Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Recommended Posts

Posted
Grasse (06), 300m d'alt.

Dans la continuité de cette année assez exceptionnelle sur le plan keraunique, le mois de Juillet offre des orages plutôt réguliers entrecoupés de périodes chaudes.

Voici donc un petit récit sur ces dernières semaines orageuses dans le sud de la France.

Tout commence le 03 Juillet, après une période très chaude sur la région, la traditionnelle faiblesse de la Péninsule Ibérique décide de nous envoyer un forçage intéressant par le sud-ouest en soirée sur des basses couches surchauffées et beaucoup d’instabilité. Les modèles sont unanimes, de fortes cellules devraient venir mourir sur le Languedoc.

 A la sortie du travail je prends la route direction l’ouest 34 alors qu’une supercellule s’est formée près de Toulouse et balaye l’Aude. Arrivé sur un de mes spots favoris au nord de Béziers je me retrouve sur la trajectoire de la partie nord qui s’est séparée de la partie sud. Une magnifique structure approche, entrecoupée de beaux internuageux et faibles coups de foudre.

Puis la photo que j’attendais sur fond de couleurs chaudes de fin de journée :

1/

qT23n4.jpg

 

La structure commence à se déliter petit à petit mais de beaux impacts sortent de manière anarchique :

2/

4vXrS4.jpg

 

La pluie me rattrape par la suite et le soleil commence à se coucher. A l’arrière de l’orage alors que les couleurs sont intenses je remarque que quelques spiders commencent à zébrer le ciel sous ces couleurs superbes, je tente donc le coup sous la pluie battante :

3/

g9ZIVf.jpg

 

Ce sera le seul vraiment visible !

Par la suite les cellules se décalent en mer et restent très actives, je tente de rejoindre le littoral mais me retrouve devant des routes barrées pour travaux à Béziers, le temps de parcours initial est doublé, je n’aurai pas le temps de rejoindre le bord de mer. Je me pause donc pour observer tout ça de loin un peu plus à l’est. L’ambiance est sympathique mais rien d'exceptionnel.

Puis de nouvelles cellules explosent sur le bassin alésien et le Gard, je suis trop loin je n’aurai pas le temps de les rejoindre mais je tente quand même de me rapprocher, le tout étant en direction de la maison.
Finalement voyant que les cellules descendent bien vers le Nîmois je décide de me pauser à Restinclières. Mon compère Varois qui s’est bien gavé sur le bord de mer me rejoint, quelques extranuageux sympathiques se font voir alors que les cellules commencent à décliner :

4/

JJhekV.jpg

 

Il est quasiment 3 heures du matin et je travaille dans 05 heures, il va falloir essayer de se reposer car un nouveau passage actif est prévu le lendemain soir près des reliefs.

Le lendemain soir donc, les modèles semblent s’accorder pour voir le plus gros sur le Larzac, pouvant possiblement déborder en plaine par la suite. Je décide donc de me placer à la tombée de la nuit près du Caylar où je suis rejoins par Christian. Une puissante cellule s’est formée à la limite de l’Aveyron et se dirige droit sur nous, les flashs se font de plus en plus insistants mais rien de visible pour le moment. Progressivement la base se fait voir, pas de foudre en air sec à attendre vu la dynamique et l’organisation de la cellule. Tout à coup un énorme flash survient, un puissant positif vient de tomber dans le bon axe, heureusement que j’avais fermé un peu plus juste avant, l’ambiance est superbe !

5/

yFLHVd.jpg

 

D’autres manifestations électriques de se type se montreront avant que le puissant front de rafale ne nous atteigne.

De violentes rafales nous concernent par la suite avec un peu de pluie de face, je tourne l’appareil vers le nord pour éviter les gouttes, juste avant le déluge de gros impacts frappent plein axe !

6/

odr8hp.jpg

 

Par la suite nous remarquons que les cellules s’organisent comme souvent sur l’ouest Hérault, il est temps de redescendre et de se placer à l’avant de celles-ci. Elles sont plutôt faibles mais quelques coups de foudre se font voir, un peu noyés, de Gignac :

7/

QBpONa.jpg

 

En suite tout deviendra trop pluvieux et peu électrique.

Nouvelle pause au niveau des orages pendant une dizaine de jours, mais déjà une nouvelle dégradation se fait entrevoir autour du 15 juillet. C’est justement le week-end où je rentre dans le 06 pour voir la famille et la petite femme, malheureusement c’est aussi pendant ce week-end que des orages sont prévus sur le Languedoc..

