Aller au contenu
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Lolox

Du 3 décembre au 9 décembre 2018 - prévisions météo semaine 49

Messages recommandés

Posté(e) - Lieu : Remiremont - Porte des Hautes Vosges (400 m)

Bonsoir,

 

 

ouvrons ce topic pour la semaine 49, qui sera le premier topic de prévision pour les débuts de notre hiver météo 2018.

 

Pour resituer un peu les choses, les perspectives pour la fin du précédent topic sont à des BP bien présentes en Atlantique Nord, avec une tendance à voir les anomalies basses s'enfoncer de plus en plus bas au fil des jours au large de Terre Neuve. Ça plante déjà le décor :D (et peu de chance que cela échoue), plus humide au N.O. et assez doux :

 

gfs-0-144_eio1.pnggem-0-144_vko0.png

 

CEP à quelques heures près sur le 0z du jour :

 

ECM1-168_wog6.GIF

 

Le topic s'ouvrirait donc avec une Europe Occidentale en proie à un flux de Sud Ouest dont l'évolution est incertaine à mesure que le complexe dépressionnaire se décale vers l'Est... Mais il convient de surveiller le grain de sable qui se profile au large des Açores, et dont la reprise au milieu des advection peut redistribuer profondément les cartes par la suite :

 

Sur GFS ça prend plutôt pas mal :

 

tempresult_qpo6.gif

 

Sur GEM les anomalies qui s'isolent ne sont pas assez dynamiques et ne ralentissement pas le flux en s'isolant réellement :

 

tempresult_rrj3.gif

 

Remarquez tout de même que sur les images postées, l'AR reste assez en retrait sur le continent, tandis que les HP subsahariennes resteraient contenues dans leur propagation par le maintien d'un beau morceau de Vortex au large de la Scandinavie.

 

Il risque d'y avoir de l'animation au cours de ce topic, mais il faut rester vigilent. Lorsque des anomalies viennent à s'isoler au large des Açores, ça peut fixer un régime de temps pour une paire de jours ensuite. Sur la base de ce qui est projeté ce soir, on peut éventuellement espérer une mécanique un peu plus favorable à des sensations plus hivernales, bien que le flux S.O. soit aussi un régime de temps typique d'une certaine forme d'hiver :D

 

Je désamorce tout de suite les excès d'optimisme, en rappelant la projection du CEP de ce matin, où le même type de schéma abouti à de l'eau de boudin :

 

tempresult_bwe9.gif

 

Sur GFS de ce soir, ce n'est par mirifique non plus :

 

tempresult_tux6.gif

 

 

Donc en résumé, il pourrait y avoir du suspense pour estimer l'ampleur du changement qui pourrait s'opérer sur cette échéance et j'espère que ce topic verra de belles prévisions. A vous les z'amis  ;)

  • J'aime 20
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Nancy

A mon avis les grands acteurs pour le début d'échéance sont bien cernés:

 

- Des HP actuellement présentes entre Islande et Scandinavie et qui devraient cette semaine se replier sur le continent pour s'ancrer vers la Russie.

- Une reprise plus franche de l'activité dépressionnaire sur l'ensemble de Atlantique Nord, avec un bloc dépressionnaire présent entre Terre-Neuve et le cap Nord.

 

Pour l'Europe occidentale c'est un flux de SO qui devrait se mettre en place, avec une zone barocline assez au nord, le rail dépressionnaire se situant plutôt vers les Iles Britanniques, tandis que les pressions pourrait être rapidement élevée en allant vers le sud et l'est. 

naefs-0-0-180.png?12

 

 

A l'échelle de notre pays c'est typiquement le genre de configuration à flux de SO anticyclonique très doux, porteur de bruines et perturbations moribondes sur l'ouest et le nord du pays, relativement beau et quasi-printannier sur le reste du pays.

