Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

mash

Records de températures en 2019

Recommended Posts

Posted (edited)

Location : Grenoble
Il y a 5 heures, pastourelle a dit :

Et si le RC influait sur le positionnement des centres d'actions ! Parce que près de 20 jours d'un AF, AE positionné sur nous à nous envoyer des effluves de S, So ou SE, ne serait ce pas la marque du RC avec forcément un chamboulement des centres d'actions, non ? Ne pourrait on pas se poser la question dans ce sens...

Dans la France non-méditerranéenne, l'insolation a toujours connu des variations cycliques, avec des phénomènes de "rattrapage",  et il n'est même pas rare que les extrêmes se suivent :

- l'été 1976 et sa sécheresse avaient été suivis , en 1977, d'un des pires "étés pourris" que la France ait connu

- la fameuse année 2003, et ses records d'insolation annuelle,  succédait à une année 2002 particulièrement sombre

Quant à février 2019, souvenons nous que février 2018 avait été son exact opposé (à Saint-Geoirs, 55 heures relevées, 50% de déficit par rapport à la normale, mois le moins ensoleillé de l'année, etc)

Par contre, à conditions d'insolation identiques, les températures tendent à être  plus élevées qu'autrefois, quelque soit la saison

(par ex, en février 2008 , précédent mois comparable à  février 2019 , les températures n'étaient pas montées aussi haut)

C'est à ce  niveau que le RC intervient, je pense.

Edited by Dionysos

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Rennes

@Dionysos 

D'accord avec toi pour les températures supérieurs avec une insolation identique. J'ajouterais aussi pour des vents identiques, mes températures sont plus élevés qu'avant notamment en cas de vent de Nord voire d'Est.  Oui parfois 20 degrés d'écart voir plus pour la fin de l'hiver 2019 par rapport à 2018.

Petit bilan pour mars pour les température c'est 1,8 degrés de plus que les normales et l'année glissante avril2018 à Mars 2019 glisse vers la catastrophe  avec 1,875 degrés de plus que la normale 1981-2010 soit probablement un peu plus de 2 degrés de plus que l'ère pre-industrielle (fin de l'ancien régime). Où est passé la Cop 21? C'est inquiétant.bilan_meteo_paris_mars_2019_03.png.0d5287ea14ea18349a048756db66cf9a.png

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Verneuil sur Seine 78 Yvelines - Altitude 40m

1er record journalier pour juin 2019, le 6ème de l'année

 

21 février: 16.4°C remplacent les 16.0°C de 1990

22 février: 18.1°C remplacent les 17.0°C de 1990

25 février: 17.9°C remplacent les 17.4°C de 1961

26 février: 19.3°C remplacent les 17.6°C de 1959

27 février: 20.4°C remplacent les 19.5°C de 1959

 

25 juin      : 33.2°C remplacent les 33.0°C de 1976

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Domène et Col de Porte pour le travail (Isère)

Record absolu pour la Nivôse du Col de Porte (1325 m) tous mois confondus, avec  31.5°C hier (26/06/2019) à 17h.

Edited by MF_Erwan
  • J'aime 1
  • Surprise 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Kernascléden (56) - 25 km au nord de Lorient.

Record de tnx le 28 juin en sud Bretagne :

 

24,3°C à Auray (56)

24,2°C à Vannes-Séné (56) 

24,1°C à Meslan (56) 

24°C à Arzal (56) et Sarzeau (56) et Theix (56) !

23,9°C à Gourin (56)

23,8°C à Arzano (29) et Nostang (56)

23,7°C à Guidel (56)

23,6°C à Cléguer (56) et Surzur (56)

23,4°C à Priziac (56)

23,1°C à Camors (56)

22,9°C à Plouharnel (56) et Malansac (56)

22,8°C à Saint-Goazec (29) et Pleucadeuc (56) et Ploermel (56) et Guer (56)

22,6°C à Berné (56)

22,5°C à Pontivy (56) et Mauron (56)

22,4°C à Kernascléden (56) - record mensuel battant les 19°C de 1976 et absolu battant les 21,3°C d'août 2003 - relevé depuis 1941.

