Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Vincent_L

Nuits d'orages au sommet de la Séranne (Hérault). Nuit du 6 au 7 juillet 2019

Recommended Posts

Posted

Location : Nîmes (30) secteur Ouest (Pompidou / Jaurès). Alt : 50 m.

 

La nuit dernière a été très orageuse sur les Cévennes. J'ai eu la chance de pouvoir observer ces orages depuis le sommet de la Séranne (environ 900 m d'alt), au-dessus de Ganges dans l'Hérault.

 

Même si la foudre n'a malheureusement pas été au rendez-vous, le spectacle et les ambiances valaient le détour. Je vous propose un petit récit en images de cette nuit sauvage.

 

J'arrive sur le sommet dès le milieu d'après-midi : la chaleur humide est écrasante mais les tentatives de convection (entre Larzac et Cévennes) n'aboutissent pas. Je patiente à l'ombre avec un peu de lecture.

 

En fin de journée, une poussée convective plus franche se développe sur la Lozère. Un puissant cumulonimbus va se mettre en place. Je suis loin mais le spectacle est magnifique avec les couleurs de la fin de journée.

 

21h43 : le sommet du cumulonimbus vire au rose au coucher de soleil. La vue est parfaite depuis mon nid d'aigle au-dessus des gorges de la Vis.

 

DSC_5205_1200.thumb.jpg.0fa9833960531b3df816c83b696076d8.jpg

 

 

 

21h54 : l'orage est virulent. Le sommet pénétrant (à gauche) est là pour en témoigner. Les boursouflures de l'enclume sont également un indice de la sévérité de l'orage. J'espère un impact extranuageux mais il ne viendra pas... J'observe simplement de petites décharges latérales sortant du nuage mais n'entrant pas en contact avec le sol.

 

DSC_5217_1200.thumb.jpg.d630caa4743556d4551ebf6d75472cc8.jpg

 

 

 

 

22h11 : l'orage se régénère par l'arrière avec de puissantes poussées convectives visibles à gauche de l'image. Toutefois son évacuation vers l'Ardèche et la vallée du Rhône est inéluctable. Il s'éloigne petit à petit.

 

DSC_5285_1200.thumb.jpg.e12ede49baaf48a23f65a34d8bb54199.jpg

 

 

 

La nuit tombe et le calme revient, simplement interrompu par les cris des rapaces nocturnes et des renards. La suite est prévue bien plus tardivement, je m'endors dans la voiture.

 

2h00 : je me réveille et ô surprise ! Je me retrouve enveloppé dans un banc de stratus : visibilité nulle ! Je regarde le radar qui reste désespérément vide sur le SO là où sont sensées naître les orages... Je me rendors d'un oeil.

 

30 minutes plus tard : je vois les étoiles au zénith (toutefois très troublées par l'atmosphère très humide) mais les vallées sont sous une mer de nuages ! Le stratus fini par remonter et m'enveloppe à nouveau. Les orages sont en train de naître sur le Tarn !

 

A nouveau un petit somme et au réveil les flashs sont visibles, l'orage progresse très vite sur l'Aveyron. Malheureusement je ne vois rien à cause de ces satanés nuages bas... Une légère trouée me laisse apercevoir furtivement une énorme enclume, hystériquement éclairée par d'incessantes décharges.

 

Je descends de 250 mètres d'altitude pour tenter d'échapper aux stratus mais c'est peine perdue : ils sont certes moins épais à 650 m d'altitude mais ils bouchent tout de même le paysage lointain. Je me résigne à attendre l'arrivée de l'orage en me disant qu'il va dissiper cette purée de pois. 

 

Un grondement quasi continu approche tandis que le ciel est aveuglant : la lumière des décharges électriques se diffuse dans les stratus et le ciel clignote d'une façon stroboscopique : ambiance surréaliste !!!

 

L'orage arrive enfin, sous la forme d'un front de rafales qui balaye les nuages bas en 1 mn chrono. Le paysage se dégage.

 

 

 

4h55 : une base surbaissée me survole tandis que la ville de Ganges réapparaît, 500 mètres plus bas en altitude. Seulement quelques gouttes sur ma position alors que la ville a essuyé un déluge.

 

DSC_5340_1200.thumb.jpg.de7891d14bdfb1742fde90d4ae6e08b6.jpg

 

 

 

4h57 : je suis à l'arrière de l'orage. Des décharges se laissent voir mais je n'ai pas les impacts au sol. Le paysage est illuminé en permanence avec plusieurs éclairs par seconde.

