Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

_sb

Mises à jour des modèles de prévisions

Recommended Posts

Posted

Location : Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)
Il y a 17 heures, Damien49 a dit :

 

Le retard n'est d'ailleurs pas énorme à ce jour puisque le lancement était prévu pour fin 2018 initialement et qu'aujourd'hui, il est programmé pour le 4e trimestre 2021 (et second lancement au 1e trimestre 2023). Ces lancements devraient effectivement avoir un impact non négligeable sur nos fameux modèles ! :)

 

À propos de GFS :

 

- les GFS sont désormais GFS-FV3 par défaut depuis la sortie 12Z d'hier. Sauf si vous recherchez explicitement la version 14, il n'y a plus lieu de préciser GFS // ou  GFS-FV3. La consultation depuis hier de GFS est celle qu'on nommait avant GFS //.

- les serveurs de la NOAA / NCEP ont modifié les accès aux fichiers GRIB comme expliqué plus haut. Ces fichiers ont d'ailleurs pris de l’embonpoint.

- un point important qui cristallise pas mal de questions, est la variable d'accumulation de précipitations « APCP » dans les GRIB qui a été dédoublée provisoirement et qui ne fonctionne plus de la même façon.

 

Ce qui suit est un peu technique et n'intéressera vraisemblablement que ceux qui utilisent les données brutes ...

 

L'ancien comportement encore présent sera supprimé avec la version 16 (ou sinon 17).

Le nouveau comportement modifie le calcul pour décomposer en pas de temps personnalisé (/6h, /12h, ...). Ce devrait être plus simple maintenant. Désormais la nouvelle variable compile l'accumulation des RR depuis le début de l'échéance du run. Cette nouvelle variable (les deux portent le même nom APCP donc soyez vigilent) est indexé après l'ancienne version dans les fichiers GRIB. Selon les programmes utilisées, seule la nouvelle variable sera considérée (votre programme écrasera l'ancienne car d'un index inférieur) ou les deux continueront à être considérées et dans ce cas il faut vérifier celle que vous utiliserez. (votre programme gardera les deux index)

 

Si on extrait l'info via wgrib2 par exemple :

$ wgrib2 gfs.t12z.pgrb2.0p25.f015 | grep APCP

on obtient :

449:246395924:d=2019061212:APCP:surface:12-15 hour acc fcst: 
450:246700803:d=2019061212:APCP:surface:0-15 hour acc fcst:

on note les noms identiques, les différences dans l'accumulation (des trois dernières heures à la totalité depuis H-0) et l'indexation : 449 pour l'ancienne variable qui sera supprimée et 450 pour la nouvelle.

Basiquement, pour avoir la quantité de pluies prévues entre H84 et H96 par exemple, il suffira désormais de calculer la différence ACPC96 - ACPC84 et non plus la somme ACPC87 + ACPC90 + ACPC93 + ACPC96.

Avec la version 15.1 de GFS, les anciens scripts de calculs vont fournir des valeurs incohérentes !

 

Pour ceux, comme moi, qui utilisent GrADS, Wesley Ebisuzaki de la NOAA qui maintient et code autour des NOMADS et contribue fortement au code de GrADS, suggère l'utilisation des utilitaires  alt_g2ctl / alt_gmp  lors de la génération des fichiers ctl en ajoutant que c'est un travail difficile pour lui d'implémenter tous ces cas de figures. Plus d'infos :

https://www.cpc.ncep.noaa.gov/products/wesley/wgrib2/ncep_norm.html

https://www.cpc.ncep.noaa.gov/products/wesley/alt_g2ctl_gmp.html

  • Merci 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Limoges
Le 13/06/2019 à 18:00, _sb a dit :

Désormais la nouvelle variable compile l'accumulation des RR depuis le début de l'échéance du run.

