cédric du Lot

Du 12 novembre au 18 novembre 2018 - prévisions météo semaine 46

Messages recommandés

Posté(e) (modifié) - Lieu : CINTRAY (27)

Bonjour tout le monde ! 

Je ne voudrais pas créer de faux espoirs mais c'est très intéressant pour la suite CA 😛

 

gfs-0-186.png?6

 

Certes je suis un poil hors topic mais il y a quand même une évolution  type zonal inversé qui se trame depuis plusieurs runs. 
Reste à voir comment tout cela va se goupiller mais  niveau "potentiel de VDF" on a du jeu la 🤩
Les pros vous en pensez quoi ? 

 

gfs-0-228.png?6

 

Modifié par Vil
  • J'aime 1
  • Haha 9

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m
il y a 19 minutes, Vil a dit :

Reste à voir comment tout cela va se goupiller mais  niveau "potentiel de VDF" on a du jeu la 🤩
 

 

VDF pour Vague De Frais?

  • J'aime 4
  • Haha 8

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 7 minutes, cédric du Lot a dit :

 

VDF pour Vague De Frais?

VDF pour Vague De Fantasme voyons 

  • J'aime 2
  • Merci 1
  • Haha 8
  • Surprise 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m

Disons que pour l'instant même en envisageant une bonne continentalisation du flux les "masses froides" mises en jeu ne sont pas vraiment remarquables sachant qu'en plus il va falloir aussi bouger l'anomalie positive et donc que le flux d'est soit un minimum dynamique, vague de fantasme je n'irais pas jusque là mais vague de frais pourquoi pas (un retour tout juste dans la normale saisonnière quoi),m'enfin on y est pas encore et jusque là il va falloir absorber la VDT(vague de tiède)...

 

gensnh-21-6-216.png

 

 

EDH100-216.GIF?10-12

 

Modifié par cédric du Lot
  • J'aime 3
  • Haha 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Lubersac - Altitude 375m / Montmorillon - Altitude 100m / Guéret (la chaumière) Altitude 600m / Lagrand - Altitude 600m

@Vil Pour le moment je vois une cyclo sur l'Atlantique venir jouer les troubles fêtes.... à voir par la suite mais bon 

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Cherbourg-L'aigle

Je rejoints quelques posts pour dire qu'on a bien un risque que le flux vienne de plus en plus de l'Est en toute fin de semaine et pur la semaine qui suit. On surveillera donc cette anticyclone qui veut monter vers la Scandinavie... Mais peu de pluie à prévoir dans ce cas.

Je voulais aussi noter que durant cette période, et bien, nous allons avoir des températures, à T850 en-dessous de la moyenne sur le pôle Nord, ce qui est rare en ce moment. Très peu de hautes anomalies ... à défaut de l' Europe !!

 

image.thumb.png.9079abbb1f29590e598d4fffc7ae0729.png

Modifié par Barth61
  • J'aime 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, belle synoptique pour la fin (encore très lointaine) de ce topic avec la propulsion de HG vers la Scandinavie. 

Le problème c'est qu'elles ne sont pas relayées en altitude par le contournement d'une coulée froide, ici juste un petit talweg qui glisserait en Europe centrale.

Donc du froid potentiellement dans les BC si le flux n'est pas trop fort mais rien de plus...

Bon, maintenant, tout cela n'est qu'un exercice de style car la description d'un déterministe à 192 h, chacun sait ce que cela vaut !

 

image.thumb.png.8a7a128739dc2f1a466e9aa042a0f263.png

 

Sans compter que sur la même échéance le déterministe de GFS est encore moins attractif pour un hivernophile !

 

Modifié par sastrugis
  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

...Sans compter que sur la même échéance le déterministe de GFS est encore moins attractif pour un hivernophile ! (avec l'illustration qui ne passait dans le précédent post)

 

image.thumb.png.3f291200b66c783e381b4eebda30a8ed.png

 

 

 

 

Modifié par sastrugis
  • J'aime 1
  • Haha 1
  • Surprise 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Bugey - Dombes (01)

Au vu des commentaires réalisés par les uns et les autres sur les projections de chaque modèle, n'y a t il aucun cador du forum en mesure d’expliquer d'une façon "thermodynamique"  la présence de ces hautes pressions uniquement sur l'Europe ?
Vue depuis l'hémisphère nord, nous sommes les seuls à avoir ce régime quasi permanent.
Ce ne peut être le hasard tout de même !
Pour une fois, il semble que ce ne soit pas l'anticyclone des Açores avec ses racines sub tropicales qui en soit la cause.
Donc pourquoi ce patator perché si haut en cette saison ? Par quoi ou comment est il en permanence alimenté ?
Merci pour vos éclairages...