 

DSC_5341_1200.thumb.jpg.7960e27466e6845072ee772c88c15b42.jpg

 

 

 

 

05h01 : toujours cette ambiance féérique. L'orage est très puissant, les poussées convectives bien nettes.

 

DSC_5351_1200.thumb.jpg.22fa4a4a95065a8e7b1b682f64606501.jpg

 

 

 

05h06 : toujours pas d'extranuageux à l'arrière de l'orage qui s'évacue plus franchement vers le Gard. Des grêlons de 4 cm tomberont sous cette cellule, dans le secteur de Pompignan et de Quissac notamment.

 

DSC_5366_1200.thumb.jpg.ffb12c0fb94e5d833be20627f4b33276.jpg

 

 

Je décide de remonter vers le sommet car une petite cellule est en train d'éclore plus au Sud-Ouest vers le Mont Saint-Baudille.


Je suis idéalement placé mais toujours pas de foudre ! C'est rageant !

 

5h38 : le jour se lève et le petit orage transite sous mes yeux, avec le Pic Saint-loup en arrière plan.

 

DSC_5418_1200.thumb.jpg.ad442a11e77038932e891ff6f1d78f75.jpg

 

 

 

5h43 : malgré la beauté de cette convection isolée, je suis déçu que l'orage ne lâche pas un seul impact de foudre... Mais ça n'était pas une situation propice, il faudra encore patienter !

 

DSC_5442_1200.thumb.jpg.025285902777a03035e784856728822a.jpg

 

 

Il est désormais temps de redescendre dans la plaine, accompagné des lièvres qui profitent de la fraîcheur matinale.

 

Au final, malgré la frustration liée à l'absence de foudre visible, ce fut tout de même une sacrée expérience ! Cela faisait un moment que je n'avais pas passé une nuit entière dans la nature avec l'orage, et dans un cadre d'une aussi grande beauté.

 

Vivement les prochains !

 

  • J'aime 15
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Beaulieu (34)

Magnifiques tes photos Vincent !

La structure de ce montre 😍

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Sauteyrargues (Hérault)

Quel trip !  Et quel point de vue avec ça. 
Bon le ST, il gâche un peu mais il contribue à l’ambiance, surtout là-haut. 🤩
 

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Nîmes (30) secteur Ouest (Pompidou / Jaurès). Alt : 50 m.

Merci ! Ça fait des années que j'essaie de vivre un orage de là haut mais faut que les conditions soient réunies  : disponibilité et possibilité d'anticipation (car il faut longtemps pour y monter), orages pas trop crasseux (bon hier c'était loupé !), de préférence le week-end pour dormir sur place, etc...

Avec des orages à bases élevées riches en foudre (ce qui n'était pas le cas hier) ça doit être fabuleux (mais aussi dangereux :D) comme depuis tous les sommets dominants (grand souvenir de début août 2013 depuis le Truc de Fortunio en Lozère).

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Versailles

C'est magnifique. Le premier Cb cévenol me fait penser à une photo de notre PPF qui présentait une structure de ce genre assez incroyable. J'adore aussi les ambiances nocturnes et que dire de ce micro-orage matinal...

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Montpellier

Tu confirmes donc que ce sommet est accessible en voiture, je me suis toujours posé la question ^^ Après, comme tu l'indiques, c'est un peu long pour s'y rendre et il faut de bonnes conditions. Un peu comme le St-Baudille mais un cran au-dessus encore. Je ne suis donc pas le seul à avoir (un peu trop) anticipé la situation avec les potentiels orages diurnes dans l'après-midi, qui ne seront finalement pas venus.

Je voyais aussi cette cellule au couché mais d'un peu plus au nord-ouest, c'était bien esthétique de ton côté !

Pour le passage de la fin de nuit, effectivement ce n'était pas la situation pour avoir de la belle foudre "de juillet en Cévennes" mais comme tu l'as dis... quel spectacle clignotant, c'était juste hypnotisant et totalement dingue... j'en redemande bon sang !! :D

Énorme regret pour la petite cellule matinale en bout de course, de mon angle de vue elle adoptait une forme très verticale à un moment donné avec des flashs rosés éclairant tout le bouillonnement, je trépignais d'impatience de voir un extra-nuageux sortir de la... et bien non ^^

Une bonne expérience dans un bon timing (week-end) néanmoins, bien joué :)

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...