra bien ce qu'il en restera, mais j'ai ma petite idée sur la question :rolleyes:

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Massif du Hohneck, 1220m
il y a 9 minutes, trugll a dit :

Canicule à  l'horizon?

En tout cas comme dit plus haut, ça sent de plus en plus la vague de chaleur durable.

Assez fou certaines projections tout de même, on verra bien ce qu'il en restera, mais j'ai ma petite idée sur la question :rolleyes:

 

SI on bascule pour de bon dans le cordon anticyclonique subtropical, il en restera au moins autant que ce que tu penses, et les rares talwegs encore en mesure de chatouiller éventuellement les hautes pressions ne seront plus qu'un prétexte pour exacerber encore les appels d'air chaud.

C'est en tout cas un schéma, dont on pourrait, une fois installés dedans, avoir beaucoup de mal à sortir. Deux issues:

- le changement radical de synoptique, en d'autres termes passer d'un blocage extrême à l'autre, mais ça, on sait que ça peut prendre un sacré bout de temps

- le retour du flux d'ouest par le nord, et ça, ça mettra un certain temps aussi.

Aout viendra très probablement compléter la série des mois à grosses anomalies positives, et 2018 sera proclamée un peu plus tard année la plus chaude sur le pays, comme tous les 12 mois ou presque ;)

  • J'aime 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Saint-Nabor (67) - 312 m au pied du mont Ste-Odile
Il y a 5 heures, trugll a dit :

Canicule à  l'horizon?

 

Ah parce que ça n'a pas encore commencé ?

  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Massif du Hohneck, 1220m

PEtit point sur l'évolution instable du week-end qui vient, après les averses et orages de ce mercredi qui auront localement apporté un arrosage conséquent ( pour ce qui est du remplissage des pluviomètres en tout cas).

Auparavant RAS pour les journées de jeudi/vendredi, sous l'axe de la dorsale anticyclonique. Un peu de convection résiduelle à la rigueur sur les reliefs, mais les prévisions de radiosondage sont trop sèches et l'environnement simplement défavorable pour autre chose que quelques cumulus de chaleur ( d'ailleurs plutôt probables jeudi, moins vendredi):

 

sondagearome_551_314_24_1_1_1532540827.png   sondagearome_539_309_42_1_1_1532540905.png

 

Vendredi, configuration générale, car on sera à la veille d'un changement passager:

 

180725080207997732.gif

 

Puissant cut-off au NW des Iles britanniques, parvenant à couper provisoirement l'herbe sous le pied de la dorsale ouest-européenne.

A la mi-journée, le nord-est sera encore placé sous son influence cependant, avec la poursuite d'un temps sec, très ensoleillé et très chaud ( jusqu'à 18°c à 1500m), les zones principales de dynamisme d'altitude abordant tout juste la façade ouest, générant à l'avant une perturbation orageuse sur une bande centrale du pays, allant du sud au nord, mais présentant plus d'activité vers le nord.

Peut-être quelques nuages résiduels de cette activité diurne sur le nord-est ( ouest du secteur notamment) en cours de nuit de samedi, mais cette première offensive sera vouée à l'échec de toute façon, surtout sur l'est du nord-est, le premier soutien dynamique abdiquant totalement en se heurtant à la dorsale.

 

Une seconde anomalie, plus déterminée, rentrera par les côtes de la Manche samedi début de journée, et, bien que pivotant sur elle-même, prise dans la circulation du vaste cut-off atlantique, elle parviendra à faire preuve de suffisamment de conviction pour concerner partiellement le nord-est, qui sera soumis à son tour à la dégradation instable.

Trop tôt pour prendre au pied de la lettre de tels détails, mais force est de constater que côté timing et synchro, ça pourrait pécher pour qui attend une bonne dégradation orageuse: on pourrait sortir de la nuit de samedi avec déjà des nuages résiduels/parasites/préfrontaux, ce que vous voudrez, aptes à contrarier durant la matinée l'accumulation d'énergie.

LE fait est que des précipitations assez anecdotiques pourraient concerner l'est du nord-est le matin déjà, le tout pouvant prendre un caractère plus orageux en cours de journée, en allant vers l'est. D'ici à ce que ce soit seulement nos voisins allemands qui puissent profiter d'une amorce de dégradation orageuse, il n'y a qu'un pas.

