Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Suivi global des banquises, Nord+Sud


Recommended Posts

Bonjour,

 

Pour pouvoir échanger sur l'englacement maritime au niveau global (planétaire), il s'avère utile d'ouvrir un nouveau sujet.

Ce qui permettra de se faire des comparaisons entre l'évolution des banquises Nord et Sud et de se rendre compte de la tendance générale de l'englacement global de notre planète qui est soumis aux fortes évolutions climatiques en cours.

 

Le NSIDC « centre d'information de référence aux Etats-Unis et l'agence spatiale japonaise JAXA publient régulièrement des courbes et analyses statistiques dans ce domaine.

 

Sur le graphique diffusé par NSIDC nous pouvons voir que la surface des banquises mondiales (concentration 15%), atteint son paroxysme en novembre au moment de l'englacement de l'Arctique, alors que celui de l'Antarctique n'a pas encore été très touché par une fonte très rapide à partir de décembre seulement, en ajoutant que l'amplitude de variations en Antarctique est très supérieure à l'Arctique.

Le phénomène inverse, englacement de l'antarctique est matérialisé par un pic secondaire en juin.

Actuellement nous nous dirigeons vers le minimum secondaire de septembre qui se forme suite à un ralentissement de l'englacement au Sud et ce avant le minimum d'extension de l'Arctique.

La situation en 2019 semble bien engagée pour atteindre un nouveau record de basse extension soit en-dessous de 22,2 millions de km², dans la continuité de la tendance actuelle qui aligne depuis plusieurs mois des minima d'extension.

 

Sur le plan comparatif, on constate que depuis depuis le début des relevés satellitaires, la banquise arctique a perdu la première place après quelques années d'hésitation au profit de celle antarctique.

En effet pendant la période 1979/2018, la banquise arctique n'a cessé de perdre de la surface alors qu'inversement la banquise antarctique avait tendance à une plus grande extension.

Mais depuis la période d'extension maximale de l'antarctique de 2013 à 2015, celui  ci a brutalement renversé la tendance et les deux banquises ont à nouveau une surface moyenne assez proche.

Le contexte global est donc maintenant une orientation à la baisse concomitante des deux banquises, comme le montre les graphiques joints.

 

On remarquera un net décrochement des surfaces englacées depuis 2016, bien visible sur le graphique des « maxima, moyennes, minima » et corroboré par l'analyse statistique diffusée par NSIDC. NASA.

 

Les graphiques que j'ai établi ont été effectués sur la base de téléchargement des données de base sur le site NSIDC , néanmoins je ne peux garantir une parfaite exactitude compte tenu qu'il manque quelques dizaines de mesures et qu'un traitement sur tableur n'est pas un gage de sécurité absolue des informations restituées.

image.thumb.png.aa5544fd876d0ceb22e8c8b1d2ce46ad.png

 

                                                                  

                                                                                            

 

 

 

                              image.png.b16dd59edd7c85245b4a2f02aba487af.png

 

                                                    image.png.8e9b2bc0f1eade64ec48c5b346a65b07.png

 

image.png.861e6fc93d9ea27589216e64c3a8d8d8.png

 

 

                           image.png.ae22341e78ec1e24c80395caf9ffc313.png

                                                                                                      image.png.7990485accfdcd94f1a1e0265f62554a.png

 

image.png.129b1251c6a3fd89b99083776668cf25.png

 

image.thumb.png.56f2008c47162330d9ac3d57442b8e6a.png

 

                                               image.png.007552c393d2344d19edd34a56ca8826.png

      image.png.30332ab3e3335422dd0af024a17df6a3.png                           

 

image.png.27b7b131213e54c061c27a084d334d9c.png

 

 

 

 

 

nsidc_global_area_normanomaly.thumb.png.d17d597b74b00498def7c06b971699b7.png

 

 

 

 

image.png.ae22341e78ec1e24c80395caf9ffc313.png

                                                                                                              image.png.3ab90760bd430ffea5879de3a42f90bd.png      

 

image.png

image.png

Edited by pluviodacqs
doublonnage graphique, mise en forme
  • J'aime 1
  • Merci 4
Link to post
Share on other sites

Énorme. ..... quel boulot .. 😎😎.. j'ai fini de regarder les deux conf de Jancovici et je pense que tu es en mesure de m'expliquer un peu plus le phénomène de fonte accéléré de l'Antarctique ouest avec le fait que la banquise à cet endroit là est en fait l'extension de la langue glacière. . Si j'ai bien compris.. un simple très bon lien me suffira.. 😉

Link to post
Share on other sites
Posted
Illkirch-Graffenstaden (143 m) et Entzheim (149 m)

Merci pour ce constat !

J'ai une petite question : dans le graphique Déclin de la surface moyenne des banquises... à quoi correspond arct Moy30 et antarc Moy30 ? La moyenne sur 30 ans ? J'avoue que je ne sais pas trop comment interpréter ces courbes 😅

Link to post
Share on other sites
Le ‎08‎/‎08‎/‎2019 à 04:49, Cirrus 27 a dit :

Merci pour ce constat !