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Verneuil sur Seine 78 Yvelines - Altitude 40m

2 records journaliers de Txx sur Montsouris pour juin 2019

7ème depuis le 1er janvier 2019

 

21 février: 16.4°C remplacent les 16.0°C de 1990

22 février: 18.1°C remplacent les 17.0°C de 1990

25 février: 17.9°C remplacent les 17.4°C de 1961

26 février: 19.3°C remplacent les 17.6°C de 1959

27 février: 20.4°C remplacent les 19.5°C de 1959

 

25 juin      : 33.2°C remplacent les 33.0°C de 1976

29 juin      : 36.5°C remplacent les 33.9°C de 1901

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Besse sur Issole (83 - Alt 275 m à 26 km de la mer)


Le 28/06, la station de Besse sur Issole (83) a enregistré le nouveau record de Tx du mois de juin à Besse, 40.8° au thermo MF, 2 ème valeur de la station avant les 40.7° d'août 2003 et après le record absolu 41.8° en août 2017 et surtout c'est la première fois que le seuil des 40° est franchi avec une situation à brise de mer habituelle. Ancien record avec la brise 39.9° en 2003.

 

39.8° dans l'abri Young ventilé méca à la norme USCRN (Record absolu 40.7° en août 2017).

 

43.4° dans l'abri Socrima en site classe 4, même valeur qu'en août 2017. Preuve une fois de plus, qu'un site pas assez dégagé et/ou avec trop de surface et/ou de largeur de végétation courte trop haute dans les rayons de 5, 10 et/ou 30 m  (du moins dans l'axe du vent concerné le jour de la Tx estivale donnée), ne permet pas de réaliser des comparaisons entre stations et pire de déterminer quel jour l'air est le plus chaud réellement, car les biais radiatifs sont trop présents et ils génèrent une dispersion des valeurs plus importante.
Mais attention il faut vraiment analyser la direction et la vitesse du vent car les jours de vent venant de l'autre côté, des directions autour du secteur Est (secteur plus dégagé pour la classe 4 que pour la classe 2 !) il n'y a pas plus de +-0.2° d'écart hors cas rares pour 2 Socrima ( Là c'était à l'époque de la comparaison entre le Socrima en cls4 et le Stevenson cls 2 tout un été avec une bonne partie de mai ,  1x4xve.gif

1x4xsswsw.gif

), entre la classe 2 et 4 et le plus souvent moins.


Le record le plus surprenant ici, c'est le record absolu de Tn avec 26.4° le 28 ( Ancien record 24.0° en août 2016, ancien record de juin, 22.5° en 2014, en 2003 il avait fait encore moins chaud la nuit, ici.)

 

 

Avec l'ami Cévenol13, en ce jour historique incroyable pour la météo, pour la climatologie française et pour notre association/ notre le site et donc pour les plus de 1000 adhérents, les milliers de passionnés qui alimentent notre site et les forums, nous ne pouvions pas ne pas être en live sur le terrain de départements en vigilance rouge canicule, (surtout moi addict à la chaleur, allergique au froid, il me faut un bandeau sur les oreilles en vélo à partir de 15°, sinon douloureuses, elles casseraient seules, car glacées !), candidats au record de France de température maximale, avec le matériel nécessaire dans un site parfait classe 1 afin d'être certain de recueillir une mesure scientifique et représentative d'une très grande étendue de l'air entre 1.5 m et 2 m du sol, sans biais radiatifs majeurs autres que les défauts et limites bien connus des abris à ventilation naturelle, surtout ce jour avec un vent de terre soutenu de N à NE sur ce secteur de Teyran (Au NNE de Montpellier).


ll aurait fallu choisir le site dans la région les jours avant ou au minimum la veille, mais bon impossible avec nos obligations. Le jour même nous étions pris par le temps, avec une mauvaise circulation et sur les cartes on ne trouve pas d'infos sur la hauteur de la végétation, pour trouver un champ récolté/tondu il y a peu, avec une végétation courte de moins de 10 cm sur une étendue de plus de 100 m dans l'axe du vent du jour. Nous voulions nous installer pour midi au plus tard, afin que les abris climatisés par la voiture aient le temps de s'approcher de l'équilibre avec la T de l'air (La constante de temps d'un abri Socrima étant bien plus longue que celle de la Pt 1000 qui est de 60 s sous 1 m/s de ventilation d'air, même constante que celle utilisée dans le réseau au top de l'USCRN aux US)

Voici des photos qui complètent celles du lien plus bas :
Sud.jpg

 

Nord.jpg

 

http://meteo.besse83.free.fr/imfix/canicule062019net/Ouest.jpg

Est.jpg

 

vantagevue.jpg

 

 

Cévenol13 avait fait un premier point en direct le 28 dans le forum et publié des infos et photos :

 

Au final entre 15h et 16h UTC, nous avons relevé 44.5° de Tx dans l'abri Socrima MF et 44.6° un peu plus tôt dans l'abri Davis Vantage Vue modifié (placé 35 m plus Sud que l'abri Socrima). Il faut rajouter 0.1° aux valeurs lues pour les différences inter-sondes des Pt 1000 à Besse (Exactement +0.12° pour celle du Socrima, +0.086° pour celle du Davis Vue) :

 