Par deux fois des orages nocturnes viendront mourir sur le Languedoc durant les nuits de vendredi à samedi et de samedi à dimanche, par deux fois je ne pourrai que regarder désespérément les cartes de foudre depuis chez moi dans le 06. Néanmoins le dimanche soir présente à peu près la même configuration en un peu plus dynamique. Après une belle finale et une France victorieuse je rentre sur Montpellier où c’est un bordel monstre avec du monde de partout. La fête est tentante mais le risque orageux l’est plus. Nous décidons de nous rejoindre avec Christian sur le Mont saint-Baudille, la dégradation devrait se faire avec des bases élevées donc pas de risque de nuages bas sur ce sommet. L’attente est assez longue là haut mais les orages déjà formés dans le sud ouest sont visibles. Ceux-ci se rapprochent progressivement jouant avec nos nerfs car rien de très organisé. Les premières cellules se font voir sur l’Ouest 34, assez frénétiques par moment mais sans foudre, ce sera le seul visible dans cette direction :

8/

A3Zdph.jpg

 

Puis tout s’accélère, des cellules se forment tout autour de nous avec des flashs à ne plus savoir où en donner de la tête. L’une d’elles se démarque juste devant nous, nous sommes parfaitement bien placé en bordure du rideau, ne manque plus que la foudre .. Qui n’aura pas lieu, mais de beaux internuageux zèbrent le ciel juste en contrebas (assez étrange d’ailleurs de voir des inters passer sous l’altitude à laquelle on se trouve :

9/

DrA7XF.jpg

 

Nous rageons de ce manque de foudre, les flashs sont très nombreux et le radar est énorme avec surement de la grêle juste devant alors que nous sommes quasiment au sec.. Mais l’ambiance reste sympathique avec même un inter provoquant la formation de traceurs sur l’antenne juste au dessus de nous (un bruit caractéristique entre craquement et bourdonnement). L’orage commence à s’éloigner et c’est à ce moment là qu’il décide de lâcher quelque chose de sympathique :

10/

M6Q4Mi.jpg

 

La cellule s’éloignera doucement par la suite tout en mourant, une dernière manifestation sous les étoiles avant de rentrer dormir, fatigué de ces deux derniers jours :

11/

HGdpdR.jpg

 

 

2 jours plus tard un nouveau risque orageux se présente pour la fin de journée, toujours le même flux, toujours le même type de situation, l’Aude est en ligne de mire mais l’ouest 34 pourrait également être touché. A la sortie du travail je me dirige vers la plaine de l’Hérault où des cellules à l’étage moyen se sont formées. Je me place près du Salagou pour les intercepter, espérant de beaux impacts dans ce cadre magnifique. La cellule la plus forte remonte vers moi mais perd en intensité, la structure est néanmoins superbe et un bel internuageux se fait voir :

12/

s6pBpI.jpg

 

La foudre auparavant visible derrière les reliefs ne se montre plus et la pluie arrive, je laisse le materiel jusqu’au dernier moment, j’ai toujours voulu un coup de foudre dans cet environnement depuis que j’habite dans la région. Tout à coup un gros flash se montre, voilà LA photo que je voulais !

13/

MpYUKD.jpg

 

La pluie me rattrape, le plus gros est prévu plus à l’ouest et de fortes cellules remontent de l’aude, je me dirige donc vers la Frontière du 34 et du 11 pour intercepter le tout. Arrivé sur place c’est assez impressionnant, une puissante cellule s’est formée devant Narbonne et donc une activité électrique quasi-continue, de beaux spiders se font voir avec un nombre impressionnant de positifs. J’installe rapidement le matos sans prendre le temps de tout vérifier, il se trouve que mon D7200 a eu la bonne idée de se mettre en iso auto entre temps et me sort donc des photos à haut iso en cette faible luminosité, la plupart des clichés est inexploitable pour cette soirée mais je réussi à en rattraper quelques uns (merci neatimage sur le coup) :

14/

I33rQT.jpg

 

Par la suite je me place à l’arrière de la cellule alors que la nuit tombe, toujours le même problème d’iso, surtout que la luminosité est très faible, l’apn monte à des isos extrèmes.. Vu de Vendres.

15/ (5 000 isos ….. !)

rvyywt.jpg

 

Ca va que ce n’était pas les photos de l’année, j’aurai été bien dégouté sinon, je rentre et me rend compte du problème après coup, bien énervé par la situation..

