Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Recommended Posts

Posted (edited)

Si on faisait une classification à 2 régimes, on est nettement repassé en SNAO- .

Non seulement les américains annoncent nettement NAO- mais en plus la corrélation SNAO-/GreenlandBlockingIndex est de 0.8 en juillet

https://rmets.onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1002/joc.4673

 

Néanmoins, CCassou indique "Dépression atlantique" parce qu'il a une classification à 4 régimes donc plus de subtilité .

Le régime "NAO-" de CCassou signifierait "Dépression britannique" mais on a bien "Dépression atlantique", ce n'est pas pareil.

 

Je pense que ce régime "Dépression atlantique" peut durer, sur le seul principe que ça fait longtemps qu'on ne l'a pas eu.

C'est un régime plus chaud et plus orageux que "Dépression britannique".

Après, c'est une classification, l'atmosphère ne va pas viser forcément au centre des classes donc on peut avoir quelques dépressions britanniques ou quelques blocages.

Edited by Cotissois 31
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Saint-Saturnin-Lès-Avignon, Vaucluse
il y a une heure, Cotissois 31 a dit :

sur le seul principe que ça fait longtemps qu'on ne l'a pas eu.

 

C’est baser sa confiance sur peu de choses 😶

  • Merci 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

En tous cas ce n'est pas une hallucination car je me fais mes propres prévisions saisonnières depuis longtemps comme çà. Je n'ai pas inventé la chose pour cet été.  On verra :D Je le fais d'autant plus que le topic est calme, ce n'est plus sensible comme si on était en avril, j'espère.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aubagne (13400)

C'est  vrai, c'est peu de choses. 

Ce n'est pas vide de sens pour autant. Je connais peu l'indice SNAO que Cotissois m'a fait découvrir il y a quelques mois. En revanche, les régimes de Cassou comme les indices du NCEP et consorts, ça fait un petit moment que je les côtoie. Même s'ils sont liés les uns aux autres, tous ces indices apportent aussi une pierre franche et originale dans la construction d'une prévision et l'art n'est pas tant leur lecture que leur corrélation. Perso, je suis méfiant sur l'approche statisticienne, c'est toutefois à prendre en compte.

Le régime AL de Cassou est bien en place tout en lorgnant vers le régime NAO-. Les deux graphes du bas de la page (lien ci-après), et principalement le dernier, sont instructifs : à un instant t, j'accorde un crédit très limité dans le temps, en revanche, l'évolution de ces indices (ici celui de Cassou) sur une période suffisamment longue (ici 3 mois) permet  de dégager rythme  et tendance. C'est en tout cas ainsi que je procède, dans la limite de mes connaissances. À l'échelle de ces indices (les rapports d'échelles sont toujours cruciaux), les résultats sont intéressants. Puis à mettre en perspective dans le contexte actuel et proche. Enfin, comme s'intéresser aux entrailles des modèles forcent à s'interroger sur les lois physiques qui les sous-tendent, ces indices vs réalité forcent à s'interroger sur les couplages (océan - atmosphère est le premier qui vient à l'esprit, ce n'est pas le seul). En un mot, c'est enrichissant. Chacun voit midi à sa porte ! ;)

 

http://www.cerfacs.fr/~cassou/Regimes/regime.html

 

Vers une fin d'été moins torride et plus humide, ça me paraît plutôt cohérent avec l'originalité qu'apportent ces indices dans leur construction (ceux que je consulte en tout cas) et les modélisations des ensembles à longues échéances. L'humidité est cependant un paramètre bien plus délicat que la température et je serais plus circonspect quant à son interprétation. :)

 

Mes deux cents !

  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

En tous cas, cet été est parti pour être dans le top 5 des étés les plus chauds depuis 1900.

