Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Thierry67

Climatologie de l'année 2018

Recommended Posts

Posted (edited)

Location : Vergèze ( Gard ) Alt. 40m

Pour Nîmes ( Station de Courbessac) 

Avec 16,6°C de T° moyenne annuelle, 2018 termine en tête avec 1,4°C d'anomalie positive par rapport à 1981 / 2010.

1119,5 mm de cumul de précipitation : 47% en + par rapport à la normale: 4ème année la plus humide , après 1972, 1996 et 1987

2564,7h d'ensoleillement : -3,7% en dessous de la norme 1991 / 2010.

Tous les détails dans les tableaux ci dessous:

ClimatoNimes2018.pdf

températures.pdf

précipitations.pdf

 

 

 

 

Edited by Thierry67
  • J'aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : FLEURIE

Pour FLEURIE  ( Rhone) 

Année chaude et dans les normes pour la pluviométrie et l’ensoleillement

13,5°C de T° moyenne annuelle

791,6 mm de cumul de précipitation 

2071,2h d'ensoleillement 

25 jours de gelée sous abris

103 jours de chaleur

 

 

AA390DD4-3CC6-48DB-8FB9-8DDF30FACB0C.jpeg

Edited by Pascaloux

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Siorac en Périgord, Périgord Noir, au bord de la douce Dordogne... <3

Il y a peu notre jeune station de Daglan fêtait son premier anniversaire, et très logiquement c'est donc l'heure de son premier bilan annuel !

 

Les points essentiels à retenir :

- Une année plus chaude que la norme 11 mois sur 12 (exception faite de février).

- Observation corroborée par un nombre exceptionnellement bas de jours de gel : seulement 37 pour une norme de 78, soit moins de la moitié ! Et par un nombre exceptionnellement élevé de jours de chaleur et de forte chaleur : 126 jours >25° pour une norme de 98 et 64 jours >30° pour une norme de 40 !

- Une année plutôt pauvre mais pas catastrophique en précipitations avec un début d'année arrosé (sauf février), une saison chaude sèche, voire très sèche, puis un progressif et lent retour à la normale sur le dernier trimestre. Ce déficit faible se retrouve dans la fréquence orageuse : 26 jours pour une norme de 36 jours. Là on observe une bonne fréquence d'avril à juin, puis un déficit continu de juillet à l'automne inclus, expliquant presque entièrement le déficit pluviométrique sur cette période.

- L'ensoleillement (données de Gourdon à 15 km) se retrouve quant à lui dans la norme. Les déficits importants de janvier (record pulvérisé !), mars et décembre étant compensés par des excédents très marqués de juillet à octobre.

 

adtg.jpg

vw8s.jpg

hl6d.jpg

gbyf.jpg

3rqm.jpg

eyzb.jpg

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Fournets-Luisans
Il y a 11 heures, Serge L a dit :

 

Assez bizarre je  me dis quand même, il y a eu plein d'orages très électriques avec beaucoup d'impacts de foudre sur Strasbourg et ils sont tout juste en violet sur la carte?

Edited by Erkalfine

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Toulon ( Mont-Faron )
il y a 16 minutes, Erkalfine a dit :

 

Assez bizarre je  me dis quand même, il y a eu plein d'orages très électriques avec beaucoup d'impacts de foudre sur Strasbourg et ils sont tout juste en violet sur la carte?

 

D’après une autre source, ton département est à +58%  début novembre.

 

6517A7F0-E99B-4207-B136-8584D3655A08.thumb.png.8237bdda18002d7034d5295222890f2a.png

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Fournets-Luisans

Merci. Enfin, de toute façon, les détections de foudre ne datent que de la fin du 20ème siècle.

On ne peut pas savoir si les années 1960, 1940, 1920, 1800, 1600, 1000 etc étaient orageuses ou pas! ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Le Voide (49-Maine et Loire), à 35 km au sud d'Angers et à 135 mètres d'altitude.

