Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Canicule : d'ici 2050, des températures records de l'ordre de 55 degrés en France ?


Ventdautan
 Share

Recommended Posts

Posted
Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

Ce qui me fascine (et qui m'inquiete fortement pour le futur) cette année, c'est la facilité d'avoir du 45, 46 voire 50° dans des regions qui n'avaient jamais eu çà auparavant, 

Maintenant, chaque année, on arrive à envoyer des T° que l'on pensait à peine possible sur un futur proche.

Ce qui me fait craindre le pire pour la prochaine canicule à la sauce 2003!

 

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

  • Replies 167
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Désolé de remettre une pièce, mais je pense qu'à l'aune de ce qui vient de se passer au Canada, il peut être instructif de relire encore une fois ce sujet. Pour aller plus loin, mon impression, q

Ca on verra... Encore une affirmation bien péremptoire alors que ce qui vient de se passer a justement fait exploser les précédentes certitudes. Oui la probabilité est très faible, mais on voit justem

Après le climato-sceptiscime, le climato-relativisme ? Ne remettant pas vraiment en cause le réchauffement climatique anthropique mais relativisant son ampleur et ses conséquences déjà bien réelles ?

Posted Images

il y a 56 minutes, serge26 a dit :

Ce qui me fascine (et qui m'inquiete fortement pour le futur) cette année, c'est la facilité d'avoir du 45, 46 voire 50° dans des regions qui n'avaient jamais eu çà auparavant, 

Maintenant, chaque année, on arrive à envoyer des T° que l'on pensait à peine possible sur un futur proche.

Ce qui me fait craindre le pire pour la prochaine canicule à la sauce 2003!

 

 

Tout à fait Serge26.

D'ici un mois, il va falloir faire un inventaire de tous les records absolus crevés dans le monde cette année, mais il n'y en n'aura pas qu'un.

Par exemple, le record européen écrasé hier avec 48.8°C enregistrés a Syracuse et validé.

 

Pour la France, on n'y échappera pas, un record de juin n'étant d'ailleurs pas fait pour tenir longtemps...

Edited by th38
Link to post
Share on other sites

Posted
Forbach, Moselle.
il y a 27 minutes, th38 a dit :

48.8°C enregistrés a Syracuse et validé

 

Toujours en cours.

 

 

Link to post
Share on other sites

Posted
Forbach, Moselle.

polemos : je parle d'OMM, vous me répondez avec un article parlant du SIAS. 

De plus, que dit le service météorologique italien ?

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

il y a 15 minutes, Higurashi a dit :

polemos : je parle d'OMM, vous me répondez avec un article parlant du SIAS. 

De plus, que dit le service météorologique italien ?

Exact , autant pour moi- surtout que l'article de MF parlait déjà du cas Catenanuova...à suivre

Link to post
Share on other sites

Il y a 2 heures, serge26 a dit :

Ce qui me fascine (et qui m'inquiete fortement pour le futur) cette année, c'est la facilité d'avoir du 45, 46 voire 50° dans des regions qui n'avaient jamais eu çà auparavant, 

Maintenant, chaque année, on arrive à envoyer des T° que l'on pensait à peine possible sur un futur proche.

Ce qui me fait craindre le pire pour la prochaine canicule à la sauce 2003!

 

Si on reprend un calcul factuel :

Le GIEC prévoit +0,35°C sur le décennie à venir; Météo France dans son résumé précise que le pourtour terrestre de la Méditerranée se réchauffe 3 fois plus vite que la moyenne mondiale. Il est établit que les records bougent allez à minima 50% plus vite que la moyenne. 

1,6°C par décennie ça me semble probable comme hausse du potentiel de ce dont nous parlons.

Link to post
Share on other sites

Posted
Frontonas (230 m)

Atteindre les 50 degrés oui, mais de manière récurrente pas certain

il y a 30 ans les tx>30 degrés étaient rares, aujourd'hui c'est courant ; il y a 30 ans les 40 degrés étaient impensables, aujourd'hui ça ne l'est plus mais cela reste rare

dans 30 ans, alors que les 50 degrés n'ont encore jamais été atteints à ce jour, il est tout de même peu probable qu'ils deviennent la norme ; au-delà des pics il faut voir la fréquence ; à quelle échéance les 50 degrés seront-ils banalisés ? 2100 ? 2150 ?

