Aller au contenu
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Benjamin GADRAT

Du 11 février au 17 février 2019 - prévisions météo semaine 7

Messages recommandés

Posté(e) - Lieu : Naillat, 360m, 23
Il y a 2 heures, faycal a dit :

Sinon ce qui se dégage pour l'instant, c'est un retour probable du régime de blocage avec un temps anticyclonique

Salut,

 

blocages qui ont été bien faiblards depuis le début de l'hiver, nous en sommes plutôt restés au stade ondulations/dorsales malgré quelques projections intéressantes par moment: 

1145011134_indiceblocage04_02.gif.db38a36f614fd3637d7f9abc2b4478c9.gif

 

  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)
il y a 27 minutes, tao a dit :

Salut,

 

blocages qui ont été bien faiblards depuis le début de l'hiver, nous en sommes plutôt restés au stade ondulations/dorsales malgré quelques projections intéressantes par moment: 

1145011134_indiceblocage04_02.gif.db38a36f614fd3637d7f9abc2b4478c9.gif

 

Oui , le plus bel AS avec un bon flux d'Est  fut en Novembre.

Pour la suite, dans le meilleur des cas, on pourrait revenir au regime ondulatoire.

Sinon çà sera peut etre un avant gout printanier

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

GEM prend ce matin une option un peu laissée à l'écart par les autres modèles: 

gem-0-168.png?00

La descente du Talweg de fin de week-end précédent/début de topic se ferait selon ce scenario plus à l'Ouest, décalant la pulsion sur le proche Atlantique au lieu d'être en plein sur le pays et évitant l'effondrement immédiat sur nous. Temporaire certes, mais des sensations fraiches si cela venait à se réaliser. 

A bien y regarder, ECMWF n'est qu'à un petit décalage de quelques centaines de km près de cette option (mais chez lui cela échoue plus vite, et quelques scenarios GEFS sont proches de l'un ou l'autre.

ECM1-168.GIF?05-12

Cependant, cette option n'est pas très solide et il reste un gros risque de patate sur nous très rapidement après le passage d'un talweg peu marqué:

gens-16-1-168.png

A mon humble avis, pour l'instant le scenario principal ressemblerait à celui de ECMWF: passage d'un talweg relativement marqué entre dimanche soir et lundi, puis creusement à l'arrivée sur la méditerranée (bien aidée par l'effet de barrière des Alpes), mais évacuation rapide de ce creusement permettant l'affalement sur nous de la dorsale assez vite (horizon mardi soir/mercredi matin), mais je m'attends quand même à ce que ça bouge encore un peu, et pas forcément dans le bon sens.

 

Petite précision tout de même: même le scenario GEM, que l'on peut considérer comme plutôt isolé et l'un des plus froid pour l'Est, ne nous protègerait du redoux que jusqu'à mercredi soir:

gem-1-204.png?00

gem-1-222.png?00

Ceci dit, on rentre alors dans des échéances très/trop lointaines, et on surveillera d'abord le comportement de la poussée Atlantique et du Talweg du week-end avant de véritablement envisager le deuxième quart de la semaine.

 

 

 

 

  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Saint-Étienne en semaine / Aurec-sur-Loire ou Craponne-sur-arzon le week-end

La sortie du gfs06z est très proche d'UKMO 0z, reste à voir si les ajustements seront aussi visibles sur l'ensembliste, mais je pense que c'est une bonne occasion pour extrapoler la suite d'UKMO avec ce run :

 

206827624_Capturedu2019-02-0511-15-08.thumb.png.2576f6aab7e793b10c6c2555572c2721.png

Modifié par L'attitude43

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Petit point sur l'entrée dans ce topic (lundi 11/02) à 6 jours de l'échéance (analyse des 00Z).

 

Ce matin tous les déterministes s'entendent sur la présence d'une petite poussée de l'AA et d'une petite coulée d'un talweg sur l'Europe occidentale. Les différences se jouent sur la forme et l'élévation de cette dorsale et sur le positionnement et la forme du talweg. Les synoptiques les plus intéressantes (pour les hivernophiles) sont proposées par UKMO et GEM et à un degré moindre par CEP et GFS. A l'opposé, on trouve GFS// et ICON qui ont du mal à faire pénétrer l'influence des BG au-delà de la bordure NE du pays.