J'ai vu ça sur mon site hier, mais certains ne sont pas encore à jour :

MS_010460_g05.png

Même résultat que sur mon site avant correction,  avec des accumulations totales de précipitation au lieu des précipitations une fois sur deux....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

C'est toi qui les calcule ou tu récupères les données d'un autre site ? Si oui, tu utilises PRATE ou APCP ? Je n'ai pas regardé PRATE encore, il y a peut-être des modifs bien que je n'ai rien vu passé là dessus car le lien de proportionnalité qui les unissaient dans la version antérieure n'est plus dans la nouvelle version.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Limoges

Je récupère les données sur https://nomads.ncep.noaa.gov/ et visiblement APCP a changé d'interprétation : c'était autrefois le cumul depuis la dernière des échéances précédentes depuis 0h, 6h, 12h, 18h (en cohérence avec l'ancien modèle qui ne marchait que toutes les 6 heures) et maintenant c'est le cumul depuis le début du modèle.

Je n'utilise pas PRATE.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

Oui, cf la seconde partie de mon post :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)
Le 12/06/2019 à 13:57, _sb a dit :

We are pleased to confirm the implementation of IFS cycle 46r1.

 

Please note that in isolated grid points, the 2m temperature is lower than those of surrounding grid points.

This is linked to the 2m temperature computation in cases when the surface is wet due to rain or dew, or if there is a lake in the gridbox. Other model fields, including the skin temperature and the lowest model fields are unaffected.

 

We are currently testing a correction and will implement it soon. We would like to apologise for this issue and will let you know when it has been corrected

 

Des corrections ont déjà été apportées et ont été intégrées à l'opérationnel.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

Les serveurs NOMADS sont beaucoup plus lents depuis la mise à jour de GFS (FV3), sans doute dû à une augmentation du nombre de fichiers disponibles et surtout de leur taille qui a plus que doublé pour certains d'entre eux. La NOAA avait pris les devants en mettant à jour son infrastructures (matériels et logiciels) à destination de son réseau partenaire (autres services gouvernementaux, universités, ...). Manifestement pas (encore ?) pour les accès publics.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

Mardi prochain 9 juillet 2019, le service et au modèle sous-jacent CAMS de Copernicus sera mis à jour à 12h UTC pour intégrer la version 46r1 d'IFS.

 

Pour rappel, CAMS (Copernicus Atmosphere Monitoring Service) fournit des analyses, réanalyses et prévisions sur l'état de l'atmosphère (qualité de l'air, productions et dispersions des aérosols, GES, rejets anthropiques, UV, etc et propose un certain nombre de services d'aides à la décision (politique, gestion des risques, ...).

 

Après un peu plus de 6 mois de tests semi-publics, ECMWF, maître d'œuvre, implémentera les changements mardi prochain.

Parmi les principaux :

- l'intégration de la dernière version d'IFS (46r1, celle du 11 juin dernier),

- le passage de 60 à 137 niveaux verticaux avec un sommet à 0.01 hPa au lieu de 0.1 hPa,

- l'ajout de composés azotés,

- diverses améliorations et corrections dans les schéma internes.

 

Toujours la possibilité de récupérer les données depuis ECMWF(*) ou directement depuis le site du CAMS.

(*) : demande à être enregistré (gratuit) puis à accepter la licence d'utilisation.

 

Message d'origine posté sur la ML :

 

Citation

Dear colleagues and users,

This email is to remind you that ECMWF will introduce a new upgrade of the CAMS (Copernicus Atmosphere Monitoring Service) real-time data assimilation and forecasting system on 9 July 2019. This upgrade includes various changes to the forecast model, such as the addition of nitrate and ammonium aerosol and updated emissions for all species, as well as a vertical resolution upgrade from 60 model levels to 137 model levels. The CAMS upgrade also benefits from all the meteorological changes that are part of the overall ECMWF cycle upgrade. More information can be found at
https://confluence.ecmwf.int/display/COPSRV/Implementation+of+IFS+cycle+46r1.

The 12UTC assimilation and forecast cycle on 9 July will be the first cycle using the upgraded system. The output from that cycle onwards will use the same experiment ID (0001) and appear in the same folders on the ftp server (dissemination.ecmwf.int) as the current operational forecast output.