 

 

 

 

Le suspens réside alors dans l'évolution de cette situation à partir du milieu d'échéance, le jet-stream semblant à nouveau présenter des signes de faiblesses (ondulations) entraînant un décrochement dépressionnaire sur les Açores et par effet balancier une remontée des pressions vers l'Europe occidentale. Probable retour de la patate anticyclonique sur le pays.

image.png.6fa6ea769d9b1f859fe5d526ccfbec3c.png

 

 

A partir de là plusieurs options me semblent envisageables:

 

1. Extension des HP vers le nord, éteignant une partie de l'activité dépressionnaire sur l'Atlantique nord et constitution d'un bloc anticyclonique plus haut en latitude ramenant un temps plus froid soit

- sous inversions avec grisailles/brouillard et possible continentalisation du flux en basse couche sans forcément advection d'air froid, si le bloc HP se positionne sur l'axe France/IlesBritaniques.

image.png.0a8e27584f51930c4b6055efa24a2760.png

 

- Par décrochage d'anomalie basse vers l'Europe de l'Est voir le pays, sur le flanc oriental des HP s'étendant vers le nord-ouest finissant en espèce de dorsale Atlantique.

image.png.f25cbd1bd1066207e5ea22699ea7923b.png

 

 

2. Poursuite d'une circulation dépressionnaire entre Islande, nord des Iles Britanniques et Scandinavie, les BP acoriennes continuant à alimenter les HP sur le pays, temps bien anticyclonique et toujours doux, avec possible reprise d'une circulation anticyclonique de SO, c'est à mon avis l'option la plus probable (jurisprudence le scénario le moins palpitant remporte la palme).

image.png.be8d42027ce67acbb6ac4ac95e975b5e.pngimage.png.2a5aad952538ac1d6493fcb268abe0e5.png

 

 

Modifié par thib91
  • J'aime 12
  • Merci 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Remiremont - Porte des Hautes Vosges (400 m)

Cette faiblesse du Jetstream et l'ondulation en découlant évoluant en cut-off du coté des Açores, constitue un potentiel de basculement de temps... Mais comme tu le dis très bien l'option majoritaire semble être à la poursuite d'un flux de S.O. statistiquement parlant. Je n'ai pas évoqué l'inverse même si j'insiste un peu sur un éventuel changement de criculation :D

Si toutefois le flux de S.O. devait se reconduire en seconde partie d'échéance , on pourrait en prendre pour un bail de quelques jours, qui nous amènerait vers mi-décembre avant de renouer avec des sensations hivernales  ;)

 

Pourtant de belles situations hivernales peuvent naitre d'une telle évolution, mais ça se jouera à des détails si ça doit survenir. On a quelques jours pour voir ce que cela donne :)

  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Nancy
il y a 20 minutes, Lolox a dit :

Cette faiblesse du Jetstream et l'ondulation en découlant évoluant en cut-off du coté des Açores, constitue un potentiel de basculement de temps... Mais comme tu le dis très bien l'option majoritaire semble être à la poursuite d'un flux de S.O. statistiquement parlant. Je n'ai pas évoqué l'inverse même si j'insiste un peu sur un éventuel changement de criculation :D

Si toutefois le flux de S.O. devait se reconduire en seconde partie d'échéance , on pourrait en prendre pour un bail de quelques jours, qui nous amènerait vers mi-décembre avant de renouer avec des sensations hivernales  ;)

 

Pourtant de belles situations hivernales peuvent naitre d'une telle évolution, mais ça se jouera à des détails si ça doit survenir. On a quelques jours pour voir ce que cela donne :)

 

Deux cartes de l'ensembliste européen:

 

Le cut-off vers les Açores et la remontée des pressions sur le pays, la tendance semble solide.

image.png.f4d824db8a04bbe095aeca3c7eab746b.pngimage.png.9a301f23309ca38983169f2e7f59c10a.png

 

Pour le milieu d'échéance du topic à +240h (soit l'échéance max du modèle):

image.png.0c47ef81552140044162ef8ea30e865e.png

C'est forcément très lissé mais on perçoit le début d'un double mouvement, décalage du bloc de BP vers la Scandinavie et remonté des pressions sur le proche Atlantique, par extrapolation on pourrait imaginer un scénario à dorsale, on se raccroche à ce qu'on peut.