On notera aussi, et ce sera le facteur déterminant de l'évolution pour cette journée, que si le talweg secondaire de ce samedi a la mauvaise idée de se rétracter un trop petit peu vers le nord, la dégradation nous passera majoritairement sous le nez ( on serait trop au sud pour bénéficier de l'apport d'une humidité suffisante).

Possibilité renforcée par le fait que l'air provisoirement plus frais ne s'infiltrera qu'en basse couche.

A préciser tout ça.

Dimanche, on oublie tout, déjà. Retour du soleil, 15/16°C à 1500m au fil des heures, on pensait pouvoir souffler une journée, mais ça ne sera vraisemblablement pas le cas: après la chaleur très lourde de samedi, pas forcément arrosée au final, place sans doute de nouveau aux 30°C pour dimanche.

 

Un autre talweg viendra se casser les dents contre la dorsale de manière similaire mardi, on verra ça plus en détail plus tard.

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Bitschwiller-lès-thann (370m)
Il y a 2 heures, Fil67 a dit :

PEtit point sur l'évolution instable du week-end qui vient, après les averses et orages de ce mercredi qui auront localement apporté un arrosage conséquent ( pour ce qui est du remplissage des pluviomètres en tout cas).

Auparavant RAS pour les journées de jeudi/vendredi, sous l'axe de la dorsale anticyclonique. Un peu de convection résiduelle à la rigueur sur les reliefs, mais les prévisions de radiosondage sont trop sèches et l'environnement simplement défavorable pour autre chose que quelques cumulus de chaleur ( d'ailleurs plutôt probables jeudi, moins vendredi):

 

sondagearome_551_314_24_1_1_1532540827.png   sondagearome_539_309_42_1_1_1532540905.png

 

Vendredi, configuration générale, car on sera à la veille d'un changement passager:

 

180725080207997732.gif

 

Puissant cut-off au NW des Iles britanniques, parvenant à couper provisoirement l'herbe sous le pied de la dorsale ouest-européenne.

A la mi-journée, le nord-est sera encore placé sous son influence cependant, avec la poursuite d'un temps sec, très ensoleillé et très chaud ( jusqu'à 18°c à 1500m), les zones principales de dynamisme d'altitude abordant tout juste la façade ouest, générant à l'avant une perturbation orageuse sur une bande centrale du pays, allant du sud au nord, mais présentant plus d'activité vers le nord.

Peut-être quelques nuages résiduels de cette activité diurne sur le nord-est ( ouest du secteur notamment) en cours de nuit de samedi, mais cette première offensive sera vouée à l'échec de toute façon, surtout sur l'est du nord-est, le premier soutien dynamique abdiquant totalement en se heurtant à la dorsale.

 

Une seconde anomalie, plus déterminée, rentrera par les côtes de la Manche samedi début de journée, et, bien que pivotant sur elle-même, prise dans la circulation du vaste cut-off atlantique, elle parviendra à faire preuve de suffisamment de conviction pour concerner partiellement le nord-est, qui sera soumis à son tour à la dégradation instable.

Trop tôt pour prendre au pied de la lettre de tels détails, mais force est de constater que côté timing et synchro, ça pourrait pécher pour qui attend une bonne dégradation orageuse: on pourrait sortir de la nuit de samedi avec déjà des nuages résiduels/parasites/préfrontaux, ce que vous voudrez, aptes à contrarier durant la matinée l'accumulation d'énergie.

LE fait est que des précipitations assez anecdotiques pourraient concerner l'est du nord-est le matin déjà, le tout pouvant prendre un caractère plus orageux en cours de journée, en allant vers l'est. D'ici à ce que ce soit seulement nos voisins allemands qui puissent profiter d'une amorce de dégradation orageuse, il n'y a qu'un pas.

On notera aussi, et ce sera le facteur déterminant de l'évolution pour cette journée, que si le talweg secondaire de ce samedi a la mauvaise idée de se rétracter un trop petit peu vers le nord, la dégradation nous passera majoritairement sous le nez ( on serait trop au sud pour bénéficier de l'apport d'une humidité suffisante).

Possibilité renforcée par le fait que l'air provisoirement plus frais ne s'infiltrera qu'en basse couche.

A préciser tout ça.

Dimanche, on oublie tout, déjà. Retour du soleil, 15/16°C à 1500m au fil des heures, on pensait pouvoir souffler une journée, mais ça ne sera vraisemblablement pas le cas: après la chaleur très lourde de samedi, pas forcément arrosée au final, place sans doute de nouveau aux 30°C pour dimanche.