Edited by sebinnis
Link to post
Share on other sites

 

Il y a 2 heures, polemos a dit :

Si on reprend un calcul factuel :

Le GIEC prévoit +0,35°C sur le décennie à venir; Météo France dans son résumé précise que le pourtour terrestre de la Méditerranée se réchauffe 3 fois plus vite que la moyenne mondiale. Il est établit que les records bougent allez à minima 50% plus vite que la moyenne. 

1,6°C par décennie ça me semble probable comme hausse du potentiel de ce dont nous parlons.

n'importe quoi polemos, +0,35° par décennie ce n'est pas factuel.
+1,6° de réchauffement par décennie sur le pourtour de la méditerranée c'est de la science fiction

Dans le rapport AR6 paru ce Lundi,  le Giec donne un tableau avec les réchauffements à court, moyen et long terme selon les scénarios d'émission (page 19).
A court terme, c'est à dire d'ici 2040, le Giec prévoit un réchauffement de :
+0,1° à +0,6° dans le scénario à très faible émission SSP1-1.9, avec une estimation à +0,4°.
+0,1° à +0,7° dans le scénario à faible émission SSP1-2.6, avec une estimation à +0,4°.
+0,1° à +0,7° dans le scénario SSP2-4.5, avec une estimation à +0,4°.
+0,1° à +0,7° dans le scénario à forte émission SSP3-7.0, avec une estimation à +0,4°.
+0,2° à +0,8° dans le scénario à très fortes émissions SSP5-8.5, avec une estimation à +0,5°.
Donc le Giec est prévoit entre +0,05° et +0,4° sur les 2 prochaines décennies avec une "best estimation" à +0,2° pour la prochaine décennie.

"Il est établit que les records bougent allez à minima 50% plus vite que la moyenne." Non ! Pas de consensus sur ce sujet. Ou alors indiquez vos sources.
Le fait que la moyenne augmente ne signifie pas que la variance augmente ! C'est possible certes, mais l'inverse est possible aussi !!

Par contre il est en effet établi que le réchauffement climatique est beaucoup plus fort au dessus des continents.
C'est déjà dit dans tous les rapports précédents du Giec, mais dans le rapport AR6 dès la page 6 (celle qui suit l'introduction)
"A.1.2 [...] Global surface temperature was 1.09 [0.95 to 1.20] °C higher in 2011–
2020 than 1850–1900, with larger increases over land (1.59 [1.34 to 1.83] °C) than over the ocean (0.88
[0.68 to 1.01] °C). "
+1,59° au dessus des terres contre +1,09° de moyenne mondiale, on a bien les 50% dont vous parlez polemos.
Donc si vous parlez de réchauffement au-dessus des terres , +0,3° sur la décennie à venir est plausible.

La page 24 du rapport AR6 paru ce Lundi est intéressante et elle est directement en lien avec le sujet de votre topic de 50° en France.
image.png.f5cb1699364976f126809d6719bc4025.png
Vous avez ici des éléments scientifiques pour alimentez votre débat.

Ma lecture de ces graphiques est peut être erronée, je préfère donc ne pas donner mon interprétation de ceux-ci tant que je n'ai pas lu le détail des pages sur lesquelles sont basées ces graphs.

 

Edited by pierre yves
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Il y a 7 heures, sebinnis a dit :

 

dans 30 ans, alors que les 50 degrés n'ont encore jamais été atteints à ce jour, il est tout de même peu probable qu'ils deviennent la norme ; au-delà des pics il faut voir la fréquence ; à quelle échéance les 50 degrés seront-ils banalisés ? 2100 ? 2150 ?

 Alors ça cela dépend entièrement des émissions de GES post 2030...encore en croissance en 2035 ou bien rapidement décroissante en route vers la neutralité carbone ? 