Panel MF :

Juin +1.8°C

Juillet +2.4°C

Pour être dans le top 5, il faut qu'août ne fasse pas plus frais que -0.7°C .... par rapport à une moyenne 81/10 pas très élevée pour le climat actuel...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

La SNAO (définition britannique) a été finalement assez négative en juillet, à un niveau proche de juillet 2016 mais encore loin de juillet 2015.

http://climexp.knmi.nl/plotseries.cgi?id=someone@somewhere&TYPE=i&WMO=snao_ncepncar&STATION=SNAO_ncepncar&NAME=&KIND=month

D'après Cassou, c'est plutôt la dépression atlantique qui s'est réveillée, preuve que SNAO- n'oblige pas toujours dépression britannique.

 

Ce qui est notable est quand même qu'on a fait 3 mois consécutifs en SNAO-  et qu'on semble toujours y être.

2013 et 2018 semblent plus l'exception que l'inverse dans le courant décennal des étés.

Edited by Cotissois 31
  • J'aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Namur (Liège pour le travail, et fréquemment ailleurs en Wallonie), Sedan à l'occasion
Il y a 21 heures, Cotissois 31 a dit :

La SNAO (définition britannique) a été finalement assez négative en juillet, à un niveau proche de juillet 2016 mais encore loin de juillet 2015.

http://climexp.knmi.nl/plotseries.cgi?id=someone@somewhere&TYPE=i&WMO=snao_ncepncar&STATION=SNAO_ncepncar&NAME=&KIND=month

D'après Cassou, c'est plutôt la dépression atlantique qui s'est réveillée, preuve que SNAO- n'oblige pas toujours dépression britannique.

 

Ce qui est notable est quand même qu'on a fait 3 mois consécutifs en SNAO-  et qu'on semble toujours y être.

2013 et 2018 semblent plus l'exception que l'inverse dans le courant décennal des étés.

 Effectivement, depuis le début de l'été, j'ai l'impression qu'on oscille entre la vrai SNAO- et l'Atlantic Low. La répétition de dépressions creuses entre Açores et Europe est même un sacré marqueur de cette configuration.

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Géoclimat fait part du NAO négatif et qui devrait le rester un bout  de temps..situation exceptionnelle par sa valeur basse et sa durée. Resté négatif depuis Mai (En excluant une pointe très légèrement positive).

 

 

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Les régimes de C Cassou sont peut-être la meilleure explication physique, à savoir que si on est en NAO- (définition américaine) persistante, c'est peut-être à cause de la grande forme des régimes "dépression britannique / NAO- " et "dépression atlantique".

 

En tous cas, les régimes de C Cassou expliquent beaucoup d'énergie, contrairement à la NAO d'été.  Ca peut donner envie de dire que ces régimes contrôlent la NAO d'été.

Edited by Cotissois 31
  • J'aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

L'analyse de Cassou est tombé. On est retombé en  "dépression britannique" depuis le 1er août. Plus précisément, on est souvent entre "dépression britannique" et "dépression atlantique", comme disait hma.

 

Ce dernier point est important pour expliquer que la température baisse moins qu'un pur "dépression britannique". 

 

Mai ne fait pas partie de l'été, donc juillet atténuera un peu le score NAO- de l'été. Néanmoins on aura battu des records de chaleur extrême au nord du Massif Central sur un été majoritairement NAO- . Il y  a une vraie décorrélation entre régimes récurrents et extrêmes passagers.

Edited by Cotissois 31
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Naillat, 360m, 23
Il y a 9 heures, Cotissois 31 a dit :

Il y  a une vraie décorrélation entre régimes récurrents et extrêmes passagers.

Bonsoir,

 

cette remarque est très intéressante et je suis assez impatient d'avoir le bilan de notre été au niveau pluviométrie globale  pour savoir si cette décorrélation est effective sur ce paramètre ou bien si l'hétérogénéité des pluies estivales brouille le signal en partant du principe qu'une NAO- estivale favoriserait une pluviométrie excédentaire hors zone méditerranéenne.