The new system has been running for some months now and the CAMS Validation team has assessed the output to ensure the quality of the analyses and forecasts. Most of the changes have only minor impact on the quality of the forecasts. The main technical change is an increase from 60 model levels to 137 model levels, which provides higher vertical resolution and also increases the model top from 0.1 hPa top 0.01 hPa. Furthermore, improvements are seen in the PM2.5 concentrations. Also, new aerosol species have been added (nitrate and ammonium aerosol, coupled to the gas-phase nitrogen cycle). A full overview of all the changes can be found on the page mentioned above. The full validation report will be published later this week on the CAMS web site at the web address above.

Users still wanting to access the output from the current test system can find the data from 10 January 2019 onwards directly on MARS or through our WebAPI service as described here: https://confluence.ecmwf.int/display/COPSRV/Accessing+CAMS+46r1+test+data.

For users who are registered to our operational FTP server, we are providing daily global test data in the CAMS_GLOBAL_TEST and CAMS_EUROPE_BC_TEST directories. In addition, surface level fields (model level 137) are provided as individual files in the new CAMS_GLOBAL_ADDITIONAL_TEST directory.

For any questions, please contact the CAMS Service Desk at copernicus-support@ecmwf.int.

Richard Engelen

Richard ENGELEN
Deputy Head, Copernicus Atmosphere Monitoring Service
ECMWF, Shinfield Park, Reading, Berkshire, RG2 9AX, UK
+44 118 949 9606

http://atmosphere.copernicus.eu

ECMWF implements the Copernicus Climate Change
Service and the Copernicus Atmosphere Monitoring
Service on behalf of the European Commission

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

J'avais pas pris le temps de lire les messages du 28 ... Donc, en plus de la mise à jour de CAMS ci-dessus :

 

Hier 3 juillet à 12Z, le déterministe et l'ensemble canadien ont connu une mise à jour majeure. De plus, un grand nombre de modèles spécifiques ont également implémenté des mises à jour.

 

A/ Le déterministe (GEM)

 

Passage de la version 6.1.0 à la version 7.0.0.

 

Citation

LE CHANGEMENT PRINCIPAL (...) EST LE PASSAGE DE LA VERSION 4.8-LTS.16 DU MODELE ATMOSPHERIQUE GEM A LA VERSION 5.0.0. CETTE VERSION DU MODELE GEM
COMPORTE DES CHANGEMENTS MAJEURS A LA LIBRAIRIE PHYSIQUE DE MEME QUE  CERTAINS CHANGEMENTS A LA DYNAMIQUE. DE PLUS, LES RESOLUTIONS
HORIZONTALE ET VERTICALE DU SGPD-7.0.0 ONT TOUTES LES 2 ETE AUGMENTEES. LES ANALYSES DE COUVERTURE DE GLACE MARINE ET DE TEMPERATURE A LA SURFACE DE LA MER ONT AUSSI ETE AMELIOREES SIGNIFICATIVEMENT. PAR AILLEURS, QUELQUES CHANGEMENTS MINEURS ONT ETE APPORTES A L'ASSIMILATION DES DONNEES ATMOSPHERIQUES. FINALEMENT, IL Y A EU QUELQUES CHANGEMENTS AUX CHAMPS GEOPHYSIQUES ET A LA COMPOSANTE OCEAN-GLACE.

 

DES AMELIORATIONS, DONT CERTAINES IMPORTANTES, SONT OBSERVEES POUR
LA PLUPART DES SCORES EN ALTITUDE ET EN SURFACE.

 

Plus en détail, je note ces points :
- Intégration des physiques des modèles canadiens hautes résolutions à GEM
- Amélioration de l'intégration de la topographie
- La résolution horizontale passe à 15 km (au lieu de 25 km)
- Passage à 84 niveaux verticaux (au lieu de 80) et premier niveau à 10m au lieu de 20m
- Amélioration de la paramétrisation de la convection profonde, notamment tropicale
- Améliorations importantes au niveau de la couverture de glace et des SST
- Mise à jour du sous-modèle océan-glace
- Améliorations et corrections dans l’assimilation des données atmo

 

Testés sur plusieurs mois (hiver et été, et phase semi-public ce printemps), l'évaluation produit :

 