 

En attendant grande douceur au programme dès mercredi prochain.

 

Modifié par thib91
  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m

C'est sur que les perspectives étaient plus réjouissantes l'année dernière a la même époque pour le premier jour de l'hiver...:D

 

ECH1-144.GIF.thumb.png.aee0b9063c710e6dc6557b26af47aa9b.png

 

Je pense un peu comme Lolox que la désorganisation du VP et l'absence d'un courant zonal "classique" a notre latitude qui prend naissance sur le Labrador peut jouer en la faveur de l'hiver a m'en donné, la question est quand et c'est là que ça coince, on ne voit pas grand-chose a TLT dans les modélisations et quand bien même nous n'avons pas la certitude que le jet continu a se promener éternellement dans des méandres obscurs propre a déclencher et entretenir les flux méridiens, et le jour ou ça va lâcher et qu'il va retrouver la lumière...on aura plus qu'a pleurer notre mère...

 

 

  • J'aime 8
  • Haha 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Buhl-lorraine, Moselle ( 260 m )
Il y a 1 heure, cédric du Lot a dit :

C'est sur que les perspectives étaient plus réjouissantes l'année dernière a la même époque pour le premier jour de l'hiver...:D

 

ECH1-144.GIF.thumb.png.aee0b9063c710e6dc6557b26af47aa9b.png

 

Je pense un peu comme Lolox que la désorganisation du VP et l'absence d'un courant zonal "classique" a notre latitude qui prend naissance sur le Labrador peut jouer en la faveur de l'hiver a m'en donné, la question est quand et c'est là que ça coince, on ne voit pas grand-chose a TLT dans les modélisations et quand bien même nous n'avons pas la certitude que le jet continu a se promener éternellement dans des méandres obscurs propre a déclencher et entretenir les flux méridiens, et le jour ou ça va lâcher et qu'il va retrouver la lumière...on aura plus qu'a pleurer notre mère...

 

 

 

Pour au final se retrouver avec ca

 

CFSR_1_2017120112_1.png

 

L'année dernière, le VP s'est renforcé considérablement dès le début du mois de décembre avec des vents zonaux qui avait augmenté en flèche. Cette année, la tendance s'inverse puisque la stratosphère va se faire mal mené dans les prochaines semaines en même temps que les amplitudes de la phase MJO vont encercler les phases 8/1, signe d'un réchauffement assez net vers la mi-décembre. Une crête sur l'atlantique devrait s'établir d'ici deux semaines, l'hiver devrait sérieusement se lancer ainsi dans la deuxième partie du mois de décembre

h8sq.gif

 

  • J'aime 8

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Gentilly

Quand on ne voit rien sur les modélisations classiques, il est toujours bon de se raccrocher aux indices basses fréquences et hors échéances.

Modifié par Jack75
Ajout
  • J'aime 9
  • Merci 2
  • Haha 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, Jack75 a dit :

Quand on ne voit rien sur les modélisations classiques, il est toujours bon de se raccrocher aux indices basses fréquences et hors échéances.

 

Surtout qu'avec ces indices ( souvent utilisés uniquement dans un sens au passage), l'hiver était annoncé arriver en force mi-novembre, puis non début décembre, mais en fait ca sera plutôt mi-décembre, rdv dans 15 jours pour nous annoncer son décalage à début janvier ^^.