Tx_Socrima_correction+0.1.jpg

 

 

Tx_DavisVVue_correction+0.1.jpg

 

EvolutionTTeyran.png


Petit détour instrumentation :
 

Citation

 

En réalité la Tx supérieure de 0.1° dans le Davis Vue n'est due qu'à la différence de réactivité et non pas à une surchauffe du Davis Vue modifié. En fait quand on fait la moyenne de milliers de relevés diurnes ici à Besse comme par exemple sur tout le plateau de T à partir de 44° environ, donc après la hausse pentue depuis le midi, l'abri Vue est 0.2° moins chaud que le Socrima. On voit bien que l'abri Vue monte avant et capte en avance de nombreuses hausses et pics plus importants, mais aussi qu'il descend plus bas, surtout dans le plateau où la T est plus stable dans la réalité, et qu'à midi (10h UTC) alors que ça faisait un bon moment qu'il était dehors, l'abri Socrima étaient très en retard (stockage du froid de la clim). Le soir quand la T baisse, le Davis Vue qui suit plus rapidement la masse d'air est encore plus frais, ce qui compense la hausse plus rapide que le Socrima et l'impression que le Davis est plus chaud, le matin.
A l'image d'un abri ventilé méca de l'USCRN qui nécessite un lissage de 5 mn avec la Pt 1000 donnée, pour ne pas capter des variations de micro échelles qui font perdre le bénéfice d'un tel abri, l'abri Davis Vue avec Pt 1000 ou 100 à la constante proche, il nécessite un lissage de 4 mn (3 mn probablement pour une Pt 100 MF un peu plus lente que la Pt 1000 USCRN) pour mieux harmoniser les constantes de temps et bénéficier de la moindre surchauffe du Davis Vue modifié (Le Cimel lui affichait aussi des variations plus rapides que le Socrima, mais à l'inverse du Davis Vue, il est plus chaud que le Socrima quand on moyenne les T de paliers ou sur des milliers de relevés diurnes.)
C'est d'ailleurs la raison pour laquelle je ne suis pas pleinement satisfait des essais d'abris en Algérie de l 'OMM, car ils ont gardé le lissage sur 1 mn sans tenir compte des constantes de temps différentes des ventilés méca ou des petites abris et autres particularités, alors qu'à l'origine dans les documents de préparation des essais, il était prévu d'adapter le lissage en fonction des constantes, alors que les aussi bons spécialistes du sujet du KNMI qui ont réalisé des énormes et longues comparaisons d'abris et de sites à De Bilt, préconisent et utilisent un lissage sur 10 mn pour cette même raison (pour pouvoir déterminer vraiment si un abri surchauffe sans que sa rapidité ou celle de la sonde,  pour s'harmoniser avec la T de l'air, joue). De plus ils pensent avoir plus de chances de parvenir à homogénéiser les données journalières car les données sont moins dispersées. D'ailleurs les records,  la climato en Hollande sont basés sur des Tx et Tn, T déterminées avec un lissage sur 10 mn et non sur 1 mn toujours fourni par eux pour le temps réel mondial des synoptiques.
Donc en Hollande dans le cas de Teyran, on enregistrerait une Tx de 44.4° pour le Socrima et de 44.3° pour le Davis Vue, montrant cette fois la réelle meilleure efficacité de l'abri Vue modifié masquée par un lissage inadapté quand on ne relève pas la T dans le temps (ou actuellement) avec un même modèle d'abri (ou à même efficacité de ventilation et de constante de temps). L'écart est inversé malgré le lissage aussi de la T/10 mn déjà plus lisse du Socrima (lissage intrinsèque du matériel).
Au début de l'USCRN ils avaient commencé avec 1 mn en opérationnel. J'avais été surpris vu mon expérience des abris méca avec sondes plus rapides que les Davis avant ce réseau. Ils ont vite remarqué le problème avec des Tx estivales plus hautes que les abris naturels, le gag, mais non surchauffées, T réelles, mais de micro échelle temporelle et spatiale. Ils ont corrigé avec un lissage/ 5 mn (ils ont pondu un modèle pour choisir le bon lissage en fonction de la ventilation et de la constante de temps du capteur)
C'est encore plus étonnant à l'OMM qu'ils n'aient pas harmonisé les constantes, parce que Michel Leroy qui s'est occupé des essais, parlait pourtant de ce problème dans un document sur les mesures en météo dans la revue technique de l'ingénieur :

 