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Un petit regard ce matin à travers l'Europe sur l'ensembliste GFS pour ce topic qui s'annonce bien calme au niveau de la France.

Sur les cartes cela se traduit par la montée en puissance et en latitude d'une masse considérable de HP vers la Scandinavie, bloquant puis désagrégeant sur place la belle tentative de creusement atlantique ! La comparaison des cartes de vendredi et de dimanche est éloquente à ce sujet : la crête chaude d'origine subtropicale se coupe de ses racines méridionales et se renforce sur place. Mais on sent que le système peut tendre à un changement de temps si des BG arrivent à se glisser sous cette bulle chaude d'altitude surmontant l'AS de surface... (à voir dans le prochain topic).

 

blob.png.f662d3475e6cb2c5b2de3e8a7333c412.png

 

blob.thumb.png.4bb8a5595ee9a7f7414f26cedd1f2bf1.png

 

Pour ceux qui n'ont pas le temps d'attendre, voici quelques éléments (à confirmer vu l'échéance très très lointaine) :

...à la vue de l'ensembliste LT cela risquerait de se décanter (?) : tous les diagrammes plongent lentement mais surement...

 

blob.thumb.png.a56f2bbd7a1710a86cfa0afbf2ca5e7d.png

 

A titre d'illustration, voici les déterministes à 10J du modèle américain GFS (persistance et recentrage de l'AS en AS-AI et advection orientale faible sous blocage au niveau de l'Europe) et de l'européen CEP. On retrouve ici un schéma assez proche dans ses très grandes lignes mais l'ensemble paraît toutefois plus fragile à tous points de vue. Mais c'est encore tellement loin et dans une synoptique atypique (statistiquement) qu'il n'est pas nécessaire encore de se plonger dans l'analyse de "détails" à l'échelle régionale d'une synoptique à commencer par confirmer  😉

 

blob.png.a141cec424b5f8d98b4cba75db9c35bf.png

 

Modifié par sastrugis
  • J'aime 8
  • Merci 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m

La MJO prend un ticket et part se garer au parking souterrain, ça va surement faire" chaud" du tarif puisqu'on ne sait pas vraiment a quelle date elle pourrait en ressortir...

ECMF_phase_51m_full.gif.795c3a0e49457dd269e68c7cf6cabe4e.gif

 

En gros, pas d'oscillations, pas de forçages pour venir réellement bousculer l'ordre qui va s'établir la semaine prochaine,le créneau anticyclonique pourrait durer des plombes, jusqu'en décembre?

Modifié par cédric du Lot
  • J'aime 3
  • Surprise 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Beauvoir mt st michel
Il y a 5 heures, TRINEON a dit :

Au vu des commentaires réalisés par les uns et les autres sur les projections de chaque modèle, n'y a t il aucun cador du forum en mesure d’expliquer d'une façon "thermodynamique"  la présence de ces hautes pressions uniquement sur l'Europe ?
Vue depuis l'hémisphère nord, nous sommes les seuls à avoir ce régime quasi permanent.
Ce ne peut être le hasard tout de même !

Pour une fois, il semble que ce ne soit pas l'anticyclone des Açores avec ses racines sub tropicales qui en soit la cause.
Donc pourquoi ce patator perché si haut en cette saison ? Par quoi ou comment est il en permanence alimenté ?
Merci pour vos éclairages...

 

Ce régime était permanent, il me semble qu'il ne l'est plus. Nous sortons d'une semaine agitée sur au moins cinq jours pour la moitié nord ; quant au côté permanent des hautes pressions sur les régions méridionales, il est à démontrer vu les torrents des dernières semaines.

Situations d'ailleurs fort classiques que des pluies violentes en Méditerranée en automne et la mise en place d'un flux perturbé par l'ouest par moments. La circulation zonale n'est pas bien longue en général en France, et les cas où ce blocage s'installe donnent des inondations certes "de saison", mais heureusement pas majoritaires chaque hiver au sens large. Le hasard me semble pouvoir expliquer la météo de ce mois.