 

Ces synoptiques devraient nous ramener (au moins temporairement) un temps +/- frais et instable avec le retour d'une masse d'air polaire maritime +/- franche ou très dégradée (GFS// et ICON). Ensuite les schémas seront différents en fonction de la manière dont les modèles géreront l'activité dépressionnaire au S du Groenland (pour le moment l'option majoritaire est sans surprise à l'affaissement de l'AA sur la France, mais c'est encore loin donc observons si d'autres possibilités se présentent au gré des égarements ou du renforcement de la cyclo qui pourrait remettre en cause la poussée de l'AA avant d'arriver à lundi !)

 

CEP voit une faible dorsale mais un bon enfoncement du talweg (GFS asssez proche ainsi qu'UKMO mais avec une meilleure poussée de l'AA vers l'Islande)

GFS// voit une faible dorsale et un talweg à peine formé, anémié et déjà en partance sur l'Est (assez proche d'ICON)

GEM est le plus ondulant mais le talweg est déjà en train de perdre ses racines froides (proche d'un cut off sans réelle vigueur)

 

blob.png.bbfa5891fd309a752c50eb53a6ff3806.png c

 

 

Modifié par sastrugis
inversion des GFS et GFS // ! (corrigé)
  • J'aime 7
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 27 minutes, sastrugis a dit :

Petit point sur l'entrée dans ce topic (lundi 11/02) à 6 jours de l'échéance.

 

Ce matin tous les déterministes s'entendent sur la présence d'une petite poussée de l'AA et d'une petite coulée d'un talweg sur l'Europe occidentale. Les différences se jouent sur la forme et l'élévation de cette dorsale et sur le positionnement et la forme du talweg. Les synoptiques les plus intéressantes (pour les hivernophiles) sont proposées par UKMO et GEM et à un degré moindre par CEP et GFS//. A l'opposé, on trouve GFS et ICON qui ont du mal à faire pénétrer l'influence des BG au-delà de la bordure NE du pays.

 

A noter quand même un grand pas de GFS6z vers l'option UKMO/GEM (il ne la rejoint pas, ou pas encore, mais bouge franchement dans ce sens). Le diagramme GEFS0z réagit bien également (chute des pressions dans le Golfe de Gênes).

ICON dans son 6z bouge également fortement, et dans la même direction, avec un talweg qui plonge franchement lors dès l'arrivée de l'ondulation sur l'Irlande (à120h il ne va pas au-delà).

 

500.png

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Nancy

Étonnant cette propension qu'a l'activité ondulatoire à se maintenir, plus faible qu'en janvier elle semble vouloir nous rendre à nouveau visite en début de semaine.

 

Pour rappel il y a encore 24h était envisagé le retour d'un flux d'une circulation d'OSO rectiligne entre Labrador et le Cap Nord avec constitution d'un dôme anticyclonique assez costaud sur l'est de l'Europe (AR) . Au final il semble que cette option recule ce matin.

 

Si l'on devrait bien passer par la case zonale entre le milieu de notre actuelle semaine et le week-end prochain, une nouvelle ondulation du jet est prévue ce week-end du côté du Labrador. La mécanique est alors relancée avec la constitution d'une énième dorsale Atlantique (à faible extension septentrionale cependant) et migration d'un bout du VP Atlantique vers la Scandinavie.

C'est cette mécanique qui pourrait entrainer le décrochage d'un petit talweg par le NO, circulant sur une large moitié est du pays et finissant même par s'isoler en med. occidentale sous forme d'une petite goutte-froide (à confirmer).

 

Pour la suite, les tentative d'isolement rapide de la dorsale vers la Scandinavie semble disparaître des scénarios  (chimère de notre hiver) au profit d'un écrasement sur l'Europe occidentale de la dorsale Atlantique avec à minima constitution d'un AF(bonne fiabilité) mais qui pourrait être temporaire.

Pour la fin d'échéance, il faudra surveiller l'évolution de l'activité dépressionnaire en sortie du continent américain car elle semble avoir de l'importance quant aux devenir des HP ouest-européènnes (extension vers des latitudes plus nordique ou reprise d'un flux d'ouest par le nord).