 

Un autre talweg viendra se casser les dents contre la dorsale de manière similaire mardi, on verra ça plus en détail plus tard.

 

Très bon résumé Fil comme habitude. J'ajouterais juste que en l'état pour samedi des modèles comme Arpège ne réagissent pas des masses côté activité ce qui donne déjà une idée. On pourrait d'ores et déjà y trouver plusieurs explications comme le fait comme tu le disais que l’anomalie de tropopause se casse en avançant et se rétracte vers le Benelux. Autre points à voir c'est le vent qui pourrait pas mal brasser la masse d'air et qui couplés à des basses couches sèches nettement amputé le risque orageux. Bref voilà mon point de vue il ne faut pas y voir de pessimisme!  La suite quand elle ne propose toujours aucune porte de sortie, la chaleur sera au rendez-vous, seront nous au niveau d'une canicule trop pour le dire ! On peut probablement déjà dire sans trop se tromper que cet Eté 2018 aura été une nouvelle fois minable côté orages !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

Pourriez vous m'expliquer ce que vous entendez par mal brassé dans ce cas de figure?  J'avouerai que je suis windsurfer en quête d'une brise pour la zone de Brouwersdam en Zeelande pour samedi.

 

"Autre points à voir c'est le vent qui pourrait pas mal brasser la masse d'air et qui couplés à des basses couches sèches nettement amputé le risque orageux."

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Massif du Hohneck, 1220m

On ne se débarrassera probablement pas comme ça totalement de la forte chaleur, mais au moins brille ce matin une lueur d'espoir sur les ensemblistes, sous forme d'un abaissement global de leurs moyennes, mais aussi et surtout d'incertitudes plus grandes quant au déroulement possible la semaine prochaine: on pourrait finalement avoir autre chose que du 33/36°C à n'en plus finir, tout en restant cependant a minima dans le domaine de l'estival encore plus que respectable ( ou plus supportable suivant les préférences).

A voir si cette nouvelle tendance tient la route ou si on passe la marche-arrière ce soir.

Côté sécheresse par contre, pas vraiment d' amélioration notable ou durable. Les déficits vont sans doute continuer à se creuser.

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Massif du Hohneck, 1220m

De retour en plaine, coincé à l'intérieur de toute façon, alors on fait le point sur le week-end et on jette un oeil au-delà ;)

 

Le nord-est se situe aujourd'hui vendredi sous l'axe de la dorsale anticyclonique reliant l'Afrique du NOrd à la Scandinavie

 

gfs-0-6_zjr4.png

 

On aperçoit cependant une zone d'étranglement, entre le Centre-Est et l'ouest de l'Allemagne, causé par la présence de conditions dépressionnaires sur le sud-est et le centre de l'Europe d'une part, et sur l'Atlantique d'autre part. Les géopotentiels baissent par conséquent, au niveau de la zone d'étranglement, si bien que le temps se déstabilise à l'est, et à l'ouest, ce que confirme une carte d'activité orageuse actuelle:

 

180727024626489634.png

 

Côté masse d'air à 1500m aujourd'hui:

 

180727025129506407.gif

 

La France se situe pile poil dans l'axe de l'advection la plus chaude, avec des valeurs souvent comprises entre 18 et 20°C. L'extrême nord-est est légèrement en retrait de cette masse d'air bouillante, et une carte des températures au sol en ce milieu d'après-midi le confirme également:

 

180727025538102471.gif

 

( au passage, c'est le Bassin Parisien qui décroche la palme des températures les plus élevées à l'échelle européenne cet après-midi, il faut sinon aller en Algérie, en Egypte, en Syrie, en Turquie ou en Irak pour retrouver des valeurs égales et supérieures...)

 

Côté météo pour notre reste de journée de vendredi, pas de gros changement sur le nord-est.

La chaleur va lentement laisser place à la douceur en cours de nuit prochaine, une douceur qui aura du mal à se défaire parfois des quelques degrés qui nous sépareraient d'une nuit qualifiée de tropicale, car les nuages liés à l'approche du talweg atlantique et aux résidus pluvieux et orageux de ce vendredi après-midi plus à l'ouest viendront grandement limiter le rafraîchissement nocturne.