 

 

  • J'aime 7
  • Merci 2
  • Haha 8

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement Sword,Normandie.
Il y a 13 heures, thib91 a dit :

1. Extension des HP vers le nord, éteignant une partie de l'activité dépressionnaire sur l'Atlantique nord et constitution d'un bloc anticyclonique plus haut en latitude

 

Tendance bien représentée sur les ensembles ce matin à TLT,même sur l'Européen en fin d'échéance on perçoit l'extension:

 

gens_panel_nwg3.pnggens_panel_ojl5.png

 

image.png.9e79c6b28953f1e0862fd0314bf95c2e.pngimage.png.f3cd736801c3f05292f85e353392ad8b.png

 

Modifié par Nico 14
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Cherbourg-L'aigle
Il y a 4 heures, thib91 a dit :

 

Surtout qu'avec ces indices ( souvent utilisés uniquement dans un sens au passage), l'hiver était annoncé arriver en force mi-novembre, puis non début décembre, mais en fait ca sera plutôt mi-décembre, rdv dans 15 jours pour nous annoncer son décalage à début janvier ^^.

 

 

 

Je pense que tu aurais pu d'abstenir de dire ça. On a bien eu un blocage. Malheureusement, après les 3 à 4 jours froids, nous sommes dans les moyennes, à cause du mauvais placement de ce blocage.

 

Sinon, oui on sent les diagrammes, à nouveau, s’exciter par la suite !

  • J'aime 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Nancy
il y a 48 minutes, Barth61 a dit :

 

Je pense que tu aurais pu d'abstenir de dire ça. On a bien eu un blocage. Malheureusement, après les 3 à 4 jours froids, nous sommes dans les moyennes, à cause du mauvais placement de ce blocage.

 

Sinon, oui on sent les diagrammes, à nouveau, s’exciter par la suite !

 

Blocage ou mise en place d'une circulation méridienne ne veut pas forcément dire temps hivernal chez nous, la situation actuelle l'illustre bien (anticyclone groenlando-islandais).

 

Je ne remet pas en cause l'utilisation de signaux à LT qui peuvent s’avérer pertinents pour appréhender les grandes évolutions de la synoptique, mais la façon dont ils sont présentés ou utilisés par certains (affirmation péremptoire sur l'installation durable d'un temps hivernal, comparaisons foireuses avec des situations passées souvent exceptionnelles...).

 

 

Modifié par thib91
  • J'aime 3
  • Merci 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 51 minutes, Barth61 a dit :

Sinon, oui on sent les diagrammes, à nouveau, s’exciter par la suite !

 

C'est même dès le 3/12 que les perspectives deviennent très variées, avec un éclatement des scénarios menant à des possibles fort différents !

Mais il est à remarquer que cela concerne essentiellement la basse troposphère (850 hPa) car au-dessus (500 hPa) on garde un tube majoritaire bien haut... 

Au final, formation possible des HP sur l'Europe occidentale, à double tranchant selon leur positionnement qui commandera la provenance de la masse d'air.

Dans ce genre de config, cela se termine souvent par une France partagée entre ceux qui bénéficieront des effets de BC (du SO au NE : gel dans les vallées, brouillards persistants mais beau et doux en montagne) et ceux plus au NO qui récupéreront le faible brassage de l'air et des nuages en marge du courant perturbé (temps doux et nuageux en Bretagne, Normandie, Nord...)

 

 

Diagramme GEFS

 

 

Diagramme GEFS

 

  • J'aime 3
  • Surprise 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Buhl-lorraine, Moselle ( 260 m )
Il y a 7 heures, thib91 a dit :

 

Surtout qu'avec ces indices ( souvent utilisés uniquement dans un sens au passage), l'hiver était annoncé arriver en force mi-novembre, puis non début décembre, mais en fait ca sera plutôt mi-décembre, rdv dans 15 jours pour nous annoncer son décalage à début janvier ^^.