Modifié par thib91
  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Bourth
il y a une heure, thib91 a dit :

Étonnant cette propension qu'a l'activité ondulatoire à se maintenir, plus faible qu'en janvier elle semble vouloir nous rendre à nouveau visite en début de semaine.

 

Pour rappel il y a encore 24h était envisagé le retour d'un flux d'une circulation d'OSO rectiligne entre Labrador et le Cap Nord avec constitution d'un dôme anticyclonique assez costaud sur l'est de l'Europe (AR) . Au final il semble que cette option recule ce matin.

 

Si l'on devrait bien passer par la case zonale entre le milieu de notre actuelle semaine et le week-end prochain, une nouvelle ondulation du jet est prévue ce week-end du côté du Labrador. La mécanique est alors relancée avec la constitution d'une énième dorsale Atlantique (à faible extension septentrionale cependant) et migration d'un bout du VP Atlantique vers la Scandinavie.

C'est cette mécanique qui pourrait entrainer le décrochage d'un petit talweg par le NO, circulant sur une large moitié est du pays et finissant même par s'isoler en med. occidentale sous forme d'une petite goutte-froide (à confirmer).

 

Pour la suite, les tentative d'isolement rapide de la dorsale vers la Scandinavie semble disparaître des scénarios  (chimère de notre hiver) au profit d'un écrasement sur l'Europe occidentale de la dorsale Atlantique avec à minima constitution d'un AF(bonne fiabilité) mais qui pourrait être temporaire.

Pour la fin d'échéance, il faudra surveiller l'évolution de l'activité dépressionnaire en sortie du continent américain car elle semble avoir de l'importance quant aux devenir des HP ouest-européènnes (extension vers des latitudes plus nordique ou reprise d'un flux d'ouest par le nord).

En effet, c'est vrai que cela ondule encore pas mal, on peut alors douter du scénario AF interminable .
Cela-dit, ces ondulations sont de moins en moins amples et de plus en plus à l'est ce qui progressivement nous met en plein dedans occasionnant de légères coulées froides sur Europe Centrale, la Méditerranée et vers les Balkans . ( à priori faibles coulées)
Il n'est pas totalement exclu qu'une ondulation parvienne temporairement jusqu'en Scandinavie occasionnant quelques froidures de basses couches jusqu'en France, ou quelques phénomènes d'inversions en cas d'AF bien placé, mais cela reste très aléatoire aussi, car CEP nous place sur la façade occidentale des pulsions, avec possibilité de douceur, alors que GFS // parvient à faire coulée l'air froid jusque dans le sud-est de la France.

Quoi qu'il en soit, toujours pas de blocage en vue, juste de faibles ondulations pouvant donner quelques fraicheurs entre deux coups de douceur, c'est donc un temps alternant entre quelques perturbations douces et quelques périodes plus calmes fraiches que nous devons attendre de cette semaine, donc au moins jusqu'à la mi-février, en gros les 3/4 du mois sont bien partis pour être de saison à doux. pour une bonne partie du pays.

Modifié par kéké
  • J'aime 2
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 23 minutes, thib91 a dit :

 

Pour la suite, les tentative d'isolement rapide de la dorsale vers la Scandinavie semble disparaître des scénarios  (chimère de notre hiver) au profit d'un écrasement sur l'Europe occidentale de la dorsale Atlantique avec à minima constitution d'un AF(bonne fiabilité) mais qui pourrait être temporaire.

 

 

de notre hiver... et même de presque tous les hivers ! 

(cf. la fréquence très faible des configurations avec AS)

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Saint-Quentin-de-Baron (33) & parfois Dax (40)

Bonjour,

 

On ne sait pas vraiment sur quel pied danser au fil des runs et des journées à observer chaque modèle... 🙄.