Influence dépressionnaire nocturne pour des prunes, car les précipitations devraient sagement rester à l'ouest du nord-est, le premier coup de boutoir du talweg atlantique étant, comme je l'avais dit dans un point précédente, voué à l'échec pour le nord-est.

 

Samedi.

On démarre la journée dans une grande douceur et sous des passages nuageux,  une sensation de lourdeur s'invitant au jeu à mesure que les éclaircies s'élargiront en cours de journée.

Un premier front froid anecdotique aura déjà traversé le secteur le matin, globalement inactif ( bon allez, quelques gouttes ici ou là, bien qu'Arpège soit très généreux sur les précipitations), simple effluve rafraîchi de l'activité orageuse de la veille sur le centre du pays, générant une première zone de convergence au sol, mais arrivant au pire moment de la journée sur le nord-est, et entrant dans un environnement encore bien trop sec en basses couches, et amenant de surcroît provisoirement de l'air très sec en altitude.

Un second lui emboîtera le pas en fin d'après-midi/soirée, soutenu cette fois par du dynamisme en altitude, et par une humidification temporaire des profils sur une bonne épaisseur.

La masse d'air aura eu le temps de se recharger en énergie sur l'est du nord-est aux heures chaudes, si bien que c'est plutôt à l'est d'une ligne ouest FrancheComté/Lorraine que l'on attend le plus d'activité instable.

On ne part pas sur une dégradation de fou, comme bien souvent ( comme presque toujours à vrai dire ces dernières années), avec un talweg déjà sur le retrait, on manque de quelque chose de généralisé ou d'une perturbation qui en impose, et même si les cellules convectives pourront être nombreuses, on restera sur du localisé ( petite échelle) .

Cela n'exclut pas ponctuellement des évolutions marquées, notamment en regard des précipitations ( 30/35mm d'eau précipitable en cours d'après-midi sur l'est du nord-est). Le flux de sud-ouest étant sensible en altitude, on devrait toutefois éviter les grosses accumulations stationnaires.

Un brin de cisaillement dans ce contexte momentanément dépressionnaire pourrait permettre parfois à l'une ou l'autre cellule de s'organiser plus correctement, augmentant alors et le risque de grêle et le risque de rafales à l'avant desdites cellules.

 

Côté températures, l'iso 15/850hPa traînera du côté du Rhin jusqu'en cours d'après-midi, il fera un peu moins chaud sur l'ouest du nord-est. L'ambiance pourrait donc être plus longuement bien désagréable et lourde sur l'est du nord-est, et à plus forte raison sur l'Alsace.

La bonne blague, c'est que justement sur l'extrême est, on serait en bout de course du front froid. A peine là en soirée, les géopotentiels remonteront déjà par le sud et les hautes pressions de surface feront déjà repivoter le flux au sud-ouest, ce qui limitera fortement l'efficacité du changement de masse d'air, surtout au sol. Pas certain qu'on puisse se débarrasser totalement de la sensation de lourdeur collante sur le fossé rhénan pour la nuit suivante, celle de dimanche. Il faudra donc compter sur les seuls et uniques averses et/ou orages pour rafraîchir localement correctement l'atmosphère juste avant la nuit.

 

Dimanche, tout est oublié. La dégradation orageuse et les précipitations je veux dire. Hautes pressions de surface et géopotentiels poursuivant leur hausse marqueront la journée. Retour/prolongation de la période chaude, avec un iso 15+/850hPa qui finira par recouvrir Franche-Comté, Alsace et Lorraine pour de bon en fin d'après-midi. Ca ne facilitera pas une journée de répit, puisque les maximas profiteront de l'aubaine pour déjà repartir à la hausse. Avec de nouveau 16/17°c à 1500m sur l'Alsace, on peut déjà envisager des pointes à 32/33°c localement. Bref, le front froid de samedi aura été d'enfer, réellement, puisqu'il fera sans doute parfois un peu plus chaud dimanche que samedi...

 

La suite?

