Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Acclimatation de plantes exotiques/tropicales


Recommended Posts

Bonjour,

Je lance un nouveau sujet sur l'acclimatation de plantes dans les régions peu favorables.

Il y a une dizaine d'année, j'ai semé des eucalyptus gunii et archeri (graines minuscules) et j'ai obtenu en quelques années des arbres d'une dizaine de mètres dans mon jardin de Lorraine. Malheureusement il a suffit d'une nuit à -17°C pour les faire geler complètement. Du coup je les ai coupés à la base et ils sont repartis en touffes. Hélas victimes de champignons, ils sont morts l'année d'après et j'ai du les arracher.

Cette année je viens de planter un trachycarpus fortunei dans mon jardin (exposition plein sud). Normalement il doit résister à -18°C. J'ai replanté un eucalyptus gunii azura qui normalement résiste à -18°C/-20°C alors que l'espèce type c'est plutôt -14°C. Il me reste encore un eucalyptus niphophila qui lui doit résister à -20°C mais il souffre de chlorose et a du mal à pousser (croissance très lente contrairement aux autres eucalyptus).

J'ai également planté un bananier (Musa Basjoo) qui normalement résiste à -15°C. Et j'ai différentes variétés de bambous dans le jardin.

Enfin j'ai un laurier rose et plusieurs palmiers en pots que je rentre lors des périodes froides Là ils ont passé quasiment tout l'hiver dehors!

Voilà voilà, n'hésitez pas à venir parler de vos expériences!

Link to post
Share on other sites
Posted
La Tronche (260 m)

Bonjour

Ici, je suis au pied des Alpes, mais avec une altitude modeste dans un secteur qui a la réputation d'être clément.

J'avais un laurier-rose quand je suis arrivé dans la maison il y a quatorze ans mais je l'ai supprimé à cause de la toxicité (j'ai trois petites filles et je ne voulais surtout pas prendre de risques). Sinon, j'ai un olivier dans le jardin, planté il y a une douzaine d'années, qui se développe magnifiquement, trop même ... qui a tout de même perdu quelques feuilles lors de la vague de froid de février 2012 (-12 sous abri ici). J'avais planté une myrte, qui, elle, n'a pas tenu lors de cet hiver, j'en ai replanté une autre, qui elle est toujours là.

Sinon, dans les jardins alentours, il y a souvent des lauriers-roses, figuiers, trachycarpus, ... Toutes espèces qui me semblaient limite pour survivre dans la région quand je suis arrivé il y a dix-sept ans mais qui semblent bien s'acclimater.

En fait, ce qui me parait parfois le plus préjudiciable pour l'olivier, c'est la quantité de neige, lourde comme il y a trois ans et qui casse les branches.

Link to post
Share on other sites
Posted
Pertuis-sud-est (84) alt. 195m station Vantage Vue / Gréasque (13) alt.380m station VP2 / parfois Sallèles (11)

Bonjour

Ici, je suis au pied des Alpes, mais avec une altitude modeste dans un secteur qui a la réputation d'être clément.

J'avais un laurier-rose quand je suis arrivé dans la maison il y a quatorze ans mais je l'ai supprimé à cause de la toxicité (j'ai trois petites filles et je ne voulais surtout pas prendre de risques). Sinon, j'ai un olivier dans le jardin, planté il y a une douzaine d'années, qui se développe magnifiquement, trop même ... qui a tout de même perdu quelques feuilles lors de la vague de froid de février 2012 (-12 sous abri ici). J'avais planté une myrte, qui, elle, n'a pas tenu lors de cet hiver, j'en ai replanté une autre, qui elle est toujours là.

Sinon, dans les jardins alentours, il y a souvent des lauriers-roses, figuiers, trachycarpus, ... Toutes espèces qui me semblaient limite pour survivre dans la région quand je suis arrivé il y a dix-sept ans mais qui semblent bien s'acclimater.

En fait, ce qui me parait parfois le plus préjudiciable pour l'olivier, c'est la quantité de neige, lourde comme il y a trois ans et qui casse les branches.

Ici les oliviers résistent bien au poids de la neige, c'est plutôt le froid qui peut leur être fatal (quelques oliviers sont mort en 2012 à cause du -14°C relevé ici) et certainement moins dans les champs.

Concernant la neige, ici où il tombe plusieurs fois chaque année (sauf rares exceptions), ils résistent très bien, 45cm par exemple en 2012, sans casse, de même en 2012 où 20cm de neige gelée est restée pendant près de 3 semaines sur les arbres sur mon versant ubac à près de 400m.

Après tout dépend de la variété aussi je pense, certaines doivent êtres + ou - résistantes à différentes choses.

Link to post
Share on other sites
Posted
La Tronche (260 m)

Egalement une passiflore bleue (passiflora cerulea) que j'ai planté en deux endroits, qui résiste plutôt bien, qui avait gelé en février 2012 mais qui est repartie du pied d'une part et qui par ailleurs avait fait des graines qui sont reparties l'été suivant.