Edited by tao
  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Citation

 favoriserait une pluviométrie excédentaire

 

Quand je dis que le coeur de la NAO-  (dépression britannique) freine la canicule, ce n'est pas à cause de la pluie. C'est à cause de l'air océanique tempéré.

Les corrélations pluie/NAO-  d'été sont connues, elles ne sont pas énormes en France.

Edited by Cotissois 31
  • J'aime 3
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

3ème été le plus chaud depuis le début des relevés météorologiques....c'est bien vers ce quoi on tend...

 

Août  à +0.3°C au 21, va voir son excédent augmenter quelque peu, avec les 8 derniers jours envisagés largement supérieurs aux normales (+1.5°C ? +2.0°C ?)

Même avec +1.4°C ou 1.5°C sur la dernière semaine cela serait suffisant pour passer l'anomalie de l'été à +1.6°C, devant donc 2017 (+1.5°C) et derrière 2018(+2.0°C) et 2003 bien sûr.

  • J'aime 2
  • Haha 1
  • Surprise 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Bust, Alsace Bossue dpt 67 (alt 310m)
Il y a 1 heure, th38 a dit :

3ème été le plus chaud depuis le début des relevés météorologiques....c'est bien vers ce quoi on tend...

 

Août  à +0.3°C au 21, va voir son excédent augmenter quelque peu, avec les 8 derniers jours envisagés largement supérieurs aux normales (+1.5°C ? +2.0°C ?)

Même avec +1.4°C ou 1.5°C sur la dernière semaine cela serait suffisant pour passer l'anomalie de l'été à +1.6°C, devant donc 2017 (+1.5°C) et derrière 2018(+2.0°C) et 2003 bien sûr.

 

Ah bon, je croyais que l'été était pourri :D?

Heureusement qu'il y a les relevés et les stats, cela permet de replacer les choses dans leur contexte, parce que quand on lit, regarde où entend certaines choses (pas ici je précise), il y a de quoi bondir parfois.

 

  • J'aime 2
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Au 15 août, l'été 2019 n'était probablement pas le 3e plus chaud.

Il y a eu de longues périodes fraîches/nuageuses identifiées par le régime "dépression britannique" (20 premiers jours de juin et 15 premiers jours d'août).

J'ai toujours été dans cette analyse factuelle.

 

Après, le régime SNAO- basse-fréquence freine les canicules mais ne les empêche pas. Néanmoins, il faut mieux ce régime, croyez-moi.

En 2018, le régime SNAO- a "cédé" très brutalement, on a vu le résultat.

Edited by Cotissois 31
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)
il y a une heure, Cotissois 31 a dit :

 

Il y a eu de longues périodes fraîches/nuageuses identifiées par le régime "dépression britannique" (20 premiers jours de juin et 15 premiers jours d'août).

J'ai toujours été dans cette analyse factuelle.

 

Grosso modo cela fait donc 35 jours de régime nébuleux et frais, contre 40 ensoleillés et chaud (10 de fin juin + 30 de juillet), plus ceux qu'on va engranger fin août...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Paris (Jourdain)

Oui l'anomalie finale de l'été sera proche de plus 1.6 dg, (minimum!), selon les derniers chiffres du jour et d'après les prévisions, donc la troisième place est acquise !

 

Derrière 2003 et 2018 et donc devant 2017!

 

Mine de rien nos trois derniers étés sont dans le top 4 des étés les plus chauds !

Edited by fran39
  • J'aime 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

13vents : je vulgarise. On a fait 35 jours de régime "dépression britannique" donc je simplifie en "frais/nuageux".

A côté, tu associes quel régime à "chaud et ensoleillé" ? Tu as un problème de complémentarité. Les trois autres régimes ne sont pas l'exact inverse de "dépression britannique".