Citation

3.1 Mesure de la température de l’air
3.1.1 Caractéristiques des mesures
Quel que soit le capteur mis en oeuvre, la valeur de la température
obtenue n’est représentative de celle de l’air que s’il y a équilibre
thermique en permanence entre le détecteur et le milieu. En pratique,
il est donc nécessaire, de jour, de protéger le capteur du rayonnement
solaire et, la nuit, de minimiser les pertes énergétiques dues à son
propre rayonnement infrarouge : on doit pour ceci utiliser impérativement
un abri météorologique
.
La température de l’air ambiant est sujette à des
fluctuations
autour d’une valeur moyenne (de l’ordre de 1 à 2
oC en quelques secondes) qui n’ont que peu d’intérêt pour le météorologiste. Il est
donc nécessaire soit de choisir des capteurs ayant des constantes
de temps appropriées (supérieures à 30 s pour une vitesse de
ventilation de 5 m · s
–1), soit d’effectuer un filtrage numérique des mesures.)


Dans les études US plus récentes dont j'avais donné les liens à l'époque, rien n'a pourtant changé, pas plus que les hollandais avec des bibles sur les comparaisons d'abris.

 

 

 

Au moment de l'installation avant midi à Teyran, les capteurs affichent plus de 40° plus rapidement que je ne l'imaginais en sortant de la voiture polaire (clim réglée du coté de Cévenol13 à 20°). Après l'installation sous le soleil de plomb, la prise des mesures aux jumelles laser, les notes, les photos, en dehors de faire 300 m toutes les 30 mn sous le soleil pour regarder sur les afficheurs les Tx des dataloggers, nous sommes restés à l'ombre partielle (donc autour de 50° à l'ombre hors abri normalisé) dans la pinède vers le NNW, à analyser la situation avec les autres stations et les infos des passionnés d'Infoclimat. Je craignais que le smart ne fonctionne plus à un moment. La batterie externe supplémentaire apportée se mettait en sécurité et n'a plus rien voulu savoir avant des heures de clim pendant le retour infernal parsemé d'incendies et de routes dont 3 autoroutes, coupées :

incendie1.jpg

incendie2.jpg

incendie3.jpg

incendie4.jpg

 

J'avais oublié le sac dans la voiture surchauffée avec des batteries de secours du smart ( qui date de l'époque où on pouvait les ouvrir à gogo sans problèmes pour changer une batterie très facilement), trop bouillantes, j'ai dû les mettre dans la glacière; elles n'ont pas apprécié la journée.

 

Malgré cette faible activité physique de 11h45 à 18 h, entre 11h45 et 16h, j'ai bu 3.5 litres d'eau des 4 litres emportés (0.5 l le matin dans la voiture sur le trajet et je ne compte pas 1 l en plus des 4 l de liquides, absorbé chez moi avant le départ) + une canette de 33 cl de Perrier jusqu'à 16h. Il a fallu se réapprovisionner à 16h et boire 2 litres pour s'hydrater 2h de plus sur le terrain et les heures du trajet du retour (lui climatisé). Avec l'âge je dois avoir des fuites d'eau dans ma tuyauterie, mdr, vu que je n'avais pas besoin d'autant d'eau à Djibouti ou dans les terres du Soudan et autres fournaises avec plus chaud en étant plus actif et en passant plus au soleil.

 

Ce fut une journée qui restera dans les annales de la météo, de la climatologie et dans la mémoire de tous les passionnés par cette science.

 

A noter les 45.1° à Brignoles dans le Stevenson + thermo MF du site classe 3 de l'ex StatIC de Brignoles. Une des plus grosses différences observées en Tx par ciel clair, entre ma station et celle-ci à 18 km en ligne droite (le vent de terre n'est pas arrivé ici plus à l'Est).

  • J'aime 10
  • Merci 8

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Verneuil sur Seine 78 Yvelines - Altitude 40m

1 record journalier de Txx sur Montsouris pour juillet 2019, le 8ème depuis le 1er janvier 2019

 

21 février: 16.4°C remplacent les 16.0°C de 1990

22 février: 18.1°C remplacent les 17.0°C de 1990

25 février: 17.9°C remplacent les 17.4°C de 1961

26 février: 19.3°C remplacent les 17.6°C de 1959

27 février: 20.4°C remplacent les 19.5°C de 1959

 

25 juin      : 33.2°C remplacent les 33.0°C de 1976

29 juin      : 36.5°C remplacent les 33.9°C de 1901

 

23 juillet : 37.6°C remplacent les 37.5°C de 1911

 

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : 15 km à l'est de Dijon

Communiqué de Météo-France

 

Information presse Meteo France

 

Saint-Mandé, le 24 juillet 2019

Canicule : records battus et températures prévues mercredi et jeudi

La France connaît depuis le début de cette semaine un épisode caniculaire, dans un flux d'air chaud remontant de la péninsule ibérique. Jeudi sera, à l'échelle du pays, la journée la plus chaude de l'épisode. 