Et puis dans les jardins environnants, il y a de magnifiques cèdres (du Liban ou de l'Atlas je ne sais pas très bien différencier les deux espèces) qui doivent, étant donnée leur taille, être centenaires ou plus, ils ont donc du connaître les grands hivers comme février 1956. Ces arbres ont une résistance au froid limitée (15/-20 je crois) mais ils sont toujours là, signe que ça ne doit guère descendre au delà de ces niveaux dans la région.

Étonnamment, dans le jardin de mes parents dans le Pays de Caux, en Normandie, un cèdre de cette espèce avait péri lors des hivers 1985-1987, signe que les conditions doivent être plus dures là haut, il faut croire que le climat océanique, n'est pas si clément que ça ! En même, temps cet arbre était encore jeune (20 ans environ) au moment des grandes gelées, c'est peut-être ça.

Link to post
Share on other sites
Posted
Lyon et Comtat Venaissin

Ici les oliviers résistent bien au poids de la neige, c'est plutôt le froid qui peut leur être fatal (quelques oliviers sont mort en 2012 à cause du -14°C relevé ici) et certainement moins dans les champs.

Concernant la neige, ici où il tombe plusieurs fois chaque année (sauf rares exceptions), ils résistent très bien, 45cm par exemple en 2012, sans casse, de même en 2012 où 20cm de neige gelée est restée pendant près de 3 semaines sur les arbres sur mon versant ubac à près de 400m.

Après tout dépend de la variété aussi je pense, certaines doivent êtres + ou - résistantes à différentes choses.

La neige lourde fait quand même des dégâts parfois, je l'ai observé à Carpentras , tandis que je suis surpris que certains soient morts à -14° en 2012, je n'ai eu aucun dégât ou presque, prés de Carpentras toujours, à-13° mais bon les conditions locales sont toujours différentes.De plus les oliviers qu'on voit dans les jardins viennent parfois d'Espagne , or ces variétés sont moins résistantes au gel que les locales.

Yves 38 , je pense que les cèdres du Liban sont plus résistants, à Lyon que je connais bien aussi, il y a des exemplaires centenaires, or la température s'est abaissée dans cette ville, lors du siècle dernier, plusieurs fois entre -20° et -25°( -25° atteints en Janvier 1938) donc leur limite est sans doute vers cette température ( d’après un petit coup d’œil au livre de Baltet"de l'action du froid sur les végétaux pendant l'hiver 1879-80" tous les cèdres du Liban situés dans l'Aube ont péri suite à des températures qui ont été comprises entre -25° et-30°)

Link to post
Share on other sites
Posted
Pertuis-sud-est (84) alt. 195m station Vantage Vue / Gréasque (13) alt.380m station VP2 / parfois Sallèles (11)

La neige lourde fait quand même des dégâts parfois, je l'ai observé à Carpentras , tandis que je suis surpris que certains soient morts à -14° en 2012, je n'ai eu aucun dégât ou presque, prés de Carpentras toujours, à-13° mais bon les conditions locales sont toujours différentes.De plus les oliviers que l'ont voit dans les jardins viennent parfois d'Espagne , or ces variétés sont moins résistantes au gel que les locales.

Yves 38 , je pense que les cèdres du Liban sont plus résistants, à Lyon que je connais bien aussi, il y a des exemplaires centenaires, or la température s'est abaissée dans cette ville, lors du siècle dernier, plusieurs fois entre -20° et -25°( -25° atteints en Janvier 1938) donc leur limite est sans doute vers cette température ( d’après un petit coup d’œil au livre de Baltet"de l'action du froid sur les végétaux pendant l'hiver 1879-80" tous les cèdres du Liban situés dans l'Aube ont péri suite à des températures qui ont été comprises entre -25° et-30°)

Ici on à eu une neige assez lourde en début de VDF, environ 15cm, une neige qui à longuement tenue et rapidement gelée.

Concernant les oliviers je suis bien d'accord, tout dépend des variétés, en principe les vrais oliviers de Provence sont bien résistant que ce soit aux maladies, à la sécheresse etc... wink.png

Contrairement à des variétés venant d'Espagne qui le sont beaucoup moins...

Après ici j'ai vu quelques oliviers mourir dans un champs en face de chez moi, mais il est possible que ces oliviers étaient déjà affaiblis et que les très fortes gelées ont été "la goutte d'eau".

Ce qui à vraiment morflé par ici en février 2012 ce sont surtout les lauriers roses, pendant 6 mois ils sont resté avec un feuillage jaune, marron grillé par le gel, puis à partir de l'été à force de les tailler, de les arroser ils ont fini par repartir petit à petit mais ça à vraiment été long ! J'ai cru qu'on allait tous les perdre dans le coin !

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...
Posted
Meylan, banlieue est de grenoble.

A l'est de grenoble, vu à Meylan, un bananier avec son régime de banane. Je ne sais pas quelle variété c'est.

Le régime de banane est pour le moment protégé par du plastique je vais passé l'hiver.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...