Enfin bon, une situation encore plus intéressante est prévue 2 jours plus tard, cela devrait me permettre de me rattraper.

Vendredi 20 juillet donc, une situation très intéressante se met en place sur la région entre la fin d’après-midi et la soirée voir la nuit suivante avec des orages pré-frontaux puis un balayage probable de toute la région. Le 34 est placé en vigilance orange par MF, tout semble bien se goupiller.
Durant l’après-midi de puissants orages se forment sur le Nord 34, je pars les intercepter à la sortie du travail vers 17h00. Essayant d’abord de me mettre sur leur trajectoire à Ganges je me rends compte qu’il faudra être un poil plus au sud pour voir la foudre. Je me replace donc vers Saint-Martin-de-Londres en bordure d’une cellule assez puissante. Pile au moment où j’arrive sur le point de vue la cellule décide de lâcher de gros impacts en air sec sous le courant ascendant juste devant moi, parfait ! Première pause :

16/

ADJwXO.jpg

 

On commence fort cette journée orageuse ! Les impacts sont réguliers à environ 3/5km plus au nord. De nombreux entrent dans la boite, je vous partage les plus ésthétiques :

17/

CUSnI0.jpg

 

La zone de foudroiement est assez restreinte par moment ce qui me permet de zoomer un peu plus :

18/

zzafZD.jpg

 

Puis la cellule commence à doucement perdre en intensité.

Tout ceci n’était que du pré-frontal, le forçage est encore bien loin et il a du retard, je décide donc de redescendre sur Montpellier pour ensuite repartir un peu plus tard. Pourtant sur la route, après un petit arrêt essence, je me rends compte que de fortes cellules se forment sur la Lozère et semblent doucement descendre aux abords du Gard. Celles-ci pourraient donner un nouveau coup de boost à la convection en approchant du 30. Je ne prends pas de risques et décide dons de me rediriger vers le Nord-Ouest Gard, vers Lédignan. Plus j’approche et plus le ciel devient menaçant sur le piémont cévenol, un cumulus congestus stagne sur la même zone depuis quelques minutes tout en se développant progressivement. J’arrive à Lédignan et voit quelqu’un arrêté sur le bord de la route avec un trépied, je ne le reconnais pas et vais voir si il y a des points de vue mieux orientés dans la direction du congestus sur la zone, sans succès. Je fais donc demi-tour et aperçoit le premier impact de cette jeune cellule, je rejoins donc ce chasseur qui se trouve être Vincent_L qui me reconnait directement (faut dire qu’il n’y a pas beaucoup de chasseurs immatriculés 06 dans la zone^^).
Après avoir rapidement installé le matériel la soirée commence, de beaux coups de foudre ramifiés frappent sous la nouvelle cellule :

19/

0oInzc.jpg

 

Les cellules se forment les unes après les autres avec des salves d’impacts en air complètement sec particulièrement impressionnantes, il faut cadrer au bon endroit pour ne rien louper. Après une petite pause nous permettant de discuter un peu, un nouveau congestus explose devant nous, aucun doute cela va reprendre, ce sera chose faite quelques minutes plus tard :

20/

Fq3sZJ.jpg

 

La foudre ne sort pas énormément mais quand elle sort c’est un régal :

21/

3m9101.jpg

 

Nouvelle petite pause mais nouvelle poussée un peu plus à l’ouest, on décide de cadrer un poil plus à gauche quand tout à coup, alors qu’il n’y avait rien au radar :

22/

1Ja92O.jpg

 

On se croirait en Arizona avec ces bases élevées lâchant de la foudre en air sec très ramifiée ! Alors que la nuit tombe progressivement les flashs se font de plus en plus insistants devant nous. La cellule est proche, à peine quelques kilomètres, mais la foudre ne sort plus. Un lourd rideau se forme très rapidement alors qu’un passant est venu nous tenir compagnie et observer l’orage avec nous. L’ambiance est énorme avec ce rideau flashant toutes les 5/10 secondes, le bruit de la pluie en contrebas et l’attente d’un impact proche. Celui-ci n’interviendra pas, les impacts se produisent à l’arrière sous de nouvelles poussées convectives.

Certains sont particulièrement impressionnants !