Des très nombreux records absolus (tous mois confondus) de températures minimales et maximales ont été battus ou le seront dans le jour à venir.

Les prévisions indiquent notamment que des records de températures maximales seront ainsi battus dans les villes suivantes mercredi ou jeudi (liste non exhaustive):

  • Clermont-Ferrand, 40°C prévus mercredi et jeudi (record actuel 40.9°C le 26/06/2019)

  • Mâcon, 41°C prévus mercredi et jeudi (record actuel 39.8°C le 13/08/2003)

  • Paris, 42°C prévus jeudi (record actuel 40.4°C le 28/07/1947)

  • Lille, 40°C prévus jeudi (record actuel 37.6°C le 27/07/2018)

  • Abbeville, 39°C prévus jeudi (record actuel 37.8°C le 01/07/1952)

  • St-Quentin, 41°C prévus jeudi (record actuel 37.9°C le 12/08/2003)

  • Rouen, 40°C prévus jeudi (record actuel 38.1°C le 11/08/2003)

  • Alençon, 39°C prévus jeudi (record actuel 39.0°C le 28/07/1947)

  • Chartres, 41°C prévus jeudi (record actuel 40.1°C le 28/07/1947)

  • Orléans, 41°C prévus jeudi (record actuel 40.3°C le 28/07/1947)

  • Nevers, 40°C prévus jeudi (record actuel 39.2°C le 11/08/2003)

  • Reims, 42°C prévus jeudi (record actuel 39.3°C le 12/08/2003)

  • Troyes, 42°C prévus jeudi (record actuel 40.6°C le 12/08/2003)

  • Auxerre, 43°C prévus jeudi (record actuel 41.1°C le 06/08/2003)

  • Dijon, 41°C prévus jeudi (record actuel 39.3°C le 12/08/2003)

  • Nancy,  41°C prévus jeudi (record actuel 39.3°C le 08/08/2003)

  • Metz, 41°C prévus jeudi (record actuel 39.5°C le 08/08/2003)

  • Strasbourg, 41°C prévus jeudi (record actuel 38.8°C) le 30/06/2019

  • Vichy, 42°C prévus jeudi (record actuel 41.2°C le 31/07/1983)

Les stations suivantes ont par ailleurs déjà battu leurs records de température minimale et/ou maximale hier et ce matin :

Mardi 23 juillet : records de températures minimales battus ou égalés

24.8°C à BORDEAUX-MERIGNAC (Gironde, altitude 47m, ouverte en 1920), pulvérisant de plus de 1°C le précédent record de 23.5°C du 14/08/2003
24.6°C à TOULOUSE-BLAGNAC (Haute-Garonne, 151m, ouverte en 1947), battant les 24.2°C du 27/06/2019
24.6°C à TOULOUSE-FRANCAZAL (Haute-Garonne, 164m, ouverte en 1922), battant les 24.2°C du 26/07/1990
24.1°C à MURET (Haute-Garonne, 189m, ouverte en 1996), battant les 23.1°C du 07/08/2018
23.7°C à ST MARTIAL VIVEYROLS (Dordogne, 164m, ouverte en 1988, battant les 23.3°C du 09/08/2003
25.1°C à MAUROUX (Gers, 201m, ouverte en 1989), battant les 23.3°C du 25/08/2000
22.9°C à MONTLIEU (Charente-Maritime, 90m, ouverte en 1959) , battant les 22.8°C du 11/08/2003
23.6°C à REAUP (Lot-et-Garonne, 158m, ouverte en 1952), battant les 22°C du 27/07/2005
23.9°C à SERIGNAC (Tarn-et-Garonne, 151m, ouverte en 1978), battant les 23.7°C du 04/08/2003

 

Mardi 23 juillet : records de températures maximales battus ou égalés

42.1°C à BRIVE (Corrèze, 115m, ouverte en 1987), battant les 41.4°C du 16/07/2015
41.8°C à ARGENTAT (Corrèze, 190m, ouverte en 1995), battant les 41.6°C du 04/08/2003