 

La poussée des hp par le sud la semaine prochaine est en effet spectaculaire, et pourrait dans un premier temps donner des températures proches de 20° au centre et à l'ouest intérieur (si le flux de sud à sud est reste suffisamment modéré, autrement attention au froid en basses couches dans les trous à froid, (les vallées isolées du vent). Mais est-ce surprenant? L'été de la Saint Martin est quelque chose de fort connu des anciens, qu'il ait lieu un peu avant ou un peu après le 11 novembre. Rien ne permet de dire que cette douceur va s'éterniser, la logique ce matin étant ce que voient les analystes hier, à savoir une goutte froide ou fraîche  glissant par l'Europe continentale, mais on peut tout autant avoir un temps stable et frais sans excès si la patate s'écrase sur la France (c'était le cas le 11 novembre 1918 dixit MF), ou un décalage vers l'Est (enterré pour l'instant depuis hier).

 

L'omniprésence inquiétante de la chaleur en fin d'été cette année ne doit pas à mon sens conduire à juger exceptionnelle la situation actuelle, même si elle va aboutir de fait à un nouveau mois thermiquement excédentaire. Toutefois, une dernière décade de novembre froide reste possible  au cas où la dorsale se décalerait complètement vers l'atlantique (on a quelques propositions dans ce sens depuis hier).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Modifié par Bruno 49
Grammaire
  • J'aime 5
  • Surprise 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, cédric du Lot a dit :

La MJO prend un ticket et part se garer au parking souterrain, ça va surement faire" chaud" du tarif puisqu'on ne sait pas vraiment a quelle date elle pourrait en ressortir...

En gros, pas d'oscillations, pas de forçages pour venir réellement bousculer l'ordre qui va s'établir la semaine prochaine,le créneau anticyclonique pourrait durer des plombes, jusqu'en décembre?

 

Après, pour le temps sensible dans les BC à l'échelle régionale, tout pourra dépendre du placement de ces HG...

On le voit bien déjà avec la comparaison des différents déterministes à J+10 où les conditions A sont bien là (point commun) mais avec des "nuances" de position et gradient capables de changer considérablement ce qui se passerait sur la plancher des vaches !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 11 minutes, Bruno 49 a dit :

Rien ne permet de dire que cette douceur va s'éterniser, la logique ce matin étant ce que voient les analystes hier, à savoir une goutte froide ou fraîche  glissant par l'Europe continentale, mais on peut tout autant avoir un temps stable et frais sans excès si la patate s'écrase sur la France (c'était le cas le 11 novembre 1918 dixit MF), ou un décalage vers l'Est (enterré pour l'instant depuis hier).

 

...c'était une chance car durant les 4 années de conflit précédant les hommes avaient enduré toute sorte de calamités météorologiques dont les excès de pluie entraînant la boue dans les tranchées et sur les champs de bataille (1916) et la terrible VDF de 1917... Il y a plein de choses passionnantes à lire sur le sujet !

(fin du HS)

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Bugey - Dombes (01)
il y a 38 minutes, Bruno 49 a dit :

La poussée des hp par le sud la semaine prochaine est en effet spectaculaire, et pourrait dans un premier temps donner des températures proches de 20° au centre et à l'ouest intérieur (si le flux de sud à sud est reste suffisamment modéré, autrement attention au froid en basses couches dans les trous à froid, (les vallées isolées du vent). Mais est-ce surprenant? L'été de la Saint Martin est quelque chose de fort connu des anciens, qu'il ait lieu un peu avant ou un peu après le 11 novembre. Rien ne permet de dire que cette douceur va s'éterniser, la logique ce matin étant ce que voient les analystes hier, à savoir une goutte froide ou fraîche  glissant par l'Europe continentale, mais on peut tout autant avoir un temps stable et frais sans excès si la patate s'écrase sur la France (c'était le cas le 11 novembre 1918 dixit MF), ou un décalage vers l'Est (enterré pour l'instant depuis hier).