- Une amélioration significative dans l’écart type de l'erreur de toutes les variables en
altitude (température, humidité, vents et hauteur géopotentielle).
- Améliorations pour toutes les échéances de prévision mais plus particulièrement pour les 120 premières heures où une réduction de 5 a 10 pourcent de l'erreur quadratique moyenne est observée.
- Amélioration des prévisions des trajectoires et formations des cyclones tropicaux
- Améliorations de la couverture de glace, notamment celle de mer
- Améliorations des différents biais sauf :
- - biais négatif de la vitesse du vent dans la troposphère
- - biais positif de la température près de la stratopause
- - biais négatif de la température dans la CLet à la surface en hiver
- - biais positif de la température dans la CL tropicale
- Dégradation de la SST sous les tropiques aux échéances longues

 

À noter un retard d'environ 25 mn sur les disponibilités effectives des sorties.

 

En détail :
http://dd.weatheroffice.ec.gc.ca/doc/genots/2019/06/28/NOCN03_CWAO_281732___16257

 

Note : le déterministe de prévision globale océan-glace connaît des mises à jour.
En détail :
http://dd.weatheroffice.ec.gc.ca/doc/genots/2019/06/28/NOCN03_CWAO_281844___55878

 

Note : Le déterministe à haute résolution (2.5 km horizontale) a été aussi mis à jour.
En détail :
http://dd.weatheroffice.ec.gc.ca/doc/genots/2019/06/28/NOCN03_CWAO_281830___34641

 

Note : le déterministe pour la prévision de la qualité de l'air au Canada a également reçu sa mise à jour.
En détail :
http://dd.weatheroffice.ec.gc.ca/doc/genots/2019/06/28/NOCN03_CWAO_281833___64065

 

Note : mise à jour sur le modèle des feux de forêts, intégrant désormais l'assimilation en quasi temps réel des données satellitaires sur ces événements.

 

B/ L'ensemble (GDPE) :

 

L'ensemble reçoit une mise à jour majeure en même temps que son déterministe.

 

Lors de l'assimilation, les membres de l'ensemble sont recentrés autour de la moyenne des analyses 4Dvar et des filtres de Kalman.
Les données de dépression du Td sont désormais obtenues jusqu'à 100 hPa pour l'assimilation et l'analyse de la SST et de la glace adoptent une nouvelle méthode.
Conditions initiales sur les continents depuis une pseudo-analyse à une résolution de 25 km.

 

Mises à jour des sous-modèles depuis les modèles océan et glace sous-jacents.

 

Évaluations depuis l'été 2016 :
- Améliorations pour toutes les variables excepté pour :
- - les vents zonaux en basse stratosphère
- - la température près de la surface
- - les HGT sous les 700 hPa
où une légère dégradation est constatée.

 

EDIT : L'ensemble mis à jour n'intègre pas pour autant les mêmes avancées que son déterministe !

 

À noter un retard d'environ 25 mn sur les disponibilités effectives des sorties.

 

En détail :
http://dd.weatheroffice.ec.gc.ca/doc/genots/2019/06/28/NOCN03_CWAO_281715___16589

 

C/ Système de prévision interannuelle à saisonnière SPISCAN

 

En détail :
http://dd.weatheroffice.ec.gc.ca/doc/genots/2019/07/03/NOCN03_CWAO_031320___37941

 

Edited by _sb
  • J'aime 3
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci de l'information ! Prions pour qu'ils n'aient pas touché à la performance de surface ! Eux ne s'en rendent pas forcément compte mais nous pauvres européens avions besoin de GEM pour sa prévision de surface :(

Edited by Cotissois 31

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Marseille (13) (alt : 40m) et Gap (05) (alt : 780m)

Ça promet un gros gain de fiabilité tout ça ! 

Déjà, j'ai l'impression qu'avec le nouveau GFS FV3 on a fait un bon de 5 ans en avant. Il a clairement démontré sa puissance avec la canicule historique qui a sévit en France.... Ça promet de belles choses.