 

 

 

Message non seulement bidon mais en plus de mauvaise fois car pas un chat n'avait parlé de décalage à début décembre, c'est toi même qui l'a inventé. Il y a bien eu un blocage scandinave dans la deuxième partie de novembre et ce blocage est toujours la actuellement puisqu'il est centré sur l'Islande et le Groenland dans une configuration NAO-. Seul bémol, la goutte froide qui est arrivée par l'est en début de semaine dernière a traversé la France trop rapidement d'ouest en est pour se réfugier sur l'océan. Les modèles montraient au départ des scénarios où la goutte froide devait rester vers l'Est de la France ou sur la France même et pas sur l'océan. Mais n'a pas empeché le blocage de se mettre en place sur les latitudes nordiques et l'hiver de s'installer sur l'Europe du Nord. Tout s'est passé donc comme prévu et pas comme toi tu le pensais

  • J'aime 6
  • Merci 5
  • Haha 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Ars sur moselle (57)

Oui tout à fait d'accord Mike, c'est ce que je me disais aussi hier, le blocage est toujours présent, on a juste un temps de saison au lieu d'avoir quelques choses d'habituellement plus frais avec ce type de blocage, l'activité dépressionnaire sur l'Islande n'a jamais réellement repris. Bon on se dirige sur un temps assez doux pour cette fin de mois, la suite avec ce topic reste loin d'être appréhendée, Dans le flou à partir du 3 selon les diagrammes.  Tout ce qui est à prendre est à prendre, alors merci d'avoir parlé de la phase MJO Mike.

GFS poursuit son récit avec une langue dès le 6 déc...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les scénarios sont ouverts mais voici (à titre indicatif, vu les échéances lointaines) ce que propose à 850 hPa le déterministe GFS 12Z pour ce topic : y a pire pour 1 hivernophile non ? (de gauche à droite : lundi, mercredi, vendredi, dimanche).

Edit. : quand on voit l'ensembliste 12Z qui vient de sortir, on ne s'emballe pas non plus, la moyenne ne bronche d'ailleurs presque pas !!!!!!!

 

image.thumb.png.e7c8ba45af0d9481496429e92d8a2740.png

 

Diagramme GEFS

 

Il faut dire que le déterministe est hypersensible pour le coup ! (comparaison du 06Z et du 12Z) :

 

image.thumb.png.333dd5985e6e33cedbf24d9dfbf0ed23.png

Modifié par sastrugis
  • J'aime 7
  • Merci 1
  • Surprise 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai quand même l'impression assez nette que le scenario qui domine est malheureusement la mise en place d'un anticyclone sur nos têtes, ce qui est finalement relativement courant avec l'élément "cutoff sur les Acores" qui aide à advecter un peu de haut geopotentiel vers l'Ouest Européen.

Bon, je mets une illustration, mais bien sûr elle n'a qu'une valeur purement indicative à cette échéance lointaine et ne sert qu'à illustrer la tendance:

gens-21-1-216.png

Après on peut aussi constater que la cyclo côté Islande est peu marquée voir totalement absente. Du coup il n'est pas impossible que ça évolue en dorsale via un léger décalage vers l'Ouest qui ne me semble pas totalement improbable. Mais bon, pour moi le scenario le plus probable c'est la mise en place d'un anticyclone Ouest-Européen, pas la dorsale. J'espère me tromper.

A suivre.

 

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Retour à la raison du déterministe GFS ce matin après son cavalier seul dans les bas fonds de son ensemble hier dans le 12Z.

C'est nettement moins engageant pour les hivernophiles mais malheureusement plus réaliste statistiquement et génétiquement.

Gardons quand même un oeil sur les quelques scénarios toujours bien bas qui forment un tube secondaire, certes ultra minoritaire...

 

image.thumb.png.79dcdb403afa7ad631c47ca4dac4cb15.png

  • J'aime 2
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Nancy

A partir du milieu de semaine prochaine, la tendance anticyclonique à même le pays, liée aux BP açoriennes, reste d'actualité. En revanche, il existe toujours cette incertitude qd à l'évolution de ce bloc anticyclonique, bien visible au grès des sorties des déterministes.

 

Pour résumer, on a toujours ces deux grands ensembles de scénarios :

 

1. Soit les HP s'étendent vers le nord avec décrochage d'air froid sur leur flanc oriental, pouvant possiblement déborder sur l'ouest de l'Europe. Ce type de scénario semble en recul ce matin (cf le diagramme posté par sastrurgis).