41,4°c à Tortezais (Allier) ouverte en 1991

41.2°C à FERRIERE-LARCON (Indre-et-Loire, 116m, ouverte en 1992), battant les 40.1°C du 05/08/2003
41.2°C à BORDEAUX-MERIGNAC (Gironde, 47m, ouverte en 1920), battant les 40.7°C du 04/08/2003
41.2°C à CHATEAUROUX (Indre, 158m, ouverte en 1893), battant les 40.5°C du 02/08/1906
41.1°C à MARCE (Maine-et-Loire, 53m, ouverte en 1999), égalant les 39.5°C du 10/08/2003
41°C à ANGERS (Maine-et-Loire, 50m, ouverte en 1937), battant les 39.8°C du 28/07/1947
40.9°C à TUSSON (Charente, 88m, ouverte en 1986), battant les 40.1°C du 07/08/2003
40.7°C à ST MARTIAL VIVEYROLS (Dordogne, 164m, ouverte en 1988), battant les 38.9°C du 04/08/2003
40.7°C à LE MANS (Sarthe, 51m, ouverte en 1944), égalant les 40.5°C du 06/08/2003
40.7 à ST GERVAIS (Gironde, 42m, ouverte en 1995),battant les 40.7°C, battant les 40.5°C du 04/08/2003
40.7 à BEAUCOUZE (Maine-Et-Loire, 50m, ouverte en 1937) battant les 39.8°C du 28/07/1947
40.5°C à ARCHIGNY (Vienne, 138m, ouverte en 1991), battant les 40.1°C du 06/08/2003
40.5°C à MONTMORILLON (Vienne, 153m, ouverte en 1990), égalant les 40.2°C du 05/08/2003
40.4°C à BLOIS (Loir-Et-Cher, 119m, ouverte en 1990), battant les 39.5°C du 10/08/2003
40.3°C à COGNAC (Charente, 30m, ouverte en 1945), battant les 40.1°C du 12/07/1949
40.2°C à TOURS (Indre-et-Loire, 108m, ouverte en 1959), battant les 39.8°C du 10/08/2003
40.1°C à RENNES (Ille-et-Vilaine, 36m, ouverte en 1945), battant les 39.5°C du 05/08/2003
39.9°C à BOURGES (Cher, 161m, ouverte en 1945), égalant les 39.9°C le 10/08/2003
39.8°C à ST-CHRISTOPHE-SUR-NAIS (Indre-Et-Loire, 107m, ouverte en 1992) battant les 39.6°C du 06/08/2003
39.3°C à LA-NOE-BLANCHE (Ille-et-Vilaine, 89m, ouverte en 1988), battant les 39°C du 10/08/2003
39.1°C à CHOLET (Maine-et-Loire, 134m, ouverte en 1965), battant les 38.4°C du 10/08/2003
38.7 à DAMBLAINVILLE (Calvados, 155m, ouverte en 1997) battant les 38.6°C du 10/08/2003
38.4 à ST YRIEIX LA PERCHE (Haute-Vienne, 404m, ouverte en 1994) battant les 38.2°C du 04/08/2003
38.0°C à EYMOUTIERS (Haute-Vienne, 557m, ouverte en 1998), battant les 37.5°C du 26/06/2019
37.9°C à LIMOGES-BELLEGARDE (Haute-Vienne, 402m, ouverte en 1973), battant les 37.3°C du 16/07/2015
36.8 à LOUVIGNE-DU-DESERT (Ille-Et-Vilaine, 153m, ouverte en 1986), battant les 36.5°C du 05/08/2003
36.5°C au HAVRE (Cap-de-la-Hève, Seine-Maritime, 100m, ouverte en 1921) , égalant les 36.3°C du 10/08/2003
34.1°C à MARCENAT (Cantal, 1075m, ouverte en 1990), battant les 34°C du 04/08/2003

 

 

Mercredi 24 juillet : records de températures minimales battus ou égalés

23.1°C à RADINGHEM (Pas-De-Calais, ouverte en 1989), battant les 21.3°C du 20/07/2016
22°C à SANCOINS (18, 203m), ouverte en 1949, battant les 21.4°C du 28/06/2019
23.2°C à OUROUER (18, 221m), ouverte en 1991, battant les 22°C du 27/06/2019
23.4°C à JAGNY-SOUS-BOIS (95, 138m), ouverte en 1967, battant les 22.7°C du 02/07/2010
23.9°C à TRAPPES (78, 167m), ouverte en 1923, battant les 23.4°C du 11/08/2003
24.8°C à ROISSY (95, 108m), ouverte en 1974, battant les 24°C du 04/07/2015

24,4°C à Clermont-Ferrand-Aulnat, ouverte en 1921, battant les 23,3°c du 04/07/2015 🙃

 

Edited by JOJO_KERMIT
  • J'aime 1
  • Merci 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Perpignan

@Babarskajadans le topic des prévisions dans le nord s'étouffait devant les 42°C prévus à Amiens.

Ici à Perpignan, le record est de 42.4°C, établit le 28 juin dernier.