 

Après, en météo, "frais" veut dire "anormalement froid par rapport au climat actualisé".  Les régimes de C.Cassou indiquent des anomalies par rapport au climat actualisé.

http://www.cerfacs.fr/~cassou/Regimes/Images/regime_spatial_extreme_MJJAS.gif

Edited by Cotissois 31
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)
Le 22/08/2019 à 22:31, Cotissois 31 a dit :

13vents : je vulgarise. On a fait 35 jours de régime "dépression britannique" donc je simplifie en "frais/nuageux".

A côté, tu associes quel régime à "chaud et ensoleillé" ? Tu as un problème de complémentarité. Les trois autres régimes ne sont pas l'exact inverse de "dépression britannique".

 

Disons juste que j'ai aussi voulu approximer par taquinerie, mais c'est un peu mon côté pas très réceptif aux classifications. J'ai déjà eu l'occasion de le dire, je ne suis pas un "anti" pur et dur des classifications, mais j'ai parfois le sentiment qu'à trop vouloir faire absolument rentrer des synoptiques dans des cases, on en vient à devenir aveugle à toutes leurs subtilités qui font que cela ne peut jamais être véritablement juste et exact. Exemple concret de ce qui m'a un peu fait tiquer :

 

Citation

 

Il y a eu de longues périodes fraîches/nuageuses identifiées par le régime "dépression britannique" (20 premiers jours de juin et 15 premiers jours d'août).

J'ai toujours été dans cette analyse factuelle.

 

 

Je prends Orléans pour sa situation relativement "centre nord" : sur les 45 jours que tu évoques, on en a eu 19 avec une Tm supérieure à la normale et 17 avec au moins 8 heures d'ensoleillement, soit finalement pas si loin d'un jour sur deux. Sans remettre en cause l'intérêt général des classifications, je trouve très, trop approximatif de se borner à relever ainsi qu'on était durant cette période dans un type de régime associé à des conditions fraîches et nuageuses.

 

La question que j'aime souvent me poser quand on parle du bilan d'une saison, c'est "qu'est-ce qu'on en retiendra ?". Ou "comment on en parlera dans 15 ans ?". Factuel ou non, personne n'en retiendra que ce fut un été a dominante SNAO- avec de longues périodes fraîches/nébuleuses en régime dépression britannique. On en retiendra que ce fut le 3ème été le plus chaud depuis le début des mesures au moment où il s'est produit (il sera malheureusement battu et relégué dans les années à venir), et qu'il a été marqué par deux canicules courtes mais d'une intensité exceptionnelle (sur l'indicateur national journalier de MF, celle de juin s'est classé seconde derrière août 2003, avant que celle de juillet ne vienne égaler août 2003). On en retiendra que certaines régions auront connu un déficit pluviométrique extrême. Ou encore que d'autres auront battu des records absolus d'ensoleillement. Et dans tous les cas, je gage que personne n'en retiendra que ce fut un été avec de longues périodes fraîches et nuageuses.

  • J'aime 11
  • Merci 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Paris (Jourdain)
Le 22/08/2019 à 21:59, fran39 a dit :

Oui l'anomalie finale de l'été sera proche de plus 1.6 dg, (minimum!), selon les derniers chiffres du jour et d'après les prévisions...

 

Finalement l'anomalie définitive sera très proche de plus 1.8 degrés sur JJA ! La chaleur de cette dernière décade d'août ayant été un peu sous estimée en tout cas dans mon calcul evoqué ci dessus... Donc au final l'été 2019 est significativement au dessus de l'été 2017( +1.5 ) relégué à la quatrième place. 

 

Idem le mois d'août 2019 dans le top 7 des mois d'août les plus chauds en France depuis 1900 avec anomalie proche de plus 1.4 degrés tout de même ! 