Après une stagnation (à mon sens) de la fiabilité depuis quelques années il semble que nous sommes sur de bons rails ! :)

Merci pour les publis.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)
il y a 4 minutes, Cotissois 31 a dit :

Merci de l'information ! Prions pour qu'ils n'aient pas touché à la performance de surface ! Eux ne s'en rendent pas forcément compte mais nous pauvres européens avions besoin de GEM pour sa prévision de surface :(

 

Citation

- AUGMENTATION DU BIAIS NEGATIF DE LA TEMPERATURE DANS LA COUCHE
LIMITE ET A LA SURFACE SUR LE CONTINENT EN HIVER.
- AUGMENTATION DU BIAIS POSITIF DE TEMPERATURE DANS LA COUCHE LIMITE
TROPICALE.

 

À suivre en analyses ces prochains mois.

 

il y a 5 minutes, Iefan a dit :

Il a clairement démontré sa puissance avec la canicule historique qui a sévit en France.... Ça promet de belles choses.

 

Je ne sais pas. Le fait qu'il est modélisé le premier et dans la bonne zone cette canicule est bien évidemment à mettre à son crédit. Touefois, GFS ancienne version avait lui aussi ses « coups d'éclat ».

Sur ce coup-ci, GFS a été le premier mais a ensuite beaucoup tourné autour du pot si je puis dire. IFS a été lent mais avec plus de cohérences. En fait, il faudrait une évaluation objective. En effet, ces mises à jour sont prometteuses ; elles sont sensées mieux assimiler l'état de l'atmosphère et mieux le rendre à des échéances qui sont, en revanche, pas repoussées. Je trouve que ce dernier point est positif : plutôt que d'essayer de pousser le bouchon de l'échéance le plus loin possible, ce qui fut en partie le cas il y a quelques années, les efforts semblent se concentrer sur l'amélioration des physiques et dynamiques d'une part, et sur l'assimilation d'autre part.

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Après vérification rapide, le nouveau CMC semble conserver sa performance sol principale pour l'essentiel de la France (nord et sud-ouest) et de l'Europe.

 

Du coup, cela limite de plus en plus l'intérêt de GFS pour les régions de plaine.  Le nouveau GFS a misé sur une résolution plus fine des gradients mais cela intéresse surtout les régions de montagne. En plaine, on veut surtout une bonne performance sol, avec les bonnes températures et la bonne CAPE.

Edited by Cotissois 31

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

Dans le même temps, est-ce si utile d'avoir une telle finesse verticale lorsque la finesse horizontale ne suit pas ? Dit autrement, jusqu'à quel niveau de finesse d'analyse peut-on avoir un intérêt entre ces modèles ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : FIRMI ( aveyron)-320m

d'ailleurs a ce sujet: ARPEGE jusqu’à quelques jours était assez juste dans son ensemble.or il se trouve qu'en ce moment il est complètement a la ramasse... prev farfelue, pas du tout cohérente avec la situation actuelle 🤪 de même avec les températures matinales. pour l'après-midi elles collent assez bien aux données relevés... par contre GFS et AROME tiennent pas trop mal la route et sont plus cohérent actuellement.

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, _sb a dit :

Dans le même temps, est-ce si utile d'avoir une telle finesse verticale lorsque la finesse horizontale ne suit pas ? Dit autrement, jusqu'à quel niveau de finesse d'analyse peut-on avoir un intérêt entre ces modèles ?

 

Je ne suis pas sûr de comprendre.

 

Si on résume, GFS et GEM ont chacun doublé leur finesse horizontale, par deux méthodes différentes.

Le nouveau GEM a maintenant la finesse horizontale de l'ancien GFS.

Le nouveau GFS a maintenant la finesse horizontale de ARPEGE.

 

La finesse horizontale des modèles globaux est incontestablement gouvernée par une force : depuis 50 ans, tout le monde rêve de doubler sa finesse horizontale en permanence. 

La finesse verticale des modèles est elle beaucoup plus rationnelle : s'il n'y a pas besoin, ça sert à rien.  De mémoire, il n'y a aucune tendance à l'augmentation de la finesse verticale. Si on est intelligent, on a tout intérêt à économiser sur la finesse verticale qui est peu visible du public.

Edited by Cotissois 31

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Touraine (37) et Plateau des Bornes (74) 950m
il y a 34 minutes, Cotissois 31 a dit :

Si on est intelligent, on a tout intérêt à économiser sur la finesse verticale qui est peu visible du public.