Edited by polemos
Link to post
Share on other sites

Il y a 6 heures, pierre yves a dit :

 

n'importe quoi polemos, +0,35° par décennie ce n'est pas factuel.
+1,6° de réchauffement par décennie sur le pourtour de la méditerranée c'est de la science fiction

Dans le rapport AR6 paru ce Lundi,  le Giec donne un tableau avec les réchauffements à court, moyen et long terme selon les scénarios d'émission (page 19).
A court terme, c'est à dire d'ici 2040, le Giec prévoit un réchauffement de :
+0,1° à +0,6° dans le scénario à très faible émission SSP1-1.9, avec une estimation à +0,4°.
+0,1° à +0,7° dans le scénario à faible émission SSP1-2.6, avec une estimation à +0,4°.
+0,1° à +0,7° dans le scénario SSP2-4.5, avec une estimation à +0,4°.
+0,1° à +0,7° dans le scénario à forte émission SSP3-7.0, avec une estimation à +0,4°.
+0,2° à +0,8° dans le scénario à très fortes émissions SSP5-8.5, avec une estimation à +0,5°.
Donc le Giec est prévoit entre +0,05° et +0,4° sur les 2 prochaines décennies avec une "best estimation" à +0,2° pour la prochaine décennie.

"Il est établit que les records bougent allez à minima 50% plus vite que la moyenne." Non ! Pas de consensus sur ce sujet. Ou alors indiquez vos sources.
Le fait que la moyenne augmente ne signifie pas que la variance augmente ! C'est possible certes, mais l'inverse est possible aussi !!

Par contre il est en effet établi que le réchauffement climatique est beaucoup plus fort au dessus des continents.
C'est déjà dit dans tous les rapports précédents du Giec, mais dans le rapport AR6 dès la page 6 (celle qui suit l'introduction)
"A.1.2 [...] Global surface temperature was 1.09 [0.95 to 1.20] °C higher in 2011–
2020 than 1850–1900, with larger increases over land (1.59 [1.34 to 1.83] °C) than over the ocean (0.88
[0.68 to 1.01] °C). "
+1,59° au dessus des terres contre +1,09° de moyenne mondiale, on a bien les 50% dont vous parlez polemos.
Donc si vous parlez de réchauffement au-dessus des terres , +0,3° sur la décennie à venir est plausible.

La page 24 du rapport AR6 paru ce Lundi est intéressante et elle est directement en lien avec le sujet de votre topic de 50° en France.
image.png.f5cb1699364976f126809d6719bc4025.png
Vous avez ici des éléments scientifiques pour alimentez votre débat.

Ma lecture de ces graphiques est peut être erronée, je préfère donc ne pas donner mon interprétation de ceux-ci tant que je n'ai pas lu le détail des pages sur lesquelles sont basées ces graphs.

 

1) 

Canicule: le climatologue Jean Jouzel constate que "les températures records augmentent deux fois plus vite que les températures moyennes" - Vidéo Dailymotion

 

La voici ma source; mais bon l'ancien vice-président du GIEC raconte certainement n'importe quoi...

 

2)

Synthèse et analyse du nouveau rapport du GIEC (bonpote.com)

"Dans tous les scénarios d’émissions (à l’exception du plus bas, le SSP1-1.9), nous dépasserons le seuil de réchauffement mondial de +1,5°C dans un avenir proche (entre 2021 et 2040) et resterons au-dessus de +1,5°C jusqu’à la fin du siècle."

 

Donc la moyenne entre 2021 et 2040 c'est pas 2030 et 1,5-1,1 ça fait pas 0,35°C (et non ça fait 0,40°C...) 

 

3) 

Changement climatique : 10 points clés pour comprendre le 6e rapport du Giec | Météo-France (meteofrance.com)

"Ce degré de réchauffement global a déjà des conséquences partout sur le globe. Les terres se réchauffent plus vite que les océans. Et certaines régions se réchauffent plus vite que d’autres. Le bassin méditerranéen, par exemple, subit déjà une hausse des températures moyennes de 3 °C sur l’année."

 

Donc je reprends le calcul : 0,4*3*2= 2,4°C pour la hausse du record méditerranéen d'ici 2030. 