 

A l'heure actuelle, même si c'est NAVGEM, cela fait deux mises à jour au moins, qu'il reste le plus apte à balancer et à étirer suffisamment la dorsale, pour se retrouver avec un pseudo AS favorable à une jolie continentalisation :

 

mj2j.png

 

UKMO 00z et GEM 00z sont assez proches de cette dynamique suffisante, pour amplifier l'onde largement au-delà de l'Islande, avant qu'elle se rabatte plus ou moins vite vers les pays scandinaves, de justesse, pour que là aussi, un joli courant d'ENE bien froid puisse s'établir, sans que ce soit de l’exceptionnel pour le moment, pour cet hiver largement entamé et après tant d'attente. Les deux GFS et CEP, sont forcément 😡, pas vraiment dans une optique aussi favorable, en tout cas pour l'instant, malgré de petits réajustements, mais toujours insuffisants...

 

Que cet hiver devient fatiguant, vraiment (comme 8 hivers sur 10 en France). Là, j'accuse le coup... j'avoue, pour la première fois depuis début décembre 🙄

Modifié par DoubleKnacki
  • J'aime 1
  • Haha 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La tendance à L'AF est très lourde sur le modèle NAEFS et cela depuis quelques runs déjà. Un scénario moyen réalisé à partir de 20 scénarios de GEFS et autant de scénarios CMC. Que dire... 😶 

naefs-2-0-192.png

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Force de constater que pour GEFS le syndrome des "HG-collés-à-la-France" revient en force ! Après, reste à savoir de quelle côté de la force serons-nous 😉

 

Diagramme GEFS

 

 

Côté Islande, on ne peut pas dire que la poussée des HG soit le scénario le plus flagrant : ils ne peuvent pas être partout !

 

Diagramme GEFS

 

C'est un peu plus hésitant côté Scandinavie :

 

Diagramme GEFS

 

Et ça "dégonfle" côté Russie...

 

Diagramme GEFS

 

Modifié par sastrugis
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quoiqu’il en soit, le diagramme est très éclaté ce midi à partir de la semaine qui nous concerne sur ce topic. Bien plus que ces derniers jours. À noter que sur le panel, des scénarios à continentalisation sont de nouveau apparus, des scénarios de coulées(ou AS) trop à l’est également. Même si ce n’est pas la tendance des détermistes, le GFS pointe clairement vers le haut de son diagramme. 

ED5D9BD9-DAF6-4203-B349-B56921D8F6A7.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Tours

Il est pas évident de déterminer la situation qui nous concernerait sur ce topic, on voit plusieurs scénarios qui se dessinent et qui changent à chaque run, des bons comme des moins attrayant 😅

 

Avant de m'intéresser au positionnement des centres d'action, j'ai jeter un coup d'oeil à haute altitude pour y voir des signaux. Comme a pu le remarquer depuis la mi-Janvier, le flux zonal s'active beaucoup sur le Nord de l'océan, il est responsable de la forte activité dépressionnaire actuellement présente. Selon les dernières prévisions, ce vent zonal à haute altitude semble se renforcer  et s'enfoncer jusque dans la moyenne Troposphère dans les jours à venir, et on remarque sur les modèles que l'activité dépressionnaire va continuer de se poursuivre tout en s'amplifiant continuellement.

 

i3ct.png

 

Revenons dans notre Troposphère maintenant. Depuis maintenant quelques runs, une certaine tendance se dégage, UKMO et GEM témoignent bien de ce scénario. Les ensemblistes de GEFS et le père CEP ont tendance à vouloir prendre le même chemin mais on remarque encore de grosses incertitudes. Force est de constater qu'il semblerait qu'on se dirige vers un régime de blocage, le GFS 6z témoigne particulièrement très bien ce type de régime. 

 

Avec la puissante activité dépressionnaire sur le Nord-Ouest du bassin, cela pourrait occasionner une pulsion des hauts géopotentiels vers le Nord tout en s'étalant vers l'Europe ( avec l'influence des basses pressions ). Une vaste zone anticyclonique s'imposerait sur l'Europe occidentale associé à une plage d'air chaud en altitude. Ces hauts géopotentiels repoussant le flux perturbé vers le Nord des îles Britanniques et l'Islande, où le flux général prend une courbure de secteur Sud-Ouest. Les perturbations sont donc maintenues au large des côtes Européennes, alors que l'Europe connaît un temps plus calme et sec. 