 

Sauf en montagne où chacun peut constater les très mauvais résultats des modèles si on ne dispose pas de mailles fines, par manque de finesse horizontale mais aussi verticale.

Si on imagine un modèle à mailles horizontales très fines mais avec des niveaux et un modèle orographique très grossiers, celui-ci nous donnera forcément des températures et des limites pluie-neige inexploitables en montagne, dès 500m d’altitude. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)
Il y a 7 heures, Cotissois 31 a dit :

Le nouveau GFS a misé sur une résolution plus fine des gradients

 

il y a une heure, Cotissois 31 a dit :

Je ne suis pas sûr de comprendre.

 

Je m'étais mépris sur le terme « gradients ».

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

Le 30 juillet 2019, le 06Z apportera un lot de mises à jour du modèle ICON.

 

- Couplage de paramètres pertinents pour l’évaporation au niveau du sol et l'analyse de l'humidité du sol avec les T2m et RH2m.

 

Actuellement, l'analyse de l'humidité des sols fournit une fois pas jour ce niveau d'humidité en fonction notamment de la variation prévisionnelle des T2m à la période chaude de la journée (midi et après-midi). Le DWD a remarqué des résultats satisfaisant tant que les conditions de T2m ne varient pas brusquement. En cas de coup de chaud ou de brusques variations des T2m, particulièrement lors du printemps et de l'automne où l'indice de surface foliaire (surface totale des feuilles sur une surface de sol donnée) est changeant, de la transpiration, de l'imperméabilité de la surface du sol, etc. Ces éléments agissent sur l'humidité du sol qui, en retour, agit sur la T2m et la RH2m (boucle de rétroactions).
L'idée de cette mise à jour est de prendre en compte ces éléments en les filtrant sur une durée de 2 jours et demi.
Les vérifications montrent une diminution substantielle des erreurs des T2m et de la RH2m lors des coups de chaud brutaux ou courts.
Sur des périodes plus longues, l'erreur quadratique sur les T2m diminue de 1 à 2%.


- Amélioration du paramétrage de la nébulosité.

 

Le DWD a constaté une sous-estimation chronique de la nébulosité en couche limite et dans les nuages en phase aqueuse des niveaux moyens et élevés, principalement entre mars et septembre, lors de la période de fortes radiations entrantes (ondes courtes, ondes longues).
L'amélioration consiste à coupler la diffusion de la turbulence en CL avec l'écart-type de saturation dans le paramétrage de la turbulence et de la convection.
De plus, le DWD a constaté que le plus grand nombre de niveaux verticaux vers des niveaux toujours plus hauts de l'atmosphère a conduit à une résolution insuffisante des couches fines. Le paramétrage du schéma des nuages en phase aqueuse aux étages moyens et hauts est donc modifié.
Au final, la réduction des taux d'erreur est spectaculaire aussi bien pour les nuages bas en CL que pour les nuages moyens et hauts.
Toutefois, la nébulosité totale devient légèrement supérieure aux observations mais reste très inférieur aux gains réalisés, selon le DWD.


- Liste noire des bouées et des navires.

 

Les observations de la SST et de la banquise montrent des écarts parfois importants avec l'analyse. Ces différences sont souvent dues à des données d'observations erronées.
Une liste noire manuelle est créée, excluant ces données. De plus un algorithme détecte ces écarts sur une période donnée. Tout écart > 3°C est supprimé et produit un résultat plus homogène.


- Modification du diagnostic en cas de multiple iso 0°C

 

Dorénavant, l'algorithme de recherche de l'iso 0 est descendant au lieu de montant (à partir du sol). La valeur fournie est donc le niveau le plus haut trouvé dans la troposphère. Cela correspond à la convention utilisée par ECMWF.


- Utilisation des données de sondages haute-résolution verticale

 

Amélioration sur la prévision du creusement des cyclones tropicaux, des tempêtes hivernales et autres phénomènes explosifs. L'amélioration s'opère sur ICON déterministe. Sur ICON ENS, il n'y a pas d'effets ou un effet légèrement négatif (maillage trop grand => lissage trop important).
L'effet de cette modification ne devrait apparaître que pour la zone d'influence directe du phénomène.