J'ai une petite question : dans le graphique Déclin de la surface moyenne des banquises... à quoi correspond arct Moy30 et antarc Moy30 ? La moyenne sur 30 ans ? J'avoue que je ne sais pas trop comment interpréter ces courbes 😅

Il s'agit de la moyenne sur 30 ans glissant, ce qui explique que l'Antartique qui avait une pente positive est en retournement de tendance  depuis 2017, autrement dit sur le graphique le premier point correspond à la moyenne trentenaire de 1979/2008 et le dernier 1989/2018.

Tout cela pour montrer que sur l'Arctique le déclin sur trente ans est comparable à celui constaté sur 10 ans et qu'en revanche pour l'Antarctique la progression trentenaire a été stoppée (retournement de tendance du au fort décrochage de 2016/2017) matérialisée par la tendance sur 10 ans.

Edited by pluviodacqs
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...

Bonjour,

Un petit point sur le minimum secondaire du à la fin de la période  de fonte estivale de la banquise arctique; 2019, 22 320 km² n'a pas battu le record de 2018, 22 207 km², il est même au-dessus de 2016, 22 302 km². 

C'est la banquise antarctique qui a provoqué cette stabilisation en surcompensant la faiblesse de l'englacement arctique.

Néanmoins au 30 septembre  la surface moyenne journalière des banquises est toujours à un niveau record 20 288 km² devant 2017, 20 307 km²

                                                                  image.png.97e011a266d71a05ebd78c3172841670.png

image.thumb.png.403dc394ba1fc05e09ef09e0a1df12a9.png

 

                                                                                                              image.png.20b72de1f2206549e6c2f52a17da99be.png

Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...

Le maximum d'extension a été atteint le 5 novembre, 24,708 millions de km² en retrait sur 2018 lui même en retrait sur 2017 (voir graphique), 2016 est un cas particulier le pic de novembre n'a pas eu lieu à cause d'une fonte hyper précoce de la banquise antarctique (un cas unique) depuis le début des relevés satellitaires.

Pour l'instant, il n'y a pas d'accélération de la fonte en Antarctique,  l'arctique progresse assez bien, l'infléchissement à la baisse de la courbe est par conséquent assez peu marquée.

 

 

 

 

image.thumb.png.949b23bd0be8cf8be3a4f31aa103d731.png

  • J'aime 2
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
  • 4 months later...

bonjour, je ne sais si je suis dans la bonne case pour évoquer une phénomène atmosphérique sur la région arctique qu'un de mes correspondants sur Twitter soulève. Selon ces cartes en PJ, des émanations impressionnantes de méthane se font de plus en plus remarquer depuis quelques jours et plusieurs questions se posent:

- leur origine. Fonte du pergélisol ? Ruptures sismiques du sous-sol? Courants atmosphériques en liaison avec la chute d'activité notamment en Asie?

- leurs conséquences. Ce correspondant probablement sensible à la collapsologie prévoit le pire avec un renforcement des GES sur ces régions et leur réchauffement accéléré suivi d'une fonte rapide de la banquise, de la montée des eaux...etc,  bref la fin du monde. 

Avant d'en arriver à ces extrémités que je ne partage pas (encore?), le néophyte que je suis lance ici une bouteille à la mer pour tenter d'en apprendre un peu plus auprès d'experts de ce type de phénomènes.  

Merci.

EVG1EeaU0AAxnMR.jpg

EVG1EeSU4AICWaK.jpg

Link to post
Share on other sites

Bonjour, c'est le méthane uniquement à 5000m d'altitude. C'est très loin d'être un indicateur de l'émission.

 

L'épaisseur de méthane sur toute la hauteur atmosphérique, c'est :

https://atmosphere.copernicus.eu/charts/cams/methane-forecasts?facets=undefined&time=2020041000,3,2020041003&projection=classical_arctic&layer_name=composition_ch4_totalcolumn

render-gorax-green-000-6fe5cac1a363ec152

 

A l'intuition je dirais qu'il y a un rapport entre intensité du vortex polaire (AO) et la faculté aux polluants d'être piégé dedans à 5000m d'altitude.

Edited by Cotissois 31
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

C'est normal qu'à 5000 m d'altitude, le méthane soit principalement dans le vortex polaire, j'ai vérifié.

Pour évaluer une anomalie, il faudrait voir une carte d'anomalie.

 

Les épaisseurs totales réagissent en premier aux basses couches donc indiquent bien mieux les zones d'émission. Sans surprise, la zone arctique a le signal le plus faible.

Il y a aussi des cartes de surface, théoriquement la vraie localisation des zones d'émission, mais si ça vient de mesures satellite, l'épaisseur totale est plus fiable.

Edited by Cotissois 31
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...