 

Au Sud-Est de ces hauts géopotentiels ( comme le montre très bien GFS ), de l'air plus froid issu du bassin Arctique ( talweg plongeant de Scandinavie dés le début du topic ) a contourné les hauts pressions par l'Est et stagne en altitude sur le bassin Méditerranéen, associé à minimum plus ou moins marqué. Ce qui occasionne un renforcement du gradient zonal de température entre les tropiques et la Méditerranée, on observe donc un jet d'altitude renforcé sur le Nord de l'Afrique ( jet subtropical ).

 

l39x.png

 

Le CEP 0z voit la même synoptique pour le début du topic jusqu'en 15 avec des hautes pressions sur l'Europe ( après l'évacuation d'un talweg en Méditerranée en un cut-off ). Mais finalement, l'anticyclone entamerait un décalage vers l'Est laissant place à l'arrière d'un talweg par le proche Atlantique. Après un début de semaine bien frais, l'air doux revient en force mais l'air froid reste présent en embuscade à l'arrière du talweg, à surveiller sur les prochaines réactualisations. 

 

Le 0z du UKMO voit doucement le plongement du talweg Scandinave vers la Méditerranée et la poussée des HG sur l'Atlantique. Si la grosse dépression présente sur le Nord-Ouest du bassin circule bien vers le Nord, la dorsale prendrait la direction de l'Europe et donc s'accorder ensuite avec l'Américain. Le run de JMA ( hier ) propose un scénario typique de zonal avec un vaste zone de hautes pressions qui s'étirent entre les Açores et l'Ouest de l'Europe, les dépressions s'évacuent de la Scandinavie par l'Est de l'Europe, empêchant la progression de l'anticyclone vers l'Est. Les dépressions de l'Atlantique circule entre Islande et Scandinavie. C'est un flux général d'Ouest à tendance Nord-Ouest qui s'impose sous nos latitude avec un certaine douceur océanique. 

 

Alors que le 0z de ICON s'accorde globalement avec GFS ( malgré le cut-off placé plus à l'Ouest de la Méditerranée ), le GEM 0z propose un tout autre scénario avec le plongement du cut-off entre péninsule Ibérique et le Nord-Ouest de l'Afrique, et il devrait y stagner quelques jours alors que les hautes pressions s'étalent sur l'ensemble de l'Europe. Un scénario favorable à la mise en place d'un flux d'Est à Nord-Est continental bien froid, mais peu durable avec la rotation de l'anticyclone qui se retirerait doucement vers le Sud-Ouest et occasionnerait à radoucissement de la masse d'air. 

 

k2xc.png

 

m77w.png

 

h02v.png

 

Il y aurait bien d'autres scénarios visibles sur certains autres modèles ( comme le Chinois CMA ou encore l'Indien NCMRWF ) mais ces scénarios sont très peu probables étant donné qu'ils semblent isolés. Mais néanmoins, on remarque qu'il donc 3 scénarios différents qui se dégagent sur les principaux modèles :

 

  1. La mise en place d'un régime de blocage ( hauts géopotentiels sur l'Europe et basses pressions entre Nord Grande-Bretagne et Islande ) avec un temps plus ou moins doux sur notre pays et calme ( malgré de nombreux brouillards possibles ) ( GFS, UKMO et ICON )
  2. Le retrait des hautes pressions vers l'Est et l'approche d'un talweg par le proche Atlantique. Début de semaine agréable, mais pouvant être plus frais et perturbé en seconde partie avec l'air plus froid présent à l'arrière du talweg ( CEP ).
  3. Et pour finir, un anticyclone bien étalé sur l'Europe et une anomalie d'altitude ondulante entre péninsule Ibérique et Afrique du Nord. Temps froid mais plutôt sec sur le pays, se radoucissant en fin de semaine avec le léger retrait de l'anticyclone ( GEM ).

A voir lequel va être privilégié, mais je penche bien pour le scénario GFS qui semble le plus apte à se produire pour le moment.