 

Je pensais pas trouver autant de négationnistes pour discuter climat sur le forum météo de référence. Donc je vais en rester là je crois

Edited by polemos
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Grenoble (limite Eybens)

Je suis tout à fait d'accord avec @sebinnis , qui dit que 50° n'est pas près de devenir la norme des txx annuelles en France.

Une norme de  40° pour les txx annuelles  (voire 45° dans la zone méditerranéenne), ça  semble par contre envisageable, la question est de savoir à quel terme.

(sachant qu'on parle bien de txx, pas de txm, heureusement ... )

Depuis  la canicule de juillet 2019,  on sait maintenant qu''une txx supérieure à 40° est théoriquement devenue possible partout en France à basse altitude .

Par contre, on n'a pas le recul actuellement pour dire à quelle fréquence cela va se reproduire.

 

Le 03/07/2021 à 08:22, th38 a dit :

Un printemps sec, un blocage fin juillet/début août, et il semble statistiquement possible que les 45°C soient titillés sur toute la moitié sud, et les 50°C approchés ici où là...

Ce que tu décris (printemps sec, puis blocage), c'est en gros la situation de 2003. Et si elle se reproduisait, là ce serait effectivement une catastrophe, je pense.

Heureusement , une telle situation reste rare en France (hors zone méditerranéenne)

Les txx de 2003  ne font plus office de record que dans quelques stations d'importance ( Lyon, Grenoble, Toulouse*, par exemple ), mais presque partout ailleurs ces txx n'ont été battues que récemment (2019) donc on manque encore un peu de recul.

 

(* sauf erreur de ma part, le site MF valide bien les 40,7° de 2003, et ne mentionne pas le vieux record de 44° dont on entend parfois parler ...)

 

 

 

 

Edited by Dionysos
Link to post
Share on other sites

Il y a 12 heures, sebinnis a dit :

il y a 30 ans les tx>30 degrés étaient rares, aujourd'hui c'est courant ; il y a 30 ans les 40 degrés étaient impensables, aujourd'hui ça ne l'est plus mais cela reste rare

de quelles régions on parle, là??? 🤔

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Grenoble (limite Eybens)
Il y a 6 heures, grecale2b a dit :

de quelles régions on parle, là??? 🤔

La réponse est simple : à peu près toutes 😉

Prenons les tx > 40°

A Paris, c'est simple, il n'y en a que 2 pour l'instant (1 en 2015 et 1 en 2019)

Dans la France "non-méditerranéenne" d'une manière générale, je pense qu'on ne doit atteindre nulle part 5.

Dans la zone méditerranéenne (et donc sur toute la France), le maximum doit être à Nîmes-Courbessac , qui en compte 7 pour l'instant.

Et encore, même dans  la zone méditerranéenne, toutes les stations ne sont pas  au niveau de Nîmes, et  loin de là.

 

Le niveau des records actuels est trompeur. Ce n'est pas parce qu'on a des records nationaux à 45-46°, que ça veut dire qu'on a pléthore de tx entre 40 et 45° (heureusement d'ailleurs)

 

Evidemment, on est peut-être au début d'une multiplication de ces tx > 40° un peu partout, mais , comme je disais , on n' a pas encore le recul pour l'affirmer.

 

Edited by Dionysos
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Weyersheim(67)
Il y a 2 heures, Dionysos a dit :

La réponse est simple : à peu près toutes 😉

Prenons les tx > 40°

A Paris, c'est simple, il n'y en a que 2 pour l'instant (1 en 2015 et 1 en 2019)

Dans la France "non-méditerranéenne" d'une manière générale, je pense qu'on ne doit atteindre nulle part 5.

Dans la zone méditerranéenne (et donc sur toute la France), le maximum doit être à Nîmes-Courbessac , qui en compte 7 pour l'instant.

Et encore, même dans  la zone méditerranéenne, toutes les stations ne sont pas  au niveau de Nîmes, et  loin de là.

 

Le niveau des records actuels est trompeur. Ce n'est pas parce qu'on a des records nationaux à 45-46°, que ça veut dire qu'on a pléthore de tx entre 40 et 45° (heureusement d'ailleurs)

 

Evidemment, on est peut-être au début d'une multiplication de ces tx > 40° un peu partout, mais , comme je disais , on n' a pas encore le recul pour l'affirmer.