23/

sPtFLn.jpg

 

Plus à l’ouest une nouvelle cellule prend un peu plus loin, l’ambiance est superbe donc j’oriente un des deux boitiers vers celle-ci, espérant toujours un impact proche en air sec sur la cellule la plus proche :

24/

Fyo1Qe.jpg

 

Avant de venir dans la région j’avais observé les photos de mes compères et j’avais toujours attendu ces situations typiquement cevenoles avec des orages quasi-stationnaires à base élevée durant l’été, je ne suis pas déçu du voyage !

Par la suite tout s’accélère, la puissante cellule nous frôle (toujours sans donner de foudre) et de nouvelles se forment.. sur nous. Les flashs se font insistants au-dessus de notre tête et vu la proportion que les cellules ont à lâcher en air sec nous ne faisons pas les fiers. L’impact très proche n’arrivera pas malheureusement mais la forte cellule approchant d’Alès décide enfin de lâcher quelque-chose, le rideau est particulièrement massif :

25/

d6wbeN.jpg

 

Par la suite c’est un peu la panique, la pluie devient forte tout à coup et des cellules prennent de partout. Il faut se replacer plus au sud. L’activité électrique est frénétique sur la route mais je ne vois pas d’impacts, je décide de me placer à Montagnac où je retrouve bon nombre de chasseurs de la région, nous sommes juste en bordure de la ligne orageuse mais pas de foudre visible. Le seul sera se puissant impact  tombant sur Lédignan :

26/

YsLq5k.jpg

 

La plupart de mes compères ont la photo cramée, j’avais fermé le diaphragme d’un des deux appareils exprès au cas où.

Juste avant que la pluie nous rattrape un triple ramifié tombe bien dans le rideau :

27/

O4ZlaC.jpg

 

Comme précédemment il faut être à l’éclosion des cellules pour voir la foudre, cela va devenir compliqué vu que c’est un bordel pas possible au radar. Je me replace plus au sud vers Clarensac par attendre que la ligne passe. Encore une fois beaucoup de flashs. Un petit impact sort derrière une autre cellule alors que la pluie ne va pas tarder :

28/

gDZKko.jpg

 

Je laisse la ligne me passer dessus par la suite, activité électrique impressionnante avec parfois un flash par seconde, la foudre ne sera pas visible, le seul tombera en limite de cadre mais du coup inexploitable. Je me déplacerait ensuite à l’arrière pour espérer un peu de spiders mais trop de crasse en basse et moyenne altitude, rien de visible. Il est temps de rentre avec des images plein la tête et les appareils !

Quelle année vraiment, que de photos, de chasses, de kilomètres, mais qu'est ce que c'est bon ! 
A plus pour la prochaine série !

Edited by Tristan06
  • J'aime 15
Link to post
Share on other sites

Wow ça ne doit pas être courant d'avoir une telle matière en juillet dans la région, et quelle matière ! Tu nous régales à chaque fois. Et j'apprécie d'autant plus que je peux relier les situs à ce que j'ai eu en amont, les mêmes jours, parfois pas très loin d'ailleurs. Il n'est pas du tout impossible que l'on se croise un jour. ;)

Link to post
Share on other sites
Posted
Nîmes (30) secteur Ouest (Pompidou / Jaurès). Alt : 50 m.

Excellent !

 

Pour la situation du 20 juillet, je vois que c'était déjà bien esthétique en fin d'après-midi !

Maintenant il faudrait les mêmes, mais qui se généralisent moins vite, pour en profiter encore plus longtemps :P

Link to post
Share on other sites
Posted
Nice (06)-Corniche Fleurie / parfois Saint-Félix de Lodez (34)

Magnifiques ambiances et superbes ramifiés pour la série du 20 Juillet! La numéro 22 est extra! 

Impressionné par ta constance de réussite et ton omniprésence sur toutes les situs, entre @C.C. Chrispic et toi on peut être sur que si un impact se produit dans le 34 il sera sur l'une ou l'autre de vos cartes SD :D

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Vernosc-les-Annonay à 5km à l'Est d'Annonay dans le Nord Ardèche (07)

Pfoualala quelle série j'en avait vu passé sur Facebook mais sur le forum c'est encore mieux!!
Vraiment bravo!

Link to post
Share on other sites

Ce sont de très belles photos, il n'y a rien à dire là-dessus.

Par contre, il faudrait réduire les tailles car 28 photos à plus de 4000 pixels chacune au moins (voire 5000), même avec une config confortable comme j'ai, elles ont eu du mal à s'afficher. Merci de penser à ceux qui sont en faible débit (il y en a encore).

Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...