  • J'aime 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : 60300 Senlis, 61170 Marchemaisons
il y a 46 minutes, fran39 a dit :

 

Finalement l'anomalie définitive sera très proche de plus 1.8 degrés sur JJA ! La chaleur de cette dernière décade d'août ayant été un peu sous estimée en tout cas dans mon calcul evoqué ci dessus... Donc au final l'été 2019 est significativement au dessus de l'été 2017( +1.5 ) relégué à la quatrième place. 

 

Idem le mois d'août 2019 dans le top 7 des mois d'août les plus chauds en France depuis 1900 avec anomalie proche de plus 1.4 degrés tout de même ! 

Et pourtant ce qui n'a pas empêché de voir ce genre de titre il y a encore seulement 10 jours ( comme en 2017 d'ailleurs), ce qui prouve bien qu'il faut attendre le 31 du mois pour faire le bilan :

https://www.ouest-france.fr/meteo/meteo-le-mois-d-aout-est-il-vraiment-pourri-6485894

 

 

 

 

 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, bernardt60 a dit :

Et pourtant ce qui n'a pas empêché de voir ce genre de titre il y a encore seulement 10 jours ( comme en 2017 d'ailleurs), ce qui prouve bien qu'il faut attendre le 31 du mois pour faire le bilan :

https://www.ouest-france.fr/meteo/meteo-le-mois-d-aout-est-il-vraiment-pourri-6485894

 

 

 

 

 

C’est très naïf , mais existe t-il des données sur les mois d’ete du 19ème 

Share this post


Link to post
Share on other sites

je gage que personne n'en retiendra que ce fut un été avec de longues périodes fraîches et nuageuses.

 

Dommage que tu ne me dises pas cela dans la discussion à laquelle je t'avais invité par MP.  En public, je compte sur très peu de personnes capable de comprendre ce que je dis depuis plusieurs posts, donc je voyais bien que ce n'était pas le lieu idéal.

 

Je suis chercheur de formation, constater juste pour multiplier des points d'exclamation, ce n'est pas mon job.

Je suis désolé si les méthodes existantes ne rendent pas compte de la réalité de toutes les villes de France, mais ce sont les méthodes existantes.

Tout ce que je dis depuis plusieurs posts est un exposé de méthodes qui circulent dans la littérature, je ne suis pas un inventeur à ce stade.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Paris (Jourdain)
Le 30/08/2019 à 21:16, fran39 a dit :

 

Idem le mois d'août 2019 dans le top 7 des mois d'août les plus chauds en France depuis 1900 avec anomalie proche de plus 1.4 degrés tout de même ! 

 

Chiffres définitifs...

 

Finalement août 2019 : 10 ème mois d'août le chaud depuis 1900 (+1.2°C d'anomalie).

 

été 2019 : 3 ème plus chaud depuis 1900 (+1.75°C d'anomalie sur le température moyenne), derrière 2018 (+1.96 °C, et bien sûr 2003 avec 3.18 °C)

 

à noter, en prenant le paramètre température maximale, avec 27.8°C d'indicateur des maximales France en moyenne sur les trois mois, l'été 2019 devance l'été 2018 avec 27.7°C. Seul 2003 fait mieux avec 29.2°C...

Edited by fran39
  • J'aime 7

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)
Il y a 4 heures, fran39 a dit :

 

Chiffres définitifs...

 

Finalement août 2019 : 10 ème plus chaud depuis 1900 (+1.2°C d'anomalie).

 

été 2019 : 3 ème plus chaud depuis 1900 (+1.75°C d'anomalie sur le température moyenne), derrière 2018 (+1.96 °C, et bien sûr 2003 avec 3.18 °C)

 

à noter, en prenant le paramètre température maximale, avec 27.8°C d'indicateur des maximales France en moyenne sur les trois mois, l'été 2019 devance l'été 2018 avec 27.7°C. Seul 2003 fait mieux avec 29.2°C...

pour un été qui se voulait banal sans canicule (selon un certain R.C.) être sur le podium çà tient du miracle lol

 

ok---> je sors

  • Merci 2
  • Haha 11

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...