 

 

Il y a Auxerre en 2003 qui a enchainé 8 Tx > 40°C

https://www.infoclimat.fr/climatologie-mensuelle/07265/aout/2003/auxerre.html

 

  • J'aime 1
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Il y a 3 heures, Dionysos a dit :

Dans la France "non-méditerranéenne" d'une manière générale, je pense qu'on ne doit atteindre nulle part 5.

Dans la zone méditerranéenne (et donc sur toute la France), le maximum doit être à Nîmes-Courbessac , qui en compte 7 pour l'instant.

Et encore, même dans  la zone méditerranéenne, toutes les stations ne sont pas  au niveau de Nîmes, et  loin de là.

 

 


Tu plaisantes je suppose ? 😄

Déjà Nîmes est loin d'être la référence en zone méditerranéenne. Si on prend Le Luc, rien qu'avec la climato dispo sur IC il y a 15 occurrences de Tx à 40°C ou plus.

Ensuite le seuil des 40°C n'est absolument pas réservé aux stations méditerranéennes, malgré leurs Txm plus élevées.

 

Déjà historiquement cela fait bien longtemps que les 40°C ont été atteints, et ce même à distance de la Méditerranée. Si on prend les 30 stations du "panel MF", 12 d'entre elles avaient déjà atteint ce seuil avant même l'année 2003 (soit plus d'un tiers). Parmi elles 9 sont situées hors du climat méditerranéen :

 

Station Record avant 2003 Date
Poitiers 40.8 1947-07-27
Clermont-Ferrand 40.7 1983-07-31
Nimes-Courbessac 40.6 1947-08-01
Chateauroux 40.5 1906-08-02
Perpignan 40.5 1982-07-07
Le-Mans 40.4 1947-07-28
Paris-Montsouris 40.4 1947-07-28
Nantes 40.3 1949-07-12
Orleans 40.3 1947-07-28
Toulouse 40.2 1947-08-01
Cognac 40.1 1949-07-12
Montelimar 40.0 1929-07-23

 

Ensuite, concernant la fréquence des 40°C, il n'est pas difficile de trouver des stations dans le SO (par exemple) qui égalent les stations méditerranéennes en occurrences de 40°C. Toulouse est à 10 jours, Albi 11, et Mont-de-Marsan pas loin de 14 jours avec un record ancien encore loin d'avoir été battu. Ci-dessous toutes les occurrences par ordre chronologique (il y en avait déjà 5 avant 2003) :

Tx >= 40°C à Mont-de-Marsan
41.2 1947-07-26
40.5 1947-07-27
42.5 1947-08-01
40.2 1950-06-29
40.4 1982-07-08
40.4 2003-06-22
41.4 2003-08-04
41.2 2003-08-05
40.0 2003-08-07
40.7 2003-08-12
40.8 2003-08-13
40.3 2010-08-26
40.3 2016-07-19
40.5 2020-08-07

 

 

  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites

Posted
Grenoble (limite Eybens)
il y a 41 minutes, Arkus a dit :

 

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

 

Ensuite, concernant la fréquence des 40°C, il n'est pas difficile de trouver des stations dans le SO (par exemple) qui égalent les stations méditerranéennes en occurrences de 40°C. Toulouse est à 10 jours, Albi 11, et Mont-de-Marsan pas loin de 14 jours avec un record ancien encore loin d'avoir été battu. Ci-dessous toutes les occurrences par ordre chronologique (il y en avait déjà 5 avant 2003) :

 

Tx >= 40°C à Mont-de-Marsan
41.2 1947-07-26
40.5 1947-07-27
42.5 1947-08-01
40.2 1950-06-29
40.4 1982-07-08
40.4 2003-06-22
41.4 2003-08-04
41.2 2003-08-05
40.0 2003-08-07
40.7 2003-08-12
40.8 2003-08-13
40.3 2010-08-26
40.3 2016-07-19
40.5 2020-08-07

 

 

Ok ( je parlais uniquement de la fréquence des tx > 40°)

Je suis désolé , mais j'ai toujours eu une certaine réticence avec les vieux records de chaleur.