La dégradation de mardi pourrait passer complètement aux oubliettes, elle n'était pas prévue bien méchante à la base, au moins aurait-elle pu apporter une chance de léger rafraîchissement passager, mais là, on n'en parlerait plus, tout simplement. A la place, sans grande surprise si ça se confirme, une entité autrement plus probable en ce moment, surtout une fois installée: la dorsale nord africaine, qui se redéploierait grassement en début de semaine, ramenant de nouveau les 17/18°c à 1500m, et les options à 33/35°C en plaine ( on attend toujours l'apothéose, le finale furioso, qui fera mal si il se confirmait à moment donné, vu d'où on part)

Pas de pessimisme déplacé cependant, certains des derniers runs de GFS envisageaient un recul de la très forte chaleur pour la semaine prochaine. D'autres runs, comme celui en cours, optent à l'inverse pour un maintien de conditions espagnoles ou italiennes, on n'en saura pas plus, car d'un run à l'autre, on a d'énormes variations dans les ensemblistes.

 

Les modèles se cherchent donc encore pour la semaine prochaine, ce qui confirme l'instabilité actuelle de GFS:  pour illustrer les possibilités diverses, on a GEM qui ramène enfin de l'air atlantique tempéré en flux d'ouest ( indice de fiabilité du canadien, on connaît malheureusement...), alors qu'EC propose un truc assez inédit: le flux d'ouest anticyclonique à la limite de la canicule ( toujours mieux que la canicule sous dorsale africaine de GFS ceci dit)

 

Seule constante absolue, la poursuite et l'amplification de la sécheresse ( à ce sujet, le département des Vosges vient de passer en situation de vigilance)

Edited by Fil67
  • J'aime 6

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Entre Colmar et Mulhouse, en limite nord de forêt de la Hardt, 215m

à la veille de ce qui semble être un petit changement de temps, à vos paris pour la plaine d'Alsace ! Transition sèche avec bourrasques de vent, basses couches sans humidité et voile d'altitude ou grosse instabilité orageuse ? Les mailles fines ont du mal à nous servir le menu...

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Strasbourg (67)

Tiens en regardant de plus près, c'est pas impossible qu'on assiste à un phénomène de heat burst cette nuit du côté de la Marne ou l'ouest lorrain. C'est à dire une montée très brutale de la température associée à de fortes rafales de vent.

On aura un peu d'instabilité à l'étage moyen, globalement les différentes couches de l'atmosphère sont secs sur le NE et on sort d'une période chaude, favorable à des inversions nocturnes en BC (RS pris vers Saint-Dizier) :

 

sondagearome_485_284_11_0_1_1532710655.p

 

On jettera un oeil sur les stations de Saint-Dizier, Troyes, Reims ... certaines conditions sont réunies pour observer ce phénomène, en plus d'une nuit bien chaude bien entendue.

  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Massif du Hohneck, 1220m
il y a une heure, KillBrice a dit :

à la veille de ce qui semble être un petit changement de temps, à vos paris pour la plaine d'Alsace ! Transition sèche avec bourrasques de vent, basses couches sans humidité et voile d'altitude ou grosse instabilité orageuse ? Les mailles fines ont du mal à nous servir le menu...

 

Y'en a pour qui ce sera très certainement ça de toute façon. Difficile d'envisager quelque chose de consistant à la base de toute façon, on récupèrera en fin de nuit et en matinée les miettes de l'activité orageuse d'aujourd'hui sur le centre, et on servira de pouponnière pour les orages de demain après-midi, qui finiront par s'exprimer plus librement chez nos voisins allemands.

SI en plus de n'avoir plus qu'une ou deux opportunités par mois, on joue de malchance sur ces rares occasions, on n'en sortira pas, la saison 2018 sera terminée bien plus vite qu'on ne le pense ;)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Buhl-lorraine, Moselle ( 260 m )
il y a 6 minutes, Fil67 a dit :

 

Y'en a pour qui ce sera très certainement ça de toute façon. Difficile d'envisager quelque chose de consistant à la base de toute façon, on récupèrera en fin de nuit et en matinée les miettes de l'activité orageuse d'aujourd'hui sur le centre, et on servira de pouponnière pour les orages de demain après-midi, qui finiront par s'exprimer plus librement chez nos voisins allemands.

SI en plus de n'avoir plus qu'une ou deux opportunités par mois, on joue de malchance sur ces rares occasions, on n'en sortira pas, la saison 2018 sera terminée bien plus vite qu'on ne le pense ;)

 

 

je pense comme toi, que la saison orageuse de 2018 est deja morte. On pourra tout de même surveiller la situation du milieu de semaine prochaine mais cette sècheresse des sols a deja fait des siennes, les orages n'aiment pas cette sècheresse

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Entre Colmar et Mulhouse, en limite nord de forêt de la Hardt, 215m

Les sols sont très secs dans le Nord Ouest et pourtant ça n'empêche pas de belles cellules de se développer sur le Bassin Parisien, la Normandie et les Hauts de France.