  Sur notre région, sur la base moyennée des stations météorologiques de Météo-France d'Angers-Beaucouzé, Le Mans, Tours, et Poitiers-Biard, l'année 2018, avec un cumul pluviométrique moyen de 769.6 mm et une température moyenne de 13.37°, affiche un excédent pluviométrique de +11%, et un excédent thermique de +1.46° par rapport aux normales respectives de (1981-2010). Avec de tels relevés, l'année 2018 se positionne comme étant l'année la plus chaude de la période (1920-2018). Mais la situation la plus troublante se situe dans le fait que 4 des nos 5 dernières années se situent parmi les 5 années les plus chaudes de ces 100 dernières années, et qui laisserait penser à l'émergence d'un nouveau palier de température qui aurait débuté en 2014. A suivre...

 

190113122916232467.jpg

 

190113010237754694.jpg

Edited by Aldébaran
  • J'aime 6
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Aldébaran a dit :

  Sur notre région, sur la base moyennée des stations météorologiques de Météo-France d'Angers-Beaucouzé, Le Mans, Tours, et Poitiers-Biard, l'année 2018, avec un cumul pluviométrique moyen de 769.6 mm et une température moyenne de 13.37°, affiche un excédent pluviométrique de +11%, et un excédent thermique de +1.46° par rapport aux normales respectives de (1981-2010). Avec de tels relevés, l'année 2018 se positionne comme étant l'année la plus chaude de la période (1920-2018). Mais la situation la plus troublante se situe dans le fait que 4 des nos 5 dernières années se situent parmi les 5 années les plus chaudes de ces 100 dernières années, et qui laisserait penser à l'émergence d'un nouveau palier de température qui aurait débuté en 2014. A suivre...

 

190113122916232467.jpg

 

 

 

Merci beaucoup pour ce graphique hyper intéressant !

 

Il montre entre autres, que le régime des précipitations est quand même peu perturbé par l'élévation des températures, hormis ces fameuses années 40 chaudes et sèches dont on m'a rabattu les oreilles dans ma jeunesse en vallée du Rhône, et très visibles sur ton graphique à partir de 42, ... et qui dans la moitié Est de la France s'étaient poursuivies jusqu'en 52. (En moyenne vallée du Rhône, la canicule de juillet 52 avaient été, en intensité, juste derrière 2003 et 1947, et devant 2006 ou 2018.

 

Concernant les températures justement, comme tu le dis, après un premier pallier gravit brusquement en 1988 (je dirais septembre 87 exactement) on a bien l'impression que l'on vient d'en gravir un autre depuis 1014....ou si l'on veut chipoter, depuis l'été 2013...

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Le Voide (49-Maine et Loire), à 35 km au sud d'Angers et à 135 mètres d'altitude.
il y a une heure, th38 a dit :

Il montre entre autres, que le régime des précipitations est quand même peu perturbé par l'élévation des températures, hormis ces fameuses années 40 chaudes et sèches dont on m'a rabattu les oreilles dans ma jeunesse en vallée du Rhône, et très visibles sur ton graphique à partir de 42, ... et qui dans la moitié Est de la France s'étaient poursuivies jusqu'en 52. (En moyenne vallée du Rhône, la canicule de juillet 52 avaient été, en intensité, juste derrière 2003 et 1947, et devant 2006 ou 2018.

 

  On aura surement une autre occasion de parler des sécheresses des années 1940, car je possède dans mes archives une approche sur les sécheresses qui rends très visible, bien plus que sur le graphique que tu cites, le caractère assez particulier de cette période ancienne. Mais il faut que je prenne le temps de finaliser ce travail. Concernant la pluviométrie sur notre région, sur la période (1946-2018), on observe une tendance à la hausse du cumul annuel de 9 mm/ décennie, mais avec également la présence de fluctuations climatiques,  qui peuvent faire varier cette tendance en fonction de la période considérée. Cette tendance pluviométrique régionale sur une longue période de temps, permet d'atténuer relativement l'impact de la hausse des températures moyennes sur ce territoire. Cependant, les tendances pluviométriques sur le territoire français présentent une certaine variabilité au sein des régions, et ainsi la tendance observée sur notre région, n'est pas à généraliser à l'ensemble du territoire national.