La poussée par le sud ne semble pas si spectaculaire que cela au regard des 4 dernières années.
Nous avons eu la même chose en décembre 2014 pendant 4 semaines, en 2015 pendant 5 semaines et en 2016 pendant 6 semaines mais avec des HP plus "centrées sur l’Europe Centrale.
Je continue à me demander ce qui peut alimenter pour atteindre une telle intensité !
Cette fois, la cellule HP semble monter très haut en se renforçant jour après jour pour arriver à cela dimanche prochain (projection GFS réactualisée à l'instant) :
gfsnh-12-180.png?6
Ce que je redoute pour la suite, c'est que dès que ce bloc aux hautes latitudes se sera affaibli et bien ce soit l'anticyclone des Açores qui revienne de nouveau vers nous. Et toujours pas de pluie conséquente pour la façade est et les Alpes ou la situation est très critique !

Citation

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Modifié par TRINEON
  • J'aime 2
  • Haha 1
  • Surprise 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m

Il n'y a de toute façon pas de mystères, ça fait des mois, et même des années, que l'on ne voit plus traces d'un zonal durable sur l'Atlantique, la dernière grosse et longue séquence remontant a l'hiver 2013-2014.

Cela est probablement aussi en lien avec l'affaiblissement de la cellule polaire Arctique(vaste débat), on zoome beaucoup sur notre bout d'Europe mais le problème est identique sur l'autre Grand océan de l'hémisphère nord qu'est le Pacifique, avec peu ou prou la même récurrence anticyclonique sur la cote ouest américaine.

La question étant surtout de savoir si ce cadre est simplement du a la variabilité naturelle ou si c'est la définition nouvelle de notre climat, a mon sens a l'échelle climatique de telles séquences méridiennes pour l'Europe c'est peanuts, a l'échelle humaine c'est simplement plus marquant donc on focalise là dessus ...

A cela se rajoute la hausse des températures en liaison directe avec le RC qui rajoute du chaos au chaos et dont on ne peut encore affirmer(même si les choses devraient finir par s'éclaircir) que l'incidence va simplement se résumer a un thermomètre plus élevé mais aussi a une redistribution des grands mouvements de l'atmosphère qui régissent notre climat...sachant aussi que les océans n'ont pas encore "vomis" tous ces excès emmagasinés...

(désolé du HS, du bla bla sans billes...)

Modifié par cédric du Lot
  • J'aime 15

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Bugey - Dombes (01)

Je partage complètement ton point de vue.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Saint-Alban-Leysse - 311 m (Est Chambéry) -(73) et ponctuellement sur Palette-Le-Tholonet -158 m (Aix sud-est) (13) et Mazamet(81) - (ville : 266 m)
il y a une heure, cédric du Lot a dit :

Il n'y a de toute façon pas de mystères, ça fait des mois, et même des années, que l'on ne voit plus traces d'un zonal durable sur l'Atlantique, la dernière grosse et longue séquence remontant a l'hiver 2013-2014.

Cela est probablement aussi en lien avec l'affaiblissement de la cellule polaire Arctique(vaste débat), on zoome beaucoup sur notre bout d'Europe mais le problème est identique sur l'autre Grand océan de l'hémisphère nord qu'est la Pacifique, avec peu ou prou la même récurrence anticyclonique sur la cote ouest américaine.

La question étant surtout de savoir si ce cadre est simplement due a la variabilité naturelle ou si c'est la définition nouvelle de notre climat, a mon sens a l'échelle climatique de telles séquences méridiennes pour l'Europe c'est peanuts, a l'échelle humaine c'est simplement plus marquant donc on focalise là dessus ...

A cela se rajoute la hausse des températures en liaison directe avec le RC qui rajoute du chaos au chaos et dont on ne peut encore affirmer(même si les choses devraient finir par s'éclaircir) que l'incidence va simplement se résumer a un thermomètre plus élevé mais aussi a une redistribution des grands mouvements de l'atmosphère qui régissent notre climat...sachant aussi que les océans n'ont pas encore "vomis" tous ces excès emmagasinés...

(désolé du HS, du bla bla sans billes...)

 

Il faudrait quand même faire une étude davantage détaillée afin de répertorier toutes les séquences zonales et leur durabilité sur notre territoire .. o.O Mais il y en a eu davantage que le seul hiver 2013-2014 ces dernières années il me semble ? J'ai même l'impression que depuis 2013, on renoue avec des séquences de zonales plus fortes (comme dans les années 90  et ces hivers doux) par rapport aux années 2000 .. ( la Tnm hivernale, et surtout de décembre, de pas mal de postes du sud-est de la France on vu leurs moyennes baisser entre la décennie 90 et 2000 , mais vont de nouveau bien bondir avec cette décennie 2010). Bref ce serait à étudier plus en détail (De quelle échelle on parle ? Sur quelles zones ? , ect ..), vaste sujet mais on part dans le HS ensuite :S .. 