 

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Sallèles d'Aude

Arrivée de EURO4 sur meteociel depuis hier soir ! 

 

Arrivée sur IC dans les prochains jours?

  • J'aime 1
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

Merci pour l'info (allant rarement sur ce site excepté pour les RS et les coupes, je ne l'aurais jamais remarqué !). Es-tu certain que c'est nouveau ? Il n'apparaît pas dans les news. Ceci dit, c'est une source supplémentaire pour ce modèle qui recèle l'ensemble du très bon savoir-faire du Met'Off (le Met'Off se concentre actuellement sur le modèle UKV pour le RU et qui, à terme, devrait être élargi sur le même domaine qu'EURO4 avec une résolution horizontale et verticale plus fine) !

Au niveau des RR, aucune indication s'il s'agit des RR brutes ou corrigées ?

Edited by _sb

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Sallèles d'Aude
à l’instant, _sb a dit :

Merci pour l'info (allant rarement sur ce site excepté pour les RS et les coupes, je ne l'aurais jamais remarqué !). Es-tu certain que c'est nouveau ? Il n'apparaît pas dans les news. Ceci dit, c'est une source supplémentaire pour ce modèle qui recèle l'ensemble du très bon savoir-faire du Met'Off (le Met'Off se concentre actuellement sur le modèle UKV pour le RU et qui, à terme, devrait être élargi sur le même domaine qu'EURO4 avec une résolution horizontale et verticale plus fine) !

Au niveau des RR, aucune indication s'il s'agit des RR brutes ou corrigées ?

Salut, non il est sorti hier en cours de soirée (voir post sur FACEBOOK de meteociel), concernant le modèle en lui même je ne suis pas en mesure de te répondre 

  • C'est corrigé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

Le 23 juillet, le CMC a mis à jour son système d'assimilation pour GEM (DET et ENS) après une évaluation lors de la phase « parallèle » de mai et juin dernier avant la mise à jour du 3 juillet dernier.

La mise à jour porte essentiellement sur l'intégration de données d'observations et satellitaires en provenance d'autres réseaux (nouvelles intégrations ou remplacements).

Ces données portent sur la vapeur d'eau et la température à différentes altitudes, le vent en TBC en mer.

Selon l'évaluation objective réalisée par le CMC (comparaison avec les RS d'observations), les écarts-types sur le DET sont améliorés sur tous les paramètres d'altitude (T, H, GP) dans l'ensemble de la zone extra-tropicale sud. Au nord, la mise à jour est globalement neutre (biais négatif augmenté sur le GP dans la stratosphère).

Pour l'ENS, les évaluations n'ont pas fourni d'éléments significatifs.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, _sb a dit :

Au niveau des RR, aucune indication s'il s'agit des RR brutes ou corrigées ?

 

Ce sont les RR brutes, on n'a pas accès à des champs de RR corrigées.

Pour les RR corrigées, je n'ai pas trouvé d'algorithme pour corriger les données (même si en effet les RR ont l'air un peu surestimées parfois)

 

Les seules références à une correction des RR d'Euro4 sont chez Kachelmannweather ou ils disent :

 

Citation

Dieser Vorhersageparameter zeigt die berechnete Niederschlagsmenge in einer Stunde und liegt mit einer von unseren Modellexperten vorgenommenen Fehlerkorrektur vor, die systematische Fehler - wie die Überschätzung des Niederschlags - auf Basis mehrmonatiger statistischer Auswertungen verringert und somit die Prognosegüte steigert. Diese gezeigten Werte entsprechen demnach nicht 1:1 den Originalwerten des Europa Britain HD!

Qui se traduit en 

Citation

Ce paramètre de prévision indique la quantité calculée de précipitations en une heure et est fourni par une correction d'erreur effectuée par nos experts en modélisation, ce qui réduit les erreurs systématiques, telles que la surestimation des précipitations, sur la base d'évaluations statistiques étalées sur plusieurs mois, augmentant ainsi la qualité des prévisions

Du coup ça serait ce site qui ferait une correction par eux-mêmes, et non le Met-Office.

 

Mais s'il y a un endroit où un algorithme est décrit par le Met-Office, je suis preneur bien sûr :)

 

Sylvain

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...