 

2. Soit la tentative échoue en raison d'une activité dépressionnaire se maintenant sur les zones clés de  l'Atlantique nord.

On se retrouverait alors avec des HP écrasées sur le pays (avec possiblement quelques jours frais sous la cloche anticyclonique liés aux inversions thermiques) finissant par se décaler vers l'est et le sud,pour laisser place à une possible reprise d'un courant d'ouest + ou - anticyclonique voir dépressionnaire (soyons fou), mais toujours très doux.  Ce scénario est en train de devenir majoritaire ce matin.

 

L'incertitude sur les zones clés vue par l'écart-type de l'ensemble GEFS.

image.png.0f4ae6643865ab9d9cefab80c5850d45.png

 

 

Jetons un oeil également à l'ensembliste européen, ce dernier semble tendre vers une évolution avec reprise d'un flux de SO anticyclonique.

image.png.a97f96c964fe2135024679f6ee86a985.png

 

Pour conclure, vue l'évolution en cours des modèles vers le second type de scénarios (qui par expérience semble être l'évolution la plus probable de ce type de configuration), vue la moyenne en fin d'échéance de l’européen, je serais à deux doigts d'annoncer un décalage de l'arriver de l'hiver pour plus tard (hum!) 😁. Mais comme l'a bien résumé sastrugis, tant que quelques scénarios toujours bien bas forment un tube secondaire sur GEFS, il faut garder un oeil sur les modèles.

 

 

 

Modifié par thib91
  • J'aime 8
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m

On observe aussi sur le déterministe européen un décalage du vortex polaire de l'Eurasie vers le Canada, fini les bulles chaudes aux hautes latitudes et bien placées dans ce contexte, il y'aura peut-être une dorsale naissante qui va apparaitre dans les jours futurs sur les modélisations (un peu comme GFS hier), il n'est pas dit cependant qu'elle soit sur l'Atlantique...

 

tempresult_usp9.gif

 

Mais bon on a le temps de voir venir si elle n'est prévue qu'a la mi-décembre...:angel:

  • J'aime 1
  • Haha 8

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les scenarios sont très éclatés à partir de mardi prochain sur l'ensembliste de gfs

 

On a soit une légère dorsale qui gongfe sur l'atlantique (run parallèle de ce matin et environ la moitié des scenarios et scenarios du 12 z de hier soir) avec flux ondulatoire et assez frais/ dans les normales :

 

image.thumb.png.071c002c355a339cf88018582e5c59a2.png

 

Virant en blocage par la suite

 

image.thumb.png.4b75f9eaf2d6b371bdf7792aa75331a4.png

soit un anticyclone avec racine subtropicale avec flux de sud-ouest anticyclonique (run principal et l'autre moitié de scénarios du 0z) :

 

image.thumb.png.f6e77871544006f7ead57b05793cd73d.png

 

Avec par la suite de la soupe d'anticyclone et des brouillards

 

image.thumb.png.1b48bf05bc1ee6b88f00a8d42773fa60.png

 

Très grosse différence donc pour le moment et grosse incertitude. Ceci est valable aussi pour les précipitations qui varient de rien a beaucoup pour cette semaine.

 

image.png

Modifié par Antonio
  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : COLMAR OUEST (Haut-Rhin) Alt 192m

Ce que l'on peut juste constater à cette échéance c'est une majorité des flux seraient anticycloniques de composante Est / SE avec donc, de la bonne fraîcheur en BC mais une anomalie + probable en Altitude. 

Du coup, le sec de retour avec gel fréquent sur le plancher des vaches.

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Nancy
Il y a 1 heure, judd a dit :

Ce que l'on peut juste constater à cette échéance c'est une majorité des flux seraient anticycloniques de composante Est / SE avec donc, de la bonne fraîcheur en BC mais une anomalie + probable en Altitude. 