Modifié par Gaël13
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A la vue des dernières sorties, voilà un bref résumé en images (pour Paris) de comment pourrait se passer la semaine du topic et quelques perspectives sur la prochaine...

1) évacuation de la dernière perturbation en début de semaine dans une ambiance douce par flux de composante SO (résultat de la proximité du talweg)

2) établissement progressif des HP associées aux très puissants HG : temps très sec se rafraîchissant la nuit (sans excès) et douceur diurne ; flux faible pivotant vers le SE puis l'E et enfin le NE

3) ensuite (prochain topic), poursuite des influences continentales sèches, progressivement plus froides avec possiblement une petite bise vivifiante (mais rien de bien terrible pour la saison non plus car pas de drain froid en altitude).

 

blob.png.62f2f4611ae38b4b42ee23fdeab6c3db.png

 

Modifié par sastrugis
  • J'aime 1
  • Merci 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m
il y a 13 minutes, Gaël13 a dit :

 

Il faudrait quand même faire une étude davantage détaillée afin de répertorier toutes les séquences zonales et leur durabilité sur notre territoire ...

 

Oui bien sur, mais je parle surtout a notre latitude Gaël, et évidemment que le zonal est toujours là mais plus haut perché et ne venant nous titiller qu'en pointillé, la nature ayant horreur du vide on sait ce qui le remplace... pour autant je n'en fais pas quelques-chose d'irrémédiable, c'est probablement et simplement séquentiel.

Modifié par cédric du Lot
  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : 60300 Senlis, 61170 Marchemaisons
Il y a 4 heures, Bruno 49 a dit :

 

Ce régime était permanent, il me semble qu'il ne l'est plus. Nous sortons d'une semaine agitée sur au moins cinq jours pour la moitié nord ; quand au côté permanent des hautes pressions sur les régions méridionales, il est à démontrer vu les torrents des dernières semaines.

Situations d'ailleurs fort classiques que des pluies violentes en Méditerranée en automne et la mise en place d'un flux perturbé par l'ouest par moments. La circulation zonale n'est pas bien longue en général en France, et les cas où ce blocage s'installe donnent des inondations certes "de saison", mais heureusement pas majoritaires chaque hiver au sens large. Le hasard me semble pouvoir expliquer la météo de ce mois.

 

La poussée des hp par le sud la semaine prochaine est en effet spectaculaire, et pourrait dans un premier temps donner des températures proches de 20° au centre et à l'ouest intérieur (si le flux de sud à sud est reste suffisamment modéré, autrement attention au froid en basses couches dans les trous à froid, (les vallées isolées du vent). Mais est-ce surprenant? L'été de la Saint Martin est quelque chose de fort connu des anciens, qu'il ait lieu un peu avant ou un peu après le 11 novembre. Rien ne permet de dire que cette douceur va s'éterniser, la logique ce matin étant ce que voient les analystes hier, à savoir une goutte froide ou fraîche  glissant par l'Europe continentale, mais on peut tout autant avoir un temps stable et frais sans excès si la patate s'écrase sur la France (c'était le cas le 11 novembre 1918 dixit MF), ou un décalage vers l'Est (enterré pour l'instant depuis hier).

 

L'omniprésence inquiétante de la chaleur en fin d'été cette année ne doit pas à mon sens conduire à juger exceptionnelle la situation actuelle, même si elle va aboutir de fait à un nouveau mois thermiquement excédentaire. Toutefois, une dernière décade de novembre froide reste possible  au cas où la dorsale se décalerait complètement vers l'atlantique (on a quelques propositions dans ce sens depuis hier).

 

Semaine agitée pendant au moins 5 jours sur la moitié nord cette semaine ? Peut-être sur le quart nord-ouest, mais loin de là pour le quart nord-est ; soleil et 20°C lundi et mardi, un peu de pluie mercredi matin 3.6 mm et retour des éclaircies l'après-midi , soleil jeudi et vendredi avec des températures encore plutôt douces , il n'y a que depuis d'hier que les choses se sont gâtées, certes ça tombe mal et encore une fois parce que c'est tombé le weekend du 11 novembre on ne va retenir que ça comme le bref coup hivernal de fin octobre .