  • J'aime 4
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Bourth
Il y a 1 heure, Météodu37 a dit :

Revenons dans notre Troposphère maintenant. Depuis maintenant quelques runs, une certaine tendance se dégage, UKMO et GEM témoignent bien de ce scénario. Les ensemblistes de GEFS et le père CEP ont tendance à vouloir prendre le même chemin mais on remarque encore de grosses incertitudes. Force est de constater qu'il semblerait qu'on se dirige vers un régime de blocage, le GFS 6z témoigne particulièrement très bien ce type de régime.

Précisions que le risque de blocage est surtout à basse latitude, et le blocage style AF est une vraie possibilité, si tel est le cas, on peut se retrouver de nombreux jours sous un régime d'inversions, ou  mieux (pire) dans un flux de sud bien doux.

Les sudistes peuvent encore s'en tirer avec quelques sensations hivernales (surtout le sud-est et la Corse) avec une goutte froide bien possible sur la Méditerranée en  début et milieu de semaine.
Mais pour le véritable blocage sur les hautes latitudes, rien à signaler pendant un bout de temps visiblement...

Modifié par kéké
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Nancy
il y a 38 minutes, kéké a dit :

Précisions que le risque de blocage est surtout à basse latitude, et le blocage style AF est une vraie possibilité, si tel est le cas, on peut se retrouver de nombreux jours sous un régime d'inversions, ou  mieux (pire) dans un flux de sud bien doux.

Les sudistes peuvent encore s'en tirer avec quelques sensations hivernales (surtout le sud-est et la Corse) avec une goutte froide bien possible sur la Méditerranée en  début et milieu de semaine.
Mais pour le véritable blocage sur les hautes latitudes, rien à signaler pendant un bout de temps visiblement...

 

Difficile d'avoir de véritables inversions en février (inversions diurnes). Le soleil est déjà suffisamment haut et puissant pour briser ces inversions thermiques en journée ou du moins fortement les contenir. La configuration entrevue par GFS en cours, avec puissant AF centré sur le pays (1030/104hpa), nous vaudrait entre la mi-novembre et janvier des brouillards tenaces sans doutes givrant sur les régions "continentales".

 

Mais passé le 10 février elle serait surtout synonyme d'inversions nocturnes (nuit froides et brouillard matinaux) mais de journées déjà bien agréables et radoucies par le soleil de février. Et comme tu le fais remarquer, le décalage est de la cellule anticyclonique pourrait finir par nous situer en plein dans l'alimentation douce du blocage, nous irions donc vers un temps de - en - froid la nuit et de + en + doux la journée, aboutissant à  la mise en place d'un temps véritablement printanier.

Cette configuration entrevue me fait penser à la mi-février 1998, avec une semaine exceptionnellement printanière sur la pays (15 ° à 24° de tx sur le pays).

 

A plus court terme,  la petite ondulation du début de semaine semble toujours tenir la corde, elle pourrait nous apporter un temps sensiblement plus frais et humide sur la façade est du pays avec un peu de neige sur les massifs, temps un peu agité et frais également jusque dans le SE si la petite goutte froide Med. est confirmée. Méfiance tout de même car c'est encore à + 120h, vue la configuration elle pourrait être sacrément rabotée (moins de faîcheur et d'humidité).

 

Pour la suite la mise en place d'un blocage anticyclonique sur l'Europe occidentale semble prendre du poids, la fiabilité me semble bonne vue le signal assez fort envoyé par les modèles. A mon avis on va vers une seconde partie de semaine très anticyclonique, sèche et de plus en plus douce. Je ne crois pas vraiment à une migration en latitude des HP et mettrais même une pièce sur la mise en place d'un temps précocement printanier pour la fin d'échéance.

 

Modifié par thib91
  • J'aime 7
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

GEM persiste avec cet isolement en  grosse goutte froide stagnant vers la Sardaigne. Il a du prévoir de partir dans le Queyras, ça lui donne des envies de retour d'Est.

Après c'est vrai que la synoptique s'y prête bien avec ces ondulations d'assez grand longueur d'onde, et que globalement les autres modèles avoluent dans ce sens...

 

gem-0-168aqv8_mini.png

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un point positif ce soir : la poussée de l'AA du début de topic, unanime dans le 00Z, n'est pas remise en cause dans le 12Z. C'est déjà ça, on se console comme l'on peut avec ce que l'on a !