2003, aucune discussion.  (je maintiens d'ailleurs que cet été  demeure un OVNI inégalé à ce jour )

Mais 1947 ou  1950 ... ?

Mesurait-on vraiment dans les mêmes conditions ?  les stations étaient -elles aussi irréprochables dans la mesure des informations ?

 

 

Edited by Dionysos
Link to post
Share on other sites

12 hours ago, Dionysos said:

Ok ( je parlais uniquement de la fréquence des tx > 40°)

Je suis désolé , mais j'ai toujours eu une certaine réticence avec les vieux records de chaleur.

2003, aucune discussion.  (je maintiens d'ailleurs que cet été  demeure un OVNI inégalé à ce jour )

Mais 1947 ou  1950 ... ?

Mesurait-on vraiment dans les mêmes conditions ?  les stations étaient -elles aussi irréprochables dans la mesure des informations ?

 

 

 

1/ Oui 2003 est un ovni mais comme c'est aussi un fait, ca fait partie de notre climat désormais (alors que tout laisse a croire qu'un tel été était strictement impossible auparavant et inégalé pendant au moins 5 siècles, probablement plus. L'important c'est la durée de retour, et celle ci baisse mathématiquement au fur et a mesure que la planète se réchauffe.

 

2/ A regarder la hausse du nombre de TX >40, tu te limites a une statistique sur un évenement trop peu courant. En revanche, si tu veux, regarde la courbe des TX > 35 dans quelques grandes villes type Paris, Toulouse, Lyon ou Bordeaux. Le nombre par an, puis la moyenne glissante sur 10 ans ou 30 ans.... j'ai pas les valeurs ni le temps de les étudier mais ca serait a mon avis une hausse tres marquée.

 

Meme en regardant la fréquence des 40 degres, a regarder les valeurs de Mont de Marsan, ils ont été atteint sur 3 étés entre 1947 et 2000, et sur 4 étés entre 2000 et 2020... c'est exactement ce que les scientifiques prédisaient avec une augmentation de la fréquence (d'autant que le réchauffement ne s'est vraiment fait sentir qu'a partir de la fin des années 1980). A regarder sur des périodes de 30 ans:

 

1951-1980: 0 fois

1961-1990: 1 fois en un été 

1971-2000: 1 fois en un été 

1981-2010: 7 fois en deux étés 

1991-2020: 9 fois en 4 étés 

 

Sur la periode 2001-2030, on sait deja que ca ne baissera pas puisqu'on conserve l'été 2003, par contre, le 'up-side' potentiel (au vu de l'été qui vient de se produire avec multiples canicules en Europe, de la Scandinavie a la Grece et sur tout le pourtour Méditerranéen) est très present 

 

Le problème, c'est que le nombre de TX > 40 va, au fur et a mesure que la terre se réchauffe, augmenter de maniere exponentielle. Quand on voit le nombre de TX entre 38 et 40 dans toutes les stations de la moitié Nord - d'ici la deuxième partie du siècle, si la tendance se poursuit, les 40 degres dans la moite Nord n'aurait plus rien d'exceptionnel.

 

Si ca ca n'est pas une tendance...

  • J'aime 5
Link to post
Share on other sites

Apres avoir consulter la base statistique d'IC:

 

Par exemple pour Paris Montsouris, si on prend la distribution es TX: proportion de TX > 36 degres pour Juillet-Aout par décennie:

 

1951-1980: 0.1%

1961-1990: 0.1%

1971-2000: 0.45%

1981-2010: 1.55%

1991-2020: 3.5%

 

Pour Toulouse:

 

1951-1980: 0.65%

1961-1990: 1.7%

1971-2000: 2.0%

1981-2010: 3.2%

1991-2020: 3.8%

 

Pour Lyon Bron: 

 

1951-1980: 0.6%

1961-1990: 0.6%

1971-2000: 0.85%

1981-2010: 2.05%

1991-2020: 3.6%

 

Bref ca monte sur chaque période - et moins d'une anomalie majeur, statistiquement, ca va monter de plus en plus vite du fait de la distribution des TX (relativement similaire a une distribution normale)

 

Cependant @Dionysos ces stats ont l'air de donner raison a tes propos sur le la hausse des jours de canicules dans le Nord: la proportion de TX supérieures a 36 degrés a augmentée largement plus rapidement a Paris qu'a Toulouse ou Lyon, si bien que, malgré le fait qu'il existe des differences majeurs en terme de climat, des maximales a 36 ou plus sont presqu'aussi courantes a Paris qu'a Lyon ou meme Toulouse sur les 30 dernières années!