Pardonne moi Bruno mais le véritable flux perturbé d'ouest dans le quart nord-est je ne l'ai vu vraiment qu'une seule fois cet automne : depuis hier seulement et c'est déjà bientôt fini  et la seule dépression tempétueuse qui  est passée sur les Hauts de France elle venait de ....... l'ouest de la Sardaigne :S

Que ce soit uniquement le fait du hasard l'absence de zonal durable ces derniers temps et qu'il ait toutes les peines à traverser la France d'ouest en est quand il aborde la Bretagne, je n'en suis pas complètement convaincu .

Je ne suis pas un expert des épisodes méditerranéens , mais il me semble que cette année ils sont plus liés aux gouttes froides qui circulent entre la péninsule ibérique et le bassin méditerranéen occidental que par l'arrivée d'un front froid par l'ouest de la France qui la traverse d'ouest en est et qui sont suivis par les épisodes de mistral avec le creusement de la dépression du Golfe de Gênes, d'ailleurs le Ventoux et l'Aigoual en cet automne  ce sont plutôt des rafales  de sud à sud-est qu'ils se ramassent et très rarement de nord à nord-ouest .

  • J'aime 2
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Beauvoir mt st michel

Sur les épisodes méditerranéens : je ne les lie en aucune façon à du zonal,  je dis seulement que ces deux phénomènes sont classiques  en automne. Et on n'a donc pas une omniprésence des hp sur tout le pays.

 

Sur la mise à la marge du nord est, je suis d'accord, le zonal n'a pas été complet. Mais ce n est pas le courant de sud ouest en novembre qui inquiète dans le nord est, c est sa survenue au pire moment compte tenu de la secheresse antérieure. 

 

Ton hypothèse est que l' assèchement des perturbations en traversant le bassin parisien n est pas hasardeux, mais alors à quoi l' attribuer?

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : 60300 Senlis, 61170 Marchemaisons
il y a 32 minutes, Bruno 49 a dit :

Sur les épisodes méditerranéens : je ne les lie en aucune façon à du zonal,  je dis seulement que ces deux phénomènes sont classiques  en automne. Et on n'a donc pas une omniprésence des hp sur tout le pays.

 

Sur la mise à la marge du nord est, je suis d'accord, le zonal n'a pas été complet. Mais ce n est pas le courant de sud ouest en novembre qui inquiète dans le nord est, c est sa survenue au pire moment compte tenu de la secheresse antérieure. 

 

Ton hypothèse est que l' assèchement des perturbations en traversant le bassin parisien n est pas hasardeux, mais alors à quoi l' attribuer?

 

 

 

 

La quasi omniprésence des hautes pressions sur le continent européen qui finissent par  les désagréger lorsqu'elles s'enfoncent vers l'est comme celle  qui est bloquée actuellement entre le Golfe de Gascogne et les Ardennes qui fait certes celle-ci de la résistance  mais qui va finir par céder et se résorber sous la force de l'anticyclone européen en milieu de semaine .

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Sur les hauteurs d'Issy Les Moulineaux (92), proche Meudon

Et toujours cette propension des diags à faire baisser la moyenne vers le 18/19 Nov. 

Ici pour Strasbourg, les premiers concernés :

graphe3_1000___7.76751_48.5794_Strasbour

 

Hivernophilement, la synoptique s'avère intéressante.... Certes, ça reste encore trop sec, mais ce flux d'E lié un un puissant blocage anticyclonique tend logiquement à s'inscrire dans la durée.  On peut raisonnablement envisager une dernière décade de Novembre progressivement plus hivernal.

D'autant qu' à terme,  à coups répétés de pulsions atlantiques qui entretiennent et renforcent le flux continental , il serait pas surprenant que les  hauts géos s'isolent sur l'Europe du Nord voire sur le Groenland. Une hypothèse étonnamment plus crédible que celle du zonal... 😁 

 

Si ça se confirme, restera l'analyse de la dynamique du flux et du temps sensible sur le plancher des vaches : est-ce que par exemple, des anomalies basses arriveront à se faufiler sous blocage, accentuer la froidure et apporter de l'humidité?...

 

Bon, ça sent quand même la multiplication des synoptiques hivernales dans les jours à venir, qu'elles aboutissent ou pas.

To be continued  :)

 

 

  

 

 

 

 

Modifié par vinçounet
  • J'aime 11

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.