 

image.png.871fddd6eec8cd9de5dd5a84b20f2e29.png

 

 

Bien sûr on a connu des 11 février bien plus intéressants... : dans  "l'ancien temps" (ah 1956 ! et 1960 pas mal) mais aussi pas si loin de nous (2010)

 

image.png.9df4cc15055a599903b77c01472b4d08.png

 

Modifié par sastrugis
oups ! corrigé
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Aubagne (13400)

Sauf erreur, le CEP 12Z n'est pas encore sorti, c'est le 00Z que tu montres.

  • C'est corrigé 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Tours

Pour le début du topic, ça ne semble pas vouloir trop changer dans l'ensemble, poussée des HG sur l'Atlantique vers nos latitudes avec la descente du talweg Scandinave par l'Est du pays. La seule chose qui semble changer, c'est le positionnement du minimum d'altitude en Méditerranée qui semble plus retirer vers l'Asie mineur et la mer Noire. Le GFS 12z de ce soir rejoins un peu le 0z de CEP avec l'approche du talweg Atlantique et le retrait de l'anticyclone vers l'Est.

 

On notera la forte différence avec le GFS //, on remarquera l'isolement d'un talweg en un cut-off dynamique sur les Açores qui aurait pour conséquence de faire onduler notre anticyclone sur un positionnement rectiligne et donc l'installation d'un flux d'Ouest en fin d'échéance ( il rejoint un peu le modèle JMA que j'ai mis plus haut ).

 

GEM persiste sur sa lancée avec l'isolement du minimum en Méditerranée qui nous ramènerait de l'air froid continental, un air un peu moins froid comparé au dernier run, mais toujours présent. Cependant, la douceur reprend le dessus juste après.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m

CEP est expéditif ce soir, micro dorsale, micro talweg nordique, micro refroidissement, arrivé dans la nuit de dimanche a lundi, évacué mardi avec l'air froid qui devrait trainer dans l'est éventuellement jusqu'a mercredi, mais le temps redeviendrait rapidement sec.

 

anim_div8.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : villard de lans
il y a 32 minutes, cédric du Lot a dit :

CEP est expéditif ce soir, micro dorsale, micro talweg nordique, micro refroidissement, arrivé dans la nuit de dimanche a lundi, évacué mardi avec l'air froid qui devrait trainer dans l'est éventuellement jusqu'a mercredi, mais le temps redeviendrait rapidement sec.

 

anim_div8.gif

C est un peu ce que propose gfs aussi en fait ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Aubagne (13400)

Certes, CEP 12Z resterait sec mais les jours suivants (animation complémentaire au message de Cédric, 13, 14 et 15 février), il modélise encore une nouvelle option. Trop d'options tuent l'option ?

 

CEP_050212Z_z500_t850_anim.gif.aea42fd3ecdf000dbdac69d45b68352b.gif

 

Je suis d'accord pour dire que l'option AF a l'avantage et que cet entêtement à « pondre »  des synoptiques étranges en fin d'échéances est à la fois suspecte (dans le mauvais sens) et intrigante (dans le bon sens). L'Atlantique nord n'a pas ce souci de pluralité, c'est rail d'ouest de la Californie jusqu'à notre « proche Atlantique ».

EDIT : au sol, nous serions dans un vaste marais barométrique vaguement continetal sur l'est, océanisé doux sur l'ouest...

Modifié par _sb

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'option dorsale est quasi acquise autour du 10-11/02 avec quelques scénarios divergents en fonction de la latitude atteinte et de sa capacité associée à drainer de l'air froid associée à l'anomalie basse qui intéressera l'hexagone.

 

Par la suite et via l'écrasement quasi inéluctable qui s'en suivrait peu de chances de pouvoir échapper à la case AF avec option majoritaire plutôt durable avec des variantes possibles comme celle que propose CEP avec des BP continentales susceptibles de parvenir jusqu'à l'Europe de l'Ouest..  

 

A noter qu'au sortie de cette dorsale, seuls 2 scénarios hivernaux persistent côté déterministes avec NAVGEM qui remet le couvert avec son scénario continental extrême, et JMA  avec son option  AS

   

 J192-21.GIF?05-12

 

 

 


 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×