 

Sachant que la dernière période d'etude (1991-2020) est la seule période pour la quelle c'est vrai, ca pose la question de savoir si c'est une tendance de fond du au RC, ou si c'est juste une anomalie statistiquement qui ne sera plus visible d'ici une dizaine d'années. En tout cas c'est interessant et inattendu (en tout cas pour moi). A mon avis ca serait juste une anomalie et Toulouse va voir une hausse marquee de TX de 36 ou plus dans la décennie 2021-2030.. RDV dans 10 ans :D 

 

Edit + Lyon

Edited by Hugo_HK
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

On entend souvent dire que les îlots urbains a Paris favorisent aussi des Tx estivales supérieures à celles de la région. Peut être un élément de réponse pour cette anomalie

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Grenoble (limite Eybens)
il y a 29 minutes, Hugo_HK a dit :

Cependant @Dionysos ces stats ont l'air de donner raison a tes propos sur le la hausse des jours de canicules dans le Nord: la proportion de TX supérieures a 36 degrés a augmentée largement plus rapidement a Paris qu'a Toulouse ou Lyon, si bien que, malgré le fait qu'il existe des differences majeurs en terme de climat, des maximales a 36 ou plus sont presqu'aussi courantes a Paris qu'a Lyon ou meme Toulouse sur les 30 dernières années!

 

Sachant que la dernière période d'etude (1991-2020) est la seule période pour la quelle c'est vrai, ca pose la question de savoir si c'est une tendance de fond du au RC, ou si c'est juste une anomalie statistiquement qui ne sera plus visible d'ici une dizaine d'années. En tout cas c'est interessant et inattendu (en tout cas pour moi). A mon avis ca serait juste une anomalie et Toulouse va voir une hausse marquee de TX de 36 ou plus dans la décennie 2021-2030.. RDV dans 10 ans :D 

 

Edit + Lyon

Oui c'est ce que je soulignais.

En 2019, il est frappant de comparer Paris-Montsouris et Grenoble le Versoud ( qui représente beaucoup mieux Grenoble que Saint-Geoirs)

Grenoble le Versoud a pas moins de 51 tx> 30°, contre seulement 20 pour Paris-Montsouris.

Et la txm est évidemment sensiblement plus élevée.

Mais si on prend les tx > 35°, l'écart se réduit nettement (9 au Versoud, 4 à Paris) et surtout le fameux record de Paris est 5° au-dessus de la txx annuelle du Versoud !

C'est ce qui me fait clairement parler de ""decorrelation des records avec le global"

( notons que Le Versoud est monté plus haut en 2020 qu'en 2019, avec une txx annuelle frôlant les 39° , mais ça reste loin du record de Paris)

 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Montreuil (93) ou Ciran (37)
il y a 43 minutes, pierre yves a dit :

On entend souvent dire que les îlots urbains a Paris favorisent aussi des Tx estivales supérieures à celles de la région. Peut être un élément de réponse pour cette anomalie

 

Sauf que l'environnement de Montsouris et la taille de l'ICU n'a pas bcp évolué en 40 ans...

  • J'aime 1
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Grenoble (limite Eybens)
il y a 34 minutes, Sebaas a dit :

 

Sauf que l'environnement de Montsouris et la taille de l'ICU n'a pas bcp évolué en 40 ans...

100% d'accord.

Il est bien possible que la station de Paris-Montsouris "surchauffe" ( vu sa localisation dans un environnement très urbanisé)

Mais, si c'est le cas, ça influence toutes ses tx et ça ne peut expliquer ce record decorrélé des txm.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...