 

A-t-on quelque part une une distribution des record de températures pour la France? Un comparatif pré/post été 2019 pourrait être intéressant. Avec ce qu'il s'est joué hier dans le SO et NO et ce qu'il se joue entre aujourd'hui et demain en IdF et dans le grand nord, je serais curieux de voir les évolutions des écarts. Un grand resserrement est envisageable sans doute...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Fresquiennes (15 km au Nord de Rouen)

Bonjour,

Je me pose une question et n'ai pas les connaissances  scientifiques suffisantes pour y répondre : la synoptique actuelle qui permet de pulvériser nombre de records absolus aujourd'hui est elle due à une conjonction d'événements exceptionnels ou risque-t-on de nouveau de battre ces records dans un avenir proche ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Nancy
il y a 16 minutes, cephalateur a dit :

Bonjour,

Je me pose une question et n'ai pas les connaissances  scientifiques suffisantes pour y répondre : la synoptique actuelle qui permet de pulvériser nombre de records absolus aujourd'hui est elle due à une conjonction d'événements exceptionnels ou risque-t-on de nouveau de battre ces records dans un avenir proche ?

 

Les conditions synoptiques n'ont rien de véritablement exceptionnel, je pense que l'on peut retrouver de nombreux flux de sud équivalent par la synoptique dans le passé.

Ce qui semble avoir changé c'est que désormais l'air très chaud semble en permanence en embuscade sur l'Espagne, la ligne des 20° à 850hpa est quasiment constamment positionnée jusqu'au nord de l'Espagne (elle était sans doute plutôt du côté de l'Andalousie il y a 30ans), du coup au moindre flux de sud l'air caniculaire envahit très rapidement le pays.

A l'inverse l'hiver on a bien souvent de belles synoptiques à flux de Nord ou parfois NE mais donnant des temps assez banals d'hiver car les réserves d'air froid semblent moins étendues et intenses qu'auparavant, en particulier sur la Russie européenne et le nord de la Scandinavie.

Edited by thib91
  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Clermont-Ferrand

Ils vont embaucher à MF pour mettre à jour les fiches climato, il y a du boulot...

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Verneuil sur Seine 78 Yvelines - Altitude 40m

42.6°C, record absolu de Tx sur Montsouris le 25 juillet 2019 !!!

 

21 février: Tx16.4°C remplacent les 16.0°C de 1990

22 février: Tx18.1°C remplacent les 17.0°C de 1990

25 février: Tx17.9°C remplacent les 17.4°C de 1961

26 février: Tx19.3°C remplacent les 17.6°C de 1959

27 février: Tx20.4°C remplacent les 19.5°C de 1959

 

25 juin      : Tx33.2°C remplacent les 33.0°C de 1976

29 juin      : Tx36.5°C remplacent les 33.9°C de 1901

 

23 juillet : Tx37.6°C remplacent les 37.5°C de 1911

24 juillet : Tn23.3°C remplacent les 21.0°C de 1989

24 juillet : Tx39.5°C remplacent les 33.1°C de 1946

25 juillet : Tn25.0°C remplacent les 24.0°C du 4 juillet 1976 (record mensuel)

25 juillet : Tx42.6°C remplacent les 40.4°C du 28 juillet 1947 (record absolu)

 

Edited by mash
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : 56800 Taupont, 61170 Marchemaisons

 

  • J'aime 2
  • Merci 2
  • Surprise 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Rupt-sur-Moselle (88 - 428 m)

1564488143.jpg

  • Surprise 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Salles (65) alt 630m (versant S du massif du Pibeste qui culmine à 1585m à l'aplomb du village)
Il y a 3 heures, bernardt60 a dit :

 

Il me semble que Grenoble en fait partie, je ne parle pas de la station de StGeoirs à 40 km qui n'a rien à voir climatiquement avec le bassin Grenoblois. Quelqu'un peut il confirmer ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Grenoble
Il y a 1 heure, pastourelle a dit :

Il me semble que Grenoble en fait partie, je ne parle pas de la station de StGeoirs à 40 km qui n'a rien à voir climatiquement avec le bassin Grenoblois. Quelqu'un peut il confirmer ?

 

La station de Saint-Geoirs n'a  jamais atteint 40°,  son record absolu date d'août 2003,  il est de 39,5°.

Mais elle n'est effectivement pas représentative de la ville de Grenoble elle-même.

 

Les 40° ont déjà été dépassés dans la cuvette grenobloise.

Très probablement en 2003, mais nous n'avons malheureusement aucune donnée... (hormis Saint-Geoirs, qui n'est pas représentatif)

Ils l'ont été de façon certaine lors de canicule de juillet 2015, la station (IC) de Saint-Martin d'Hères ayant relevé 40,7° le 07/07/2015 (son record absolu...mais sans les données de 2003...)