Du coup, le sec de retour avec gel fréquent sur le plancher des vaches.

 

Plutôt pour la fin d'échéance du topic, dans la première partie de la semaine devraient se dérouler sous un flux de SO anticyclonique avec quelques passages pluvieux faiblement actif voir bruineux au nord de la Loire, le tout dans une douceur remarquable. CEP et GFS envisagent ainsi des tx de 12 à 18° sur les 3/4 du pays lundi et mardi.

 

On en discute peu sur le topic car cette partie de semaine est plutôt bien cernée, et il faut le dire assez peu palpitante.

 

Les pressions pourraient regonfler plus franchement par le sud à partir du milieu/fin de semaine rejetant le flux perturbé au nord des Iles-Britanniques, c'est à ce moment que d'éventuelles inversions pourraient se manifester. Mais encore faudrait-il que le bloc HP reste campé suffisamment haut en latitude dans le temps et ne se ratatine pas rapidement vers l'est et le sud avec retour d'un flux plus zonal très doux (à composante + ou - anticyclonique), c'est là que toute l'incertitude réside.

Modifié par thib91
  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Gentilly

Coté AO c'est pas mauvais avec HP à priori toujours présentes au niveau du pôle, mais coté NAO on devine que ça pousserait fort coté atlantique.

Pas forcément une configuration à blocage scandinave stable en l'état actuel des modélisations. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Remiremont - Porte des Hautes Vosges (400 m)

Le régime d'ondulations répétés reste d’actualité, sauf que tout se joue à d'infimes questions de timing pour voir sur quelle pente la situation pourrait évoluer.

En effet, la plongée du talweg Atlantique dont il était question pour le milieu de semaine au début de ce topic s'avère bien plus mobile qu'entrevu initialement. C'est flagrant sur GFS ce soir, en animation où il vient échouer au large du Maroc  :

 

tempresult_xys1.gif

 

Le talweg peine à isoler des anomalies et la pointe de ce dernier reste mobilisée parla circulation zonale en place sur l'Atlantique Nord, la mayonnaise ne prend pas tout de suite et la pulsion qui suit l'isolement tardif se rabat sur l'Europe Occidentale. Et une seconde pulsion, semble se dessiner ensuite pour la fin d'échéance mais c'est bien loin. Mais c'est l'option patate qui pourrait en découler si d'aventure la circulation dépressionnaire s’avérait trop intense... Temps mi figue- mi raisin dans une ambiance bien douce au moins en altitude. Au sol, comme @judd l'évoquait des phénomènes d'inversions pourraient intervenir selon le placement de la dorsale dans une ambiance fraiche.

 

A l'opposé, sur CEP, le timing différent produit ensuite un changement de configuration :

 

tempresult_pid9.gif

 

 

Pas sûr que là aussi, au moment des réglages fins nous ne basculions pas dans une issue anticyclonique en raison d'une poussée dépressionnaire franche du coté du Labrador. Juste l'option serait un peu plus fraiche et humide au moins en altitude où les massifs peinent à voir l'ébauche d'un manteau neigeux confortabe en deçà de 2000 mètres.

 

Toutefois, si l'on veut reconnaitre un côté positif à la situation entrevue, c'est son côté ondulant. L'amplitude des possibilités à long terme est encore assez large pour la fin d'échéance ;)

 

 

Modifié par Lolox
  • J'aime 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce matin, les modèles sont d'accord pour le début de ce topic mais cela diverge pour la fin de semaine.

L'européen  CEP propulserait des masses d'air polaire maritime à proximité de nos frontières nord (zone barocline assez proche) alors que l'américain persisterait sur la remontée de masse d'air tropical maritime et rejet du courant perturbé plus au nord. Bon maintenant ce ne sont que des dét. à 240H, donc de l'air aura coulé sous les jets d'ici-là !

 

image.png.267265fa2dec3a84c3b04a800eb9d550.png

  • J'aime 1
  • Haha 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×