Notre problème demain sera lié à notre positionnement géographique une fois de plus. Trop loin pour profiter des orages d'aujourd'hui et trop en amont de ceux qui se développeront demain. Les fesses entre 2 chaises avec peut être un coup de bol comme vendredi dernier où ça poussait comme des champignons pile au centre du 68

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Massif du Hohneck, 1220m
il y a une heure, KillBrice a dit :

Les sols sont très secs dans le Nord Ouest et pourtant ça n'empêche pas de belles cellules de se développer sur le Bassin Parisien, la Normandie et les Hauts de France.

Notre problème demain sera lié à notre positionnement géographique une fois de plus. Trop loin pour profiter des orages d'aujourd'hui et trop en amont de ceux qui se développeront demain. Les fesses entre 2 chaises avec peut être un coup de bol comme vendredi dernier où ça poussait comme des champignons pile au centre du 68

 

Des sols bien humides apportent un peu d'eau au moulin des orages quand même, mais il faut une roue ensuite pour que l'eau puisse faire du courant, c'est la synoptique/dynamique.

Si les premiers font effectivement défaut sur une bonne moitié nord de la France, à de rares exceptions près, la seconde est bel et bien présente en ce moment:

 

03_27.gif

 

Le nord-ouest et le centre du pays à l'avant d'un superbe talweg qui vient s'enfoncer vaillamment au large de la Bretagne, et sous l'influence de belles anomalies en altitude qui forcent la masse d'air à se soulever.

 

Pour nous demain, le coude restera bien incisif, mais en s'axant E/O, il se retirera déjà vers les Iles britanniques sans rentrer plus dans les terres.

 

18_27.gif

 

Le flux deviendra certes plus cyclonique sur le nord-est, les géopotentiels baisseront un peu, la dorsale s'éloignant vers l'Europe centrale, mais  le dynamisme ne nous visera pas spécialement, si bien que c'est plutôt le côté simplement thermique ( réchauffement diurne en basses couches, passage d'air momentanément plus frais à haute altitude) qui mettra le "feu" (...) aux poudres en déstabilisant la masse d'air.

Ca va se jouer à 3 poils de c.l cette affaire ( pour l'extrême est): certaines mailles fines ne voient la réactivation diurne que sur l'est lorrain/Alsace, voire même un peu plus à l'est encore.

 

  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Massif du Hohneck, 1220m

Le possible orgasme synoptique des 10 prochains jours ;):

 

180729080551668664.gif

 

Si si, il est déjà là sur notre carte atlantico-européenne, et c'est la dépression la plus occidentale au SW de l'Islande. N'allons pas nous imaginer des trucs cependant, on va voir pourquoi dans très peu de temps.

D'ici là, maintien du flux de SW anticyclonique sur le nord-est, avec des géopotentiels qui vont sensiblement remonter par le sud. Pour le plus grand bonheur de la majorité d'entre nous, un soupçon d'alimentation atlantique résiduelle, dans cet environnement de géopotentiels très élevés, permettra de "tempérer" quelque peu une masse d'air très chaude à la base.

D'aucuns auraient bien pris du 30°C à 1500m, comme ce qui attend la péninsule ibérique par moments en début de semaine,  avec au sol les 48/49 de max qui accompagneront parfois cette masse d'air, mais non, on restera sagement sur du 16/17°C  avec de temps en temps un pic ou deux à 18°C. Ca bloquera les maxi à 32/33°C aujourd'hui, et jusqu'à 35/36°c localement lundi et mardi.

 

En parlant de mardi, revenons en à la synoptique. Carte pour mardi minuit:

 

180729081619272804.gif

 

NOtre dépression islandaise part au combat, déterminée à montrer de quel bois elle se chauffe ;) Pilotée par le centre dépressionnaire principal qui lui reste bien sagement au large de l'Ecosse, la voilà qui entre temps sera descendue vers le sud, abordant la Bretagne dans la nuit de mardi, sous forme d'une belle ondulation resserrée à 5km d'altitude ( elle se sera réouverte cependant, on ne parlera plus à proprement parler de dépression, mais d'un simple talweg très localisé et très actif).