 

Lors de la canicule de ce mois de juillet 2019, la station de Saint-Martin d'Hères a culminé à 39,3° (le 23/07), avec 3 jours consécutifs à 39°

Paradoxalement, cette station de Saint-Martin d'Hères, qui n'a pas atteint 40° en 2019, est peut-être la station non-méditerranéenne qui cumule à cette date de l'année 2019  le plus grand nombre de jours avec Tx>30° ... ( 37 à cette date)

 

Edited by Dionysos

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Salles (65) alt 630m (versant S du massif du Pibeste qui culmine à 1585m à l'aplomb du village)
il y a 33 minutes, Dionysos a dit :

 

La station de Saint-Geoirs n'a  jamais atteint 40°,  son record absolu date d'août 2003,  il est de 39,5°.

Mais elle n'est effectivement pas représentative de la ville de Grenoble elle-même.

 

Les 40° ont déjà été dépassés dans la cuvette grenobloise.

Très probablement en 2003, mais nous n'avons malheureusement aucune donnée... (hormis Saint-Geoirs, qui n'est pas représentatif)

Ils l'ont été de façon certaine lors de canicule de juillet 2015, la station (IC) de Saint-Martin d'Hères ayant relevé 40,7° le 07/07/2015 (son record absolu...mais sans les données de 2003...)

 

Lors de la canicule de ce mois de juillet 2019, la station de Saint-Martin d'Hères a culminé à 39,3° (le 23/07), avec 3 jours consécutifs à 39°

Paradoxalement, cette station de Saint-Martin d'Hères, qui n'a pas atteint 40° en 2019, est peut-être la station non-méditerranéenne qui cumule à cette date de l'année 2019  le plus grand nombre de jours avec Tx>30° ... ( 37 à cette date)

 

Merci👍

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Grenoble
Il y a 7 heures, bernardt60 a dit :

 

En effet.

 

Après, il me semble que  ce n'est pas parce que la température a dépassé 40° 1 ou 2 jours dans l'année, même dans des stations où ce n'était jamais arrivé,  que l'on peut dire pour autant que "le paysage climatologique est bouleversé".

Il me semble qu'on ne peut pas juger un climat ou son évolution, à partir de  1 ou 2 jours sur 365 , même si les 1 ou 2 jours en question sont particulièrement spectaculaires et inédits.

 

Par contre, la multiplication de ces canicules, le fait qu'elles arrivent à toucher plus régulièrement des régions qui n'y étaient pas habituées, l'ensoleillement record dans de nombreuses régions plusieurs années de suite, cela me semble plus significatif, surtout si cela devait se révéler une tendance durable.

 

 

 

 

Edited by Dionysos

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : L'Isle d'Abeau (38) - 255 m // Lyon 6

Ce n'est pas le paysage climatique qui est écrit, mais paysage climatologique ;)

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : 56800 Taupont, 61170 Marchemaisons
il y a 41 minutes, Dionysos a dit :

En effet.

 

Après, il me semble que  ce n'est pas parce que la température a dépassé 40° 1 ou 2 jours dans l'année, même dans des stations où ce n'était jamais arrivé,  que l'on peut dire pour autant que "le paysage climatologique est bouleversé".

Il me semble qu'on ne peut pas juger un climat ou son évolution, à partir de  1 ou 2 jours sur 365 , même si les 1 ou 2 jours en question sont particulièrement spectaculaires et inédits.

 

Par contre, la multiplication de ces canicules, le fait qu'elles arrivent à toucher plus régulièrement des régions qui n'y étaient pas habituées, l'ensoleillement record dans de nombreuses régions plusieurs années de suite, cela me semble plus significatif, surtout si cela devait se révéler une tendance durable.

 

 

 

 

Peut-être mais si on m'avait dit qu'un jour dans ma jeunesse déjà bien loin, que je pourrais voir de telles cartes j'aurais tout simplement pris ça pour de la folie .

Je pense que beaucoup sous-estime la signification des 2 périodes caniculaires que l'on vient de vivre , en juin avec des températures à 850hPa démentielles et la semaine dernière avec ces 40°C allégrement dépassés dans les régions du Nord( et il n'y a pas que la France !) au point qu'il est plus facile de retenir les stations qui ne les ont pas dépassés .

  • J'aime 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : asserac 44

Effectivement je ne sais pas quel record en tout genre

il faudra atteindre pour dire que on est dans une situation

hallucinante depuis plusieurs années.

Moi non plus je ne me serais pas imaginé  ça il y a 40 ans. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Nancy

Hop là, un nouveau record pour Nancy, la journée du 28 août fut ainsi la plus chaude (tm) jamais enregistrée aussi tard dans la saison.

 

image.png.1ae8a72c24ca869e6114465837b202db.png

Edited by thib91
  • J'aime 1
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...