 

190113103557250946.jpg

  • J'aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Siorac en Périgord, Périgord Noir, au bord de la douce Dordogne... <3

Bilan de cette année sur notre station d'Osséja (1350 m, 66). Un fait marquant : le faible ensoleillement en raison d'un début d'année perturbée (la pluviométrie en atteste !), un printemps plutôt maussade, un été très très orageux, puis un milieu d'automne à nouveau perturbé. Seuls Septembre et Décembre ont ont été calmes...

On note aussi un excédent thermique annuel bien moins prononcé qu'à l'échelle nationale...Moins important qu'en 2017 en fait...Merci l'été orageux qui a empêché la survenue de gros excédents et de Tx>30°.

 

i7xp.jpg

 

vihj.jpg

 

pelg.jpg

 

p125.jpg

 

1jxy.jpg

Edited by acrid vintaquatre

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Année 2018  particulièrement chaude  en Gironde. C'est la plus chaude égalant les années 2011 et 2014. A l' exception de la station de Cazaux.
 

Pour Bordeaux-Mérignac, la moyenne des 30 dernières années est de 14.2°C, cette valeur est supérieure aux années les plus chaudes antérieures à 1989 à savoir 1988, 1982, 1961, 1947 et 1921

 

■ Bordeaux-Mérignac depuis 1921
2011 & 2014 & 2018: 15.0°C
2003 et 1997 : 14.9°C

■ Villenave d'Ornon (INRA) depuis 1924
2011 & 2014 & 2018: 15.1°C
2003 : 14.9°C

■ Sauternes (Yquem) depuis 1897
2011 & 2014 & 2018: 14.7°C
2003 : 14.5°C

■ Cazaux de 1924 à 1939 et depuis 1950
2014 : 14.6°C
2018 & 2011 : 14.5°C

 

L' ensoleillement a été excédentaire d' une centaine heures malgré un début d' année gris  (2141 heures, normale de 2035 heures) .

 

image004.thumb.png.84601833f1fed5bee8ee62665195f6f6.png

Edited by weather.bordeaux
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)
il y a 51 minutes, weather.bordeaux a dit :

 

Année 2018  particulièrement chaude  en Gironde. C'est la plus chaude égalant les années 2011 et 2014. A l' exception de la station de Cazaux.
[...]

 

Graphique intéressant, avec une remarque :

- jusqu'en 1971, hors trous ou données très anciennes, Cazaux a été systématiquement plus douce que Merignac,

- depuis 1987, c'est l'inverse, Cazaux n'a plus été une seule fois plus douce que Merignac en moyenne annuelle.

Tu saurais expliquer cette bascule ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Siorac en Périgord, Périgord Noir, au bord de la douce Dordogne... <3
il y a une heure, TreizeVents a dit :

 

Graphique intéressant, avec une remarque :

- jusqu'en 1971, hors trous ou données très anciennes, Cazaux a été systématiquement plus douce que Merignac,

- depuis 1987, c'est l'inverse, Cazaux n'a plus été une seule fois plus douce que Merignac en moyenne annuelle.

Tu saurais expliquer cette bascule ?

 

J'aurais dit "effet urbain"...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Paris aurait été aussi doux que FLEURIE (ville du Rhône et non Fleury-Merogis). Assez étonnant quand on voit que FLEURIE est pas si loin du Gard et que l'été fut bien chaud... il a peut être fait même plus  à Paris avec 14 dans l'anné. Fleury est entre 200 et 500m seulement d'altitude.

 

Année riche en grêle surtout en Mai (voici le bilan de Keraunos )

 

http://www.keraunos.org/actualites/fil-infos/2019/janvier/grele-en-france-2018-climatologie-risque-record

 

Corrélation certaine entre Orage violent et nombreux et grelons... moins évidente voire nulle entre froid au sol et grêle même si cette dernière est  de la glace!

Edited by Nico41

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : 60300 Senlis, 61170 Marchemaisons

Une animation publiée par EUMETSAT avec les commentaires (pour perfectionner son anglais) sur les principaux évènements de cette année 2018 :

A noter la convection diurne quotidienne qui s'effectuait fin mai et début juin sur la France marquant bien cette période très orageuse .

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...