Elle part au combat et se rendra compte de l'ineptie de la chose, son adversaire étant l'indétrônable dorsale nord africaine. Quand on a une zone d'influence qui s'étend sur 500km, on ne bouscule pas aussi aisément un centre d'action qui lui en a plusieurs milliers...

 

Suite logique, mardi en début de matinée, puis en cours de journée:

 

18072908191756605.gif   180729082002428461.gif

 

Et bien on abdique, tout simplement. Le vigoureux petit talweg ne fera que glisser sur le rail dépressionnaire de SW s'étirant entre le cut-off écossais et la dorsale nord africaine, prenant rapidement la direction de la mer du Nord, et évitant soigneusement la FRance.

Dommage, ce genre de petit grain de sable aurait pu nous apporter des choses sympa en terme de météo si on avait eu ne serait-ce que 500km de rab par rapport à la dorsale nord africaine, mais on en restera à nos seuls 32/35°c la plupart du temps sur le nord-est, le mercure variant au gré des passages nuageux.

Le dynamisme associé au talweg ne fera que filer sous notre nez, ne permettant quasiment pas de mettre à profit l'instabilité et l'énergie présentes . A gauche dans la nuit de mardi, à droite dans la matinée:

 

180729082334617420.gif   180729082436323720.gif

 

La vision de l'anomalie mardi matin selon Arpège vaut le coup:

 

arpege-30-51-0_uyk7.png

 

Il faudra cependant détailler les plus précisément les risques pour cette journée de mardi sur le nord-est. Même si il n' est pas improbable que la trajectoire du talweg soit vue plus à l'ouest et plus au nord d'ici là ( la fameuse solution de facilité), le nord-est pourrait éventuellement, en journée par évolution diurne, voir fleurir des cumulus ici ou là, sur le relief mais dans les plaines aussi aux heures chaudes. Soyons fous, et évoquons même un risque d'orage ponctuel, qui pourrait peut-être, avec beaucoup de chance, être reconduit mercredi, la masse d'air furtivement apportée par le talweg la veille restant sur place, mais pas encore totalement muselée par la nouvelle hausse des géopotentiels par le sud.

On est un peu dans la même situation qu'hier samedi, avec un talweg frôlant à peine le nord-est avant de repartir sur la mer du Nord, il ne faut pas s'attendre à des miracles.

 

Pour la suite, on arrive peu à peu au 10 août finalement, et hormis un éventuel recul de la forte chaleur, a priori toujours rien à se mettre sous la dent côté synoptique. Ce qui nous permettra de qualifier cette première grosse moitié d'été de quasi méditerranéenne, autant par la monotonie synoptique ( persistance des hautes pressions), que par la sécheresse ( quelques orages apportent 90% des arrosages par endroits)  ou même presque  par le niveau des températures aussi plus récemment ce mois-ci ( sur les maximas, car on a encore un peu de chemin à faire pour rallier les incroyables minimas moyens de villes comme Marseille, Toulon, ou Perpignan, absence de mer oblige  )

 

  • Merci 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Strasbourg (67)

Globalement les modélisations étaient plutôt "inquiétantes" en début de semaine avec une poussée subsaharienne prêt à nous engloutir au moindre mouvement au sud. Ces derniers jours, on avait finalement droit à une version édulcorée pour cette semaine avec des températures excessivement chaudes mais qui concernait le sud du pays. Jusqu'à que ...

 

gfs-1-180_vez1.png

 

Alors ouais c'est du J+7, mais GFS ne cesse de revoir ces prévisions à la hausse et CEP et GEM semblent suivre le mouvement pour le WE prochain. En 2-3 mouvements, on sent bien que les hauts-géo remontent sans problème vers le Bénélux, alors que le NE était pour l'instant un peu épargné.

Quand je vois les 37°C à Saint-Dizier ces derniers jours avec un flux pas totalement sud, franchement les 40°C sont jouables avec cette masse d'air issue du nord africain. Il manquait une grosse tx pour marquer cet été encore une fois hors norme, on va l'avoir ...

 

A moyen terme faudra surveiller mercredi-jeudi-vendredi avec peu de flux le risque de pollution à l'ozone me semble assez élevé. Pas d'orages en vu, faut bien s'orienter vers d'autres trucs à prévoir comme les heat burst ou la pollution. Le nombre de pages sur ce sujet parle pour lui-même ...

Edited by Tsab-57
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...